Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christiane Riedel - Page 3

  • VENDREDI SAINT, JOUR DE LA CRUCIFIXION DE JESUS

    Imprimer

    Chers amis, blogueuses et blogueurs,

    Il y a quelques années, il y a quinze ans, en décembre 2009, j’ai écrit pour Noël sur mon blog un beau message. Ce message commençait par l’invocation du mystique allemand Angelus Silesius qui, au 17ème siècle s’écriait :

    Que me sert, ô Gabriel, que tu salues Marie,

    Si tu n’as pas le même message pour moi ?

    Et triomphalement, moi aussi, je célébrais la présence de l’enfant divin né à Noël, dans ma vie, et dans la vôtre.

    Oui.

    Oui. Bon.

    Oui. Oui. Bon.

    Be…

    Voilà que quelque chose me gratte l’oreille.

    Bouh la la !

    Quelqu’un me parle dans ma tête et me dit :

    - Mais oui, ma p’tite vieille, si tu glorifies la naissance du divin en toi comme en chacun, il te devient inévitable de rester dans ta logique jusqu’au bout et d’en accueillir les conséquences, quelles qu’elles soient, n’est-ce pas ?

    - Oui, c’est juste. Voyons alors. A quoi cela nous mène-t-il ?

    Ah oui !

    La vie du Christ a commencé à moment célébré à Noël et s’est achevée au moment célébré à Pâques. C’est vrai.

    Alors célébrer Noël conduit à célébrer Pâques, la crucifixion et la résurrection.

    Parler de la crucifixion, célébrer la mise à mort du Christ ?

    Oh ! Mais c’est trop affreux, c’est morbide.

    Je ne m’en sens absolument pas capable.

    Que puis-je vous en dire, moi, pauvre chétive, comme disaient les dames d’autrefois ?

    Assez de jérémiades ! Allez ! Oust !

    Laissons la place au rêve ! Laissons le nous parler de la crucifixion.

    Il vous dira les choses mieux que moi, il parle oh combien mieux !

     

    Voyons donc un rêve. Non, ce n’est pas un rêve, c’est une vision, un rêve à l’état de veille.

    C’est le rêve de Lilia, qui a 27 ans. Lilia est une américaine qui vient de traverser une série d'épreuves qui l'ont accablée, tant au niveau de sa santé, de sa vie professionnelle et de ses relations.

    Un soir elle s'interroge sur sa vie et le sens de ses épreuves.

    Elle raconte ce qui s’est passé alors.

    C'était une vision, pas un rêve.

    Vision 46

    Jésus m'a visitée le 6 mars 1987.

    Je l'ai réellement vu à côté de mon lit. Il portait une robe blanche et un manteau rouge drapé sur ses épaules. Il avait une barbe, une moustache et des cheveux longs brun clair. Il avait l'apparence physique qu'on lui prête habituellement.

    Jésus était à ma gauche, et moi j'étais étendue sur le dos, la tête soutenue par

    l'oreiller et les yeux grand ouverts.

    Nous nous regardions l'un l'autre et tandis que je fixais ses yeux bleu clair il me dit :

    olivier-giroud-1240x698.png

    « - Lilia, tout ce qui t'est arrivé, oui, c'était négatif. Mais regarde-le de cette façon… »

     

    Jésus étendit son bras gauche en m'indiquant de regarder dans cette direction. Je tournai la tête, regardai vers sa main et vis un film dans les airs. Je regardai le film et remarquai des foules de gens des deux côtés de la route.

    La foule du film et moi-même dans mon lit nous observions un monsieur pauvrement vêtu d'habits rouge et blanc. Il avait l'air physiquement faible et épuisé tandis qu'il avançait sur la route, parce qu'il portait une croix de bois sur ses épaules et sur son dos.

    Repro-tableaux.com GB TIEPOLO.jpg

    Il me vint alors à l'esprit que j'étais en train d'assister à l'histoire personnelle de Jésus, le jour exact où il changea le monde pour toute l'humanité.

    Juste au moment où je compris cela, le Jésus, qui se tenait près de mon lit, me fit remarquer :

    « - Tu vois ce qui s’est produit dans ma propre vie ? »

    Il étendit sa main vers le film.

    « - Oui, reprit-il , ce furent des choses terribles, c’était négatif, n’est-ce pas ?», et sa main atteignit le film. A ce moment-là, il retira la croix de son dos dans le film et il dit :

    « - Mais en réalité, c'était positif. »

    Jésus retira la petite croix du film, se retourna et me regarda.

    Je m’aperçus alors que la croix dans la main de Jésus s'était transformée dans le signe noir de la croix de l'addition, de la taille d'une balle de ping pong.

    Croix_grecque.JPG Vikidia.JPG

    Pendant quelques instants il tint en face de moi cette croix noire et il dit :

    « - Cette croix est positive. »

    Tandis que je contemplais ce signe noir, il poursuivit :

    « - Lilia, les épreuves que tu as vécues étaient en réalité positives ».

     

    Je regardais Jésus à côté de moi, je réfléchissais en même temps au rapport qui régnait entre son histoire personnelle dans le film et la croix noire dans sa main.

    Rapidement, en pensée, je revis tout ce que j'avais traversé et je reçus la compréhension totale de la raison pour laquelle j'avais connu l'adversité. Même si j'avais souffert physiquement et émotionnellement, ces épreuves m’avaient réellement amenée à un gain spirituel. Ces pertes que j’avais vécues avaient permis à mon âme de grandir ici sur la terre.

    Je me dis que j’avais eu beaucoup de chance de pouvoir faire l'expérience de ces situations négatives dans cette vie-ci. Et j'étais si reconnaissante que Jésus soit venu à moi, qu'il m'ait guérie en répondant aux questions que je me posais. (3)

     

    Les mots de Jésus sont restés gravés à vie dans l'esprit de Lilia :

    " - Tu as vu ce qui m'est arrivé ? Oui, c'était négatif. Mais en réalité, c'était positif. La croix est positive".

                                           Fahrenheit Magazine.jpg

     

    Ce rêve est impressionnant.

    Cependant, vous connaissez mon côté « tête de mule ». Je ne peux m’empêcher de prendre une position critique.

    Selon ce beau rêve d’une américaine, la souffrance est positive, elle entraîne des conséquences positives, un gain spirituel.

    Je n’aime pas ces mots, cette façon américaine de voir les choses, de vouloir toujours gagner, avoir du +++.

    N’empêche que pour ma part, je préfèrerais ne pas vivre ces souffrances. Est-il nécessaire de chercher un gain spirituel ? Jésus a-t-il cherché à gagner au niveau spirituel en acceptant de vivre son supplice ?

    Désarroi.

    Méchantes questions !

    L’intellect est perdu.

    Mystère effroyable de la souffrance.

     

    Que dire ?

    Je ne dirai rien.

    Je ne peux que baisser la tête et me taire devant le drame horrible de la souffrance.

    Je comprends que je ne peux pas le comprendre. Avec mes états d’âme et mes argumentations je me sens bien sotte. La vie sait mieux que mon intellect.

    Impuissante, je me recueille en silence dans l’attitude du laisser advenir, attitude que conseillait le vieux sage de Zürich.

    AGO207142-000_PE_003.jpg

     

    Chers amis, j’en viens ainsi à célébrer Pâques et je vous souhaite des journées paisibles et sereines, confiants dans la force qui nous guide pour vivre des transformations insoupçonnables.

     

    images.jpgLigne creator.jpg

     

    Bibliographie :

    Ce témoignage saisissant est extrait du livre américain Witness to his return, Personal encounters with Christ, de G. Scott Sparrow, éditions ARE Press, Virginia beach, Virginia.

    Ce livre a été traduit en français sous le titre : « Rencontres avec Jésus », p. 201-203, éditions Dangles, Horizons spirituels,.

    Illustrations

    Olivier Giroud, Wikipédia

    La montée au Calvaire de G B Tiepolo, Repro-tableaux.com

    Croix grecque, VIKIDI.JPG

    Le Christ de St Jean de la Croix, par Salvator Dali.

    Femme à genoux, vers 1685, Le Brun, Charles

    Visage de femme, Ligne Creator.

     

     

  • UNE MOTO NE PEUT PAS SYMBOLISER UN CHEVAL

    Imprimer

    FICHE 16

    UNE MOTO NE PEUT PAS SYMBOLISER

    UN CHEVAL

     

    Mes chères blogueuses et mes chers blogueurs,

    Comme le temps passe !

    Voilà trois mois, déjà, que j’ai commencé l’étude des animaux dans les rêves ! Et je me suis laissée emportée par d’autres investigations

    Aujourd’hui je reprends mon sujet et vous propose une nouvelle fiche pour vous aider à éviter certains écueils, si vous consultez un dictionnaire des rêves.

    Si vous consultez un dictionnaire des rêves, c’est que vous posez d’emblée l’affirmation que le dictionnaire sait mieux que vous. Personnellement je pense et je répète que votre réflexion, votre ressenti vous guideront plus surement au sens du symbole que les affirmations des catalogues de symboles.

    Voici un exemple :

    On entend souvent dire que dans les rêves l’image de la moto a remplacé maintenant l’image du cheval.

    Ainsi, selon ce point de vue, quand vous voyez une moto en rêve, vous pouvez donner à ce symbole la même signification que celle du le cheval.

    M  TheMilliardaire.jpg

    Dans le dictionnaire des rêves de Tristan Moir sur Internet on peut ainsi lire :

    "La moto est d’abord un symbole de liberté, dans l’esprit de beaucoup, mais aussi de puissance et d’une attitude rebelle. C’est une façon d’être, de se mouvoir et de diriger sa vie qu’elle représente. Cette façon est sans doute plus dangereuse que la voiture et plus marginale. Elle souligne un esprit d’indépendance et un refus de se plier à certaines contraintes ou autorité. ..." (1)

     

    L'inconscient aurait-il donc remplacé dans les rêves actuels l'image du cheval par l'image de la moto ? Si donc vous voyez une moto dans votre rêve, le rêve vous parlerait en fait du cheval qui est en vous ?

    Mais quel manque de rigueur !

    C'est comme si vous disiez que maintenant l'oiseau dans les rêves a été remplacé dans l'inconscient par l'avion. L'un et l'autre volent dans les airs, n'est-ce pas ?

    Examinons précisément les termes employés par le dictionnaire pour interpréter l’image de la moto:

    - Nous lisons que la moto est en premier « une façon d'être ».

    Mais la moto n'est pas « une façon d'être », elle n’est pas un être, elle est une machine, elle ne « dirige pas sa vie », elle n'est pas vivante ! Elle n’a pas les principes directeur de l’âme et de l’esprit.

    La moto ne « refuse » pas « de se plier à certaines contraintes ou autorité. »

    La moto est un outil, un instrument, un moyen, un objet, une mécanique fabriquée par l'homme et utilisée de façon temporaire.

    Ce n'est pas une qualité, ce n'est pas une façon d'être.

    C'est le motard qui est une façon d'être.

    L'homme sur la moto n'est pas défini en lui-même par sa moto. La moto est un outil vif et rapide, mais l'homme qui la conduit peut fort bien être quelqu'un de flegmatique.

    Une façon d'être est intrinsèque, comme le nez dans la figure, inhérente à la personne, en dehors de tous les éléments extérieurs.

     

    Voyons maintenant par exemple ce que dit du cheval Wikipédia, qui explique :

    "Le totem du cheval est susceptible de représenter votre force intérieure et la force motrice a l'œuvre dans votre vie. La symbolique typique associée au cheval est celle de la vitalité physique, mais aussi notre capacité psychologique ou émotionnelle à aller de l'avant dans la vie."

    Pour parler du cheval Wikipédia emploie le mot « totem ».

    Qu’est-ce qu’un totem ? C’est un animal qui sert d’emblème protecteur d’un clan.

    La moto est-elle un totem ?

    Cette petite expérience montre bien qu’en cherchant sur Internet on peut trouver des interprétations d’un niveau très différent.

    enfant.jpg

     

    Que peut alors signifier la moto ?

    Comme la marche à pied, comme tout véhicule, la moto décrit de quelle façon la personne avance sur le chemin ou la route de la vie. Il appartient donc à la rêveuse ou au rêveur de donner les précisions.

    C'est ici qu'il convient de citer ici les explications de Jung :

    "...les rêves sont des phénomènes naturels et ne sont rien d'autre que ce qu'ils représentent en effet...ils ne déforment ni ne camouflent, ils annoncent naïvement ce qu'ils ont à dire...Ils ne font pas de tour de passe passe pour cacher quelque chose, ils disent ce que leur contenu représente, à leur manière de façon aussi claire que possible".(2)

    Ainsi, « les rêves ne déforment ni ne camouflent » : ils ne montrent pas une moto pour parler d’un cheval ; « ils ne font pas des tours de passe passe pour cacher quelque chose », ils ne montrent pas un avion pour parler d’un oiseau.

     

    J’ai plaisir maintenant à vous présenter un rêve stupéfiant qui fait comprendre de façon claire le sens du cheval dans les rêves.

    Situation

    La rêveuse participe à des expériences de rêve lucide en laboratoire.

    labo reve lucide.jpg

    Qu’est-ce que le rêve lucide ?

    Dans le rêve lucide la personne est consciente qu’elle rêve. Certains chercheurs pensent qu’être conscient de rêver permettrait de modifier les rêves, de les contrôler et par conséquent de modifier certains aspects de sa vie éveillée.

    Notre rêveuse, elle, est convaincue qu'avec le rêve lucide, elle est en situation de dominer et de contrôler ses rêves et l’inconscient, ce qui serait bénéfique pour sa santé et son bien être, pour résoudre aussi ses problèmes.

    Elle reçoit le rêve suivant :

    Rêve 45 : Un cheval qui rigole

    J'étais à cheval dans un manège. Je faisais faire à mon cheval des tours de manège.

    Il avançait sagement en m'obéissant parfaitement.

    img-construction-courantes-equestre-erreurs.jpg

    Tout d'un coup, il a agité son dos, il m'a renversée et je me suis retrouvée allongée par terre.

    En redressant la tête,j'ai vu mon cheval qui lui aussi était par terre.

    Il se roulait sur le dos, les quatre pattes en l'air et... il rigolait,... il rigolait.

     

    un-cheval-qui-se-roule-dans-l-herbe-71222.jpg

    Interprétation

    Le scénario est très clair, explicite et impitoyable.

    La rêveuse poursuit son manège où elle croit qu’elle maitrise parfaitement le cheval, l’inconscient. L’inconscient lui montre ce qu’il en est.

    Toutes ces manœuvres du rêve lucide le font rigoler,... mais rigoler… 

    rigole.jpg

    Le cheval est une grande image de l’inconscient, notre force instinctive qui nous porte.

    Attention :

    comme d’habitude, je rappelle que chaque symbole a d’abord un sens individuel. Le cheval peut éventuellement avoir d’autres sens selon les rêveurs, mais il n’aura jamais le sens d’une moto !.

    cheval qui rit.jpg

    La prochaine fois nous approfondirons cette étude du cheval.

     

    Bibliographie

    1) Dictionnaire des rêves Tristan Moir : https://tristan-moir.fr › mot

    2) C. G. Jung, Psychologie et Ėducation, Editions Buchet Chastel, 1990, p.71

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog

     

    Moto : M The Milliardaire

     

    Tendresse

    Parents.fr

    Préparation du rêveur dans le laboratoire du rêve lucide

    https://www.chuv.ch/fr/sommeil/cirs-home/recherche/reves-et-conscience

     

    Manège

    https://monde-du-cheval.com/blogs/blog-cheval/construction-dun-manege-equestre-evitez-ces-erreurs-courantes

     

    Le cheval se roule par terre

    https://www.aucoeurdeschevaux.com/r/roulade-3913/?s=lTGuy74R1Tg41k1ekqcMEoleQW7MAE5a5Bgtb6oW,3,8,48324,W3GKR1eNd00QsEplHfKF7IV5usb9CrkvjywUrzvR,0,1660321901,1661748873,662496499,4553,1,18,1

    Cheval « qui rit » 1

    https://www.20minutes.fr/loisirs/4017718-20230112-10-faits-etonnants-chevaux

    Cheval qui rit 2

    Cheval magazine