Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2007

CH. 5 : UN PETIT GARCON QUI SE NETTOIE MAL LE DERRIERE

Analysons aujourd’hui le rêve que je vous ai annoncé :

Rêve
Mon petit garçon me dit qu’il vient d’aller aux toilettes.
Je lui conseille de bien s’essuyer. Il me répond qu’il l’a bien fait, mais je vérifie quand même. En fait, il a encore du caca sur ses petites fesses et je dois m’y reprendre plusieurs fois pour retirer tout la saleté.
medium_WC_enfant.3.jpg
Interprétation
Mon petit garçon
Ce n’est pas la première fois que nous voyons le fils apparaître dans le rêve de sa mère. Avec cette image le rêve parle du pôle masculin chez la femme. Cette facette intérieure d’elle est en plein développement, comme son enfant de chair extérieur. Ce fils décrit la façon dont elle commence à s’affirmer dans le monde extérieur. En regardant comment se comporte ce fils, nous pourrons connaître plus précisément ce dynamisme masculin intérieur.
medium_caresses_mere_enfant.2.jpg
A ma demande, la jeune maman me parle de son fils :
- Mon petit bonhomme découvre en ce moment le pouvoir de dire non. Il s’oppose
souvent, pour voir comment je vais réagir, il me défie, il me teste. Il apprend à exercer sa volonté, quand je veux lui apprendre l’obéissance.
Ces paroles décrivent très clairement la situation intérieure de Marianne : comme son petit garçon, elle est en train d’apprendre à exercer sa volonté, qui contrebalance son tempérament trop soumis. Cet aspect masculin d’elle même est en train de se développer et elle doit en prendre soin avec le même amour que pour son fils réel.

Il vient d’aller aux toilettes
Cette image montre que la rêveuse, comme son petit garçon, commence à s’exprimer de façon personnelle dans sa vie quotidienne. Un petit bonhomme contredit, s’oppose, refuse ce qui ne lui convient pas.
medium_ist2_1323307_opposition_ii.2.jpg
De même, elle devient capable d’affronter son entourage, au lieu de fuir dans le retrait, elle lutte pour répondre aux contradictions, faire valoir son point de vue, ses idées, elle lutte pour refuser de céder, à la différence de ce qu’elle faisait d’habitude. Elle commence à exprimer ses envies, respecter ses besoins.
Mais tout ce changement ne se fait pas sans doutes et hésitations et le rêve invite Marianne à être vigilante.

Mon petit garçon ne s’est pas bien essuyé, il a encore du caca aux fesses.
Les contenus intérieurs ont été correctement excrétés, mais il reste des traces qui salissent. Ce n’est pas ce qui sort, qui est exprimé, qui est sale. Ce sont les traces que ce processus laisse sur son passage.
Quelles sont ces traces ? De quelle façon la rêveuse se sent-elle sale, quand elle s’est affirmée en s’exprimant authentiquement ? Marianne se fait des reproches, culpabilise. medium_déception.2.jpg
Elle se dit qu’elle est égoïste, mesquine, tyrannique, elle s’accuse de faire de la peine aux autres. Elle a mauvaise conscience, se tourmente de scrupules ; la voilà, la saleté.

J’ai du m’y reprendre plusieurs fois pour retirer la saleté
Voilà bien le soin attendrissant d’une maman pour son petit enfant. Avec la même attention dévouée, elle doit s’occuper d’elle-même, se reprendre, se corriger de façon répétée, pour se libérer de ses résidus, de ces pensées et ressentis négatifs.
medium_nettoyer_fesses_bébé.2.jpg
Elle doit aller jusqu’au bout de son effort pour reconnaître sa valeur, pour se sentir bien, nette, pas coupable. Il est tout autant désagréable à son âme de ne pas être débarrassée de ces traces sales, de ces tracas intérieurs, que pour l’enfant de garder du caca aux derrière.
Ainsi Marianne apprend à se surveiller : elle comprend qu’elle doit arrêter de se critiquer, de douter d’elle même. Ainsi, sous la conduite du rêve, la jeune femme apprend à avoir confiance en elle et à devenir plus authentique.

medium_femme_4.2.jpg


Illustrations
La vierge et l’enfant, Lubin Baubin, 17ème siècle
Innovation : Ysis Galerie ; lysiscanalblog .com

Les commentaires sont fermés.