Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2017

SUITE ALCHIMIQUE 2

 

interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

Mes chers amis,

 

hier matin Anne Marie m'a téléphoné très inquiète. Elle vient de faire un rêve très moche. Jugez un peu :

Elle rêve :

Je suis dans un salon et je vois un enfant brun qui répète que Léon Ceint – on prononce le t - que Léon Ceinte a été tué. Il a été assassiné. L'enfant le dit avec une grande douleur.

 

Avant de vous découvrir l'interprétation de son rêve, laissez-moi vous présenter cette jeune femme charmante et délicate.

Anne Marie attend un deuxième enfant très prochainement. La veille, au cours de la soirée, François n'a pas apprécié certains propos de sa femme et les lui a reprochés brutalement. Il s'est montré dur et a blessé Anne Marie. Notre amie veut une vie paisible, elle cherche à ne pas contrarier son mari. Elle s'est réfugiée dans la chambre, elle a caché ses larmes et elle a pardonné.

Et cette nuit, elle a reçu un rêve qui vient certainement commenter ce qui s'est passé.

Voyons donc les différentes images :

 

Le salon

Le salon désigne l'espace où la famille se réunit pour passer de bons moments de détente. Le rêve place ainsi son scénario dans le cadre où, la veille au soir, Anne Marie a essuyé les reproches de son mari.

 

Je vois un enfant brun

Un enfant a une façon d'être spontanée. Il représente un aspect naturel de la rêveuse qui grandit et dont elle doit s'occuper. La couleur brune des cheveux indique que cet enfant est proche de l'inconcient : il vit et réagit de façon instinctive, il manifeste ses émotions, ses affects, il exprime ses ressentis.

 

L'enfant répète que Léon Ceint – e - a été tué, assassiné.

Le rêve insiste lourdement sur le crime commis.

 

Qui est donc Léon Ceint-e-

Anne Marie ne connait personne de ce nom. Le rêve ici gazouille dans la langue des oiseaux. Écoutons-le :

Le prénom Léon signifie clairement "Lion", il confère une capacité à adopter un comportement léonin.

Pour Anne Marie, comme pour beaucoup, le lion, le roi des animaux, impressionne par sa majesté quand il s'avance, il rugit avec une telle puissance que ses adversaires effrayés battent immédiatement en retraite.

 

Léon Ceint-e

A ces mots, la jeune femme, qui va bientôt accoucher, entend tout de suite "Enceinte".

Léon Ceinte désigne donc la jeune femme enceinte qui pourrait se comporter comme un lion, une lionne.

Mais vous avez aussi entendu " Sainte".

Ah ?...

...Oui ! ...Allez-y !... Poussez votre analyse jusqu'au bout, et n'ayez pas peur de faire les déductions qui s'imposent... :

Léon Sainte ?

Quand cette jeune femme se met à gueuler et à rugir comme une lionne, oui, alors elle est une sainte.

 

Qu'est-ce qu'un saint ou une sainte ?

Dans Wikipédia on lit :

" Les saints sont des hommes ou des femmes – distingués pour leur élévation spirituelle et proposés aux croyants comme modèles de vie en raison d'un trait de personnalité ou d'un comportement réputé exemplaire."

Ainsi, répondre, se diputer, se battre pousser une gueulante serait un comportement exemplaire et la preuve d'une élévation spirituelle certaine ?

 

Le grand Robert quant à lui explique :

Le saint est celui " qui est conforme aux préceptes de la morale religieuse ou encore" qui est inspiré par la piété".

La piété, qu'est-ce donc ?

Toujours selon le grand Robert de la langue française, la piété est la qualité de celui qui marque " un fervent attachement au service de Dieu et aux pratiques de la religion".

 

Alors ? Qu'est-ce que ça veut dire " Léon Ceinte ?

Vous l'avez compris. Pour le rêve, être capable de gueuler comme un lion, de rugir, c'est là non seulement la caractéristique de l'élévation spirituelle, mais c'est aussi un comportement pieux qui marque un fervent attachement au service de Dieu et aux pratiques de la religion.

Que plus d'un se hérisse à cette affirmation, je ne l'ignore pas, mais mon travail est de traduire le rêve et non de chercher à plaire.

 

Hélas, que nous apprend le rêve ? Que répète l'enfant avec douleur ?

Léon Ceinte est mort, il a été assassiné.

 

Anne Marie se recueille un instant, descend en elle même et me dit :

- Alors, Christiane, si je comprends bien, quand hier soir je n'ai pas voulu "engueuler" mon mari parce que ses paroles dures m'avait blessée, j'ai tué le lion en moi, celle qui vit dans un fervent attachement à servir Dieu ?

 

interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

 

Comme l'enfant, Anne Marie et moi avons le coeur serré.

Anne Marie et moi restons silencieuses un instant. Avec un grand étonnement, avec une immense reconnaissance nous accueillons le conseil impensable du rêve, qui vient guider dans les épreuves de la vie quotidienne.

 

Mais comment peut-on imaginer l'avis des rêves ?

Comment penser que la colère, les engueulades, tellement décriées, tellement condamnées, soient des services rendus au divin, soient une pratique religieuse, spirituelle ?

 

Tonnerre de Zeus !

Ahurissant !

Zeus n'est-il pas le maître de la foudre ? Dieu n'est-il pas " prompt à la colère" ? Voilà qui nous renverse aujourd'hui ! Mais il y a là une vérité que l'on connaissait autrefois : le droit de se mettre en colère pour se défendre était un droit sacré, un moment où l'on la divinité noire en soi venait s'exprimer.

Ce rêve nous place en pleine alchimie.

 

Oui, c'est bien ça :

Puisque nous vivons trop à la lumière du conscient, avec l'éclairage des pensées rationnelles, qui se prétendent supérieures, alors, de façon opposée et complémentaire, c'est au niveau physique obscur et mal compris, c'est dans ce corps animal en nous que nous rencontrons le divin. 

 

Cette divinité instinctive, animale, se manifeste à Anne Marie, comme à beaucoup, sous la forme du lion rugissant, dont la puissance fait reculer ses adversaires.

Est-il surprenant de constater qu'il y a 4500 ans les Nubiens, au Sud de l'Egypte, adoraient le dieu à tête de lion,  Apédémak, dieu de la guerre, de la victoire et de la fertilité ?

interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

 

 

Les Egyptiens également vouaient un culte à la déesse Sekhmet "la puissante", femme à tête de lionne, surnommée "la colère de Ra", le dieu soleil ; elle est aussi celle qui gouverne le domaine des cycles féminins, de la fertilité.

interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

 

 

Etranges concordances de ces images avec "Léon Ceinte". Comme Jung l'a montré, ces similitudes prouvent qu'il existe dans l'inconscient, à travers le temps, des images constantes et communes à l'humanité. Il a appelé ces images "archétypales" et a mis ainsi en évidence l'existence de l'inconscient collectif, d'une dimension infinie par rapport à l'inconscient personnel.

interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

Avec cette grande image du lion et de la lionne, le rêve de nos jours est venu  rappeler à la jeune maman enceinte le crime qu'elle a commis en refusant de laisser s'exprimer ce dieu en elle, cette même puissance fondamentale, archétypique, qui lui aurait donner la force de se battre en paroles avec son mari, lui aurait assuré sa victoire et aussi sa fécondité. Tout ce qu'elle a gagné, c'est d'aller, vaincue, pleurer dans son coin. Et, comme une sainte, avec générosité, avec abnégation, elle a pardonné.

Certes, elle a cru "bien faire", mais elle s'est lourdement trompée. Le rêve alchimique vient alors lui rappeler que c'est justement en faisant "mal", qu' elle va "bien" faire.

interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

 

Et je reprends la conclusion de mon étude précédente :

Voilà la grande leçon actuelle des rêves et de l'alchimie, que, dans la bienséance, nous nous gardons bien de pratiquer. Voilà cependant, ce dont nous avons le plus grand besoin. C'est même le problème vital de notre société en décomposition : laisser s'exprimer l'animal en nous, reconnnaitre la valeur, la dignité, la divinité de notre vie instinctive, qui est la sauvegarde de notre équilibre, de notre santé, de notre joie de vivre.

 

Ce que je vous dis ici n'est pas un dogme, ce n'est pas une élucubration théorique fumeuse. Il s'agit d'un fait et d'un fait que les rêves mettent constamment en évidence. Jung l'a montré. A mon tour je viens de vous en donner de nouveau la preuve actuelle, avec un rêve reçu hier, le 17 février 2017 au matin.

 

Je vous propose maintenant une éloquente vidéo. Vous pourrez contempler la colère du lion, ressentir la puissance qui émane de ses rugissements et constater l'effroi de l'ennemi qui s'enfuit.

 

http://www.youtube.com/watch?v=7_6lLyiEpNM&NR=1&f...

 

 

Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

Lion : levif.be

Le lion a été tué : tempsreel.nouvelobs.com

Le dieu lion nubien Apedemak : Wikipedia

Buste noir de la déesse Sekhmet : antikforever.com

Bas relief de la déesse Sekhmet : egypte.antique.com

Engueulade : ?

 

 

16/03/2015

BOUSCULER, DE L'INTERPRETATION DES RÊVES,UNE LONGUE REPONSE A MARIE

 

Comprendre un rêve de travers peut avoir des conséquences dramatiques

 

Marie vient de lire le rêve de Nina qui lui conseille de frapper son voyou de fils.

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/04/2...

 

navet 2.JPG

Elle s’indigne que je puisse interpréter ce rêve littéralement et m’écrit un commentaire qui pose de graves questions.

Voici :

…quand j'ai lu votre article, vous avez soulevé une méchante blessure. Mon ex-conjoint faisait des rêves "bizarres" dont il ne parlait jamais, mais en revanche, nous en subissions les conséquences. Pendant 15 jours avec notre fille, nous avons subi la mauvaise humeur de monsieur, ses insinuations douteuses, ses colères et ses agressivités avant qu'enfin, il se décide à me dire ce qui s'est passé dans "ce" rêve. Voici sa réponse, que je vous livre mot pour mot.

"Et bien, il y a 15 jours, quand tu m'as demandé pourquoi je faisais la tête, et bien c'est parce que j'ai rêvé que tu me trompais et je ne le supporte pas".

 

la lettre.jpg

 

 

Au lieu de me poser la question directement, au lieu de parler de cette angoisse qu'il avait, mon ex-mari a préféré nous "noircir" la vie pendant 15 jours pour "ce rêve", ceci pour vous dire le nombre de fois, où avec ma fille, nous nous sommes inquiétées pour notre vie…

Je pense que si mon ex-mari avait lu cet article, je pense que je ne serais plus là pour écrire…

Ainsi, pour Marie, si son mari avait lu que le rêve de Nina était interprété au sens propre, il y aurait vu la confirmation que sa propre interprétation était la bonne et il aurait déchaîné sa colère destructrice.

Mais pourquoi n’avez-vous pas cherché quelqu’un qui puisse vous aider à comprendre ce rêve ?

Cette douloureuse expérience montre que comprendre un rêve de travers peut avoir des conséquences dramatiques.

Je pense donc, chers blogueuses et blogueurs, qu’il est important de partager avec vous ma longue réponse à Marie. Je lui présente mon travail d’interprétation pour l’aider à voir plus clair. Mes explications viendront peut être aider aussi quelques - uns d’entre vous.

Voici :

 Marie,

J’ai lu votre témoignage avec beaucoup d’intérêt et de peine. A vous lire le cœur se serre.

Toute la difficulté vient de ce que l’on ne sait pas interpréter les rêves et voilà pourquoi je les analyse sur mon blog, voilà pourquoi je les explique dans mes livres et donne toutes les clés pour en comprendre les symboles.

J’aborderai dans ma réponse plusieurs points.

 

1) Rêve prémonitoire ou scénario intérieur ?

Il règne une grande confusion au sujet des rêves et de leur interprétation. Le B A  BA de l’interprétation, c’est de savoir distinguer s’il convient d’interpréter le symbole au niveau subjectif, intérieur ou au niveau objectif, extérieur. Il s’agit donc de se poser la question :

- le personnage de mon rêve désigne-t-il une personne en chair et en os dans le monde matériel ou correspond-il à un trait personnel, un aspect psychique de moi-même dans mon monde intérieur ?

C’est là le B a BA et c’est pourtant ce qu’il y a de plus difficile.

Le plus souvent le rêveur sans expérience prend tout de suite son rêve comme s’il avait un sens extérieur et était prémonitoire. Il ne pense pas à se demander la fameuse question à retenir et que je répète : 

« A quoi ce personnage, ce scénario pourrait-il correspondre en moi, dans mon monde intérieur ?

Par exemple regardons le cas suivant :

Que dire à Frédéric Miterrand qui vient de raconter sur la chaîne people qu’il a rêvé dernièrement qu’il avait des joutes érotiques tendres et jouissives avec Manuel Valls ?

http://www.public.fr/News/Frederic-Mitterand-J-ai-fait-de...

valls et miterrand.jpg

En prenant son rêve au niveau extérieur, Frédéric Mitterand va-t-il aller faire des propositions à Manuel Valls ? Et que donne l’interprétation au niveau intérieur subjectif ? Manuel Valls désignerait alors une facette de l’ex-ministre qu’il convient de préciser.

 

2 ) Les Français doivent prendre sérieusement leurs rêves en considération et sortir des idées toutes faites. Voilà pourquoi, comme d’autres chercheurs, je fais mon travail de vulgarisation.

J’ai expliqué les rêves prémonitoires il y a bientôt huit ans sur mon blog. J’y ai consacré 11 chapitres, exemples à l’appui. Un des chapitres s’intitule :

«  Comment distinguer un rêve prémonitoire d’un rêve qui ne l’est pas. »

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2007/07/2...

 

 

Le fait est certain, Marie, il y a des rêves prémonitoires et d’autres qui ne le sont pas : ils décrivent une situation intérieure. Ainsi votre mari a commis l’erreur de croire que son rêve lui révélait un aspect de la vie extérieure. Eh bien non !

C’est pour expliquer le sens des scénarios amoureux que j’ai écrit il y a huit ans également « Amour et sexe dans vos rêves ».

livre_amour et sexe dans vos rêves.jpg

 

Sur plus de 500 pages j’ai étudié 126 rêves sur ce sujet. 3 pages sont consacrées (p. 407 à 409) à l’analyse de l’adultère. J’y ai expliqué en détails comment procéder pour comprendre le sens de ce rêve délicat.

Ainsi, pour donner une explication très succincte du rêve de votre mari, je proposerai  l’hypothèse suivante : le rêve lui montrait que son côté féminin réceptif en lui, représenté par votre image, accueillait un autre homme une activité créatrice masculine non valable. Concrètement cela voudrait dire qu’à l’époque votre mari se serait montré réceptif à un certain type d’activité : aurait-il « caressé » des idées, « embrassé » un projet, « épousé » une cause ou des opinions qui ne convenaient pas ? Le rêve lui signalait qu’il se trompait.

Évidemment, il aurait  fallu étudier le rêve avec votre mari.

On trouvera également dans mon livre sur 3 pages (378- 380) l’explication du rêve d’homosexualité comme celui de Frédéric Miterrand.

 

3 ) Votre récit donne encore une fois l’occasion de constater que souvent, ceux qui s’occupent de la santé ne s’occupent pas des rêves et ignorent tout de son langage.

Même s’il existe des professionnels qui se penchent sur le monde inconscient et ses messages, la plupart ne connaissent que Freud dont les dogmes sont pathogènes.

C’est bien, hélas, ce qu’a souligné officiellement encore dernièrement le psychiatre psychanalyste Serge Hefez sur France Inter. Il a déclaré en effet que « le travail sur le transfert est beaucoup plus intéressant que le travail de déchiffrage symbolique des rêves, qui est un peu tombé aux oubliettes. »

Voilà une parole claire, franche et nette.

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2014/03/1...

 

 

4 ) Bousculer

Vous soulignez que mon étude sur la fessée a soulevé beaucoup d’avis positifs et négatifs lors d’un groupe de discussion.

 

Si des groupes de discussion se mettent à étudier mon livre « Ces rêves qui protègent et qui guérissent », je m’attends à des tempêtes et des ouragans, des cyclones, des tsunamis. J’en ai déjà essuyé. La thérapie alchimiste redécouverte par Jung  et que j’explique, décoiffe, déstabilise, bouscule, renverse. Elle est tout sauf correcte. C’est bien pourquoi elle était secrètement gardée par les médecins alchimistes.

« Bouscule », c’est le mot que met en évidence une psychanalyste inhabituelle, qui, elle, explore l’inconscient et les rêves. Il s’agit de Mme Muriel Rojas que je suis heureuse de vous présenter.  Je prends plaisir à vous donner son commentaire sur « Ces rêves qui vous protègent et vous guérissent ».

 

J’ai … dévoré le dernier ouvrage de Christiane Riedel …:

Attendu depuis des années, le troisième ouvrage de Christiane Riedel sur le rêve comme vecteur de connaissance de soi et de thérapie est enfin disponible ! Fidèle à sa démarche de vulgarisation de l’approche jungienne, l’auteure insiste ici sur l’aspect curatif du rêve. S’appuyant sur de nombreux exemples cliniques, elle ose sortir du politiquement correct pour révéler à ses lecteurs comment le rêve, langage privilégié de l’âme, nous informe de ce qui se vit en nous et, surtout, nous prescrit les remèdes à nos maux physiques et psychiques. Enfin, à travers des cas puisés dans des époques différentes ou dans la Bible, Christiane Riedel met en lumière la dimension collective de l’activité onirique, c’est à dire l’évidence de thèmes universels et la captation par l’individu des transformations sociétales nécessaires ou en cours.

Un manuel qui bouscule efficacement et devrait, c’est à souhaiter, convaincre les lecteurs d’écouter leurs images intérieures.(1)

 

MRZMars2014.jpg

Merci à Mme Rojas. (voir la note 2 plus bas )

 

5 ) Parlons enfin de Jung, de sa façon d’interpréter les rêves et des jungiens.

Je ne peux pas répondre, Marie, à toutes les questions que soulève votre courrier. Mais je voudrais examiner le problème que pose votre dernière phrase :

Vous dîtes que le thème de l’analyse des rêves selon Jung vous est très cher. Et vous avez raison. Sur l’ordre d’un de mes rêves, je viens de consacrer mon dernier livre à vulgariser l’œuvre de Jung et l’interprétation des rêves en en montrant la portée alchimique.

Psychologie_et_alchimie_Jung.gif

Mais que voulez-vous dire quand vous parlez du thème de l’analyse des rêves selon Jung ?

Jung fait preuve d’une connaissance des rêves et des processus de l’inconscient admirable, insurpassable. J’en suis convaincue et je viens de le montrer avec mon livre. 

 

Cependant, et je vais choquer, j’oserai dire aussi, honnêtement et clairement, que sa méthode d’interprétation, telle qu’il l’expose en particulier dans ses séminaires d’analyse des rêves de 1928 à 1930 est parfaitement impraticable, oui et même insupportable.

Avez-vous lu les 1000 pages de ce séminaire ? Je les ai étudiées, je n’ai rien pu en faire. Certes Jung fait preuve d’une «  kolossale » érudition, mais je n’ai pas ses neurones et je me refuse à faire du copier coller. Jung d’ailleurs était le premier à prévenir ses élèves là contre.

JungCarlGustav-9a4df[1].jpg

 Oui, il faut enfin avoir le courage de le dire !

Je dois donc absolument souligner qu’en plus de l’œuvre alchimique de Jung, un outil indispensable permet de comprendre les rêves : c’est la technique de l’interview, créee il y a environ 40 ans par le Dr en psychologie clinique, l’Américaine Gayle Delaney.

 

appareil phot.JPG

Avant même de connaître Jung, j’ai adopté cette technique dès que j’en ai eu connaissance en 1983 et je l’enseigne en France depuis 1989. Malheureusement, selon mon expérience, la plupart des psys ne font pas le moindre effort pour s’y intéresser. Ils ne m’ont manifesté que mépris quand j’ai tenté à plusieurs reprises de leur parler de cette approche déjà il y a 20 ans, en 1996, après la publication de mon premier livre «  Rêves à Vivre », où j’explique cette technique sur 125 pages. Beaucoup d’entre eux ne savent pas interpréter les rêves. Je le constate douloureusement et le déplore. A ma connaissance, dans leurs écoles un programme de formation à l’interprétation des rêves n’existe pas. On y aborde rapidement le sens d’images déjà répertoriées. Et les nouvelles images ?

 

livre_reves à vivre.jpg

Il est savoureux de constater que par ailleurs d’autres psychothérapeutes ont plagié mon travail, comme celui de Gayle.

Mais l’essentiel est bien que le travail avec les rêves se répande. 

 

Pour moi, comprendre l’approche alchimique et spirituelle des rêves redécouverte par Jung est aussi indispensable que pratiquer la technique de l’interview de Gayle Delaney.

Bien des psys se privent à mon avis de ces deux outils complémentaires extrêmement efficaces.

J’expose sur mon blog la façon dont j’interprète les rêves dans des dizaines d’analyses, et même dans des leçons d’interprétation des rêves. Vous en trouverez les liens ci-dessous. Je vous invite, Marie, à lire ces études qui vous permettront d’entrer plus avant dans le monde fabuleux et bienfaisant des rêves.

 

J’apprécie la courtoisie dont vous faites preuve en me présentant vos excuses. Pour moi, vous n’avez pas à vous excuser. Vous m’agressez, je vous réponds dans détours, c’est le jeu, c’est une joute qui fait partie des échanges. C’est un exercice qui se révèle souvent des plus productifs.

J’apprécierais que vous me donniez le lien avec votre site Facebook pour y lire votre éventuelle réponse à ma lettre.

Je vous remercie de votre franchise qui m’a permis de mieux vous comprendre et m’a fourni l’occasion de vous donner quelques explications sur mon travail et sur les rêves que je vous invite à explorer avec une nouvelle ouverture d’esprit.

Pour vous aider à vous familiariser avec l’interprétation des rêves vous trouverez ci - dessous différentes petites leçons d’interprétation.

 

 

 Chers blogueuses et blogueurs,

j’ai peut être attisé votre curiosité au sujet des rêves d’adultère. Mais ma réponse à Marie est longue et pour ne pas alourdir ce post, je ne peux pas vous en parler aujourd’hui. Je prendrai ma revanche la fois prochaine et je vous expliquerai comment procéder pour comprendre ce scénario inquiétant.

sphinx_chimera_hi[1].jpg

 

Notes

(1) http://refletsmrz.blog4ever.com/selection-transpersonnel-...

(2) Muriel Rojas Zamudio
Psychanalyse et art-thérapie transpersonnelle
Pointe Mazière 36160 Pérassay
murielrojas@hotmail.com

06 81 08 06 98

site: http://refletsmrz.e-monsite.com/

Auteur d’un joli livre de contes : « Personnaginaires »

 

muriel rojas.jpg


 

Pour commencer à déchiffrer vos rêves :

Vous pouvez débuter par la lecture de l’étude : « Un chat nommé Sheba ».

Vous y trouverez à la fin la liste d’une dizaine d’étude de rêves où le symbole du chat a chaque fois un sens différent.

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/05/1...

 

Vous trouverez plusieurs post où j’ai expliqué comment procéder avec la technique de l’interview pour déchiffrer un symbole et entre autres :

- Un ancien copain, 24 juillet 2009

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/07/i...

 

- Petit cours d’interprétation des rêves : 01 novembre 2010

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/11/0...

 

- La nouvelle façon d’interpréter les rêves : 14 avril 2011

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/04/i...

 

 

Illustrations

Merci aux artistes et aux photographes qui m’ont permis d’illustrer mon blog.

Le gamin Navet, croquis de Victor Hugo.

La lettre, de l'artiste français Enjolras

Montage : Frédéric Mitterand et Manuel Valls

Mme Muriel Rojas

Carl Gustav Jung

Gayle Delaney et Christiane Riedel (de gauche à droite)

The Sphinx and the Chimera, de l'artiste anglais Hawkins, Louis Weldon, (1849-1906)

12/03/2014

DES NOUVELLES ET DES JOURNALISTES

Chers amis,

 

Non, je ne vous ai pas oubliés, tous les jours je pense à vous.

Non, je ne me repose pas, je n’arrête pas d’écrire et de travailler et pourtant je n’ai rien déposé pour vous sur mon cher blog depuis plus de deux mois.

Aujourd’hui j’ai décidé de m’arrêter et de vous donner quelques nouvelles.

 

Les journalistes s’intéressent aux rêves, c’est une mode qui va et vient. Pour l’instant elle vient. C’est ainsi que dernièrement, plusieurs journalistes ont visité mon blog pour se renseigner sur les rêves et mon travail d’interprétation, qui leur a semblé valable.

 

En janvier c’est le journaliste Christophe Doré, grand reporter au Figaro Magazine.

Capturer.JPG

Il m’écrit pour me dire qu’ il a repris mon étude du rêve de Jules César (1) pour la mentionner dans son article sur le thème « Ce que disent nos rêves ».

Je vous donne un extrait :

Christophe Doré souligne que les neurosciences sont impuissantes pour comprendre le sens des rêves et écrit :

« …ces avancées dans le domaine des neurosciences n'ont guère permis aux psychiatres et psychanalystes de progresser sur l'analyse des rêves, chère à Freud et à Jung, comme outil thérapeutique. «Même si les rêves partagent des traits communs, le contenu d'un rêve reste unique et son sens relève d'un champ auquel les méthodes et les outils des neurosciences ne permettent pas d'accéder», regrette Elizabeth Hennevin, professeur de neurosciences à Nanterre. »

Le journaliste oppose ensuite Tobie Nathan et Christiane Riedel et sa réflexion finale n’est pas faite pour me déplaire :

 «L'interprétation reste une question compliquée, ajoute Tobie Nathan.

 

imagesCAC3NE3S.jpg

 Un rêve ne peut pas se démonter avec exactitude. Il ne permet pas de dire que telle chose signifie toujours telle autre. On trouve rarement des significations ­directes. Le problème provient du fait qu'il existe autant d'éléments possibles dans les rêves que d'idées dans le monde.»

L'anecdote d'un rêve de Jules César, ­relaté par la thérapeute Christiane Riedel, fondatrice de l'académie pour l'interprétation des rêves, est amusante à ce titre. A 31 ans, Jules César n'est encore que magistrat en Espagne. Il rêve alors qu'il viole sa mère. Troublé, il va interroger un prêtre qui donne sa vision: César violera Rome, sa mère-patrie, en lui imposant sa volonté malgré les résistances de la cité. Suétone va même plus loin enaffirmant que les prêtres «déclarent que ce rêve lui annonce l'empire du monde, cette mère, qu'il a vue soumise à lui, n'étant autre que la Terre, notre mère commune». César prendra rapidement le chemin de Rome pour la destinée qu'on lui connaît.S'il avait consulté un psy, peut-être aurait-il conclu à une tout autre interprétation et plutôt débouché sur vingt ans d'analyse! »

cesar 2.jpg

divan.JPG

Vous pourrez lire l’article complet sur le site du Figaro

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/01/24/21896-science-enquete-sur-sens-reves

 

Début février, c’est une autre journaliste du Figaro, Assma Maad, qui m’envoie un mail. 

Elle me demande mon avis sur un article du magazine américain « Slate » au sujet d’une étude publiée dans la revue Journal of Sleep.  Cette étude révèle que « les hommes ont tendance à rêver de tremblements de terre et les femmes songent à leur relation. »

J’ai considéré que cette étude n’avait rien de scientifique. Elle se fonde sur les rêves de quelques centaines de personnes au Canada et prétend être valable pour les milliards de rêves qui sont rêvés chaque nuit par des milliards de personnes sur la terre. Pour cette raison et d’autres, l’article du journal Slate ne m’a pas paru sérieux.

Vous pourrez vous faire votre propre opinion avec ce lien :

http://www.slate.com/blogs/xx_factor/2014/02/03/nightmare_study_men_dream_about_natural_disasters_women_dream_about_relationships.html?wpisrc=burger_bar

 

Fin janvier, l’attachée de production de France Inter, Elodie Piel, me contacte. 

Elle m’invite le mercredi 5 mars à l’émission de Guillaume Erner « Service public », de 10 h à 11h.

service_public_-_guillaume_erner[1].png

 

Je m’y suis donc rendue et l’émission s’est bien déroulée. Vous pourrez l’entendre avec le lien suivant :

http://www.christiane-riedel.fr/France_Inter.mp3

 

Tout au long de l’émission, j’ai apprécié le dynamisme de Guillaume Erner pour rythmer et varier son émission, et surtout sa courtoisie : il a en effet plusieurs fois cherché à me donner la parole en face des deux autres invités qui prenaient largement leur place.

Guillaune Erner avait réuni des personnes d’avis très différents.

Sur le plateau se trouvaient donc en face de moi Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste, un homme habile et brillant.

hefez[1].jpg

 

Voici quelques uns de ses propos que vous pourrez écouter à 14 : 54. Il explique :

«  Un rêve sans interprétation est comme une lettre qui n’a pas été lue.

Il y a deux aspects dans le travail de Freud, l’aspect symbolique avec ses grands symboles universels,  le chapeau… »

Guillaume Herner l’interrompt :

- Vous y croyez , vous ? Serge Hefez reprend :

« - Je trouve que ça n’a pas beaucoup d’intérêt. L’apport de Freud c’est la force de l’interprétation, justement ce travail de déchiffrage, c’est à dire ce qui se passe entre le psychothérapeute et le patient, c’est un travail de rencontre. » (C’est moi qui souligne.)

divan freud.JPG

 

Quant à moi, je reviens sur les symboles freudiens dits universels que le psychiatre ne trouve pas intéressants et je lui demande :

« - Mais Monsieur, en tant qu’homme, dîtes-moi, est-ce qu’un couteau c’est un sexe ? »

La réponse est fuyante :

« - Pas forcément, ça peut l’être, ça peut ne pas l’être… »

Mr Hefez, qui ne paraît pas avoir un sens très exact de l’analogie, poursuit :

« - C’est exactement ce que je suis en train de vous dire : l’interprétation des rêves est un travail qui se fait à deux et le travail de Freud sur le transfert et l’interprétation est beaucoup plus intéressant que le travail de déchiffrage symbolique des rêves qui est un petit peu tombé aux oubliettes. »

introduction-au-transfert[1].jpg

 

 

Je dois dire que je ne comprends pas :

Quel est cet apport de Freud, cette force de l’interprétation, ce travail de déchiffrage dont il parle ?

Quelle est la différence entre le travail de l’interprétation et le travail de déchiffrage symbolique des rêves ? De quelle interprétation parle donc Mr Hefez ? Qu’est-ce que ce travail sur le transfert et l’interprétation ?

Voilà une habile récupération des mots et un mélange qui jettent la confusion.

De ces échanges j’ai retenu ceci :

Actuellement le psychothérapeute centre son travail sur la relation avec le patient, la célèbre relation appelée « transfert ».

Il n’est donc plus question d’interpréter les rêves, tel que j’en comprends le travail et le pratique.

Qu’on le dise alors bien haut. Si j’ai bien compris, Mr Hefez a l’immense mérite de faire une déclaration très honnête :

Maintenant les psys, au moins les freudiens, n’interprètent plus les rêves.

Et je demanderai : Pour la majorité d’entre eux, l’ont-ils jamais fait ?

Et hop, le tour est joué : comme on est incapable d’interpréter un rêve, on déclare que « le transfert est le véritable travail d’interprétation »  ( ça veut dire quoi ?), que « le déchiffrage des symboles du rêve n’est pas intéressant » et ne sert à rien, la thérapie a donc lieu sans lui ! Et voilà de nouveau « le rêve aux oubliettes » !

Guillaume Erner est intervenu en soulignant mon désaccord et m’a donné la parole.  Déplorant cette désinvolture de la psychanalyse, j’ai évoqué l’existence des travaux de Gayle Delaney et de la technique de l’interview. Cela n’a pas excité la curiosité des deux invités.

 

A côté de moi se trouvait le neurobiologiste Mr Jean Pol Tassin, un homme charmant, directeur de recherche à l’INSERM.

Mr Tassin vient d’écrire un petit livre chez PUF : « Les 100 mots du rêve ».

9782130609506_1_75[1].jpg

 

Ces « 100 mots » expliquent diverses notions ou des produits chimiques.

J’ai pris le soin de lire ce livre deux fois avant l’émission. Je me suis prodigieusement ennuyée et je n’ai rien pu retenir du fatras où sont fourrées en désordre 100 énumérations fastidieuses. Ce qui en revanche m’a frappée, c’est que Freud est constamment mentionné alors que le mot inconscient n'st pas expliqué, pas d’explication non plus sur le mot rêve.

Les travaux de Michel Jouvet sont contestés : maintenant on ne parle plus de sommeil paradoxal avec rêves, puisque c’est en se réveillant que le rêveur se fabrique son rêve.

Inutile de vous dire mon désaccord complet avec mon aimable voisin. Il n’a aucune connaissance des rêves, ignore par exemple la réalité des rêves prémonitoires. Pour lui ce sont des histoires qu’on se raconte volontairement.

Quand, avant l’émission, je lui ai demandé pourquoi il ne parlait pas de Jung dans son livre, il m’a répondu qu’il ne connaissait pas Jung.

J’étais stupéfaite et profondément navrée pour Mr Tassin.

Voilà le niveau d’un chercheur scientifique, directeur de recherche à l’ Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.

310842_logo_INSERM[1].jpg

 

Au lieu d’actualiser ses connaissances, Mr Tassin, neurobiologiste, exclut volontairement les travaux de chercheurs et non des moindres, et se limite à des conceptions soit dépassés soit restreintes, auxquelles ils veut donner une portée générale. Ainsi, alors que le célèbre médecin neurologue, le Professeur psychiatre Carl Gustav Jung ( n’en jetez plus !…) n’a pas cessé de démontrer que le rêve joue un rôle thérapeutique de compensation par rapport au conscient, le directeur de recherches de l’INSERM, lui, qui s’occupe aussi de la santé, l’ignore.

homme_et_ses_symboles[1].jpg

C’est consternant ! C’est grave.

 

Les Français ne sont pas tous prêts à entendre que le rêve est thérapeute et garant de la santé !

Voilà en ce qui concerne l’émission sur France inter qui a été pour moi fort  intéressante et a révélé encore une fois la toute puissance persévérante de l’obscurantisme freudien qui règne en France.

 

En rentrant mercredi chez moi, je trouvais le mail d’une journaliste qui venait de m’entendre à la radio. Le voici :

« Je me permets de vous contacter à propos d’un prochain article à paraître dans le magazine « Management », dont le thème est "rêve et travail". Seriez-vous disposée à répondre à quelques questions par téléphone dans les jours qui viennent ?

Merci d'avance pour votre réponse. »

Eve Ysern

 

z0162_couv_management[1].jpg

 

 

Je me suis donc entretenue avec Mme Ysern, à qui j’ai communiqué la liste des liens avec les articles de mon blog, où les rêves parlent du travail dans les entreprises. Vous trouverez cette liste ci dessous, si le sujet vous intéresse.

Mme Ysern fut très surprise d’apprendre que de nombreux chefs d’états et chefs d’armées avaient été conseillés par leur rêves : entre autres Alexandre, César, Lincoln, Bismarck, Patton. Ces hommes ne sont-ils pas en effet de grands managers ? Je lui ai donc également communiqué la liste des rêves à ce sujet. Vous les trouverez facilement avec les liens ci-dessous.

 

Ces quatre journalistes m’ont contactée après avoir regardé mon blog. Je pense pouvoir dire que c’est là l’indice qu’ils ont trouvé mon travail sérieux. Voilà 7 ans que je prends soin de vous y exposer des études sur les rêves, 7 ans que j’y prends un immense plaisir.

Vous me manquez, mes chers amis, blogueuses et blogueurs. Si j’ai eu la joie de vous retrouver sur le blog cette semaine, pour vous donner des nouvelles, je pense que ne le pourrai plus dans les mois qui suivent. Mais je reviendrai dès que je le pourrai.

 

Amicalement

Christiane

 

Christiane.JPG

 

 

Illustrations

Je remercie les photographes dont les photos m’ont permis d’illustrer mon blog.

Christophe Doré : fr.viadeo.com

Tobie Nathan : babelio.com

Psychanalyse : mortel-ransfert.com

Assma Maad :twwtrland.com

Eldie Piel : copainsdavant.linternaute.com

Guillaume Erner :clg-maudre-maule.ac-versailles.fr

Serge Hefez : franceinter.fr

Freud : slate.fr

Transfert : autourdeflorence.fr

Jean Pol Tassin : daylimotion.com

Freud par Salvador Dali en 1938 : salvdordaliexperts.com

Management : intelligence-créatrice.com

Christiane Riedel

 

 

Vous trouverez sur le blog :

 

(1) Le rêve de Jules César qui vécut à l'époque bénie où Freud n'était pas né

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/09/16/le-reve-de-jules-cesar.htm

 

Les rêves et le travail

 

Rêves reçus par des patrons

Rêves variés sur les hommes d'affaires, sur l'esprit qui les anime selon leur situation

1 )

Dieu homme d'affaire, vu par un homme d'affaire américain vers 1930

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/03/30/il-est-un-reve-etrange-et-debonnaire.html

Interprétation du rêve précédent

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/04/22/il-est-un-reve-etrange-et-debonnaire-interpretation.html

 

2 )

Dieu, un homme d'affaire juif capitaliste dans le rêve d'un sénégalais

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/09/06/initiation.html

 

3)

L'esprit d'une entreprise c'est rendre d'abord un service

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/09/27/cherche-business-man-de-coeur.html

4)

Le rêve très drôle de l'homme d'affaire Chrisdocti. "Carla Nicolas et moi" : le rêveur un patron noir émigré au Canada doit oser prendre ses privilèges de patron

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/04/28/nicolas-carla-et-moi-et-moi-et-moi-j-ai-reve-du-president1.html

 

Mon interprétation du rêve du patron Chrisdocti, qui a fait "couler beaucoup d'encre" sur mon blog.

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/05/04/2-interpretation-du-reve-carla-nicolas-et-moi.html

 

5)

Réponse à quelqu'un qui n'aime pas que les patrons gagnent de l'argent

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/05/08/diabolique.html

 

 

Rêve reçu par un responsable de la comptabilité qui dénonce les erreurs de management dans une association

1)

nécessité de dire avec authenticité

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/11/08/tro-bien-rase.html

 

Rêves reçus par des employées et leur rapport avec leur patron

1)

savoir le travail que l'on veut faire et se décider

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/07/24/un-ancien-copain.html

 

2)

s'écraser et faire le travail que la chef vous demande

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/11/29/barbara-va6t6elle-mourir.html

 

 

Les rêves et les chefs d’états ou d’armées

Au sujet d'Alexandre le Grand, 300 ans av. J.C.

1

Rêve d'Alexandre qui lui permit de conquérir l'imprenable ville de Tyr

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/08/08/un-celebre-jeu-de-mots.html

 

2

Comment deux rêves de deux personnes qui ne se connaissaient pas sauvèrent la ville de Jérusalem ( Alexandre et le grand prêtre de Jérusalem)

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/08/24/alexandre-et-le-grand-pretre-jaddus-a-jerusalem2.html

 

Au sujet de Jules César

1

L'extraordinaire rêve de Jules César

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/09/16/le-reve-de-jules-cesar.htm

 

2

Rêve de la femme de Jules César qui lui annonce la mort de son mari

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/09/29/le-reve-et-la-mort-de-jules-cesar.html

 

Au sujet d' Abraham Lincoln

Son rêve lui annonce sa mort et il ne fait rien pour l'éviter

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/12/12/le-reve-et-la-mort-d-abraham-lincoln.html

 

Au sujet du chancelier Bismarck :

Comment un rêve lui annonça qu'il gagnerait la guerre contre l'Autriche

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/03/04/le-reve-de-bismarck-mon-interpretatio-et-une-autre.html

 

Au sujet du Général Patton

Comment ses rêves le guidaient pour libérer la France, la Belgique et le Luxembourg en 1944

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/03/19/les-reves-d-un-general-ahurissant.html

 

Au sujet d'un diplomate hollandais

Comment un diplomate fut guidé par son rêve pour travailler pour la paix pendant la guerre froide dans les années 80

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/03/28/le-reve-d-un-diplomate-hollandais1.html

 

 

25/03/2011

UN LIVRE AU TITRE ABUSIF

La lecture du commentaire de Jehan dernièrement m'a incitée à vous donner mon avis sur le livre qui vient de paraître " La nouvelle interprétation des rêves" de Tobie Nathan. Voici ce commentaire ci dessous :

Chère Madame,

Il m'arrive de temps en temps de venir visiter votre blog et de venir apprécier vos interprétations de rêves qui sont toujours orientées vers une recherche de précision et de profondeur. Concernant votre commentaire à propos du nouveau livre sur l'interprétation des rêves de Tobie Nathan, tout en ne connaissant pas ce livre, il me semble qu'il y a toujours quelque chose de bon à prendre dans chaque livre et que cela participe à sensibiliser le plus grand nombre au fait que les rêves ont un sens qu'il nous faut décoder.

A ce sujet, il existe un très bon livre, d'auteurs canadiens, "rêves et symboles" de Kaya et Christiane Muller aux éditions UCM.CA, que vous devez certainement connaître, puisque j'ai cru comprendre que vous êtes allée au Canada, et qui va tout à fait de le même sens que vous, concernant la profondeur des interprétations.

Tout ceci pour dire, qu'il y a bien sûr de tout sur le marché, mais il existe aussi de très bonnes lectures qui nous permettent d'avancer dans ce domaine et je tenais à mentionner les écrits de valeur.
Bien à vous
Johan

Écrit par : Johan | 18.03.2011

 

Cher Monsieur,

 

J’ai lu votre commentaire avec intérêt. Je constate que vous comme moi, nous sommes animés du même désir d ‘aider les lecteurs dans leur lecture. Vous le faites en leur signalant de bons livres à votre avis, je le fais en leur signalant les mauvais. Il y a autant de bonté de votre côté à prévenir mes lecteurs de ce qui est bon, que du mien à les prévenir de ce qui est mauvais. La différence est que vous en tirez de la considération et moi, malgré mon courage, peut être quelques reproches.

 

J’en viens à votre commentaire, je répondrai à la première partie sur le livre de Tobie Nathan :

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot

Vous écrivez :

« Il me semble qu'il y a toujours quelque chose de bon à prendre dans chaque livre ».

Je ne vous contredirai pas sur cette affirmation de principe qui correspond à une attitude de bonne volonté bienveillante.

Cependant, si je me permets d’écrire comme je le fais sur mon blog au sujet de Tobie Nathan,  c’est qu’il est des situations où le mal doit être discrédité ouvertement, avec courage, honnêteté et rigueur  intellectuelles. Je choisis cette dernière attitude.

J'ai appris à dire ce que je pense, au risque de déplaire :

J'ai lu deux fois «  La nouvelle interprétation des rêves », j'ai écouté 3 émissions avec Tobie Nathan en direct sur différentes radios. Les interprètes de rêves qui m’entourent l’ont écouté sur toutes les radios et à la télévision. Nous sommes tous du même avis et consternés.

 

Ce livre est en fait très inégal.

Certes il arrive à Tobie Nathan de parler des rêves avec élégance et même avec une certaine poésie et certains passages sont très justes. Mais dans son livre, il ne présente jamais une nouvelle façon d’interpréter les rêves.

 

Il parle par exemple des recherches de Michel Jouvet en France. 

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrotrêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot  

 

La psychanalyse conteste les résultats objectifs, scientifiques de Michel Jouvet. Mais l’escroquerie scientifique de Freud et la psychanalyse sont maintenant dénoncés .

Michel Onfray, après d'autres, l'a démontré dernièrement en leur appliquant du vitriol au karcher.

 

 

 

  rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot 

Cependant, tout en ayant l'air de contester Freud par devant, Tobie Nathan le réhabilite par derrière.

Le pire de l'affaire, pour un ethnopsychiatre, professeur de psychologie à l'université Paris VIII, c'est qu'il passe sous silence tout le travail de son célébrissime prédécesseur, l'ethnopychiatre Carl Gustav Jung, qui a étudié environ 80.000 rêves de ses patients et des différents peuples  à travers différentes époques, qui a écrit plus de cinquante livres reconnus dans le monde entier et qui font autorité.

Un journaliste a demandé à Tobie Nathan pourquoi il ne parlait pas de Jung. Le professeur de psychologie a répondu qu’il ne connaissait pas Jung. Voilà l’état de la psychiatrie universitaire en France.

Cela s'appelle de la malhonnêteté intellectuelle et de la désinformation.

 

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",jung,e.perrot,onfray,jouvetrêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",jung,e.perrot,onfray,jouvet   

 

Qu’en pensez-vous, monsieur ? Vous qui prenez à cœur de dire qu’ « il existe aussi de très bonnes lectures qui nous permettent d'avancer dans le domaine de l’interprétation des rêves »  et tenez « à mentionner les écrits de valeur. » 
Il semblerait que ce soit le travail d’un professeur d’université que de faire des recherches sur les rêves et leur interprétation. Mais toutes les recherches de Mr Nathan sont tournées vers le passé et il ignore tout des recherches actuelles foisonnantes, qui ont lieu aux Etats Unis et en Europe, en particulier au sujet de nouvelles façons d’interpréter les rêves.

 

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvetrêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvetrêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet

 

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet 

 

        

 

 

 

La célèbre critique faite à Freud convient aussi très bien au livre appelé « La nouvelle interprétation des rêves ».

Dans ce livre, « il y a beaucoup de bon et de nouveau, mais ce qui est bon n’est pas nouveau et ce qui est nouveau n’est pas bon. » Je ne considère pas comme nouvelles les références à Michel Jouvet, les résultats des recherches du célèbre neurobiologiste sont connus depuis bientôt un demi-siècle et ne prétendent en aucune façon permettre d’interpréter les rêves.

 

Tobie Nathan est incapable d'interpréter un rêve. Il en parle, il parle des interprètes d'autrefois, mais son livre n'a rien à voir avec une nouvelle interprétation des rêves. Dans ses lignes, je le répète, il n'y a aucune véritable nouvelle interprétation, les interprétations de rêves qu’il fait personnellement sont rares et ne sont que des élucubrations intellectuelles.

Certaines pages de cette «  nouvelle interprétation des rêves » sont affreuses et racontent n'importe quoi, elles sont mêmes dangereuses, en particulier, entre autres, les prétendues interprétations sur les rêves sexuels qui sont carrément des fantasmagories.

Je vous recommande la lecture des quatre pages 198 à 202 sur l’interprétation des rêves sexuels.

Je vous propose de comparer avec le travail d’interprétation que je présente dans mon livre «  Amour et sexe dans vos rêves »  aux éditions Trajectoire. Il n’existe pas un ouvrage en langue française ou anglaise, qui étudie ce sujet avec autant d’approfondissement et d’exemples : 535 pages, des centaines de symboles qui n’ont jamais été analysés auparavant.

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvetrêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet 

 

Ce travail que j’ai accompli pendant plus de 20 années pour pouvoir écrire ce livre me permet de dire que les affirmations de Tobie Nathan au sujet des rêves sexuels en particulier, sont des affabulations qui n’ont rien d’une psychologie scientifique.

 

Alors que je démontre avec l’analyse logique et rigoureuse de 126 rêves le sens de la sexualité dans les rêves, Tobie Nathan ignore tout de la psyché inconsciente, ignore son fonctionnement, ignore  la valeur symbolique des images ;  il interprète ces rêves sexuels grossièrement, au niveau matériel extérieur, comme étant un moment de contact concret, charnel, réel avec des « maraudeurs nocturnes », (venant d’où ?) des « démons visiteurs », « Dieu » y compris, qui viennent attirés par les possibilités sexuelles des dormeuses. Et les dormeurs alors ? On n’a pas fait mieux lors de l’Inquisition.

 rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet

rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvetrêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet  

 

Ces interprétations sont grotesques, obscènes, insanes. Et je ne mentionne pas les autres.

Achetez le livre et lisez les.

 

Quand je vois ce livre, je pense de plus en plus qu'il devient vraiment urgent de développer la culture de l'inconscient en France. Tobie Nathan ne le fait pas parce qu’il ne connaît pas ce sujet et le refuse. Il dit même à la radio que l’inconscient n’existe pas.

 

Encore une fois, parler des rêves, des interprètes d'autrefois et des interprétations, c'est très facile, c'est de la compilation. Interpréter les rêves, c’est beaucoup plus difficile.

Pour y parvenir, il faut un esprit neuf, ouvert, créatif et rigoureux. Dans ce domaine Tobie Nathan ne s’est donné que le mal de répéter avec de jolies formules ce que d’autres avaient dit avant lui.

Il fait autorité, et en reprenant à son compte le titre du premier livre de Freud, il s’arroge une place égale à celle du médecin viennois. En réalité, comme ce dernier, il fait des ravages en répandant beaucoup d'idées fausses et de fausses connaissances, mélangées à quelques affirmations justes, ce que les gens non avertis et non instruits dans le domaine des rêves, sont incapables de discerner.

C’est là qu’ intervient mon rôle d’interprète de rêves, pour dénoncer les ouvrages fallacieux et indiquer à mes lecteurs, comme vous le faîtes aussi, les auteurs, les livres et les outils convenables pour comprendre leurs rêves par eux-mêmes.

           

J’apprécie beaucoup la façon dont vous participez à la vie du blog en déposant votre commentaire, et je vous en remercie. Ces échanges sont toujours stimulants pour moi.

 

Très cordialement

 

 rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet

 rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet

  rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,rêves à vivre,tobie nathan,la nouvelle interprétation des rêves",Jung,E.Perrot,Onfray,Jouvet                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteurs et livres

Tobie Nathan

La nouvelle interprétation des rêves de Tobie Nathan, éd. Odile Jacob

Michel Jouvet

Le sommeil et les Rêves de Michel Jouvet, éd. Odile Jacob

Michel Onfray

Le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne, de Michel Onfray, ed. Grasset

Carl Gustav Jung,

La dialectique du moi et de l’inconscient, de Jung, éd. Folio essais

L’homme et ses symboles, de Jung, éd. Laffont

All about dreams de Gayle Delaney, ed. Harper San Francisco

Sacred Encounters with Jesus de Scott Sparrow, éd. Paperback

La Voie de la Transformation, Etienne Perrot, éd. la Fontaine de Pierre

Amour et Sexe dans vos Rêves, de Ch. Riedel, préface du Dr Gérard Leleu, éd. Trajectoire

Sexualité, la voie sacrée, du Dr Gérard Leleu, éd Albin Michel

Femme, knimairaworld.com,  déployant les filets de ses capacités sexuelles pour y attirer les maraudeurs de la nuit qui y sont pris et ont alors des relations charnelles dans les rêves sexuels, comme l’écrit Tobie Nathan pour interpréter les rêves sexuels.

Expérience sexuelle en rêve avec un maraudeur : sabbas.blogspace.fr

Rêves d’hier et d’aujourd’hui, de Marie Louise von Franz, éd. Jacqueline Renard, La Fontaine de Pierre

Mystique de la Terre, Etienne Perrot, éd. La Fontaine de Pierre.

Rêves à Vivre, Manuel pratique et spirituel d’interprétation des rêves de Christiane Riedel, éd. de Mortagne.

 

05/06/2009

L' INCUBATION DE CAROLINE 2 : DIEU EXISTE-T-IL ?

 Il y a une dizaine de jours, nous avons laissé Caroline déconcertée. La jeune femme a écrit à ses rêves et leur a posé une question :

« A mes rêves :

Vous venez la nuit répondre à mes questions. Mais s'il vous plaît, qui êtes-vous ?  Est-ce que c'est Dieu qui répond dans mes rêves ? Et même, est-ce que Dieu existe ? »

Capturer 1.JPG
Elle a bien rêvé, mais la réponse ne lui semble avoir aucun rapport avec sa question. C'est une réponse qui n'a pas l'air d'en être une. Elle n'a pas vu et vécu un scénario avec des images, des événements, elle a reçu plutôt une impression très forte, qu'elle ne comprend pas : Elle s'est trouvée dans le noir qui l'a marquée par une sensation puissante de vide. C'est tout. Et elle s'est réveillée.

Déroutée, elle s'est dit :

« - Bon ! Eh bien, t'as eu ce que tu voulais. T'es une gourde ! T'as voulu poser une question idiote... tu l'as eue ta réponse ! Il n'y a pas de réponse. T'en as pas reçu.

Elle repense à son rêve, elle ressent cette impression qui l'a pénétrée, qui l'imprègne, qui la touche :

- Rien, le vide. Il n'y a pas de Dieu. Le noir... Dieu n'existe pas... Ca t'apprendra à poser des questions qu'il ne faut pas poser. Maintenant, t'assumes.

Et, désemparée, elle se répète :

-T'as pas de réponse...Rien du tout. Pas de Dieu. »

pensante 4.jpg

 

Elle a raconté son expérience nocturne à sa tante qui lui a conseillé de se tourner vers moi pour tenter d'obtenir des explications.

Et dernièrement, Caroline m'apporte son rêve. La jeune femme veut savoir si son rêve lui a répondu ou non, s'il y a quelque chose à comprendre ou non. Elle me raconte :

 

 Rêve

« Dans mon rêve, tout était noir, j'étais dans le noir, il n'y avait rien, tout était vide, c'était le vide. J'avais une impression profonde, c'était très  intense, très puissant et en même temps très simple, infiniment calme et silencieux.

Voilà, c'est tout ».

ardoise-noir-xl.jpg

 La jeune femme me regarde avec son visage charmant, ses grands yeux sérieux m'interrogent intensément.

Et moi, je me sens émerveillée. Quelle réponse ! Si simple !

Je reste silencieuse, recueillie un instant, cherchant comment expliquer à Caroline le sens de ce qu'elle a vécu dans son rêve.

Puis, je lui demande :

« - Caroline, vous savez ce qu'est une anagramme ?

- Euh ?

- C'est un jeu de lettres comme au Scrabble, on met les lettres d'un mot dans un autre ordre et l'on obtient un mot différent.

- Ah oui ! Je sais, c'est comme ça qu'avec mon prénom : « Caroline », on peut former le mot « Cornaline ».

- Exactement. Alors, quelle est l'anagramme de VIDE ?

Caroline cherche et s'amuse avec les lettres sur sa feuille : VEDI ?...DEVI ?... Ah ! DIVE,... la dive bouteille... Qu'est-ce que ça veut dire ?

J'explique :

- DIVE, c'est le féminin de divin. Et c'est l'anagramme de VIDE. Maintenant, regardez un peu le mot en considérant que le V et le U, c'est la même lettre. Dans l'Antiquité, les Romains écrivaient le U comme un V.

chartreuse-malissard-inscription-romaine.jpg

 ( AVIIORVM se lit AVIIORUM et signifie «  des Avéiens »)

 Alors, Caroline, l'anagramme de VIDE ? C'est quoi ?

- C'est DIEU ?

- Oui, tout à fait. Les rêves jouent souvent avec les mots. Nos ancêtres le soulignaient déjà, ils connaissaient bien l'anagramme de VIDE qui joue avec DIEU.

Vous savez Caroline, toutes les chercheuses et les chercheurs de Dieu sur la voie spirituelle ont toujours et partout dit que le Vide, c'est Dieu. C'est quelque chose que le conscient, l'intellect, le mental ne comprend pas, c'est pourquoi Dieu vous apparaît en noir dans votre rêve. « Un dieu compris n'est pas un dieu ». Le divin dépasse l'humain.

Et aujourd'hui, comme autrefois, nombreux sont les chercheuses et chercheurs de Dieu, chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, ou d'autres encore, qui vous parleront de la Vacuité de Dieu, du Vide, mais je ne vais pas vous faire un cours de théologie.

 

Je m'arrête un instant puis reprends :

- Dîtes-moi Caroline, avec ces explications, qu'est-ce que vous pensez de votre rêve ? Quelle est sa réponse à votre question ?

Caroline me répond avec hésitation.

- Mme Riedel, vous voulez dire que le rêve, c'est Dieu ? 448901_la-fille-du-rer-09_85x85.jpg

- Comment, dis-je en riant ? Mais moi je ne dis rien du tout ! C'est votre rêve, qui vous répond à vous personnellement. En ce qui me concerne, si je peux vous expliquer votre rêve, c'est parce que j'ai reçu moi-même un rêve qui me disait la même chose. Je ne suis pas la première à recevoir cette même information que votre rêve vous donne aussi. Je l'ai raconté dans mon livre « Rêves à Vivre » :

- J'aimerais bien vous entendre raconter votre rêve, s'exclame Caroline avec curiosité.

Son intérêt me touche et je lui réponds avec plaisir.

 

Mon rêve

 " Dans mon rêve, Caroline, je me retrouvais dans l'atelier de rêves que je venais d'animer la veille. Les participants étaient des psychothérapeutes d'orientation freudienne qui voulaient apprendre l'interprétation des rêves. Ils étaient là aussi dans mon rêve. La pièce était disposée comme un lieu de culte et je me tenais face au public, pour parler.

 

culte.JPG 

Tout d'un coup, je me suis sentie poussée pour expliquer mon point de vue dans lequel je travaillais et je m'écriai :

 "Je vous parle du fond du coeur, du fond de mes tripes, je vous dis ce que je sens, ce que je sais, ce que j'ai appris sur la voie des rêves. Les rêves, dis-je fortement, c'est la voix de Dieu, c'est la façon naturelle  que Dieu a de parler directement aux hommes, et tous les problèmes se résolvent en lui et non pas en considérant les relations père-mère".

Et là, je vois un des psys faire la grimace.

Cela est si fort en moi, quand je me mets à parler, quand je dis "les rêves, c'est la voix de Dieu",  c'est si fort que je cache ma tête dans mes mains, que les larmes me montent aux yeux, que je pleure quand je parle. Je suis bouleversée, bouleversée par ce que je dis.

Je me réveille en pleurant, bouleversée et remplie d'un immense bonheur, comme si j'avais reçu un immense cadeau."

 

Vous voyez, Caroline, ce rêve est très clair. Il indique le langage que je dois tenir. Puisque j'ai reçu ce rêve, ce serait une trahison de ne pas le faire, et c'est pourquoi je n'ai aucune hésitation à vous parler comme je le fais.

Mais il ne faut pas en déduire que nous sommes des personnes spéciales pour faire cette expérience. Cette rencontre du divin et de l'humain en rêve est l'expérience humaine par excellence, l'expérience de l'âme, mais notre société l'a chassée et veut l'ignorer, ce qui n'empêchera pas cette expérience de continuer d'exister dans l'âme. Vous venez de le vérifier dans votre rêve. Il s'agit là d'une réalité immémoriale que les humains ont toujours reconnue et déclarée.

 

échelle de Jacob1.jpgasklepios.jpg

Muhammad%20and%20Gabriel,%20Persian%20miniature,%2014th%20c.jpg

  

 

 

 

 

 

Il suffit de se pencher sur toutes les traditions, ne serait-ce déjà que celle de l'antiquité païenne, juive et chrétienne, comme la tradition musulmane. C'est bien aussi ce que le psychiatre Carl Gustav Jung a constaté dans ses recherches et démontré tout au long de son œuvre immense. Mais en France, on n'en veut souvent rien savoir. »

Je me lève et vais chercher le dernier livre que Jung a écrit juste avant sa mort : «  L'homme et ses symboles ».

 

homme_et_ses_symboles.jpg       jung.jpg

 J'ouvre « Essai d'exploration de l'inconscient »* et lit à Caroline  un passage de la dernière page qu'il a écrite dans sa vie :

 « Nous sommes si fascinés par notre conscience subjective, que nous avons oublié ce fait, de notoriété millénaire, que Dieu parle surtout dans les rêves et dans les visions. »

 

Vous voyez, l'expérience de ce scientifique, qui a interprété plus de 80.000 rêves vient confirmer la vôtre comme la mienne.

A sa suite, Marie Louise von Franz, Etienne Perrot ont déclaré la même chose. Mais les conceptions actuelles nous ferment à cette façon de voir. Et, Caroline, vous aurez sans doute du mal à accepter ce que je vous dis. Marie Louise von Franz l'a très bien expliqué dans son livre « Les mythes de la création »

 

«  Il est très difficile d'abandonner une vielle façon de penser et beaucoup de personnes ne veulent pas écouter l'idée nouvelle qui vient de l'inconscient ou même, après l'avoir acceptée quelques temps, l'abandonnent ensuite pour revenir à leur ancienne mentalité. C'est une des raisons pour lesquelles une divinité ou une idée a besoin de tant de générations pour parvenir à s'incarner dans la réalité.* »

ML v F.JPG E P et sa femme.JPG

 mythes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Caroline est restée un instant silencieuse. Ce qu'elle venait d'entendre était tellement différent du discours de son professeur de philo sur l'inconscient et les rêves. Elle s'est levée, a pris congé et est repartie, toujours songeuse.

 

test-psycho-quelle-femme-aimeriez-vous-etre-2281232_1350.jpg

Bibliographie

L'homme et ses symboles, Carl Gustav Jung, éditions Robert Laffont, p.102

Les mythes de la création, Marie Louise von Franz, éditions La Fontaine de Pierre, p. 261, version française de Francine Saint René Taillandier

 

Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog

Femme songeuse, d'Emmanuel Garant, peintre canadien contemporain

Songeuse : http://s.plurielles.fr

Inscription romaine : http://sentier-nature.com

Songeuse : http://s.plurielles.fr

Cathédrale, de Schinkel, peintre allemand du 19ème siècle

Le songe du patriarche Jacob : l'échelle entre les hommes et Dieu

Statue antique du dieu Esculape, dieu des rêves et de la médecine

Le prophète Mahomet instruit en rêve par l'ange Gabriel

Marie Louise von Franz : www.innercitybooks.net

Les mythes de la création : lafontaine.depierre.free.fr

Etienne Perrot et sa femme, Mme Francine Saint René Taillandier Perrot, traductrice de Marie Louise von Franz. Archives de Christiane Riedel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28/01/2008

REPONSE A LA QUESTION : LE SOLEIL SERAIT-IL, DANS LE RÊVE DE THEO, UNE IMAGE PARENTALE ?

LE SOLEIL : UNE IMAGE PARENTALE ?

Bonjour Renarde,

Tout d’abord, merci de votre appréciation. Merci aussi de votre intervention, qui retient tout mon intérêt. Je vais essayer de vous répondre.

Je me suis posé la même question que vous : Est-ce que le rêve de Théo, le soleil serait, selon une conception usuelle, l’image du père ? C’est à dire que le rêve parlerait du rapport entre le père et son fils ?
J’ai vu d’autres rêves de Théo ; dernièrement, dans certains de ses rêves, l’image de son père apparaît plusieurs fois directement. Le rêve est parfaitement capable de montrer l’image qu’il veut, et s’il veut parler à Théo de son père ou de sa mère, ou de sa grand mère, par exemple, il montre leur image telle quelle, et donne des conseils à Théo sur la façon dont il doit comprendre et considérer ses parents et se comporter à leur égard.
Mais supposons que, si je vous comprends bien, le soleil représenterait en effet le père de Théo. A ce moment là, il faut suivre et examiner rigoureusement tout le scénario du rêve et essayer de comprendre son sens par rapport à la relation entre le père et l’enfant.
Que veulent dire alors concrètement les péripéties du soleil et sa catastrophe finale ?
Le rêve montrerait-il que le comportement de Théo met en danger son père ou son autorité ?
Mais ce n’est pas le cas dans la vie concrète où le papa est présent, avec le comportement
attentif et aimant d’un papa.
0065778eca2deb9c07a671c8d3589f53.jpg

Je vais donc tenter de répondre à votre question en vous expliquant un peu plus pourquoi je ne pense pas que le soleil représente une image parentale.

Le rêve débute avec l’affirmation de Théo : « Je suis normal, tranquille ». Si ce n’était pas le cas en effet, le rêve ne viendrait pas le dire. Le rêve ne camoufle pas, il dit ce qu’il a à dire dans le langage naturel. J’hésite donc à supposer que l’enfant aurait « mauvaise conscience ». Quel serait l’image dans le rêve qui pourrait soutenir cette affirmation ?Je n’en vois pas. L’enfnat considère que son comportement est convenable. Il n’a pas mauvaise conscience, il n’a pas conscience du tout des conséquences de ses choix. Pour lui, il est dans la norme. Mais le rêve montre bien que dans ce cas, le soleil, lui devient anormal. Comment comprendre cela si le soleil est une image parentale ?
J’ai parlé avec Théo de son rêve. Avant de l’interpréter, je lui ai posé les questions habituelles pour lui demander ses associations. Avec un enfant, les réponses obtenues sont très simples. Je les exposées dans mon interprétation sur mon blog.
Et ce rêve, après de multiples réflexions, m’a laissée perplexe.
Pourquoi le rêve, cette nuit là, utilise-t-il l’image du soleil et ce scénario grandiose et catastrophique, où le soleil meurt ?
50a676405a1f30c6796ee2e3fba0d1e3.jpg
Pourquoi ce rêve a-t-il une portée cosmique, où le soleil, la terre, les planètes, sont pris par des extraterrestres et sont perdus pour l’homme ? Que vient montrer le rêve et que l’enfant ne sait pas ? Quel manque le rêve, comme chaque rêve, vient-il compenser ?
Voilà la vraie question.

Et c’est cette question qui donne aussi la réponse.
Théo mène une vie tranquille, normale à son avis. Mais sa vie, en fait, s’avère plate et banale, c’est pourquoi avec et comme son copain, il se lance dans des jeux risqués, pour chercher des émotions fortes, sortir du banal. Les jeux, les copains, la petite vie peinarde et égoïste, où il ne fait rien que de s’amuser, tout cela est sans but, tout cela n’a pas de sens.
bf13e6d0ac7364e47e48e347fde56903.jpg

Et l’âme de cet enfant en souffre. « L’âme est naturellement religieuse », disaient les Anciens, l’âme aspire à la vie avec la divinité. C’est là une constatation universelle de longue date, à vrai dire immémoriale et que notre société souvent ne veut plus voir et se permet même de nier. Aussi le divin est absent dans la vie de l’enfant. Tout est à l’extérieur et l’âme est esseulée. Mais on ne maîtrise pas l’inconscient en l’ignorant. Il se manifeste pour le moins dans les rêves, et peut devenir menaçant. C’est le cas ici.
a5d3930ed56b83cdcd514c20784c7bd1.jpg

C’est pourquoi l’inconscient vient montrer à ce garçon qu’il joue un rôle cosmique, qu’il participe à la vie de l’univers, que son action, sa vie ont un sens. Dans son rêve, son rôle est négatif, mais il ne tient qu’à lui de changer de comportement, d’adopter un comportement, qui, selon son point de vue d’enfant, lui semblerait peut être « anormal », mais qui amènerait le renversement de la situation et rendrait au soleil sa vie « normale ».
Alors la vie de ce garçon reprend tout son sens, alors l’enfant peut changer et devenir homme et jouer son rôle sur la terre. Alors son âme est nourrie.
372ed20ba599c8bb0f49ef0439fe6819.jpg

J’ai été étonnée de votre expression « tout bêtement ». Elle semblerait indiquer implicitement que l’interprétation que je propose serait très recherchée, voire trop intelligente, et qu’il y aurait quand même plus simple. Et vous proposez comme explication l’image parentale. Mais, Renarde, est-ce qu’avec cette hypothèse, vous ne passeriez pas ainsi à côté de l’âme, en la réduisant ? Si l’enfant reçoit cette explication, je pense cela ne lui rend pas service, et lui fait perdre son âme. On ne nourrit pas l’âme par des théories. On la rend malade.

Le rêve de Théo ne fait pas de théorie. Il est l’expression de son âme qui cherche et appelle.

9249f4f1ed3ec1b2c15a0bbfc3973d45.jpg


Et le rêve vient corriger la situation à sa manière, par une pédagogie qui nous surprend et même qui nous paraît grotesque, voire absurde. Mais il vient lui rappeler que sa vie a un sens, le même que celui que toutes les civilisations ont toujours et partout exprimé : l’être humain est à l’intérieur de lui un microcosme qui vit en relation avec le grand Univers et les Forces Cosmiques.
Toutes les civilisations ont donné ce sens spirituel au soleil. Un coup d’œil sur Internet le prouve de façon éloquente.
b4d4019aed5a7c98f50edc6d9635a47b.jpg - dieu solaire mexicain

20b46e1d2c5782f3db9845456c11c34d.jpg - soleil sur la mer où est inscrit le nom d’Allah

ebc7cc4bd929ac6f4f34a50b62c2caff.jpg - soleil sur la mer avec l’image de la présence de Bouddha

fe592ba60d54a318cb0d7c4dc26747f4.jpg crucifixion du Christ et soleil de la résurrection

Et c’est cette connaissance intérieure, qui vient du plus profond de l’âme de cet enfant, que j’ai essayé de lui transmettre.

Illustrations :
Je remercie les artistes qui m’ont permis, grâce à leurs œuvres, d’illustrer mon blog
- la mort du soleil : www.linternaute.com
- l’âme comme vase : http://www.carpediemfrance.fr
- le dieu Ra
- dieu solaire mexicain : http://www.outilsolaire.com
- soleil sur la mer avec le nom d’Allah : http://b6img.v4skyroch.com
- soleil sur la mer avec image de Bouddha : www.lalyreduquebec.com

23/01/2008

LE RÊVE INITIATIQUE D’UN GARÇON DE DIX ANS

LE RÊVE INITIATIQUE D’UN GARÇON DE DIX ANS


Je vous ai raconté les deux dernières fois des rêves qui viennent inviter l’enfant à changer sa façon de voir les choses.
A Nathalie, qui attend égoïstement ses cadeaux de Noël, il montre que tous ces cadeaux la gâtent, la pourrissent, comme des cafards.
Ils lui expliquent que la joie de Noël, ce n’est pas seulement recevoir, c’est aussi offrir des objets que l’enfant, comme un petit lutin, a réalisés, grâce à son cœur, sa créativité, et ses mains, pour témoigner son affection aux autres.

A Pauline, la petite magicienne,5427be8dfa0ceaf9f2b2a02d2b7c9b05.gif ils racontent qu’il ne sert à rien de vouloir changer le monde, selon ses désirs et ses idées, car le monde, les êtres, la vie ont leur sens, dont elle ne connaît pas la valeur.

Voici maintenant le rêve que Théo vient de recevoir. Là encore, le rêve est un conte, un conte initiatique.
Théo est un garçon de dix ans. Il a le privilège d’habiter en montagne et de pouvoir jouer dehors, dans les champs et la forêt. Comme les enfants de son âge, il passe son temps absorbé dans les plaisirs des jeux, il a bien du mal à en sortir pour accepter de faire ce que ses parents ou son professeur lui demandent. Sa maman, comme bien des mamans se désole et désespère de le faire obéir, même pour les choses les plus simples.

Rêve
Je suis normal, tranquille, en gros, jesuis peinard.
Je suis avec Bernard et des copains et on voit le soleil basculer et faire des étincelles ;
En fait ce ne sont pas des étincelles, c’est le soleil mais il n’est pas normal.
f9759a981d8c019a4a0d49cb33bfc938.jpg
On joue et le soleil commence à devenir effrayant
Après, c’est la nuit, mais le soleil il est toujours là.
Après il s’éteint, en fait, il part en fumée.
Nous, on a peur, mais on continue à jouer.
Ensuite le soleil revient, il est inquiétant. Il y a une grosse pince en métal, énorme, ça prend le soleil, ça l’emporte.
Et puis après c’est au tour de la Terre.
Quelqu’un me dit : « Les planètes ont été achetées, prises en possession par les extraterrestres »

976bd3d41ab65328b787f18cd732cd0a.jpg

Quel rêve !
Théo, intrigué, raconte son rêve à sa maman, qui me le transmet.
Que comprendre ? Quel est le rapport entre cet enfant et le soleil ?
Regardons le rêve :

Interprétation
Je suis normal, tranquille, en gros, je suis peinard.
e274234657d64ce418ac173001e12ca4.jpg
Le rêve commence sur cette situation. C’est donc le sujet dont il va parler.
Le petit garçon mène sa vie peinarde. Il est bien tranquille dans son coin, il s’amuse, se repose. Il m’explique fort bien qu’être peinard, c’est faire les choses qu’on aime bien, et ne pas faire les choses qu’on devrait faire, Théo se tient ainsi à l’écart des difficultés, des devoirs et des efforts de la vie quotidienne. Et, comme l’indique le premier mot, l’enfant trouve ça normal. La norme, c’est ce qui sert de règle, de modèle. Et il vit conformément à cette façon de voir.
645e6759c814534ee3800adb69904c6a.jpg
Il y a Bernard et trois autres enfants.
Ce sont là ses compagnons de jeu ; Théo m’explique que Bernard est un gamin gentil mais casse-cou, qui se lance dans des jeux dangereux ; il vient confirmer l’aspect de Théo lui-même, qui passe son temps à s’amuser.
Et à ce moment là :

On voit le soleil basculer et faire des étincelles ; le soleil, il n’est pas normal
44e26ab547eb620bb602ef60bbf035fd.jpgLe soleil, il n’est pas normal.
La reprise du même mot « normal » doit être soulignée. Ainsi quand Théo mène une vie qui lui semble normale, le soleil, lui, n’est plus normal. Le soleil bascule, c’est à dire que les pôles sont renversés, tout est à l’envers.
Cette première image indiquerait alors que cette façon de vivre de notre petit ami, apparemment normale, dérèglerait le cours du soleil.
La conséquence implicite est que ce qui paraît normal à l’enfant vient, en fait, rend anormal le cours naturel de la vie.

On joue, et le soleil commence à devenir effrayant

3a51818d318ace80c2dadc1d11718638.jpg Mais l’enfant continue à jouer, comme si rien ne se passait, sans prendre en considération la peur qu’il ressent.

C’est la nuit, mais, le soleil il est toujours là.
Non seulement le soleil a basculé, mais il brille même la nuit.

Après il s’éteint, il part, en fait, en fumée.

b09b7f40d9f1762d3d6574d826714f96.jpg
Nous, on a peur mais on continue à jouer.
Ce scénario montre la même réalité : le fait de ne pas arrêter de jouer détraque le soleil. Théo poursuit les jeux même dans la nuit. Il persiste à mener sa vie pour lui même, pour son plaisir, sans tenir compte de ce qui se passe autour de lui, ce qui provoque la disparition du soleil.

Ensuite le soleil revient et devient inquiétant. Il y a une grosse pince en métal, énorme,
95b230c69126b81ac5526751e6a77698.jpg ça prend le soleil, ça l’emporte.
Et puis après, c’est au tour de la Terre.
C’est la catastrophe. Quelle est cette pince ? C’est un système fabriqué par l’homme pour serrer fortement un objet et le retenir. Un gigantesque blocage artificiel retient le soleil dans sa course. Ne serait-ce pas en général l’arrogance démentielle de l’esprit humain qui prétendrait modifier par son intervention le rythme de la Nature elle même, la maîtriser et le plier à sa volonté ; et en particulier, la volonté de ce enfant de faire plier son entourage à ce qu’il trouve normal ?

Quelqu’un me dit : « Les planètes ont été achetées, prises en possession par les extraterrestres »
Les extraterrestres sont des êtres venus d’autres espaces, qui vivent en dehors de la terre ; ils ne connaissent pas notre vie, parce qu’ils ne possèdent pas le même corps. Dans l’imagination de Théo, ils ont une grosse tête, pour penser, mais un tout petit corps d’enfant. Ce ne sont pas des humains.
6797f00eb371860fa436f44d7d096d0b.jpg
C’est sur ce constat menaçant, dangereux, que se termine le rêve.

Que penser de tout ça ?
Quand on considère la succession des images, on pourrait-on se demander si le rêve évoquerait l’hypothèse suivante : Si notre jeune ami continuait à mener sa vie peinarde en refusant de faire les efforts que demande la vie terrestre quotidienne, ne deviendrait-t-il pas lui-même un être en dehors de la vie, fonctionnant avec le mental, dans un corps d’enfant ? Alors, il ne pourrait pas devenir un vrai homme.

Cette étude du rêve me laisse fort embarrassée. Comment expliquer tout cela à Théo, lui qui pense qu’il vit normalement ? Et en cela, bien des idées ambiantes le soutiennent aussi. Comment lui expliquer que son rêve est de l’avis contraire, à tel point que le soleil en est perturbé, arrêté dans sa course ?
94afeb028350c5b359edf455dc4a3488.gif
Quelle étrange idée du rêve que de montrer que le comportement de cet enfant détraque l’astre solaire, maître de nos cieux. Cela semble tellement disproportionné, qu’on pourrait le trouver grotesque.
Et pourtant, les rêves ne viennent pas dire des choses que l’on connaît déjà, ils montrent ce qu’on ignore et ne voit pas.
Ce rêve me fait alors penser à un récit de Jung, dans son livre « La vie symbolique, Psychologie et vie religieuse » ( p.64, éd. Albin Michel).
b9640f02c1215afaf3dac1c8c69a5d81.jpg
Jung raconte :
« Je m’entretins un jour ave le maître de cérémonies d’une tribu d’Indiens Pueblos et il me conta des choses très intéressantes.
« Nous sommes une petite tribu, et ces Américains veulent se mêler de notre religion, disait-il. Ils feraient mieux de nous laisser tranquilles, car nous sommes les fils du Père, du Soleil. Nous devons l’aider chaque jour à s’élever au-dessus de l’horizon et à effectuer sa course dans le ciel.
0e58130d55de8c093c265b35861b662f.jpg
Et nous faisons cela pas seulement pour nous-mêmes ; nous le faisons pour l’Amérique, nous le faisons pour le monde entier. Et si les Américains, avec leurs missions, se mêlent de notre religion, ils devront s’attendre au pire. Dans dix ans notre Père le Soleil ne se lèvera plus, car nous ne pourrons plus l’aider à le faire. »
2fceb050e6e9265e49d3fe00d887a05c.jpg

Et Jung poursuit :
« On pourrait considérer cela comme une folie douce. Or il n’en est rien ! Ces gens là n’ont aucun problème. Ils ont leur vie quotidienne, leur vie symbolique. 28a70e61d82c68730ebc63faad2fa89b.jpg
Ils se lèvent le matin avec le sentiment de leur grande responsabilité divine : ils sont les Fils du Soleil, du Père et leur tâche quotidienne consiste à aider leur Père à s’élever au dessus de l’horizon, non seulement pour eux-mêmes, mais pour le monde entier…
Avoir le sentiment de mener une vie symbolique, d’être un acteur du drame divin, donne à l’être humain la paix intérieure. C’est la seule chose qui puisse donner un sens à la vie humaine. Faire carrière et avoir des enfants, tout cela est de la maya, si on le compare avec la seule chose important : le sens de notre vie. »

Ces gens, si petits devant les puissants du monde, ont conscience de la grandeur de leur vie :
c7ed1a8bfc6422c134b4910eb482bde7.jpg
ils sont les Fils du Soleil et doivent veiller à l’aider à accomplir sa course.
Ils sont les enfants du dieu, qui a besoin d’eux . Sans eux, le soleil-dieu ne se lèvera plus pour éclairer la terre et permettre cette merveille qu’est la vie.
f65e5d00739348460b590bbef860d1ff.jpg
Ces hommes jugés insignifiants, sont remplis du sens de leur existence, de la signification divine de leur vie, ils accomplissent leur destin cosmique : permettre au soleil de fonctionner « normalement ».
Oui, c’est ça ; voilà le sens profond du rêve de Théo : Comme les indiens, l’enfant lui aussi est le fils de son Père, le Soleil ; il a, lui aussi, la liberté et la responsabilité d’aider le soleil dans sa course.
1d2d0c29d4fa7db448c9c01c11e1602e.jpg
Seulement, comme il ne le sait pas, il ne le fait pas. Sa vie n’a pas de sens. Pourquoi alors devrait-il faire autre chose que de s’amuser ?
Voilà ce qui manque à notre jeune ami.
Rien dans notre culture actuelle ne lui transmet plus ce que nos ancêtres savaient. Seuls les rêves le disent encore : Théo ne sait pas le sens divin de sa vie, il ne sait pas qu’il est relié à la vie de la terre, à la vie du ciel, au soleil, aux planètes, il ne sait pas qu’il fait partie de la vie cosmique et qu’il a une place à y tenir. Il ne sait pas encore que son rôle est de chaque jour participer à l’épanouissement renouvelé de cette fleur de splendeurs infinies.
47e94776c2128a5e31f9cfcc0adc9010.jpg
Voilà ce que, avec émotion, je lui ai raconté. Et il a compris
Il a compris alors ce que son rêve lui montrait : avec son attitude « peinarde » qu’il jugeait « normale », il rendait le cours du soleil anormal, il se mettait dans la position contraire des Fils du Soleil, qui ont pour responsabilité d’aider leur Père à avoir un parcours « normal ».
Il a compris qu’il avait alors à sortir de ses jeux enfantins, à adopter un comportement plus mature, et accepter les efforts et les devoirs, que la vie lui demande, là où elle l’a placé.
Ainsi, grâce à son rêve, ce petit garçon a été initié à la dimension, à la dignité de sa vie d’homme, à la réalité sacrée de sa vie terrestre.
3ccdbb7085e9a4699a8044d458be2b63.jpg



Illustrations

Je remercie les artistes dont les oeuvres m’ont permis d’illustrer mon blog :
Peinard : Getty images, http://8d.img.v4.skyrock.com
Etincelles :http://ossiane.blog.lemonde.fr
Soleil anormal : http://www.cosmovisions.com
Soleil et nuages noirs : http://www.nicolaspoizot.com
Pince et invasion d’extraterrestres : « Invasion de Bendia ; http://fantasia-univers, illustrations de Kev Walker pour le mini-site Invasion-copyright Wot C
Soleil bloqué : mort du soleil; www.internaute.com
Les trois illustrations sur les Indiens Pueblos et l’arc enciel sont extraites de :
http://www.zen-meditation.ch/mystiches_amerika.fr

11/08/2007

MORT SYMBOLIQUE D’UN PROCHE , CH. 4 : OU LES ELUCUBRATIONS DU DR FREUD

Il arrive à tout le monde de rêver qu’un proche est mourant ou mort. Ces rêves inquiètent beaucoup, mais comme on ne veut pas reconnaître que les rêves ont un sens, on garde son rêve sous silence, à moins qu’on ait un interprète de rêves sous la main. Alors on pose la question : Qu’est-ce que ça veut dire ?
Plusieurs fois, quand j’étais professeur, il m’est arrivé la même expérience. Mes collègues connaissaient mon activité d’interprète de rêves, mais c’était sujet à moquerie et mépris.
Pourtant, en cachette, quand il n’y avait pas grand monde dans la salle des professeurs, ou quand nous nous lavions les mains aux toilettes, un ou une collègue s’adressait rapidement à moi :

« - Madame Riedel, dîtes-moi, je sais que vous vous intéressez aux rêves, je voudrais vous demander …je viens de rêver que ma mère était morte… ? »
« - Christiane…, qu’est ce que ça veut dire… j’ai rêvé que mon père mourait. Tu crois que c’est prémonitoire ? »
Grande inquiétude.
Comment répondre sérieusement ? Comment faire comprendre que l’interprétation d’un rêve ne doit pas être « expédiée » ? Certes, c’est déjà bien de chercher à comprendre son rêve ! Mais hélas, pour en arriver là, il faut que le rêve fasse peur. Ah ! Quand le rêve vous plonge dans l’angoisse, alors là, on s’intéresse à lui !…

4e000910939a1a9005a65ceb3f4a8f08.jpg


Et encore ! Il ne faut pas se faire d’illusion. C’est en fait juste pour savoir que l’image est symbolique.
« - Ah bon, donc ce n’est pas vrai,… d’accord…Attends, la cloche sonne, excuse-moi, il faut que je monte en classe. Salut et merci ! Tu m’as bien soulagée !… »
On ne me reparlera plus du rêve.

Misère !
Je vais moi aussi retrouver mes élèves.
c491914972f99e266fefdac9e980dc98.jpg
Sans illusions, sans déception. C’est comme ça. J’ai fait ce que j’ai pu.
Une fois de plus, je constate que le monde intérieur, ça n’existe pas. Quand comprendra-t-on que ce qui se passe dans l’inconscient, dans le monde à l’intérieur, est aussi important, sinon plus, que ce qui se passe dans le monde extérieur au niveau conscient ?
L’équivalence est si vraie que le rêve prend la situation extérieure comme symbolique du monde intérieur et, quand il vient nous visiter, il nous dit :
« - Regarde, voilà ce qui se passe en toi en ce moment : c’est COMME SI ce parent mourait. »
Il s’agit d’une métaphore qu’il convient de bien comprendre.
Ce genre de rêve doit être étudié avec le rêveur de façon très minutieuse, parce qu’il peut avoir des sens très variés et même opposés, selon les rêveurs et selon les circonstances.
C’est là qu’il faut l’aide d’un interprète compétent.
Cet interprète ne se contentera pas de plaquer des grilles de significations toutes faites, mais il mènera une véritable enquête et procédera minutieusement à la technique de l’interview.
ee805d10aeb0e489a13c044015b4b4d3.jpg

Seule cette technique de l’interview permet de cerner le sens individuel du rêve, adapté au rêveur, ce jour là. Car, il ne faut pas manquer de rappeler que la même image, chez le même rêveur, peut présenter des sens différents selon les moments.

C’est pourquoi, avant d’étudier le sens symbolique de ce rêve avec la technique de l’interview, il me semble nécessaire de se débarrasser d’abord de l’interprétation traditionnelle générale et systématique, qui empêche d’étudier cette image de façon individuelle. Je veux ici parler de l’interprétation freudienne des rêves en général, des rêves de mort, et des rêves de la mort du père en particulier.1f00dcfaf101e798d9ed320937a3832d.jpg

Comment Freud interprétait-il les rêves en général et plus particulièrement ceux, où il était question de la mort du père ?
Pour le médecin viennois, le rêve serait la réalisation d’un désir condamnable caché, et le rêve où le père meurt serait tout particulièrement caractéristique du désir qu’éprouverait le fils de voir mourir son père, afin de pouvoir le remplacer auprès de sa mère.

Pour donner à sa théorie un fondement prestigieux, Freud l’a rapprochée de l’histoire d’Œdipe qui a tué son père et épousé sa mère. Pour lui, ce mythe grec serait un modèle de comportement généralisé, le fils souhaitant la mort du père pour prendre sa place auprès de sa mère. Avoir un rêve où le père meurt serait donc l’expression de ce désir.
A l’examen, la méthode de Freud s’avère la même pour le rêve et le mythe. Dans un cas comme dans l’autre, il plaque ses idées et tord les images ou l’histoire, pour leur donner le sens qui lui convient.

a9db7aef82d21f5390a2c5fba244821b.jpg

Il n’analyse pas les images du rêve avec rigueur, il fausse le mythe. Voyons comment :

Voici donc très brièvement le mythe d’Oedipe, qui, quand il tua un inconnu, ignorait totalement qu’il était son père.
A la naissance d’ Œdipe, ses parents, le roi de Thèbes Laïos et la reine Jocaste, consultèrent l’oracle de Delphes pour connaître le destin de l’enfant royal. L’oracle déclara que Œdipe tuerait son père et épouserait sa mère. Pour empêcher la réalisation de cet affreux destin, les parents abandonnèrent leur fils dans les bois. Le bébé fut sauvé par un berger et adopté par le roi de Corinthe qui l’éleva comme son fils et lui cacha son origine.
Parvenu à l’âge adulte, Œdipe se rendit à Thèbes et se trouva à un carrefour face à face avec le char d’un homme arrogant, qui lui bloquait la route.
b65b50a99588aeee058849c31732097d.jpg 7069ff028897f87d0690e4720f09a440.jpg

Ils se disputèrent le passage, et l’homme, pour forcer Œdipe à lui céder, tua un de ses chevaux. Furieux, Œdipe, en fis de roi, exigea la place et lança sa lance sur ce voyageur agressif, qui mourut sous le coup.
0f8b631e477f4cd7e745d11f4593d720.jpg

Arrivé à Thèbes, Œdipe trouva à l’entrée le sphinx qui terrorisait la ville. Le monstre posait une énigme aux passants, et les dévorait s’ils ne savaient pas répondre. Œdipe résolut l’énigme et le sphinx se tua de dépit.
9be7da48909c01c0325d0c3c25eeff49.jpg
Comme le roi venait de mourir et que la reine se retrouvait veuve, les habitant de Thèbes voulurent remercier Œdipe de les avoir libérer du sphinx ; ils lui offrirent de monter sur le trône et d’épouser leur reine Jocaste. Œdipe accepta et vécut quinze ans de bonheur avec elle. C’est seulement alors, après toutes ces années, qu’il apprit que sa femme était la veuve de l’inconnu qu’il avait tué, et que cet homme, le roi, était aussi son père. Jocaste était donc sa mère. Œdipe, de désespoir se creva les yeux.
ac3cffea23795445eb062ce839835f2a.jpg
Les dieux le jugèrent innocent.

Comme le montre le récit de ce mythe, Œdipe n’a donc pas tué son père pour prendre sa place auprès de sa mère. Le complexe d’Œdipe, célèbre pilier de la dogmatique freudienne, n’a donc rien à voir avec le mythe que Freud a déformé pour le faire coller à sa théorie. Celle-ci ne repose sur aucun fondement général que le mythe grec aurait déjà exprimé. Mais cela n’a pas empêché à cette théorie de connaître un essor extraordinaire et de faire couler des flots d’encre.

Un extrait sur le complexe d’Oedipe
Voici un exemple de l’échafaudage de cette théorie, tel qu’on peut le lire sur Internet à ce propos :
255bf5a7b549ccfb54ba3fd88a830d40.jpg
« Le complexe met en relation le jeu de l'amour et de la haine. Il noue le désir d'un sujet à celui d'un autre, duquel se met en place la question de lui même, de sa vie, de sa mort, du sexe.
Le désir de Savoir porte le Désir Oedipien, selon S. Freud, car il met en relation la Libido et la pulsion génitale ; laquelle sera prépondérante aux autres pulsions.
b7eaf3e629fe39e8c336ae3c4f5d56c0.jpg
Dans la forme simple qui constitue le modèle initial de l'Oedipe Freudien, l'enfant commence à désirer sa mère elle même au nouveau sens, et à haïr, de façon entièrement nouvelle, le rival qui est alors un obstacle à ce désir.
D'un conflit entre ces deux relations, l'enfant va développer un investissement d'objet qui prend son départ du sein maternel et qui constitue le modèle d'un choix d'objet selon le type par étayage.
Du père, le garçon s'empare par Identification. Les deux relations subsistent un moment, puis se transforment : ainsi né le complexe d'Oedipe.

L'Identification au père prend alors une teinte hostile, elle tourne au désir d'écarter le père et de la remplacer par la mère : pour l'enfant, le vrai père est un Père Mort.
Le conflit Oedipien est tourné vers la possession sexuelle de la mère et vers la mort du père. Le mouvement intérieur de ces désirs va se poursuivre dans une activité de fantasme. »

7ff3c1b88c2bf0262e637847ae86d99a.jpg
Ces affirmations me laissent perplexes. Je n’y comprends rien. Elles me semblent personnellement fumeuses et gratuites. Vous êtes-vous déjà interrogé sincèrement à ce sujet ? Avez-vous déjà rencontré la situation décrite dans le complexe d’Œdipe chez l’un de vos proches ?
Une sage-femme sénégalaise me disait un jour :
« - Je ne vous comprends pas, vous les Occidentaux. Chez nous, tout le monde dort dans la même chambre, et on n’a jamais vu un fils qui veuille coucher avec sa mère. »

C’est le psychiatre suisse Carl Gustav Jung qui, le premier, il y a cent ans déjà, dès l’année 1909, a dénoncé les théories de son collègue Freud, qu’il connaissait bien.
Malgré ce qu’on dit, Jung n’a jamais été le disciple de Freud et il a refusé d’être son dauphin, marquant par là ouvertement son désaccord.
340b5e144a54fe964592ec8d9efaec88.jpg
Jung a souligné l’idée obsessionnelle de la mort du père chez Freud, idée qui frisait la névrose. Il en fit lui même l’expérience, comme il le raconte dans son autobiographie « Ma Vie », au chapitre « Sigmund Freud ». Par deux fois, alors que les deux hommes discutaient sur ce thème, Jung s’opposa aux idées de Freud, qui tomba en syncope.

Aujourd’hui, de plus en plus de chercheurs, de scientifiques, de médecins réfutent les théories freudiennes. Je partage ce point de vue. Depuis plus de trente ans que j’ai commencé à chercher à comprendre les rêves, je n’ai jamais pu donner raison à Freud, je n’ai jamais pu constater, après analyse avec les rêveurs, que ce rêve de mort serait systématiquement la réalisation d’un désir caché de la mort de leur père. Je ne comprends pas le succès de cette idée.

Conclusion
Si donc vous recevez ce genre de rêve, où le père meurt, soyez tranquille ! Non, avec ce rêve, vous ne désirez pas la mort de votre père de façon inconsciente. Non, vous ne nourrissez pas en cachette un instinct criminel. Et non, non et non, si vous êtes un homme, ce rêve ne montre pas que vous désirez secrètement tuer votre père pour prendre sa place dans le lit de votre mère !

Bon, mais, une fois qu’on a écarté la grille d’interprétation de la psychanalyse, que veut dire ce alors ce rêve?
Je vous montrerai donc la prochaine fois, comment, ayant jeté au panier la camisole ou la grille d’interprétation freudienne, j’interprète, l’esprit libre, avec la technique logique et rigoureuse de l’interview, un rêve où le père meurt. Vous découvrirez alors une surprise.

86455d124c44eb45bd4acf282b80d6ff.jpg

Illustration
Je remercie l’auteur de l’illustration finale « Elucubrations », que j’ai trouvée sur « neko.bloxode.com »

03/05/2007

LA FLEUR DANS LES CHEVEUX

Linda vient de me raconter son rêve de la nuit. Il est tellement joli que j’ai plaisir à vous le partager avec son accord.

Rêve
medium_fleur-hibiscus.2.jpg
J’ai eu une belle image, superbe, qui m’a enchantée. Je voyais mon visage, et j’avais dans les cheveux une fleur d’hibiscus rouge éclatant. Les pétales étaient largement ouverts. Ce qui me frappait surtout, c’était le pistil qui jaillissait de la fleur avec une grâce élancée.
J’étais très heureuse, éblouie.



Que de poésie dans une simple image.

Je voyais mon visage
Le rêve t’invite à te regarder comme tu es : il te propose une prise de conscience.
medium_fille-aux-fleurs-fini.2.jpg

Mes cheveux
Les cheveux qui sont la parure du visage, symbolisent les pensées. Leur disposition, ordonnée ou hirsute, naturelle ou recherchée exprime la mentalité du rêveur.
Ta coiffure, dans ton rêve, évoque les filles des îles.medium_fillettes_aux_hibiscus.2.jpg

Elles vivent leur nature instinctive dans sa pureté originelle, en ignorant tous les tabous qui ont avili la sexualité. Elle se font belles, pour l’homme qu’elles aiment, simplement.

Une fleur d’hibiscus rouge éclatant
Cette fleur dans tes cheveux, voilà la parure de tes pensées, un épanouissement naturel.
Qui donc ignore que la fleur est un sexe de parfum ? Qui ne verra que cet hibiscus ouvert est la fleur de ta féminité offerte, le déploiement de ta sensualité, la plénitude de ta sexualité ?
Le rouge des pétales, couleur du sang, rayonne la santé et de vitalité.
medium_circulation_du_sang.2.jpg

Le pistil jaillissait de la fleur
medium_277-Pistil_20Hibiscus_maxi.2.gif
Quel est, au cœur de cette corolle charnue, cet organe femelle, qu’on appelle aussi « gynécée, ou appartement des femmes ? Son sens intime et mystérieux évoque les voluptés de la nuit, les envolées vers l’extase. Il est la gloire au centre de la fleur.

En une seule image ton rêve, Linda, te montre avec quelle grâce naturelle tu vis ta sensualité.
Et pourquoi reçois-tu ce joli rêve ? Quel état d’esprit vient-il compenser ?
Tu es jeune, tu construis ton avenir, tu voudrais réussir, travailler, gagner ton salaire, profiter des richesses matérielles que peut offrir la vie. Mais trouveras-tu alors cette plénitude sereine de la fleur amoureuse ? Dans la course harassante « métro-boulot-dodo » trouverais-tu le temps de parer comme aujourd’hui ta chevelure de cette fleur fabuleuse ?
Savoure le moment présent , comme il t’est donné, reconnais la grâce que la vie te fait, et, parée de cette fleur, fais toi belle pour l’homme que tu aimes.

medium_Hibiscus_Dreaming-1145530453t.2.jpg

03/04/2007

INTERPRÉTATION DU RÊVE DENTS DE MANON

UN RÊVE DE DENTS
Bonjour Christiane,

Toute la nuit j’ai fait plusieurs fois de suite le même rêve qui m’a mise mal à l’aise.
Le voici :
Quand je fermais la bouche, je me sentais très mal car l’incisive du haut de la mâchoire à droite cognait sur la molaire du bas qui était trop haute.
J’étais obligée de déplacer la mâchoire pour remettre les dents face à face, ce qui me donnais une bouche tordue.

Je regarde souvent votre blog car il est intéressant mais je n’ai jamais oser vous donner un rêve. Celui ci me tracasse tellement que : ça y est je me lance , d’autant qu’on m’a dit que les rêves de dents pouvaient annoncer une mort.

Ecrit par : Manon | 01.04.2007


Bonjour Manon,

Vous avez raison de me demander le sens de votre rêve. Un rêve qui vient plusieurs fois la nuit est un appel insistant à corriger une situation. Il faut donc intervenir rapidement. Voyons de quoi il s’agit et regardons les images de votre rêve.

Quand je fermais la bouche
medium_joconde.3.jpgL’ouvrir, n’est-ce pas, c’est pour parler. Il y a fort à parier qu’en ce moment, vous vivez une situation où « vous la fermez », où vous ne dîtes pas ce que vous ressentez et pensez. Votre rêve vous explique ce qui se passe dans ces conditions, il vous montre l’état de votre mâchoire.

L’incisive en haut à droite
Etes-vous sûre qu’il s’agit de l’incisive et pas de la canine ?
Quoi qu’il en soit, cette dent représente la capacité de couper, d’être incisif, agressif. Avec la canine, ce serait savoir mordre.
La position en haut, à droite désigne l’activité de la pensée dans le monde extérieur.
Cette dent représente donc une capacité de vous exprimer, dans le monde extérieur, de façon incisive, mordante, à coup d’arguments. Avec la canine, il s’agirait d’aboyer pour vous défendre.

La molaire du bas.
La molaire est faite pour broyer la nourriture, pour pouvoir l’assimiler. Elle représente le pouvoir de transformer les gros morceaux, ce qui est dur à avaler, en une bouillie assimilable ; c’est là tout un travail à faire, pour parvenir à digérer quelque chose qui a du mal à passer.
De plus, son nom, molaire, évoque la mollesse
Enfin, la position en bas désigne les réactions affectives et non le domaine du mental.

Votre molaire est trop hauteCette dent du bas prend trop de place. L’image semble suggérer que vous réagiriez trop mollement et auriez tendances à accepter d’avaler des contrariétés qui en rendraient d’autres furieux.

Ainsi, l’analyse de l’image de votre mâchoire indiquerait l’existence d’un disfonctionnement en vous : si, d’un côté, vous avez la capacité de vous exprimer avec des arguments tranchants, de l’autre, vous faites preuve aussi peut être de trop de gentillesse, d’une certaine mollesse ; une certaine inertie vous empêche de vous défendre. vous n’arrivez pas à réagir par des paroles incisives ou mordantes.


Tout cela ne va pas dans votre bouche et vous fait mal. Vous souffrez de ce décalage
La solution alors est de remettre les dents en correspondance. Comment ? En replaçant votre mâchoire. Vous avez à faire un vrai effort pour ne pas laisser votre mollesse l’emporter sur votre capacité à vous défendre par la parole.

J’avais la bouche tordue
medium_Ibouche_tordue_en_pierre.3.jpgCe travail sur vous-même va vous faire faire une grimace, une contorsion qui va vous permettre d’exprimer votre réaction hostile, de dire votre mécontentement. Vous ne paraîtrez pas sous votre plus beau jour, mais le fait de dire fermement votre désapprobation corrigera la situation où vous vous trouvez.

Votre rêve me semble très clair et vous invite recaler tout de suite la situation. Ne craigniez pas d’avoir la dent un peu dure. Le rêve ne reviendrait pas plusieurs fois à la charge, si l’affaire n’était pas importante.

Un dernier point :
N’ayez crainte, les rêves de dents n’annoncent pas de mort. Cette interprétation arbitraire a la vie dure. Pour ma part, je n’en ai jamais vérifié l’exactitude. Les rêves de dents décrivent en général la façon dont on aborde la vie et ses vicissitudes, ils montrent si on arrive ou non à mordre dans la vie, se tailler sa part, tenir le morceau, se défendre, montrer les dents.
medium_bouche_tordue.3.jpg

08/02/2007

INTERPRÉTATION DU RÊVE DE MELANIE

Bonjour Mélanie,

Ce que vous me dîtes est un peu vague. Vous proposez une impression, une image qui se répète dans vos rêves, mais ce serait plus facile pour moi si vous me racontiez un rêve précis, en donnant des indications sur les différents personnages. Je pourrais alors vous répondre concrètement.

Néanmoins voici ce que je peux vous dire :
Ces changements fréquents de personnages dans les rêves ne me semblent pas très fréquents. Ces changements témoignent d’une grande souplesse d’attitude, d’une grande capacité d’adaptation.
Est-ce que votre rêve serait une proposition, et vous inviterait alors à vous montrer aussi bien capable de vous comporter d’une manière, puis d’une autre,
medium_lancelot.3.jpg
capable de vous montrer tantôt masculine, dure, active, combative, de vous affirmer fermement, et tantôt féminine, en faisant preuve de passivité, de douceur, de réceptivité, de sensibilité ? medium_Femme_devant_le_coucher_de_soleil.2.jpg
Vous auriez peut-être ce rêve à un moment où vous hésiteriez à adopter ces attitudes changeantes. Le rêve viendrait alors vous y encourager en vous montrant que ces changements de comportements s’accomplissent sans heurts.

medium_hermaphrodite_grecque.jpg


Ainsi, en acceptant de vivre d’un point de vue, puis du point de vue contraire, vous comprenez mieux les gens et la vie sous ses différents aspects, votre vie s’élargit, s’enrichit pour finalement vous conduire à votre plénitude.
medium_hermaphrodite_alchimie.2.jpg

Voilà, Mélanie, ce que l’étude de vos images me semble suggérer.

Christiane

P S : Vous verrez dans mon livre une étude approfondie du symbolisme de l’homme et de la femme dans les rêves.

28/01/2007

INTERPRÉTATION DU RÊVE DE BERNARD

VOTRE RÊVE DE POISSON

Bonjour Bernard,

Si le même rêve revient régulièrement avec les mêmes images, c’est que, dans un certain domaine de votre vie, selon l’avis de votre inconscient, vous vous comportez de manière inadéquate. Le rêve vous prévient pour que vous en arriviez à modifier, rectifier votre position.
Pour vous, de quoi s’agit-il ? La première image du rêve vous le montre :

Je suis à la pêche
Dans votre rêve, vous cherchez à vous nourrir d’un poisson, de la chair délicate d’un poisson. L’image semble suggérer déjà que la veille du rêve, vous avez pensé à vous nourrir de chair, à consommer, à faire l’amour.

Je sors de l’eau un poisson rond et plat
Vous avez accroché un poisson, fait une prise.medium_IMAGE10003.jpg

Pardonnez-moi si je me montre indiscrète, mais la forme de votre poisson ne décrirait-elle les arrondis féminins de la femme, qui sans doute n’aurait pas beaucoup de poitrine ? Dîtes-moi si je me trompe.

C’était une belle sole ou une belle limande
Le poisson est au féminin, ce qui parait confirmer mon hypothèse. Pourquoi le rêve choisit-il cette sorte de poisson plutôt qu’une autre ? Le choix n’est pas arbitraire. Souvent le rêve joue avec des rébus, souvent le rêve cache un jeu de mot :
medium_limande.jpg
- Une sole, cette femme se sent seule et aurait besoin de vous
- Une belle limande, le rêve vous donne à entendre que vous avez attrapé pour manger une belle compagne, une limande, une qui lit mande, lit demande, qui aimerait bien passer au lit avec vous.
Mais que faites-vous ?

Je ne garde pas ma prise et je la remets à l’eau immédiatement.
Vous auriez la possibilité d’accueillir dans votre lit cette femme que vous avez attirée, mais, pour une raison ou pour une autre, vous ne vous intéressez pas à elle, vous la dédaignez.
Alors là, le rêve vient vous réveiller et vous secouer : vous ne savez pas apprécier votre bonheur, vous ratez une belle occasion qui s’offre à vous. Vous qui aimez pêcher et accrocher le poisson, que pensez-vous de votre négligence ? Voilà ce sur quoi le rêve vient vous interroger.

Je me réveille alors brusquement, surpris et ennuyé
Ce malaise au réveil est la preuve que votre inconscient n’approuve pas votre manque de considération à l’égard de la femme en question.
Alors…la prochaine fois… montrez-vous gourmand !
medium_belle_femme.jpg
J’apprécierais beaucoup que vous me confirmiez si mon interprétation correspond à ce qui se passe dans votre vie au moment du rêve.
A bientôt
Christiane