Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christiane Riedel - Page 13

  • UN COQ,UNE POULE, UN RENARD ET UN RÊVE IL Y A 850 ANS

    Quand Chantecler le coq reçoit un songe

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

     

    Mes dernières études étaient sévères, elles concernaient les événements de Pâques. Je pourrais vous dire encore bien des choses à ce sujet, mais j'aime aussi varier mes études. Aujourd'hui, j'ai donc choisi pour vous un récit amusant, qui fut écrit voici bientôt 850 ans dans la campagne française du Haut Moyen-Age. Nous y retrouvons les poules, dont les rêves nous parlaient dernièrement (1). À l'époque elles étaient finaudes et sages. Nous y voyons aussi le coq et le renard qui rôde.

    Mais surtout il est question des rêves !


    Voici l'histoire :

    Il arrive à Renart de se présenter devant un village fort abondamment peuplé de coqs, poules, jars, oisons et canards. Dans l'enclôt, messire Constant Desnois, un paysan fort à l’aise, avait sa maison garnie des meilleures provisions, de viandes fraiches et salées. D’un côté, des pommes et des poires ; de l’autre le parc aux bestiaux, formé d’une enceinte de pieux de chêne recouverts d’aubépins touffus. C’est là que Constant Desnois tenait ses volailles à l’abri de toute surprise. Renart s’approche doucement de la clôture. Mais les épines entrelacées ne lui permettent pas de franchir la palissade.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

     

    Il entrevoit les poules, il suit leurs mouvements, mais il ne sait comment les joindre. S’il quitte l’endroit où il se tenait accroupi, et si même il ose tenter de bondir au-dessus de la barrière, il sera vu sans aucun doute, et pendant que les poules se jetteront dans les épines, on lui donnera la chasse, on le happera, il n’aura pas le temps d’ôter une plume au moindre poussin.

    Il a beau se battre les flancs et, pour attirer les poules, baisser le cou, agiter le bout de sa queue, rien ne lui réussit.

    Enfin, dans la clôture, il avise un pieu rompu qui lui promet une entrée facile : il s’élance et tombe dans une plate-bande de choux que le paysan avait ménagée. Mais le bruit de sa chute avait donné l’éveil à la volatile ; les poules effrayées se sauvent vers les bâtiments. Ce n’était pas le compte de Renart.

    D’un autre côté, Chantecler le coq revenait d’une reconnaissance dans la haie ; Il voit fuir ses vassales, et ne comprenant rien à leur effroi, il les rejoint la plume abaissée, le col tendu. Alors, d’un ton de reproche et de mécontentement :

    « Pourquoi cette presse à regagner la maison ? Êtes vous folles ? »

     

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

     

    Pinte, la meilleure tête de la troupe, celle qui pond les plus gros œufs, se charge de la réponse :

    « C’est que nous avons eu bien peur.

    – Et de quoi ? Est-ce au moins de quelque chose ?

    – Oui.

    – Voyons.

    – C’est d’une bête des bois qui pouvait nous mettre en mauvais point.

    – Allons ! dit le coq, ce n’est rien apparemment, restez, je réponds de tout.

    – Oh ! tenez, cria Pinte, je viens encore de l’apercevoir.

    – Vous ?

    – Oui ; au moins ai-je vu remuer la haie et trembler les feuilles de chou sous lesquelles il se tient caché.

    – Taisez-vous, sotte que vous êtes, dit fièrement Chantecler, comment est-ce qu'un goupil, un putois même pourrait entrer ici ? La haie n’est-elle pas trop serrée ? Dormez tranquilles ; après tout, je suis là pour vous défendre. » Chantecler dit, et s’en va gratter un fumier qui semblait l’intéresser vivement. Cependant, les paroles de Pinte lui revenaient, et sans savoir ce qui lui pendait à l’œil, il affectait une tranquillité qu’il n’avait pas. Il monte sur la pointe d’un toit.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

     

    Là, un œil ouvert et l’autre clos, un pied crochu et l’autre droit, il observe et regarde çà et là par intervalles, jusqu’à ce que las de veiller et de chanter, il se laisse involontairement aller au sommeil.
    Alors il est visité pas un songe étrange.

    Il croit voir un objet ,qui, de la cour s’avance vers lui, et lui cause un frisson mortel. Cet objet lui présentait une pelisse rousse avec une gueule, ou bordée de petites pointes blanches ;

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

     

    Lui, Chantecler, endossait la pelisse fort étroite d’entrée, et, ce qu’il ne comprenait pas, il la revêtait par le collet, si bien qu’en y entrant, il allait donner de la tête vers la naissance de la queue. D’ailleurs, la pelisse avait la fourrure en dehors, ce qui était tout à fait contre l’usage des pelisses. Chantecler épouvanté tressaille et se réveille :

    « Saint-Esprit ! dit-il en se signant, défends mon corps de mort et de prison ! »

    Il saute en bas du toit et va rejoindre les poules dispersées sous les buissons de la haie. Il demande Pinte, elle arrive.

    « Ma chère Pinte, je te l’avoue, je suis inquiet à mon tour.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

     


    – Vous voulez vous railler de nous apparemment, répond la poule ; vous êtes comme le chien qui crie avant que la pierre ne le touche. Voyons, que vous est-il arrivé ?

    – Je viens de faire un songe étrange, et vous allez m’en dire votre avis.

    J’ai cru voir arriver à moi je ne sais quelle chose portant une pelisse rousse, bien taillée sans trace de ciseaux. J’étais contraint à m’en affubler ; la bordure avait la blancheur et la dureté de l’ivoire ; la fourrure était en dehors, on me la passait en sens contraire, et comme j’essayais de m’en débarrasser, je tressaillis et me réveillai.

    Dites-moi, vous qui êtes sage, ce qu’il faut penser de tout cela. »

    « Eh bien tout cela, dit sérieusement Pinte, n’est que songe, et tout songe, dit-on, est mensonge.

    Cependant je crois deviner ce que le vôtre peut annoncer.

    L’objet porteur d’une rousse pelisse n’est autre que le goupil, qui voudra vous en affubler. Dans la bordure semblable à des grains d’ivoire, je reconnais les dents blanches dont vous sentirez la solidité. L’encolure si étroite de la pelisse c’est le gosier de la méchante bête ; par elle passerez-vous et pourrez-vous de votre tête toucher la queue, dont la fourrure sera en dehors. Voilà le sens de votre songe ; et tout cela pourra bien vous arriver avant midi. N’attendez donc pas, croyez-moi ; lâchons tous le pied, car je vous le répète, il est là, là dans ce buisson, épiant le moment de vous happer. »
    Mais Chantecler, entièrement réveillé, avait repris sa première confiance.

    « Pinte, ma mie, dit-il, voilà de vos terreurs, et votre faiblesse ordinaire. Comment pouvez-vous supposer que moi, je me laisse prendre par une bête cachée dans notre parc ! Vous êtes folle en vérité, et bien fou celui qui s’épouvante d’un rêve.

    – Il en sera donc, dit Pinte ce que Dieu voudra : mais que je n’aie plus la moindre part à vos bonnes grâces, si le songe que vous m’avez raconté demande une autre explication.

    – Allons, allons, ma toute belle, dit Chantecler en se rengorgeant, assez de caquet comme cela. »

     

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

     

    Et de retourner au tas qu’il se plaisait à gratiller. Peu de temps après, le sommeil lui avait de nouveau fermé les yeux. 

     

    Le rêve de Chantecler est-il prémonitoire ?

    Nous le verrons la prochaine fois.

     

    Bibliographie

    Ce récit est extrait du " Roman de Renart ", un recueil de récits animaliers écrit par différents auteurs au cours du Moyen Age.

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,coq poule,renard

                                                        

    (1) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/11/23/non-les-poules-n-ont-pas-de-dents-3060765.html

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.
    Renard : pratique.fr

    Coq : ouest-france.fr

    Coq sur le toit : gersicottigersicotta.fr

    Gueule de renard : poulesetcie.com

    Coq et poule : sulmtaler.at

    Coq chantant : nettoue.eklablog.net

     

  • PIQUER, VOLER ET COPYRIGHT

     

    Chers amis,

     

    Je changerai complètement de sujet aujourd'hui. Vous allez trouver un commentaire que je voulais vous proposer depuis longtemps. Il s'agit de l'utilisation que l'on peut faire des études de mon blog.

    J'ai ouvert ce blog il y a neuf ans, en janvier 2007. Il comporte 256 études qui sont le fruit de milliers d'heures de travail, qui ne reçoit aucune rémunération.

    Vous savez que l’accès à ce blog est gratuit et illimité. Mon but est de vous faire entrer dans le monde des rêves, de vous familiariser avec votre monde intérieur et de vous initier aux moyens de comprendre vos images personnelles. 

    Vous avez pu constater que chaque article, chaque étude est une nouvelle création écrite pour vous. Je mentionne clairement mes sources, je ne pratique jamais le copié collé, jamais.

    Ainsi donc mes livres, mon blog contiennent un corpus maintenant très important, diversifié et unique de connaissances et d’outils pour interpréter les rêves.

    C'est bien ce dont certaines personnes ont conscience et elles ne se gênent pas pour venir y puiser des informations.

    Ces personnes sont comme des parasites, des organismes vivants qui vivent aux dépens d'un autre organisme.  Elles viennent sucer, pomper, piquer.

    p02hryzn.jpg

     

    Ensuite, elle diffusent ce qu'elles ont pris et font passer ces extraits pour le fruit de leur travail. Je ne peux pas le contrôler.

    Et même, je dirai tant mieux, si sont ainsi transmises des informations au sujet de l’inconscient et des rêves ! C’est bien finalement mon objectif.

    Cependant, il y a plus grave, qu’il est nécessaire de vous signaler :

    Certaines personnes reprennent en fait la technique de l’interview en la mutilant.

    C’est Gayle Delaney, qui a crée la méthode dans les années 1970 et moi-même je l’enseigne en France depuis 1990 ; nous avons donc toutes deux été obligées de protester pour plagiat.

    sangsues-aspirant-le-sang-19280198.jpg

     

    Est-ce que dans ce cas aussi je dirai tant mieux, si de la sorte le travail de déchiffrage des rêves se poursuit ?

    Non ! Et malheureusement, je dirai tant pis ! Car il y a duperie. Le rêveur, qui suit cette méthode, croit avoir à sa disposition un outil plus simple, plus facile, plus rapide, que la technique de l’interview que j’enseigne. Mais en fait, son déchiffrage va manquer de rigueur, son travail va être superficiel et bâclé et il a toutes les chances de faire des faux sens ou des contre-sens. Quel dommage !

    Il est donc inévitable maintenant de rappeler les lois de la propriété intellectuelle qui protègent toutes les études de mon blog et de mes livres.

    Un blog consacré au plagiat prévient avec ces mots :

    « En un clic tu colles, en un clic tu voles ! (1)

    Partout dans le monde, les gens utilisent les moyens de communication (internet, livres, radio, journaux) à des fins personnelles pour plagier des documents. Le partage des informations se fait tel qu'il est rare d'identifier parfois l’exactitude et la provenance des informations et des auteurs. Le plagiat se définit comme étant l'acte de copier une source sans la citer et en la modifiant. C'est donc un délit qui peut être puni par la loi et parfois peu de gens le savent. »

    moustique-mosquito.jpg

     

    J’apprécierai donc que les chercheurs qui utilisent mon travail ne se comportent pas en parasites voleurs mais me demandent l'autorisation d'inclure dans leur texte des passages de mes études.

    En tous cas, il est de la plus élémentaire correction de mentionner l'origine exacte de l'extrait emprunté.

    Pour ceux qui l’ignorent voici comment faire :

     

    - Pour un livre :

    Il convient d’indiquer le nom de l’auteur, le titre du livre, l’éditeur, la page, et l’année d’édition.

    Exemple :

    La Bible, l’original avec les mots d’aujourd’hui, Société biblique de Genève, 2007 ; p. 715.

     

    - Pour le blog :

    il faut mentionner le nom du blog, le titre de l’étude, la date et donner le lien http//….

    Vous trouverez ci-dessous le texte qui déclare le copyright.

    Copyright

    Le texte est protégé par les lois sur la propriété intellectuelle.

    Copyright© Christiane Riedel

    Les alinéas 2 et 3 du code de la propriété intellectuelle autorisent "les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à « une utilisation collective" ou à "des analyses et de courtes citations dans un but d'illustration". "

    Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits ou ayants cause est illicite" (art L.122.4) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal.

    téléchargement.jpg

    Internet :

    1) http://warnplagiarism.blogspot.fr/

     

    Illustrations

    Ténia ou ver solitaire

    Sangsue aspirant le sang : fr.dreamstime.com

    Moustique : meltydiscovery.fr

    Contre le plagiat :dragibames.skyrock.com

     

  • POURQUOI PÂQUES

    POURQUOI PÂQUES ?

     

     

    par Ranky.PNG

     

    Mon dernier article se terminait sur la question : Pourquoi s'embarrasser de toutes ces vielles histoires aberrantes, ces histoires rocambolesques, invraisemblables de crucifixion et de résurrection, dont nous n'avons plus rien à faire ?

    Oui, pourquoi ?

    On a sans doute raison de s'interroger, mais cette question procède d'un raisonnement. On examine la situation de façon intellectuelle, alors que l'on méprise, refuse, nie et ignore les faits.

    Vous allez rétorquer :

    - Comment ? Les faits ? Mais quels faits ?

    - Je vous parle des faits de l'inconscient que l'on peut observer sans difficulté si on a un esprit tant soit peu rigoureux !

    - Mais Christiane ! De quels faits parlez-vous donc ? Quels sont ces faits de l'inconscient que vous observez et que l'on nie ?

    - Vous le savez bien ! Je vous parle des rêves, encore des rêves et toujours des rêves !

    - Et alors ?

    - Eh bien, il y a un fait irréfutable et très intrigant, très très intrigant : c'est que l'image divine apparait souvent, dans les rêves, quand on dort, et dans les visions, quand on est réveillé, et en particulier l'image du Christ. Certes, dans l'histoire, il est bien mort, mais dans les rêves, il est bien vivant, toujours et partout !

    Dernièrement encore, je viens de vous en donner des témoignages actuels. Dans le dernier rêve datant de décembre 2015, il apparaissait avec pas mal d'humour sous l'image de Musclor.

     

    133050.jpg-rx_640_256-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx musclor 3.jpg

     

    On peut très facilement se débarrasser de l'image divine par des raisonnements, mais l'autre partie de nous-mêmes, l'inconscient, lui, ne l'entend pas ainsi et il produit des rêves multiples où il nous ramène le Christ devant les yeux. J'en ai présenté plus d'une centaine dans mes conférences, dans mes livres et sur mon blog. Beaucoup sont actuels. Vous pourrez vérifier sur mon blog, je vous en ai exposé une quarantaine. Pour vous aider à les retrouver, je vous en ai mis la liste avec le lien ci-dessous en bibliographie.

     

    Devant cette accumulation de faits, que je ne suis pas la première à souligner, qui oserait donc quand même nier ces rêves que nous observons et prétendre qu'ils n'existent pas ?

    On ne peut donc pas dire que le travail d'observation des rêves auquel je procède n'est pas scientifique, pas rationnel.

    Comme le fait remarquer Jung :

    "Quel scientifique ferait une observation et dirait que ce qu'il observe n'existe pas ? Si vous observez, vous avez un comportement scientifique. (1)

    Qui osera nier ?

    Ce seront à mon avis des obscurantistes et des imposteurs ou aussi des paresseux d'esprit et des lâches qui ne veulent pas regarder les faits qui les dérangent, qui refusent de voir les rêves où la divinité apparait.

    Jung déclare :

    "L'image de Dieu n'est pas une découverte mais une EXPÉRIENCE VÉCUE qui survient à l'homme spontanément, ce que l'on sait assez clairement si on ne préfère pas à la vérité l'aveuglement des préjugés idéologiques." (2)

    Cette expérience vécue, je le répète, a lieu dans les rêves et dans les visions.

     

    Quelques uns, sans doute agacés par mon discours, vont me rétorquer :

    - Mais qu'est-ce qu'on en a à faire de la messe, de la crucifixion, de la résurrection ! Foutaise !

    - Ah oui ? Qu'est-ce qu'on en a à faire ? Eh bien voilà.

    Pour Pâques, je vous raconterai deux rêves qui répondent à la question.

    Ce ne seront que deux, pour ne pas allonger mon étude.

    Voici le premier que Clara est venue me confier. Ce rêve est la grande douleur de sa vie.

    Elle raconte :

     

    Rêve

    Je suis à Golgotha, la colline où le Christ a été crucifié.

    Je me tiens devant la croix. Marie, la mère de Jésus, est à côté de moi.

    Jésus sur la croix jette ses yeux sur moi et m'invective, il m'insulte, il est furieux après moi.

    Marie lui demande alors pourquoi, lui qui est si bon et si compatissant, pourquoi il éprouve une telle colère à mon égard.

    Et Jésus s'écrie :

    - Oui ! Eh bien, toi, tu ne sais pas ce qu'elle m'a fait !

     

    christ 4.jpg

     

    Clara s'est réveillée, effondrée de douleur.

    Elle ne m'a pas dit ce qui s'est passé précisément dans sa vie, qui expliquerait la violente réaction de son inconscient. Mais ce qui est fort probable, c'est qu' elle ait commis une forme de trahison à l'égard de la divinité qui l'habite et son âme en souffre.

    Voici le second rêve,que j'ai longuement étudié sur mon blog en 2012. Il fut reçu par un diplomate hollandais, Mr Korthals Altes, à une période menaçante de la guerre froide en 1984.

    Rêve

    Je voyais beaucoup de monde sur une place devant une église. L’église était pleine.  Tout d’abord je ne voulais pas y entrer jusqu’à ce qu’une dame âgée me prenne par la main et me montre un siège libre dans une des premières rangées sur la gauche.  Une grande croix en bois s’étendait au dessus de l’autel. 

    À ma grande surprise de la sciure de bois tombait de cette croix. ( Cela symbolisait-il la crise intérieure que vivait une église centrée sur elle-même ? )

    Pendant que je regardais la croix, je me sentis envahi par une intense compassion pour le Christ souffrant (expérience inhabituelle pour moi en tant que Protestant).  Exactement au même instant j’ai vu les yeux VIVANTS du Christ qui me posaient la question qui correspondait à ma situation :

    « Et toi, qu’est-ce que tu fais avec tes possibilités, avec ce que tu sais, dans cette période cruciale ? »

    Ce face à face direct avec le Christ souffrant, vivant, fut une expérience fulgurante, impossible à décrire !

    christ 5.jpg

     

    Cette rencontre a allumé dans l'âme du rêveur un feu qui l'a amené à complètement changer sa vie. Il a sacrifié sa carrière de diplomate pour obéir à l'impulsion donnée par le rêve et se consacrer à des activités très fécondes, au niveau national et international pour la sécurité et la paix en Europe.

     

    Voilà, chères blogueuses et blogueurs, voilà pourquoi ces images nous importent.

    Rejeter la fête de Pâques, le souvenir et la célébration de la crucifixion ? Rejeter le mythe de la passion du Christ ?

    Le conscient, pour sa part, s'empresserait bien de l'oublier, mais l'inconscient, lui, infiniment plus vaste et plus puissant, en est la mémoire. Dès qu'il le juge nécessaire, il vient avec un rêve en rappeller l'événement, qui, depuis 2000 ans, a eu lieu selon le mythe chrétien.

    Force est de constater, force est de se dire qu'il faut alors que cet événement soit d'une importance impensable, incommensurable, pour que l'autre côté de nous-mêmes, l'inconscient, cet espace indéfini et illimité, vienne, malgré nos résistances, nous le rappeler.

     

    croix 2.PNG

     

    Comment expliquer que dès la mort du Christ, il est apparu dans les rêves ? Des rêves, il y en a plein l'Ancien Testament, environ 250, et ce sont anges ou Dieu lui-même qui y apparaissent. Ces représentations n'étaient-elles pas suffisantes ?

    Pour l'inconscient certainement elles n'étaient pas suffisantes. C'est que l'histoire de la passion du Christ décrit clairement le drame de la vie de l'âme et exerce un puissant effet thérapeutique.

    Comme le montre l'exemple du rêve du diplomate hollandais, le mythe chrétien de la passion parle du sacrifice auquel l'humain consent en renonçant à son égo. Cette étape dans la vie, cruciale, crucifiante, conduit à la transformation et au renouvellement de tout l'être, conduit de la mort à la résurrection.

                                          visage.PNG

    En revanche, comme le montre le premier rêve de Clara, refuser ce mythe plonge l'âme dans la souffrance.

    Le mépris, le rejet, l'oubli de ce processus sacré et de ses images venus de l'inconscient exercent les effets les plus néfastes.

    Clairvoyant, vigilant et sage, Jung a rappelé :

    « Une fausse attitude à l’égard de l’inconscient n’entraîne pas seulement la maladie de l’individu, mais aussi des peuples »

    Il a également prévenu :

    "Un peuple qui perd ses mythes est un peuple qui meurt."

    C'est bien ce à quoi nous assistons en ce moment.

    Le mythe chrétien de Pâques, le drame de la crucifixion, la résurrection sont des événements vitaux dans l'âme, vivants, actifs aujourd'hui comme autrefois. Ces images du dieu crucifié et ressuscité détiennent une puissance de vie incontestable, une efficacité thérapeutique déterminante.

    Voilà pourquoi l'oubli de Pâques est une attitude des plus néfastes.

     

    interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,sens des rêves de crucifixion,pâques,image du christ dans les rêves,christ crucifié

     

    Invitation

    Comme je vous le montre, ces images reçues en rêve ne sont pas exceptionnelles, elles sont seulement cachées. On hésite à en parler. C'est pourquoi, si vous avez, vous aussi, reçu en rêves ces mêmes images sacrées, je vous invite à me les raconter.

    Vous m'adresserez votre courrier à l'adresse indiquée sur le blog. Je vous répondrai alors.

     

    Bibliographie

    (1) C. G. Jung parle, éd.Buchet Chastel, p.283

    (2) C.G. Jung, Aïon, Études sur la phénoménologie du Soi, Albin Michel, 1983, p.213

    (3) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/03/28/le-reve-d-un-diplomate-hollandais1.html

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    - Crucifixion, tableau de l'artiste français François Ranky, 1990.

    - Visage du Christ en croix : Film " La passion" de Mel Gibson avec Jim Caviezel dans le rôle du Christ.

    - Visage du Christ : ephese.fr

    Il m'a été impossible malgré mes recherches de savoir exactement qui est l'auteur de cette sculpture.

    - La crucifixion de Salvator Dali. Dali a peint ce tableau inspiré par une vision de Saint Jean de la Croix qui a vu le Christ sur la croix, non pas d'en bas, mais d'en haut, vu du ciel.

    - Visage du crucifié, film " La Passion" de Mel Gibson

     

    Liste des rêves sur mon blog où apparait une image du divin.

     

    1 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2007/04/09/mort-par-decapitation.html

     

    2 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2007/05/17/l-incubation-chez-les-premiers-chretiens-ch-6.html

     

    3 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/11/30/le-reve-therapeute-ch-6.html

     

    4 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/03/30/il-est-un-reve-etrange-et-debonnaire.html

     

    5 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/04/22/il-est-un-reve-etrange-et-debonnaire-interpretation.html

     

    6 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/03/21/un-reve-ce-vendredi-il-y-a-2008-ans.html

     

    7 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/09/06/initiation.html

     

    8 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/07/06/la-trahison-de-st-jerome.html

     

    9 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/06/21/l-autorite-des-reves-est-la-meme-que-celle-de-la-bible.html

     

    10 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/05/24/l-incubation-de-caroline-1.html

     

    11 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/06/05/l-incubation-de-caroline-2-dieu-existe-t-il.html

     

    12 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2009/12/18/que-me-sert-o-gabriel1.html

     

    13 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/01/08/un-mythe-general-et-le-dieu-feconda-la-femme.html

     

    14 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/01/22/l-elephant-blanc.html

     

    15 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/03/07/le-christ-blesse.html

     

    16 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/04/02/le-dieu-souille-bafoue.html

     

    17 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/04/13/un-cadeau-inattendu.html

     

    18 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/12/23/il-n-y-a-pas-que-joseph-qui-reve.html

     

    19 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/01/07/il-n-y-a-pas-que-joseph-qui-reve-2.html

     

    20 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/05/11/la-nuit-porte-conseil-ou-l-inspiration-de-gedeon.html

     

    21 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/08/24/alexandre-et-le-grand-pretre-jaddus-a-jerusalem2.html

     

    22 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/09/29/le-reve-et-la-mort-de-jules-cesar.html

     

    23 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/11/26/encore-un-cafe.html

     

    24 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/03/28/le-reve-d-un-diplomate-hollandais1.html

     

    25 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/04/19/une-question-et-un-peu-d-histoire2.html

     

    26 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/04/25/questions-et-reponses-en-vrac1.html

     

    27 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/03/27/4-les-reves-vous-disent-ce-que-vous-ne-croyez-pas.html

     

    28 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/06/18/1-les-reves-et-la-bible.html

     

    29 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/07/07/la-conception-des-reves-dans-la-bible.html

     

    30 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/07/28/le-premier-reve-de-la-bible-un-grand-reve-prophetique-297308.html

     

    31 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/08/17/une-force-qui-porte-2974899.html

     

    32 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/09/23/une-force-bienveillante-2978814.html

     

    33 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/12/04/6-de-la-couleur-de-la-divinit2-2986806.html

     

    34 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/11/23/non-les-poules-n-ont-pas-de-dents-

    3060765.html

     

    35 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/12/06/est-ce-impossible-a-comprendre-3061743.html

     

    36 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/12/12/le-christ-l-epee-a-la-main-3062268.html

     

    37 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/12/20/le-general-patton-est-un-homme-qui-prie-dieu-tous-les-jours-3062763.html

     

    38 http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/01/06/souvenir-o-souvenir-sapeurs-et-musclor-3063691.html

  • QU' EST-CE QUE PÂQUES ?

    Chères  amies et chers amis,

     

    Voici Pâques.

    Qu'est-ce que Pâques ?

    Si, pour en rappeler la date, il n'y avait pas les oeufs et les lapins en papier doré au premier plan dans les supermarchés, certains, beaucoup sans doute, n'y penseraient pas.

    J'ai prévu un texte pour vous en ce moment de Pâques, mais quelle en sera l'intérêt si on ignore tout d'abord ce que signifie cette fête ? On remarque bien et l'on sait clairement maintenant que beaucoup de Français sont déchristianisés et n'ont presque plus aucune culture au sujet des traditions chrétiennes, de leur origine et de leur sens. Cela se traduit dans le quotidien par la dévastation des lieux de culte. Tous les jours, on saccage et on pille les églises.

    5437939_70da1d7e-b7ca-11e5-9ff9-00151780182c-1_545x460_autocrop.jpg

    On pisse et défèque sur les autels et les images sacrées, on casse les statues, on profane le tabernacle, on tague et brûle les portes et les murs des églises, on scie les croix. Et tout cela dans l'indifférence et en toute impunité.

    Alors, Pâques ? Le mythe chrétien est rejeté et tombe dans l'oubli.

    Dans de telles conditions, il ne sera pas inutile, me semble-t-il, de rappeler très succinctement ce que cette fête commémore.

     

    En fait, Pâques correspond à deux fêtes qui ont lieu à la même date :

    - la fête juive, appelée Pâque, souvent sans s

    - et la fête chrétienne, appelée Pâques, souvent avec un s.

     

    Voyons d'abord la Pâque juive :

    Il y a environ 3500 ans, le peuple juif vivait en esclavage en Egypte. Selon le texte biblique, Dieu demanda à Moïse de libérer son peuple et de le conduire à la terre promise de Canaan. Vint donc le jour immense où les juifs sortirent d'Egypte. Depuis, cette libération a été célébrée tous les ans, le premier dimanche qui suit la pleine lune du printemps.

     

    La Pâques chrétienne

    1500 ans plus tard, il y a à peu près deux mille ans, les Juifs célébraient toujours fidèlement la Pâque. Pour ce, venant de tout le pays, ils se rendaient à Jérusalem pour offrir des sacrifices dans le Temple. Il y avait donc un monde fou dans les rues et Ponce Pilate, le consul romain d'alors, avait la charge d'assurer l'ordre dans la ville.

    Comme tout le monde et selon la tradition, le juif Jésus se rendit donc avec ses disciples à Jérusalem, sachant le danger qu'il courait.

     

    christ.jpg

    En effet, depuis 3 ans, avec un incroyable courage, cet homme s'opposait aux docteurs de la loi, aux prêtres, véritables talibans d'alors. Il dénonçait sans relâche leur façon de pratiquer la religion juive, il leur reprochait publiquement d'être psychorigides, bornés et méchants.

    prêtre.jpg

     

    Il montrait qu'à côté de la loi qui condamne et punit, il y a aussi l'amour qui pardonne et guérit, comme l'Eternel l'avait déjà dit par la bouche de son prophète, 500 ans plus tôt dans Le livre du Lévitique.(1)

    " Tu aimeras ton prochain comme toi-même ".

    Jésus exaspérait les prêtres, obligés d'assister aux miracles qu'il accomplissait. Mais le pire était que, comme dans les mythes de l'Antiquité, comme les dieux Esculape ou Dyonisos, comme les héros Hercule ou Achille, il se déclarait le fils de Dieu, l'incarnation du divin, né de l'amour d'un dieu pour une humaine.

    Les prêtres cherchaient à le faire condamner à mort.

    - Le jeudi soir avant le dimanche de la Pâque, le Christ se réunit avec ses disciples pour célébrer avec eux le rituel millénaire de la Pâque où l'on mangeait du pain sans levain. Il institua alors le rituel dit de l'Eucharistie, de la communion.

     

    cène 3.jpg

     

    Il présenta à ses disciples le pain et le vin comme représentant son corps et son sang et leur demanda de commémorer ce repas en mémoire de lui.

    Dès lors, quand le participant célèbre à son tour ce repas sacré, il se trouve en contact avec la divinité, sous la forme réelle ou symbolique du pain et du vin.

     

    Dali (1).jpg

     

    Peu après, dans la soirée Jésus fut arrêté par les soldats romains.

     

    - Le vendredi il comparut au tribunal devant Ponce Pilate. Le juge protesta en vain, qu'il ne trouvait rien à reprocher à cet homme. Les prêtres s'acharnèrent à faire condamner Jésus qui fut crucifié et mourut à 3 heures de l'après-midi.

     

    crucifixion film.PNG

    Le soir, à la demande des siens, son corps fut détaché de la croix et placé dans un sépulcre. Comme le Christ avait annoncé sa résurrection après trois jours, les prêtres firent placer des gardes devant le tombeau, afin que les disciples ne puissent pas dérober le corps pour proclamer ensuite la résurrection du Christ.

    - Le samedi étant le jour du sabbat, les juifs ne pratiquaient aucune activité. Il ne se passa donc rien.

    - Le dimanche, quelques femmes dans l'entourage du Christ, en particulier Marie Magdeleine, qui l'aimait, se rendirent au tombeau pour embaumer le corps. Là, à leur grand trouble, elles constatèrent que le corps avait disparu.

     

    marie magdeleine.jpg

    Surgirent alors deux anges qui leur dirent :

    "Pourquoi cherchez-vous chez les morts, celui qui est vivant ? "

    Le Christ lui-même leur apparut également.

    Quant aux gardes, "raides morts," ( 2) traumatisés par ces apparitions, ils firent aux prêtres le rapport des phénomènes auxquels ils avaient assisté. Les prêtres les gratifièrent d'une forte somme d'argent en leur demandant de dire que les disciples étaient venus dérober le corps pendant la nuit.

    Puis pendant les semaines qui suivirent toutes sortes d'événements que nous appellerions " parapsychologiques" ou "psychiques" eurent lieu.

    C'est ainsi que le Christ apparait à différents disciples, en différents endroits, il leur parle et leur donne ses instructions pour aller transmettre son enseignement, puis il disparait dans le ciel.

    Quelques temps plus tard, lors d'une réunion, les disciples reçoivent le Saint Esprit, qui désormais va les inspirer et les fortifier pour porter leur témoignage dans tout le monde méditerrannéen.

    En 380 le christianisme est déclaré religion d'état dans l'Empire romain.

     

    Résumé :

    La Pâque juive célèbre depuis environ 3500 ans le jour où les Juifs sortirent de la terre d' Égypte où ils étaient esclaves.

    La Pâques chrétienne, depuis à peu près 2000 ans commémore trois faits qui sont à la base de la religion chrétienne.

     

    - L'institution de l' Eucharistie, qui a été formulée dans la cérémonie de la messe chez les catholiques et de la Sainte Cène chez les protestants. Lors de ce repas sacré le chrétien se trouve en contact avec la divinité, sous la forme réelle ou symbolique du pain et du vin.

     

    - La crucifixion et la mort du Christ, l'incarnation divine.

    Le Christ a assumé concrètement l'Esprit de Dieu qui l'animait, il a redonné vigueur aux préceptes donnés par Dieu dans la Torah, alors que les prêtres ne les pratiquaient pas. Ils l'ont fait torturer et tuer.

     

    - Le troisième fait à la base du christianisme est la résurrection.

    Résurection signifie le fait de revenir à la vie. Pour les chrétiens, le Christ est donc vivant. Comme dans d'autres mythes de l'Antiquité, comme les dieux Osiris, Dyonisos, Esculape, le Christ, le dieu incarné est mort et ressuscité.

    Ces derniers jours du Christ lors de la fête de Pâque ont été appelées " La passion".

     

    Conclusion :

    Que ce soit pour les juifs ou pour les chrétiens, les fêtes de Pâques commémorent des événements majeurs qui, pour les uns comme pour les autres, ont fondé la tradition religieuse, le vécu spirituel et la relation avec la divinité.

    Le personnage du Christ et son enseignement ont bouleversé le monde antique et amené la civilisation judéo-chrétienne.

     

    Questionnement :

    Mais pourquoi faut-il s'embarasser de toutes ces vielles histoires dont on n'a plus rien à faire ? On vit très bien sans ! Et puis ces trucs de résurrection, quel blabla ! Comment peut-on s'encombrer l'esprit avec de telles fariboles ? Osiris, le Christ, et tous les autres, même si ce sont des mythes, il y a longtemps qu'on n'en parle plus !

    C'est là une façon de voir les choses. Je vous répondrai très bientôt et nous verrons quel est le sens de ces rêves de la crucifixion, de la "Passion".

     

    73368_MVRMIV1AJ5IFRIHNV1KQR4DHFTHK3G_affiche_de_film_la_passion_du_christ_H134732_L.jpg

     

    Bibliographie :

    ( 1) La Bible, Ancien Testament, Livre du Lévitique, ch.19, v.18.

    (2) Evangile selon St Marc, ch. 28, v.4

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Eglise profanée

    http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/fontainebleau-veneux-deux-eglises-incendiees-dimanche-matin-10-01-2016-5437277.php

    La Cène

    - Film " La passion" de Mel Gibson avec Jim Caviezel dans le rôle du Christ.

    - La Cène de Salvator Dali

    Crucifixion

    - Film " La passion" de Mel Gibson avec Jim Caviezel dans le rôle du Christ.

    Devant le sépulcre :

    Monica belluci dans le rôle de Marie Magdeleine dans le film "La passion" de Mel Gibson

  • OÙ L'ON VOIT LA PRÉDICTION DES RÊVES CONFIRMÉE ENCORE UNE FOIS

     

    Chers amis,

    Je suis en train de vous préparer une nouvelle note, qui, celle-là, viendra vous égayer dans quelques jours.

    Mais aujourd'hui, rien d'amusant.

    Je vais jouer encore une fois le rôle déplaisant des Cassandres qui dérangent et agacent. En effet, je juge utile, non, je juge même indispensable de revenir sur les rêves prophétiques, dont je vous ai fait part en octobre, novembre et janvier derniers dans les articles intitulés :

    "Qui est cet homme ?"

    " Non, les poules n'ont pas de dents" et

    "Sapeurs et Musclor".

    Vous en avez vu les avertissements gravissimes et avez constaté la réalisation des malheurs que les rêves tentaient de prévenir en janvier 2015, juste après l'attentat de Charlie hebdo.

    rêves prophétiques actuels,interprétation des rêves, christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,nique la France,

    Ces rêves ne sont pas uniques, j'en vois de nombreux semblables autour de moi, et je ne connais pas ceux qui ont été reçus par d'autres rêveurs, dont je ne peux donc pas parler.

    Dans son rêve des sapeurs, la rêveuse voyait des gens savourer tranquillement leurs loisirs. (1) Des "sapeurs" arrivaient et la rêveuse se disait :

    "Nan ! c'est pas vrai ! Ces types vont passer de l'un à l'autre comme si tout cela était entendu. J'en reviens pas, tous ces gens, les hommes, les femmes, sont prêts à se faire enfiler, sans rien dire !"

    "Enfiler" est une des variantes de la langue française pour dire poliment abuser, tromper et posséder sexuellement, violer et sodomiser et grossièrement baiser, niquer, enculer. Les synonymes ne manquent pas.

    Revenons donc sur cette image pathétiquement prophétique.

    Début janvier 2016, vous savez comment en France, "les poules sans dents" sont restées presque sans réactions devant les horreurs commises en Allemagne lors de la Saint Sylvestre à Cologne, lors de "taharrushas." organisées un peu partout par des mahgrébins. Cette expression arabe désigne la sratratégie masculine qui consiste à encercler les femmes dans la rue, dans le but de les " enfiler", les harceler sexuellement, les violer, les voler et autres crimes. 1054 plaintes ont été déposées auprès de la police. Mais en France, c'est tout juste si ces agressions en masse n'ont pas été niées.

    Remontons un peu dans le temps.

    Vous avez vu aussi sur mon blog dans mon dernier article (2) qu'en France, en juin 2015 une affiche à Paris invitait les Africains à "enfiler" les Françaises sous le titre : "Les Françaises aux Africains". L' affiche était subventionnée en particulier par la mairie de Paris et le ministère de la culture.

    Seule l'association de l'Agrif (3) a porté plainte devant cette double provocation raciste à l'égard des femmes françaises et à l'égard des Français en général.

    Remarque

    Il faut bien se rappeler que la rêveuse a reçu son rêve des sapeurs le soir après l' attentat de Charlie Hebdo, et qu'elle ignorait alors totalement l'existence de l'Agrif.

    Il y a quatre ans, l'Agrif a également porté plainte contre Saïd Bouamama, l’auteur de "Nique la France " .

    Voici la plainte dont, comme beaucoup,vous n'avez sans doute pas eu connaissance :

    L'AGRIF sera face aux auteurs de Nique la France le 21 octobre 2015 à 13 h 30 à la cour d’appel de Paris.

    À cette occasion, nous vous présentons la lettre que nous avons adressée aux parlementaires et aux élus sur cette affaire capitale. 

    Madame, monsieur le député,

    Le 21 octobre prochain à 13 h 30, la cour d’appel de Paris entendra les plaidoiries dans le procès engagé contre les auteurs du brûlot et de la vidéo intitulés tous les deux Nique la France. Le brûlot est un album d’images de personnages narquois avec le doigt levé – le « doigt d’honneur » – en un geste de haine à l’égard de la France.

    rêves prophétiques actuels,interprétation des rêves, christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,nique la France,

    La vidéo publiée sur les plateformes de vidéo en ligne est tout aussi choquante et insultante, tant pour les citoyens Français que pour les symboles de la République et de la cohésion nationale.

    Elle a fait l’objet d’une diffusion non négligeable : elle a été en effet vue plus de

    152 000 fois sur Youtube et plus de 77 000 fois sur Dailymotion.

    L’auteur des propos de cette « chanson » et de ce texte, Saïd Bouamama, appelle clairement à la provocation, à la discrimination, à la haine et à la violence à l’égard des Français dit de souche, en raison de leur origine et de leur appartenance à une race.

    Les Français y sont qualifiés, indistinctement, de « gros beaufs qui ont la haine de l’étranger », de « nazillons », de « petit gaulois de souche », ou encore de

    « bidochons ».

    La France est qualifiée de « pays puant, raciste et assassin ».

    Les symboles républicains et les valeurs portées par la France y sont bafoués et salis :

    « Et c’que je pense de leur identité nationale, de leur Marianne, de leur drapeau et de leur hymne à deux balles, j’vais pas te faire un dessin, ça risque d’être indécent, de voir comment je me torche avec leurs symboles écœurants ».

     

    Au milieu de ce déversement de haine et de racisme, l’auteur n’hésite pas à faire référence à des groupuscules terroristes ultra-violents comme le sordide NKP :

    « Mais on va pas se laisser faire, se laisser bâillonner, on va pas lâcher l’affaire, comme l’élite du NKP ».

    Alors qu’actuellement des milliers de personnes quittent leur pays, leur famille et leurs biens pour rejoindre la France, parce qu’ils croient en elle, en ses valeurs et en son humanisme, celle-ci peut-elle se laisser insulter, bafouer et piétiner ?

    Comment peut-on laisser de tels propos racistes et anti-français se déverser dans les librairies et être diffusées librement sur internet, alors que des milliers de personnes qui veulent devenir Français et qui font des efforts considérables pour s’intégrer à la vie de la cité le font, justement, parce qu’ils aiment la France ?

    Le racisme est un fléau de notre société. Il ne doit faire l’objet d’aucune sympathie, parce que, derrière ce genre de propos, c’est une dialectique dangereuse de guerre civile et de destruction de la cohésion sociale qui est engagée. La lutte des races ne doit pas se substituer à la lutte des classes.

     

    Madame, monsieur le député, alors qu’approche l’audience du procès en cour d’appel, nous estimons en conscience de notre devoir de vous solliciter pour prendre une position publique sur cette affaire grave qui touche au fondement du pacte social et à l’essence universelle de la loi qui condamne toutes les formes de racisme.

    Veuillez recevoir nos salutations respectueuses,

    Le bureau de l'AGRIF

    Procès de l’AGRIF contre Nique la France, le 21 octobre 2015, 13 h 30, cour d’appel de Paris

    En décembre 2015 le procès a eu lieu et l'Agrif a été déboutée.

     

    Poursuivons notre examen de la situation où les gens se font "enfiler".

    Plusieurs personnes de mon entourage n'étaient pas au courant de ce fait suivant, et c'est peut être aussi votre cas, c'est pourquoi je le rappelle ici :

    Samedi 23 janvier 2016, avez-vous vu ce "Nik la France" qui se retrouve à Calais, tagué en rouge sur la statue du Général de Gaulle ?

    rêves prophétiques actuels,interprétation des rêves, christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,nique la France,

    Il n'est pas de confirmation plus flagrante de l'avertissement donné par le rêve.

     

    rêves prophétiques actuels,interprétation des rêves, christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,nique la France,

     

    Si je juge indispensable d'évoquer ces faits, de rappeler la façon dont les Françaises et les Françaises se font "enfiler", c'est parce que plusieurs rêves nous ont avertis de notre inconscience et ont annoncé ce que nous avons vu se réaliser sous nos yeux depuis un an. En tant qu'interprète des rêves, je pense qu'il est de ma responsabilité de transmettre les messages des rêves qui cherchent à nous protéger.

    Puissent ces alertes venues de l'inconscient qui nous guide, nous amener à des prises de conscience salutaires et au respect de notre intégrité.

    rêves prophétiques actuels,interprétation des rêves, christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,nique la France,

     

    Avec dévouement pour vous, mes chers blogueuses et blogueurs, pour notre pays de France et notre pays des rêves.

    Christiane

     

    Bibliographie

    (1) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/01/06/souvenir-o-souvenir-sapeurs-et-musclor-3063691.html

    (2) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2015/11/23/non-les-poules-n-ont-pas-de-dents-3060765.html

    (3) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2016/01/12/ou-l-on-voit-la-prediction-du-reve-confirmee-3064217.html

    (4) Agrif : L'AGRIF, le site de l'Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l'Identité Française et chrétienne.

    ( 5) Voir aussi :

    http://ripostelaique.com/pourquoi-lagrif-poursuit-nique-la-france-pour-injure-aux-francais.html

     

    http://www.lagrif.fr/communiques/racisme-antifrancais/449-l-agrif-fait-appel

     

    Illustrations

    Cassandre de l'artiste anglais Frédérick Sandys

    Nique la France : amazon.fr

    Général de Gaulle :

    Le Huffington Post Photo par Natacha bouchard