Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2007

SANS INCUBATION ! QUE VA FAIRE HELENA ? Ch. 8

UN PETIT RÊVE TELLEMENT NUL !

Nous avons laissé Héléna avec son difficile et douloureux dilemme : garder ou ne pas garder l’enfant qui vient d’être conçu ? Elle a incubé un rêve, mais le rêve ne lui a pas dit ce qu’elle devait faire. Il lui a conseillé de chercher au fond d’elle même ce qu’elle voulait exactement.
Et voilà notre amie reprise par ses tourments.
Sachant combien son épreuve est difficile, je lui téléphone pour prendre de ses nouvelles.medium_telephone_3.gif
- Héléna, comment ça va ?
- J’ai des maux de têtes épouvantables, des nausées, je suis crevée.medium_nause.jpg

- Vous avez vu le médecin, comme prévu ?
- Non, ma gynécologue n’est pas là avant la semaine prochaine et le généraliste est absent.
- Est-ce que vous avez eu un rêve ?
- Pff ! ! J’sais pas ce que c’était, un machin flou, sombre, j’étais mal, j’ai pas eu envie de le regarder ! Bof ! un truc, une bribe d’image, j’ai à moitié oublié.
medium_reve_lune.jpg

Je ne vais pas m’offusquer, c’est l’attitude quasi générale à l’égard des rêves.
- Ca ne fait rien, Héléna, nous allons regarder quand même. Racontez-moi votre rêve, ce qui vous en reste.

Rêve
J’étais avec un garçon, un jeune homme. Je le trouvais attirant. Nous marchions côte à côte, dans la rue. J’essayais de me rapprocher de lui, mais il se montrait peu engageant.
Et je procède méthodiquement avec la technique de l’interview :

Interprétation

Un jeune homme
Question habituelle avec la technique de l’interview :
- Héléna, c’est comment un jeune homme ?
- C’est un homme plein de dynamisme, souvent rempli d’ambition, qui veut réussir sa vie.
- Il vit comment ?
- Il n’a pas encore de famille à charge et peut faire toutes sortes d’expériences.
medium_Beccafumi_-_Tete_de_jeune_homme.jpg
- Alors, à quoi ça vous fait penser en ce moment, quelqu’un de dynamique, rempli d’ambition, qui veut réussir sa vie, faire des expériences, sans avoir charge de famille ?
- Ah ! Eh bien, c’est moi qui voudrais vivre autrement, et c’est pour ça que j’hésite à garder le bébé.
Le jeune homme représente donc le côté d’Héléna qui ne voudrait pas garder l’enfant.

Je le trouvais attirant. Nous marchions côte à côteLe rêve montre avec cette image ce dont il va parler : Il regarde le cas où la jeune femme serait attirée par le fait de ne pas garder l’enfant et avancerait en faisant ce choix.

La rue
C’est le lieu de la vie quotidienne, des allées et venues entre toutes les activités.
- Elle est comment, cette rue ?
- Elle est petite, elle est sombre.
- Oui, elle vous décrit une petite vie sombre. Et comment s’appelle-t-elle ?
- C’est la rue Poix
medium_ruelle_sombre_2.jpg
La rue Poix
Poix ? Le mot s'entend dans un double sens:
On peut entendre "poids". Avancer dans la vie en ne voulant pas garder l’enfant, ce serait lourd à porter.
Et "poix", ce serait la poisse ! Elle ne pourra pas se débarrasser de l’idée qu’elle aurait pu le garder, ça va lui coller à la peau.
- Misère, s’écrie Héléna, c’est bien ce que je pensais
- Et cette rue, elle se trouve dans quelle ville ?

La ville-
- Dans la ville où j’étais ado. Je n’ai pas envie d’y retourner.
Tout d’un coup, Héléna s’emporte :
- Ca, ç’ a été une époque où j’étais complètement immature, je sortais, je faisais tout le temps la fête, j’étais irresponsable. Je m’envoyais en l’air à droite et à gauche, je buvais de l’alcool, je fumais du shit, c’était n’importe quoi ! Je ne veux plus vivre de cette façon.

- Stupéfaite, je m’exclame : Mais Héléna,… vous entendez ce que vous dîtes ?
Non, quand elle décrit un élément de son rêve, la personne ne se rend pas compte de ce qu’elle dit. C’est à moi alors de lui renvoyer ses paroles en miroir et de lui permettre de prendre conscience.
- Ecoutez, je récapitule, regardez l’image de votre rêve :
Quand vous faites le choix de ne pas garder l’enfant, (marcher avec le jeune homme) vous avancez dans une petite vie sombre et étriquée, (rue) vous n’allez pas pouvoir vous débarrasser du remords de votre choix, (poids et poix) et ça, pour pouvoir sortir, faire la fête, chercher à vous épanouir dans le monde extérieur. Mais vous dîtes que vous ne voulez plus de ce genre de vie. Alors ? Qu’est-ce que ça veut dire ?
Héléna cherche, bredouille :
- Alors, ça veut dire,…ça veut dire que je ne veux pas me retrouver dans la même situation qu’avant et donc, …que je ne veux pas aller avec ce garçon ! Mais, mais, ça veut dire… que je veux garder l’enfant, …
… mais… JE VEUX GARDER L’ENFANT s’écrie la maman !

medium_tendresse.2.jpg

Christiane, c’est pas vrai ! C’est ce que je sentais, j’ai toujours voulu avoir un troisième enfant, mais j’étais perdue.
Je sens au bout du fil que la voix de la jeune femme est mouillée, et moi, j’ai la gorge serrée, les yeux humides.

La suite des images nécessite à peine une interprétation :

J’essaie de me rapprocher, mais le jeune homme est hésitant et se montre peu engageant
Le côté, qui voudrait se lancer dans la vie extérieure, dans les activités et les plaisirs, ne veut pas aller de pair avec celle qui est enceinte. Héléna ne peut pas cumuler ces deux facettes d’elle même. C’est l’une ou l’autre.

CommentaireCe jeune homme est en fait l’opposé du fils de Sarkozy, rencontré dans le rêve précédent. C’est avec ces images que l’on constate que le monde intérieur est composé de contraires.
Les opposés sont, chez Héléna, la discipline, l’effort, le travail d’un côté ; de l’autre la vie facile, les plaisirs, le laisser aller.
Tout le travail intérieur consiste à apprendre à concilier ces deux facettes opposées. Mais pour l’instant, le jeune homme n’a plus sa place dans la vie d’Héléna.
Maintenant, son choix est fait

Nous sommes bouleversées toutes les deux, remplies d’une immense gratitude à l’égard du rêve, émerveillées par sa présence. Un tout petit rêve si quelconque, tellement nul que la rêveuse ne voulait pas regarder.
Le rêve, bienveillant, est venu lui faire prendre conscience de ce qu’elle désirait profondément en elle même. Ici encore, il ne lui indique pas ce qu’elle doit faire, il lui propose un bilan et lui montre les conséquences d’une éventuelle attitude. A elle ensuite de tirer ses conclusions et de faire son choix.
Et Héléna, le cœur joyeux, a choisi. Elle sait, après cette expérience ce que cela signifie dans la vie, que d’effectuer un choix qui vient du plus profond de soi.

medium_avec_le_rêve.2.jpg


Elle sait aussi, depuis son rêve précédent, qu’elle est accompagnée d’une force intérieure qui ne la quittera pas.





Je remercie les artistes auteurs des illustrations indiquées par ordre de présentation
Peter Zulnik pour la photo « Comme un rêve d’enfant »

Anne Marie Volodos pour ses tableaux :
Tendresse
Le Grand Bleu
Vous pourrez retrouver ses tableaux sur son site : http://mapage.noos.fr/anne-marie.volodos

Commentaires

Et ce rêve salvateur, libérateur m'a plongée dans un bonheur immense, dans une gratitude infinie.

Lasse, fatiguée, perdue, tiraillée...je n'avais pas voulu me pencher sur ce petit rêve que je jugeais "insignifiant".
Quelle ingratitude !

Grâce à l'appel de Christiane et à son attention soigneuse des images de mon rêve me voici confortée, réconfortée dans ce que je sentais : ce troisième enfant, ce bébé, mais je veux le garder !
Quel soulagement, quelle émotion !

Merci Christiane d'avoir insisté afin que nous regardions ce rêve : l'interprète de rêve est une accoucheuse qui aide, accompagne, guide avec bonté et indulgence.
Et là, plus que jamais, nous en avons la révélation.

Écrit par : Helena | 23/05/2007

Les commentaires sont fermés.