Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2008

UNE VIERGE INQUIETANTE

L’interprète, qui analyse les rêves, ne passe pas une journée sans éprouver une surprise. Chaque rêve est une déroute, et offre un message inattendu. Pas de règle, pas de système,
seule l’individualité compte et ce qui lui convient à elle, dans sa différence, à ce moment de son existence.
C’est cette surprise que je voudrais partager avec vous aujourd’hui.
Que je vous raconte :
François est un jeune garçon, bientôt teenager, débordant de vitalité, de sensibilité et de naturel.
28fe1b4362ce6840451bed6416407374.jpg

La semaine dernière, pendant qu’il goûtait en revenant de l’école, le voilà qui s’exclame :
- Maman, j’ai eu un rêve, cette nuit, c’était bizarre, j’ai eu peur, il faut que je te le
raconte !
Elisa, sa maman, travaille avec moi et sait combien il est important de prendre les rêves en considération, de les noter et de les interpréter. Elle a donc immédiatement écrit ce que son fils lui disait, et puis elle m’a téléphoné.
Le rêve m’a plongée dans la stupéfaction. Je vous laisse en juger.

Rêve
21be903c526e605cdb0bdc5786000336.jpg Au début je suis en pompier avec un casque, dans ma chambre
et je vois au loin les champs.
04aeda988b1943ff3bc6b6ae5c2208ef.jpg




A un moment, dans le champ, on voit la Vierge qui marche, elle est en statue, toute blanche.
Ca fait bizarre quand elle marche : elle est toute raide ; ses jambes ne plient pas, mais se lèvent à tour de rôle pour avancer ! De plus, on ne voit rien de sa tête, on ne voit pas son visage, pas ses yeux, pas sa bouche.
Puis la Vierge traverse le champ, et se dirige vers les maisons. Je me dis :
« - Elle veut du mal ; elle veut du mal aux gens. »
Ensuite j’entends : « François, François » et je me réveille. C’est toi, maman, qui me réveille. »


Interprétation
Consternation ! Que comprendre ? Pour l’instant, Elisa n’a pas les associations de son enfant. Nous ne pouvons que préparer l’interprétation. Pour cela, nous examinons les images pour en tirer les déductions logiques.

Je suis dans ma chambre
L’image du lieu au début d’un rêve indique la situation dont le rêve va parler. Il s’agit ici de la chambre, donc, sans doute, de la vie personnelle, intime, du jeune garçon.

Je suis en pompier, avec un casque
Le pompier a pour objectif d’éteindre le feu d’un incendie.
François pourrait donc se trouver dans la situation d’un pompier qui lutte contre un danger, qui pourrait provoquer des effets très destructeurs. L’incendie dans les rêves attire souvent l’attention sur un excès de pensées négatives, qui perturbent.
0c03bb9f0fd8049e5879d696b36c54c0.jpg
Je rappelle éventuellement à Elisa ce que j’ai écrit dans mon livre « Amour et Sexe dans vos rêves », en m’adressant au rêveur :
« Vous cogitez de façon permanente dans votre tête pour essayer de comprendre la vie, dont les lois vous échappent. ne seriez vous pas hyper-perfectioniste, trop volontariste, trop exigeant avec vous même ou avec les autres ? En tous cas, vous vous échauffez l’esprit, vous êtes embrasé par votre sujet. (p 224, à l’article « incendie »)

En quoi cela concerne-t-il François ? La suite viendra infirmer ou confirmer cette proposition d’interprétation acquise par l’expérience.
Une chose est sûre, le garçon doit se protéger au niveau de la pensée, il est invité à changer sa façon de penser.
Et la suite alors ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

Je vois les champs
Les champs sont la vie de la terre, du corps. Ils désignent la vie naturelle, qui, au rythme des saisons et grâce au travail de l’homme, assure la fécondité. Les champs parlent ainsi de la vie du corps de la vie naturelle et instinctive, qui conduit l’homme à son épanouissement.
974898529511ccea8ed3bef1f71e2318.jpg

On voit la Vierge qui marche, elle est toute blanche, en statue.
5585598da6e7af3ec5c8ffacd87ff539.jpg

La Vierge
François n’a reçu aucune instruction religieuse, mais il a déjà entendu parler autour de lui de la Vierge, quand par exemple, en vacances, ses parents l’ont emmené visiter des églises. Il sait qu’elle est la mère du Christ, qui selon la tradition, est né du Saint Esprit. La Vierge n’a donc pas eu de rapport avec l’homme, elle n’a pas commis le péché de chair. Elle est l’image de la femme divinisée qui n’a pas de rapport sexuel, relation, qui, selon l’Eglise catholique, serait la faute humaine.

Elle est toute blanche, en statue
A la différence d’autres rêves, où la Vierge, peut fort bien, comme d’autres figures divines, apparaître vivante, ici elle est une statue. Elle correspond donc à une représentation que l’humain s’en est fait, que l’humain s’est fabriquée.
Elle est toute blanche. Elle est pure, sans tache, immaculée. Elle n’a pas de sang, pas de vie instinctive, pas de corps. Elle est une idée désincarnée, un idéal de pureté, de perfection. La Vierge représente une vie sans sexualité et sans péché.
f16f5c4849af42224640e55d092191a5.gif

Que peut-on déduire de ces deux images ?
En fait, le rêve souligne à notre jeune garçon deux dangers:
D’abord des pensées négatives qui perturbent, puis l’image d’une vie sans sexualité, marquée par une condamnation : la relation amoureuse est quelque chose de mal ; il conviendrait de vivre dans un idéal de pureté, comme l’a inculqué la longue tradition catholique. Ce serait l’image de la Vierge qui surgit dans les champs, cette idée qui vient s’imposer.

Que se passe-t-il alors ? Qu’advient-il de cette représentation, fabriquée, de la femme sans péché, qui n’a pas de rapport sexuel avec l’homme, ou plus généralement cette représentation de la virginité ?

La suite du scénario est catastrophique.
C’est bizarre comme elle marche
Cette statue ne marche pas, elle est rigide, sans souplesse, elle ne plie pas les genoux, elle lance la jambe en avant, comme certaines troupes militaires.
b881d2da6dfe13f13db820107231d01a.jpg

On ne voit pas sa tête, pas de visage, pas d’yeux, pas de bouche
Elle n’a rien d’humain, elle ne présente pas d’individualité, elle ne montre pas sa façon de voir, ni sa façon de parler ou d’embrasser. C’est une masse artificielle non individualisée, qui ne pense pas, qui ne sent pas, qui ne communique pas. C’est un principe sans âme.

Le scénario catastrophe s’accentue :
Cette statue de la Vierge, cette représentation religieuse rigide, qui refuse la sexualité, vient blesser les humains. Et François se fait la réflexion en lui-même :

Elle veut du mal aux gens.
fb0e302a7c5a39907dd3f62e8af028d6.jpg
Le danger est généralisé, et concerne tout le monde, les hommes, les femmes, les enfants.
Tel est l’avis du rêve de cet adolescent. Telle est la mise en garde personnelle que lui adresse le rêve, à lui.

Mais qu’est-ce que cela veut donc dire ? Elisa et moi nous retrouvons embarrassées et un peu inquiètes. Nous pouvons bien analyser le scénario, mais seules les associations du rêveur pourront faire comprendre son rêve, le moment venu.

Le dimanche, Elisa bavarde avec son fils et ils décident de regarder le rêve ensemble.
J’ai alors invité la jeune femme à venir vous raconter elle-même ce qui s’est passé. C’est donc Elisa qui parle maintenant.

10491f27577eb439b38db9c8ea686a92.jpg


Voici comment j’ai essayé de comprendre le rêve avec mon fils :
« - Dis moi, François, la veille de ce rêve, tu étais perturbé ? A quoi tu pensais ? Est-ce que tu te posais des questions ?
- Je sais pas… dit François en fronçant les sourcils.
- Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
Et je propose : Est-ce que tu as eu, par exemple, des problèmes avec les filles ?
de800d58dc2ad326c325b8c21e021188.jpg

François me regarde interloqué. Sa lèvre tremble.
- Mais non maman, pas du tout, comment tu peux imaginer ça ?

- Ecoute, mon chéri, je ne sais pas, je cherche seulement, je tente juste une hypothèse, pour voir. Il y a quelque chose, dont le rêve vient te parler, mais c’est toi seul qui sait de quoi il s’agit. Il s’est passé quelque chose la veille du rêve, qui t’a beaucoup dérangé. T’as parlé avec quelqu’un ? Il t’est arrivé quelque chose ?
François se tait, je le sens mal à l’aise.
- Maman, je ne sais pas si je peux te parler…Ecoute…J’ vais te dire …A l’école, les copains…
f0dbb5ceaecb5c75c08e6d53a4ea756e.jpg
… il y a les grands,…
b0dfa1f2d9c3cd492e3e2e14e20e4aba.jpg

… ils parlent tout le temps de sexe, ils font des gestes, …
et le garçon, mal à l’aise, enfonce le pouce d’une main dans l’arrondi de deux doigts de l’autre,
… ils parlent de chatte,

e689b6aea203ee72bd8bb9cd3d5e9984.jpg




et puis ils disent des choses sales. Ca m’a dégoûté.
Oh Maman, ça me gêne de te parler de tout ça !
- Mais je suis là pour t’écouter et t’aider.

Je me sens très émue, je prends la main de mon enfant, je me mets à lui parler des choses de la vie, de l’amour, des premières approches…



b5587ea6fc368238971d97250a26a5f5.jpg


Et François m’écoute, me regarde avec de grands yeux sérieux :
- Dis, Maman, comment on fait l’amour ? Comment ça fait ?

- Ecoute, mon chéri, tu ne préférerais pas que ce soit papa, qui t’explique tout ça ?
- Non, Maman, t’es là, c’est toi.
Je me souviens des dernières paroles de François à son réveil : « C’est toi Maman, qui me réveille. »
Moi, on ne m’a jamais rien expliqué de l’amour. Et voilà que mon fils a besoin de savoir. Alors, sortis de mon cœur de maman, les mots montent tout simplement à mes lèvres.

- Maman, s’écrie François, c’est merveilleux tout ce que tu me racontes ! Alors, le sexe qui bouge, c’est pas sale ?
- Mais non, c’est une activité normale, c’est magnifique, tous les hommes ont ça, c’est la nature.
139023f3e87db0ebe570e98ef06c1331.jpg
Et j’entends dans ma tête les vers délicats de Victor Hugo :
« J’entrais dans ma treizième année. O feuilles vertes !
Jardins ! croissance obscure et douce du printemps. »
6073f03d2d49e2931ec4658c7c96a457.jpg






- Et… je peux y mettre la main, demande François, avec un certain embarras ? C’est pas mal ?
-Mais bien sûr que non, au contraire, ça ne peut que te faire du bien, c’est fait pour faire du bien.

576f0d49aad2839a566225d5d81c15d9.jpg

- Mais seulement, tu ne le fais pas sur le canapé devant la télévision, tu le fais seulement quand tu es tout seul, dans ta chambre. C’est ton intimité.

Je sens la main de mon fils, qui serre plus fort la mienne.
- Maman, le rêve, c’est extraordinaire, il est venu quand j’en avais besoin. Ecoute, j’étais tout retourné, c’était dégueulasse comme ils parlaient du sexe, les copains. Je trouvais ça si dégueulasse que je me suis dit que, moi, je ne ferais jamais l’amour et que je ne voulais pas avoir d’enfant.
Là, j’ai sursauté. C’était donc ça, l’image de la Vierge !
Ah ! Maintenant tout s’explique :

Je reprends alors les images du rêve, je les examine avec François à l’éclairage de ce qu’il vient de dire, et François s’écrie :
- Ah, Maman, le feu, j’ai compris : c’est quand je m’enflamme dans mes pensées ! Le pompier qui doit éteindre le feu, c’est moi qui dois arrêter ces idées fausses de croire que l’amour c’est sale et de pas vouloir faire l’amour !
20758eebaf1d6be5d780e85739b63e7d.jpg

Je reste estomaquée. Voilà, c’est dit, c’est compris. Et François poursuit :
- Que j’ai bien fait de te raconter mon rêve ! Que c’est bête, j’en ai eu d’autres et je les ai laissé partir. Merci Maman, merci !

Nous étions là, l’un et l’autre, les yeux brillants, dans l’émotion, dans la joie de parler ensemble si ouvertement, si simplement, la joie de se confier à son parent adulte, la joie d’aider son enfant sur les chemins de la vie. Par dessus tout, rayonnait l’émerveillement de constater qu’on n’y avance pas seul, mais que les rêves sont là, pour nous guider.

Et moi, sa maman, je lui transmettais cette expérience profonde, primordiale de la relation avec l’inconscient, que j’ai vécue, avant lui, grâce à l’interprète, qui m’a interprété mes rêves. J’avais l’impression de faire partie d’une longue chaîne.
6fdd0426a568d8bce9a7911ef115eb38.jpg

Pendant tout notre échange, nous nous sommes tenu la main.
4968ae8604e103fb35af9797b7fac76f.jpg






J’ai embrassé mon fils et je l’ai confié à la nuit.
Je suis redescendue dans le séjour et je me suis assise sur le canapé, bouleversée, reconnaissante.
J’ai vu François glisser, pieds nus, dans la cuisine, il a bu un verre d’eau et, en passant dans le couloir, s’est penché par la porte et a chuchoté :
- Merci Maman, merci !
Et moi, j’ai dit merci aux rêves.

6387d07dabb8163c44f445f0cc05fc81.jpg




P.S. L’interprétation de l’incendie donnée dans mon livre, convenait donc dans le cas de François.

Précisons une fois encore, comme je l’ai déjà signalé au début de mon article, que le rêve est un message individuel. Tant qu’une étude statistique n’a pas été effectuée sur un sujet précis, on ne peut pas en faire une généralité. Il y aurait là un formidable travail de recherche, mais tant que le rêve ne sera pas pris au sérieux, il ne pourra y avoir que des recherches ponctuelles, comme la mienne.

Illustrations
Je remercie les artistes dont les œuvres, tableaux et photographies, m’ont permis d’illustrer mon blog.
Par ordre d’apparition :
Jeune garçon : http://www.alternative.liberale.fr
Statue de la Vierge : http://www.fabrice-muller.be ; vierge baroque dans l’église St Jacques le Mineur à Liège.
Statue de la Vierge : http://accel23.mettre-put.idata.overblog.com
Elle veut du mal : www.blogg.org
Maman avec son fils :http://www.bp.com
Avec les filles à l’école :http://leblogdeclo.canalblog.com
Copain : http://www.omeilleurprix.com
Les grands : suricatees23.skyrock.com
Le doigt et la chatte :http://imalbum.aufeminin.com
Premier baiser : beubey.skyrock.com
Jardin :http://www.lejardindesasters.fr
Pompiers : www.sdis63.fr
Chaîne : I marlene-cregut.com
Main dans la main : http://brikkabrak.canalblog.com
Le merveilleux regard de cet adolescent : Je ne sais pas où j’ai trouvé cette photo. Je félicite le photographe. J’ai rarement vu un si beau portrait.

Commentaires

bonjour, cela fait quelques jours que je visite votre blog, Christiane, en espérant y trouver une nouvelle interprétation, de nouvelles notes au fil de ces jours, mais vous vous etes arreté au 27 fevrier...
Allons bon, c'est peut-etre pour demain,
Abientot donc!!

Écrit par : mélina Doudoux | 05/03/2008

C'est une très belle histoire ! Je constate que c'est la m^me méthode d'interprétation pour un enfant... j'apprend toujours des choses avec vous !
Bonne continuation...

Écrit par : Caroline | 19/09/2011

Les commentaires sont fermés.