Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2016

PIQUER, VOLER ET COPYRIGHT

 

Chers amis,

 

Je changerai complètement de sujet aujourd'hui. Vous allez trouver un commentaire que je voulais vous proposer depuis longtemps. Il s'agit de l'utilisation que l'on peut faire des études de mon blog.

J'ai ouvert ce blog il y a neuf ans, en janvier 2007. Il comporte 256 études qui sont le fruit de milliers d'heures de travail, qui ne reçoit aucune rémunération.

Vous savez que l’accès à ce blog est gratuit et illimité. Mon but est de vous faire entrer dans le monde des rêves, de vous familiariser avec votre monde intérieur et de vous initier aux moyens de comprendre vos images personnelles. 

Vous avez pu constater que chaque article, chaque étude est une nouvelle création écrite pour vous. Je mentionne clairement mes sources, je ne pratique jamais le copié collé, jamais.

Ainsi donc mes livres, mon blog contiennent un corpus maintenant très important, diversifié et unique de connaissances et d’outils pour interpréter les rêves.

C'est bien ce dont certaines personnes ont conscience et elles ne se gênent pas pour venir y puiser des informations.

Ces personnes sont comme des parasites, des organismes vivants qui vivent aux dépens d'un autre organisme.  Elles viennent sucer, pomper, piquer.

p02hryzn.jpg

 

Ensuite, elle diffusent ce qu'elles ont pris et font passer ces extraits pour le fruit de leur travail. Je ne peux pas le contrôler.

Et même, je dirai tant mieux, si sont ainsi transmises des informations au sujet de l’inconscient et des rêves ! C’est bien finalement mon objectif.

Cependant, il y a plus grave, qu’il est nécessaire de vous signaler :

Certaines personnes reprennent en fait la technique de l’interview en la mutilant.

C’est Gayle Delaney, qui a crée la méthode dans les années 1970 et moi-même je l’enseigne en France depuis 1990 ; nous avons donc toutes deux été obligées de protester pour plagiat.

sangsues-aspirant-le-sang-19280198.jpg

 

Est-ce que dans ce cas aussi je dirai tant mieux, si de la sorte le travail de déchiffrage des rêves se poursuit ?

Non ! Et malheureusement, je dirai tant pis ! Car il y a duperie. Le rêveur, qui suit cette méthode, croit avoir à sa disposition un outil plus simple, plus facile, plus rapide, que la technique de l’interview que j’enseigne. Mais en fait, son déchiffrage va manquer de rigueur, son travail va être superficiel et bâclé et il a toutes les chances de faire des faux sens ou des contre-sens. Quel dommage !

Il est donc inévitable maintenant de rappeler les lois de la propriété intellectuelle qui protègent toutes les études de mon blog et de mes livres.

Un blog consacré au plagiat prévient avec ces mots :

« En un clic tu colles, en un clic tu voles ! (1)

Partout dans le monde, les gens utilisent les moyens de communication (internet, livres, radio, journaux) à des fins personnelles pour plagier des documents. Le partage des informations se fait tel qu'il est rare d'identifier parfois l’exactitude et la provenance des informations et des auteurs. Le plagiat se définit comme étant l'acte de copier une source sans la citer et en la modifiant. C'est donc un délit qui peut être puni par la loi et parfois peu de gens le savent. »

moustique-mosquito.jpg

 

J’apprécierai donc que les chercheurs qui utilisent mon travail ne se comportent pas en parasites voleurs mais me demandent l'autorisation d'inclure dans leur texte des passages de mes études.

En tous cas, il est de la plus élémentaire correction de mentionner l'origine exacte de l'extrait emprunté.

Pour ceux qui l’ignorent voici comment faire :

 

- Pour un livre :

Il convient d’indiquer le nom de l’auteur, le titre du livre, l’éditeur, la page, et l’année d’édition.

Exemple :

La Bible, l’original avec les mots d’aujourd’hui, Société biblique de Genève, 2007 ; p. 715.

 

- Pour le blog :

il faut mentionner le nom du blog, le titre de l’étude, la date et donner le lien http//….

Vous trouverez ci-dessous le texte qui déclare le copyright.

Copyright

Le texte est protégé par les lois sur la propriété intellectuelle.

Copyright© Christiane Riedel

Les alinéas 2 et 3 du code de la propriété intellectuelle autorisent "les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à « une utilisation collective" ou à "des analyses et de courtes citations dans un but d'illustration". "

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits ou ayants cause est illicite" (art L.122.4) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal.

téléchargement.jpg

Internet :

1) http://warnplagiarism.blogspot.fr/

 

Illustrations

Ténia ou ver solitaire

Sangsue aspirant le sang : fr.dreamstime.com

Moustique : meltydiscovery.fr

Contre le plagiat :dragibames.skyrock.com

 

Commentaires

J'ai, moi aussi beaucoup travaillé et je suis entièrement d'accord avec votre démarche. J'ai aussi eu le plaisir de découvrir ce blog très intéressant. Amitiés d'une jungienne.

Écrit par : ariaga | 09/04/2016

Il faut se consoler en se disant que seuls les textes de qualité sont pillés. Parfois, aussi, la revue est citée mais pas le nom de l'auteur du texte.
Les photos de votre texte sont comme d'habitude, très bien choisis et illustrent bien le comportement des copieurs et votre sentiment envers eux.
Le copié-collé devient un vrai souci pour les correcteurs en fac, à tel point qu'ils ont des logiciels permettant de reconnaître les fraudeurs.
Merci pour ce ressenti très brut.

Écrit par : thierry | 11/04/2016

Merci Ariaga de m'exprimer votre assentiment. J'apprécie beaucoup votre support qui vient d'une collègue.
Merci aussi pour votre blog sur lequel je viens de me rendre pour la première fois et que j'ai visité avec beaucoup d'intérêt.

Christiane

Écrit par : Christiane Riedel | 11/04/2016

Bonsoir Thierry,

j'ai apprécié vos lignes et votre analyse à mon sujet m'a fait beaucoup rire. Elle est très bien sentie.
Si la créativité et la réflexion ne sont pas à l'appel, au moins on pourrait espérer un peu d'honnêteté de la part des copieurs, à défaut d'humilité.

Mais quand on regarde la vie des chercheurs, inventeurs, pionniers, travailleurs, dans tous les domaines le problème du vol se pose. Certes, le "voleur" reconnait la qualité du travail qu'il s'approprie, cependant l'expérience montre que le produit qu'il en fait mutile la qualité d'origine au profit de la facilité, il simplifie le matériel pour le rendre plus accessible, pour que l'acquéreur dépense moins d'argent ou fasse moins d'efforts.

Finalement les parasites font partie de la nature et s'en défendre fait aussi partie de l'obligation de chacun.

Merci de venir donner vos commentaires bienvenus sur ce blog.

Christiane

Écrit par : Christiane Riedel | 11/04/2016

A propos de parasites, j'ai lu, (hélas je n'ai plus les réfs) que même les fourmilières ont des fourmis qui ne font rien, ni soldats, ni ouvrières... Je me demande s'il n'existe pas une loi naturelle qui ferait qu'un pourcentage d'individus d'une société ont comme fonction d'être...parasites.
Bonne journée
TN

Écrit par : thierry | 12/04/2016

Les commentaires sont fermés.