Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES RÊVES ET LES DÉFUNTS

 

Chères blogueuses, chers blogueurs

Le calendrier des fêtes vient me rappeler que nous voici au 1er novembre, à la fête de la Toussaint, consacrée au souvenir des défunts et des saints.

5425166970_1cb6e52dfruines d'Eldena.jpg

En cette occasion, je viens de lire un article daté d'hier le 31 octobre, article fort intéressant sur le site chrétien international " Aleteia". Il y est question des rêves avec les défunts. (1) Alors, immédiatement, j'ai eu envie de vous en parler.

Je viens d'avoir l'immense satisfaction de constater que les prêtres commencent à s'intéresser aux rêves. Ainsi le père exorciste Paul Marie * évoque le sujet des communications entre les vivants et les morts.(1)

Il souligne que ces pratiques ne sont pas admissibles et que, depuis environ 2600 ans, dialoguer avec les morts est interdit dans la Bible, dans le livre du Deutéronome, ch. 18, v. 9 et suivants.

Cet interdit n'est pas sans raison.

Que deviennent en effet la relation et le dialogue personnels avec Dieu, si des entités autres s'introduisent, rivalisent et finalement usurpent dans l'âme la place qui est due à Dieu ? À ce dieu "jaloux", qui par ses prodiges prouve sa suprématie et exige l'exclusivité ?

N'y a-t-il donc aucun moyen de communication possible entre ceux qui sont sur terre et ceux qui sont dans l'au-delà ? Existerait-il, peut être, quand même, un seul cas, "un exemple" de "bonne pratique", qui permettrait d'être en relation avec les disparus ?

Eh bien oui.

Et voici ce que relate le père Paul Marie :

"À l’occasion de son anniversaire, une jeune femme perdit son frère subitement. Or cette sœur était très liée à son frère, et elle a vécu ce deuil de façon très profonde. Elle priait souvent pour lui.

Un jour, dans son sommeil, il lui est apparu, il avait un très beau visage de jeune homme, paisible, serein, mais triste, un peu en souffrance…

rencontre.jpg

Et le prêtre ajoute :

Dieu peut permettre que, pendant le sommeil, nous ayons un songe où les défunts viennent nous visiter pour nous réconforter ou faire appel à notre collaboration."

Je ne cache pas ma joie de lire le récit touchant de cette expérience, même si le père Paul Marie la rapporte très sobrement.

Et maintenant, me permettez-vous de vous raconter à mon tour une expérience semblable, l'expérience bouleversante qui fut la mienne après la mort de ma mère ?

J'avais seize ans.

Ma mère était morte quelques semaines plus tôt. Elle avait eu un cancer au cerveau et avait été opérée. Mais, la tumeur avait gravement touché le cerveau et le chirurgien fut obligé de nettoyer très profondément. Après l’opération, ma mère, revenue à la maison, perdit le mouvement et la parole. Paralysée, muette, elle décéda trois mois plus tard.
Peu après, une nuit, je rêvai :
J’étais dans une chambre que je ne connaissais pas. Je voyais ma mère allongée dans un lit, sous les draps.

Je pleurais.

Et puis... à mon immense stupéfaction... je vis ma mère... bouger.
Elle s’assit dans le lit.

Complètement perturbée, je me dis :

" - Ce n’est pas possible :

- primo, ma mère était paralysée, donc elle ne peut pas bouger ;
- secundo, elle est morte, donc elle peut encore moins bouger."
Ahurie, je vis alors ma mère poser ses pieds par terre, se lever et se mettre à marcher.

Je raisonnai à nouveau:

" - Ce n'est pas possible :

- primo ma mère était paralysée, donc elle ne peut pas bouger.

- secundo, elle est morte, donc elle peut encore moins bouger."

Sidérée, je la vis venir vers moi en riant, et, m'ouvrant tout grand les bras, elle me dit joyeusement :
- «
Mais Christiane, je suis vivante, je suis vivante !

Je me suis réveillée, remplie de bonheur.

Depuis, la vie après la mort est devenue pour moi une évidence.

Que les défunts puissent venir dans les rêves parler aux vivants, eh bien, mon rêve n'en est qu'un exemple parmi une multitude !
Les deux rêves que je viens de vous exposer se passent d’interprétation et parlent en direct, sans énigme. Ce genre de rêves est connu depuis toujours et partout, il est fréquent et, si vous êtes attentifs, vous rencontrerez autour de vous des rêveurs qui, eux aussi, ont reçu des messages semblables.

 

1128836778.jpg

 

Notes

* Le père Paul Marie est recteur d’un sanctuaire marial en Italie et exorciste depuis 25 ans au diocèse de Beauvais et de Modène, il est également président de l’Association internationale pour la Délivrance (IAD).

 

Documents sur internet

(1) Interview du père Paul Marie

https://fr.aleteia.org/2019/10/31/peut-on-parler-avec-les-morts/?utm_campaign=Web_Notifications&utm_source=onesignal&utm_medium=notifications

 

Jai déjà fait le récit de mon expérience sur le blog, dans une étude d'une dizaine d'articles sur les rêves prémonitoires.

http://christiane-riedel.blogspirit.com/apps/search?s=mais+Christiane+je+suis+vivante&search-submit-box-search-3477=OK

 

Illustrations

Les ruines d'Eldena du peintre romantique allemand Caspar David Friedrich

Rencontre : espritsciencemetaphyique.com/proche-decede.htlm

Croix dans la solitude, tableau du peintre américain Thomaq Cole, 1801-1848

Commentaires

  • Bonjour Chiristiane
    j espere et je vois que vous allez bien
    Vous aviez eu il y a quelques années l extrême gentillesse de m interpreter me semble t il un rêve et en tous cas une situation de "synchronicité"
    Votre rêve peut également exprimer une profonde envie à l époque d avoir votre maman vivante mais vous êtes bien sûr mieux placée que moi pour interpréter... je suis totalement persuadé qu il faut effectivement tenir compte de la visite de nos défunts à travers les rêves et tenir grand compte de leur message (cela dit je continue à penser que certains de nos rêves sont des rêves soit consécutifs à certaines scènes vécues dans la journée ou journées précédentes et que d autres rêves expriment de forts désirs intérieurs (certains chercheurs dans des CHU considèrent également que le moment du rêve dans la nuit nuancent et précise la nature de ces derniers.)
    Ayant 'la chance' d être entouré de médiums , et plus particulièrement d une amie voyante qui communique avec les défunts, j ai eu l immense privilège, à travers elle' et sans l avoir provoqué", de recevoir des messages de très Proches dont je tairais bien évidemment le contenu mais dont l origine ne constituait aucun doute ,pour de multiples raisons qui se sont avérées soit sur le moment soit bien plus tard
    J ai également eu l extrême privilèges de ce que j appellerai "expérience ou message ou signe divin" au bout d une période interminable d épreuves.
    en parallèle bien sûr, je suis trés intéressé depuis longtemps à toute expériences EMI ou AME qu ont vécu tant de personnes et qui ont été entre autres largement relayés dans de nombreux ouvrages (ce qui bien entendu n enlève en rien mon amour de la Vie - mais contribue à une moindre crainte de la mort... que j espere bien sûr la plus lointaine possible ... )
    De tout cela -entre autre sujets - bien sûr- j essaierai de parler dans un futur manuscrit ou livre ou ouvrage que j ambitionne de rédiger, si j en ai la capacite...

  • Votre rêve Christiane et le témoignage du Père Paul Marie sont bien une
    confirmation !
    Il est rassurant et utile que cette vérité se manifeste et soit témoignée ; elle permet d'être rappelée à certains et d'interpeller ceux qui s'en méfient ou le nient ; car dans son infinie Intelligence d'organisation, la Vie pourvoit à nos besoins de la même façon et à la même hauteur que ceux-ci.
    Je ne fais pas allusion à un dogme religieux en écrivant cela - Je dis que les réponses claires, naturelles et franches dans nos rêves sont effectivement un juste retour très précis.
    Le Père Paul Marie l'a bien saisi au travers de ses expériences pour avoir PU l'exprimer... et comme vous dîtes Christiane, pareillement pour x autres
    personnes, y compris pour celles en détresse qui ne l'auraient jamais
    imaginé ou pensé une seconde.

    Cet "éclaircissement" dans ce genre de message rêvé peut avoir lieu en état d'éveil ! il s'agit alors d'une situation spontanément imposée, vécue très exactement comme réelle.
    Il faut alors généralement, je dis bien généralement, la considérer comme un rêve du sommeil.

    Pour conclure, je dirais que peu importe la forme, peu importe par quelle voie l'information est transmise, cette attention nous dit que la vie ne s'arrête pas bêtement avec le corps qui ne peut plus la manifester.
    Si nous pouvions rassembler tous les témoignages du monde et de tous les temps, pourrions-nous encore en douter en toute sincérité ?
    Vous avez donc bien fait (et à un si jeune âge) de faire confiance à votre rêve.
    Et rappelons le : que l'on comprenne son rêve ou non, il ne nous trompe pas.

  • Bonjour Chiristiane
    j espere et je vois que vous allez bien
    Vous aviez eu il y a quelques années l extrême gentillesse de m interpreter me semble t il un rêve et en tous cas une situation de "synchronicité"
    Votre rêve peut également exprimer une profonde envie à l époque d avoir votre maman vivante mais vous êtes bien sûr mieux placée que moi pour interpréter... je suis totalement persuadé qu il faut effectivement tenir compte de la visite de nos défunts à travers les rêves et tenir grand compte de leur message (cela dit je continue à penser que certains de nos rêves sont des rêves soit consécutifs à certaines scènes vécues dans la journée ou journées précédentes et que d autres rêves expriment de forts désirs intérieurs (certains chercheurs dans des CHU considèrent également que le moment du rêve dans la nuit nuancent et précise la nature de ces derniers.)
    Ayant 'la chance' d être entouré de médiums , et plus particulièrement d une amie voyante qui communique avec les défunts, j ai eu l immense privilège, à travers elle' et sans l avoir provoqué", de recevoir des messages de très Proches dont je tairais bien évidemment le contenu mais dont l origine ne constituait aucun doute ,pour de multiples raisons qui se sont avérées soit sur le moment soit bien plus tard
    J ai également eu l extrême privilèges de ce que j appellerai "expérience ou message ou signe divin" au bout d une période interminable d épreuves.
    en parallèle bien sûr, je suis trés intéressé depuis longtemps à toute expériences EMI ou AME qu ont vécu tant de personnes et qui ont été entre autres largement relayés dans de nombreux ouvrages (ce qui bien entendu n enlève en rien mon amour de la Vie - mais contribue à une moindre crainte de la mort... que j espere bien sûr la plus lointaine possible ... )
    De tout cela -entre autre sujets - bien sûr- j essaierai de parler dans un futur manuscrit ou livre ou ouvrage que j ambitionne de rédiger, si j en ai la capacite...

  • Bonjour Chiristiane
    j espere et je vois que vous allez bien
    Vous aviez eu il y a quelques années l extrême gentillesse de m interpreter me semble t il un rêve et en tous cas une situation de "synchronicité"
    Votre rêve peut également exprimer une profonde envie à l époque d avoir votre maman vivante mais vous êtes bien sûr mieux placée que moi pour interpréter... je suis totalement persuadé qu il faut effectivement tenir compte de la visite de nos défunts à travers les rêves et tenir grand compte de leur message (cela dit je continue à penser que certains de nos rêves sont des rêves soit consécutifs à certaines scènes vécues dans la journée ou journées précédentes et que d autres rêves expriment de forts désirs intérieurs (certains chercheurs dans des CHU considèrent également que le moment du rêve dans la nuit nuancent et précise la nature de ces derniers.)
    Ayant 'la chance' d être entouré de médiums , et plus particulièrement d une amie voyante qui communique avec les défunts, j ai eu l immense privilège, à travers elle' et sans l avoir provoqué", de recevoir des messages de très Proches dont je tairais bien évidemment le contenu mais dont l origine ne constituait aucun doute ,pour de multiples raisons qui se sont avérées soit sur le moment soit bien plus tard
    J ai également eu l extrême privilèges de ce que j appellerai "expérience ou message ou signe divin" au bout d une période interminable d épreuves.
    en parallèle bien sûr, je suis trés intéressé depuis longtemps à toute expériences EMI ou AME qu ont vécu tant de personnes et qui ont été entre autres largement relayés dans de nombreux ouvrages (ce qui bien entendu n enlève en rien mon amour de la Vie - mais contribue à une moindre crainte de la mort... que j espere bien sûr la plus lointaine possible ... )
    De tout cela -entre autre sujets - bien sûr- j essaierai de parler dans un futur manuscrit ou livre ou ouvrage que j ambitionne de rédiger, si j en ai la capacite...

  • Bonjour,
    Je regrette le Père François Brune qui, toute sa vie, s'est intéressé de près à la communication avec les morts.
    Pour moi, son ouvrage " les morts nous parlent", best seller traduit en plusieurs langues est d'une puissance inouïe.
    Malheureusement, il a été confronté à de maintes reprises à une réticence incroyable de la part de l'Église. ...
    Personnellement, encore une fois, ses ouvrages m'ont permis d'être rassurée et de comprendre le processus de la mort et la vie de nos proches défunts après leur vie terrestre.

  • Bonjour Magali,
    le père Brune a du contrer les résistances de l'Eglise et c'est bien pourquoi aujourd'hui nous pouvons nous réjouir des considérations du Père Paul Marie sur le site Alétéia, site qui est très connu et très lu.
    C'est bien pour marquer cette évolution prometteuse que j'ai mentionné ses commentaires, d'autant plus qu'il y est question des rêves, ce qui est mon sujet.
    Ce changement est d'autant plus remarquable qu'il implique aussi une vision différente des rêves. Et là, il y a encore fort à faire dans les églises catholique comme protestante.

    Puisque vous vous intéressez à la communication avec les morts, vous ne regretterez pas de lire les travaux de très nombreux chercheurs sur cette voie, si vous ne les avez déjà lus.
    Je mentionne
    - les recherches remarquables de l'astronome Camille Flammarion,
    - les travaux très approfondis d' Allan Kardec
    - les études nombreuses de Jean Prieur
    - les publications de Raymond Moody,
    pour ne citer qu'eux parmi beaucoup d'autres, dont les écrits sont très instructifs.
    Voilà de quoi satisfaire votre curiosité.

    Cependant, rien ne vaut l'expérience personnelle plutôt que ce que racontent ou relatent les autres, aussi autorisés soient -ils.
    Rien ne vaut la rencontre personnelle avec un défunt dans un rêve.
    Encore faut-il savoir distinguer si le défunt du rêve est vraiment la personne désincarnée ou s'il représente une facette symbolique du rêveur ou de la rêveuse.
    J'ai étudié ce sujet sur mon blog en détail, en particulier dans les articles suivants.

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2007/08/11/mort-symbolique-d-un-proche-ch-4-ou-les-elucubrations-du-dr.html

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2007/08/15/la-mort-symbolique-d-un-proche-ch-5.html

    Je vous souhaite éventuellement bonne lecture

    Christiane

  • Bonjour Bernard,
    je me souviens très bien de vous. Je vous demande de ne pas me tenir rigueur d'avoir tardé à vous répondre, je porte en effet de lourdes charges de travail dans différents domaines. Il n'est pas aisé de trouver le temps pour une réponse qui ne soit pas bâclée.
    Je suis heureuse pour vous que vous ayez eu le privilège de faire plusieurs belles expériences de rencontre avec les défunts. Et peut être aurons-nous le plaisir de les découvrir dans votre prochain manuscrit. Je le souhaite.

    Je reviens sur un sujet qui me tient à coeur.
    Vous écrivez :
    "Votre rêve peut également exprimer une profonde envie à l époque d avoir votre maman vivante".
    Je répondrai à votre hypothèse et, pardonnez-moi, Bernard, je serai féroce :
    1) je suis navrée de constater que les inepties freudiennes réussissent toujours à en convaincre plus d'un et que les élucubrations toxiques de cet esprit dérangé soient toujours enseignées en faculté.
    Pauvre France !
    Je serai catégorique : le rêve ne vient pas satisfaire un désir ou une envie. Je le constate depuis 45 ans que j'étudie les rêves.
    J'ai étudié ce sujet sur mon blog où j'ai donné mon interprétation du célèbre rêve de Bismarck et de sa cravache, dans une étude très approfondie.
    Je l'ai comparé avec l'interprétation freudienne, délirante, grotesque, qui prétendit que ce rêve de cravache venait satisfaire chez Bismark à l'âge de 45 ans un désir de masturbation refoulé quand il était enfant.
    http://christiane-riedel.blogspirit.com/apps/search?s=la+cravache+de+Bismark&search-submit-box-search-3477=OK

    Il y a de quoi étouffer de rire ! Et que certains se laissent berner par ces idioties me consterne. Et que ce soient de très sérieux professeurs de faculté par dessus le marché !
    A se demander si ces gens là réfléchissent.
    Cette conception freudienne a été heureusement battue en brèche depuis plusieurs années par un certain nombre de psychanalystes freudiens eux-mêmes, qui ont constaté honnêtement la nullité des théories freudiennes et l'ont dénoncée courageusement.
    Je pense entre autres et en particulier au professeur van Rillaer, professeur émérite de psychologie, Université de Louvain (Louvain-la-Neuve) & Facultés universitaires St-Louis (Bruxelles), qui a écrit en 1981 " Les illusions de la psychanalyse".
    Je n'oublie pas non plus Michel Onfray et son livre au vitriol :" Crépuscule d'une idole, l'affabulation freudienne".
    Je vous invite donc à lire sur mon blog cette étude du rêve de Bismarck, de même que l'étude de deux autres rêves où il est question de la mort du père, qui serait selon l'optique de la psychanalyse freudienne la réalisation de souhait de voir son père mort.

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2007/08/11/mort-symbolique-d-un-proche-ch-4-ou-les-elucubrations-du-dr.html


    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2007/08/15/la-mort-symbolique-d-un-proche-ch-5.html

    Je suis navrée, Bernard, de devoir vous contredire et j'espère surtout, et j'espère aussi de tout coeur, que mes travaux et mes analyses finiront par vous convaincre ou, à défaut, à vous aider à mettre en doute les extravagances, les délires et les divagations freudiennes.
    Voilà pourquoi je ne veux pas porter le nom de "psychanalyste", et je préfère la présentation " analyste jungienne".

    2 ) Tout ce long réquisitoire donc, pour vous dire que mon rêve n'est pas venu pour satisfaire mon désir d'avoir ma maman vivante. Si c'était le cas, pourquoi ce rêve ne serait-il venu qu'une seule fois, dans le cas où j'aurais voulu que ma mère soit vivante ?
    Tout au long de son déclin après son opération, durant trois mois, j'ai su qu'elle allait mourir et j'ai demandé à Dieu de m'aider à passer cette épreuve. Je savais que sa mort était inéluctable et je l'ai acceptée.
    Après sa mort je n'avais donc pas le désir qu'elle soit vivante. Comment vouloir ou même désirer quelque chose que la vie vous refuse définitivement ? Comment aller contre la volonté de Dieu ?

    Voilà, je ne sais si ma réponse vous convient mais j'ai voulu vous répondre précisément, avec les arguments et les détails.
    J'espère que ma réponse ne vous fâchera pas.
    Je vous souhaite une heureuse continuation.

    Christiane

Écrire un commentaire

Optionnel