Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2007

QUAND L'INCONSCIENT REFUSE L'INCUBATION Ch 10

L’inconscient répond-il obligatoirement ?


Nous avons vu avec le dernier rêve que l’inconscient n’aime pas qu’on lui pose des questions à répétition. Il accepte de fournir les informations demandées, certes, mais il ne donnera pas plus que ce qu’il juge nécessaire. Et l’inconscient ne partage pas toujours le même point de vue sur ce qu’il nous est nécessaire ou non.

Voici aujourd’hui un autre rêve, plus dur que le précédent, parce que le rêveur ici a pour but d’exploiter l’inconscient à son profit. Le rêveur, Sébastien, se fait beaucoup de soucis : sa femme en effet est malade et risque de ne plus pouvoir travailler. Il veut donc savoir si sa femme va toucher une pension maladie et pose le soir la question à son rêve.

Rêve : le chat souverain
J’entre dans un café. Il y a un chat noir au milieu du passage. Je lève ma jambe par dessus pour pouvoir passer. Le chat lève la tête,
medium_1chat.jpg

me foudroie du regard, … et je reste immobilisé, je ne peux pas passer ma jambe, je ne peux pas entrer dans le café.

Interprétation

Le café
medium_tapas-cafe.jpg
C’est l’endroit où l’on peut consommer une boisson noire, tonique, qui réveille. Le noir, c’est quand on n'y voit rien, n’y comprend rien. Le grain du caféier, c’est le fruit qu’est le rêve, naturel et noir. Il faut tout l’art du torréfacteur-interprète pour transformer ce grain et en tirer un breuvage universellement apprécié : ce petit noir qui réveille, c’est le rêve interprété.
medium_expresso.jpg

Dans ce rêve, comme souvent, le café représente le moment où l’on prend contact avec l’inconscient, grâce à l'interprète de rêves, dont l'art et le travail donnent accès à l’interprétation.
Pour notre rêveur, par rapport à la question posée, le cadre du café représente plus précisément encore le procédé de incubation, vers lequel Sébastien se tourne pour obtenir un petit noir tonique, un rêve qui lui donne l’information souhaitée que je lui délivrerai par mon interprétation.

Le chat noir dans le passage
Cet animal est domestique, certes, mais il reste aussi sauvage. Il vit dans l’entourage de la maison, on ne pourra cependant jamais le dresser. Il se montre d’une farouche indépendance. Il a la particularité de voir dans le noir, dans la nuit.
Sa couleur noire, comme le café, exprime son lien avec l’inconscient.

medium_ChatNoirCouche.jpg
Qu’est-ce donc ? Ce chat noir est la façon dont l’inconscient se présente au rêveur. Quand Sébastien entre dans le café pour obtenir un rêve et son interprétation, pour savoir si sa femme va avoir droit à une pension, il rencontre d’abord le chat, l’inconscient, celui qui voit dans la nuit, et qu’on ne pourra jamais dresser.
Ce chat se tient au milieu du passage, comme s’il était le maître du lieu, comme si aussi, il en défendait l’entrée.

Je lève ma jambe pour pouvoir passer par dessus.
Notre homme veut avancer. Il ne tient pas compte du chat, il pourrait le saluer :
- Tiens, bonjour le chat !
Il pourrait se baisser vers lui et lui faire un gros câlin.
- Oh que t’es beau ! Tu veux bien me laisser passer ?
Mais non, il l’ignore et veut passer par dessus. Il veut poursuivre son objectif, sans tenir compte du chat. Il veut avoir son rêve et son information, s’en tenir compte de l’inconscient.

Le chat lève la tête et me foudroie du regard
medium_chat_noir_1_Martin_Durigneux_regard_furieux.jpg
Le chat – inconscient s’indigne de ce manque de considération à son égard. Sa colère s’exprime dans son regard foudroyant.medium_Zeus_écair.jpg

Ses yeux jettent des éclairs.
L’éclair, c’est l’attribut de Zeus, le roi des dieux, c’est aussi celui de Jahvé, le dieu des juifs, la foudre est l’attribut de la divinité en colère. C’est comme si le chat disait : Qu’est-ce que c’est que ce mufle qui prétend me passer par dessus, qui se conduit comme si je n’existais pas ? Voilà un type sans aucune éducation.

Je ne peux pas passer.
La colère du chat paralyse le rêveur. Il ne pourra pas entrer dans le café : le processus de l’incubation ne donnera rien, il n’aura pas le rêve qu’il cherche, il n’obtiendra pas l’information qu’il souhaite.

Conclusion
Ce petit rêve est riche d’enseignement. Il met en évidence un fait constant dans notre société actuelle : le manque de culture, le manque d’éducation au sujet de l’inconscient, du monde intérieur. Tous les rituels d’approche de cette dimension ont été négligés, oubliés. Nous nous comportons comme des rustres et nous croyons les maîtres du lieu. L’inconscient, lui, nous trouve fort mal élevés. La colère du chat le montre avec une vigoureuse éloquence.
medium_black-cat_yeux.jpg

L’analyse de ce petit rêve nous amène alors à constater que l’inconscient se manifeste comme une réalité autonome, qui n'est pas en notre pouvoir.
C'est une fonction indépendante, maîtresse et souveraine. medium_bastet_2.jpg
L’inconscient veut bien coopérer, aider, mais c'est une grande illusion que de chercher à l’exploiter et l'asservir. Il livrera avec le rêve des images tant qu'il le jugera nécessaire. Il ne servira jamais l'ego profiteur; il ne se laissera jamais manipuler.

Plus encore, et la dernière image, sous une forme apparemment anodine, le montre de façon inquiétante : l’inconscient paralyse celui qui prétend l’exploiter pour satisfaire à des fins matérielles personnelles.
medium_chatsiegyptien.gif

Commentaire
Vous avez constaté que l’image du chat dans le rêve de Sébastien n’a pas du tout la même signification que dans le rêve d’Irina. Le sens de l’image varie selon les rêveurs et les circonstances. Dans le rêve d’Irina, le chat désignait un homme dans le monde extérieur.

Ici, dans le rêve de Sébastien, le chat apparait avec le même dynamisme mystérieux, indépendant, souverain, tel que les Egyptiens le voyaient et l’adoraient dans cet animal, en le repréentnat plus précisément sous la forme de la déesse chatte Bastet. C’est ainsi qu’ils figuraient concrètement les dynamismes inconscients, qui étaient pour eux une manifestation des forces divines.
Même si cela reste implicite, les pouvoirs du chat ont ici, dans le rêve d’aujourd’hui, quelque chose de plus fort que l’humain, qui fait penser à une qualité divine.
Vous pouvez ainsi constater dans un rêve moderne la permanence de perceptions, d’images et de conceptions qu’on a retrouvées dans des vestiges dont certains peuvent remonter jusqu’à cinq mille ans.

medium_Bastet_chatte.jpg

Les commentaires sont fermés.