Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christiane Riedel

  • DU NOUVEAU

    Du nouveau

    Bonjour !

    Voilà trois mois que je n'ai eu ni le bonheur ni le temps d'écrire pour vous, chères blogueuses et chers blogueurs. Je viens prendre de vos nouvelles après l'époque singulière que nous venons de traverser. Comment avez-vous vécu ces derniers mois immobiles et mouvementés ?

    interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,séminaires d'interprétation des rêves, ateliers de rêves par Skype

     

    De mon côté l'année 2020 a été riche de plusieurs nouveautés.

    Voici tout de suite la première.

    Les activités de l'académie m'ont absorbée complètement : séminaires, ( voir les sujets plus bas) ateliers, formations individuelles par téléphone, consultations m'ont occupée à plein temps. Un très beau travail a été accompli.

    Je ne me rendais pas compte, mais construire ces séminaires, créer et écrire le livret d'accompagnement fut une tâche énorme et voici qu'existe donc maintenant un nouveau livre : « La ville et les rêves », qui vient faire suite à « La maison dans les rêves ».

    interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,séminaires d'interprétation des rêves, ateliers de rêves par Skype

    J'en viens maintenant à la deuxième nouveauté très constructive

    Le confinement s'est révélé concrètement dans mon cas une expérience très positive. En effet, dès l'annonce du confinement, j'ai choisi de poursuivre les activités par Skype et ce fut une expérience très réussie.

    - des ateliers se sont ainsi formés pour des personnes qui ne pouvaient pas se dépacer à St Germain.

    - de même les séminaires se sont poursuivis aussi par Skype.

     

    Les séminaires se sont déroulés en deux temps :

    - le matin avait lieu l'étude approfondie des différents symboles de la ville ou de la campagne, avec des rêves en illustration;

    - l'après-midi était consacrée à l'interprétation des rêves, les participantes s'exercaient mutuellement à interpréter leurs rêves avec mes conseils.

     

    Travailler par Skype fut vraiment une expérience épatante !

    Voyez donc : tous les problèmes disparaissent :

    Plus besoin de se déplacer, ce qui entraîne des économies considérables : on économise le temps, le prix et la fatigue du transport, et en plus les frais d'hôtel.

    Ainsi nous restons à la maison et le jour J, nous arrivons comme des fleurs pour commencer à 9 h 30.

    interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,séminaires d'interprétation des rêves, ateliers de rêves par Skype

    À 12 h 30 a lieu la pause pour le repas et nous reprenons tranquillement à 15 h, au lieu de 14 h. Inutile de stresser à 16 h 30, pour ne pas rater le train à Paris ou pour rentrer chez soi sur la route. Après une petite pause à 17 h, nous poursuivons notre étude et nous retrouvons toutes surprises d'y être encore à 19 h,... avec plaisir !

    Et ...bonheur ! Pas besoin de rentrer chez nous ! Nous y sommes déjà !

    Pour ma part, j'apprécie vivement cette formule fort pratique, mais on pourrait aussi regretter le côté chaleureux des échanges sur place, ensemble, à St Germain, le contact humain en direct est si précieux.

    Cependant, finalement, même si le confinement a pris fin, c'est la formule par Skype qui l'a emporté pour les séminaires d'été et ceux d'après.

    Troisième nouvelle

    Différents journaux m'ont contactée pour me demander si le Covid 19 avait entrainé des rêves particuliers. Certains journalistes, qui ignorent tout de la voie des rêves, cherchaient du sensationnel et je n'avais rien à leur proposer qui soit ou bien général, ou bien insolite et mirobolant. Les interviews sont restées sans suite.

    En revanche, Mme Lisa Connan, journaliste au « Figaro Madame » m'a demandé une interview et a écrit un très joli article sur « Les rêves pendant le confinement ». Vous pourrez le lire ici :

    https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/confinement-coronavirus-une-therapeute-interprete-nos-reves-etranges-communs-270420-180848

     

    Et vous, de votre côté, avez-vous reçu un ou des rêves où il était question du Coronavirus ? Cela vous intéresserait-il d'en connaître le sens ?

    Alors voilà la quatrième nouvelle

    Si cela vous fait envie, je vous propose d'étudier votre rêve au tarif exceptionnel de 50 € au lieu de 80 €.

    Attention : mon offre d'interprétation est valable jusqu'au 5 juillet inclus, pour les 5 premières personnes qui se présenteront.

    Chers blogueuses et blogueurs, j'ai tenu fidèlement ma gazette du jour. Je reviendrai dans quelques jours avec plaisir et avec un rêve.

    A bientôt

    Portez-vous bien

    Christiane

    interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,séminaires d'interprétation des rêves, ateliers de rêves par Skype

     

    Sujets des séminaires étudiés cette année scolaire

    D'abord deux séminaires indispensables. Ce furent :

    - Les Rêves et la Bible,

    - La colère de Dieu dans la Bible et dans les Rêves actuels.

    Aussi paradoxal que cela puisse paraître,je le répète, ces deux séminaires sont indispensables

    pour approfondir la culture au sujet des rêves et approfondir surtout la capacité de l'interprète à comprendre les rêves actuels. J'ai abordé plusieurs fois sur mon blog la question de la colère dans les rêves.

    Après ces deux séminaires, nous avons entamé une longue étude répartie sur plusieurs séminaires :

    - Les Rêves et la ville (la ville, les bâtimens publics et privés, les magasins, les distractions)

    - Les Rêves et la campagne, ( pour l'instant : la ferme, les animaux, les étendues d'eau, la forêt)

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et photographes donr les œuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Masque : the conversation.com

    Ville : https://lechommerces.fr/centres-villes-les-plus-dynamiques/

    Écran : Le monde informatique.fr

    Confinement : ladn.eu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • PÂQUES

     

    Aujourd'hui ? Oh non ! Je ne vous parlerai pas de virus ! Et je n'écrirai pas un article de plus pour vous noyer sous des déluges d'informations !

    Car voici Pâques.

    Il serait bienséant de vous parler de la crucifixion et de la résurrection du Christ.

    Mais, je vous demande pardon, j'ai déjà écrit sur mon blog à ce sujet deux études fort consistantes (1) ! Et aujourd'hui, je ne me sens pas inspirée à poursuivre.

    Samedi de Pâques, crucifixion, résurrection.

    Mort, renaissance. Renaissance.

     

    Aujourd'hui, tout autour de nous, tout renaît, tout déborde de vie.

    Le printemps est là, superbe, triomphant, les feuilles tendres et vertes jaillissent, les fleurs joyeuses éclatent au soleil, Boubou le bourdon est revenu sur le petit balcon (2), la jonquille s'ouvre en cloche de Pâques sur le rebord de la fenêtre de Marion

                                         jonquilles 2.JPG

    et le merle dans la rue vient lui chanter son amour. (3)

    https://www.youtube.com/watch?v=5tFhB_2dmhU

     

    Alors me vient la fantaisie de partager avec vous une minute de grâce simple et fraîche, quelques vers du poète qui se promène dans les champs.

    Voici :

                                                Le poète s'en va dans les champs ; il admire.
                                                Il adore ; il écoute en lui-même une lyre ;
                                                Et le voyant venir, les fleurs, toutes les fleurs.
                                                Celles qui des rubis font pâlir les couleurs,
                                                Celles qui des paons même éclipseraient les queues,
                                                Les petites fleurs d'or, les petites fleurs bleues,
                                                Prennent, pour l'accueillir agitant leurs bouquets.
                                                De petits airs penchés ou de grands airs coquets,

                      1031 fleur bleue.jpg

                                               Et, familièrement, car cela sied aux belles :
                                               - Tiens ! c'est notre amoureux qui passe ! Disent-elles.

     

                         tapis-acupression-champ-de-fleurs-charmant-tapis-champs-de-fleurs-elegant-belle-carrelage-piscine-et-tapis-of-tapis-acupression-champ-de-fleurs.jpg

                                       

                                               Et, pleins de jour et d'ombre et de confuses voix,
                                               Les grands arbres profonds qui vivent dans les bois,

                         le-soleil-entre-les-grands.jpg

                                              Tous ces vieillards, les ifs, les tilleuls, les érables,
                                               Les saules tout ridés, les chênes vénérables,...
                                               Contemplent de son front la sereine lueur,
                                               Et murmurent tout bas : C'est lui ! c'est le rêveur !

     

    Alors, mes chères blogueuses et mes chers blogueurs, 
    mes chères rêveuses et mes chers rêveurs,
    en ces jours qui parlent de crucifixion et de résurrection, de mort et de renaissance,
    je propose de suivre le poète, d'adorer la vie qui renaît,
    d'« écouter en nous-mêmes une lyre », de sentir en nous-mêmes la vie jaillissante,
    de déborder d'un amour tout simple pour nos petites compagnes,
    « les petites fleurs d'or, les petites fleurs bleues ».
    Devant nos yeux émerveillés, alors, se révèlent les vertes clairières des rêves,
    des rêves qui, « pleins de jour et d'ombre et de confuses voix, »
    viennent mettre sur notre front leur sereine lueur.
    Joyeuses Pâques ! Et que la croix, resplendissante dans l'ombre, vienne déposer dans notre coeur
    son immuable sérénité.

    croix 2.JPG

    "Il était stupéfiant de voir dans l’intensité de l’incendie, puis la noirceur de l’édifice, la lumière jaillissant de la croix du Christ portée par la Pietà."

    Ce sont là les propos d'un des pompiers qui entra en premier dans la cathédrale de Notre Dame, quand l'incendie fut maîtrisé, en avril dernier.

    Joyeuses Pâques
    
    
    Bibliographie

    (1) Études sur Pâques sur mon blog

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/03/21/un-reve-ce-vendredi-il-y-a-2008-ans.html

     

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/03/26/pourquoi-paques-3069462.html

     

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/03/24/qu-est-ce-que-paques-3069332.html

     

    (2) Histoire de Boubou le Bourdon dans un conte de Noël

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2019/12/21/conte-de-noel.html

     

    (3) Chant du merle à écouter

    https://www.youtube.com/watch?v=5tFhB_2dmhU

     

    (4) Poème de Victor Hugo (1802-1885) Les contemplations (1856)

     

     

    Image

    Je remercie les artistes dont les photos m'ont permis d'illustrer mon blog

    - Jonquille

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jonquille#/media/Fichier:Narcissus_pseudonarcissus2.jpg

     

    - Fleurs bleues

    https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fjardinage.lemonde.fr%2Fdossier-1193-10-belles-fleurs-bleues-jardin.html&psig=AOvVaw23HjOow-NKnoJjSKjmTGp7&ust=1586624712002000&source=images&cd=vfe&ved=2ahUKEwi12onkq97oAhVJeRoKHbIzCHkQr4kDegUIARCYAg

     

    - Je retrouve pas l'adresse des autres photos.

     

    - La croix resplendissante

    https://www.lesalonbeige.fr/de-notre-dame-de-paris-a-notre-dame-de-france/

  • HORREUR...MERVEILLE ET ENCHANTEMENT...

    Chers amis,

    il y a dizaine de jours, je vous présentais mes voeux pour la nouvelle année. Les teintes de l'illustration étaient tout en douceur, dans les bleutés et les gris éclairés par une lumière d'or qui caressait le paysage, délicate, sereine et grandiose.

    Eh bien ! Ces derniers jours, ce paysage tout en fraîcheur n'est pas ce que cette nouvelle année a choisi de nous faire goûter. Vous vous doutez bien de ce dont je veux vous parler : j'évoque ces incendies gigantesques en Australie, qui nous plongent dans l'effroi.

    C'est ainsi que les journaux viennent de relater coup sur coup deux événements qui m'ont personnellement particulièrement saisie, impressionnée, deux évé nements qui ont m'ont laissée, l'un dans l'horreur, et l'autre, dans l'enchantement.

    Je vous les confie.

    Le premier est bref. Le voici :

    Alors qu'on accuse le réchauffement climatique des feux qui ravagent le pays, des voix s'élèvent pour réfuter cette thèse exclusive : elles accusent la gestion écologique de la forêt, elles dénoncent également les incendies volontaires d'origine criminelle. Le Centre australien de recherche sur les feux de forêt indique que le nombre d’incendies volontaires est, en moyenne, de 62.000 par an, et ce chiffre augmente. Parmi eux, 13 % sont allumés volontairement et 37 % de façon suspicieuse, ce qui fait que, par jour, 85 départs d’incendie sont volontaires.

    Selon les informations du journal britannique le "Daily Mail", la police australienne vient d’arrêter plusieurs incendiaires. Parmi les principaux suspects, Fadi et Abraham Zraika, deux adolescents de 18 ans, issus de l'immigration en Australie, sont accusés d'avoir déclenché un feu d'herbe dans un parc de Guildford, le 22 décembre dernier, en allumant un feu d’artifice. Fadi Zraika, tout sourire, s'est présenté devant le tribunal en ricanant.

    Les deux jeunes gens ont été traduits en justice pour de multiples chefs d'accusation: manipulation négligente d'explosifs, refus de révéler leur identité et port d'un couteau dans un lieu public.

    Des publications de l'État islamique ont été trouvées chez eux, comme la revue « Rumiyah ». Le titre Rumiyah, qui veut dire Rome, fait référence à l'anciene annonce de la conquête de Rome par les musulmans, après celle de Constantinople, (l'actuelle Istanbul). Ce magazine est une oeuvre de propagande et de recrutement en ligne, qui explique par exemple comment déclencher d'énormes incendies de forêt, notamment aux États Unis et en Occident, pour mener le djihad.

    En janvier 2017, on pouvait ainsi y lire : « Le feu est un outil à la portée de toute personne désireuse de se joindre à la campagne de terreur »,

    Le magazine mettait en évidence qu'outre les forêts, on peut tout détruire par le feu, les voitures, les maisons, les usines, les églises, les infidèles.                               

            Romain Caillet, Twitter.comchristiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en Australie,incendies à Mallacoota,prières pour arrêter le feu,Dieu répond à la prière

    Horreur...Histoire affreuse.

     

    Voici maintenant mon autre histoire, aussi belle que l'autre est horrible. Je l'ai appelée "Merveille et Enchantement".

    Après avoir lu l'article sur les incendies criminels, mes yeux sont tombés sur un récit incroyable. Et vous allez voir ! Il ressemble à ce que je vous ai raconté sur mon blog depuis ces derniers mois.

    Voici l'histoire de David, qui a été relatée par tous les médias dans le monde entier.

    David Jeffery réside à Mallacoota, dans le sud est de l'Australie, une petite ville balnéaire très fréqentée des amoureux de la nature. Il vit du tourisme et tient une résidence B and B " The Wave Oasis". David qui était athée dans sa jeunesse s'est maintenant tourné vers Dieu depuis 25 ans.

    christiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en Australie,incendies à Mallacoota,prières pour arrêter le feu,Dieu répond à la prière

    Le 1er janvier dernier, les 1000 habitants de Mallacoota et les 3000 touristes qui s'y trouvent, se réveillent le matin dans une situation infernale, sous un ciel rouge sang. Cernés par les flammes d'un incendie gigantesque, ils se sauvent sur la plage, enfilent des gilets de sauvetage et se préparent à se jeter à l'eau quand la sirène retentira. D'autres s'enfuient en bateau vers le large. Les vents venant de l'ouest sont très violents, des braises incandescentes tombent sur la ville.

    Avec ses voisins, David se prépare d'abord à défendre sa maison contre les braises qui se déversent partout. Mais un ami pompier l'avertit que la foudre en boule devient une menace très réelle et David, avec sa famille, ses hôtes, ses chiens, son chat et ses deux canards fuit la ville pour se réfugier à l'est, sur le quai au bord de la mer.

    christiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en Australie,incendies à Mallacoota,prières pour arrêter le feu,Dieu répond à la prière

    Non loin du rivage un mur de feu de 20 mètres de haut surgit alors, avançant vers la plage, menaçant de tout détruire devant lui. 20 mètres de haut, c'est l'équivalent d'un immeuble de six étages. Les flammes avancent à 90 km heure.

    David se souvient :

    "J'entendais un rugissement, un rugissement comme si un millier de trains de marchandises fonçaient sur nous. Tout d'un coup une immense rafale de vent nous a poussés comme devant la porte d'une fournaise. Étrangement, tout était noir, la fumée était si épaisse que nous n'arrivions presque plus à respirer.

    christiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en Australie,incendies à Mallacoota,prières pour arrêter le feu,Dieu répond à la prière

    Et tout d'un coup le ciel est devenu rouge sang. Nous entendions exploser les bonbonnes de gaz des habitations, des maisons brûlaient devant nos yeux. Nous étions en train de tout perdre. Nous nous attendions tous à mourir dans les secondes qui suivent

    christiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en Australie,incendies à Mallacoota,prières pour arrêter le feu,Dieu répond à la prière

    A ce moment là j'ai entendu la voix de Dieu me dire : " Prie !"

    J'ai bredouillé une petit prière pitoyable et la voix en moi a dit :

    - Qui es-tu en train de prier ? Et j’ai pensé :

    - Oui ! Tu es le Dieu de la Bible. Rien ne t’est impossible ! Tu as des anges, Seigneur, mets-les aux coins de la maison »

    David se met alors à prier, il élève la voix, il prie maintenant à voix haute. Les gens autour de lui l'entendent et se joignent à sa prière. Tout le monde prie, pour sa maison, pour celle des autres, et on prie pour ceux qui sont restés dans leur maison.

    Submergé par le désespoir, David s'enfonce dans la prière, sa voix s'élève, il s'écrie devant tous les gens rassemblés sur la quai :

    " - Nous avons besoin que le vent souffle de l'est. "

    Dès ces mots, le vent se met à souffler un peu de l’est."

    David poursuit avec une intense émotion :

    "- J'ai senti les choses changer. Je me suis mis à prier avec une voix plus forte et le vent s'est mis à souffler plus fort. J'ai continué à prier avec une voix encore plus forte et le vent a soufflé encore plus fort. J’ai remarqué que plus j’étais audacieux, plus le vent soufflait fort. Alors j'ai hurlé :

    - Au nom de Jésus, merci Seigneur d’avoir sauvé ces âmes. Repousse le feu, Seigneur, sauve-nous.

    christiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en Australie,incendies à Mallacoota,prières pour arrêter le feu,Dieu répond à la prière

    J'étais le désespoir personnifié. Je me moquais bien qu'on m'entende. Je savais, je voyais, je reconnaissais que Dieu était en train de faire ce que je lui demandais. S'il n'avait pas répondu, nous serions tous morts."

    Et David explique :

    christiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en australie,incendies à mallacoota,prières pour arrêter le feu,dieu répond à la prière

    "- Le vent venait de l'ouest et la météo n'avait prévu aucun vent d'est. Mais Dieu qui a crée le vent, l'a fait obéir, il a fait souffler un vent d'est, il a repoussé le feu qui arrivait sur la plage. C'était complètement impossible, mais il l'a fait. Il l'a fait pendant cinq minutes et cela a suffi pour stopper l'incendie et l'empêcher d'arriver jusqu'à nous. C'est impossible, dit David, mais Dieu a éteint les flammes, comme s'il tournait un interrupteur. "

    Devant leurs yeux ébahis, David et ses voisins s'aperçoivent que là où ils habitent, les réserves de fuel n'ont pas brûlé, elles sont toujours là, les maisons sont là, toujours debout, l'herbe est toujours là.

    Les voisins, qui ne sont pas chrétiens, témoignent et disent :

    "- Dieu nous a sauvés."

    L'un d'eux rend d'abord hommage à tous ceux qui, dans un dévouement extraordinaire, dehors, dans le feu, intrépides, héroïques, ont défendu la ville et les gens ; il rend hommage aussi à tous ceux qui, hommes, femmes, enfants, avec leurs animaux, blottis les uns contre les autres ont prié pour être sauvés. Il raconte :

    "- Une boule de foudre fondait droit sur nous, nous allions tous être anéantis, mais... toute notre rue a été épargnée et aussi la végétation tout autour. Nous avons vu des braises incandescentes courir dans les herbes hautes et sèches en cette saison, nous avons vu les braises cogner les écorces et les arbres, mais nous étions en train de prier et tout a été épargné. Il n'y a pas eu une seule marque de feu, pas un brin d'herbe n'a roussi. C'est la vérité pure, pas un brin d'herbe n'a roussi.Nous avons assisté à des miracles. Le supernaturel était à l'oeuvre : les flammes ont été repoussées. Rien ne pouvait repousser les flammes sauf le Créateur du monde."

    David explique à son tour :

    "...Je savais alors que Dieu faisait ce que je demandais. Parce que si alors il n’avait pas répondu, maintenant nous serions morts. …Et il ajoute :

    - Ce qui s'est passé, c'est exactement comme dans la Bible, avec Shadrak, Méshak et Abed-Nego."

    David fait allusion ici à ce passage de la Bible dans le livre de Daniel qui fut le grand interprète de rêve du roi de Mésopotamie, Nabuchodonosor. Nabuchodonosor ordonna que trois juifs, Shadrak, Méshak et Abed-Nego soient jetés dans une fournaise ardente, parce qu'ils refusaient d'adorer la statue qu'il avait faite. Mais le roi vit quatre hommes indemnes dans la fournaise, et l'un ressemblait à un ange. Il fit remonter les trois hommes et là toutes les personnes présentes " virent que le feu n'avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tête n'avaient pas brûlé, que leurs habits n'étaient pas abîmés et qu'ils ne sentaient même pas le feu."

    David, bouleversé, déclare :

    "- D'un côté j'ai le coeur brisé quand je pense à ceux qui ont tout perdu et de l'autre je remercie Dieu qui nous a fait grâce et nous a sauvés. Nous sommes remplis d'effroi et l'adoration devant l'action de Dieu.

    A la suite de cette expérience, David a ouvert sa maison qui sert de refuge à tout le personnel d'urgence, aux pompiers, aux médecins, aux policiers, qui ont besoin de manger et de dormir.

    - Cette maison, dit-il, est l'occasion de répandre de l'amour.

    I

    christiane riedel interprète de rêves,incendies criminels en australie,incendies à mallacoota,prières pour arrêter le feu,dieu répond à la prière

    Voilà donc de nouveau sur mon blog une histoire merveilleuse, un enchantement de plus, un témoignage de plus qui raconte comment, quand une prière se tourne vers Dieu, la nature extérieure peut changer.

    Faisons le point sur le rapport étonnant entre la nature et l'homme, en considérant seulement des événements de notre époque, tels que je les ai exposés sur mon blog :

    - la profonde méditation du faiseur de pluie fait tomber la pluie et sauve de la famine ;

    - l'ardente prière du général Patton fait briller le soleil, et fait gagner la guerre ;

    - le rêve apprend à Carole comment faire fleurir son cerisier et soigner la nature ;

    - comme Patton en 1944, en 1989, la prière d'un prêtre italien de minuit à 3 heures du matin  fait cesser la pluie ;

    - la fervente prière d'Alex a chassé ses larmes et fait briller le soleil intérieur ;

    - et en ce tout début d'année, la prière que David a hurlée publiquement avec celle des désespérés dans l'incendie, la prière a fait souffler le vent et s'arrêter les flammes, la prière a sauvé des milliers de personnes à Mallacoota, comme les journaux l'ont clamé à la une dans le monde entier, même si en France on en n'a guère entendu parler.

    Et c'est David qui a donné le mot de la conclusion, avec cet encouragement qui pourrait être aussi une alarme.

    "- Il est temps que les gens se lèvent et prient. Il est temps de prendre Dieu au sérieux et de recommencer à lire sa parole. »

     

    Bibliographie 

    La Bible, Livre de Daniel, ch. 3, v. 1-30

     

    Bibliographie sur le net :

    Incendies criminels.

    https://www.bvoltaire.fr/origine-des-feux-en-australie-quand-les-pompiers-sen-melent/
    Vous trouverez de très nombreux jounaux sur le net qui relatent les informations au sujet de Fadi Zraika et de son frère.
    Épopée à Mallacoota
    J'ai adapté les récits de différents journaux australiens, anglais, français pour en faire une synthèse, en particulier le journal "Info chrétiennes", dont j'ai cherché les confirmations dans différents journaux australiens, que je ne mentionne pas tous.

    https://www.infochretienne.com/pris-au-piege-des-incendies-en-australie-il-prie-et-raconte-que-dieu-a-eteint-les-flammes-comme-en-appuyant-sur-un-interrupteur/

     

    https://www.eternitynews.com.au/australia/prayer-saved-thousands-in-mallacoota-claims-atheist/

     

    https://www.bbc.com/news/world-australia-50979613

     

    Illustrations

    David Jeffery

    https://www.eternitynews.com.au/australia/prayer-saved-thousands-in-mallacoota-claims-atheist/

     

    Mallacoota en flammes

    https://www.theepochtimes.com/aussie-atheist-turned-christian-claims-prayer-saved-thousands-fleeing-encroaching-bushfire_3198686.html

    Sur la plage tout est noir

    https://headtopics.com/au/the-sky-turned-black-the-beast-had-arrived-in-mallacoota-10430776 Sur le quai

    https://www.abc.net.au/news/2019-12-31/australian-bushfire-videos-shot-from-firegrounds/11834348

  • TOUS MES VOEUX POUR L'ANNEE 2020

     

    interprétation des rêves par Christiane Riedel,dégel,Anne Marie Volodos,arbre,soleil intérieur

     

    Chers amis,

    Tous mes voeux, tous mes voeux !

    Pour illustrer mes voeux, j'ai choisi pour vous un tableau de l'artiste contemporaine Anne Marie Volodos. Je ne me lasse pas d'admirer ce long tableau, intitulé "Dégel".

    Les arbres de ce tableau me font penser à des propos de Jung :

    "Il vous faut aller à la quête de vous même et vous ne vous retrouverez vous-même que dans les choses simples et oubliées. Pourquoi ne pas aller pour un moment dans la forêt ? Quelquefois un arbre vous en dit plus que ce qu'on peut lire dans les livres."

    Conformément au cycle de la nature, le froid en hiver s'est étendu et a gelé, bloqué toute animation.

    interprétation des rêves par Christiane Riedel,dégel,Anne Marie Volodos,arbre,soleil intérieur

    Ce froid, n'est-il pas celui qui nous transit dans certains jours difficiles, quand les obstacles, les blocages de toutes sortes nous font frissonner ?

    Conformément au cycle de la nature vient aussi le temps du dégel.

    Voici venu alors le temps où le grand soleil de la paix intérieure rayonne et doucement réchauffe tout autour de lui ; la glace se fait molle, les rigidités fondent, les peines s'apaisent, les solutions se présentent. Reconnaissez-vous sur la neige les pas du petit Alex de mon conte de Noël ?

    interprétation des rêves par Christiane Riedel,dégel,Anne Marie Volodos,arbre,soleil intérieur

    Les moqueries de ses copains l'avaient glacé, le grand soleil est venu et l'a illuminé. Et il est reparti ragaillardi, mettant allègrement son empreinte sur la terre gelée.

    Et n'est-ce pas la même chose avec les rêves qui viennent constamment nous soutenir pour nous aider à poursuivre notre chemin, le coeur vaillant ?

    Chers amis, de tout coeur je viens ainsi vous souhaiter une belle année 2020, riche de projets et d'efforts, de questionnements et de solutions, riche de réalisations et de réussite.

    Une année chaleureuse bénie d'amitié et d'affection, d'amour aussi.

    Une année pendant laquelle vous pourrez faire l'expérience de la bienveillance de vos rêves.

    Une année, où, je le souhaite, vous allez réussir à déchiffrer vos rêves plus aisément et à les comprendre de mieux en mieux.

    interprétation des rêves par Christiane Riedel,dégel,Anne Marie Volodos,arbre,soleil intérieur

     

    Illustrations

    Je remercie Mme Anne Marie Volodos qui m'a autorisée à illustrer mon blog avec son tableau " Dégel".

    annemarievolodos.odexpo.com

  • CONTE DE NOËL

    Chers amis,

    Qui n'aime les contes de Noël, ces histoires merveilleuses où les enfants, les yeux illuminés, reçoivent des cadeaux magiques ?

    En ces jours de fêtes de Noël, c'est à moi aujourd'hui de venir vous enchanter quelques instants.

    Voici, c'est mon conte, c'est l'histoire d'un petit garçon, Alex.

    1  8 ans.jpg

    Alex est comme tous les petits garçons, il est joyeux, il joue, il court, il escalade, il rafolle des dessins animés.

    1 bis Dinosaur-Island-2002.jpg

    Il aime aussi la nature telle qu'elle se présente à lui, simplement. Ainsi il a planté une graine de tomate et s'extasie de voir jaillir une petite tige verte audacieuse.

    Il fait des choses que personne ne lui a jamais apprises : spontanément il affectionne les arbres qu'il prend dans ses bras, il embrasse les fleurs, il aime aussi les animaux, les à quatre pattes qu'il caresse volontiers et ceux qui volent tout autant.

    Cet été il s'est fait un ami d'un petit bourdon qui vient s'enivrer du parfum des fleurs sur le balcon.

    2 BourdonTerretre4.jpg

    Le petit bourdon vient tous les jours se poser dans le coeur de la fleur. Alex s'approche doucement et le caresse d'un doigt léger. Boubou le Bourdon ne s'envole pas, il continue de butiner. Et puis, l'automne est venu et Boubou le Bourdon est parti un jour et n'est pas revenu.

    Alex se souvient bien de son ami, quand il travaille maintenant sagement à l'école.

    A la maison, sa grand mère lui raconte la Bible, elle lui parle de l'action de Dieu dans la vie des hommes.

                                   3  Bible-Noel-916x611.jpg

    Et, dernièrement, au détour de ses récits, elle lui a confié une expérience très personnelle, elle lui a raconté comment elle-même avait fait l'expérience de la présence de Dieu.

    "- Tu sais, lui dit-elle, quand j'avais onze ou douze ans, nous étions en vacances à la montagne et j'étais très malheureuse, parce que ma maman préférait ma soeur, et moi j'avais toujours tort. Je voyais bien qu'il n'y avait rien à faire.

    Un jour, après m'être fait gronder encore une fois, je me suis réfugiée dans ma chambre. Les yeux pleins de larmes, j'étais devant la fenêtre et voyais les montagnes en face de moi. Alors m'est revenu à l'esprit un verset de la Bible que mon père m'avait raconté.

    " Je lève les yeux vers les montagnes. D'où me viendra le secours ?

    Le secours me vient de l'Éternel." (1)

    ...J'ai levé les yeux vers les montagnes, et là,... tout d'un coup,... je me suis sentie consolée, envahie d'une paix immense. J'ai compris que Dieu était venu à mon secours.                                

    "- Moi aussi, dit le petit garçon, j'aimerais bien rencontrer Dieu."

    Sa maman, qui était là en famille, lui expliqua à son tour :

    "- Si tu veux que Dieu te parle, il faut le lui demander et il vient."

    Peu après, Alex, à l'école, est en récréation, il parle à ses copains de son ami Boubou le Bourdon. Il leur raconte comment il l'approche et lui effleure délicatement son dos tout doux. (2)

    6  doigt et bourdon.JPG

    "- Ah ! Oh ! Vous avez entendu, s'esclaffe un gamin ?

    - Mais qu'est-ce que tu nous racontes, c'est pas possible, lance un autre !

    - Bouh, Bouh ! Ouh ouh ! On n'a pas idée de raconter des bobard pareils, dit un troisième !

    - Peuh, poursuit le dernier, il n'y a que toi pour dire de ces bêtises !"

    Alex est tout décontenancé, il ne comprend pas que ses copains ne veuillent pas le croire, il leur a raconté la vérité. Leurs moqueries le blessent, il se sent tout d'un coup très malheureux et se met à pleurer. Et les copains se moquent de plus belle parce qu'il pleure.

    Alex sent la tistesse, la colère l'envahir.

    Mais, dans ses larmes, il ne dit rien. Il met ses mains l'une dans l'autre et intensément, de tout son coeur il s'écrie en silence :

    "- Seigneur mon Dieu, ! Enlève-moi ma tristesse !..."

    Et là,... Merveille,...Merveille : à l'instant même, oui, à l'instant même, le chagrin a disparu et Alex, tout surpris, se sent envahi d'un immense flamme d'amour, une joie intérieure, un épanouissement qu'il n'a jamais connu, une paix, une plénitude qu'il ne peut pas oublier.

                                               4  religious-hand-bokeh-kid-preview.jpg                                   

    Tout juste arrivé à la maison il s'exclame :

    "- Maman, j'ai une belle histoire à te raconter...

    Tu sais, j'ai appelé Dieu et il est venu."

     

    Mon histoire, c'est un conte de Noël, une histoire, une histoire enchantée, n'est-ce pas, qu'on raconte aux enfants encore naïfs.

    Eh bien, vous savez quoi ?

    Mon histoire, elle est vraie !

    Et vous savez quoi ?

    Des contes pareils, je pourrais vous en raconter plusieurs !

    Joyeux Noël !

     

    8 lelombrik.net.jpg

    Bibliographie

    (1) Psaume 121

    (2) Il n'y a pas qu'Alex qui a un ami bourdon. Vous lirez qu'une écossaise a vécu la même aventure sur

    https://positivr.fr/sauvetage-reine-bourdon-amitie-ecosse/

     

    - voir aussi la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=GjDYbfloGQ8

     

     

    Illustations

    Je remercie les artistes donrt les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog:

    Jeune garçon : 2mainsgauches.canalblog.com

    Dinosaure : Alwebsite/anime-2161-php

    Bourdon :chambignon.champyves.free.fr

    Lire la Bible : lalumieredenoel.com

    La caresse du bourdon :Dreamstime.com ; Vladyslav Siaber/Dreamstime.com

    Enfant et chien en prière : lelombrik.net