Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PÂQUES

 

Aujourd'hui ? Oh non ! Je ne vous parlerai pas de virus ! Et je n'écrirai pas un article de plus pour vous noyer sous des déluges d'informations !

Car voici Pâques.

Il serait bienséant de vous parler de la crucifixion et de la résurrection du Christ.

Mais, je vous demande pardon, j'ai déjà écrit sur mon blog à ce sujet deux études fort consistantes (1) ! Et aujourd'hui, je ne me sens pas inspirée à poursuivre.

Samedi de Pâques, crucifixion, résurrection.

Mort, renaissance. Renaissance.

 

Aujourd'hui, tout autour de nous, tout renaît, tout déborde de vie.

Le printemps est là, superbe, triomphant, les feuilles tendres et vertes jaillissent, les fleurs joyeuses éclatent au soleil, Boubou le bourdon est revenu sur le petit balcon (2), la jonquille s'ouvre en cloche de Pâques sur le rebord de la fenêtre de Marion

                                     jonquilles 2.JPG

et le merle dans la rue vient lui chanter son amour. (3)

https://www.youtube.com/watch?v=5tFhB_2dmhU

 

Alors me vient la fantaisie de partager avec vous une minute de grâce simple et fraîche, quelques vers du poète qui se promène dans les champs.

Voici :

                                            Le poète s'en va dans les champs ; il admire.
                                            Il adore ; il écoute en lui-même une lyre ;
                                            Et le voyant venir, les fleurs, toutes les fleurs.
                                            Celles qui des rubis font pâlir les couleurs,
                                            Celles qui des paons même éclipseraient les queues,
                                            Les petites fleurs d'or, les petites fleurs bleues,
                                            Prennent, pour l'accueillir agitant leurs bouquets.
                                            De petits airs penchés ou de grands airs coquets,

                  1031 fleur bleue.jpg

                                           Et, familièrement, car cela sied aux belles :
                                           - Tiens ! c'est notre amoureux qui passe ! Disent-elles.

 

                     tapis-acupression-champ-de-fleurs-charmant-tapis-champs-de-fleurs-elegant-belle-carrelage-piscine-et-tapis-of-tapis-acupression-champ-de-fleurs.jpg

                                   

                                           Et, pleins de jour et d'ombre et de confuses voix,
                                           Les grands arbres profonds qui vivent dans les bois,

                     le-soleil-entre-les-grands.jpg

                                          Tous ces vieillards, les ifs, les tilleuls, les érables,
                                           Les saules tout ridés, les chênes vénérables,...
                                           Contemplent de son front la sereine lueur,
                                           Et murmurent tout bas : C'est lui ! c'est le rêveur !

 

Alors, mes chères blogueuses et mes chers blogueurs, 
mes chères rêveuses et mes chers rêveurs,
en ces jours qui parlent de crucifixion et de résurrection, de mort et de renaissance,
je propose de suivre le poète, d'adorer la vie qui renaît,
d'« écouter en nous-mêmes une lyre », de sentir en nous-mêmes la vie jaillissante,
de déborder d'un amour tout simple pour nos petites compagnes,
« les petites fleurs d'or, les petites fleurs bleues ».
Devant nos yeux émerveillés, alors, se révèlent les vertes clairières des rêves,
des rêves qui, « pleins de jour et d'ombre et de confuses voix, »
viennent mettre sur notre front leur sereine lueur.
Joyeuses Pâques ! Et que la croix, resplendissante dans l'ombre, vienne déposer dans notre coeur
son immuable sérénité.

croix 2.JPG

"Il était stupéfiant de voir dans l’intensité de l’incendie, puis la noirceur de l’édifice, la lumière jaillissant de la croix du Christ portée par la Pietà."

Ce sont là les propos d'un des pompiers qui entra en premier dans la cathédrale de Notre Dame, quand l'incendie fut maîtrisé, en avril dernier.

Joyeuses Pâques


Bibliographie

(1) Études sur Pâques sur mon blog

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/03/21/un-reve-ce-vendredi-il-y-a-2008-ans.html

 

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/03/26/pourquoi-paques-3069462.html

 

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/03/24/qu-est-ce-que-paques-3069332.html

 

(2) Histoire de Boubou le Bourdon dans un conte de Noël

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2019/12/21/conte-de-noel.html

 

(3) Chant du merle à écouter

https://www.youtube.com/watch?v=5tFhB_2dmhU

 

(4) Poème de Victor Hugo (1802-1885) Les contemplations (1856)

 

 

Image

Je remercie les artistes dont les photos m'ont permis d'illustrer mon blog

- Jonquille

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jonquille#/media/Fichier:Narcissus_pseudonarcissus2.jpg

 

- Fleurs bleues

https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fjardinage.lemonde.fr%2Fdossier-1193-10-belles-fleurs-bleues-jardin.html&psig=AOvVaw23HjOow-NKnoJjSKjmTGp7&ust=1586624712002000&source=images&cd=vfe&ved=2ahUKEwi12onkq97oAhVJeRoKHbIzCHkQr4kDegUIARCYAg

 

- Je retrouve pas l'adresse des autres photos.

 

- La croix resplendissante

https://www.lesalonbeige.fr/de-notre-dame-de-paris-a-notre-dame-de-france/

Commentaires

  • Merci pour cette poésie : oui, en ce moment, c'est la nature qui moi aussi m'émerveille.
    Tous les jours, au cours d'une promenade, je cueille pissenlits et pâquerettes : petites pâques qui égayent l'assiette : salade verte, jaune et rose qui revigore et draine le foie, ma foi !
    Foi en ce divin qui a fait une nature si belle, d'autant plus merveilleuse en ces temps de confinement.
    Nous sommes aidés à apprécier le beau, le simple, le savoureux, revenir à ces notes qui tintent à l'intérieur, et révèlent toutes leurs saveurs.
    Merci encore pour cette note d'humus.

  • Joyeuses Pâques, chère Christiane ! Et un grand merci pour ce post tellement rafraichissant.
    En ces temps perturbés ... une "pause" s'impose au monde entier, nous incitant plus que jamais à observer la nature en toute simplicité ; les oiseaux chantent dans nos forêts, les ruisseaux coulent avec vigueur, les odeurs d'herbes, de végétaux embaument, le soleil inonde nos journées ... Oh oui ! la nature se réveille et ne demande qu'à reprendre ses droits et s'épanouir. A l'Homme de savoir coopérer, (ré)-apprendre à s'émerveiller devant tant de "petits" miracles. La Vie ne demande qu'à ... vivre ! Face à l'épreuve du confinement et aux multiples chamboulements que cela implique ... un appel d'un retour à LA SOURCE !!! ... (?)

Les commentaires sont fermés.