Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2010

MAIS OU SONT LES VIERGES D'ANTAN ? QUE SONT MADONES DEVENUES ?

-bouddha-pierre.jpg

 

Jung.jpgJe voudrais commencer mon étude avec une citation de Carl Gustav Jung, le célèbre psychiatre suisse, qui consacra sa vie à explorer les rêves, à tenter de les comprendre et à en exposer le sens :

« Instruit par une longue expérience, je pars de cette idée qu'un rêve exprime ce qu'il veut dire et que par conséquent toute interprétation est erronée qui donne au rêve un sens qui n' est pas exprimé dans l'image manifeste. Les rêves ne sont pas des inventions que l 'on fait d'une façon intentionnelle et volontaire, ce sont des phénomènes naturels qui ne sont rien d'autre que ce qu'ils représentent en effet. lls ne sont ni illusion, ni mensonge, ils ne déforment ni ne camouflent, ils annoncent naïvement ce qu'ils sont et ce qu'ils veulent dire.

Ils nous agacent et nous trompent parce que nous ne les comprenons pas. Ils ne font pas des tours de passe­-passe pour cacher quelque chose; ils disent ce que leur contenu représente, à leur manière, de façon aussi claire que possible.

Nous sommes à même de reconnaître pour quelle raison ils sont si originaux et si difficiles. L'expérience montre en effet qu'ils s'efforcent toujours d'exprimer quelque chose que le moi ne sait et ne comprend pas. Leur incapacité à être encore plus clairs correspond à l'incapacité de la conscience à comprendre et à vouloir comprendre le point en question ... Les rêves ont la désagréable propriété de viser précisément le point aveugle et c'est ce point qui parle dans les rêves ».

« Les rêves s'efforcent toujours d'exprimer quelque chose que le moi ne sait et ne comprend pas ».

« Les rêves ont la désagréable propriété de viser précisément le point aveugle et c'est ce point qui parle dans les rêves. »

 

C'est bien ce qui arrive à Morgane en 1999 :

Morgane est belge. Elle admire le Dalaï-Lama, chef spirituel des bouddhistes. Elle suit ses préceptes. Cet homme d'une immense sagesse est pour elle un modèle. Il vient de donner en Belgique une conférence à laquelle elle s'est rendue. Dans l'étonnement, elle reçoit à ce moment là un rêve qu' elle me confie.

Dalai-lama-Rome_pics_809.jpg

 dalai_lama_6.jpg

dalailama1.jpg

 

 

Rêve

J'ai rêvé que le Dalaï-Lama mourait lors de sa venue en Belgique. Il se trouvait sur une montagne, entouré de fidèles, et soudain, il disait adieu et son corps tombait par terre... et je pleurais, pleurais...

 

Quel rêve étrange !

Le rêve n'est pas prémonitoire, puisque le Dalaï-Lama est toujours en vie dix ans après. Son sens n'est donc pas extérieur, mais décrit une réalité intérieure chez la rêveuse. Le rêve lui parle à partir d'un point aveugle, à partir d'un point de vue qu'elle ne voit pas, qu'elle ignore complètement. Il lui montre quelque chose qu'elle ne comprend pas, et qui reste inaccessible à ses pensées conscientes.

Pour amener Morgane à envisager le point de vue de son rêve, j'ai pris en considération le contenu manifeste des images et j'ai tenu compte de ses associations.

 Voici alors l'étude qui s'en suivit et ce que j'expliquais à Morgane:

Le Dalaï-Lama vient en Belgique et vous faites partie de ses fidèles.

Cet homme représente une facette de vous-même, la façon dont vous pensez et vous affirmez au niveau spirituel. Vous êtes attirée par la spiritualité bouddhiste, vous désirez vivre selon des idéaux élevés d'harmonie, de sérénité, de sagesse, qui vous permettront de vous libérer de la souffrance. Le Dalaï-Lama est votre modèle et vous essayez donc de vivre comme lui et selon son enseignement. Et cet enseignement, il vient vous le donner chez vous.

 

dalai lama 3.jpg
Que se passe t-il quand cet idéal de vie, proposé par cet homme de l'Orient, s'introduit en Occident sur votre terre de Belgique? Que vous enseigne ce grand sage, dont le rêve choisit l'image pour vous représenter votre sage intérieur ?

Il meurt.

Le chef de la spiritualité bouddhiste meurt en Belgique.

Quelles conséquences pourriez-vous tirer de façon honnête et rigoureuse de cette image ? Cela pourrait-il vouloir dire que l'idéal spirituel que vous tentez de vivre, en suivant les principes et I'enseignement du Dalaï-Lama, ne peut pas exister en Belgique ? Que cet idéal n'est pas viable pour la Belge Morgane ?

 

Il vous dit adieu :

Adieu : A Dieu, cela veut dire: je m'en vais et je vous retrouverai devant Dieu.

Le Dalaï-Lama symbolique s'en va donc vers Dieu et il n'existe plus sur la terre belge. Peut-on en déduire, Morgane, que vous trouverez Dieu quand ce principe symbolisé par le Dalaï-Lama mourra en vous ? Vous trouveriez la dimension divine en renonçant à cette forme de spiritualité telle que vous la vivez dans le bouddhisme ? Voilà bien un point de vue inconcevable !

Poursuivons l''étude de l'image :

Le corps tombe par terre.

Le grand sage vous procure encore un enseignement par sa mort même. En allant vers Dieu, son corps tombe et touche la terre belge. C'est la chute. Il rejoint la dimension horizontale et il ne s'élève pas dans les hauteurs célestes.

 472981-DALAI%20LAMA.jpg

         dalaï lama mort.JPG

 bouddha-allonge-259843.jpg 

 

 

 

Par terre

Vous êtes belge et appartenez à une certaine partie du monde. Comme Jacques Brel, vous pourriez célébrer « ce plat pays qui est le nôtre ». Ce pays est connu pour son étendue au niveau de la mer, il ne possède pas de montagne, tout juste quelques collines.

montagne belge.jpg

   littoral belge.jpg

 mer belge.jpg         

      

 

 

 

II se compose de ce qu'on appelle des basses terres. Sa caractéristique n'est donc pas l'élévation vers le haut, mais l'extension au niveau le plus bas de la terre, le point 0, le niveau de la mer.

 

Il se trouvait sur une montagne

Le chef spirituel des bouddhistes est originaire des terres les plus hautes du globe, les plus éloignées de la mer, dont la Belgique, au contraire, est si proche.

montagne tibet_lhasa_01.jpg

Votre rêve place votre guide spirituel intérieur dans votre pays sur une montagne, comme c'est  le cas aussi dans Ie sien. Mais de quelle montagne s'agit-il ? Il n'existe pas de montagne en Belgique. Ne serait-ce point là l'indication que votre sagesse spirituelle, vos forces spirituelles sont placées à un niveau d'élévation illusoire qui n'existe pas dans votre nature belge ?

L'inconscient occidental est marqué par d'autres images que l'inconscient oriental. L'Oriental, et l'Occidental ont une forme d'inconscient qui leur est propre.

Je précise que pour l'Occidental, cela ne veut pas dire être de religion catholique, protestante ou orthodoxe. Cela veut dire que l'Occidental est marqué par des archétypes qui lui sont propres, c'est à dire par des lignes de forces innées et collectives qui feraient partie de son héritage et qu'il aurait probablement choisies en venant sur terre. Ce sont des potentialités de comportement qui demandent à être vécues.

Votre rêve ne semblerait-il pas suggérer que cette spiritualité orientale que vous importez sur votre terre ne vous conviendrait pas ?

 

Je pleurais, je pleurais

Ce changement de perspective provoque en vous une prise de conscience très douloureuse, que Ie rêve décrit par vos larmes, vos pleurs renouvelés. Le Dalaï Lama de votre rêve, image de votre chef spirituel intérieur, vous montre comment il va à Dieu, il vous conduit, par sa mort, par votre renoncement, à retrouver la souffrance. Retrouver la souffrance de la terre !  C'est le contraire de la voie bouddhiste de la libération. Voie paradoxale des rêves !

pleurs d'une blonde.jpg

Mais ces larmes sont bienfaisantes, car ce faisant vous êtes en contact avec vos émotions. Vous retrouvez Ie contact avec la mer, l'inconscient en vous, dont l'eau, comme les larmes, est salée, du sel de l'Esprit.

larmes.jpg

 mer 2.jpg

 

Votre rêve vous demande de chercher le divin dans la dimension horizontale, dans votre terre bordée de mer, dans votre vie intérieure en contact avec votre émotivité, EN VOUS-MEME, selon votre essence, selon votre nature de femme belge.

 

 

Etre proche de la mer, le corps sur la terre (en latin Ie mot terre : humus a donné humilité), une terre plate et basse. Cela veut dire regarder en bas, être abaissée dans l'humilité, proche de vos émotions, de vos sensations, de votre corps, de votre vie instinctive ; vivre la réalité quotidienne, horizontale, voire sexuelle, dans son obscurité et sa modestie ; devenir enfin vous-même, sans aspirer à une élévation spirituelle dans des hauteurs désincarnées ; trouver, là ou vous êtes, votre spiritualité personnelle, votre rapport intime et direct avec l'Esprit qui cherche à s'exprimer à  travers vous.

Voilà un rêve dont le sujet se rapproche beaucoup du rêve de l'éléphant blanc vu la dernière fois.

Tibet09.jpg

       photo-mer.jpg

 

 

 

 

 

 

Alors, Morgane, à  travers vos larmes, votre visage retrouvera la grâce de ces Madones tendres et splendides, sur les lèvres desquelles on pourrait encore lire le cantique de Noël, le cantique de l'âme vierge qui s'ouvre au dieu qui l'habite :

sainte-vierge-marie-l-annonciation_1715_1.jpg

 

 "Mon âme exalte le Seigneur,

Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,

Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante....(3)"

 

J'ai eu envie de transcrire pour vous ces paroles, bien que je ne sois pas catholique. En effet, en dehors de toute obédience religieuse, ce cantique de Marie exprime de façon archétypique, universelle, le chant de l'âme, qui, dans sa bassesse, dans l'humilité de la condition terrestre, a accédé à sa dignité, celle d'une entité à laquelle il est donné d'être consciente d'une relation avec la divinité » (2).

 

vierge 2 messina%201.jpg

 

 

Les rêves sont impartiaux et leur attention, leurs commentaires ne s'adressent pas seulement aux rêveurs bouddhistes. La prochaine fois, nous verrons un rêve fort surprenant lui aussi, reçu par une chrétiennne, au sujet de l'image du Christ.

Citations :

Le titre est inspiré du poème de François Villon (1431- ?) " Ballades des dames du temps jadis" dont le refrain est : "Mais où sont les neiges d'antan ?"

(1) : « Psychologie et Education, p 71, Ed. Buchet Chastel

(2) : Psychologie et Alchimie, p. 13, Ed. Buchet Chastel

(3) : Evangile de Luc, ch. 1, v.46-48

 

Illustrations

Carl Gustav Jung

Le Dalaï-Lama : http://photo.lejdd.fr

Le Dalaï-Lama : http://www.rtbf.be

Le Dalaï-Lama : xavieres.chf.fr

Le Dalaï-Lama : http://angelsplace.perso.sfr.fr

Le Dalaï-Lama : http://photos33.romandie.com

Bouddha allongé : http://www.linternaute.com

Montagne belge : http://nsm01.casimages.com

Littoral belge : http://www.fredericpauwels.be

Mer en Belgique : http://www.imagesdumonde.be

La montagne de Lhasa://http://www.chine.informations.com

Femme en pleurs :http://s.t.f1.fr

Larme : http:// pitchsghost.p.i.pic.centerblog.net

Mer : http://olharfeliz.typepad.com

La montagne sacrée du Tibet :http://mondeida.free.fr

Mer :http://www.web-provence.com

Madone de l'artiste contemporain Charles Mendes, en collaboration avec le photographe William Belle

Vierge Marie de l'Annonciation : sanguine réalisée par l'artiste  contemporain Jean Joseph, d'après les sculptures du choeur de la cathédrale de Chartres sur la vie de la Vierge : http://boutique-deschretiens.com

Annonciation,  du peintre italien Antonello de Messine, 1475, http://img219.imageschack.us

 

Commentaires

Madame, Blogueurs,
j'ai découvert grace au site "omegatv" l'interview de Mme Riedel, de là j'ai parcouru le site sur les Rêves et j'en suis venue au blog.
Les rêves... Que de choses à raconter. Personnellement ils font partis de ma vie d'aussi loin que je m'en souvienne. De là à les comprendre... Mais je n'ai jamais renoncé, des proverbes tout faits aux "dictionnaires des symboles" en passant par le livre déjà plus sérieux de Nadine Julin "vos rêves sont des messages"... Vaille que vaille j'ai essayé de tout temps de chercher à comprendre! Quel calvaire! Et puis un jour... Comme dit si bien Mme Riedel "Sainte Chronicité" passe par là!! Ah elle prends son temps celle-là! Mais bon. Je suis envouté par votre site Madame, ainsi que par les archives du blog que je parcours depuis plusieurs jours comme un promeneur du désert qui n'a rien bu depuis plusieurs jours et qui découvre l'oasis! Mais oui le terme n'est pas exagéré je vous assure!!
J'ai commandé vos deux livres que j'attends avec impatience.
Si tout fonctionne correctement je me permettrai de participer avec joie à votre blog. Mais surtout : un immense merci pour tout le travail et l'expérience que vous partagez avec une générosité que j'ai du mal encore à croire! Bien amicalement. Bernadette

Écrit par : Bernadette BLAZIN | 11/02/2010

Bonjour Bernadette

C’est toujours une grande joie pour moi ( comme pour tout le monde) quand quelqu’un apprécie mon travail. J’ai été très touchée par votre commentaire et je vous en remercie vivement.

Votre expérience a été la mienne aussi. Comme vous j’ai cherché pendant des années. Vous parlez de votre calvaire. Pour moi, quand j’ai commencé à essayer de déchiffrer mes rêves, j’ai eu l’impression d’entrer dans la mer à la nage et d’avoir devant moi l’immense Atlantique, que je devais traverser seule, pour atteindre en face la côte de l’Amérique.
J’ai été guidée par mes rêves et par « Sainte Chronicité ». Comme vous, j’ai beaucoup lu, j’ai rencontré au fur et à mesure beaucoup de personnes, et j’ai sévèrement sélectionné entre elles celles dont j’ai jugé le travail valable. J’ai ainsi appris leur art d’interpréter les rêves. J’ai ainsi appris l’extraordinaire et indispensable technique de l’interview créée par Gayle Delaney ( voir son dernier commentaire sur l’éléphant blanc ). J’ai été enseignée et initiée par Etienne Perrot, qui m’a fait comprendre l’œuvre de Jung. Là aussi, on ne peut comprendre certains rêves si on ignore la voie spirituelle que Jung a redécouverte et expliquée. Marie Louise von Franz, Etienne Perrot ont beaucoup fait pour faire comprendre la voie jungienne.
J’ai constaté qu’ainsi j’avais été amenée à comprendre le sens des rêves. Cela a été alors mon travail que de réunir ces deux approches indispensables et complémentaires et de les présenter au public, dans mes livres d’abord, puis sur mon blog.
J’ai mis beaucoup de choses sur mon blog, pour ceux, nombreux, qui veulent bien lire et écouter, pour ceux qui se donnent la peine de réfléchir, de travailler, seul, comme je l’ai fait moi-même. Je suis heureuse que vous trouviez alors dans ces pages ce dont vous avez actuellement besoin.
Les rêves m’ont sauvé la vie. Comment garder ce trésor pour moi ? Ce trésor m’a été découvert pour que je le partage, pour que je le transmettre et que d’autres puissent aussi en être désaltérés, vivifiés.
Vous comprenez alors mon bonheur en lisant vos lignes.

Amicalement
Christiane

Écrit par : Christiane Riedel | 14/02/2010

Merci Madame pour votre réponse. Vos encouragements et vos conseils me touchent infinement. Je vais noter les sites et livres des chercheurs dont vous recommandez l'étude, il y a tant de choses à apprendre...
Je poursuis l'étude de vos archives en attendant l'arrivée de vos livres.
Je commence à décrypter petit à petit mes propres rêves, même si je m'y essaye fort maladroitement, tout de même, je commence à voir les choses sous un nouvel éclairage, très prometteur...Je suis vraiment très enthousiaste, mais je réalise aussi le travail énorme que cette méthodologie requiert. L'enchaînement d'un interview est très complexe, arriver à le synthétiser pour en déduire une conclusion très périlleux.
Il me paraît, vous me corrigerez si je fais erreur, que la personnalité de l'interprète de rêves est primordiale, qu'elle exige au delà de la compétence sur la méthodologie, beaucoup de connaissances culturelles (par exemple sur les symbolismes des couleurs, des formes, des animaux etc.) ainsi qu'un solide équilibre personnel afin de ne pas tomber dans les travers habituels d'ego comme de vouloir diriger l'interprétation, valoriser ses connaissances, prendre le pouvoir sur le rêveur et passer ainsi à côté du rêve messager et de ce qu'il était venu délivrer au rêveur... Je réfléchis actuellement beaucoup sur ces possibilités de déviations qui doivent être un piège assez courant et au sujet desquelles vous mettez beaucoup en garde.
Bien amicalement à vous Madame et à vous blogueurs et blogueuses

Écrit par : Bernadette | 14/02/2010

Bonjour Bernadette,

Je vous encourage vivement à essayer de comprendre vos rêves, comme vous avez commencé à le faire.
Vous avez raison de souligner que pratiquer la technique de l’interview demande un énorme travail. Cette méthode est très simple à comprendre, mais elle est très exigeante. Elle n’est pas pour ceux qui veulent du facile, du tout fait, de l’immédiat, des catalogues. Elle convient à ceux qui acceptent de se donner du mal, de faire des efforts, d’être persévérant, patient. Ce sont les qualités de l’âme que l’inconscient requiert pour qu’il accepte de vous donner la solution. Elles sont bien plus importantes que tous les livres, qui ne vous donneront pas accès au sens du symbole.
Est-ce qu’on apprend à faire la cuisine en se contentant de lire les recettes ? Est-ce qu’on apprend l’anglais en lisant le dictionnaire ?
C’est en forgeant qu’on devient forgeron, seule la pratique et l’entraînement forment l’apprenti, vous l’avez compris.
C’est pour cela que j’ai aussi fondé mon école, pour donner la possibilité de s’entraîner à l’interprétation des rêves, si c’est là ce que l’inconscient demande à la personne.
Mais commencez seule, sans acharnement.
Au début, ce n’est qu’après plusieurs jours de réflexion silencieuse que le sens du symbole surgit. Cherchez, puis laissez décanter. Puis revenez, reprenez le rêve et votre travail, et progressivement, le sens vous apparaîtra plus clair.
L’inconscient a horreur qu’on prétende le maîtriser. Considérez le comme un amant, un peu capricieux quelquefois ! Il vous comblera de ses faveurs, si vous l’aimez pour lui et non pour vous.
Vous comprennez certainement déjà ce que je vous écris quand vous parlez des travers de l'ego. Et puis, vos rêves vous instruiront.
Bien sûr que mon discours peut paraître un peu curieux à certains, mais comme l’a si gentiment écrit « edenflirt » dans son dernier commentaire, je suis sincère. Je vous transmets ce que j'ai appris moi-même.

Bonne continuation
Bien à vous
Christiane

Écrit par : Christiane Riedel | 18/02/2010

Un très grand merci pour votre commentaire je notre précieusement vos conseils. J'ai parcouru tout votre blog. Félicitations pour la tenue claire et très joliment illustrée de celui-ci. On ressent bien toute votre rigueur (votre vigueur aussi souvent!) votre passion pour le monde onirique, et aussi votre côté pédagogue. Je pense comme Edenflirt que vous ête totalement sincère, passionnée et très professionnelle. Depuis tant d'années le contraire aurait été insupportable. Comment en douter ? J'ai vu sur le net que des esprits chagrins vous attaquaient de façon bête sans nuance et surtout sans propositon. Critiquer, détruire c'est facile, proposer, construire ça n'est pas à la portée de tous, aussi intellectuel que l'on se prétende! Intellectuel ne rime pas avec intelligence... Un grand classique! En tout cas merci mille fois encore de partager la somme de toutes vos connaissances avec tant de générosité et sincérité.

Écrit par : Bernadette | 18/02/2010

Les commentaires sont fermés.