Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

7 Et soit-disant petits rêves

  • L'énigme entièrement dévoilée

    Ah, mes chers amis, chères blogueuse, chers blogueurs,

     

    Que d'ingéniosité, que de jolies trouvailles !

    Je ne vous fais pas attendre plus longtemps et vous dévoile la solution qui est la mienne. Ce qu'il vous a manqué pour la trouver, c'est de mettre les différentes solutions les unes en rapport avec les autres.

    Comme vous savez,l'année dernière Catharina, accompagnée du jeune homme, avait attendu chez le médecin sans se servir du portable, sans rien faire.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,dieu parle dans les rêves,écoute intérieur,intuition,rêves et intuition

     

    C'était l'occase.

    C'était l'occase, l'occase de quoi ? L'occasion de ne pas être parasité. L'occasion de laisser la place à...:

     

    Posons les équivalences que vous avez trouvées :

    L = Dieu

    L'occase = loquace.

    Alors ?

    Voici comment il faut procéder: rapprochons donc ces équivalences, mettons les en rapport l'une avec l'autre et et tirons - en les déductions. On obtient la solution suivante

    L- Dieu... loccase - loquace...Dieu loquace

    Voilà, c'était l'occase, c'était l'occase de laisser parler le Dieu loquace.

    Oui, à l'intérieur de nous, laisser parler ce dieu qui s'exprime abondamment dans les rêves parce qu'il a beaucoup de choses à nous dire. Écouter ce qu'il a à dire, sans se laisser détourner par le parasitage ambiant du monde extérieur.

    Oui, vous le savez bien, les rêves c'est la voix de Dieu. N'est-ce pas ce que je disais un jour en rêve devant des psys ?

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/06/05/l-incubation-de-caroline-2-dieu-existe-t-il.html

     

    Mais Dieu ne s'exprime pas seulement dans les rêves, il parle aussi dans les intuitions.

    Voici ce qu'en dit Jung :

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,dieu parle dans les rêves,écoute intérieur,intuition,rêves et intuition

    " Mon expérience de psychologue m'a montré de façon répétée que certains contenus proviennent d’une psyché plus complète que le conscient. Fréquemment ils témoignent d’une puissance d’analyse, d’introspection ou de connaissances que le conscient correspondant n’était pas capable de fournir. Nous possédons un mot adéquat pour désigner ce phénomène : l’intuition. En le prononçant la plupart des gens éprouvent l'agréable sentiment d'avoir réglé une question épineuse. Ils ne tiennent jamais compte du fait qu'on ne fabrique pas à volonté l'intuition. Au contraire, c'est l'intuition qui vient vers vous: vous avez une idée, née d'elle-même, et vous ne la saisissez que si vous êtes assez prompt pour l'attraper." (1)

    Et pour l'attrapper, c'est là qu'il ne faut pas être parasité !

     

    Dans un autre texte Jung est beaucoup plus clair et il explique :

    "Sans le savoir, l'homme s'occupe toujours de Dieu. Ce que certains appellent l'instinct, l'intuition n'est rien d'autre que Dieu. Dieu est cette voix qui nous dit ce qu'il faut faire et ne pas faire....On peut faire l'expérience de Dieu tous les jours" (2)

    L'écoute de Dieu en soi ! C'est exactement ce qu'a fait Catharina l'année dernière chez le médecin.

     

    Chers amis, Jung n'est pas le seul à nous inviter à écouter la voix de Dieu à l'intérieur de nous. J'ai choisi à ce sujet trois extraits de lectures du célèbre clairvoyant américain Edgar Cayce.

     

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,dieu parle dans les rêves,écoute intérieur,intuition,rêves et intuition

    Je crois que vous ne regretterez pas de les lire.

    Ecoutons nous donner ses conseils :

    "Rencontrez le Divin le plus souvent possible dans le Sanctuaire de votre être intérieur. Car, selon Sa promesse, Il viendra à votre rencontre, au plus profond de vous-même.

    Et, à mesure que votre mental, votre corps, votre âme s'ouvriront, vous Le trouverez là, pas ailleurs, pas plus qu'à l'extérieur de vous-même. Car Il est là plus près de vous que vous ne l'êtes vous-même. Il pourrait être votre moi véritable."

     

    Inlassablement Cayce répète à ceux qui le consultent :

    "Il faut regarder à l'intérieur, c'est l'assurance qui nous a été donnée depuis toujours ! Rencontrez votre Créateur dans le sanctuaire intérieur, car le corps est véritablement le temple du Dieu vivant, et Il a promis de venir à votre rencontre à cet endroit, dans le Saint des Saints, sur la montagne intérieure. Vous pouvez être sûr de Sa parole"

     

    Et encore:

    "Tournez-vous vers l'intérieur plutôt que de vous attacher à quelque chose qui soit à l'extérieur de vous. Car, sachez-le, Il a promis de venir à votre rencontre à l'intérieur de votre propre temple. Ce n'est point au-dehors, mais au-dedans. Car en élevant la conscience au niveau de la conscience intérieure, Il vient à votre rencontre dans votre Tabernacle intérieur, dans le Saint des Saints, dans le troisième oeil." (2)

     

    Pour terminer je vous laisserai un grand rêve en témoignage.

    Quand j'ai rencontré Laura, elle interrogeait souvent, très souvent les médiums pour obtenir des informations qui la guident au sujet de son avenir. Elle a vu le film de Spielberg " Ghost", où la jeune médium noire, Oudamé devient une grande voyante réalisée dans la voie spirituelle.

    Peu après Laura reçoit le rêve suivant:

    Rêve :

    Je me trouvais avec Oudamé. J’étais très contente de pouvoir la consulter. Très gentiment elle me demanda : « Vous voulez que je vous serve d’intermédiaire, que je vous traduise ? »

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,dieu parle dans les rêves,écoute intérieur,intuition,rêves et intuition

    J’acceptai avec beaucoup de joie et d’empressement. Elle s’est alors apprêtée à me transmettre ce qu’on lui dirait, mais à ce moment là, j’ai commencé à voir une lueur qui venait de la porte d’entrée, au fond à gauche.

    La porte était ouverte ; Oudamé lui tournait le dos et ne voyait rien. La lumière avançait dans la pièce et l’a envahie jusqu’au plafond. C’était une lumière forte, immense, mais pas éblouissante. Oudamé l’a alors aperçue et a écarquillé les yeux, ébahie. La lumière s’est avancée vers elle, l’a repoussée. Oudamé s’est enfuie. La lumière s’est trouvée alors à la place d’Oudamé, elle a élevé la voix et a dit :  « Je le lui dirai moi même. "

    J’ai senti une force qui s’est approchée de moi pour m’envelopper totalement, je n’avais pas peur, j’étais stupéfaite, je l’ai laissée approcher, j’ai accepté.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,dieu parle dans les rêves,écoute intérieur,intuition,rêves et intuition

    Je me suis réveillée. »

     

    Ce rêve montre clairement à la rêveuse qu’en elle vit cette force personnelle qui lui transmettra les indications de l’au delà que la rêveuse recherche à travers la médium extérieure.

    Le rêve donne une fort belle image de l’intuition sous la forme d’une lumière qui s’impose. Il s’agit là d’un facteur autonome de connaissance, surgit de l’inconscient, que Jung et Cayce, qui ne se connaissaient pas ont justement appelé Dieu. Dieu qui demande l'exclusivité pour qu'on ait l'occasion de l'écouter parler lui, le dieu loquace.

     

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,dieu parle dans les rêves,écoute intérieur,intuition,rêves et intuition

     

    Bibliographie

    (1) C. G. Jung, "Psychologie et religion", éd. Buchet Chastel, p.84, 1958

    (2) C. G. "Jung parle, rencontres et interviews", éd.Buchet chastel, p. 196, 1985

    (3) Edgar Cayce, lectures 833-1 ; 1152-2 ; 1782-1.

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Mains croisées: fotolia.com

    Jung: C.G.Jung Foundation for Analytical Psychologie

    Cayce: Elishean mag

    Oudamé: fr.wikipedia

    Les rêves sont les réponses...brainquote.com

  • L'énigme dévoilée, ou presque, et une leçon très sérieuse de phonétique dans les rêves

    Chers amis,

     

    Je ne vous fais pas attendre plus longtemps le fin mot de l'histoire ou plutôt presque le fin mot du rêve.

    Revenons à nos explications.

    Dans son rêve Catharina raconte :

    La dernière fois que j'étais venue avec le jeune homme, nous avions attendu sans rien faire. Cela n'avait pas plu au jeune homme, qui n'était pas très content, mais c'était l'occase.

    Les explications de la rêveuse nous permettent de comprendre l'allusion du rêve à " la dernière fois":

    L'année précédente, Catharina se sentait déboussolée, comme aujourd'hui, mais elle n'avait pas couru les thérapies en tous genres.( Les rêves n'ont d'ailleurs pas grande estime pour ces thérapies New Age ou autre, dont ils ont déclaré dans un rêve, "qu'elles surgissent comme les champignons à la dernière pluie". C'est méchant, vous ne trouvez pas ?)

    Donc, au lieu de se disperser, notre amie avait supporté son mal-être et avait attendu qu'un rêve vienne l'aider.

    Soulignons que cette attitude passive correspond tout à fait à ce que recommandait le vieux maître suisse.

    "Don't interfere" disait Jung à ses patients anglophones.

    " Laisser advenir " répétait-il.

     

    Cela n'avait pas plu au jeune homme, qui n'était pas très content, mais c'était l'occase.

    Cette patience avait mécontenté son jeune côté masculin, qui aurait préféré se tourner vers le monde extérieur pour chercher des solutions, au lieu d'attendre et d'écouter les messages de son monde intérieur.

    Mais c'était l'occase

    L'occase de quoi, l'occasion de quoi ?

    C'était en effet l'occasion de ne pas se laisser parasiter par les informations, les sollicitations séduisantes et bien tentantes de thérapies extérieures. C'était l'occasion de se concentrer exclusivement à l'écoute de cette instance thérapeutique qui se manifeste dans les rêves de chacun.

     

    Mais l'occase ? ? ?

    Je demande à Catharina :

    - Pourquoi avez-vous choisi ce mot ?

    - Je ne sais pas, je voulais écrire l'occasion, mais ça ne me convenait pas. Je ne me suis sentie satisfaite qu'en écrivant " l'occase".

     

    Alors, voyons donc ou plutôt écoutons les sons:

    l, l, mais vous le savez bien, l, c'est L, El, la syllabe qui désigne Dieu, qu'on retrouve dans de nombreux prénoms: Gabriel, Raphaël, Mikaël ou Michel, Ariel, Ézechiel, Élie, Daniel, Emmanuel.

    Et ici je dis bravo à Clô qui a compris le sens de "l" et a obtenu la récompense promise grâce à sa superbe interprétation.( voir les commentaires)

     

    Bon, " l", c'est Dieu, d'accord.

    Et occase ?

    Mon désir est de vous aider à déchiffrer les rêves, à jouer avec eux pour pouvoir les déchiffrer. Je vais donc vous donner une vraie leçon de phonétique très sérieuse, qui vous sera du plus grand bénéfice quand vous chercherez à comprendre la langue des oiseaux. Ce sont des connaissances que j'ai acquises en fac quand j'étudiais l'allemand. Ce n'est pas difficile.

     

    Les mutations des consonnes ou mutations consonnantiques

    Il arrive souvent que le rêves utilise un terme, une expression pour dire autre chose. C'est ainsi que nous avons vu le rêve jouer avec "pas science et patience".

     

    Le rêve s'amuse à changer les consonnes et les voyelles et suit en cela les transformations que les langues ont subi au cours des siècles.

    La langue allemande, d'où vient la langue anglaise, en donne de bons exemples.

    Exemple :

    - Apfel, la pomme, en allemand, devient apple en anglais, on a donc ici une alternance ente PF et PP.

    Ou encore :

    - Wespe en allemand, devient guêpe en français. Ici on a l'alternance les sons W et Gu.

     

    On constate ainsi que les consonnes :

    P, T, K, R, S (ss)correspondent aux consonnes

    B, D, G, L, Z (s)

    S, prononcé ss, (Suzanne) alterne avec Z qui se prononce aussi s (Jason).

     

    P devient B ou inversement.

    Il peut aussi devenir F ou PH ou inversement.

     

    T devient D ou inversement,

    Il peut aussi devenir TH ou H ou inversement.

    On a ainsi Théos en grec qui a donné Deus en latin.

     

    K peut devenir Gu et inversement. ,

    Il peut aussi devenir CH ou X et inversement.

    Ces consonnes P, T, K, R, S sont les consonnes dures par rapport aux consonnes douces qui leur correspondent : B, D, G, L, Z.

     

    On a de même l'alternance entre :

    B et M

    D et N

    F et V

    Il existe encore d'autres mutations. Mes explications ne sont pas exhaustives.

    Les mêmes changements peuvent avoir lieu entre les différentes voyelles. J'en parlerai une autre fois.

     

    Ainsi dans les rêves on peut éventuellement changer une consonne pour comprendre le sens du mot.

    Et ce, sans le faire exagérément ou systématiquement.

    Ici aussi, bravo à Bonneville qui a fort bien entendu et a gagné lui aussi.(voir les commentaires)

     

    Chers amis, je vous ai tout dit, vous avez toutes les clés.

    A vous de mettre les différents éléments en rapport les uns avec les autres. A vous de trouver maintenant. Allez-y ! Vous brûlez !

    Qui est le prochain gagnant ?

     

    A très bientôt

    Christiane

  • Avec ou sans téléphone portable ?

     

    Catharina n'est pas en forme en ce moment.

    Et vous, comment vous sentez-vous ?

    Catherine demande conseil à son rêve.

    Et je parie que la réponse vous concerne aussi, elle nous concerne tous.

     

    Catharina est très fatiguée, elle doute de tout, elle s'interroge sur sa vie: à quoi rime ce qu'elle fait ? Quel est son chemin ? Est-elle même sur son chemin ?

    Elle cherche des réponses auprès de voyantes traditionnelles. Rien de terrible.

    Elle prend des consultations auprès d'une médium qui pratique les lectures d'âme et décrit les vies antérieures. Rien de bien convaincant.

    réincarn 2.jpg

     

    Elle se renseigne aussi sur l'hypnose qui la tente. Ce n'est pas ça non plus.

    Elle se tourne vers les nombreux sites de thérapies tous azimuths sur internet.

     

    thérapie).jpg

    Elle n'a le goût de rien, elle se disperse, se transforme en girouette, elle se sent perdue.

    Elle demande alors à son rêve de l'aider et me confie la réponse.

     

    Rêve

    Je suis avec un jeune homme que j'accompagne chez le médecin. Nous nous trouvons dans la salle d'attente. Le jeune homme et les autres personnes sont sur leur téléphone portable.

    Je me dis qu'ils auraient pu attendre sans rien faire.

    La dernière fois que j'étais venue avec lui, nous avions attendu sans rien faire. Cela n'avait pas plu au jeune homme, qui n'était pas très content, mais c'était l'occase.

     

    Nous voilà avec un rêve apparemment bien prosaïque, mais fort énigmatique en fait. Étudions alors ses images et voyons ce qu'il veut dire.

     

    Interprétation

    Elle accompagne un jeune homme chez le médecin.

    Comme je l'ai expliqué sur mon blog (1), l'homme représente la façon dont on s'affirme dans le monde extérieur, en étant créatif, actif et battant.

    Avec ce personnage, le rêve montre à la rêveuse comment se porte son côté masculin. Il ne va pas bien.

    Catharina ne s'étonne pas de cette image.

    Créative ? Elle ? Non : en ce moment elle n'a pas d'idées, elle se demande ce qu'elle pourrait faire.

    Active ? Non : elle a du mal à faire quoi que ce soit de nouveau.

    Battante ? N'en parlons pas, elle se sent lasse, incapable de se démener, de se bagarrer pour quoi que ce soit,

    Oui, son homme intérieur a besoin d'être soigné par un médecin.

     

    Le médecin est la personne habilitée à soigner quand on a un problème de santé.

    A qui la rêveuse demande-t-elle des soins ? C'est bien au grand thérapeute intérieur, au rêve médecin en elle. N'a-t-elle pas demandé une consultation, en incubant un rêve sur sa situation ?

     

    Le jeune homme et les autres sont sur leur téléphone portable.

    Le rêve donne bien là une photo actuelle d'une activité généralisée, où qu'on se trouve.

    portable.jpg

    Analysons le téléphone avec la rêveuse.

    Le mot téléphone est formé par deux mots grecs : télé: au loin; phone : voix.

    Catharina me dit:

    "Le téléphone, c'est un moyen de parler avec quelqu'un d'autre qui est au loin.

    Et l'avantage du portable c'est qu'on l'a toujours avec soi.

     

    portable 2.jpg

    Elle souligne : Je ne m'en sers que pour ça, pour parler avec quelq'un d'autre qui est au loin.."

    Et elle précise:

    " - En fait, les portables modernes comme ceux des personnes dans mon rêve ont bien d'autres fonctions: ils permettent de consulter ses propres informations, de jouer, d'écouter de la musique, d'aller sur internet, de regarder d'innombrables sites, d'avoir accès à une infinité d'informations. Et en fait, les téléphones portables ne sont plus des téléphones mais des mini ordinateurs. Téléphoner à quelqu'un avec son portable est devenu presque secondaire. "

    Et Catharina rajoute:

    " - Toutes cette multitude de fonctions, c'est très bien, c'est très pratique mais, du coup, on ne se trouve plus vraiment en lien avec soi-même, ni en lien avec les personnes au loin, ni en lien avec les personnes présentes. Il y a toujours le portable en travers.

     

    images.jpg

    Et elle conclue catégorique :

    " - Pour moi c'est du parasitage comme la télé."

     

    Le jeune homme et les autres sont sur leur téléphone portable.

    Etre toujours sur son écran, avoir accès à des quantités d'informations, regarder d'innombrables sites, à quoi cela fait-il penser la rêveuse, quand il est question de n'être ni créative, ni active, ni battante ?

    Ah, ben ça, c'est bien moi, s'esclaffe Catharina ! 

    Dans le rêve elle se fait la réflexion :

    Je me dis qu'ils auraient pu attendre sans rien faire.

    Sans rien faire, c'est à dire sans chercher des consultations à droite et à gauche, sans se laisser envahir et distraire par toutes sortes d'informations au sujet de multiples thérapies proposées.

     

    Poursuivons l'interprétation:

    La dernière fois que j'étais venue avec lui, nous avions attendu sans rien faire.

    La dernière fois ? A quoi le rêve fait-il allusion ?

    L'année précédente Catharina avait traversé une période similaire. Elle avait pris son mal en patience, sans chercher à intervenir. Elle avait simplement attendue d'être guidée par ses rêves.

     

    Cela n'avait pas plu au jeune homme, qui n'était pas très content,

    rien faire 2.JPG

    mais c'était l'occase.

    Quelle réflexion curieuse ! Son côté masculin n'était pas satisfait d'attendre passivement le rêve 

    Mais c'était l'occase...

    Qu'est-ce que ça veut dire ?

    L'occase de quoi, l'occasion de quoi ?

    Catharina a bien expliqué :" le téléphone portable, c'est du parasitage".

    La fois d'avant, quand elle a interrogé son rêve, sans portable, elle a eu l'occasion de ne pas être parasitée.

    Bon. C'est tout ?

    Tout un rêve pour dire ça ?

    Le rêve vient nous dire des réalités que nous ignorons, ou que nous oublions. Mais ici, le rêve semble ne servir à rien !

    Mais quand même ! Regardons un peu : " l'occase "..., quel drôle de mot. Pourquoi le rêve dit-il... " l' occase "... et non pas " l'occasion " ?

     

    Ah, chers amis ! Il y a là une énigme ! Un super jeu de mot ! Un sacré jeu de mot !

    Le trouverez-vous ?

    Voilà de nouveau une occasion d'avoir une interprétation gratuite pour le rêve de votre choix..

    Vous savez, autrement, une consultation, c'est 80 € ! Voilà une belle occase à ne pas rater !

     

    J'attends donc vos réponses.

    A vos méninges et vos cogitations !

    solution.jpg

     A bientôt !

     

    Sur mon blog

    (1) J'ai étudié le sens de l'image de l'homme dans un rêve dans plusieurs leçons :

    Leçon 1

    - http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/05/25/lecon-1-que-represente-l-image-de-l-homme-dans-les-reves-3048047.html

    Leçon 2

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/06/01/lecon-1-2eme-partie-que-represente-l-image-d-un-homme-connu-3048704.html

     

    Illustrations

    Je remercie les photographes et les artistes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Réincarnation: enlighteningmedia.nl

    Site de thérapies: coach-ngo.com

    Le portable avec soi: étincellelingerie.com

    Il y a toujours un portable en travers: démotivateur.fr

    Tout le monde est sur son portable: darty.com

    Attendre sans rien faire: la presse.ca

    La clé: sequences-meta.com

  • Une petite énigme de la nuit

     

    Chers amis, chères blogueuses et blogueurs

    Aujourd'hui j'ai envie de vous raconter un petit rêve malicieux et sage, qui présente une énigme. La trouverez-vous ?

    Nicole est une femme douée, dynamique, voire ambitieuse. Elle s'occupe de sa famille et de son foyer ; elle cuisine, jardine, peint ; elle dévore les livres, suit des conférences et s'investit dans différentes démarches de développement personnel. Elle sent en elle tant de facultés qu'elle voudrait voir s'épanouir sans tarder.

     

    Elle me confie un petit rêve qu'elle vient de recevoir. Son rêve lui pose une énigme et il lui donne des indications pour la résoudre.

    Dans son rêve, amusée et intriguée, elle cherche la solution et la trouve.

    Le lendemain matin, elle m'appelle en riant pour me confier le résultat de ses cogitations nocturnes.

    nos pensées.jpg

     

    Voici son rêve

    Je vois devant moi des lettres étalées sur la table. A côté, il y a une boite qui contient d'autres lettres.

    Le rêve me dit que je dois changer les lettres et ne former qu'un seul mot.

    Pour cela je dois

    1) retirer une lettre

    2) la remplacer par une autre que je vais choisir dans la boite

    3) changer la place d'une lettre dans l'ensemble du mot.

    Dans ces changements il y a un message pour moi.

     

    Je regarde et vois étalées les lettres :

     

    P               A                 S                  C                  I                 E                N                E

     

     

    A vous maintenant, mes chers amis ! Allez-vous jouer ?

    Allez-vous trouver le message du rêve ?

     

    J'offre une interprétation de rêve gratuite à la première personne qui m'écrit la solution.

    Je vous invite à me répondre dans ma boite personnelle à l'adresse :

    christiane-riedel@wanadoo.fr

    De cette façon la solution ne sera pas immédiatement dévoilée dans les commentaires par le premier joueur qui répondra, ce qui permettra à d'autres de jouer aussi.

    Je vous donnerai la solution très prochainement.

    Bonne soirée et à bientôt

     

    réfléchir.jpg

    Illustrations

    Je remercie les artistes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Femme dans la nuit : nospensées.com

    Explication : humancom.fr

     

     

  • UNE PETITE MERVEILLE

    rêves,rêve médecin,christiane riedel interprète de rêves,problèmes cardiaques

     

    Mes chères blogueuses

    Mes chers blogueurs,

     

    C'est avec un vrai plaisir que je viens vous retrouver aujourd'hui. J'ai envie de vous raconter un petit rêve, une petite merveille, un petit rêve que j'ai reçu.

    Mais il me faut auparavant vous dire avec précision les circonstances dans lesquelles ce rêve est venu. Et pour une fois, je vais vous parler de moi plus personnellement.

    En octobre 2016, j'ai fait de la tachycardie. Le cardiologue m'a prescrit le top des top, deux médicaments du dernier cri : pour le coeur un bêtabloquant qui en régularise les battements et pour le sang, un anticoagulant, afin d'éviter l'éventuelle formation de caillots qui pourrait provoquer un accident vasculaire cérébral.

    rêves,rêve médecin,Christiane Riedel interprète de rêves,problèmes cardiaques

     

    Catastrophe !

    Que vous dire ?

    Du jour au lendemain je me suis retrouvée épuisée, lourde et molle ; sans forces, éteinte, anéantie ; me voilà incapable de monter la toute petite pente de ma rue, encore moins les escaliers, je me traîne à grand peine, je passe de la taille 46 au 50.

    De surcroît, ces jolis petits comprimés roses ou en forme de coeur m'abrutissent, ils me transforment les neurones en glu et les méninges en gadoue, ils m'empêchent d'écrire une ligne, que ce soit pour mon courrier, mon blog, pour un article ou mes séminaires.

    Et je me surprends à fondre en larmes.

    Mais le pire reste à venir.

    Six mois plus tard, en mars 17, toujours sous traitement, toujours gourde, cruche, tourte, tartre, idiote, toujours nouille et empotée, je suis tombée et me suis cassé le bras.

    Cela n'a pas l'air bien méchant, mais, à cause de l'anticoagulant, le sang, devenu trop liquide, s'est répandu dans tout le bras, formant un énorme hématome de 40 cm, très douloureux.

    Je bénis le ciel de ne m'être pas cogné la tête contre l'armoire que j'ai frôlée en tombant. C'est ainsi que mon père est mort.

    Quand on constate l'hématome que j'ai eu au bras et la déchirure du muscle, il est évident que le choc sur la tête aurait entraîné...

    une hémorragie cérébrale...

    au mieux... la mort...

    ...au pire, le séjour en mort lente dans une maison pour handicapés, avec des frais que je ne puis assurer et mes enfants non plus.

    Je ne fais pas du mélo.

     

    Au contraire !

    J'ai appris à mes dépens que pour ce nouvel anticoagulant, il n'existe aucun contrôle de la viscosité sanguine et on ne dispose d'aucun antidote en cas d'hémorragie grave.

    J'ai aussi découvert avec effroi dans mon entourage plusieurs proches chez qui ce nouvel anticoagulant avait provoqué une grave hémorragie. Devant l'impossibilité de l'arrêter, les personnes ont du faire appel aux pompiers ; amenées d'urgence à l'hôpital elles se sont retrouvées avec un hématome géant, affaiblies et souffrantes.

     

    Bravo l'anticoagulant qui peut vous mettre en danger mortel !

     

    Je vous dirai clairement les sentiments que j'ai éprouvés devant ces dégâts.

    J'ai été révoltée de constater l'effet que ces produits ont exercé sur moi, sur mon organisme, jusqu'à le dénaturer et le détruire lentement.

    J'ai été effrayée de voir les mêmes ravages exercés sur d'autres autour de moi.

     

    J'ai lu sur les forums et les sites français ou américains des expériences navrantes et des avertissements

    J'ai entendu parler de médicament potentiellement criminel. Qui tient compte du principe de précaution ?

    Et pire, pour certains, il est question d'empoisonnement collectif.

    Empoisonnement collectif ? Parano ?

     

    Quoi qu'il en soit, pour mon humble personne, j'ai été épouvantée !

    Oui, épouvantée !

    Je suis la gardienne de mon corps et mon premier devoir est de le respecter et de le soigner correctement pour qu'il me porte et me permette d'accomplir ce que la vie attend de moi.

    J'ai donc repris le soin de ma santé en mains.

    De ma propre initiative, et en toute conscience, j'ai décidé de cesser d'être empoisonnée sournoisement, j'ai décidé d'arrêter très doucement et très progressivement le traitement prescrit.

    La question s'est posée alors : comment faire maintenant pour me soigner ?

    Et c'est là que la merveille a eu lieu, la nuit, en rêve :

     

    Je suis chez le médecin, assise en face de lui à son bureau. Il a des papiers devant lui. Il me regarde et me dit :

    - Écoutez, Mme Riedel, nous gardons votre dossier, parce qu'il vous arrive toujours des trucs impossibles, mais vous vous en tirez toujours !

     

    Je me suis réveillée et j'ai pleuré de reconnaissance.

    Je n'avais pas la solution, c'était à moi de la trouver, mais je savais que je la trouverai et que je m'en sortirai.

    Je suis allée chez mon médecin traitant, je lui ai fait part de ma décision, je lui ai apporté une lettre où je la décharge de toute responsabilité.

    Elle s'est inquiétée.

    Mais j'avais ma réponse :

    - Docteur, il faut que vous sachiez, j'ai reçu un rêve, je sais que je vais m'en sortir.

    Je lui ai raconté mon rêve, je lui ai offert mon livre " Ces rêves qui protègent et qui guérissent".

    Et j'ai cherché un autre cardiologue.

    Guidée par des synchronicités, je l'ai trouvé. C'est un monsieur plein d'expérience, affable, courtois. Il m'a prescrit des médicaments traditionnels et éprouvés.

    Croyez-moi : en cinq jours, je n'avais plus rien. Oui en 5 jours.

    Un souvenir me reste :

    Je vois le cardiologue examinant l'électrocardiogramme qu'il vient de me faire et je l'entends s'exclamer, surpris, heureux :

    - Oh Mme Riedel, c'est miraculeux !

    Alors je lui ai raconté mon rêve et il a souri.