Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christiane Riedel - Page 9

  • COURAGE ET CONFIANCE

     

    Il y a quinze jours, le président Donald Trump, en visite en Pologne, a tenu un discours magistral. Il a mis en évidence l'importance primordiale des valeurs de l'Occident, de l'Europe et de l'Amérique, valeurs que les Polonais ont préservées avec leur sang (1). Il a fortement souligné que l'Occident doit continuer à défendre ces valeurs de façon vitale, au moment où elles sont menacées de toutes parts. Ce discours n'a pas fait la une dans nos journaux.

    Trump-in-Warsaw-800x450.jpg

     

    Cependant, en ce qui me concerne, ce discours a résonné très profondément en moi. J'ai voulu l'approfondir, et, même si cela peut surprendre, j'ai trouvé qu'il avait des points communs avec les rêves, en particulier avec deux rêves très éloquents, qui m'ont beaucoup impressionnée. Je voudrais avoir aujourd'hui le bonheur de partager avec vous quelques extraits de ce discours et ces rêves qui semblent tenir les mêmes propos.

    Voyons donc ce qu'il en est :

    Ce discours m'a semblé présenter des points communs d'abord avec le rêve " Les sapeurs arrivent" qu'une de mes élèves a reçu la nuit du 7 janvier 2015, alors qu'elle s'interrogeait sur l'attentat contre Charlie Hebdo qui avait eu lieu le jour même. J'en ai fait le commentaire ici. (2)

    Rêve

    Il y a des gens partout allongés sur la plage mais aussi jusque sur les trottoirs, certains adossés contre des murets.

    Quelqu'un, une voix dit :

    « Les sapeurs arrivent ».

    Arrive alors un groupe d'hommes, en maillot de bain et aux muscles gonflés.

    A ce moment là, d'un geste machinal, les hommes comme les femmes, toutes les personnes allongées, portent la main sous les aisselles et sur le pubis, pour vérifier qu'elles sont bien épilées.

    Je me dis: nan ! C'est pas vrai ! C'est comme une caricature, ces types vont passer de l'un à l'autre comme si tout cela était entendu.

    J'en reviens pas, tous ces gens, les hommes, les femmes, sont prêts à se faire enfiler, sans rien dire !

     

    Ce rêve prévient de deux dangers qui nous menacent :

    - il avertit tout de suite de la venue de "sapeurs", qui sont à l'oeuvre pour détruire les assises de notre société, pour la faire s’écrouler, en attaquer les fondements, les principes, et la ruiner ;

    - il montre ensuite l'inertie des gens, leur incapacité à réagir et leur soumission lâche et totale à cette invasion, par perte des défenses instinctives et par souci de paraitre "aimants".

    Il y a deux ans et demi, ce rêve appellait à réagir au lieu de se laisser "enfiler" tous, les hommes comme les femmes.

     

    Voici les paroles de Trump qui reprennent les termes mêmes du rêve en écho :

    " Aujourd'hui l'Occident est ...confronté à des pouvoirs qui cherchent à tester notre volonté, à "saper" notre confiance et à mettre en danger nos intérêts."

    Il poursuit :

    " Les Américains, les Polonais et les nations d'Europe tiennent en haute estime la liberté individuelle et la souveraineté. Nous devons travailler ensemble pour affronter les forces intérieures ou extérieures...,qui menacent avec le temps de "saper", - encore ce mot- de saper ces valeurs et d'effacer les liens de culture, de foi et de tradition qui font de nous ce que nous sommes."

    Plus loin il dit aussi :

    " La question fondamentale de notre temps est de savoir si l'Occident a la volonté de survivre. Avons nous confiance en nos valeurs pour les défendre à tout prix ? Avons-nous suffisamment de respect pour nos concitoyens pour protéger nos frontières ? Avons-nous le désir et le courage de préserver notre civilisation face à ceux qui la subvertissent et la détruisent. ?"

    N'est-ce pas ce même appel que lance le rêve des sapeurs ?

    2100369_a-varsovie-trump-prononce-le-discours-le-plus-europeen-de-son-debut-de-mandat-web-030433019301.jpg

    Derrière le président le monument de l’insurrection qui rend hommage aux résistants qui se sont soulevés contre l’occupant allemand en 1944.

    Dès le début de son discours le Président Trump a annoncé l'esprit qui l'anime. Évoquant le sombre passé de la Pologne, il rappelle :

    " Au cours de quatre décennies de règne communiste, la Pologne et les autres nations captives de l’Europe subirent une répression brutale pour abattre votre liberté, votre foi, vos lois, votre histoire, votre identité – l’essence même de votre culture et de votre humanité. Pourtant, à travers tout cela, vous n’avez jamais perdu cet esprit. Vos oppresseurs ont essayé de vous briser, mais la Pologne n’a pas pu être brisée.

    Et quand vint ce jour du 2 juin 1979, et qu’un million de Polonais se rassemblèrent aux abords de la Place de la Victoire pour une première messe avec leur pape polonais, ce jour-là, tous les communistes de Varsovie surent que leur système d’oppression tomberait rapidement.

    pape.jpg

     

    lls durent le comprendre au moment précis du sermon du pape Jean-Paul II où un million d’hommes, de femmes et d’enfants polonais mêlèrent leurs voix en une seule prière. Ce million de Polonais ne demandaient pas de richesses. Ils ne réclamaient pas de privilèges. Au lieu de cela, un million de Polonais entonnèrent trois mots simples: « Nous voulons Dieu ».

    En ces mots, le peuple polonais rappela la promesse d’un avenir meilleur. Ils trouvèrent un nouveau courage pour faire face à leurs oppresseurs, et trouvèrent les mots pour affirmer que la Pologne serait la Pologne à nouveau.

    voyage-de-jean-paul-2.jpg

    Alors que je me tiens ici devant cette foule incroyable, cette nation fidèle, nous pouvons encore entendre ces voix qui font écho à l’Histoire. Leur message est aussi vrai aujourd’hui que jamais. Les peuple de la Pologne, d’Amérique et d’Europe crient encore: « Nous voulons Dieu ».

    Trump varsovie.JPG

     

    Et le Président termine son discours par ces mots :

    ..." Dieu vous bénisse. Dieu bénisse le peuple polonais. Dieu bénisse nos alliés. Et Dieu bénisse les États Unis d'Amérique".

     

    A Paris le 13 juillet, aux côtés d' Emmanuel Macron, Donald Trump manifeste de nouveau la même ferveur. Il reprend ces mêmes mots pour terminer son discours. On l'entend dire alors :

    « Que Dieu bénisse la France ». (3)

    Quelle surprise pour nous Français d'entendre un homme politique oser, malgré la mentalité régnante laïciste ou athée, oser mettre en avant sa confiance en Dieu, l'invoquer publiquement et demander sa bénédiction pour la France en direct, devant tous les médias.

     

    J'ai été très touchée par le courage de cet homme, que de toutes parts on dénigre, vilipende et que l'on hait. Je ne sais si cet homme est inspiré par ses rêves, comme l'était le général Patton, mais ce que je peux humblement remarquer, c'est que cet homme, quoi qu'on en raconte, semble mettre en pratique ce que j'ai vu bien des rêves recommander.

    Voici maintenant le deuxième rêve qui me semble en rapport avec le discours du président Trump, un rêve merveilleux, inoubliable, qui décrit l'esprit et l'attitude qui permettent de garder confiance, de persévérer dans l'épreuve, sans se laisser "saper" par des influences destructrices ou le découragement.

    Ce rêve est venu à un important cultivateur, épuisé par de très graves problèmes :

    Il raconte :

    " Dans mon rêve je me trouvais sur un tracteur, assis à côté de Jésus qui conduisait. Je lui parlais de mes problèmes. Il me regarda et le pneu droit du tracteur éclata. Jésus ne sourcilla même pas.

    J'étais surpris parce que nous continuions à labourer. Normalement nous aurions dû être arrêtés.

    Je demandais alors à Jésus comment une chose pareille était possible et il me répondit :

    "Il n'y a rien que nous ne puissions faire ensemble."

    J'étais toujours dans la surprise et l'incrédulité, lorsque le pneu gauche éclata à son tour.

    Jésus, imperturbable, continua à labourer et en me regardant il me dit :

    - "Oh ! Homme de peu de foi ! Est-ce que je ne t'ai pas dit que nous pourrions faire n'importe quoi tous les deux ?"

    Et Jésus et le rêveur ont ainsi continué dans le rêve à labourer le champ jusqu’au bout avec les deux pneus crevés.

    fiches_John-Deere-6250R-resized.jpg

    Illustrations

    Je remercie les journalistes dont les photos m'ont permis d'illustrer mon blog.

    https://www.google.fr/search?hl=fr&site=imghp&tbm=isch&source=hp&biw=1440&bih=770&q=trump+à+varsovie&oq=trump+à+varsovie&gs_l=img.3...939.5156.0.7167.16.16.0.0.0.0.54.609.16.1

     

    Trump à Varsovie : denk-blog.de/category/polen/

    Derrière lui le monument de l’insurrection qui rend hommage aux résistants qui se sont soulevés contre l’occupant allemand en 1944
    En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/monde/europe/030432518770-a-varsovie-trump-en-appelle-a-la-defense-de-loccident-2100369.php#kHa3SqZoUDavGW8V.99

     

    Bibliographie :

    Le blog de Stéphane Montabert

    Le rêve "Jésus dans le tracteur" est extrait du livre de Scott Sparrow : " Sacred encounters with Jesus".

    Il se trouve maintenant en français sous le titre " Rencontres avec Jesus" aux éditions Dangles.

     

    Sources électroniques

    (1) http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2017/07/09/discours-de-donald-trump-en-pologne.html

     

    2 ) https://www.lesechos.fr/monde/europe/030432518770-a-varsovie-trump-en-appelle-a-la-defense-de-loccident-2100369.php

     

    3) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/01/06/souvenir-o-souvenir-sapeurs-et-musclor-3063691.html

     

    (4) http://www.medias-presse.info/que-dieu-benisse-la-france-donald-trump/76908/

     

  • COMMENT L'INTUITION PEUT AVOIR BON DOS

     

    Chers amis, blogeuses et blogueurs,

    Ma dernière étude a donné lieu à de nombreux commentaires qui m'ont fait constater, une fois de plus, combien le rapport avec le monde intérieur, l'inconscient et les rêves pouvait être faussé.

    Ce désagrément m'a donné envie de vous divertir et de vous raconter avec amusement ma rencontre inoubliable avec un rêveur qui trafiquait ses rêves à sa guise. Ah ! Ce fut une expérience !

    La voici *

    En août 2008, au colloque international organisé à Montréal par l'Association Internationale pour l'Etude des Rêves*, un Canadien m'a demandé une consultation. C’était un jeune homme, joli garçon, qui s’est présenté comme " un thérapeute dans l’âme ", et plus précisément " un thérapeute holistique intuitif ".

    thérapeute holistique.jpg

    Il me décrivit son parcours, ses activités et m’expliqua qu’il était connecté en direct avec « La Source ».

    melchisedekhl2.jpg

    Il avait la faculté de rééquilibrer les gens en les accompagnant. Pour ce, il avait choisi de les aider à retrouver le contact avec la nature et proposait, parmi toutes sortes d’activités, des marches en rivière.

    Puis il me dit :

    - J’aide aussi les gens parce que je sais interpréter les rêves.

    Je m’exclamai :

    - Oh ! C’est magnifique! Comment faîtes-vous ?

    - Eh bien ! Je vais vous donner un exemple. Il s’agit même d’un rêve pour lequel j’ai posé une question.

    Ma curiosité était piquée et j’écoutais très attentivement. J’ai toujours quelque chose à apprendre, les rêves sont du domaine de l’infini et je me réjouis si l’expérience d'un collègue peut élargir la mienne.

    Le jeune homme me raconta d’abord les circonstances de son rêve :

     

    Les circonstances

    « La semaine dernière, je devais emmener une jeune fille faire une ballade dans une rivière.

    Capture.JPG

    Après en avoir discuté autour de moi, je choisis la rivière et le parcours. Un ami me prévint alors que la rivière, que j’avais choisie, passait pour polluée et qu’il vaudrait mieux sans doute promener ma cliente ailleurs. J’hésitais beaucoup et je décidai donc de demander à mes rêves ce qu’ils en pensaient. Est-ce qu’il existait un danger ?

    Je reçus alors ce rêve :

    Rêve

    J’avance dans la rivière et la jeune fille me suit. Nous marchons tranquillement, quand tout d’un coup j’aperçois sur la rive un ours qui nous regarde.

    japon-lemployee-dun-parc-animalier-tuee-par-un-ours.jpg

    Je me retourne et me précipite pour protéger la jeune fille. »

    Fin du rêve

    Je m’exclamai :

    - Quel rêve ! Très intéressant ! Et comment l’avez-vous interprété ?

    - Cet ours au bord de la rive, j’ai compris que c’était un riverain, un propriétaire du coin qui ne voulait pas qu’on se promène au bord de sa terre. Je suis donc allé faire ma ballade dans une autre rivière.

    - Ah oui ? C’est comme ça que vous avez interprété l’ours ? Pour quelle raison ? Vous pouvez m’expliquer ? Comment en êtes-vous arrivé là ?

    - Vous savez me répondit-il, je sens les choses, je suis branché et je sais immédiatement, intuitivement le sens du rêve.

    - Ecoutez, repris-je, vous avez peut être raison, mais on peut peut-être essayer de saisir différemment cette image. 

    Me permettez-vous de vous posez quelques questions ?

    Dîtes-moi, pour vous, c’est quoi, c’est comment un ours ?

    Le jeune homme me répondit :

    - Un ours, c’est un animal qui est souvent debout, il est poilu.

    Poilu ? Je pense par moi-même : quelle drôle d’expression ! Un animal poilu ? N'est-ce pas plutôt l'homme qui est poilu et l'animal, lui, est velu ? L'ours alors, ne serait-ce pas lui ?

    Je poursuis :

    - Qu’est-ce que cet ours vient faire au bord de la rivière ?

    - Il vient chercher du poisson pour se nourrir.

    - Et quel poisson par exemple ?

    - Oh, de la truite !

    - Bon, et c’est comment de la truite ?

    - C’est un poisson qui a une chair blanc-rosé qui est tendre et fine.

    les-ours-préfèrent-les-truites.jpg

    Je récapitule les associations :

    - Alors : pour vous, l’ours représente un propriétaire du coin. Votre interprétation se situe là au niveau extérieur.

    Maintenant, dîtes-moi, il y a un animal poilu, souvent debout, qui se promène au bord de la rivière et qui cherche à y attraper du poisson à chair tendre et fine,

    à quoi cela vous fait-il penser à l’intérieur de vous ?

    Je pensai en moi-même : là, il va comprendre le sens de son rêve, il va voir que le rêve lui signale bien un danger, et ce danger, c’est lui-même, cet animal poilu avec sa nature de mâle.

    Le thérapeute holistique intuitif me regarde et, sans sourciller, il s’exclame d’un ton très dégagé et très sûr :

    - Mais oui, bien sûr ! Je comprends que cet ours, c’est la façon dont me voit la mère de cette fille.

    Bluffée je demande :

    - Ah oui, pourquoi ?

    - Vous savez, je sais intuitivement ce que la mère pense de moi. Elle n’était pas d’accord pour que sa fille fasse cette ballade seule avec moi. Elle m’attribue des désirs que je n’ai pas.

    adolescente-et-sa-maman-4246201afboa_2041.jpg

    Je le sens très fort, je communique avec les énergies universelles, je perçois consciemment mon inconscient qui communique au présent avec l’inconscient de l’autre, dans l’amour inconditionnel (sic).

    Je reste abasourdie ! Quel fatras ! « Je perçois consciemment mon inconscient… ça veut dire quoi ?

    Et l’amour inconditionnel ? Encore une de ces tartes à la crème qui font les délices du New Age !

    Quel galimatias ! Quelle justification !

    Me voilà avec un Tartufe New Age ! Et encore, celui de Molière est bien plus sincère, bien plus vrai, quand il déclare à la belle Elmire :

    « L’amour qui nous attache aux beautés éternelles

    N’étouffe pas en nous l’amour des temporelles ;

    Nos sens facilement peuvent être charmés…

    Ah ! pour être dévot, je n’en suis pas moins homme ! »  

    Je m'écriai :

    - Mais êtes-vous complètement inconscient ? Un innocent aux mains pleines ! En France, votre proposition serait interdite. Vous ne voyez pas les dangers ? Vous n’êtes pas à l’abri de désirer faire l’amour à cette jeune personne, c’est naturel, c’est votre nature de mâle, il n’y a rien de mal à cela. Mais votre rêve vous montre que vous devez absolument protéger cette jeune fille du contact avec l’ours en vous.

    Et puis elle peut vous accuser de l’avoir violée, vous faire un procès et demander des dommages et intérêts. Quelles sont vos preuves ? Comment ne savez-vous pas cela ?

    Je suis estomaquée :

    S’agit-il réellement d’inconscience ?

    Ou la ballade n’est-elle qu’un prétexte pour des occasions érotico- lucratives ?

    Couple-7-conseils-pour-que-l-amour-dure-toujours.jpg

    Une chose est sûre, c’est que le rêve est manipulé par ce monsieur, qui, dans sa prétention d'être irréprochable, ne veut pas voir l'ours, le mâle en lui.

    citation.jpg

    - Ecoutez, lui dis-je, vous êtes inspiré, en connexion directe avec le divin, selon vous. Mais les autres peuvent l’être aussi. Tout le monde en vient alors à raconter n’importe quoi, des broderies d’inepties ! Vous n’êtes pas crédible.

    Pour moi, vous pouvez me dire tout ce que vous voulez, mais il y a un absolu devant lequel je m'inclinerai toujours :

    Dieu nous a donné la faculté de jugement, le magnifique outil de la raison. Si vous donnez une interprétation, vous devez la justifier de façon cohérente. Elle doit être démontrée de façon logique, rationnelle.

    Vous savez, le rêve est une équation.

    J'ai reçu un rêve où l’on m’expliquait qu’

    UN RÊVE, C’EST DE LA POÉSIE MATHÉMATIQUE.

    D'un côté, vous avez une métaphore poétique du monde immatériel des images, du monde de l'inconscient ; de l’autre, vous avez la correspondance logique, exacte et démontrable dans le monde matériel, concret, vécu, dans le monde du conscient.

    J’ai vu qu’il était inutile d’insister. J’avais déjà passé beaucoup de temps avec lui. Le moment était venu de payer la consultation : le tarif était de 85 $, environ 50 euros. Le thérapeute holistique intuitif chercha dans sa poche, fouilla, rougit. Il sortit un billet de ...20 $,... 12 euros.

    - Je ne comprends pas, dit-il, j’avais au moins 60 dollars en plus. J’ai du les laisser dans la voiture.

    Le jeune homme me fit mal au cœur. Pauvre garçon ! Serait-ce possible qu’on puisse être ainsi innocent ? L’illusion et le mensonge sont des outils faciles avec lesquels on finit par se tromper soi-même.

    Je le quittai.

    Aujourd'hui je pense que j'étais bien naïve et innocente. J'aurais du voir que j'avais en réalité en face de moi un jeune charlatan, un imposteur.

    " Songe, mensonge " se plait-on à dire.

    Ce à quoi je répondrai qu'on a aussi parfois de fortes raisons à dire :

    "Rêveurs, menteurs,

    Rêveuses, menteuses".

    Je suis devenue plus dure et j'ai appris à dénoncer franchement la malhonnêteté.

    Et pour conclure sur une note beaucoup moins amusante, je vous transmets les avertissements féroces de Jung à ses étudiants lors d'un entretien à l'Institut Jung en1958 :

    " Si vous êtes malhonnête, vous êtes exclu du processus d'individuation. Si vous êtes malhonnête, vous n'êtes rien pour votre inconscient. Le Grand Homme vous crachera dessus et vous serez laissé loin derrière dans votre bourbier, coincé, stupide idiot." ...(2)

    Trop souvent les rêveurs et rêveuses, qui s'improvisent interprètes de rêves, invoquent, la main sur le coeur, leur intuition ou leur ressenti, pour justifier leur interprétation.

    Mais l'intuition et la raison sont deux soeurs inséparables : si, d'un côté on peut proclamer une intuition immédiate, il est indispensable, de l'autre, de se concentrer dans une réflexion difficile, procéder à une analyse rigoureuse des images du rêve, pour finalement élaborer un raisonnement logique et rationnel, qui justifie l'intuition. Faire exclusivement confiance au ressenti, à l'intuition, à l'idée qui fait tilt, ne serait-ce pas plutôt une solution de facilité, bien commode et surtout flatteuse ?

    Jung, peu après, explique aussi à ses étudiants :

    Vous devez accepter ce que l'inconscient produit et c'est à vous de comprendre son langage. C'est le langage de la NATURE. Ce n'est pas votre langage, c'est la logique, l'intelligence de la nature et la moralité de la nature qui demandent à être traduites et à prendre des formes humaines. La mise en forme est à accomplir et c'est cette tâche qui donne à l'homme sa dignité. Il n'y a pas de RÉFLEXION dans la création. L'homme détient la réflexion. C'est sa tâche et s'il remplit cette tâche, il peut vivre.(2)

     

    marche dans l'eau 2.JPG

     

    Notes

    * J'ai déjà relaté cette entrevue sur mon blog en mai 2009.

    * * IASD : International Association for the Study of Dreams, fondée dans les années 80 par le Dr en psychologie clinique, l'américaine Gayle Delaney, qui a crée la technique de l'interview.

     

     

    Bibliographie

    1) Tartufe ou l'imposteur de Molière, 1664, Acte III, scène 3, vers 966

    2) Présentation à partir de deux transcriptions d'auditeurs :

    C. G. Jung parle, " Rencontres et interviews ", éd. Buchet Chastel, 1985, p. 283

    C.G. Jung, " Entretiens ", La Fontaine de Pierre, 2010, p. 159 et 160

     

    Illustrations :

    Je remercie les photographes et les artistes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

    Thérapeute holistique intuitif : www.aura.therapie-holistique.com

    Melchsédek : www.reikiland.info

    Pieds dans l'eau : https://pixabay.com

    « La source » : http://pagesperso.orange.fr

    Ours : www.ouest-france.fr

    Ours et truite : saezlive.net

    Mère et fille : www.plurielles.fr

    Promenade érotique : elle.fr

    Marche intuitive dans l’eau : photo de Cyril Almeras, http://www.cyrilalmeras.com

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • UN TRES GRAND MONSIEUR

     

    Mes chers amis, blogueuses et blogueurs,

    le week-end pascal touche à sa fin et je n'ai pas encore écrit l'article traditionnel qui célèbre la fête de Pâques. Je dois vous dire que ma route est actuellement semée de difficultés qui m'empêchent de me consacrer au blog comme j'aimerais le faire. Mais cet après-midi m'est tombé entre les mains un rêve que j'ai étudié il y a 25 ans. Il ne sera donc pas long de vous le transmettre. Je n'ai pas le temps d'y mettre des illustrations, je vous le présente simplement, avec quelques fantaisies du serveur qui malgré moi, modifie la police à son gré.

     

    Circonstances

    La rêveuse est jeune femme musulmane. Elle a dans les mains une Bible qu’elle vient de recevoir par hasard, distribuée dans la rue. Elle en parle dans son entourage et quelqu’un lui lit le passage où Jean Baptiste baptise Jésus. Elle s’interroge alors sur ce qu’est le baptême. La nuit suivante elle reçoit alors ce rêve :

     

    Rêve : Un très grand monsieur

    Il y avait un très grand monsieur, un très grand monsieur en robe blanche, blanc de peau. Il m’a dit :

    - Je suis le Bon Dieu, c’est moi le créateur de la terre et des cieux et c’est moi le Dieu de tout le monde.

    Je me demandais qui était ce grand monsieur, et il me répétait :

    - Je suis votre dieu, je suis le dieu de tous les hommes.

    Il m’a demandé de le suivre dans une pièce où il n’y avait rien, sauf un canapé, comme il y en avait dans le temps, autrefois, dans mon pays. C’était un canapé en terre cuite d’un mètre de large environ sur 2 m 50 de long.

    Il m’a dit :

    - Allongez-vous, je vais vous bénir, comme ça vous serez parmi les miens.

    J’étais allongée sur ce canapé, il a mis sa main dans de l’eau et il m'a mouillé le front et le menton plusieurs fois de suite. Cela faisait le dessin d’une croix.

    Alors il m’est venu à l’esprit que ce grand monsieur, c’était Jésus.

     

    Commentaire :

    Pour utiliser le langage du médecin psychiatre suisse Carl Gustav Jung ( 1875 – 1961 ), nous voyons apparaitre ici une image du divin, l'archétype, le modèle inscrit dans l'âme de tout être humain.

    Le mystique clairvoyant Edgar Cayce ( 1877- 1945 ) le dit ainsi  :

    "Car le Maître, Jésus, à proprement parler le Christ, est le modèle pour chaque homme sur terre, qu'il soit juif ou gentil, grec ou parthénien. Car le modèle existe en tous, qu'il soit connu sous ce nom ou sous un autre nom".

    Cayce explique aussi :

    "Son image est en vous ; si seulement vous pouviez ouvrir votre coeur, votre mental, votre conscience à cette force qui vous habite, à cette promesse qui vous a été faite, si seulement vous pouviez l'accueillir".

     

    Et le rêve ici indique clairement comment faire pour accueillir le divin.

    C'est ce que nous allons voir :

     

    Interprétation

    Le début du rêve ne demande aucune explication.

    Dieu apparait à la jeune femme musulmane et lui répète qu'il est le dieu de tous les hommes. Il faut souligner que le divin se présente ici sous l'apparence d'un homme blanc, en robe blanche, alors que souvent et en particulier pour beaucoup d' Occidentaux actuels, le divin se présente sous une forme noire. J'ai étudié ce sujet dans plusieurs articles sur ce blog.

    ( voir ci-dessous les notes 1 et 2 )

     

    Le grand monsieur m’a demandé de le suivre dans une pièce où il n’y avait rien, sauf un canapé, comme il y en avait dans le temps dans mon pays.

    Le divin invite la rêveuse à aménager sa vie pour qu’il n’y ait rien d’autre que le canapé.

    Le canapé symbolise une situation où l’on s’abandonne. C’est ainsi que les Arabes vivaient autrefois, ils se remettaient dans l'abandon entre les mains de Dieu.

     

    - Allongez-vous, je vais vous bénir, comme ça vous serez parmi les miens.

    C’est « s’allonger » qui permet de vivre en compagnie de Dieu. La tête s'est inclinée dans l'humilité, abaissée au niveau des pieds. Elle, qui est habituée dans la hauteur à dominer les choses, elle a renoncé à tout diriger, tout maitriser à son idée. Voilà la position pour recevoir la bénédiction de Dieu, celle que ses ancêtres pratiquaient.

    J’étais allongée sur ce canapé, il a mis sa main dans de l’eau et il m'a mouillé le front et le menton plusieurs fois de suite. Cela faisait le dessin d’une croix.

     

    Mettre de l’eau sur le front.

    Le front

    est le siège de l’intellect, du mental rigide. Dieu mouille le front d’eau, le marque par la fluidité du sentiment qui nettoie et efface. Son geste s’accomplit à l’horizontal, ce qui marque la relation avec les autres humains sur la terre. Ce signe montre à la rêveuse la nécessité de ne pas se dessécher, se rigidifier dans ses principes et d’imprégner ses idées de la valeur, de la souplesse des sentiments qui nettoient la vie quotidienne.

     

    Le menton correspond à l’expression de la volonté personnelle, à l’affirmation de soi-même. Là encore, le divin y dépose la qualité du sentiment qui limite les exigences de l’ego, qui évite les blocages et assure ainsi l’écoulement de la vie.

     

    Cela faisait le dessin d’une croix

    L'image est vraiment remarquable :

    Le signe de la croix fait penser au signe du baptême chrétien, mais il est différent. Chez les chrétiens, le signe est fait sur le front. Dans le rêve de cette jeune musulmane, le signe de croix est fait d'un seul geste sur le front et le menton.

    La rêveuse, dans la vie, s'interroge sur le baptême chrétien et, dans son rêve, Dieu vient la bénir en faisant un signe de croix, mais pas celui des chrétiens. Le front et le menton sont mis en relation, ce qui invite la rêveuse à unir sa volonté prsonnelle et sa dilmension spirituelle.

     

    Que penser de ce signe de croix ?

    Dieu dit : "Je vais vous bénir, comme ça vous serez parmi les miens."

    Très clairement, le rêve indique que la bénédiction qui amène à vivre en compagnie du divin est la croix.

    La croix est une situation crucifiante où l’on accepte le sacrifice de soi même, vécu comme une mort infamante. Mais cette perte conduit à une résurrection, à un renouvellement de la vie.

    C’est ainsi que l’humain est invité à suivre le même chemin que celui du Christ, le fils de Dieu. Cette crucifixion fait de l’humain un enfant de Dieu, un fils ou une fille de Dieu, un être dans lequel le divin s’incarne.

    Voilà le cheminement proposé à la rêveuse, que ce rêve décrit de façon simple et grandiose.

     

    Joyeuses Pâques

     

    Sur le blog :

    1)  «- Est-ce que Dieu existe ? »

    Caroline avait posé la question à son rêve :

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/05/index.html

     

    Oui et il est noir

     Vous vous rappelez peut être quelle fut alors la réponse du rêve et l’expérience profonde et émouvante qu'elle éprouva en rêve devant l'apparition du noir.

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/06/05/l-incubation-de-caroline-2-dieu-existe-t-il.html

     

    Vous trouverez aussi :

    2 ) De la couleur de la divinité

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/12/04/6-de-la-couleur-de-la-divinit2-2986806.html

  • INTERMÈDE

             Chers amis,

     

    je vous propose aujourd'hui quelques lignes fraîches et pétillantes, qui viendront changer sur mon blog la très studieuse atmosphère actuelle.
    Je ne suis pas l'auteur de cet article sur internet, mais Mme Julie Falcoz, journaliste, chef de la rubrique Business de madame.le figaro.fr.
    Mme Falcoz m'a interviewée cette semaine : elle voulait savoir ce que signifie rêver de son boss, et si ce scénario est normal.
    Voici ses premiers mots :

            "Rêve romantique ou plutôt cauchemar ? Rêver de son/sa boss n'est pas si hors        du commun que ça, c'est même plutôt sain. Explications avec une spécialiste. "

    http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/jai-reve-de-mon-boss-est-ce-normal-210217-129970

           

             Et si cette lecture vous donne envie d'approfondir le sujet des relations entre les gens dans          les rêves, vous en trouverez une étude très fouillée que j'ai menée dans "Amour et Sexe                dans vos rêves", publié aux éditions Trajectoire en 2006.

     

    livre_amour et sexe dans vos rêves.jpg

    A bientôt

    Christiane

     

  • SUITE ALCHIMIQUE 2

     

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

    Mes chers amis,

     

    hier matin Anne Marie m'a téléphoné très inquiète. Elle vient de faire un rêve très moche. Jugez un peu :

    Elle rêve :

    Je suis dans un salon et je vois un enfant brun qui répète que Léon Ceint – on prononce le t - que Léon Ceinte a été tué. Il a été assassiné. L'enfant le dit avec une grande douleur.

     

    Avant de vous découvrir l'interprétation de son rêve, laissez-moi vous présenter cette jeune femme charmante et délicate.

    Anne Marie attend un deuxième enfant très prochainement. La veille, au cours de la soirée, François n'a pas apprécié certains propos de sa femme et les lui a reprochés brutalement. Il s'est montré dur et a blessé Anne Marie. Notre amie veut une vie paisible, elle cherche à ne pas contrarier son mari. Elle s'est réfugiée dans la chambre, elle a caché ses larmes et elle a pardonné.

    Et cette nuit, elle a reçu un rêve qui vient certainement commenter ce qui s'est passé.

    Voyons donc les différentes images :

     

    Le salon

    Le salon désigne l'espace où la famille se réunit pour passer de bons moments de détente. Le rêve place ainsi son scénario dans le cadre où, la veille au soir, Anne Marie a essuyé les reproches de son mari.

     

    Je vois un enfant brun

    Un enfant a une façon d'être spontanée. Il représente un aspect naturel de la rêveuse qui grandit et dont elle doit s'occuper. La couleur brune des cheveux indique que cet enfant est proche de l'inconcient : il vit et réagit de façon instinctive, il manifeste ses émotions, ses affects, il exprime ses ressentis.

     

    L'enfant répète que Léon Ceint – e - a été tué, assassiné.

    Le rêve insiste lourdement sur le crime commis.

     

    Qui est donc Léon Ceint-e-

    Anne Marie ne connait personne de ce nom. Le rêve ici gazouille dans la langue des oiseaux. Écoutons-le :

    Le prénom Léon signifie clairement "Lion", il confère une capacité à adopter un comportement léonin.

    Pour Anne Marie, comme pour beaucoup, le lion, le roi des animaux, impressionne par sa majesté quand il s'avance, il rugit avec une telle puissance que ses adversaires effrayés battent immédiatement en retraite.

     

    Léon Ceint-e

    A ces mots, la jeune femme, qui va bientôt accoucher, entend tout de suite "Enceinte".

    Léon Ceinte désigne donc la jeune femme enceinte qui pourrait se comporter comme un lion, une lionne.

    Mais vous avez aussi entendu " Sainte".

    Ah ?...

    ...Oui ! ...Allez-y !... Poussez votre analyse jusqu'au bout, et n'ayez pas peur de faire les déductions qui s'imposent... :

    Léon Sainte ?

    Quand cette jeune femme se met à gueuler et à rugir comme une lionne, oui, alors elle est une sainte.

     

    Qu'est-ce qu'un saint ou une sainte ?

    Dans Wikipédia on lit :

    " Les saints sont des hommes ou des femmes – distingués pour leur élévation spirituelle et proposés aux croyants comme modèles de vie en raison d'un trait de personnalité ou d'un comportement réputé exemplaire."

    Ainsi, répondre, se diputer, se battre pousser une gueulante serait un comportement exemplaire et la preuve d'une élévation spirituelle certaine ?

     

    Le grand Robert quant à lui explique :

    Le saint est celui " qui est conforme aux préceptes de la morale religieuse ou encore" qui est inspiré par la piété".

    La piété, qu'est-ce donc ?

    Toujours selon le grand Robert de la langue française, la piété est la qualité de celui qui marque " un fervent attachement au service de Dieu et aux pratiques de la religion".

     

    Alors ? Qu'est-ce que ça veut dire " Léon Ceinte ?

    Vous l'avez compris. Pour le rêve, être capable de gueuler comme un lion, de rugir, c'est là non seulement la caractéristique de l'élévation spirituelle, mais c'est aussi un comportement pieux qui marque un fervent attachement au service de Dieu et aux pratiques de la religion.

    Que plus d'un se hérisse à cette affirmation, je ne l'ignore pas, mais mon travail est de traduire le rêve et non de chercher à plaire.

     

    Hélas, que nous apprend le rêve ? Que répète l'enfant avec douleur ?

    Léon Ceinte est mort, il a été assassiné.

     

    Anne Marie se recueille un instant, descend en elle même et me dit :

    - Alors, Christiane, si je comprends bien, quand hier soir je n'ai pas voulu "engueuler" mon mari parce que ses paroles dures m'avait blessée, j'ai tué le lion en moi, celle qui vit dans un fervent attachement à servir Dieu ?

     

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

     

    Comme l'enfant, Anne Marie et moi avons le coeur serré.

    Anne Marie et moi restons silencieuses un instant. Avec un grand étonnement, avec une immense reconnaissance nous accueillons le conseil impensable du rêve, qui vient guider dans les épreuves de la vie quotidienne.

     

    Mais comment peut-on imaginer l'avis des rêves ?

    Comment penser que la colère, les engueulades, tellement décriées, tellement condamnées, soient des services rendus au divin, soient une pratique religieuse, spirituelle ?

     

    Tonnerre de Zeus !

    Ahurissant !

    Zeus n'est-il pas le maître de la foudre ? Dieu n'est-il pas " prompt à la colère" ? Voilà qui nous renverse aujourd'hui ! Mais il y a là une vérité que l'on connaissait autrefois : le droit de se mettre en colère pour se défendre était un droit sacré, un moment où l'on la divinité noire en soi venait s'exprimer.

    Ce rêve nous place en pleine alchimie.

     

    Oui, c'est bien ça :

    Puisque nous vivons trop à la lumière du conscient, avec l'éclairage des pensées rationnelles, qui se prétendent supérieures, alors, de façon opposée et complémentaire, c'est au niveau physique obscur et mal compris, c'est dans ce corps animal en nous que nous rencontrons le divin. 

     

    Cette divinité instinctive, animale, se manifeste à Anne Marie, comme à beaucoup, sous la forme du lion rugissant, dont la puissance fait reculer ses adversaires.

    Est-il surprenant de constater qu'il y a 4500 ans les Nubiens, au Sud de l'Egypte, adoraient le dieu à tête de lion,  Apédémak, dieu de la guerre, de la victoire et de la fertilité ?

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

     

     

    Les Egyptiens également vouaient un culte à la déesse Sekhmet "la puissante", femme à tête de lionne, surnommée "la colère de Ra", le dieu soleil ; elle est aussi celle qui gouverne le domaine des cycles féminins, de la fertilité.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

     

     

    Etranges concordances de ces images avec "Léon Ceinte". Comme Jung l'a montré, ces similitudes prouvent qu'il existe dans l'inconscient, à travers le temps, des images constantes et communes à l'humanité. Il a appelé ces images "archétypales" et a mis ainsi en évidence l'existence de l'inconscient collectif, d'une dimension infinie par rapport à l'inconscient personnel.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

    Avec cette grande image du lion et de la lionne, le rêve de nos jours est venu  rappeler à la jeune maman enceinte le crime qu'elle a commis en refusant de laisser s'exprimer ce dieu en elle, cette même puissance fondamentale, archétypique, qui lui aurait donner la force de se battre en paroles avec son mari, lui aurait assuré sa victoire et aussi sa fécondité. Tout ce qu'elle a gagné, c'est d'aller, vaincue, pleurer dans son coin. Et, comme une sainte, avec générosité, avec abnégation, elle a pardonné.

    Certes, elle a cru "bien faire", mais elle s'est lourdement trompée. Le rêve alchimique vient alors lui rappeler que c'est justement en faisant "mal", qu' elle va "bien" faire.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,alchimie,rêve alchimique,Jung,bien,mal,lion,mort du lion

     

    Et je reprends la conclusion de mon étude précédente :

    Voilà la grande leçon actuelle des rêves et de l'alchimie, que, dans la bienséance, nous nous gardons bien de pratiquer. Voilà cependant, ce dont nous avons le plus grand besoin. C'est même le problème vital de notre société en décomposition : laisser s'exprimer l'animal en nous, reconnnaitre la valeur, la dignité, la divinité de notre vie instinctive, qui est la sauvegarde de notre équilibre, de notre santé, de notre joie de vivre.

     

    Ce que je vous dis ici n'est pas un dogme, ce n'est pas une élucubration théorique fumeuse. Il s'agit d'un fait et d'un fait que les rêves mettent constamment en évidence. Jung l'a montré. A mon tour je viens de vous en donner de nouveau la preuve actuelle, avec un rêve reçu hier, le 17 février 2017 au matin.

     

    Je vous propose maintenant une éloquente vidéo. Vous pourrez contempler la colère du lion, ressentir la puissance qui émane de ses rugissements et constater l'effroi de l'ennemi qui s'enfuit.

     

    http://www.youtube.com/watch?v=7_6lLyiEpNM&NR=1&feature=endscreen

     

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Lion : levif.be

    Le lion a été tué : tempsreel.nouvelobs.com

    Le dieu lion nubien Apedemak : Wikipedia

    Buste noir de la déesse Sekhmet : antikforever.com

    Bas relief de la déesse Sekhmet : egypte.antique.com

    Engueulade : ?