Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2009

GENTILLE...GENTILLE

 
big-vase-cosy-00216.jpg

 Business man de cœur, voilà une notion stimulante ! Avoir du cœur, rendre service, aimer son prochain, aider les défavorisés, voilà des comportements moraux reconnus. Même les rêves viennent en souligner l'importance. Mais est-ce toujours valable pour tout le monde ? Qu'en est-il de notre amie, la charmante Christelle ?

Christelle a ouvert un cabinet de consultante depuis quelques temps. Ses clients apprécient ses compétences, son sérieux, et surtout sa grande qualité d'écoute et sa gentillesse.

Cependant, par les temps qui courent, nombreux sont ceux qui, parce qu'ils ont des moyens financiers limités, demandent et obtiennent des réductions. Faire baisser les prix d'un côté, cela est devenu une habitude, et les baisser de l'autre, cela est devenu un geste commercial. Les clients de Christelle ne font pas exception. Christelle elle-même n'a pas de gros moyens, elle a beaucoup de charges comme tout le monde. Ne pas avoir assez d'argent, elle sait ce que sait. Aussi se montre-t-elle très compréhensive et toute prête à aider, quand ses clients lui expliquent leurs difficultés à la payer.

soldes.jpgpensante 3.jpg Un matin, elle se réveille interloquée. Elle vient de recevoir un rêve qui l'intrigue et la secoue.

Elle me le raconte.

Rêve

Dans mon rêve, je me trouvais dans une grande salle d'accueil, avec de très nombreuses petites tables, et des chaises autour. Ca et là, on voyait des canapés deux places, et sur toutes les tables on avait posé des bouquets de fleurs. Il y en avait partout.

Quelqu'un est arrivé, un homme que je ne voyais pas bien. En entrant il s'est écrié :

- Mais qu'est-ce que c'est que ces fleurs partout!

Le ton était limite méprisant.

Je me suis réveillée mal à l'aise.

 

Interprétation 

La salle d'accueil, les nombreuses petites tables et chaises

Christelle m'explique que cette salle d'accueil est un lieu de rencontre ; les gens se sont donné rendez-vous, ils viennent échanger, parler de leur vie et puis repartent. Ces images représentent le cadre des différentes consultations que donne Christelle.

 

Les canapès deux places

Ces canapés, me dit la jeune femme, ce ne sont pas les canapés habituels, où l'on ne voit pas son voisin. Ce sont les canapés Napoléon 3, où l'on est assis aussi côte à côte, mais en position inversée, face à face.

Je cherche à obtenir plus de détails :

- Vous savez comment s'appellent ces canapés ?

- Ah oui, s'exclame Christelle, ce sont des canapés « confident ».

Le terme est éloquent et décrit les moments où la consultante écoute les confidences de ses clientes et clients.

renoir.jpgConfident.jpg         

Sur toutes les tables on avait posé des bouquets de fleurs. Il y en avait partout.

 van_gogh_Vase_Marguerites_Lilas_Anemones_bouquet_.jpg                        

0098-0175_vase_mit_feldblumen.jpg

 vase 4.jpg

 

                       

 


vase2.jpgverre_peint_vase 7.jpg  vase-crystal8.jpg        

lisianthus_nepeta_bouquet.jpg

vase.jpg 

 

 

 

 

Quelqu'un est arrivé...en entrant il s'est exclamé

- Mais qu'est-ce que c'est que ces fleurs partout !?

 La réflexion est claire : le rêve n'apprécie pas toutes ces fleurs. Mais voyons ce qu'est une fleur. Christelle va nous le dire :

 

Une fleur

- C'est une production merveilleuse de la nature, une fleur, c'est toujours agréable, elle réjouit par ses couleurs, sa fraîcheur, son parfum. On en offre pour manifester son amitié, pour faire plaisir. C'est une note de bonheur dans la vie quotidienne.

Je reprends alors  cette description et la mets en relation avec les consultations de la jeune femme, puisque c'est le cadre dont parle le rêve :

- Christelle, dîtes moi, quand vous donnez des consultations, qu'est-ce donc qui est agréable et que vous offrez pour manifester votre amitié, faire plaisir ?

- La rêveuse se concentre, et après un court instant de silence elle me répond :

- C'est quand je cherche à faire plaisir aux personnes qui me demandent de leur faire une réduction.

offrir fleurs.jpg

 Je procède aux vérifications. Ce que Christelle a dit des fleurs doit pouvoir être dit également des réductions qu'elle accorde à ses clients. Je demande :

- Est-ce qu' une réduction, c'est quelque chose de réjouissant, toujours agréable,  ? Est-ce que c'est une note bonheur dans le quotidien ?

Christelle acquiesce.

 

Quelqu'un arrive.

La rêveuse s'exclame :

- Je ne sais pas qui c'est, c'est un homme qui rayonnait la force, il avait de l'envergure, de la puissance.

Cet homme représente l'aspect du pôle masculin de la jeune femme, une force d'affirmation virile qu'elle n'a pas encore développée en elle et dont elle aurait besoin dans son métier pour prendre de l'envergure. Devant toutes ces fleurs cet homme manifeste du mécontentement et un certain mépris.

Le rêve n'apprécie  vraiment pas la façon dont Christelle accepte de faire des réductions. Elle « fait des fleurs » à tout le monde. Mais cela ne convient pas du tout !

Christelle s'est sentie un peu honteuse. Elle, qui se croyait « bien faire » et être une « bonne personne », voilà que le rêve lui reproche sa générosité avec un certain mépris !

9f95f347181cc381-moyen2-vase-mille-fleurs.jpg
 
 
Quant à moi, j'étais fort bien placée pour expliquer à Christelle son erreur.

Moi même, des années plus tôt, j'avais aussi reçu un rêve similaire qui m'avait laissée confondue, désolée.

A cette époque, j'avais animé un stage d'interprétation des rêves et j'avais « fait des fleurs »,  baissé mes prix dans l'espoir d'attirer même des personnes en difficultés financières, et de leur faire connaître la valeur des rêves.

Mon rêve

La nuit, le rêve est venu et m'a lancé un violent reproche. J'ai entendu quelqu'un me dire avec colère :

- Mais pourquoi tu brades tes caisses de champagne?

deutz.jpg

 champagne3-2big.jpg

Mon Dieu ! Quelle gifle ! Que j'ai été honteuse !

Je devais comprendre que je devais prendre mon travail avec plus de considération : tout le labeur de l'interprète pour arriver à l'interprétation du rêve est aussi remarquable que celui du vigneron qui, à partir du raisin /symbole, sait produire une boisson de grand prix, appréciée de tous. Ainsi, le rêve me faisait prendre conscience que mes interprétations de rêves offrait une boisson aussi précieuse que du champagne, qui ne se brade pas !

 

champ 6.jpg

Baisser le prix de mon stage pour offrir à un plus grand nombre l'opportunité de savourer l'interprétation des rêves était donc complètement inconvenant.

Voilà deux exemples de rêves qui protestent contre un sens du service qu'ils jugent excessif et injustifié.

 

Oui vraiment, à chacun son rêve !

Et chaque fois, mettre son rêve en pratique, que ce travail sur soi est long et difficile, d'autant plus que les reproches de l'entourage ne manquent pas.

Mais préfère-t-on l'avis des gens extérieurs ou celui de son monde intérieur ?

 mucha_champagne3.jpg                                             

                alphonse-mucha-mucha-champagne-ruinart-poster.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

« Conversation confidentielle » du peintre français Renoir, 1841-1919

« Vase bleu » du peintre néerlandais Van Gogh, 1853-1890

«  Vase avec fleurs des champs », de van Gogh

Vase avec fleurs : http://photos.jannonce.be

Vase avec fleurs : http://henriette57.h.e.pic.centerblog.net

Vase peint : http://www.benita-loca .com

Vase et fleurs: http://vente.peinture.com

Fleurs violette : http://www.kiosquefleuri.com

Vase en cristal et fleurs : http://www.cosydeco.com

Offrir des fleurs : http://farm3.static.flickr.com

Vase mille fleurs : http://www.muezocollection.com

Caisse de champagne Deutz : http://www.enviedechamp.com

Champagne Bruno Paillard : http://www.lesdomaines-tours.com

Illustration pour le champagne Heidsieck, du peintre tchèque Mucha,1860-1939: http://antiquesandhearts.com

Illustration pour le champagne Moet et Chandon, de Mucha

Illustration pour le champagne, de Mucha, http://img2.allposters.com

Illustration pour le champagne Ruinart : http://imagecache5.art.com

 

 

 

 

Commentaires

Bonjour
j'ai une autre interprétation pour ce rêve.
L'homme en question dégage de la puissance et il est en très bonne santé. Il méprise les fleurs car ce sont les cadeaux que lui fait la personne qui reve, il demande des réductions mais en fait il n'en a pas besoin et les méprise. La personne qui a fait le rêve se rend compte que certaines personnes à qui elle fait des fleurs la méprisent et la considèrent faible. (car eux sont forts)
Elle a peur "de se faire avoir" et surement que dans certains cas "elle se fait avoir" comme toutes les personnes généreuses.
Est-ce pour autant qu'il faut cesser d'être généreux? Distinguer avec qui on l'est. Cordialement Blandine

Écrit par : Blandine | 14/10/2009

Bonjour,
Merci Christiane pour cette nouvelle réflexion....
En fait je suis d'accord avec vous, l'homme du rêve c'est le "yang" de Christelle qui lui parle....
Car tout est dualité, "yin, yang", "masculin", "féminin"....
La dualité est existentielle si elle est bien équilibrée....
Et ce n'est pas le cas de Christelle qui, à mon avis, verse trop dans le "yin"....
Je pense que c'est pour combler un manque affectif....
Elle cherche l'amour à l'extérieur, alors que c'est d'abord en soi qu'il faut le chercher.... et le trouver....
Bonne soirée....
Isabelle....

Écrit par : Isabelle Leroux | 16/10/2009

Bonjour,
Ce matin, me vient l'explication qui tranche pour savoir qui est cet homme : admettons qu'il s'agisse, comme le dit Blandine, des gens extérieur qui n'apprécient pas qu'on leur fasse des fleurs : cela voudrait dire que le rêve demande à Christelle d'être à l'écoute des voix du monde extérieur, ce qui n'est pas la démarche des rêves, et puis dans ce cas, on verrait des gens contents et des autres qui ne le sont pas : non, il n'y a qu'un homme, un homme fort, inconnu de Christelle : c'est à dire un dynamisme inconnu d'elle et qui pourtant est à l'intérieur : en faisant des réductions, Christelle se plie aux volontés des gens, si elle se plie, c'est qu'elle est pliée, donc de dimensions réduites (comme un papier plié), elle a donc besoin de se déplier, se déployer pour prendre sa véritable dimension, celle de ce dynamisme inconnu en elle qui lui révèle qu'elle est assez forte pour supporter de faire payer le prix fort, c'est à dire entier : être entière, unie à son travail qui ne lui demande pas de se réduire à une portion congruë, ce qui parait incongru à cet homme.

Écrit par : Aline Magnin | 24/12/2009

Bonjour
je trouve très interessante la remarque d'Aline car elle me reet en face d'une question que je me pose L'homme extérieur, les gens, les autres ceux du monde exétérieur sont-ils différents de ceux de notre monde intérieur? Ne sommes-nous pas dans un jeu de miroir perpétuel? Blandine

Écrit par : Blandine | 27/12/2009

Bonjour Blandine,


J’ai tardé à vous répondre, parce que je prends à cœur de vous donner des explications précises, mais cela m'a demandé beaucoup de temps. Vous trouverez donc d’abord une réponse à votre interprétation du 10 octobre 2009. Je vous donnerai ensuite d’autres explications pour votre question du 27 décembre 2009.

J’ai voulu vous répondre en passant par la formule « réponse aux commentaires », mais le texte apparaît d’un bloc, sans paragraphes. Pour moi, c’est illisible, inacceptable. J’ai donc préféré vous répondre directement sur le blog, sans que mon texte ne fasse l’objet d’une newsletter.

Bien à vous
Christiane

Écrit par : Christiane Riedel | 30/12/2009

Bonjour Blandine,

Je viens de répondre sur mon blog à votre question du 27 décembre 2009.
Je préfère la présentation sur le blog, qui permet de respecter les alinéas, les caractères gras, les interlignes. Autrement, un texte long devient indigeste, illisible.

Comme la dernière fois ma réponse personnelle à votre question ne fait pas l'objet d'une newsletter.


Cordialement

Christiane

Écrit par : Christiane Riedel | 03/01/2010

Les commentaires sont fermés.