Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

UN NOUVEAU CADRE SYMPA

Chères blogueuses et chers blogueurs,

 

Il y a quatre mois, je vous racontai comment un rêve m'a montré que je devais me mettre en retrait et annuler les séminaires prévus sur l'année 18 -19.

Ce qui fut fait.

Fidèle à mon habitude, je viens vous confier aujourd'hui le rêve que j'ai reçu il y a quelques jours.

Rêve

On me dépose en voiture devant une grande bâtisse qui comporte plusieurs demeures. Au rez-de-chaussée se trouve celle où je vais habiter.

J'entre dans cet appartement qui va être le mien désormais.

Je me trouve donc dans une grande pièce accueillante, déjà meublée, il y en a d'autres à côté.

De grandes porte-fenêtres donnent sur un jardin. J'ouvre une porte fenêtre pour regarder le jardin.

Je vois que le jardin est un jardin mitoyen en enfilade. En face de moi, tout au bout du jardin je distingue une autre maison, une maison en pierre blanche.

Je me dis que le jardin ne doit pas rester mitoyen. La limite doit être marquée. Il faudra que j'établisse une séparation entre les deux propriétés.

 

christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,séminaires d'interprétation des rêves, fidélité à la voixintérieure

 

Que puis-je dire de ce rêve ?

Le rêve me montre que ma situation est en train de changer. Je vais travailler dans un autre cadre, dans de nouvelles conditions.

Je me trouve dans une grande bâtisse où m'attend mon nouvel appartement.

Qu'en déduire ?

Cette grande bâtisse est la maison des interpètes de rêves et d'autres que moi y vivent aussi. Cela me convient fort bien de savoir que je ne suis pas toute seule à faire connaitre et interpréter les rêves.

 

La propriété où je me trouve maintenant jouxte avec une autre. La maison en longueur au bout du jardin me rappelle immédiatement celle de l'hôtel blanc de mon rêve, où je suis entrée en retrait il y a quatre mois.

Je décide alors de mettre une séparation nette entre les deux propriétés.

Vous l'avez compris, le temps de retrait est terminé. Je dois en prendre nettement conscience. Et il convient que je vous en fasse part.

Ainsi un rêve m'avait indiqué que je ne devais pas poursuivre les activités des séminaires ; un autre me montre maintenant que je peux les reprendre.

Et je vous en parlerai bientôt.

Mais vous allez peut être dire avec un certain agacement :

- Oh la la ! Qu'est-ce que c'est que ces histoires ! C'est carrément aberrant ! Le rêve change d'avis comme de chemise ! Et comme le disaient mes collègues au collège : " La môme Riedel ? Elle est complètement jetée ! "

 

Chers amis, cela ne sert à rien de discuter avec les rêves, quand leurs instructions sont claires. Et pour moi, ces derniers rêves sont très clairs.

L'obéissance à la voix intérieure est la dignité de l'interprète. Comment peut-il prétendre traduire les rêves si lui-même n'est pas fidèle ?

 

christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,séminaires d'interprétation des rêves, fidélité à la voixintérieure

 

Illustrations

Je remercie les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

 

Maison au fond du jardin : patrice-besse.com

Passage aux Jardins de Maizicourt,

balad-encistes.over-blog.com/archive/2012-09

Commentaires

  • L'obéissance à la voix intérieure est la dignité de l'interprète.
    C'est si joliment dit.
    Merci chère Christiane pour ce partage qui annonce la reprise de ton précieux travail de transmission et d'enseignement à l'interprétation des rêves auquel tu te consacres avec tant d'authenticité et de générosité.
    Hâte d'en savoir plus au sujet de ce nouveau cadre dépeint par le rêve :)

  • Bonjour Christiane. Cette nuit, j'ai reçu un rêve que vous trouverez peut-être intéressant. Le voici, je suis dans un petit village où des moines fabriquent de belles croix. Un moine me regarde et me dit: «-Dieu n'accepte pas les chèques». Je dois préciser que je ne suis pas pratiquant, je ne vais pas à l'église et me méfie des curés.

  • Bonjour Patrick,
    Je ne vais pas tous les jours sur mon blog et je viens seulement de lire votre rêve dans les commentaires ; je ne veux pas tarder à y répondre. Comme je ne peux échanger avec vous, je ne peux pas travailler avec vos associations et cela risque de rendre mon interprétation moins adaptée à vous-même.
    J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur.

    Vous vous trouvez dans un petit village.
    Le rêve désigne un cadre de vie paysan très proche de la nature.
    Ce cadre pourrait-il correspondre à la façon dont vous vivez au moment du rêve ?

    Les moines sont des hommes qui consacrent leur vie à Dieu, ils vivent soit dans la solitude, soit dans des communautés à l'écart du monde, dans des cloîtres ou des monastères, loin des villes.
    La présence de ces moines dans votre rêve invite à la réflexion : vous dîtes :
    "je ne suis pas pratiquant, je ne vais pas à l'église et me méfie des curés. "
    Mais les moines ne sont pas des curés !
    La façon dont vous vous présentez laisse penser que vous n'avez pas d'activité religieuse sociale particulière, vous vous tenez à l'écart des églises et de ceux qui prennent soin de l'âme de leur paroissiens.
    Mais cela ne s'oppose pas au fait que, loin de la société, une facette de vous-même soit sans doute tournée vers Dieu. C'est pourquoi le rêve montrerait cette image des moines, qui, eux, choisissent la solitude de l'ermite ou la vie monastique pour se consacrer au travail et la contemplation. Ils ne s'occupent pas des paroisses. Ils ont des activités très concrètes et créatives.
    On peut donc supposer que même si vous n'avez pas de pratique religieuse sociale, vous avez une vie spirituelle intérieure cachée.

    Ces moines fabriquent de belles croix.
    Il me faudrait savoir ce qu'est une croix pour vous. En dehors de vos associations je dirai : la croix est le symbole du Christ, qui a pensé et agi selon sa voix intérieure et s'est opposé par là à la mentalité régnante, aux prêtres. Cela lui a valu d'être crucifié.
    Les moines fabriquent des croix pour rappeler l'exemple du Christ.
    Ces croix sont belles, elles ont été façonnées avec soin, elles seront posées dans les églises et sur les chemins. Les passants pourront ainsi se recueillir un instant pour désaltérer leur âme qui a soif du divin.
    Est-ce que cela vous parle ? En quoi pourriez-vous vous sentir concerné ?

    La croix est composée de deux planches de bois, l'une verticale, l'autre horizontale.
    Le bois vertical correspond à l'idée venue du haut qui touche la terre en bas en un point.
    Le bois horizontal repésente, lui, la dimension terreste que l'idée va pouvoir prendre sur terre, quand elle va être réalisée concrètement dans une forme matérielle.
    La croix représente ainsi la jonction entre le spirituel et le matériel, l'idée et la forme, l'impulsion créatrice et sa réalisation matérielle.
    Or la croix, cette jonction entre l'intention et l'action, l'inspiration et la mise en oeuvre est un supplice.
    Ces commentaires vous évoquent-ils quelque chose ?

    Un moine vous regarde.
    Celui en vous qui se recueille en Dieu dans le secret vous prend en considération et vous transmet un message qu'il juge important. Il vous dit :
    "- Dieu n'aime pas les chèques."
    Cette phrase brève résonne comme un avertissement.

    Qu'est-ce qu'un chèque ?
    C'est de l'argent en papier.
    Le chèque est en fait une promesse faite par l'acheteur au vendeur, il permet d'obtenir un bien immédiat avec un paiement différé. Le paiement n'est pas garanti. Les chèques non honorés sont fréquents.
    Le chèque, qui est une valeur virtuelle, s'oppose au paiement en liquide immédiat, au cash, qui lui est une valeur réelle.

    Reprenons les différentes images :
    Vous êtes dans le rêve dans un cadre de vie naturel, monacal, où la croix est présente ; vous vous trouvez donc dans une atmosphère recueillie, ce qui suggère que vous auriez des aspirations spirituelles.
    Avec l'image de la croix, le rêve viendrait-il alors vous prévenir que, malgré la difficulté et même la souffrance crucifiante que cela signifie, vous auriez maintenant à donner une forme concrète à votre vie intérieure? Point n'est besoin pour cela d'aller à l'église ou de connaitre le curé.
    Il semblerait que vous avez voulu ou vouliez acquérir un bien dans votre vie ; il s'agirait donc maintenant de sortir l'argent, de prouver que vous avez les valeurs nécessaires pour acquérir ce bien.
    Que seraient ces valeurs qui correspondraient à l'argent à payer ?
    Ce serait par exemple un engagement et la fidélité à cet engagement, ce pourrait être la patience et la persévérance, ou l'effort, le travail, ou aussi l'investissement personnel, le courage.
    Ce ne sont là que des hypothèses. C'est à vous de savoir quelles sont ces valeurs qu'il vous faudrait avoir pour payer le prix de votre souhait,

    Le moine vous annonce alors que "Dieu n'accepte pas les chèques".
    Cela veut dire que Dieu veut du cash : Il ne veut pas d'une valeur qui n'est que virtuelle, Il ne se contente pas de vagues promesses que vous tiendriez plus tard, ou pas.
    Dieu demande, exige même que les efforts, le travail soit fait tout de suite.
    Et plus encore, s'il n'accepte pas les chèques, il n'accepte pas non plus l' ECHEC.
    maintenant il est bien clair que vous n'avez plus le choix.

    C'est à vous, Patrick de savoir ce à quoi votre rêve fait allusion. Vous avez appris maintenant en direct quelle est la volonté de Dieu à votre égard. Et, laissant les chèques et l'échec, vous réussirez à la suivre !
    Bien sûr, votre rêve m'intéresse, mais en premier lieu , Patrick, c'est vous qu'il intéresse.
    Le regard du moine qui fait attention à vous, sa réflexion lapidaire qui sonne comme un ordre, tout cela vous demande de prendre en sérieuse considération la volonté de Dieu.
    C'est à vous de déterminer de quoi il s'agit précisément dans votre vie quotidienne et comment vous pouvez mettre ce rêve en application. Car, comme le disait Edgar Cayce, la véritable interprétation du rêve réside dans sa mise en application.

    Voilà, Patrick, ce que je peux dire de votre rêve. Sans vos associations, je ne peux faire plus.
    J'espère vivement que cette méditation sur votre rêve pourra vous aider.

    Bien cordialement et avec tout mon dévouement
    Christiane

  • Chère Christiane,

    Je vous remercie sincèrement d'avoir interprété le rêve avec une telle rigueur, je n'en demandais pas tant! Au moment où le rêve s'est présenté, je vivais une situation très difficile et les pensées les plus sombres m'assaillaient. Ce que j'ai compris du rêve, c'est que la vie exigeait de moi une foi authentique (cash) même si je ne pouvais pas voir de solution à mon problème. Et du même coup, je crois que ce manque de foi constituait un échec aux yeux de l'inconscient. Et bien, je me suis forcé à suivre le conseil reçu, j'ai gardé la foi et il s'est produit un événement totalement inattendu qui a réglé le problème en question de manière presque magique. Et la nuit précédant cet événement, j'ai reçu un rêve me l'annonçant de manière symbolique. Le tout agrémenté d'un conseil. Je suis bouche bée... Je ne pouvais absolument pas prévoir consciemment ce qui allait se produire.

    Merci du fond du coeur
    Patrick

  • Si cest vous qui parlez de séparation entre 2 maisons dans le rêve c,est votre ego qui parle et non l ,inconscient, vous pour protégez simplement de vos voisins mais ça ne dit pas que vous devez ou pas reprendre les séminaires.

Les commentaires sont fermés.