Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2007

L'INCUBATION DANS L'ANTIQUITE Ch. 5

Dans les pages précédentes, je vous ai montré des rêves actuels qui étaient venus répondre aux questions qu’Irina leur avait posées dernièrement, en ce mois de mai 2007. Aujourd’hui, incuber un rêve, vous avez pu constater que ça marche. Et autrefois, c’était pareil !
J’aimerais donc vous le montrer en remontant dans le temps, et je vous parlerai de l’incubation dans les sociétés anciennes de l’Antiquité.

En Asie Mineure et dans tout le monde méditerranéen
On retrouve la même situation dans l’Antiquité. L’étude et l’interprétation des rêves remontent aussi loin que peuvent en témoigner les vestiges retrouvés.

medium_sphinx01.jpg

Il y a 7000 à 8000 ans, les peuples de Mésopotamie interprétaient leurs rêves. Les Sumériens, les Egyptiens, les Grecs, les Romains, les Hébreux ont poursuivi cette façon de vivre en contact avec les rêves, comme en témoignent les nombreux récits de la Bible.
medium_pharaon.jpg
Pharaon, 1700 ans av J.-C. a recours au juif Joseph, pour se faire interpréter ses rêves, qui sauvent l’Egypte de la famine.
1000ans plus tard, Nabuchodonosor, roi de Mésopotamie demande au juif Daniel le sens de ses rêves, pour apprendre que sa mégalomanie va le plonger dans un épisode psychotique.

medium_Nebuchadnezzar_Blake_.2.jpg


Mais, après plusieurs années de folie, il en sortira dans l’humilité, pour retrouver sa puissance et sa gloire.



Dans le monde gréco-romain
Il existe un très célèbre interprète de rêves. Vous le connaissez en temps que père de la médecine occidentale, je veux parler d’Hippocrate, qui vécut 600 ans avant J.-C. ;
medium_hippocrate.2.jpgIl faisait partie d’une famille où l’on était interprète de rêves, prêtre et médecin en même temps Les trois fonctions étaient inséparables.
Les temples hôpitaux, où l’on venait se faire soigner, étaient nombreux. Il en existait 420 dans le monde antique. A Cos, où officiait Hippocrate, et toujours, 800 ans plus tard, à Pergame, au début de l’ère chrétienne, vers 250.
medium_Grèce.jpgLes pèlerins affluaient de tout le monde méditerranéen.


Préparation à l’incubation
Les pèlerins se préparaient à rêver lors d’une nuit spécialement choisie. Ils suivaient un régime diététique spécial, indiqué par le prêtre médecin ; ils prenaient des bains, recevaient des massages, priaient. Puis les prêtres et les pèlerins se réunissaient dans le temple à un endroit sacré, appelé l’Asclepeion, consacré à Escylape, dieu des rêves et de la médecine. medium_esculape_tête.jpg
Ils y dormaient une ou plusieurs nuits, et les prêtres - interprètes de rêves recueillaient les rêves le lendemain.

Les expériences vécues alors ont été relatées dans des récits qu’on a retrouvés. Ces récits racontent que le dieu intervenait de diverses façons : soit il guérissait immédiatement, soit il manifestait sa présence dans les rêves sous la forme d’un serpent.
medium_couleuvre_d_Esculape.jpgmedium_AsclepiosPergame.gif
C’était là le signe de son assistance. La médecine occidentale a repris le symbole de ce serpent, en en oubliant le sens. Le dieu expliquait aussi dans le rêve le traitement à suivre pour guérir le rêveur. On a retrouvé sur place de très nombreux ex-voto qui remercient Esculape de sa guérison.


La prochaine fois, je vous poursuivrai cette évocation du monde antique en vous parlant de l’incubation des rêves chez les premiers chrétiens.

Les commentaires sont fermés.