Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2009

UN ANCIEN COPAIN

La vie m'a donné l'occasion dernièrement d'interpréter un rêve tout simple, et je vous laisse découvrir ce qu'il en est ressorti.

J'ai été invitée il y a deux mois au mariage de Jean, un de mes neveux, qui travaille à Hong Kong. C'est là qu'il a rencontré sa femme, une Chinoise française qui a grandi à Paris. Le mariage donnait à toute la famille et la belle-famille le bonheur de se retrouver, avec de nombreux petits enfants. C'était aussi la joyeuse occasion de rencontrer des étrangers, car les invités étaient très cosmopolites.

Le cocktail avait lieu dans un parc superbe et nous étions tout à la joie de bavarder les uns avec les autres.

08_coktail.jpg vaucros_champagne.jpg

 banquetd3.jpg             

 

 

Je suis allée prendre des nouvelles d'un ami américain Paul, qui vit en France, et que je n'avais pas vu depuis longtemps. Il était entouré d'étrangers, il y avait un Chinois, le frère de la mariée, un Irlandais avec une jolie Française, deux Japonaises charmantes. Tout le monde parlait en anglais.

 paul newman.jpg

chinoise.jpgjeune homme 2.jpg                    

 

Paul m'accueille gentiment :

-Hello ! Christiane, je vous ai vue l'an dernier à la télévision sur M6 à l'émission du Morning. C'était très bien, vous vous êtes bien défendue.

- Vous êtes passée à la télévision, me demande poliment l'Irlandais. C'était à quel sujet ?

- Christiane est une passionnée des rêves, explique Paul, elle interprète les rêves.

- Oh ! Really ! How interesting ! s'exclame Miki, une des jeunes femmes japonaises.

Et naturellement la conversation s'engage à ce sujet et je me retrouve bientôt bombardée de questions.

- Vous croyez que les rêves prémonitoires existent ?

- Est-ce que vous pouvez interpréter tous les rêves ?

- Comment faîtes-vous pour interpréter les rêves, me demande Miki ?

Me voilà un peu embarrassée : comment répondre à une telle question ?

- Ecoutez, lui dis-je, le plus simple est de regarder un rêve avec vous. Avez vous reçu un rêve dernièrement ?

- Je rêve rarement me déclare Miki, mais il y a quelques jours j'ai eu un rêve très court.

- Vous voulez bien nous le raconter, propose Paul avec intérêt ?

femme_japonaise.jpg

 - Oh ! c'était juste une image : je voyais un ancien copain.

Je cherche à obtenir un peu plus de détails quand même et m'enquiers :

- C'est tout ? Il n'y avait rien d'autre dans le rêve ?

- Non, c'est tout, il était juste là.

Le petit groupe m'attend, curieux de ma prestation.

Je pense en moi-même : «  Voilà vraiment un rêve sur mesure. J'ai peu de temps pour parler, mais ce ne sera pas compliqué d'expliquer brièvement la technique de l'interview. » Je reprend alors :

- Vous voyez, quand vous avez un personnage dans un rêve, il faut toujours vous poser deux questions à son sujet.

 La première question, c'est : « Qui est-ce ? ».

Alors, dîtes-nous, qui est cet ancien copain ?

- C'est un garçon que j'ai rencontré autrefois mais ça fait longtemps que je ne l'ai plus vu. Je ne sais pas ce qu'il est devenu.

Je continue.

 - La deuxième question à poser, c'est : « Comment est cette personne ? » 

Je demande donc à Miki :

- Comment était ce copain, qu'est ce qui le caractérisait à vos yeux, quand vous le rencontriez ?

- Il y avait une chose qui me gênait beaucoup en lui, me répondit immédiatement la jeune femme : il était incapable de prendre une décision. Il ne savait pas ce qu'il voulait.

Je poursuis  mes questions :

- Et comment est-ce qu'il faisait ses choix finalement ?

- Ce qui m'agaçait chez lui, c'est qu'il faisait toujours les choses pour avoir l'air bien, même s'il n'en avait pas envie.

jeune chinois.jpgjapanese man.jpg 

Me voilà donc renseignée.

A moi maintenant de reprendre cette description et de la renvoyer en miroir à la rêveuse. Je ne sais pas où je « mets les pieds », mais je ne m'inquiète pas. J'ai trop vu combien les rêves étaient secourables.

J'explique alors à la jeune japonaise :

- Miki, la plupart du temps, les personnages de nos rêves sont des facettes de nous-mêmes.

L'homme, en général, chez une rêveuse, c'est son côté masculin, qui s'affirme dans le monde extérieur. Ainsi, cet ancien copain représente une façon que vous avez de vous manifester dans le monde extérieur, par exemple dans votre métier, ou dans votre vie quotidienne, quand vous pensez, organisez, créez, construisez.

D'après ce que vous racontez, cet ancien copain a du mal à faire ses choix.

Maintenant, dîtes-nous : quand vous avez fait ce rêve, il y a quelques jours, est-ce que vous étiez dans l'hésitation ? Est- ce que vous aviez à ce moment là des difficultés à savoir ce que vous voulez ? Est-ce que vous aviez une décision à prendre que vous n'arriviez pas à prendre ?

Miki sursaute et me regarde. Elle a pâli.

- Mais comment savez-vous ?

La jolie japonaise a l'air foudroyée. Elle balbutie :

- Ah ! C'est exactement ça !

Intrigués, nous attendons ses explications.

- Je travaille dans une banque et j'ai été placée ces derniers temps dans un autre service, avec un autre patron. J'ai des problèmes avec lui et le nouveau travail que je fais ne me plait pas. Je voudrais faire autre chose.

 banque japonaise.jpg

banquier japonais.jpg         

 

Mon patron ne comprend pas que je veuille changer. Et moi, je ne sais plus ce que je dois faire. Je n'arrive pas à me décider.

 

Il me semble nécessaire de donner quelques explications à la rêveuse.

- Vous vivez là une expérience qui est très courante, c'est la difficulté de choisir. C'est même une expérience universelle et cruciale.

Mais regardez ce que vous avez dit de votre ancien copain : ce qui vous agace chez lui, c'est qu'il fait ses choix en fonction de ce que les autres vont en dire, il veut avoir l'air bien, il ne fait donc pas ce dont il a envie, il tient compte avant tout du regard, du jugement extérieur. Il ne se respecte pas.

- Il n'est pas libre, dit le bel Irlandais.

- Exactement.

- Alors, que signifie ce rêve, demande l'amie de Miki avec un ravissant sourire ?

 3 irlandais 2.jpg

japanese woman.jpg  

 J'essaie d'être le plus clair possible :

- Miki, si votre ancien copain apparaît en ce moment dans votre rêve, c'est que vous êtes en train d'adopter un comportement COMME le sien : vous hésitez et êtes tentée de faire COMME lui, de choisir une solution en fonction du regard des autres. D'après votre description, votre ancien copain apparaît de façon négative. Il vous agace, ce qu'il fait ne vous plait pas. Votre rêve vous montre ainsi par là que vous n'avez aucun intérêt à adopter le même genre de comportement. Il vous invite à être authentique, à choisir en fonction de vous-même, à faire ce dont vous avez envie, même si votre entourage a un autre point de vue.

- Mais c'est très difficile, s'exclame vivement la jolie Française !

- Vous avez raison et on n'y arrive pas du jour au lendemain.

Miki me regarde, elle a l'air bouleversée.

- Christiane, ce que vous me dîtes me touche profondément.

Grâce à ce rêve, grâce à vos explications, je viens de réaliser quelque chose : ce nouveau job, ce nouveau patron, ne sont-ils pas l'occasion que la vie me fournit simplement pour que je prenne conscience que ce travail n'est pas celui que je veux faire ? Je suis alors amenée à me poser  la question : Mais alors, qu'est-ce donc ce que tu veux vraiment faire ?

Voilà ce à quoi il me faut réfléchir maintenant.

Miki me regarde et prend ma main entre les siennes :

- Vous savez, je vais me souvenir de notre échange. Je n'aurais jamais cru qu'un rêve puisse avoir cette dimension, je n'imaginais pas qu'un rêve puisse être aussi précieux. Je sais ce que j'ai à faire maintenant à mon retour. Merci, merci beaucoup.    

Miki.JPG
Je me suis sentie très heureuse, je venais de constater avec bonheur que ma façon d'interpréter les rêves me permettait de comprendre les rêves d'une Japonaise dont j'ignorais tout. Et une fois de plus je constatais aussi combien les rêves sont secourables dans n'importe quelle circonstances.

 Le soir tombait, il commençait à faire un peu frais, le maître d'hôtel nous invita à rentrer pour passer à table.

 

étonnée.jpg

 

Illustrations

 Je remercie les artistes dont les œuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

Cocktail : hrttp://château-aventuriers.com

Champagne : cocktail à la  La Tour Vaucros

Paul Newman

Banquet : http://www.mariage-wallonie.be

Jeune chinois :http://photo-media.hanmail-net

Japonaise :www.coliposte-net

Jeune homme : http:/ :img15.imageshack.us

Jeune homme : vera26.livejournal.com

Irlandais : Acteur John Lucas : sondage-mecs.skyrock.com

Japonaise souriante : www. pbase.com

Banque chinoise : http:/ :www.beijingdaily.com

Banquier chinois : htp://www.blomberg.com

Miki, photographiée par Chrisitane Riedel

Etonnée : http://29img.v4.skyrock.net

 

Commentaires

Les gens differents se lient - et c'est le bonheur!

Écrit par : Bizon. calling cards | 15/12/2009

Bonjour Bizon,

Vous avez raison, il y a du bonheur à se rencontrer et à se lier. Toute l'activité des rêves s'accomplit dans ce sens, et plus que, peut être, vous ne l'imaginez. Certes, il s'agit en effet de lier avec des gens différents dans le monde extérieur, mais aussi de lier avec des facettes différentes de nous-mêmes, des façons de penser, d'agir, que nous n'avons pas, voire que nous n'admettons pas. Accueillir l'étranger en nous, l'inconscient, se lier à lui, coopérer avec lui, voilà un grand bonheur que notre société ignore et souvent ne veut pas vivre.

Quant à Miki, la jeune japonaise que j'ai rencontrée au mariage de mon neuveu, devinez ce qu'elle a choisi ! Elle a pris un congé et vient à Paris prochainement pour apprendre le Français et peut être bien aussi être initiée à l'art de l'interprétation des rêves !

Joyeuse fin d'année à vous

Christiane

Écrit par : Christiane Riedel | 16/12/2009

Les commentaires sont fermés.