Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christiane Riedel

  • AU SUPERMARCHE ENCORE UNE FOIS

    Imprimer

    Chers blogueuses et blogueurs,

    le printemps est là, le mois de mai s'écoule, le joli mois de mai qui a inspiré tant de poètes.

    Musset, vous connaissez ?

    Nuit de Mai, vous connaissez ?

    On étudiait autrefois ce poème à l'école.

    Il y a des poèmes, des vers qui sont immortels et qui refleurissent dans notre mémoire, le moment venu.

    « Ce soir tout va fleurir : l'immortelle nature

    Se remplit de parfums, d'amour et de murmure,

    Comme le lit joyeux de deux jeunes époux. »

    jeux-a-faire-en-couple-10-idees-dactivites-a-faire-en-couple-pour-pimenter-votre-relation.jpg

    Je pense au dernier rêve que je vous ai raconté, ce rêve printanier si touchant du piano blanc.

    Le poète est inspiré, et les rêveurs et les rêveuses aussi. Le rêve les inspire, chacun à sa façon, selon ses occupations, selon son métier. Et la vie s'amuse à me placer dans des situations délicates, où un rêve semble me demander son interprétation. La dernière fois c'était il y a trois semaines au supermarché. Et il y a quinze ans ou presque ce fut déjà au même supermarché, là aussi pour un rêve printanier.

     

    « Ce soir tout va fleurir : l'immortelle nature

    Se remplit de parfums, d'amour et de murmure,

    Comme le lit joyeux de deux jeunes époux. »

     

    Voici ce rêve d'il y a quinze ans, tout petit rêve anodin, qui pourtant …

    Ce jour là, je faisais la queue pour payer les courses à la caisse du super marché. Puis ce fut mon tour de passer avec la caissière. Quand j’en vins à signer mon chèque, elle me dit avec un peu d’inquiétude dans la voix :

    "- Je vous ai demandé votre carte de fidélité du magasin ?

    - Bien sûr, je vous l’ai donnée tout au début.

    - Ah, cette carte, il ne faut pas que je l’oublie, j’en rêve même la nuit ! »

    À cette remarque je me suis sentie interpellée !

    «- Vraiment lui dis-je, vous en rêvez la nuit ?

    - Mais oui ! J’ai rêvé cette nuit que j’avais oublié de la passer ! »

    Eh bien, voilà une image que j’ai étudiée tout au début de mon livre "Amour et sexe dans vos rêves !"

    Le sens me semble évident. Mais que faire ?

    Lui dire le sens de son rêve ou ne rien lui dire ?

    C’est trop bête de ne rien dire, le sens de ce rêve est si simple, et puis, le comprendre peut peut-être l’aider ?

    Allez ! Je me risque !

    Je me penche donc vers elle et lui demande tout bas et vite :

    « - Qu’est-ce que c’est cette carte, c’est pourquoi, comment vous vous en servez ?

    - C’est quelque chose qu’on passe dans une fente faite pour et elle donne des points au client.

    - Dîtes-moi, hier soir, qu’est ce que c’est que vous avez oublié de passer dans une fente ?Elle me regarde surprise, elle rosit joliment et éclate de rire !

    - Mais, c’est vrai, vous avez raison ! Hier soir, j’ai pas voulu de mon copain, je suis trop fatiguée en ce moment."

    Je m’en vais; pendant notre petite conversation la machine a imprimé mon ticket de caisse, tout ça s’est passé très vite.

    La caissière, amusée me regarde partir et me fait un clin d’œil qui répond à mon sourire.

    Sacrés rêves !

    passeportsante.net.jpg

    Illustrations

    Je remercie les artistes dont les photos m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Couple dans l'herbe : asafacon.fr

    Couple dans la rue : passeportsante.net

     

     

     

  • LE PIANO BLANC

    Imprimer

    Bonjour chères amies,

    Bonjour chers amis,

    Ah ! Quelle satisfaction ! Quel allègement ! Hier j'ai terminé plusieurs tâches qui m'ont entièrement occupée ces dernières semaines. Me voici donc plus libre et vous savez alors le plaisir que l'on éprouve de pouvoir faire les choses à sa guise.

    Ainsi donc, hier j'ai pris mon temps pour aller faire des courses et je viens vous raconter ce qui s'est passé...

    Dans le magasin, à la caisse, je fais la queue, il y a du monde devant moi. Je vois venir à moi une grande jeune femme noire pleine d'allure et de classe.

    femme noire, homme blanc,tigre,carnassier,piano blanc,musique

    Elle me salue gentiment, c'est Nihahsah, « princesse noire », la sœur d'une de mes anciennes élèves d'il y a vingt-cinq ans. Je connais la famille. Je prends des nouvelles, et elle de même. Je lui raconte que je suis toujours plongée dans les rêves.

    - Oh, mais j'ai rêvé cette nuit, me dit-elle !

    Et moi, comme j'adore interpréter les rêves, et comme elle serait sans doute contente d'en connaître le sens, je lui dis :

    - Vous voulez me raconter votre rêve ?... Oui, je sais, ce n'est pas l'endroit, ce n'est pas sérieux, le rêve ne s'interprète pas à la sauvette, mais enfin.

    Et immédiatement j'entends :

    - J'ai rêvé que j'étais entourée de félins.

    femme noire, homme blanc,tigre,carnassier,piano blanc,musique

    Dans le magasin, impossible de faire dans le détail. Nous devons rester discrètes.

    Alors, j'explique rapidement :

    - Nihahsah, les félins, ce sont des carnassiers, ils chassent les gazelles, les antilopes. Ils font souvent allusion dans les rêves à des hommes qui ont faim de la femme. Ça vous parle ?

    Je déteste les masques, je ne vois pas son sourire, mais ses yeux prennent un éclat amusé.

    - Oui, dit-elle, ça me parle, il y a quelques hommes autour de moi qui me font la cour.

    - Écoutez, lui dis-je, vous êtes une vraie beauté, vous attirez les hommes, je pense que le rêve vient vous conseiller de prendre soin de vous, de savoir garder vos distances pour que vos admirateurs ne vous prennent pas pour une proie facile.

    femme noire, homme blanc,tigre,carnassier,piano blanc,musique

    - Oui, je vois ce à quoi ça correspond, c'est bien ce qui se passe en ce moment.

    Et Nihahsah ajoute :

    - Et puis j'ai eu un autre rêve aussi, j'ai rêvé que je me trouvais devant un piano. Mais moi je ne sais pas jouer du piano, mais ça ne faisait rien, je jouais, je mettais mes doigts sur les touches et la musique était belle.

    Dans ma tête je pensais : un piano, ça a des touches blanches et les touches noires, une alternance des contraires, tristesse et gaîté tendresse et fermeté, douceur et sévérité, patience et impétuosité, discipline et fantaisie...

    Bon... Stop ! Attention, ça va comme ça, pas de solution toute faite !

    Je me lance alors dans ma petite interview. Je ne vais pas faire long, nous sommes dans un supermarché ! Je demande :

    - Un piano, c'est quoi ?

    - C'est un instrument de musique.

    - C'est comment ?

    - Eh bien, celui là, il était tout blanc !

    - Tout blanc ? C'est à dire ?

    - Il n'avait que des touches blanches.

    - Que des touches blanches ?

    - Oui, il n'y avait pas de touches noires.

    Ah la la ! Quel esprit ! Quel jeu de mot spirituel !

    Je souris, je ris ! Je répète :

    - Il n'avait que des touches blanches ? Vous entendez ?

    Les grands yeux noirs se mettent à rire.

    - Ça veut dire que je vais "faire des touches", que je vais avoir des rencontres avec des hommes blancs ?

    - Oui, c'est ça en ce moment, vous séduisez les hommes blancs, et même si vous dîtes que vous ne savez pas jouer du piano, le contact que vous avez est très bien.

    femme noire, homme blanc,tigre,carnassier,piano blanc,musique

    Nous rions toutes les deux.

    Vite, vite, voilà mon tour de passer à la caisse et vite je lui glisse un petit mot de conclusion qui me passe par la tête :

    - Vous savez bien, l'amour, c'est de la musique.

    Et je l'entends murmurer :

    - Oh oui, c'est vrai.

    Le coeur rempli de bonheur, je sors mes courses de mon caddie et je vois s'éloigner ma gracieuse gazelle.

    femme noire, homme blanc,tigre,carnassier,piano blanc,musique

    Ah ! Trop fort ! Trop trop fort !

    Ah ! Ce rêve m'a imprégnée d'un baume très doux, une simple image qui a soigné ma souffrance actuelle.

    Je suis une vieille dame maintenant, et je souffre sincèrement de constater les mouvements qui s'élèvent ça et là contre les hommes blancs, et ces mouvements de racisme anti-blancs qui se répandent de par le monde, en Afrique du Sud, aux U.S.A. et en Europe. Ici, depuis 34 ans je vis dans une Z.U.P. où il n'y a pas de racisme. Quand je rencontre un grand gaillard noir, un copain de mon fils, je l'embrasse, nous nous embrassons,... foutu masque...où quand une ancienne élève maghrébine me voit, elle vient me faire la bise, nous nous embrassons,...d'habitude... foutus gestes barrières !

    Et voilà que le rêve d'un coup, vient chasser toutes les oppositions de race. D'un doigt, sur une touche de piano, il vient harmoniser les contraires noir et blanc, qui ne s'opposent plus, mais qui s'accordent et se complètent, dans l'amour.

    Mon Dieu, cela fait tellement de bien...Merci.

    femme noire, homme blanc,tigre,carnassier,piano blanc,musique

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes qui m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Femme noire avec un masque : Gnadoc magazine.

    Tigre : zoolabarben.com Séduisante : thetrendspotter.net

    Un homme blanc et une femme noire : https://www.pinterest.fr/pin/AePd2VZsAYN3b9A4IbUvna597YWB6y6hYxWaAfuv4HF8YsBsfFBskj0/

    La gazelle : Photo Valérie Mayet

    Une femme noire, un homme blanc :

    https://www.elitedaily.com/dating/black-women-explain-white-boyfriends/1794161