Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

interprétation - Page 5

  • UN RÊVE, CE VENDREDI, IL Y A 2008 ANS

    267f3ba240e670cf2ee10cd39c9e272e.jpg



    Voici le Vendredi de Pâques, le jour où le Christ fut condamné et crucifié.
    En cette occasion, je voudrais vous montrer comment dans la vie de cet homme, de sa naissance à sa mort, les rêves sont présents et interviennent dans son entourage pour indiquer comment se comporter à son égard. Pour lui, comme pour tous les humains de par le monde, toujours et partout, les rêves viennent donner inlassablement à chacun des conseils et des indications. On commence à s’en souvenir ou à s’en apercevoir.

    Je ne soulignerai jamais assez fort le rôle que les rêves ont joué dès sa naissance dans la vie de cet homme Jésus, considéré comme le fils de Dieu. Qu’on se rappelle déjà avant sa naissance, comment Joseph reçoit l’ordre de l’ange Gabriel de prendre soin de Marie, cette jeune femme qui attend un enfant, dont il n’est pas le père. A quel moment est-ce que Joseph voit l’ange ? C’est dans son rêve.

    6954ad5a03f05682b45e42be9a0d823d.jpg

    Quelques mois plus tard, l’ange apparaît à nouveau pour ordonner à Joseph de s’enfuir en Egypte pour protéger l’enfant du massacre organisé par le roi Hérode. Et c’est encore dans un rêve !
    6bde87bc0ddbfcf56f5008b2dbd24519.jpg

    Que seraient le Nouveau Testament et deux mille ans de vie spirituelle en Occident, sans ce rêve, qui sauve la vie de l’enfant Jésus ?

    Et que dire, quand on évoque le récit suivant, dont on ne parle jamais, à un tel point que quand je le mentionne, on me regarde d’un œil soupçonneux et l’on ne me croit pas. Ce récit se trouve dans l’Evangile selon Mathieu, ch.27, versets 11 à 25.

    Il y a aujourd’hui 2008 ans, le Christ comparait au tribunal devant le gouverneur romain à Jérusalem, chargé de la justice.
    4d85f208f143083c9f27381540c05ad4.jpg
    Le gouverneur est Ponce Pilate, qui passe, selon certains, pour un gouverneur dur et rusé.
    f53f8bb6eefe10b944c4a27d8004350f.jpg

    Il trouve devant lui un homme qui vient d’être battu par les Juifs, montés par les prêtres.
    Ils accusent Jésus d’être un rebelle qui se prétend roi et menace le pouvoir de l’empereur romain. Pilate interroge le prisonnier et reste très étonné de ne pas recevoir de réponses, ou alors des réponses qui le troublent et l’inquiètent : cet homme déclare que son royaume n’est pas de ce monde.
    43f9e42315d26c89ddb778713b6414f8.jpg

    Il ne trouve aucun motif pour condamner cet homme. Il cherche à le sauver. Il connaît la coutume juive de libérer un prisonnier au moment de Pâques. Un criminel vient d’être condamné, Barrabas. Pilate demande alors aux prêtres qui accusent le Christ :
    « Lequel voulez-vous que je vous relâche, Barabbas ou Jésus, qu’on appelle le Christ ? »
    Et le texte rajoute : « Car il savait que c’était par jalousie que les prêtres avaient livré Jésus. »

    Et à ce moment là,…chose inouïe,… inimaginable dans notre société :
    Un homme entre dans le tribunal et s’annonce comme le serviteur de la femme de Ponce Pilate. Il demande à être reçu par le gouverneur, auquel il vient transmettre un message urgent de sa femme.
    c68cfee18ece49b05d230a44885917da.jpg

    En pleine séance, il vient dire au gouverneur que sa femme le supplie de ne pas se mêler de cette histoire. « Qu’il n’y ait rien entre toi et ce juste, car dit-elle, elle vient d’avoir le jour même un rêve qui l’a tourmentée, et où elle a beaucoup souffert à cause de cet homme.
    Cela, le serviteur le dit-il publiquement ? En tous cas, le juif Mathieu, le futur évangéliste, rapporte son intervention.
    Pilate écoute le messager, puis reprend la séance. Que fait-il ? Il tergiverse, il essaie de sauver le Christ, il s’indigne de voir les Juifs exiger la mort d’un innocent et demander la grâce pour un meurtrier. Lui, le juge, il ne trouve aucun motif d’accusation. Révolté, il se penche vers la foule au bord de l’émeute, et s’écrie :
    - Quel mal a-t-il fait ?

    8261c15315e1e1b1dd42c754c4716e23.jpg

    Pour s’entendre répondre :
    - Crucifie le ! Crucifie le !
    Et pourquoi ? Parce qu'il se déclare le fils de dieu.
    Le gouverneur se sent de plus en plus troublé, il prend peur : le rêve de sa femme, les déclarations du Christ sur son identité, confirmées par les Juifs, voilà qui devient une vilaine affaire qui le dépasse.
    Pilate tergiverse à nouveau, cherche à relâcher Jésus, mais les Juifs s’acharnent, il comprend qu'il n’arrivera à rien. Il faut que cette affaire soit vite expédiée. La Pâque juive arrive le surlendemain dimanche, avec un immense rassemblement de Juifs à Jérusalem. Il pourrait y avoir des manifestations, des troubles. Le gouverneur veut le calme. Alors il demande qu’on lui apporte de l’eau. Et devant la foule, dans un geste symbolique,
    3a6686353aa061ef8808011e1dc15ccb.gif il se lave les mains :

    « Je suis innocent du sang de ce juste, déclare-t-il ; cela vous regarde. »
    Le gouverneur vient de montrer publiquement qu’il n’est pas responsable de la mort du Christ.
    Qu’est-ce qui a pu pousser Pilate à déclarer que le Christ était un juste ? Au delà de sa conviction personnelle, n’est-ce pas l’expression que sa femme a employée ?
    « - Qu’il n’y ait rien entre toi et ce juste ! »


    Peut-on imaginer aujourd’hui qu’un juge au tribunal s’interrompe au cours de la séance ...
    0a23088c55517f7e6c68880bb84796c9.jpg
    pour entendre un message de son épouse, qui lui demande de tenir compte de son rêve à elle, avant de juger l’accusé ?


    C’est bien là un témoignage formidable que les rêves étaient reconnus et respectés de façon générale dans l’Antiquité, tant par les Juifs que par les Romains, comme par ceux qui vont devenir les premiers Chrétiens. Et les personnages les plus éminents en tenaient compte pour prendre leurs décisions, prenant en considération leur rêves, comme ceux de leur femme !

    813e2e2b85373f97d7cd352e0fa4aed4.jpg



    Illustrations :
    Je remercie les artistes qui m’ont permis d’illustrer mon blog
    Le Christ de St Jean de la Croix par Salvator Dali
    Le songe de Joseph par Goya ( 1746-1828)
    La fuite en Egypte par Giotto (1266-1337 )
    Ponce Pilate campé par l’acteur Richard Burton
    Jésus silencieux : Film "La passion" ?
    Tête d’homme antique : portrait de Fayoum
    Ecce Homo de Antonio Ciseri, 19ème siècle
    Tribunal: photo du procès de Nuremberg
    Tête de femme antique : portrait de Fayoum

  • UN NOUVEL ARTICLE

    UN ARTICLE SUR LES RÊVES EROTIQUES

    Mon livre « Amour et Sexe dans vos rêves », que l’éditeur de la maison « Trajectoire » m’avait demandé d’écrire fin 2005, reçoit apparemment de plus en plus d’intérêt de la part des médias et sur Internet. L’an dernier sur Internet le portail « Doctissimo » m’a interrogé sur les rêves érotiques. Cette année, je viens d’être interviewée par le portail « mysmooze » également sur le même sujet.
    Je vous ai dit la dernière fois que j’étais en train répondre aux questions posées et que cela, entre autres, me prenait pas mal de temps.
    Voilà, maintenant, c’est fait, et cet article a donné lieu à une collaboration harmonieuse et féconde avec la journaliste Levana Siboni.
    5d72bdd8fb9d0129e069048a4caad4d2.jpg


    Vous le trouverez sur : www.mysmooze.com à compter du dimanche16 mars à minuit une. Il restera en page d’accueil pendant 24 h et rejoindra ensuite les rubriques consacrées à la sexualité.
    Je vous invite à vous y rendre le jour venu et vous souhaite bonne lecture.

    A bientôt
    Christiane


    Portail : Vie de couple MySmooze : www.mysmooze.com

    MySmooze est le premier portail web entièrement consacré au couple.
    Partenaire de la vie à deux, MySmooze.com est un portail gratuit qui aborde, dans une totale liberté de ton et avec un souci constant de divertir tout en informant, absolument toutes les problématiques du couple. Des plus intimes aux plus matérielles. Des plus répandues aux plus ciblées.

    Parce que nos vies se ressemblent toutes et qu’elles sont toutes uniques, MySmooze.com s’adresse à tous les couples qui se demandent comment mieux vivre à deux.
    Pour vous aider, MySmooze.com s’articule autour de onze rubriques : sexualité, psycho, bien-être, lifestyle, patrimoine, mode, beauté, loisirs, vie pratique, people et astro. Des plus sérieuses au plus futiles, toutes les préoccupations des couples modernes sont abordées, toujours sous un angle novateur. Articles quotidiens, brèves, reportages vidéo, tests, sondages, le contenu de MySmooze.com est toujours vivant. Il est alimenté par une équipe de journalistes qui sollicitent sur chaque sujet témoignages et avis d’experts.
    Vie de couple MySmooze

  • UN PETIT MOT A MELINA ET A MES LECTEURS

    J’ai été très touchée, Mélina, quand vous m’avez si gentiment écrit votre déception de ne rien trouver de nouveau sur mon blog au bout d’une semaine.
    J’aurais du vous prévenir depuis quelques temps. Je vous ai en effet annoncé que j’ai été invitée cet été au Canada au Congrès de l’Association Internationale pour l’Etude des Rêves et au Centre de rencontres « Vox Populi » à Montréal.
    a078c6d3b23de00b0776a9d7b04aaf90.jpg Je dois y faire au moins quatre conférences, et trois séminaires. C'est là une longue préparation, qui me prend beaucoup de temps.
    De plus, en ce moment, j’ai des articles à écrire. Ce ne sont pas toujours pour de grands journaux, mais peu importe, le travail est le même.
    Je me consacre aussi à mes ateliers et mes consultations.
    Et j’ai une famille.

    Tout cela pour vous expliquer que, pour le moment, je n’ai vraiment plus autant de temps pour écrire pour mon blog.
    Peut être cela n’a-t-il l’air de rien, mais je dois vous dire qu’un article sur mon blog me demande plusieurs jours de travail, entre l’interprétation du rêve, la rédaction, la validation par le ou la rêveuse, la recherche des images sur Google et enfin la transposition sur blogspirit, qui prend bien deux heures à trois heures. La mise en place des images est un processus qui donne souvent des difficultés.
    Avez-vous déjà lu tous les articles qui se trouvent dans les archives ? Il y en a plus d’une cinquantaine depuis un an. Ils vous permettront peut être de satisfaire votre intérêt en attendant ?

    Votre attente, Mélina, me fait plaisir et honore mon travail. Je suis désolée de ne pas toujours y satisfaire rapidement, mais je pense que maintenant, vous saurez ce qui se passe.
    J’apprécie tous les commentaires, ils sont les bienvenus, même si je n’y réponds pas tout de suite.

    A bientôt
    Christiane

  • REVER EST INDISPENSABLE AU BIEN ÊTRE

    ET COMPRENDRE SES RÊVES ?
    NE SERAIT-CE PAS LA CLE REVOLUTIONNAIRE DU MIEUX ÊTRE ?

    Pour se trouver en forme, une bonne nuit de sommeil s’avère très bienfaisante. Cependant, ce n’est pas tant le sommeil qui est réparateur, mais c’est la période où l’on rêve. Depuis un demi-siècle, de nombreuses recherches ont eu lieu pour étudier la physiologie du rêve.
    d40f78efed7675f68d0a5d2e5c194bfa.jpg
    Les scientifiques ont mis plusieurs faits en évidence :

    Le sommeil paradoxal et les rêves
    C’est le neurophysiologiste français, le Dr Michel Jouvet, qui, en 1958, a mis en évidence l’existence du sommeil paradoxal dans son laboratoire du sommeil.
    b34edf546ee2df96260619bdc47688e4.jpg
    Quand on dort, le cerveau entre, toutes les 90 minutes, dans une activité très intense, qui dure 20 mn, alors que le reste du corps est complètement passif, immobile et mou. A cause de cette opposition, il a appelé cette phase du sommeil : le sommeil paradoxal.
    C’est dans cette phase de sommeil paradoxal que les rêves apparaissent, et que l’on s’en souvient.
    Cette découverte scientifique historique a donc ruiné les théories de la psychanalyse freudienne en apportant la preuve que le rêve est une activité instinctive autonome et non pas la réalisation camouflée d’un désir interdit et refoulé.

    Les rêves et la santé : Rêver est une activité naturelle qui entretient la vie
    Dans le monde entier, de très nombreuses recherches ont été poursuivies en laboratoires sur les humains et sur les animaux.

    3b2204c446834d2f3aed4927fb4a49bf.jpg
    Ainsi on a constaté que les animaux, privés de sommeil paradoxal, meurent au bout de quelques semaines. L’autopsie ne révèle pourtant aucune lésion organique.
    L’humain privé de sommeil paradoxal et donc de rêves, commence à perdre la faculté de penser, a des trous de mémoire, son comportement social se dégrade, il devient anxieux et agité.
    Mais plus encore : il s’avère que le rêve permet de s’adapter au stress, il vient équilibrer la vie psychique. Dans les difficultés, les épreuves, au moment de traumatismes, de stress, c’est alors que l’on rêve beaucoup. Peut être avez-vous vous-même constaté que dans les périodes de changement, de réorientation, que vous avez traversées, vous avez reçu alors beaucoup de rêves ?
    f2d3a15597f2ac6fe1e44764acdb9634.jpg
    Conclusion
    Le fait de rêver apparaît comme une nécessité vitale. Rêver est une fonction naturelle, instinctive, de l’organisme, qui vient aider la personne en difficulté à s’orienter et s’adapter au cours de la vie. Le rêve participe au maintien de la santé, de l’équilibre ; plus encore, il rétablit le mieux être et conduit à la guérison.
    Ainsi, il apparaît que le rêve exerce une activité thérapeutique naturelle.

    Les sociétés à rêves
    Cette valeur du rêve, que l’on est en train de redécouvrir, a été connue toujours et partout depuis des temps immémoriaux. Il n’y a pas une société, qui autrefois n’ait pas accordé aux rêves la plus haute considération. Partout, du Nord au Sud, de l’Orient à l’Occident, tous, des plus puissants aux plus petits, avaient recours à un corps spécial d’interprètes pour se faire interpréter leurs rêves.
    ff9971cb0f092b971e5f10eebd3665b8.jpg Ces interprètes, hommes et femmes, étaient également des médecins, des prêtres, conscients d’un sacerdoce, auquel elles et ils se consacraient. Un bon exemple est celui d’Hippocrate, célèbre médecin grec, père du fameux serment, qui était prêtre et interprète de rêves dans le sanctuaire de Kos. C’était la même chose dans la Chine ancienne, où il existe toujours un grand lieu de pélerinage : « Le mont de pierres et de bambous ». On s’y rend pour demander conseil aux rêves, pour guérir, pour recevoir un conseil sur sa vie.

    7aeb75ea6e05f9550af4ec9b046cd611.jpg


    Savoir pourquoi le rêve a été jeté dans le mépris en Occident est une longue histoire, dans laquelle la volonté d’absolutisme des autorités religieuses et politiques a joué le rôle prépondérant le plus néfaste.

    Mais aujourd’hui, la curiosité au sujet des rêves revient et s’intensifie.
    On accepte l’idée que les rêve puissent avoir un sens et on cherche à les comprendre.
    Je vous propose alors aujourd’hui de vous donner en exemple un rêve, qui vient de m’être raconté. Vous verrez combien l’interprétation de ce rêve montre à la rêveuse, pourquoi elle ne va pas bien, et l’invite ainsi à corriger son attitude pour l’aider à mieux vivre.

    Le rêve de Caroline
    Caroline est une jeune femme de vingt-cinq ans, qui exerce un métier très prenant. Elle se sent fatiguée, elle manque de dynamisme dans son travail, elle n’a le goût de rien dans sa vie. Bref, elle semblerait bien qu’elle soit dépressive. Elle vient de recevoir un rêve qu’elle me raconte :

    Rêve
    J’étais chez ma grand-mère, dans ma chambre.
    78eeb3a28cb27b698cefdc5ccef41ca6.gif

    Avec moi se trouvait Charlotte, une des héroïnes du film « Sex and the City ». 01b3d2cce846c9fdd7a18725807d521e.jpg

    A mon grand effroi, je vis que Charlotte était blessée le long de la cuisse, sur le côté intérieur. Pire encore, elle ne pouvait plus bouger sa colonne vertébrale.
    Je me demandais comment cela était arrivé . C’était affreux, le rêve était glauque.


    Interprétation
    Voici maintenant l’entretien pendant lequel l’interprétation a eu lieu .

    La chambre chez la grand mère
    - Caroline, parlez-moi de chez votre grand-mère. Que s’y qui passait-il ?
    - Oh ! C’était très agréable chez ma grand-mère ! J’aimais beaucoup y aller, c’était les vacances, la détente. C’est là-bas que j’ai rencontré mes premiers flirts. J’étais heureuse.
    - Et la chambre ? Que pouvez-vous m’en dire ?
    Le regard de la jeune femme se voile et s’en va, dans le loin.
    - C’est là que j’ai vécu mes premières amours. Ce sont de beaux souvenirs dit-elle avec un soupir.
    3ac3cb212743feed2cb118ab418478a3.jpg

    Je reprends ce qui vient d’être dit :
    - Votre rêve vous parle ainsi de celle qui a fait la place dans sa vie à la détente et à l’amour.

    Dîtes-moi maintenant : Qui est Charlotte ? C’est quel genre de femme ?
    Charlotte
    1ffbd41439a3d9d223558f0be5f85e27.jpg
    -Charlotte, c’est une des quatre amies dans « Sex and the City ». Alors que les autres femmes vivent leur vie sexuelle sans complexes et font l’amour quand elles en ont envie, avec qui elles en ont envie, Charlotte, elle, est la jeune femme à principes. Elle ne veut pas d’une relation provisoire, elle cherche une relation sérieuse, voudrait fonder une famille. Elle est sage et ne veut pas coucher comme ça.

    43306e6f288e49f531a8ffc0826ee47e.jpg
    - Bien, et maintenant, à quoi, ce que vous dîtes là, vous fait-il penser en ce moment, dans votre vie actuelle ? Est-ce que d’une certaine manière vous ne feriez pas comme Charlotte ?
    Caroline pose sa tête dans ses mains, se tait un instant, puis me dit d’une voix triste :
    - Si, c’est tout à fait ça, je vis comme Charlotte. J’ai rencontré, il y a peu, un homme qui me plaisait, j’ai eu envie de faire l’amour avec lui, mais je n’ai pas voulu de relation sans lendemain. Maintenant il est parti.
    Comment ne pas sentir son cœur se serrer devant ces conflits de la vie, cette opposition parfois si douloureuse entre les principes et la vie instinctive naturelle ?
    Doucement je reprends :
    - Et que vous montre votre rêve ? Regardez dans quel état se trouve Charlotte ?

    La cuisse est blessée, la colonne vertébrale est immobilisée
    - Caroline, l’image est grave, elle montre dans quel état vous a mis votre refus dernièrement. C’est comme si que vous ne pouviez plus faire l’amour, vous ne pouvez plus accueillir l’homme entre vos cuisses, ni l’accompagner dans ses mouvements. L’énergie est bloquée dans votre corps. Vous ne pouvez plus bouger.

    7d0193d5befa8a1df693a97eb1c15d05.jpg Dans le rêve, vous remarquez :
    Je ne savais pas comment c’était arrivé
    Le rêve vous invite à réfléchir à votre comportement. Vous ne vous rendez pas compte de la façon dont vous vous blessez et vous paralysez . Votre rêve vous montre que vous vous faites vivre un cauchemar. Il vous rappelle que vous avez besoin de rencontrer l’homme et de flirtez, comme vous le faisiez chez votre grand-mère, pour le plaisir.
    Vous savez, Caroline, faire l’amour, c’est le meilleur stimulant, c’est anti-stress, anti-angoisse, anti-tristesse. Les sexologues vous le diront : dans le plaisir, votre corps produit des hormones, les endorphines qui sont une véritable panacée, elles exercent un effet euphorisant, elle donne de l’énergie et de la créativité, bien plus que toutes les autres activités, sportives ou autres.

    9810e94a2f53c33c4f1d39c59ff3d551.jpg
    Vous en avez besoin.
    Et j’ai rajouté : Vous devriez lire les livres du sexologue, le Dr Gérard Leleu.
    bf2f40dbe3a40b4d958a0f4326d311cb.jpg
    Il a écrit de très nombreux ouvrages, "Le traité des caresses", ou aussi « Le traité des orgasmes » chez Leduc.S. Vous verriez combien ce sexologue célèbre vous dit exactement la même chose que votre rêve.
    1a64cf50aa40c3db9ca706d6d88cacf3.jpg

    Caroline m’a regardée et a conclu :
    - Le rêve a raison. Je me fais du mal. Je comprends maintenant pourquoi je n’arrivais pas à me débarrasser de lui. Ca fait trois semaines qu’il me revient constamment à l’esprit. Il était vraiment important. Merci de m’avoir aidée à le comprendre.

    Le rêve lui a montré les conséquences de son choix. La jeune femme est repartie avec un autre point de vue sur la vie, dans une nouvelle dynamique. Et soyons sûr, que, comme l’expérience le montre, le rêve la préviendra, si elle se trouve dans des amours qui ne lui conviennent pas, ou si elle se lance dans une activité sexuelle abusive, qui nuirait à sa santé.

    J’ai choisi cet exemple tout récent, mais je pourrais vous en proposer des centaines d’autres que j’ai exposés dans mes livres, mes articles et sur mon blog.
    Comprenez vous maintenant, que mieux que quiconque, c’est le rêve qui sait ce dont vous avez besoin pour vivre mieux, vivre dans le plein épanouissement de vos possibilités ?
    Est-ce qu’une révolution ne serait pas en train de naître, venant transformer les mentalités, redonnant leur dignité aux rêves et à leurs interprètes, permettant ainsi l’échange entre le conscient et l’inconscient pour le mieux-être de tous ?

    61e7097711206471e754fcf10a4a4c5e.jpg


    A lire aussi :
    Je vous recommande les exposés excellents du Dr Jean Michel Crabbé sur les rêves et sur le sommeil paradoxal.
    Vous les trouverez sur Google en tapant son nom.

    Illustrations :
    Je remercie les artistes et les photographes qui me permettent d’illustrer mon blog :
    Lune et soleil au pôle nord : myangels.bleublog.ch

  • UNE VIERGE INQUIETANTE

    L’interprète, qui analyse les rêves, ne passe pas une journée sans éprouver une surprise. Chaque rêve est une déroute, et offre un message inattendu. Pas de règle, pas de système,
    seule l’individualité compte et ce qui lui convient à elle, dans sa différence, à ce moment de son existence.
    C’est cette surprise que je voudrais partager avec vous aujourd’hui.
    Que je vous raconte :
    François est un jeune garçon, bientôt teenager, débordant de vitalité, de sensibilité et de naturel.
    28fe1b4362ce6840451bed6416407374.jpg

    La semaine dernière, pendant qu’il goûtait en revenant de l’école, le voilà qui s’exclame :
    - Maman, j’ai eu un rêve, cette nuit, c’était bizarre, j’ai eu peur, il faut que je te le
    raconte !
    Elisa, sa maman, travaille avec moi et sait combien il est important de prendre les rêves en considération, de les noter et de les interpréter. Elle a donc immédiatement écrit ce que son fils lui disait, et puis elle m’a téléphoné.
    Le rêve m’a plongée dans la stupéfaction. Je vous laisse en juger.

    Rêve
    21be903c526e605cdb0bdc5786000336.jpg Au début je suis en pompier avec un casque, dans ma chambre
    et je vois au loin les champs.
    04aeda988b1943ff3bc6b6ae5c2208ef.jpg




    A un moment, dans le champ, on voit la Vierge qui marche, elle est en statue, toute blanche.
    Ca fait bizarre quand elle marche : elle est toute raide ; ses jambes ne plient pas, mais se lèvent à tour de rôle pour avancer ! De plus, on ne voit rien de sa tête, on ne voit pas son visage, pas ses yeux, pas sa bouche.
    Puis la Vierge traverse le champ, et se dirige vers les maisons. Je me dis :
    « - Elle veut du mal ; elle veut du mal aux gens. »
    Ensuite j’entends : « François, François » et je me réveille. C’est toi, maman, qui me réveille. »


    Interprétation
    Consternation ! Que comprendre ? Pour l’instant, Elisa n’a pas les associations de son enfant. Nous ne pouvons que préparer l’interprétation. Pour cela, nous examinons les images pour en tirer les déductions logiques.

    Je suis dans ma chambre
    L’image du lieu au début d’un rêve indique la situation dont le rêve va parler. Il s’agit ici de la chambre, donc, sans doute, de la vie personnelle, intime, du jeune garçon.

    Je suis en pompier, avec un casque
    Le pompier a pour objectif d’éteindre le feu d’un incendie.
    François pourrait donc se trouver dans la situation d’un pompier qui lutte contre un danger, qui pourrait provoquer des effets très destructeurs. L’incendie dans les rêves attire souvent l’attention sur un excès de pensées négatives, qui perturbent.
    0c03bb9f0fd8049e5879d696b36c54c0.jpg
    Je rappelle éventuellement à Elisa ce que j’ai écrit dans mon livre « Amour et Sexe dans vos rêves », en m’adressant au rêveur :
    « Vous cogitez de façon permanente dans votre tête pour essayer de comprendre la vie, dont les lois vous échappent. ne seriez vous pas hyper-perfectioniste, trop volontariste, trop exigeant avec vous même ou avec les autres ? En tous cas, vous vous échauffez l’esprit, vous êtes embrasé par votre sujet. (p 224, à l’article « incendie »)

    En quoi cela concerne-t-il François ? La suite viendra infirmer ou confirmer cette proposition d’interprétation acquise par l’expérience.
    Une chose est sûre, le garçon doit se protéger au niveau de la pensée, il est invité à changer sa façon de penser.
    Et la suite alors ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

    Je vois les champs
    Les champs sont la vie de la terre, du corps. Ils désignent la vie naturelle, qui, au rythme des saisons et grâce au travail de l’homme, assure la fécondité. Les champs parlent ainsi de la vie du corps de la vie naturelle et instinctive, qui conduit l’homme à son épanouissement.
    974898529511ccea8ed3bef1f71e2318.jpg

    On voit la Vierge qui marche, elle est toute blanche, en statue.
    5585598da6e7af3ec5c8ffacd87ff539.jpg

    La Vierge
    François n’a reçu aucune instruction religieuse, mais il a déjà entendu parler autour de lui de la Vierge, quand par exemple, en vacances, ses parents l’ont emmené visiter des églises. Il sait qu’elle est la mère du Christ, qui selon la tradition, est né du Saint Esprit. La Vierge n’a donc pas eu de rapport avec l’homme, elle n’a pas commis le péché de chair. Elle est l’image de la femme divinisée qui n’a pas de rapport sexuel, relation, qui, selon l’Eglise catholique, serait la faute humaine.

    Elle est toute blanche, en statue
    A la différence d’autres rêves, où la Vierge, peut fort bien, comme d’autres figures divines, apparaître vivante, ici elle est une statue. Elle correspond donc à une représentation que l’humain s’en est fait, que l’humain s’est fabriquée.
    Elle est toute blanche. Elle est pure, sans tache, immaculée. Elle n’a pas de sang, pas de vie instinctive, pas de corps. Elle est une idée désincarnée, un idéal de pureté, de perfection. La Vierge représente une vie sans sexualité et sans péché.
    f16f5c4849af42224640e55d092191a5.gif

    Que peut-on déduire de ces deux images ?
    En fait, le rêve souligne à notre jeune garçon deux dangers:
    D’abord des pensées négatives qui perturbent, puis l’image d’une vie sans sexualité, marquée par une condamnation : la relation amoureuse est quelque chose de mal ; il conviendrait de vivre dans un idéal de pureté, comme l’a inculqué la longue tradition catholique. Ce serait l’image de la Vierge qui surgit dans les champs, cette idée qui vient s’imposer.

    Que se passe-t-il alors ? Qu’advient-il de cette représentation, fabriquée, de la femme sans péché, qui n’a pas de rapport sexuel avec l’homme, ou plus généralement cette représentation de la virginité ?

    La suite du scénario est catastrophique.
    C’est bizarre comme elle marche
    Cette statue ne marche pas, elle est rigide, sans souplesse, elle ne plie pas les genoux, elle lance la jambe en avant, comme certaines troupes militaires.
    b881d2da6dfe13f13db820107231d01a.jpg

    On ne voit pas sa tête, pas de visage, pas d’yeux, pas de bouche
    Elle n’a rien d’humain, elle ne présente pas d’individualité, elle ne montre pas sa façon de voir, ni sa façon de parler ou d’embrasser. C’est une masse artificielle non individualisée, qui ne pense pas, qui ne sent pas, qui ne communique pas. C’est un principe sans âme.

    Le scénario catastrophe s’accentue :
    Cette statue de la Vierge, cette représentation religieuse rigide, qui refuse la sexualité, vient blesser les humains. Et François se fait la réflexion en lui-même :

    Elle veut du mal aux gens.
    fb0e302a7c5a39907dd3f62e8af028d6.jpg
    Le danger est généralisé, et concerne tout le monde, les hommes, les femmes, les enfants.
    Tel est l’avis du rêve de cet adolescent. Telle est la mise en garde personnelle que lui adresse le rêve, à lui.

    Mais qu’est-ce que cela veut donc dire ? Elisa et moi nous retrouvons embarrassées et un peu inquiètes. Nous pouvons bien analyser le scénario, mais seules les associations du rêveur pourront faire comprendre son rêve, le moment venu.

    Le dimanche, Elisa bavarde avec son fils et ils décident de regarder le rêve ensemble.
    J’ai alors invité la jeune femme à venir vous raconter elle-même ce qui s’est passé. C’est donc Elisa qui parle maintenant.

    10491f27577eb439b38db9c8ea686a92.jpg


    Voici comment j’ai essayé de comprendre le rêve avec mon fils :
    « - Dis moi, François, la veille de ce rêve, tu étais perturbé ? A quoi tu pensais ? Est-ce que tu te posais des questions ?
    - Je sais pas… dit François en fronçant les sourcils.
    - Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
    Et je propose : Est-ce que tu as eu, par exemple, des problèmes avec les filles ?
    de800d58dc2ad326c325b8c21e021188.jpg

    François me regarde interloqué. Sa lèvre tremble.
    - Mais non maman, pas du tout, comment tu peux imaginer ça ?

    - Ecoute, mon chéri, je ne sais pas, je cherche seulement, je tente juste une hypothèse, pour voir. Il y a quelque chose, dont le rêve vient te parler, mais c’est toi seul qui sait de quoi il s’agit. Il s’est passé quelque chose la veille du rêve, qui t’a beaucoup dérangé. T’as parlé avec quelqu’un ? Il t’est arrivé quelque chose ?
    François se tait, je le sens mal à l’aise.
    - Maman, je ne sais pas si je peux te parler…Ecoute…J’ vais te dire …A l’école, les copains…
    f0dbb5ceaecb5c75c08e6d53a4ea756e.jpg
    … il y a les grands,…
    b0dfa1f2d9c3cd492e3e2e14e20e4aba.jpg

    … ils parlent tout le temps de sexe, ils font des gestes, …
    et le garçon, mal à l’aise, enfonce le pouce d’une main dans l’arrondi de deux doigts de l’autre,
    … ils parlent de chatte,

    e689b6aea203ee72bd8bb9cd3d5e9984.jpg




    et puis ils disent des choses sales. Ca m’a dégoûté.
    Oh Maman, ça me gêne de te parler de tout ça !
    - Mais je suis là pour t’écouter et t’aider.

    Je me sens très émue, je prends la main de mon enfant, je me mets à lui parler des choses de la vie, de l’amour, des premières approches…



    b5587ea6fc368238971d97250a26a5f5.jpg


    Et François m’écoute, me regarde avec de grands yeux sérieux :
    - Dis, Maman, comment on fait l’amour ? Comment ça fait ?

    - Ecoute, mon chéri, tu ne préférerais pas que ce soit papa, qui t’explique tout ça ?
    - Non, Maman, t’es là, c’est toi.
    Je me souviens des dernières paroles de François à son réveil : « C’est toi Maman, qui me réveille. »
    Moi, on ne m’a jamais rien expliqué de l’amour. Et voilà que mon fils a besoin de savoir. Alors, sortis de mon cœur de maman, les mots montent tout simplement à mes lèvres.

    - Maman, s’écrie François, c’est merveilleux tout ce que tu me racontes ! Alors, le sexe qui bouge, c’est pas sale ?
    - Mais non, c’est une activité normale, c’est magnifique, tous les hommes ont ça, c’est la nature.
    139023f3e87db0ebe570e98ef06c1331.jpg
    Et j’entends dans ma tête les vers délicats de Victor Hugo :
    « J’entrais dans ma treizième année. O feuilles vertes !
    Jardins ! croissance obscure et douce du printemps. »
    6073f03d2d49e2931ec4658c7c96a457.jpg






    - Et… je peux y mettre la main, demande François, avec un certain embarras ? C’est pas mal ?
    -Mais bien sûr que non, au contraire, ça ne peut que te faire du bien, c’est fait pour faire du bien.

    576f0d49aad2839a566225d5d81c15d9.jpg

    - Mais seulement, tu ne le fais pas sur le canapé devant la télévision, tu le fais seulement quand tu es tout seul, dans ta chambre. C’est ton intimité.

    Je sens la main de mon fils, qui serre plus fort la mienne.
    - Maman, le rêve, c’est extraordinaire, il est venu quand j’en avais besoin. Ecoute, j’étais tout retourné, c’était dégueulasse comme ils parlaient du sexe, les copains. Je trouvais ça si dégueulasse que je me suis dit que, moi, je ne ferais jamais l’amour et que je ne voulais pas avoir d’enfant.
    Là, j’ai sursauté. C’était donc ça, l’image de la Vierge !
    Ah ! Maintenant tout s’explique :

    Je reprends alors les images du rêve, je les examine avec François à l’éclairage de ce qu’il vient de dire, et François s’écrie :
    - Ah, Maman, le feu, j’ai compris : c’est quand je m’enflamme dans mes pensées ! Le pompier qui doit éteindre le feu, c’est moi qui dois arrêter ces idées fausses de croire que l’amour c’est sale et de pas vouloir faire l’amour !
    20758eebaf1d6be5d780e85739b63e7d.jpg

    Je reste estomaquée. Voilà, c’est dit, c’est compris. Et François poursuit :
    - Que j’ai bien fait de te raconter mon rêve ! Que c’est bête, j’en ai eu d’autres et je les ai laissé partir. Merci Maman, merci !

    Nous étions là, l’un et l’autre, les yeux brillants, dans l’émotion, dans la joie de parler ensemble si ouvertement, si simplement, la joie de se confier à son parent adulte, la joie d’aider son enfant sur les chemins de la vie. Par dessus tout, rayonnait l’émerveillement de constater qu’on n’y avance pas seul, mais que les rêves sont là, pour nous guider.

    Et moi, sa maman, je lui transmettais cette expérience profonde, primordiale de la relation avec l’inconscient, que j’ai vécue, avant lui, grâce à l’interprète, qui m’a interprété mes rêves. J’avais l’impression de faire partie d’une longue chaîne.
    6fdd0426a568d8bce9a7911ef115eb38.jpg

    Pendant tout notre échange, nous nous sommes tenu la main.
    4968ae8604e103fb35af9797b7fac76f.jpg






    J’ai embrassé mon fils et je l’ai confié à la nuit.
    Je suis redescendue dans le séjour et je me suis assise sur le canapé, bouleversée, reconnaissante.
    J’ai vu François glisser, pieds nus, dans la cuisine, il a bu un verre d’eau et, en passant dans le couloir, s’est penché par la porte et a chuchoté :
    - Merci Maman, merci !
    Et moi, j’ai dit merci aux rêves.

    6387d07dabb8163c44f445f0cc05fc81.jpg




    P.S. L’interprétation de l’incendie donnée dans mon livre, convenait donc dans le cas de François.

    Précisons une fois encore, comme je l’ai déjà signalé au début de mon article, que le rêve est un message individuel. Tant qu’une étude statistique n’a pas été effectuée sur un sujet précis, on ne peut pas en faire une généralité. Il y aurait là un formidable travail de recherche, mais tant que le rêve ne sera pas pris au sérieux, il ne pourra y avoir que des recherches ponctuelles, comme la mienne.

    Illustrations
    Je remercie les artistes dont les œuvres, tableaux et photographies, m’ont permis d’illustrer mon blog.
    Par ordre d’apparition :
    Jeune garçon : http://www.alternative.liberale.fr
    Statue de la Vierge : http://www.fabrice-muller.be ; vierge baroque dans l’église St Jacques le Mineur à Liège.
    Statue de la Vierge : http://accel23.mettre-put.idata.overblog.com
    Elle veut du mal : www.blogg.org
    Maman avec son fils :http://www.bp.com
    Avec les filles à l’école :http://leblogdeclo.canalblog.com
    Copain : http://www.omeilleurprix.com
    Les grands : suricatees23.skyrock.com
    Le doigt et la chatte :http://imalbum.aufeminin.com
    Premier baiser : beubey.skyrock.com
    Jardin :http://www.lejardindesasters.fr
    Pompiers : www.sdis63.fr
    Chaîne : I marlene-cregut.com
    Main dans la main : http://brikkabrak.canalblog.com
    Le merveilleux regard de cet adolescent : Je ne sais pas où j’ai trouvé cette photo. Je félicite le photographe. J’ai rarement vu un si beau portrait.