Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2008

LE RÊVE THERAPEUTE : LE CHRIST DE RIO DE JANEIRO

 

LE GOD OU LE CHRIST DE RIO DE JANEIRO

 

 

Christ de rio.jpg

 

 

 

Introduction ou avertissement

 

Les rêves ne viennent pas nous dire ce que nous savons déjà, les rêves nous ouvrent l'esprit pour nous découvrir de nouvelles façons de voir les choses, la vie. Ils nous invitent à vivre autrement. Cependant, leur point de vue est parfois extrêmement différent du point de vue régnant et il peut choquer. Quand on coopère avec les rêves, comme je le fais depuis plus de trente ans, on accepte d'être dérouté. Mais, vous lecteur qui passez et visitez mon blog pour la première fois, vous risquez d'être très heurté par ce que vous allez lire. C'est pourquoi je vous invite à lire d'abord l'étude du rêve du 4 novembre, puis celle du 11 novembre, pour enfin passer à ce rêve que je raconte ici, à la date du 29 novembre 2008.

Et croyez bien qu'il ne m'est pas aisé de raconter ce rêve, qui va tellement à l'encontre des opinions habituelles. Si je suis interprète de rêves, ce n'est pas pour cacher les messages des rêves, c'est pour les faire comprendre.

 

Que ceux qui sont choqués ne m'en tiennent pas rigueur. Je leur demande de bien comprendre que ce n'est pas moi qui parle, c'est le rêve, que je n'ai pas demandé, mais que je transmets. Je ne suis pas celui qui envoie le message, je suis le messager. Aussi n'est-ce pas à moi qu'il faut adresser d'éventuels reproches, c'est au monde des rêves.

 

***

 

Lors de la sortie de mon livre « Amour et Sexe dans vos Rêves » aux éditions Trajectoire, en novembre 06, j’ai été invitée par Brigitte Lahaie à sa célèbre émission « Lahaie, l’Amour » en direct sur Radio Monte Carlo.

images.JPG 

 Je suis accompagnée par mon conseiller, l’écrivain et journaliste Jacques Mandorla et par ma charmante attachée de presse aux éditions Trajectoire, Géraldine Ménard.

 

thumb_Mandorla_portrait__2.jpg

géraldine.JPG

 

 

 

 

 

 

 Il est de  coutume qu’à la fin de l’émission, l’invité pose une question à Brigitte Lahaie et inversement.

La question reste secrète jusqu’au dernier moment.

 

Ma question fut :

"- Pouvez-vous nous dire ce qui dans votre vie vous a amenée à rendre service autour de vous, comme vous le faites

grâce à votre émission, en libérant les Français de tous les préjugés et condamnationsqui les bloquent au sujet de la sexualité ? "

 

brigitte-lahaie.jpg

Si mes souvenirs sont exacts, Brigitte Lahaie me répondit que petite-fille,

elle avait souvent vu sa grand-mère écouter et conseiller les femmes

qui venaient lui confier leurs soucis. Sans doute était-ce cet exemple

qui l’avait orientée dans sa vie. 

Puis ce fut mon tour de répondre à la fameuse question.

Quelle serait sa question ? Question piège, redoutable !

 

« - Madame Riedel, pourriez-vous nous dire quel est, pour vous,

le plus beau symbole du sexe masculin ? »

 

Que dire ?…Je cherche.

On a dit tant de choses à ce sujet. La psychanalyse a sur ce symbole ses dadas.robinet.jpg

epee%20achille%20film.jpg

couteau.jpg

pistolet.jpg

 

 

 

 

 

 

 Et c'est souvent faux, à mon avis.

 

 J’ai étudié environ une soixantaine de symboles du sexe masculin dans mon livre. 

 

  bouleauv_bourgeon sexe.jpgun_enorme_poisson_dans_une_marre_du_jardin_des_plantes.jpgver de terre.jpg

 banane_big.jpg

 

 

1088.jpgAucun de ces symboles ne me convient.

Rien…

Silence…

Une image me tombe dessus…me bloque la tête, un rêve qui s’impose à mon esprit.

Non ! Mais non !… Je ne peux pas dire ça !…

Silence…

Embarras…

- Eh bien, s’exclame Brigitte Lahaie ! Madame Riedel, vous ne répondez pas ?

Et d’un ton qui me semble sarcastique elle ajoute :

- Bravo le refoulement !

 

Brigitte lahaie.JPG

 Mais pourquoi dit-elle cela ? Mon livre « Amour et sexe dans vos rêves »

permet quand même de supposer que je ne le suis pas.

Je suis un peu surprise et cherche une réponse de plus belle.

 

Rien à faire, cette image est omniprésente, elle me prend la tête, elle m’occupe complètement !

Mais je ne peux pas dire ça !

 

 

ardoise-noir-xl.jpg

Pourtant, je sais que ce n’est pas moi qui commande.

Si cette image m’est immédiatement venue à l’esprit, si elle s’impose de façon si inévitable, c’est que je dois la dire.

Mais non ! Je ne peux pas !

Mais si, mais si, c’est ça ! …Cette image m’obsède l’esprit.

De toutes façons, je ne trouve rien d’autre à dire …

Oh non !

Lutte intérieure, silence devant le micro, inquiétude.

Je décide de m’incliner devant la puissance de cette impulsion qui me contraint.

Je parle, un peu hésitante :

- Madame Lahaie, il n’est pas question de refoulement, mais ce à quoi je pense est tellement énorme, tellement choquant, que je n’ose pas le dire à la radio.

Je sais que descentaines de milliers d’auditeurs sont là, à l’écoute, ils attendent ma réponse.

 

medium_studio[1].jpg

 

 - Mais ne craignez rien, me répond Brigitte Lahaie, allez-y, ici,

vous pouvez tout dire, je vous y invite.

 Je saute dans le vide. Ma gorge se noue, je raconte :

 

 

« C’était il y a une vingtaine d’années. J’étais séparée de l’homme que j’aimais, sans espoir de le revoir avant longtemps. C’était une période très douloureuse.

Alors je reçus un rêve.

Dans mon rêve, je pleurais, je confiais à mon entourage ma souffrance, je disais combien je désirais retrouver cet homme, combien mon corps avait soif de lui.

On sonna alors à la porte, c’était le facteur qui m’apportait un paquet, justement un paquet que cet homme m’envoyait. Je l’ouvris.

Dedans, je découvris une statuette, peut être grande de vingt centimètres. C’était une statuette du Christ de Rio de Janeiro.

 

1 Guanabara_Bay_with_Sugar_Loaf_and_Christ-Rio_de_Janeiro.jpg

  

 Je ne suis jamais allée en Amérique du Sud, mais j’ai vu des photos de ce Christ, en consultant le dictionnaire Larousse. J’ai toujours été frappée par la majesté de ce Christ immense, dominant la baie sur son pain de sucre. Je reste très touchée par son geste de bénédiction, ses mains ouvertes, répandant son amour pour soulager en dessous la misère de l’humanité souffrante.

 

3 Brasil2.jpg

Je tenais cette statuette dans la main et me mis à la regarder attentivement.

 

christ300,0.jpg

 Alors, je m’aperçus  que ce Christ de Rio de Janeiro, c était… un godemiché, un vibrateur !

Mon Dieu ! C’était un god !

Je me suis réveillée, et je pleurai de plus belle. Mais cette fois ci, je pleurai de confusion, de honte, de dépit. Moi, ce n’était pas un god que je voulais, c’était un homme !

 

 

Voilà, c’est là ce qui me vient à l’esprit, pour vous donner le plus beau symbole du sexe masculin que je puisse trouver. »

 

Silence surpris. Brigitte Lahaie reprend simplement :

- Merci, Madame Riedel, pour votre réponse. 

A la sortie de l’émission, je sors, remplie de confusion. Je me sens soulagée d’avoir suivi l’impulsion qui s’est imposée à moi, et très gênée devant l’énormité de ma confidence. Ma fidélité à l’inconscient m’a amenée à me mettre dans une position tellement humiliante. 

Jacques et Géraldine se précipitent vers moi chaleureusement, me félicitent et me consolent :

« - Christiane, bravo pour ton courage ! Si tu n’avais pas répondu , tu aurais perdu l’émission. Tout le monde a senti ton émotion, tout le monde était très ému, c’était un moment très fort, tu as bien fait. »

 

christiane riedel lahaie.jpg

 

Oui… enfin… quand même…

 

 

 

Brigitte Lahaie a du sentir aussi ma lutte intérieure et ma confusion. Elle m’a envoyé une carte :

emission lahaie.jpg 

 Et elle m’a écrit très gentiment ces lignes qui m'ont soutenue dans mon embarras :

« Juste pour vous dire que les auditeurs ont été très touchés et non choqués par votre « rêve révélation… » 

 

Je lui en dis merci.

 

"Rêve révélation." L’expression est juste.

 

Le « god » ne se dit-il pas « consolador », consolateur en espagnol ? Le Christ n’a-t-il pas promis de consoler ceux qui souffrent ?

L’avis du rêve pourrait paraître blasphématoire par rapport aux idées reçues : le rêve me montre que le divin est présent avec le god, là aussi, même là.

 

le god christ de rio de janeiro 2.JPG

  

Illustrations

Je remercie les artistes et photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog :

 

Le Christ de Rio de Janeiro : www.routard.com

 

Geraldine Ménard, archives personnelles.

Brigitte Lahaie : www.parlonstv.com

L’épée d’Achille : www.universcollector.fr

Couteau : www. Moulindenomexy.fr

Carabine pistolet : www.littlegun.be

Robinet : http://villiard.com

Poisson : pweb.fr

Christ de Rio de Janeiro : www.jbyb.net

Christ de Rio de Janeiro :www.smn.com.au

Christiane Riedel sortant du studio de RMC : www.rmc.fr

Carte de Brigitte Lahaie : www.brigittelahaie.fr

Le Christ de Rio de Janeiro par Ney Deluiz, copyright 2007, Ricardo Zerrener : www.ZERRENER. FOT BR 

Jacques Mandorla : rimarchives.free

Commentaires

Quel courage, quelle humilité, quel cran d'avoir osé aller jusqu'au bout de cette révélation !

Etre au service des rêves c'est oser dire, oser rapporter ce que révèlent les rêves et qui est parfois si ... déroutant, dérangeant ... au delà de tout préjugé humain, au delà de toute idée qualifiée de "convenable".

Les rêves parlent sans détour, authentiques, audacieux et si naturels ; il en devient parfois embarrassant de les relater en public ... néanmoins c'est grâce à vos révélations, Mme Riedel, que l'on comprend toute la dimension du rêve.

Pas de tabou, pas d'interdit, pas de convenance au royaume des rêves.
Ce qui est dit doit être dit ...

Merci de nous faire partager ce qui a dû être un grand moment de solitude à l'antenne heureusement soutenu par votre courage et votre franchise.

Écrit par : Grange | 04/12/2008

Bonjour Grange,

Je suis en train de restructurer mon blog et le reprends entièrement. Je m'aperçois ainsi que je n'ai pas répondu à votre commentaire et je ne veux plus tarder à le faire.

Vous y montrez une grande finesse d'analyse, une grande force de coeur, qui vous permettent de ressentir ce qui m'est en effet arrivé lors de cette émission, et aussi, en écrivant ce rêve sur mon blog.

Je suis heureuse que vous compreniez la dimension des rêves, heureuse que mon blog vienne vous accompagner sur cette voie.

Je vous remercie très vivement pour votre commentaire sur mon blog et votre appréciation m'a profondément touchée.
Merci vraiment de tout coeur.

Au seuil de cette nouvelle année, je vous souhaite mille bonheurs et mille heureuses découvertes sur la voie des rêves.

Christiane Riedel

Écrit par : Christiane Riedel | 14/01/2009

Oui, c'est bien un rêve du domaine du "fantastique".
Meilleur souvenir.

Écrit par : Anne D. | 28/03/2011

Les commentaires sont fermés.