Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2010

L'ELEPHANT BLANC

 

ganeshadivinepujahoma.jpg

 

Nous avons vu la dernière fois l'éléphant blanc venir féconder Maya. Croyez-vous que rêver de l'éléphant soit réservé, il y a 2500 ans, à une reine orientale dont le destin fut de mettre au monde un Eveillé ? Mais non !

L'éléphant blanc apparaît encore dans les rêves de nos jours. A qui s'adresse-t-il donc ? Et que vient-il faire ?

Vous allez le savoir.

 

Circonstances :

Diva, une femme de la cinquantaine, veut devenir professeur de yoga. Elle nourrit l'aspiration à la perfection d'une vie réalisée, et cherche à devenir une « éveillée », selon les modèles de ses maîtres orientaux.

bouddha doré volodos.JPG

 

Elle voudrait suivre la carrière de Bodhisattva, comme chacun peut en avoir l'ambition. Aussi passe-t-elle sa journée en méditations, exercices , entraînements, purifications, pour s'élever vers le divin.

 

vishnunarayan2.jpg

Dans sa recherche, elle s'intéresse aussi aux rêves, dont on dit qu'ils conduisent vers le divin, et elle voudrait apprendre à les interpréter.

Pour notre premier entretien, je lui conseille de demander un rêve, selon l'antique et universelle coutume, un rêve qui vienne la guider, fasse le point de sa situation et lui montre ce qu'elle a à faire pour pouvoir entrer sur la voie des rêves, apprendre à les interpréter.

Elle m'apporte alors le rêve que voici.

 

Rêve : L'éléphant blanc au plus haut du plus haut

 

« Je me trouvais avec un groupe d'autres personnes, tout en haut d'une montagne, à une très haute altitude. Le ciel resplendissait d'un bleu pur intense, sans nuages, la montagne était de la pierre sans végétation aucune. Et elle était si élevée que la pierre en était devenue de la dentelle.

 

J'allais là, quand j'ai vu venir à moi un éléphant blanc, rempli de majesté. Je savais que c'était le père de Bouddha, le Bodhisattva.

L'éléphant s'approcha de moi, il m'attrapa le bras avec sa trompe. Je ne pouvais que me laisser faire  ; il me tira vers le bord de la montagne, m'entraîna au bord d'un précipice. Et là, me tenant fermement avec sa trompe, il me poussa au-dessus de l'abîme, m'obligeant à regarder vers le bas. J'étais terrorisée, mais je regardais et tout au fond, tout au fond, je vis un mince filet d'eau qui coulait.

Je me réveillai haletante et transie de peur."

Voilà le rêve que j'ai à interpréter ! Voyons donc :

 

Interprétation

La première image d'un rêve indique ce dont le rêve va parler, en réponse à l'incubation. Il s'agit ici d'un endroit précis.

Tout en haut d'une montagne, à une très haute altitude.

L 'altitude, c'est la hauteur par rapport à la mer qui est le point le plus bas sur la terre.

Diva est montée à très haute altitude, au dessus du commun des mortels, elle s'est éloignée de ce qui est bas pour accéder à une vie aérienne, dans l'élévation de la pensée. Ainsi, dans une vie qui se veut spirituelle, elle s'est approchée le plus près possible du ciel, de la sphère céleste, divine.

sommet 2.jpg sommet.jpg

dentelles de Montmirail.JPG     

 

 

 

Je me trouvais là avec un groupe d'autres personnes.

Il s'agit des adeptes du yoga avec lesquels elle poursuit sa recherche.

 

Le ciel resplendissait d'un bleu pur, sans nuages

Les nuages

Les nuages sont des amas de gouttelettes d'eau en suspension dans l'air. L'eau, dont notre corps est constitué à 65 %, désigne en nous tout ce qui est liquide, en relation avec les mouvements intérieurs du corps, c'est à dire, les mouvements émotionnels.  L'eau symbolise le monde inconscient.

10482_orage.jpgdumbocu.jpgLes nuages désignent donc toute agitation émotionnelle liée à des pensées (air), les affects, les troubles passagers, les chagrins, les tristesses, les contrariétés, les mauvaises humeurs, les colères, les sentiments jugés noirs, négatifs. Tout ce qui obscurcit le soleil et assombrit la lumière n'existe plus dans l'esprit de Diva.

Et avec la pureté du bleu, le rêve renforce l'image de la perfection.

Diva vit dans la lumière et la sérénité de la « zénitude », qu'elle atteint par le yoga, tel qu'elle le pratique, dans les exercices et dans les méditations. Elle n'est plus affectée par les perturbations émotionnelles et en arrive à ce même détachement du monde qu'a connu l'être réalisé, le Bouddha.

 réalisée 2.jpg

réalisée.jpg           

 

 

 

 

 La montagne, sans végétation aucune, était de la pierre.

Il n'y a pas plus d'eau dans le ciel, que sur le haut de la montagne. Diva a maîtrisé toutes ses émotions. Mais tout est dur, tout est sec, la vie a disparu, rien ne peut nourrir le corps dématérialisé.

 

La pierre est devenue de la dentelle

L'image est remarquable.

La dentelle ne se dit-elle pas « Spitze » en allemand, qui signifie pointe ?

Et il existe une dentelle en France qui s'appelle «  le point Esprit »

La dentelle, travail raffiné sur la matière, est constituée de "jours", de clarté, de lumière. Le corps de notre rêveuse est devenu éthéré.

Cette image montre qu'en fait, cette femme est désincarnée, à force de persévérer dans cette démarche intellectuelle où la pensée prédomine. Pourtant elle croit cette démarche spirituelle, confondant ainsi le mental et l' esprit, « mind » et « spirit », distinction que ne fait pas la langue française.

plushautssommetsdumonde-1.jpgdentelle.jpg bouddha bleu.jpg

                                                               

Ainsi, comme Diva l'a demandé dans son incubation, le rêve vient d'abord faire le point de sa situation. Il va répondre ensuite à l'autre demande : que faire pour pouvoir entrer dans la voie divine des rêves ?

Et qui va lui répondre ?

C'est l'Eléphant Blanc qui vient à elle, celui qui a fécondé la reine Maya pendant son rêve, cette force qui a engendré le Bouddha sur terre, qui donne le germe qui fera de l'humain un Réalisé.

Sous quelle image se présente cette force divine ?

 

L'éléphant blanc

C'est la bête, l'animal puissant et sage, le plus gros sur la terre. Son corps massif, épais et lourd, n'est que matière, pas de dentelle. Nul animal n'a les pieds aussi larges. C'est dire que l'éléphant symbolise une vie dans le corps charnel. Voilà la représentation de la divinité : l'incarnation dans la matière, dans le corps, qui est blanc et pur.

elephant 3.gif.jpeg

 

Il m'entraîna au bord d'un précipice et m'obligea à regarder en bas.

Il serait impératif que Diva prenne le bas, la profondeur, en considération. Mais un abîme sépare la rêveuse de la bassesse de la vie terrestre. L'image montre que cette femme est dangereusement coupée de la vie instinctive naturelle de son corps.

     

Que lui montre en bas l'éléphant ?

Il l'oblige à regarder l'eau, les émotions, justement ce dont elle s'est détachée. Il veut lui faire retrouver la source porteuse de vie, qui coule tout au fond d'elle-même.

précipice.JPG

 precipice.JPG

Cette eau de l'émotion, tout en bas, n'est-ce pas aussi l'émotion de l'orgasme, qui met l'âme en contact avec la divinité, qui vient irriguer tout le corps, le nettoyer, le restaurer ?

Un abîme vertigineux la sépare de sa réalité intérieure profonde, du divin en elle.

Cette femme, dont les aspirations la font monter si haut, croit mener une vie spirituelle. En fait, elle est dans l'orgueil. L'éléphant blanc lui conseille de redescendre tout en bas, ici bas, dans l'humilité, le quotidien, au niveau de la vie terrestre, dans la vie du corps, avec tous les tumultes, les remous, les complications, les rencontres, les émotions et les affects que cela implique, parce que c'est là qu'est la vie. Mais Diva, au contraire, prétend se détacher de tout ce qui pourrait la perturber pour vivre comme le Bodhisattva et atteindre la sérénité du Réalisé.

Contrairement à ce qu'elle pense, pour y parvenir, le rêve lui montre qu'elle doit non pas monter, mais descendre vivre les vicissitudes du bas monde.

 

Je me réveillai haletante et transie de peur

Le rêve a plongé, bouleversé la rêveuse dans une émotion profonde. C'est justement cette réaction du corps qui est clairvoyante et salutaire, car elle alerte du péril et permet de s'adapter aux circonstances. Mais Diva est dangereusement séparée de son intelligence instinctive, elle ne veut pas savoir que "la bête est porteuse de la divinité" (1).

Voilà la signification de ce rêve.

Ce rêve ne rappelle-t-il pas celui de Ruben, l'avocat de Dakar, à qui le divin juif capitaliste américain expliquait que l'initiation avait lieu dans la rue ?

Ruben avait été très touché par son rêve. Diva n'a pas apprécié le sien. Le message ne lui a pas plu, mais le rêve ne vient pas vous dire des choses que vous savez déjà. Elle n'est jamais revenue.

 

Conclusion 

J'ai pris ce rêve en exemple, pour vous montrer que les mêmes images apparaissent toujours et partout, aujourd'hui comme autrefois, en Occident comme en Orient.

Ce rêve comporte une indication étonnante, qui va à contre-courant de la mode « zen » actuelle, où l'image du Bouddha ou de personnes en méditation est omniprésente, jusque dans les publicités mercantiles, marchandes de bonheur. La volonté de la rêveuse de se libérer par ses pratiques spirituelles des vicissitudes, des émotions et des souffrances inhérentes à la terre n'est pas la démarche qui lui convient, si elle veut comprendre le langage avec lequel le divin s'exprime dans les rêves.

Elle doit commencer dans ce bas monde, à retrouver la source d'eau vive, l'émotion en elle.

Vous croyez que j'exagère ? Que pour défendre le rêve je serais tendancieuse et prendrais un exemple unique pour en faire une généralité ? Je suis la première à dire qu'un rêve est une indication individuelle qu'on ne saurait élargir à tout le monde. Mais il est vrai aussi, et l'expérience me l'a souvent montré, que l'avertissement donné par ce rêve est fréquent de jours, dans notre société occidentale.

 

Je vous en donnerai pour preuve un autre rêve la prochaine fois.

-photo-la-meditation-zen.jpg

 

Business_Zen.jpg

Citation :

(1) "La bête est porteuse de la divinité" : titre du livre du philosophe canadien André Moreau, édition Point Zéro.

Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

L'éléphant blanc :ganeshadivinepujahoma : http://www.pujahoma.com

Bouddha doré : tableau de l'artiste française contemporaine Anne Marie Volodos :

http://mapage.noos.fr/anne-marie.volodos

Vishnu as Yoga-Narayana : exoticindiaart.com

Sommet : http:// www.planet.fr

Sommet : http://0a.img.v4.skyrock.net

Les dentelles de Montmirail : web.provence.com

Réalisée :http://www.exoticindia.org

Réalisée : http://web.signet.com

Dentelles : modèle appelé « le point Esprit » : http://specialitesduvelay.com

Bouddha bleu : fotosearch : http://e5.img.v4.skyrock.net

Elephant blanc : je n'ai pas retrouvé le nom du peintre, artiste française contemporaine.

Méditation zen : http:/ :img.teva.fr

Business zen : wallpapers.diq.com

 

Commentaires

Bonjour Christiane, je profite d'internet chez moi pour lire ton blog. MAYA = ILLUSION chez les Hindous ou je me trompe? Les photos sont intéressantes et étoffent bien ton propos. beau travail. Judith

Écrit par : Judith | 23/01/2010

Brava, Christiane!

Cette description du rêve et de la commentaire qu'il fait sur un problème récurrent est très, très bien fait. Ca vas sans dire quel plaisir ton bel français me donne en te lisant.

Et tu a bien raison que il est commun pour certains adeptes des disciplines visées a la perfection spirituels de rêver qu'ils essaient d'échapper al la vie émotive a leur péril. Dans 35 ans de ma carriere de travaille avec les rêves, j'ai encontre pas mal de ces rêveurs, souvent chez les personnes fort connus dans leurs disciplines spirituels.

Je me rappelle d'une médiatrice qui a rêve d'être avec son père militaire, très peu émotive, dans un helicopteur horrifiée de l'idée de devoir jamais se tromper dans l'étang dessous. Au lieu de risquer mettre le pied dans l'eau plaine de vie (plantes, poissons, grenouilles), elle préférait rester avec Papa, bien ou dessus de la vie et des hommes, de la sexualité.

Excusez mes fautes d'ortographe!

Merci, Christiane!
Gaëlle

Écrit par : Gayle (Gaëlle) Delaney | 06/02/2010

Il y a deux jours, dans la nuit qui amenait cette nouvelle lune du 18 février, j'ai été réveillée soudainement pour me souvenir de la dernière image de mon rêve.
J'étais une femme jeune ( 20 ans), je faisais mes ablutions à genoux près d'un cours d'eau avec une serviette noire. J'étais dans un endroit très touffu, très végétal et un éléphanteau blanc, harnaché de fleurs et de clochettes est sorti de la forêt sur la rive opposée à la mienne, il a ramassé des fleurs de lotus dans le cours de l'eau et m'a salué avec cette offrande, en plaçant sa trompe vers la droite, ce mouvement était opposé au sens du courant de la rivière. La présence spirituelle qui m'a réveillé a beaucoup insisté pour que je me rappelle du mouvement de la trompe et de la couleur de l'offrande : 3 lotus roses vifs avec chacun une longue tige.
Depuis, j'ai eu plusieurs pistes qui me conduisent vers des études appliquées de Yoga ou de Qi Gong...Pourtant, c'est la mère de bouddha dont on dit qu'elle reçu un rêve d'éléphant blanc. J'ai déjà trois enfants, et je n'en veux plus d'autres. Donc, il s'agit d'un autre type de Réalisation. Qu'en pensez-vous? Je vous remercie par avance. Namasté.

Écrit par : Lila | 20/02/2015

Les commentaires sont fermés.