Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2008

COMMENT UN RÊVE PERMIT L’INVENTION DE LA MACHINE A COUDRE

Dès le début du XIXème siècle, plusieurs chercheurs se penchèrent sur cette invention. Comme cela est le cas pour beaucoup d’inventions, elles ont lieu à peu près au même moment dans des lieux différents.
En France, un couturier « Bartholémy THimmonier mit le premier au point un prototype en 1829.
cd4fbc147b4455a1cc1e0219015a0f56.jpg
Aux Etats Unis, l’américain Elias Howe (1819 –1867) essayait désespérément de trouver le moyen technique qui permettrait de nouer les fils pour faire tenir les deux tissus à coudre.
c96dca2f61c2851b2d1e14cd18271121.jpg
Elias était marié avec trois enfants. Devenu malade, il ne pouvait plus travailler. Sa femme devait donc gagner l’argent pour la famille. Elle fit donc des travaux de couture à la main à la maison.
4effcfce669ed816dc95cea39a159b71.jpg
Elias la regardait, pendant qu’elle travaillait. Il observait comment bougeaient ses mains. Il voulait inventer une machine qui bougerait de la même manière pour faire le même travail.
Il y travaillait jour et nuit. Il cherchait comment la machine pourrait nouer des points avec une aiguille.

f75f3db74bb53d62b24d9b27746ab445.jpg


Un soir, il s’endormit épuisé et fit le rêve que voici :

Rêve
Il rêva qu’il essayait d’échapper à une tribu d’indigènes qui le poursuivaient.
d0c0ec1eb94238c5a680be576b1f2003.jpg Il fut capturé et traîné devant le roi.
ef16a67657f088287a00a3b282ddf9c6.jpg
Il entendit celui-ci lui hurler :




- Elias Howe, je t’ordonne de terminer immédiatement cette machine à coudre, sous peine de mort !
Elias sentit la sueur froide lui couler sur le front, dans le dos, ses mains se mirent à trembler, il sentit ses jambes se dérober. Il essaya, il essaya, mais il avait beau essayer, il n’arrivait pas à trouver la solution pour réaliser une machine à coudre qui fonctionne. Saisi de panique il se mit à crier.
Il vit alors s’approcher de lui des guerriers à peau noire toute peinte.
d44c2710d5bd387ee45a5f82986e342a.jpg Ils formèrent un carré autour de lui et le conduisirent au lieu d’exécution. Il fut alors mis à cuire dans un chaudron rempli d’eau bouillante.
bb3e635d407743eb37332ea84fdf61db.jpg




Elias essaya alors désespéramment de sortit de ce chaudron. Mais chaque fois qu’il tentait de sortir, il recevait sur la tête un coup de lance qui le remettait dans le chaudron.
1c09fb95d1fbcc500eb914224d3b40c6.jpg
Il recommençait, montait, et puis, vlan ! un coup, et il redescendait. Il se démena ainsi de haut en bas tant qu’il put et remarqua tout d’un coup que les lances qui lui tapaient sur la tête étaient bizarres. Elles étaient percées d’un trou dans la pointe, et ce trou avait la forme d’un oeil.
Elias se réveilla brutalement avec cette image en tête : un trou dans la pointe...
...UN TROU DANS LA POINTE !
Il se précipita dans son atelier. Il avait trouvé ! Il fallait percer l’aiguille au bout, à la pointe, et non en haut, et il fallait donner à ce trou la forme allongée d’un oeil.
8b0e8f22d9fd4212962cf4429430481d.jpg

Il fabriqua l’aiguille alors qui permettait de faire des points noués.
Et il fabriqua une machine à coudre qui pouvait faire 250 points par minute. Il fit breveter son invention.
Elias Howe fut donc l’inventeur de la machine à coudre, invention que son compatriote Singer essaya de lui dérober. Elias dut lui faire un procès, qu’il gagna.
C’est lui également qui inventa la fermeture éclair en 1851. L’histoire a gardé secret ce qu’il rêva alors, qui lui permit de réaliser ce génial procédé.

3c331012726ad0e555e94730d321af85.jpg



Illustrations
Je remercie les artistes et photographes dont les oeuvres m’ont permis d’illustrer mon blog :
La couturière de Edwin Thomas Jones

30/05/2008

LE RÊVE THERAPEUTE

Lors de mon précédent récit, je vous ai raconté l’histoire étonnante de cet archéologue à qui son rêve avait révélé l’origine des agates qu’il étudiait et le sens de leur inscription.
Voici maintenant un autre exemple où le rêve vient aider un homme, qui cherche lui aussi, et lui fournir, dans ce cas encore, la solution .
Je prends plaisir à vous faire connaître ce rêve tout simple, reçu par un médecin allemand, Friedrich von Esmarch.
838548baf1d7a721da590766d44bf2fc.jpg
Il était médecin militaire et avait soigné les soldats blessés pendant les guerres allemandes de 1848, 1864, et 1870.

61d38a497e3e6d6c2e988159076dca2c.jpg

Il travaillait à clinique de l’hôpital militaire à Kehl.
les chirurgiens de cette époque étaient confrontés à trois problèmes cruels et tragiques, auxquels von Esmarch essayait de trouver une solution : les infections, la perte de sang due aux amputations et la douleur.
La chirurgie militaire de l’époque ne disposaient que de moyens désespérés, qui consistaient à amputer les membres, pour éviter l’immense danger des infections.

829bf1cf52299ac0547133d5db8f4c55.jpg

Esmarch chercha des solutions pour lutter contre les infections : il introduisit dans les trousses de secours de premières urgences l’utilisation de pansements et de bandes, devenus aujourd’hui d’un usage évident.
Il exprima clairement ses principes ainsi :
« Primum non nocere, d’abord ne pas nuire ! N’examinez pas la blessure, plutôt que de le faire avec des doigts sales. Ne nettoyez pas les blessures, plutôt que de le faire avec des cotons et des éponges sales. Ne faites aucun bandage plutôt que d’employer des bandages sales.
47e95c3dfc5c58e68db80697c327a915.jpg
Il chercha aussi comment éviter les douleurs provoquées par les opérations.
En 1846 et 47 apparurent les narcotiques à l’éther et au chloroforme. Le chirurgien allemand perfectionna ces techniques en trouvant le moyen d’empêcher la langue de bloquer la respiration.

18dc0f3f9058f8d4c3dc7378a0266153.gif
Régnait aussi une menace permanente qui mettaient les blessés en danger de mort : c’était l’énorme perte de sang qui avait lieu lors des opérations.
Von Esmarch avaient vu bien des gens mourir de la sorte, après avoir subi une amputation. Il ne savait pas comment arrêter l’écoulement du sang. Cette question le tourmentait très vivement.
Une nuit, se présenta à lui en rêve.
Il voyait devant ses yeux l’image d’une bande de caoutchouc si fortement serrée autour d’un membre du corps que le sang ne coulait plus.
6de3c7fbb65cb30a6ba0e9864fca3010.jpg
Ce rêve le réveilla.
Dès qu’il fit jour, il n’y avait pas encore à ce moment là d’éclairage électrique, il se hâta à son laboratoire.
Il tendit une main et de l’autre il s’entoura le doigt d’une bande, comme il l’avait vu dans son rêve jusqu’à ce que la circulation soit bloquée. Puis avec son scalpel il se fit une profonde coupure.
37aee9eacc9f076dc46dca3476904216.jpg

Et à son immense joie, il constata qu’aucune goutte de sang ne s’écoulait.
Le garrot venait d’être inventé, et ce grâce à un rêve. Cette invention, permit de faire un pas immense et de sauver bien des vies humaines, en limitant la perte de sang.
Esmarch présenta le procédé du garrot au monde médical en 1873.

d658f411e3901f8e2785b4fef33a46ac.jpg

21/03/2008

UN RÊVE, CE VENDREDI, IL Y A 2008 ANS

267f3ba240e670cf2ee10cd39c9e272e.jpg



Voici le Vendredi de Pâques, le jour où le Christ fut condamné et crucifié.
En cette occasion, je voudrais vous montrer comment dans la vie de cet homme, de sa naissance à sa mort, les rêves sont présents et interviennent dans son entourage pour indiquer comment se comporter à son égard. Pour lui, comme pour tous les humains de par le monde, toujours et partout, les rêves viennent donner inlassablement à chacun des conseils et des indications. On commence à s’en souvenir ou à s’en apercevoir.

Je ne soulignerai jamais assez fort le rôle que les rêves ont joué dès sa naissance dans la vie de cet homme Jésus, considéré comme le fils de Dieu. Qu’on se rappelle déjà avant sa naissance, comment Joseph reçoit l’ordre de l’ange Gabriel de prendre soin de Marie, cette jeune femme qui attend un enfant, dont il n’est pas le père. A quel moment est-ce que Joseph voit l’ange ? C’est dans son rêve.

6954ad5a03f05682b45e42be9a0d823d.jpg

Quelques mois plus tard, l’ange apparaît à nouveau pour ordonner à Joseph de s’enfuir en Egypte pour protéger l’enfant du massacre organisé par le roi Hérode. Et c’est encore dans un rêve !
6bde87bc0ddbfcf56f5008b2dbd24519.jpg

Que seraient le Nouveau Testament et deux mille ans de vie spirituelle en Occident, sans ce rêve, qui sauve la vie de l’enfant Jésus ?

Et que dire, quand on évoque le récit suivant, dont on ne parle jamais, à un tel point que quand je le mentionne, on me regarde d’un œil soupçonneux et l’on ne me croit pas. Ce récit se trouve dans l’Evangile selon Mathieu, ch.27, versets 11 à 25.

Il y a aujourd’hui 2008 ans, le Christ comparait au tribunal devant le gouverneur romain à Jérusalem, chargé de la justice.
4d85f208f143083c9f27381540c05ad4.jpg
Le gouverneur est Ponce Pilate, qui passe, selon certains, pour un gouverneur dur et rusé.
f53f8bb6eefe10b944c4a27d8004350f.jpg

Il trouve devant lui un homme qui vient d’être battu par les Juifs, montés par les prêtres.
Ils accusent Jésus d’être un rebelle qui se prétend roi et menace le pouvoir de l’empereur romain. Pilate interroge le prisonnier et reste très étonné de ne pas recevoir de réponses, ou alors des réponses qui le troublent et l’inquiètent : cet homme déclare que son royaume n’est pas de ce monde.
43f9e42315d26c89ddb778713b6414f8.jpg

Il ne trouve aucun motif pour condamner cet homme. Il cherche à le sauver. Il connaît la coutume juive de libérer un prisonnier au moment de Pâques. Un criminel vient d’être condamné, Barrabas. Pilate demande alors aux prêtres qui accusent le Christ :
« Lequel voulez-vous que je vous relâche, Barabbas ou Jésus, qu’on appelle le Christ ? »
Et le texte rajoute : « Car il savait que c’était par jalousie que les prêtres avaient livré Jésus. »

Et à ce moment là,…chose inouïe,… inimaginable dans notre société :
Un homme entre dans le tribunal et s’annonce comme le serviteur de la femme de Ponce Pilate. Il demande à être reçu par le gouverneur, auquel il vient transmettre un message urgent de sa femme.
c68cfee18ece49b05d230a44885917da.jpg

En pleine séance, il vient dire au gouverneur que sa femme le supplie de ne pas se mêler de cette histoire. « Qu’il n’y ait rien entre toi et ce juste, car dit-elle, elle vient d’avoir le jour même un rêve qui l’a tourmentée, et où elle a beaucoup souffert à cause de cet homme.
Cela, le serviteur le dit-il publiquement ? En tous cas, le juif Mathieu, le futur évangéliste, rapporte son intervention.
Pilate écoute le messager, puis reprend la séance. Que fait-il ? Il tergiverse, il essaie de sauver le Christ, il s’indigne de voir les Juifs exiger la mort d’un innocent et demander la grâce pour un meurtrier. Lui, le juge, il ne trouve aucun motif d’accusation. Révolté, il se penche vers la foule au bord de l’émeute, et s’écrie :
- Quel mal a-t-il fait ?

8261c15315e1e1b1dd42c754c4716e23.jpg

Pour s’entendre répondre :
- Crucifie le ! Crucifie le !
Et pourquoi ? Parce qu'il se déclare le fils de dieu.
Le gouverneur se sent de plus en plus troublé, il prend peur : le rêve de sa femme, les déclarations du Christ sur son identité, confirmées par les Juifs, voilà qui devient une vilaine affaire qui le dépasse.
Pilate tergiverse à nouveau, cherche à relâcher Jésus, mais les Juifs s’acharnent, il comprend qu'il n’arrivera à rien. Il faut que cette affaire soit vite expédiée. La Pâque juive arrive le surlendemain dimanche, avec un immense rassemblement de Juifs à Jérusalem. Il pourrait y avoir des manifestations, des troubles. Le gouverneur veut le calme. Alors il demande qu’on lui apporte de l’eau. Et devant la foule, dans un geste symbolique,
3a6686353aa061ef8808011e1dc15ccb.gif il se lave les mains :

« Je suis innocent du sang de ce juste, déclare-t-il ; cela vous regarde. »
Le gouverneur vient de montrer publiquement qu’il n’est pas responsable de la mort du Christ.
Qu’est-ce qui a pu pousser Pilate à déclarer que le Christ était un juste ? Au delà de sa conviction personnelle, n’est-ce pas l’expression que sa femme a employée ?
« - Qu’il n’y ait rien entre toi et ce juste ! »


Peut-on imaginer aujourd’hui qu’un juge au tribunal s’interrompe au cours de la séance ...
0a23088c55517f7e6c68880bb84796c9.jpg
pour entendre un message de son épouse, qui lui demande de tenir compte de son rêve à elle, avant de juger l’accusé ?


C’est bien là un témoignage formidable que les rêves étaient reconnus et respectés de façon générale dans l’Antiquité, tant par les Juifs que par les Romains, comme par ceux qui vont devenir les premiers Chrétiens. Et les personnages les plus éminents en tenaient compte pour prendre leurs décisions, prenant en considération leur rêves, comme ceux de leur femme !

813e2e2b85373f97d7cd352e0fa4aed4.jpg



Illustrations :
Je remercie les artistes qui m’ont permis d’illustrer mon blog
Le Christ de St Jean de la Croix par Salvator Dali
Le songe de Joseph par Goya ( 1746-1828)
La fuite en Egypte par Giotto (1266-1337 )
Ponce Pilate campé par l’acteur Richard Burton
Jésus silencieux : Film "La passion" ?
Tête d’homme antique : portrait de Fayoum
Ecce Homo de Antonio Ciseri, 19ème siècle
Tribunal: photo du procès de Nuremberg
Tête de femme antique : portrait de Fayoum

09/03/2008

REVER EST INDISPENSABLE AU BIEN ÊTRE

ET COMPRENDRE SES RÊVES ?
NE SERAIT-CE PAS LA CLE REVOLUTIONNAIRE DU MIEUX ÊTRE ?

Pour se trouver en forme, une bonne nuit de sommeil s’avère très bienfaisante. Cependant, ce n’est pas tant le sommeil qui est réparateur, mais c’est la période où l’on rêve. Depuis un demi-siècle, de nombreuses recherches ont eu lieu pour étudier la physiologie du rêve.
d40f78efed7675f68d0a5d2e5c194bfa.jpg
Les scientifiques ont mis plusieurs faits en évidence :

Le sommeil paradoxal et les rêves
C’est le neurophysiologiste français, le Dr Michel Jouvet, qui, en 1958, a mis en évidence l’existence du sommeil paradoxal dans son laboratoire du sommeil.
b34edf546ee2df96260619bdc47688e4.jpg
Quand on dort, le cerveau entre, toutes les 90 minutes, dans une activité très intense, qui dure 20 mn, alors que le reste du corps est complètement passif, immobile et mou. A cause de cette opposition, il a appelé cette phase du sommeil : le sommeil paradoxal.
C’est dans cette phase de sommeil paradoxal que les rêves apparaissent, et que l’on s’en souvient.
Cette découverte scientifique historique a donc ruiné les théories de la psychanalyse freudienne en apportant la preuve que le rêve est une activité instinctive autonome et non pas la réalisation camouflée d’un désir interdit et refoulé.

Les rêves et la santé : Rêver est une activité naturelle qui entretient la vie
Dans le monde entier, de très nombreuses recherches ont été poursuivies en laboratoires sur les humains et sur les animaux.

3b2204c446834d2f3aed4927fb4a49bf.jpg
Ainsi on a constaté que les animaux, privés de sommeil paradoxal, meurent au bout de quelques semaines. L’autopsie ne révèle pourtant aucune lésion organique.
L’humain privé de sommeil paradoxal et donc de rêves, commence à perdre la faculté de penser, a des trous de mémoire, son comportement social se dégrade, il devient anxieux et agité.
Mais plus encore : il s’avère que le rêve permet de s’adapter au stress, il vient équilibrer la vie psychique. Dans les difficultés, les épreuves, au moment de traumatismes, de stress, c’est alors que l’on rêve beaucoup. Peut être avez-vous vous-même constaté que dans les périodes de changement, de réorientation, que vous avez traversées, vous avez reçu alors beaucoup de rêves ?
f2d3a15597f2ac6fe1e44764acdb9634.jpg
Conclusion
Le fait de rêver apparaît comme une nécessité vitale. Rêver est une fonction naturelle, instinctive, de l’organisme, qui vient aider la personne en difficulté à s’orienter et s’adapter au cours de la vie. Le rêve participe au maintien de la santé, de l’équilibre ; plus encore, il rétablit le mieux être et conduit à la guérison.
Ainsi, il apparaît que le rêve exerce une activité thérapeutique naturelle.

Les sociétés à rêves
Cette valeur du rêve, que l’on est en train de redécouvrir, a été connue toujours et partout depuis des temps immémoriaux. Il n’y a pas une société, qui autrefois n’ait pas accordé aux rêves la plus haute considération. Partout, du Nord au Sud, de l’Orient à l’Occident, tous, des plus puissants aux plus petits, avaient recours à un corps spécial d’interprètes pour se faire interpréter leurs rêves.
ff9971cb0f092b971e5f10eebd3665b8.jpg Ces interprètes, hommes et femmes, étaient également des médecins, des prêtres, conscients d’un sacerdoce, auquel elles et ils se consacraient. Un bon exemple est celui d’Hippocrate, célèbre médecin grec, père du fameux serment, qui était prêtre et interprète de rêves dans le sanctuaire de Kos. C’était la même chose dans la Chine ancienne, où il existe toujours un grand lieu de pélerinage : « Le mont de pierres et de bambous ». On s’y rend pour demander conseil aux rêves, pour guérir, pour recevoir un conseil sur sa vie.

7aeb75ea6e05f9550af4ec9b046cd611.jpg


Savoir pourquoi le rêve a été jeté dans le mépris en Occident est une longue histoire, dans laquelle la volonté d’absolutisme des autorités religieuses et politiques a joué le rôle prépondérant le plus néfaste.

Mais aujourd’hui, la curiosité au sujet des rêves revient et s’intensifie.
On accepte l’idée que les rêve puissent avoir un sens et on cherche à les comprendre.
Je vous propose alors aujourd’hui de vous donner en exemple un rêve, qui vient de m’être raconté. Vous verrez combien l’interprétation de ce rêve montre à la rêveuse, pourquoi elle ne va pas bien, et l’invite ainsi à corriger son attitude pour l’aider à mieux vivre.

Le rêve de Caroline
Caroline est une jeune femme de vingt-cinq ans, qui exerce un métier très prenant. Elle se sent fatiguée, elle manque de dynamisme dans son travail, elle n’a le goût de rien dans sa vie. Bref, elle semblerait bien qu’elle soit dépressive. Elle vient de recevoir un rêve qu’elle me raconte :

Rêve
J’étais chez ma grand-mère, dans ma chambre.
78eeb3a28cb27b698cefdc5ccef41ca6.gif

Avec moi se trouvait Charlotte, une des héroïnes du film « Sex and the City ». 01b3d2cce846c9fdd7a18725807d521e.jpg

A mon grand effroi, je vis que Charlotte était blessée le long de la cuisse, sur le côté intérieur. Pire encore, elle ne pouvait plus bouger sa colonne vertébrale.
Je me demandais comment cela était arrivé . C’était affreux, le rêve était glauque.


Interprétation
Voici maintenant l’entretien pendant lequel l’interprétation a eu lieu .

La chambre chez la grand mère
- Caroline, parlez-moi de chez votre grand-mère. Que s’y qui passait-il ?
- Oh ! C’était très agréable chez ma grand-mère ! J’aimais beaucoup y aller, c’était les vacances, la détente. C’est là-bas que j’ai rencontré mes premiers flirts. J’étais heureuse.
- Et la chambre ? Que pouvez-vous m’en dire ?
Le regard de la jeune femme se voile et s’en va, dans le loin.
- C’est là que j’ai vécu mes premières amours. Ce sont de beaux souvenirs dit-elle avec un soupir.
3ac3cb212743feed2cb118ab418478a3.jpg

Je reprends ce qui vient d’être dit :
- Votre rêve vous parle ainsi de celle qui a fait la place dans sa vie à la détente et à l’amour.

Dîtes-moi maintenant : Qui est Charlotte ? C’est quel genre de femme ?
Charlotte
1ffbd41439a3d9d223558f0be5f85e27.jpg
-Charlotte, c’est une des quatre amies dans « Sex and the City ». Alors que les autres femmes vivent leur vie sexuelle sans complexes et font l’amour quand elles en ont envie, avec qui elles en ont envie, Charlotte, elle, est la jeune femme à principes. Elle ne veut pas d’une relation provisoire, elle cherche une relation sérieuse, voudrait fonder une famille. Elle est sage et ne veut pas coucher comme ça.

43306e6f288e49f531a8ffc0826ee47e.jpg
- Bien, et maintenant, à quoi, ce que vous dîtes là, vous fait-il penser en ce moment, dans votre vie actuelle ? Est-ce que d’une certaine manière vous ne feriez pas comme Charlotte ?
Caroline pose sa tête dans ses mains, se tait un instant, puis me dit d’une voix triste :
- Si, c’est tout à fait ça, je vis comme Charlotte. J’ai rencontré, il y a peu, un homme qui me plaisait, j’ai eu envie de faire l’amour avec lui, mais je n’ai pas voulu de relation sans lendemain. Maintenant il est parti.
Comment ne pas sentir son cœur se serrer devant ces conflits de la vie, cette opposition parfois si douloureuse entre les principes et la vie instinctive naturelle ?
Doucement je reprends :
- Et que vous montre votre rêve ? Regardez dans quel état se trouve Charlotte ?

La cuisse est blessée, la colonne vertébrale est immobilisée
- Caroline, l’image est grave, elle montre dans quel état vous a mis votre refus dernièrement. C’est comme si que vous ne pouviez plus faire l’amour, vous ne pouvez plus accueillir l’homme entre vos cuisses, ni l’accompagner dans ses mouvements. L’énergie est bloquée dans votre corps. Vous ne pouvez plus bouger.

7d0193d5befa8a1df693a97eb1c15d05.jpg Dans le rêve, vous remarquez :
Je ne savais pas comment c’était arrivé
Le rêve vous invite à réfléchir à votre comportement. Vous ne vous rendez pas compte de la façon dont vous vous blessez et vous paralysez . Votre rêve vous montre que vous vous faites vivre un cauchemar. Il vous rappelle que vous avez besoin de rencontrer l’homme et de flirtez, comme vous le faisiez chez votre grand-mère, pour le plaisir.
Vous savez, Caroline, faire l’amour, c’est le meilleur stimulant, c’est anti-stress, anti-angoisse, anti-tristesse. Les sexologues vous le diront : dans le plaisir, votre corps produit des hormones, les endorphines qui sont une véritable panacée, elles exercent un effet euphorisant, elle donne de l’énergie et de la créativité, bien plus que toutes les autres activités, sportives ou autres.

9810e94a2f53c33c4f1d39c59ff3d551.jpg
Vous en avez besoin.
Et j’ai rajouté : Vous devriez lire les livres du sexologue, le Dr Gérard Leleu.
bf2f40dbe3a40b4d958a0f4326d311cb.jpg
Il a écrit de très nombreux ouvrages, "Le traité des caresses", ou aussi « Le traité des orgasmes » chez Leduc.S. Vous verriez combien ce sexologue célèbre vous dit exactement la même chose que votre rêve.
1a64cf50aa40c3db9ca706d6d88cacf3.jpg

Caroline m’a regardée et a conclu :
- Le rêve a raison. Je me fais du mal. Je comprends maintenant pourquoi je n’arrivais pas à me débarrasser de lui. Ca fait trois semaines qu’il me revient constamment à l’esprit. Il était vraiment important. Merci de m’avoir aidée à le comprendre.

Le rêve lui a montré les conséquences de son choix. La jeune femme est repartie avec un autre point de vue sur la vie, dans une nouvelle dynamique. Et soyons sûr, que, comme l’expérience le montre, le rêve la préviendra, si elle se trouve dans des amours qui ne lui conviennent pas, ou si elle se lance dans une activité sexuelle abusive, qui nuirait à sa santé.

J’ai choisi cet exemple tout récent, mais je pourrais vous en proposer des centaines d’autres que j’ai exposés dans mes livres, mes articles et sur mon blog.
Comprenez vous maintenant, que mieux que quiconque, c’est le rêve qui sait ce dont vous avez besoin pour vivre mieux, vivre dans le plein épanouissement de vos possibilités ?
Est-ce qu’une révolution ne serait pas en train de naître, venant transformer les mentalités, redonnant leur dignité aux rêves et à leurs interprètes, permettant ainsi l’échange entre le conscient et l’inconscient pour le mieux-être de tous ?

61e7097711206471e754fcf10a4a4c5e.jpg


A lire aussi :
Je vous recommande les exposés excellents du Dr Jean Michel Crabbé sur les rêves et sur le sommeil paradoxal.
Vous les trouverez sur Google en tapant son nom.

Illustrations :
Je remercie les artistes et les photographes qui me permettent d’illustrer mon blog :
Lune et soleil au pôle nord : myangels.bleublog.ch

21/02/2008

DRÔLE DE RÊVE AU DÎNER

Je dînais dernièrement avec quelques amis et nous bavardions agréablement autour de la table.

fc3014ed04707bf6fd703b5a30e8ebda.jpg Il y avait Laurette et Karl, Brigitte et Kamel. Bien sûr, tôt ou tard, l’un ou l’autre ne manque pas de parler d’un rêve, ne serait-ce que pour raconter celui qui est venu le matin même. Ce sont à mon avis les rêves les plus faciles à interpréter, je les appelle les cadeaux du matin.
- J’ai eu un drôle de rêve ce matin s’exclame Laurette ! Vous n’imaginerez jamais ce dont j’ai rêvé ! C’était d’un rigolo !
- Oui, eh bien, raconte !

Rêve
- Voilà : j’étais à la maison avec mon chien Auguste.40b99dacd2cf8b1ed8a57f7a6a5002cf.jpg
- Il a un nom épatant ton chien !
- Oui, hein ! Attends la suite ! Je voyais Auguste par derrière, debout sur ses pattes et je voyais sa queue et ses coucounettes, mais elles étaient énormes ! 78dba28f7019a8840999e3f1868ef102.jpg Et je me disais : Oh la la ! Il a besoin d’aller voir sa belle, il faut absolument qu’il se soulage ! Pauvre bête ! Il va éclater ! fd6b8466bbc30e390863ca405058cf05.jpg

Nous éclatons tous de rire !
- Toi, t’en as des rêves marrants !
- Oui, mais qu’est-ce que ça veut dire, demande Laurette ?


Interprétation
Et nous voilà partis. Mes amis connaissent tous la technique de l’interview et tout le monde pose les mêmes questions en même temps :
- C’est quoi un chien ?
- C’est un animal domestique qui garde la maison.
- Et c’est comment un chien ?
- D’habitude, un chien c’est fidèle.
8d895d44536092399776b12844614808.gif
- Il est comment ton chien Auguste ?
- C’est un bon toutou, répond Laurette, mais qu’est-ce qu’il est gueulard ! Quand il m’énerve trop, je l’envoie promener, je le mets dans la cour et ferme la porte.
e62d4741f36b1a6d70639e888a9c9787.jpg

Brigitte lui demande : - Alors, à qui ou à quoi ça te fait penser, à l’intérieur ou à l’extérieur de toi, une façon d’être fidèle mais gueulard qui t’énerve quelquefois ?
Laurette regarde son interlocutrice :
- A qui ou à quoi ça me fait penser ? A l’intérieur de moi ? C’est vrai que je pique parfois des crises ! Oui, mais je ne vois pas où j’ai des coucounettes, moi, s’exclame-t-elle en pouffant de rire !
5b1c9b82354f7708b71a7165ae294b4c.jpg
- D’accord ! Et à l’extérieur de toi, ce serait qui ou quoi , demande Kamel ?
- Bon, ce n’est pas le chien lui-même, je ne vois pas pourquoi le rêve viendrait me parler des coucounettes d’Auguste !
Laurette nous voit sourire :
- Ah oui ! C’est ça ! Vous croyez qu’Auguste… c’est Karl, mon mari ?
Karl, le verre à la main, dresse l’oreille.
- Eh bien, regarde, faisons les vérifications ! Est-ce que ton mari est fidèle demande Claude d’un air narquois.
Karl repose son verre sur la table.
- Dis donc toi ! Mais bien sûr qu’il est fidèle, qu’est-ce que tu crois, s’exclame Laurette, qui caresse gentiment la joue de son mari, assis à côté d’elle !
- Est-ce qu’il est gueulard, ton mari, dit Brigitte et elle jette un coup d’œil à Karl ?
- Ah, pour ça, oui, t’es quand même tout le tout le temps en train de râler ! C’est pas vrai ?
- Si, il y a un peu de ça, reconnaît Karl, qui se ressert un verre.
27bc4572397592bb4ddffcec6b0bc38b.jpg
- Et ça t’énerve, demande Brigitte à Laurette ?
- Souvent oui ! Il y a même des fois où ça m’exaspère et à ce moment là, je ne l’écoute plus, oui, c’est ça, je ferme la porte et je l’envoie promener !
- Bon, dit Kamel, eh bien, il semblerait bien que ton chien Auguste, ce soit ton mari. Mais dis donc ! Je te signale quand même qu’Auguste, c’est le titre donné aux empereurs romains qu’on doit vénérer !
63927ae62a1a2540eb3bfbe58748ab02.jpg - C’est tout un programme s’exclame Karl, le mari, qui boit une large gorgée de vin !

- Je poursuis l’enquête et propose :
- Alors, maintenant, regardons ce que dit le rêve. Laurette,tu vois Auguste avec des coucounettes énormes…
Tout le monde éclate de rire !
- Et tu te dis qu’il a besoin d’aller voir sa belle…

c0dbf635ed6fd93870572c471b2f6555.jpg Laurette a posé sa fourchette, un peu interloquée.
- Ah ? C’est ça ? Elle regarde son mari avec un peu d’embarras.
- Mais je ne savais pas que les rêves prennent comme ça soin de moi, s’écrie Karl ravi ! Il faudrait que tu te les fasses interpréter plus souvent ! Dis donc, c’est vrai que, ces temps ci, c’était plutôt métro boulot, mais au dodo, il n’y avait pas grand chose ! f9c126f0a3c7972469c4f664e2e798cc.jpg



- Mon toutounet chéri, dit Laurette en riant ! On va rattraper ça ce soir ! Elle se lève, se tourne vers lui et lui saute au cou pour lui faire un gros bisou plein de tendresse. 07da9a96628c28286ef4ecb5bfcba2d9.jpg



Et voilà ! Les rêves, c’est magique.






482833fc0a1b7940727b39b72851988a.jpg



Illustrations
Je remercie les artistes pour leurs œuvres qui me permettent d’illustrer mon blog

01/01/2008

UN RÊVE SUR LES SOUHAITS

LES SOUHAITS

Je ne manquerai pas à l’usage aujourd’hui de vous souhaiter une excellente année.
Et en ce nouveau jour, je voudrais, une fois de plus, vous montrer la surprenante sagesse des rêves.
Cette fois-ci encore, je choisirai le rêve d’une petite fille, où, justement il est question de formuler des souhaits, et surtout, d’intervenir pour que ces souhaits deviennent réalités. Voyons ce que les rêves sont venus montrer à cette jeune enfant.

Pauline m’a raconté son rêve quand elle avait douze ans. Elle ne l’avait jamais oublié. le voici :

Rêve
« Pendant une nuit, je fis un rêve très étrange. J’avais alors six ans.
cbc7d07e9b43c47891062c267223e616.gif

Je me trouvais dans la cour de mon école avec mes amies, Louise, Aude et Marie.
114f1b13038e89857679c61449231925.jpg

J’étais une magicienne et je pouvais faire tout ce que je voulais.
fd6ac945cd76a883277c6b68b208667f.jpg
Je réfléchis et dis alors à mes amies :
- Je vous accorde à chacune un souhait que je réaliserai.
- C’est super ! s’exclama Louise.
- Qui veut commencer ? demandai-je.
- Moi, si vous voulez bien s’écria Marie.
- Alors, vas-y !
- Je voudrais, dit Marie, que tu fasses disparaître tous les garçons de l’école.
89a060f92c3feac85759231f1838b021.jpg
- O.K. dis-je. Abracadabri, abracadabra, garçons, disparaissez !
bdaba6fa4ff16a457fa891110c4623fe.jpg

Et tous les garçons disparurent. Ce souhait était très bizarre.

- C’est à moi, maintenant ? demanda Aude.
- Si tu veux, repris-je.
- Alors… moi, je voudrais que tout puisse vivre comme nous.
- C’est à dire ?
- Eh bien, je voudrais que les animaux, les arbres, les nuages, les fourchettes, puissent parler comme nous et chanter.

74bab5ad56f1e651944bc272bcdae5bf.jpg 3f8e42b4019a137472efc7414112a8f1.jpg

- Très bien ; alors, que les animaux, les arbres, les nuages, les fourchettes puissent parler, chanter.
Abracadabri, abracadabra, objets et animaux, chanti, chanta, parli, parla !

Tout d’un coup, un nuage se mit à rire
8115a88d4d96ce185c87637d299b8085.jpg
et un ours apparut sur ce nuage. Aude demanda au nuage :
- Pourquoi est-ce que tu ris comme ça ?
- Ca me chatouille !
- Mais qu’est-ce qui te chatouille ?
- C’est cet ours, répondit le nuage, Ah ! Ah ! Ah !
189edf74479a0d42dbcba6c4919244e4.jpg
Louise était terrifiée, ainsi que Marie. Puis Louise me demanda si elle pouvait voir son souhait exaucé.
- Je souhaite, dit-elle, que la pluie…
7f7c178cd885f95294ea62642f950b70.gif se transforme … 861c419f880981b0d8191a021418b512.jpg …en bonbons !

- Abracdabri, abracadabra, bonbons, pleuvi, pleuva !
De gros nuages arrivèrent au dessus de nos têtes. Un nuage cria pour nous prévenir :
- Attention ! Pluie de bonbons !
84cfe88372e9b6a3f8b2c09e72962f6d.jpg Des carambars, des malabars, des guimauves, des chewing-gums, des crocodiles, des schtroumps et bien d’autres choses encore tombèrent du ciel. Les filles de l’école trouvèrent cela curieux et nous commençâmes à en manger.

Mais un gros nuage glouton arriva …
4207bb21b77b792a2c13ff69d186f530.jpg
… et mangea tous les bonbons.

Louise était désespérée. Elle me demanda de reformuler son vœu pour que je puisse l’exaucer à nouveau. Je ne le pouvais pas. Il nous fallait attaquer le nuage glouton, mais nous n’avions plus de garçons pour nous aider, à cause du vœu de Marie. Et si nous attaquions ce nuage, tous les autres seraient contre nous, puisque maintenant, à cause du souhait d’Aude, ils pouvaient vivre.

Il me restait mon souhait à moi.
- Abracadabri, abracadabra, tout doit redevenir comme avant !
Les nuages ne parlaient plus et les garçons étaient revenus.

0b3d7b5db1a3d10c79783cbce7819149.jpg

Mais comme Louise était ma meilleure amie, je lui permis de refaire son vœu et l’exauçai. Il plut des bonbons et c’était délicieux !

Le matin arriva, Maman me réveilla, c’était l’heure d’aller à l’école.
- Maman, j’ai fait un rêve merveilleux, j’étais magicienne. »
49f05a7e1535ed450ccf1605b9faad48.jpg



Quel conte de fées, quel enchantement !
As-tu compris, jeune femme en herbe, as-tu compris jeune magicienne, qu’on ne peut
pas refaire le monde à son idée, selon ses désirs ? Car chaque chose a son sens, que l’on ignore souvent. Tout ce que tu peux faire, c’est exaucer le vœu de ton amie, faire en sorte que les autres et toi-même savouriez toutes les bonnes choses qui tombent du ciel, les bénédictions que le ciel envoie, comme la pluie.


Illustrations
Je remercie les artistes dont les œuvres ou les photos m’ont permis d’illustrer mon blog.
Le nuage qui rit : http:// jimgalerie.blogspot.com
La fee. Le retour des fées ; forum doctissimo.fr