Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2017

INITIATION ALCHIMIQUE

Mes chers amis,

 

Aujourd'hui, je vous présenterai une méditation de pure alchimie. Je voudrais qu'elle vous amène à comprendre mieux cet art qui fut condamné par la bienséance ecclésiastique, cet art sacré et thérapeutique, qui fut gardé secret pendant de longs siècles.

AnticStore-Large-Ref-55451_03alch das son labora.jpg

 

Mais Jung a levé le voile, il a expliqué l'alchimie.

Puis à sa suite, Etienne Perrot, son fils spirituel et traducteur, a diffusé la formule maudite du remède alchimique. C'est lui et lui seul qui a été capable de m'expliquer le sens de mes rêves qui m'enseignaient à ce sujet.

Actuellement les rêves demandent que cette connaissance sacrée soit révélée. Je vous en ai parlé plusieurs fois sur mon blog et tout particulièrement l'an dernier.

Je dirai même qu'on ne peut comprendre bien des rêves qu'avec la clé alchimique, comme je l'ai montré dans mon dernier livre " Ces rêves qui vous protègent et vous guérissent".

Alors, à mon tour il est de mon devoir d'interprète de rêves alchimiste de vous transmettre l'initiation renversante qui conduit à la transmutation, la fabrication de l'or philosophale appelé aussi or non vulgaire.

 

C'est Ariaga, une amie jungienne alchimiste, qui m'a donné l'idée de vous en parler.

Ariaga tient un blog très riche et intéressant où elle stimule les neurones de ses lecteurs.

Dans son dernier post, elle a proposé d'écouter dans la langue des oiseaux le mot

" Laboratoire ".

http://ariaga.hautetfort.com/archive/2017/01/24/laboratoi...

Voici l'invitation d'Ariaga :

Le mot LABORATOIRE, souvent employé sur ce blog, est d'une richesse exceptionnelle si on "joue" avec lui sur le mode "langue des oiseaux" des anciens alchimistes. La vue et les sons sont convoqués. Je vous donne ce qui m'est venu en quelques minutes mais je suis certaine que d'autres amplifieront (çà c'est Jung) encore plus.

ORATOIRE, c'est le premier pour quiconque s'intéresse à l'alchimie, l'oratoire étant le lieu du laboratoire où priait l'alchimiste.

LABO, c'est tellement évident ...

RAT, hélas !

OR, on reste dans l'alchimie et la recherche de l'or réel ou philosophal.

LA, une note importante qui donne le ton du mot.

TOI, il n'y a pas de moi sans toi.

IRE, un peu de colère, à la fin quand la recherche s'éternise et n'aboutit pas.

.........

Il faudrait mettre un peu d'ordre dans tout cela mais je le donne comme c'est venu.

J'entends aussi labeur, labourer, et cela me fait penser qu'il ne faut pas oublier de labourer sa terre intérieure. ... et beau, comme l'est la recherche de la vérité. 

Ariaga

 

Je me suis piquée au jeu et j'y suis allée de ma plume. J'ai été très touchée, parce qu'Ariaga a apprécié mon commentaire en précisant qu'il mériterait une note. Cette note, la voici, mon commentaire sur le blog d'Ariaga devient donc l' article de ce jour.

Voici la petite étude que m'a inspirée cette invitation.

 

Bonjour Ariaga,
Vous avez choisi un fort beau mot que j'écouterai comme vous dans la langue des oiseaux.

Labor
Ainsi j'entends comme tout un chacun " Labor" qui veut dire travail, un travail persévérant, qui requiert les plus hautes capacités, comme Hercule le montra dans ses douzes travaux, qui sont l'image du travail que nous demande le Soi pour réaliser l'individuation, le mariage intérieur ou union de l'âme avec son dieu, symbolisé par l'image de l'or.
Comme premier travail je proposerai pour ma part d'écouter ses rêves et 
d'en chercher l'interprétation, et ce sur un long terme. Et Dieu sait que ce n'est pas facile.

Oratoire
Le deuxième travail est donné par la suite des syllabes de laboratoire :
comme vous j'entends tout simplement et immédiatement " oratoire". Oratoire désigne le lieu de la prière intérieure, le moment où l'on se recueille dans le silence. Cette prière s'appelle l'oraison, qui est la prière personnelle où l'âme exprime son désir d'accueillir et de s'unir à son dieu. 
Mais qui se recueille encore dans la prière d'adoration ?

 

9249f4f1ed3ec1b2c15a0bbfc3973d45 jeune en prière.jpg

C'est bien ce que fait celui qui cherche à interpréter son rêve et qui met tout son amour à comprendre l'expression de son dieu qui l'habite.

C'est aussi ce que chacun peut faire humblement en s'occupant du dur labeur des tâches quotidiennes, le ménage, le jardin, ces tâches plus ou moins fastidieuses, qui sont, au plus profond, la marque de l'amour qu'on porte à l'autre. Pendant ces tâches, l'âme chante aussi son amour à son dieu. Le vieux conte l'exprime clairement : l'âme, celle qui épouse le prince charmant, s'appelle Cendrillon, dont le nom signifie

"Souillon ou fille malpropre, pleine de poussière".

cendrillon-lave2.jpg

Aucune image ne saurait mieux décrire " le caractère ingrat, dépouillé, humiliant de la phase centrale du travail", comme l'écrit l'alchimiste Etienne Perrot dans " Les trois pommes d'or".

Or et rat
J'en viens donc à ce travail ingrat et humiliant.
En effet, laboratoire contient aussi l'association or et rat, comme vous l'avez signalé.
Vous relevez la présence de "or", métal inaltérable, symbole de la divinité dans les rêves.
Et juste à côté se trouve "rat", que, avec un "hélas", vous avez choisi pour illustrer votre post. 

Chez les Grecs par exemple le rat accompagnait le dieu Appolon, dieu du soleil et dieu de la peste :

Capture.JPG

 

Ce double aspect du dieu était bien connu aussi par les Juifs.
Voici dans la Bible ce que proclame Dieu, qui s'exprime par la bouche de Moïse, son serviteur. ( Deutéronome, ch.32, v.39 et suivants).
"Sachez donc que c'est moi qui suis Dieu, Et qu'il n'y a point de dieu près de moi ; Je fais vivre et je fais mourir, Je blesse et Je guéris, Et personne ne délivre de ma main."
On se trouve là face à un dieu instinctif, qui se venge, qui punit, qui tue, et qui fait vivre,... dieu de lumière et d'ombre.

Ainsi, l'or est lié au rat, la divinité intérieure se rencontre aussi dans la vie instinctive intelligente, méprisée et crainte, dans l'ombre et le mal.

 

52131008rat-noir-02-jpg.jpg

 

C'est bien là ce que Jung n'a cessé de dire et de montrer ; c'est bien là encore ce dont les rêves actuels nous avertissent de façon inquiétante.
Jung dans " L'homme à la découverte de son âme", p 330 explique :
"L'homme, en une certaine acception, n'est pas bon ; en dépit de tout ce qu'on en peut prétendre, il ne l'est pas, et il vaut mieux, dès lors, en avoir conscience et se demander comment incorporer de façon sensée cet aspect de la nature humaine dans son tout."
Et je rajouterai : ...et le faire aussi concrètement dans sa vie quotidienne.

" Puis Jung poursuit : 
...on ne peut être absous de pêchés que l'on a pas commis".
C'est exactement ce que disait dernièrement un rêve à une rêveuse qui cherchait la perfection et fuyait son rat intérieur :
" Sans péché, il n'y a pas de rédemption".
Telle est cette voie où les rêves nous guident dans notre laboratoire intérieur, la voie alchimique dans un dur labeur. 

Il n'y a pas de lumière sans ombre, il n'y a pas d'or sans rat.
La divinité est liée à l'ombre, inséparablement. Quand on vit trop dans la lumière, dans un monde de pensée rationnel qui se veut supérieur, c'est dans les couches inférieures, dans l'animal qui est en soi, c'est dans son ombre que l'on rencontre le divin en soi. 
Voilà la grand leçon des rêves et de l'alchimie, que, dans la bienséance, on se garde bien de pratiquer. Voilà cependant, ce dont nous avons le plus grand besoin. C'est même le problème vital de notre société en décomposition.

Avec mon amitié alchimique
Christiane "

 

Depuis, le rat me fait beaucoup réfléchir.

J'ai en effet entendu dire que les rats avaient envahi la capitale :

h-4-2002820-1269436496 rat paris.jpg

 

Dans " Libération " on peut lire :

"Les rats menacent-ils d’envahir Paris ?... Dans un communiqué publié début décembre, la municipalité s’inquiète de «la présence de rats en grand nombre dans l’espace urbain». Les estimations font état de 3 à 6 millions de rongeurs dans la capitale. Ce qui amène la ville à pointer des «problèmes sanitaires, esthétiques et économiques».

Les rats se sont tant multipliés qu’on les voit se balader en nombre à la surface dans certains sites parisiens, comme le parc de la Villette, les jardins du Louvre ou les quais de Seine."

http://www.liberation.fr/france/2016/12/21/a-paris-mort-a...

 

Le journal britannique "The Guardian" titre sur un contraste 

"Marais : le quartier chic de Paris où les rats sont plus nombreux que les résidents". En général, c'est ce qui choque le plus les journalistes et éditorialistes étrangers : Paris, ville-lumière, capitale du romantisme et de l'élégance, envahie par de vilains rongeurs, susceptibles de porter des maladies. Même les Champs-Elysées, "le boulevard le plus célèbre", sont touchés par la vermine, relève le Guardian.

http://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/l...

 

Alors la célèbre et terrible prédiction de Jung revient mecogner dans les tempes :

"Ce qu'on ne veut pas savoir de soi-même

finit par arriver de l'extérieur comme destin".

 

Il semblerait que cette prédiction soit en train de se réaliser, de façon symbolique comme de façon concrète.

 

Jusqu'à quand refuserons-nous de chercher à discerner comment incorporer de façon sensée [ ce rat, l'animal en nous ] cet aspect de la nature humaine dans son tout"... ?

Jusqu'à quand refuserons-nous de le libérer, aussi désagréable que cela soit, et de l'incorporer concrètement dans notre activité quotidienne, comme l'exige la loyauté envers l'inconscient ?

 

cinderella-disneyscreencaps.com-767.jpg

 

Illustrations

Je remercie les artistes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

Laboratoire alchimique : anticstore.com

En prière ?

Cendrillon lavant par terrre à genoux : latoileandwenn.blogspot.com

Apollon, dieu des rats ou dieu des souris, dit Apollon Smintheus, dessiné par Taberna : zazzle.com

Incisives de rat : sadnez.e-monsite.com

Les rats dans Paris : onenparleici.over-blog.com

Cendrillon libérant un rat-souris de la souricière : cindarella.story.for.child.blogspot.fr

Commentaires

Bonsoir Christiane

Vous vous doutez bien que j'ai aimé particulièrement cet article.
Merci d'avoir repris vos communications malgré tout ce que vous avez à assumer par ailleurs.

Je propose à vos lecteurs un thème complémentaire sur l'une des visions qu'on peut avoir de la nature de l'âme. Et ils serons en mesure de savoir comment réellement fabriquer de l'or !

Postulons que l'âme est notre part divine, elle n'est que Dieu en nous comme il l'est aussi dans toute sa création. Nous voilà donc immédiatement reliés à Dieu, à l'Autre, à tous les autres et au reste de l'Univers. En matière de corps nous sommes séparés, mais en matière d'âme nous ne formons qu'un... Ça aide à être tolérant et à aimer son prochain comme soi-même !

Postulons maintenant que, comme dans le cadre de la circulation de l'électricité il n'y ait pas des électrons dotés d'une charge "-" et des particules identiques mais dotées d'une charge inverse dite "+" , mais simplement la présence d'un électron donnant à cet endroit un caractère "négatif" et la simple absence de ce même électron ne donnant donc pas le caractère négatif précédant.
En informatique on note 1 et O: c'est plus parlant.
Alors le "Mal" ne devient que l' "absence de Bien". Ce qui permet de regarder bien plus aisément ce "Rat" qui est en nous et de l’admettre, puisqu'il n'est que l'absence de l'Or.

A nous simplement de remplir notre vie d'Amour et nous y arriverons facilement puisque notre "âme" nous guideras... Dans la vallée de l'ombre rien ne saurait nous manquer...

L'Alchimie mentale n'est rien d'autre que cela, reconnaître notre part divine, la faire briller davantage en aimant "tout" ce qui est ! Ainsi nous admettons notre animalité et la progression due à la différence entre ce qui est et ce qui ne fait que sembler être, nous transmutons le "mal" en "Bien", comme certains le Plomb en Or.

Je tiens ici à préciser qu’un accélérateur de particules permet de le réaliser très concrètement. La raison principale vient aussi du fait que le plomb et l'or ont des masses volumiques très proches. Le plomb a 82 protons, et l'or 79, pour changer un atome de plomb en or, il suffit de lui retirer 3 protons…
Ce que l’on fait dans un accélérateur comme celui du CERN à Genève.

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/11/09/2299069_lhc-du-plomb-en-or.html

Saint-Augustin disait "Aimes et fais ce que tu veux" . Je pense qu'il avait tout compris... Alors pour y arriver écoutons simplement notre âme qui nous parle par nos rêves... elle est de bon conseil.

Écrit par : Michel R. | 31/01/2017

Merci pour cet article qui est dans la lignée de la "chaîne d'Or " des alchimistes. J'ai aussi beaucoup apprécié le commentaire de Michel R. Sur mon blog je mets moins d’articles sur Jung et l'alchimie, et j'en fais un blog plus personnel car je vais reprendre tout cela sur le site que j'anime. J’essaierai quand même, comme je l'avais déjà fait à plusieurs reprises de proposer à nouveau de contempler des mots en "langue des Oiseaux" car j'ai observé que cela intéresse même ceux qui sont étranger à l'alchimie. Amitiés.

Écrit par : Ariaga | 31/01/2017

Merci pour ce remarquable article : juste envie d'ajouter, si c'est pertinent, que l'on peut aussi entendre :

lab, qui donne labial = lèvres, parler
puis ora = oral :
et oir : ouir, entendre, comprendre
et peut-être : toir = T oir = être à l'écoute du divin en soi.

c'est à dire que le résultat des expériences de laboratoire sont faites pour être divulguées et comprises. On ne travaille pas au dur labeur alchimique pour garder la connaissance pour soi, mais pour faire comprendre à l'humain ce qui se passe au niveau de son intérieur, en relation avec le divin.

Et au sujet des rats, Lyon, placée sous protection de la Vierge, ville lumière au puissant passé alchimique est aussi infestée par les rats, parait-il.

Écrit par : Aline | 31/01/2017

Écrire un commentaire