Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2008

RËPONSE A ANAÏS : LE RÊVE EST-IL TOUJOURS PREMONITOIRE ?

RÊVE PREMONITOIRE OU PAS ?

Nous venons de voir avec l’histoire de Valy l’exemple d’un rêve à propre au sens littéral. Le rêve donnait une information concernant une situation extérieure, dans le monde de la matière. Toutes les nuits les rêves nous fournissent ainsi des indications pour nous protéger et nous aider à vivre.
Cependant, ce n’est pas toujours le cas et de nombreux rêves restent obscurs, et même incompréhensibles si nous nous contentons de considérer qu’ils s’appliquent à une situation extérieure.
Et d’autres encore nous laissent perplexes et nous nous demandons : Faut-il prendre le rêve au sens littéral ou au sens symbolique ? A quoi correspond exactement l’avertissement donné ? Est-il objectif, extérieur, dans la vie concrète de la matière ? Est-il subjectif, intérieur dans la vie psychique ?
Il convient alors de se montrer très prudent et vigilant et d’examiner le rêve en fonction de ces deux hypothèses.
Je vais vous donner un exemple avec le rêve de Mathilde. jene femme active.jpg

Cette jeune femme vit avec son conjoint,  elle a un petit garçon, elle travaille comme secrétaire dans une agence immobilière. Comme bien des mamans, elle est exténuée par toutes les activités quotidiennes.

Secretaire_Mme_Ariane_GAUTREAU.jpg

bienservi_homeimg.jpgjeune femme active.jpg
                

 

 

 

 

Elle a de plus entrepris une formation : elle apprend à interpréter ses rêves avec moi.
Elle me téléphone un matin, très angoissée et me raconte son rêve de la nuit :

Rêve

Je voyais Basile mon fils, au bord de la rivière, il courait partout. Et à mon grand affolement, je le vis tomber dans l’eau où il était en train de se noyer.
noyade.jpgJe me suis réveillée en panique et je vous ai appelée ce matin dès que j’ai pu. »

Interprétation
Ce rêve prévient-il que le petit garçon court le danger de se noyer ou aurait-il une signification symbolique et laquelle ?
Il convient donc d’analyser les deux interprétations :


INTERPRETATION AU NIVEAU EXTERIEUR

Si l’on considère ce rêve comme prémonitoire, il faut absolument tenir compte de son avertissement. Il ne s’agit pas d’éluder cette possibilité de noyade. Il faut donc regarder le rêve attentivement au niveau extérieur.

J’ai considéré alors la première image :

Je voyais Basile mon fils au bord de la rivière
- Justement m’explique tout de suite la maman, quand je suis allée hier soir chercher Basile chez sa nourrice, elle m’a dit qu’aujourd’hui, elle voulait emmener les enfants se promener au bord de la rivière.
lhyeres-riviere1.jpg 

Il courait partout
Je poursuis l’étude de l’image :
- Est-ce que dans la réalité Basile court partout, comme dans le rêve ?
- Basile est très vif, intrépide, casse-cou, me répond Mathilde, c’est bien pourquoi j’ai peur.petit garçon qui court.jpg

Je le vis tomber à l’eau, il était en train de se noyer
Le rêve pourrait alors bien être prémonitoire au niveau extérieur. Le Basile du rêve serait vraiment son fils Basile en chair et en os.
Nous avons accepté d’abord l’hypothèse que l’image soit un avertissement dans la vie extérieure.

Mathilde et moi avons donc regardé ensemble comment éviter le danger. La maman a décidé de demander à la nourrice de bien vouloir modifier son programme et de ne pas emmener ce jour là les petits au bord de la rivière. La nourrice a gentiment accepté la demande de la maman.


INTERPRETATION AU NIVEAU INTERIEUR
Mais il ne convient pas d’en rester là. La plupart des rêveurs attribuent à leur rêve le sens objectif, concret et le projettent dans la vie extérieure. Mais ils omettent de se poser la question :
- Et si le rêve me montrait une réalité subjective,  une situation qui se passe à l’intérieur de moi ?
Pour interpréter un rêve convenablement, il faut donc aussi l’étudier au niveau subjectif. Dans la plupart des cas en effet, le rêve concerne la vie psychique.

riviere_automne.jpg


Il faut donc reprendre l’analyse de Basile et se demander : Qui est Basile ?
Basile est un petit garçon.
Dans la vie psychique de la femme, l’image de l’homme, du petit garçon au vieillard, représente son pôle masculin, c’est à dire le dynamisme qui lui permet de s’affirmer activement dans la vie extérieure. Ici cet aspect de la rêveuse est un enfant. J’ai déjà expliqué le symbole du fils dans le rêve de la mère dans les études du 18 mai 07, du 9  et du 19 juin 07.
C’est donc une facette d’elle-même en train de grandir. De plus, c’est son enfant, et c’est son rôle, son destin de maman que de l’aider à se développer, à grandir. Pour pouvoir comprendre clairement cet aspect intérieur, il convient donc de savoir plus précisément ce qui caractérise chez Mathilde l’image de Basile, en répondant à la question :

Comment est Basile ?
Je reprends donc mon analyse :
- Mathilde, parlez - moi un peu plus de Basile. Comment est-il ?
- Il est mignon, adorable, plein de vie. petit garçon bast_Teo.jpg

Mais c’est un petit garçon que j’ai du mal à canaliser. Il déborde d’énergie, il veut tout faire, il veut tout voir et il fait tout à toute vitesse pour faire encore autre chose. Il se disperse beaucoup.
- Est-ce que vous aussi, vous pourriez en ce moment vous comporter COMME Basile ? Est-ce que vous auriez tendance à vous disperser ?
- Oui, c’est bien ce que je fais, je cours partout toute la journée, j’entreprends plein de choses à fois, si bien que je n’arrive pas à ma concentrer sur ce que je fais.
On pourrait en rester là et conseiller à Mathilde de réduire un peu ses activités, sinon elle va se noyer, elle ne va pas arriver à s’en sortir. ,riviere,riviere-en-mouvement-21.jpg

 

 

Mais quand on connaît les rêves, on sait qu’ils apportent des informations précises, cachées, souvent cachées dans les mots et les noms. Si le rêve le voulait, il pourrait donner à la rêveuse un fils, qui porterait un autre nom. Par exemple, Héléna, dans son rêve du 18 mai 07 a un fils, c’est le fils de Sarkozy. Le rêve fait ce qu’il veut. Ici, ce fils est vraiment son fils et  s’appelle Basile.
Quel en est le sens de ce prénom ?
Ce nom vient du grec et signifie « Roi ». enfant roi 3.jpg

Je demande alors :
- Mathilde, Un enfant « roi » à l’intérieur de vous, une façon de vous affirmer dans la vie, dont vous avez à vous occuper, un dynamisme appelé à gouverner votre vie, à quoi cela vous fait-il penser actuellement ?
Je sens la jeune femme se concentrer. Comme je le lui ai enseigné, elle pratique la technique de l’interview et vérifie toutes ses réponses.
- Voyons, me dit-elle : Comment est-ce que je m’affirme dans le monde extérieur ?
Est-ce mon rôle de secrétaire ?  Non, ce métier n’est pas celui qui va régner sur ma vie… Mon rôle de mère ou de femme fait partie de mon pôle féminin et ne correspond pas avec l’image d’un petit garçon…
Je lui demande :
- Qu’est-ce qu’il y a en vous, Mathilde, qui est roi, qui est petit et dont vous devez vous occuper ?…

 

maman et son fils.jpg

- Ah ! Christiane ! Je sais ! Le roi, c’est le divin en moi, qui gouverne ma vie et que je dois laisser grandir. Mais oui ! C’est là l’enfant roi, dont j’ai à m’occuper et qui est appelé à régner sur ma vie ! Et ce divin à l’intérieur de moi, c’est dans les rêves que je le rencontre. Cet enfant c’est cette énergie qui m’anime mais que je laisse courir n’importe où et qui se trouve en danger.
Nous restons un instant silencieuses toutes les deux, touchées par la dimension soudaine que prend le rêve.
Nous considérons alors les déductions qui s’imposent : Mathilde gaspille son énergie, elle court partout, elle se disperse et se déconcentre d’elle-même. Moyennant quoi, elle néglige son étude des rêves, elle se perd.

edw burnes jones.jpg

 C’est pourtant cette introspection qui lui permet de prendre soin de son enfant intérieur, de sa relation avec son centre, représenté par l’image de l’enfant roi. Elle est tellement absorbée par le monde extérieur que l’enfant divin risque de disparaître, il est en train de tomber à l’eau. Cette perte de son enfant intérieur serait aussi grave et douloureuse que si Mathilde perdait son enfant extérieur.

Mathilde, qui ne savait plus où elle en était, se sent maintenant recentrée, recueillie en elle-même.

 

femme et enfant.jpg

 

Elle a compris qu’elle doit cesser de multiplier ses activités et prendre soin en priorité de sa vie intérieure, développer sa relation personnelle avec son centre divin, en se concentrant dans l’étude de ses rêves.

Le rêve de Mathilde a-t-il un sens extérieur ou intérieur ? Difficile de le dire. Les deux sens sont à prendre en considération.

 

madone de port ligat 3.jpg


 
Illustrations
Je remercie les artistes qui m’ont permis d’illustrer mon blog de leurs œuvres :
- Jeune femme active :http://19.img.v4.skyrock
- Secrétaire : http://www.lycée.montaigne
- Jeune femme : http://multimedia.fnac.com
- Jeune femme au ménage :http://www.bienservi.com
- Petit garçon : http.www.capcanal.com
- Enfant Roi : http://galileo.web.com
- Maman et son petit garçon : picasaweb.google.com
- Etude, du peintre anglais Sir Edward Burne Jones, 1833-1898
- Femme et enfant :http://coconnette.c.o.pic.centerblog.net
- La madone de Port Ligat, du peintre espagnol Salvator Dali ; 1950

Commentaires

Merci beaucoup pour cet article et la notion d'interprétation objective ou subjective des rêves.

Écrit par : olivier | 17/06/2014

Les commentaires sont fermés.