Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2015

DE LA VIANDE ET DE L'ESPRIT...SURPRISE...DIVINE SURPRISE

 

banquet 2.JPG


 

Chères blogueuses et chers blogueurs

 

J’essaie parfois, quand l’occasion s’en présente, de suivre les évènements d’actualité. Aujourd’hui j’aborderai un sujet brûlant qui fait la une des médias : la viande. Dans un rapport explosif l’Organisation Mondiale de la Santé a accusé dernièrement la viande rouge et la charcuterie d’augmenter le risque de cancer du colon et du rectum.

Ces déclarations ont soulevé de multiples protestations.

jessica-simpson-real-girls-eat-meat-05.jpg

 

 A en croire l’OMS faudra-t-il donc ne plus manger ni bœuf ni porc ?

Des végétariens qui ne mangent pas de viande aux véganiens qui excluent la consommation de tout produit animal, y compris le cuir, la laine, la soie ou le miel, tous les adeptes de ces régimes le réclament.

végétarienne 2.JPG

 

Ces derniers jours cependant l’OMS vient de corriger son propos : il s’agirait finalement de manger moins de viande.

Voilà donc que la viande serait suspecte pour des raisons de santé. Et certains, qui ne sont adeptes d’aucun régime, préfèrent choisir de s’en passer.

Pour d’autres, par ailleurs, s’abstenir de viande est devenu un choix capital, c’est un choix religieux.

Trois religions sont concernées :

D’abord les religions juive et musulmane considèrent certaines viandes, dont la viande de porc comme impure.

- Pour les juifs, dans l’Ancien Testament, le livre de la loi, appelé le « Lévitique », chapitre 11, interdit d’en consommer parce que c’est la volonté de Dieu. Sans autre explication. 

 

- Pour les musulmans, il en est de même. Le Coran le répète:

Par exemple la sourate 16 commence par ces mots :

« 1. L'ordre d'Allah arrive. …Gloire à lui ! Il est au-dessus de ce qu'on Lui associe.

2. Il fait descendre, par Son ordre, les Anges, avec la révélation, sur qui Il veut parmi Ses serviteurs : »

Les versets se poursuivent et le verset 115 déclare :

« Il vous a, en effet, interdit (la chair) de la bête morte, le sang, la chair de porc… »

Ailleurs le Coran déclare que la viande de porc est une souillure, mais il n’est expliqué nulle part pourquoi cette viande est souillée.

Certains imams aujourd’hui déclarent que ceux qui en mangent commettent un grand péché et finiront par « avoir un cœur, un cerveau et un esprit de porc ». (1) sans autre explication non plus.

 

porcelet.jpg

 

? ? ? ? ?

 

Ainsi, depuis des siècles, le juif et le musulman cherchent à mener une vie spirituelle dans la pureté et ne mangent pas de porc, pour obéir à la loi de Dieu.

 Ensuite il y a aussi le bouddhisme, qui, pour des raisons fort différentes, va encore plus loin et préconise de s’abstenir totalement de viande. 

Le bouddhiste en effet par éthique ne saurait tuer. Il a de surcroît le grand souci d’éviter la souffrance des êtres vivants, ce qui n’est pas le souci des musulmans ; les juifs, quant à eux, considèrent que l’abattage halal fait beaucoup moins souffrir l’animal que l’abattage par étourdissement.

Pour le bouddhiste donc, dans les boucheries « point de salut ». Il est hors de question de tuer des animaux pour les manger.

Dans ce sens, il faut remarquer les interventions énergiques du moine bouddhiste Mathieu Ricard au sein de l’association L 214. Cette association efficace, qui lutte pour les droits des animaux, vient de dénoncer dernièrement les horribles souffrances des animaux tués selon le rituel halal à l’abattoir d’Alès.

 

L214-go-manga-0.jpg

 

 

La plupart des bouddhistes considèrent donc que pour pratiquer une vie spirituelle, il convient de suivre un régime végétarien.

Ainsi pour ces trois religions, s’abstenir de manger de la chair animale, quelle qu’elle soit ou seulement de la viande de porc, manifeste une recherche de pureté et s’avère une pratique de nature spirituelle. Il est tenu pour sûr que le contact avec la viande ou certaines viande éloigne de la divinité. On ne peut se présenter devant elle avec un corps impur. ( 2, voir sur le blog le rêve du 26/ 11/ 2011)

 

lady.jpg

 

Qu’en est-il alors pour ceux qui ne partagent pas ces convictions, qu’ils soient chrétiens ou athées ?

 

obama.jpg

Voyons donc ce qu’en disent les rêves. Et là, une fois de plus, attendons-nous à des surprises.

En 1991, je fus invitée par Ophélie Grolade à son émission « Science et conscience » à la radio « Ici et maintenant ». Ophélie me demanda d’interpréter des rêves en direct à l’antenne et une auditrice raconta son rêve :

Rêve :

Je vais chez le boucher pour acheter un rosbif. La bouchère me demande si je veux un rosbif bardé de lard.

 

bouchère 3.JPG

 

C’est ce que je veux en effet. Je vois alors avec stupeur la bouchère qui s’arrache la peau du front pour en faire la barde du rosbif.

Interprétation

J’avais déjà vu plusieurs fois le rêve conseiller de manger de la viande pour corriger une anémie. Ce rêve me parut en être un exemple. Le rêve dit clairement ce qu'il a à dire, il recommande simplement à la rêveuse de prendre de la viande, et je ne fus pas surprise quand elle me dit être végétarienne.

Depuis que vous visitez mon blog, chères lectrices et chers lecteurs, vous savez très bien que le rêve vient toujours corriger un point de vue insuffisant. C’était bien le cas ici.

 

Mais que penser de la peau du front qui vient barder la viande ?

Le front

Pour la rêveuse, le front est la partie où l’on situe la pensée, l’esprit. L’image désigne ici le contenu par le contenant, le front représente la pensée et l’esprit.

La barde

La barde est la partie grasse du lard de porc, qui a été coupée en fines lamelles. On entoure la viande avec, ce qui l'empêche de se dessécher à la cuisson.

 

Comment comprendre le geste de la bouchère ?

La rêveuse voit alors avec stupeur la bouchère

 

s'arracher front 2.JPG

 

qui s’arrache la peau du front pour en faire la barde du rosbif.

 

barde 1.JPG

 

 

La rêveuse est stupéfiée :

En effet le rêve lui donne à considérer la peau du front comme du lard de porc. Il ne pas fait donc pas de différence entre le domaine le plus pur de l’esprit et celui de la matière, sous la forme de l’animal le plus impur.

Mais le rêve va plus loin :

Vous l’avez bien vu, le rêve joue aussi sur le mot barder.

Il montre la viande bardée d’esprit, comme on est bardé de décorations ou de diplômes : rempli, couvert, abondamment pourvu.

L’inconscient invite ainsi la rêveuse à reconsidérer ses préjugés à l’égard de la viande de bœuf et de porc.

Ces viandes lui seraient – elles nécessaires ? Le rêve les lui recommande.

Je ne dirai pas que ce soit là le cas pour tout le monde. Je regarde le rêve individuel et traduis le conseil particulier donné à cette rêveuse à ce moment précis de sa vie. Le rêve n’est jamais absolu et pourrait fort bien l’inviter ultérieurement à reprendre un régime végétarien.

Avec son scénario troublant, ce rêve n’invite pas seulement la rêveuse à manger de la viande. Il l’amène aussi à se poser des questions déroutantes :

- Les nutriments de la viande ne viendraient-ils pas donner des forces qui stimulent l’activité de l’esprit ?

- Par conséquent, le rosbif et le lard ne seraient-ils pas pour elle une nourriture de qualité spirituelle à ce moment là de sa vie ?

La rêveuse est dans la stupeur. Divine surprise.

 

Cette émission à la radio était suivie d’un atelier à Paris où se rendaient les auditeurs intéressés. Je commençai à peine l’atelier lorsqu’une auditrice m'interpella immédiatement et s’écria indignée :

" - Comment osez-vous dire que la barbaque soit spirituelle ? Mais non, ce n'est pas possible ! ".

- Ce n'est pas moi qui le dis, Madame, c'est le rêve ! Qu'y puis-je si le message de l’inconscient déplaît au conscient ? Qu’y puis-je s’il va à l'encontre des idées reçues et renverse ce qui est communément admis ? »

 

Conclusion

Les rêves ont horreur des systèmes, c’est à chacun d’être fidèle à sa nature et de trouver ce qui lui convient.

Ce qui est certain, c’est que les viandes et les abats contiennent beaucoup de fer facilement assimilable. « Une personne qui manque de fer ne reçoit plus assez d’oxygène, l’énergie produite n’est plus suffisante et la fatigue peut devenir permanente. Parce que trop peu d’oxygène parvient au cerveau, la formation et l’enchaînement des idées se fait mal. La pensée est confuse et lente et la mémoire défaillante. ( 3 )

La viande n’aurait-elle donc aucun lien avec l’esprit ?

 

 meat-tattoos mia Vallace.jpg

 

Chers amis, je vous laisse et pour la prochaine fois j’ai prévu sur le même sujet un rêve subversif qui vient de loin. 

 

Bibliographie

 ( 1 ) https://www.youtube.com/watch?v=Qhfive4hbKo

 

( 2) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/11/2...

 

( 3) Les vitamines ont leurs secrets, par la nutritioniste  Adèle Davis, éditions Tchou, Le corps à vivre, 1977, p. 202

 

 

Illustrations

Je remercie les photographes et les artistes qui m’ont permis d’illustrer mon blog

Un sanglier par Toutatis : board.fr.ogame.gameforge.com

Jessica Simpson, real girls eat meats : guitariste.com

Dans le cochon tout est bon : forum.doctissimo.fr

L 214 : l214.com

La robe en viande de Lady Gaga : musiqueplus.com

Barak Obama : guitariste.com

La bouchère : ouest-france.fr

La peau du front :questionsdefemmes.fr

Bardes de lard : carne-in-casa.com

Mia Vallace : guitariste.com

 

 

 

Commentaires

Bonjour à vous chère Christiane Redel, c'est complètement étrange, je pensais à vous juste ce soir et vous envoyez un Mail et de plus je regardais une vidéo sur le Pardon avec Jean Claude Carton et Jeanne Racaud ; car Jeanne Racaud a téléphoné ce soir à Radio ici et Maintenant, pour parler du Pardon et c'est d'ailleurs pour cela que je regarde cette vidéo et je ne sais pourquoi, j'ai pensé à vous.

Quand à la viande, je n'en mange plus pour des raisons morales elle ne semble pas manquer à mon corps !

Bien à vous Crystelle.

Écrit par : Crystelle | 02/11/2015

Et bien moi, depuis que je mange de la viande presque tous les midis, je n'ai plus d'anémie ! J'avais arrêter d'en manger parce que je trouvais ça trop cher, et bien, non, c'est très chair !
Ca fait du bien au corps, ça aide à l'incarnation, enfin, au moins pour moi. Mais dans incarnation, on entend aussi carne = viande ! c'est la viande de notre corps qui est nourrie.
Nous sommes aussi des êtres de chair, avons un côté animal, instinctif. Ca fait du bien de s'en souvenir.
Y'en a qui trouvent que ça rend agressif. Et alors ! Faut savoir montrer les dents parfois, justement pour défendre son beefsteak, comme on dit !
Le langage courant est décidément plein de bon sens !
Et dans la Bible Dieu ne dit-il pas que l'animal est nourriture pour l'homme ?
Merci Christiane pour cet article.

Écrit par : Aline | 03/11/2015

Je me corrige ! Quant à la viande et non (quand) à la viande.

Écrit par : Crystelle | 03/11/2015

Les commentaires sont fermés.