Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christiane Riedel - Page 14

  • OÙ L'ON VOIT LA PRÉDICTION DU RÊVE CONFIRMÉE

     

    "Il faut accepter, non seulement de dire ce que l'on voit, mais aussi de voir ce que l'on voit, surtout lorsque ce que l'on voit ne s'accorde pas à notre vision du monde". (1)

    Je vais vous montrer aujourdhui une fresque que l'on a pu voir, qui ne s'accorde pas, que je sache, à notre vision du monde, mais qui semble bien confirmer la prédiction du rêve des sapeurs que nous venons de voir.

     

    Je vous rappelle ce rêve qu' Hermione a reçu l'an dernier, la nuit du 7 janvier 2015, juste après l'attentat contre Charlie Hebdo :

    Il y a des gens partout allongés sur la plage mais aussi jusque sur les trottoirs, certains adossés contre des murets.

    Quelqu'un, une voix dit :

    « Les sapeurs arrivent ».

    Arrive alors un groupe d'hommes, en maillot de bain et aux muscles gonflés.

    A ce moment là, d'un geste machinal, les hommes comme les femmes, toutes les personnes allongées, portent la main sous les aisselles et sur le pubis, pour vérifier qu'elles sont bien épilées.

    Je me dis : nan ! C'est pas vrai ! C'est comme une caricature, ces types vont passer de l'un à l'autre comme si tout cela était entendu.

    J'en reviens pas, tous ces gens, les hommes, les femmes, sont prêts à se faire enfiler, sans rien dire !

     

    Après les agressions sexuelles en masse qui viennent d'avoir lieu en Allemagne à Cologne, Stuttgart, Frankfort, Hamburg, Berlin, Düsseldorf, Francfort, Munich, mais aussi Vienne et Salzbourg en Autriche et Zurich en Suisse, on pourrait se demander si le rêve des sapeurs concernerait aussi nos voisins germaniques.

    viol_allemande.jpg

    Il pourrait sembler que non, pour la simple raison que les femmes allemandes n'étaient pas offertes.

    Ah, direz-vous ? Parce que les femmes françaises, elles, l'étaient

     

    en France ?

    ...............

    Eh bien ! Jugez-en par vous-même :

     

     

    783bOWb.jpg

     

     

     

    france-aux-africains.jpg

    Sur l’œuvre exposée figurent deux mentions :« La France aux Français »  barrée, et juste en dessous « Les Françaises aux Africains », laissant penser que les Françaises doivent s’offrir à tous les immigrés clandestins.

    Le journaliste de Boulevard Voltaire commente :

    "Voilà donc ce que les Parisiens ont pu admirer en juin 2015 sur une «fresque» murale de 3 mètres sur 8 mètres, affichée sur un mur du 11e arrondissement de la capitale, en plein Paris, à l'angle de la rue St Maur et de la rue Oberkampf.

    Cela après que « l’artiste » a barré le slogan « La France aux Français », comme si d’affirmer que la France serait aux Français est une incongruité monstrueuse....

    Le MUR (Modulable urbain réactif), association multiculturaliste chargée de promouvoir l’art contemporain en milieu urbain, largement subventionnée par la fondation Cartier, le Centre Pompidou et – tenez-vous bien – à hauteur de 17.000 euros par la mairie de Paris, considère cette fresque comme une œuvre d’art.

    « Les Françaises aux Africains » ?

    Les femmes françaises seraient donc considérées comme du bétail que l’on offre aux Africains pour leur seul plaisir ?" (2)

    L'AGRIF de son côté écrit :

    "C’est tout simplement un cri de domination barbare et d’appel au viol. "

    Voilà un appel à la "prédation sexuelle doublement raciste, d’abord à l’égard des femmes françaises ravalées au rang de butin et à l’égard des Français en général.(3)

     

    Pourrait-on comprendre le rêve ainsi et dire : La Fondation Cartier, le centre Pompidou, la mairie de Paris, entre autres, offrent donc aux "sapeurs" les femmes françaises pour qu'ils les enfilent ?

    Et que dire de ceux qui dirigent le pays, la maire de Paris qui a payé pour cette "oeuvre d'art", la ministre de la culture, les autres ministres, le président, et tous les médias ?

    Qui sont les sapeurs du rêve ?

     

    Et la rêveuse de conclure dans le rêve :

    Je me dis: nan ! C'est pas vrai ! C'est comme une caricature, ces types vont passer de l'un à l'autre comme si tout cela était entendu.

    J'en reviens pas, tous ces gens, les hommes, les femmes, sont prêts à se faire enfiler, sans rien dire !

     

    Vous connaissez les médias qui ont protesté contre cette affiche ?

    Aucun journal, aucune radio, aucune émission à la télévision.

    Seuls quelques rares sites sur Internet l'ont dénoncée.

    Seule l'AGRIF : l'Alliance Générale contre le Racisme et pour le Respect de l'Identité Française et chrétienne a réagi et porté plainte.

    Et elle déclare avec juste raison :

    " Qui le nierait, cette provocation peut dialectiquement susciter à rebours une réaction exaspérée de racisme anti-africain.

    Les militantes et les militants de l’AGRIF, parmi lesquels sont des Français d’origine africaine, dénoncent cette provocation subventionnée doublement raciste et de mépris pour la femme ! (3)

    Omerta des médias.

    Ah oui, n'oublions pas non plus :

    il a fallu 5 jours en France, pour que la presse et les médias se décident à parler des crimes sexuels organisés en masse contre les Allemandes le jour de la St Sylvestre, contraints en cela par les plaintes sur les réseaux sociaux d'Internet.

     

    Bibliographie

    (1) Charles Péguy

    (2) Extrait de l'article du journaliste Manuel Gomez dans Boulevard Voltaire

    (3) http://www.lagrif.fr/communiques/racisme-antifrancais/471-les-francaises-aux-africains-sur-un-mur-de-paris-l-agrif-porte-plainte

     

    Illustrations

    http://www.breizh-info.com/2016/01/07/agressions-sexuelles-par-des-migrants-en-allemagne-lomerta-mediatique-francaise-qui-en-dit-long/

    Fresque : fdesouche.fr

    fresque : lagauchematuer.fr

     

  • SOUVENIR, Ô SOUVENIR, SAPEURS ET MUSCLOR

     

     

    Voici le moment où toute la France se souvient du 7 janvier 2015 où des djihadistes tuèrent plusieurs journalistes du journal Charlie Hebdo. Ce jour là, Hermione, consternée, cherche à comprendre ce qui se passe et, dans la nuit, elle reçoit le rêve suivant.

     

    Rêve

    Il y a des gens partout allongés sur la plage mais aussi jusque sur les trottoirs, certains adossés contre des murets.

    Quelqu'un, une voix dit :

    « Les sapeurs arrivent ».

    Arrive alors un groupe d'hommes, en maillot de bain et aux muscles gonflés.

    A ce moment là, d'un geste machinal, les hommes comme les femmes, toutes les personnes allongées, portent la main sous les aisselles et sur le pubis, pour vérifier qu'elles sont bien épilées.

    Je me dis: nan ! C'est pas vrai ! C'est comme une caricature, ces types vont passer de l'un à l'autre comme si tout cela était entendu.

    J'en reviens pas, tous ces gens, les hommes, les femmes, sont prêts à se faire enfiler, sans rien dire !

     

    Quel rêve ! Voyons l'interprétation.

     

    Il y a des gens partout allongés sur la plage mais aussi jusque sur les trottoirs, certains adossés contre des murets.

    Le rêve représente là des gens oisifs qui prennent des vacances ou du bon temps dans le quotidien. Ils ne sont ni debout, ni actifs, ni battants.

    Pour notre rêveuse, cette image décrit la vie tranquille et agréable que l'on connait souvent dans notre douce France.

     

    Quelqu'un, une voix dit :

    La voix qui s'exprime dans les rêves détient l'autorité. Ici, elle annonce ce qui est en train de se passer.

     

    « Les sapeurs arrivent ».

    Le verbe saper signifie détruire les assises d’une construction pour la faire s’écrouler, en attaquer les fondements, les principes, pour les ruiner.

    L'image indique donc l'arrivée d'un grand danger de destruction par la base.

    Il convient maintenant de mettre cette image en rapport avec la précédente :

    C'est parce que l'on s'occupe en douce France à savourer une vie paisible, dans les loisirs et les vacances, que surgissent tout à coup des hommes qui ont pour but de détruire cette vie de plaisir.

    Voilà l'image que reçoit la rêveuse, la nuit du 7 janvier 16, voilà l'avis du rêve sur l'attentat qui vient d'avoir lieu et qui sera suivi d'autres dès le lendemain.

    S'attaquer à des gens qui prennent du plaisir à vivre, c'est bien aussi ce qui s'est passé lors des tueries du 13 novembre à Paris.

     

    A ce moment là, d'un geste machinal, les hommes comme les femmes, toutes les personnes allongées, portent la main sous les aisselles et sur le pubis, pour vérifier qu'elles sont bien épilées.

    Étonnant : personne ne se lève, tous les gens restent allongés. Ce qui leur importe, c'est d'être bien épilé.

    Que signifie cette image d'épilation ?

    Les poils, c'est laid, ça fait désordre, ça peut aussi sentir mauvais. Ils représentent le côté instinctif de la vie, le côté sauvage et non domestiqué de l’humain. Ils évoquent souvent la virilité et le courage, dont ont fait preuve par exemple les célèbres poilus, les soldats de la première guerre mondiale.

    Les aisselles désignent la cavité où l’on transpire quand quelque chose est pénible et vous fait suer. Ici toute réaction instinctive quand un ennui vous fait suer, toute manifestation négative, disgracieuse, est supprimée.

    Le pubis correspond au lieu de rencontre entre deux sexes. Quand il est épilé il est lisse et doux et ne présente plus aucune résistance au contact, ce qui intensifie le plaisir.

    bouguereau.jpg

     

    Pour les gens dans le rêve, une épilation intégrale s'impose, ce qui traduit une volonté d'être impeccable, irréprochable. Voilà une recherche de perfectionisme selon une norme établie qui pourrait faire penser à la pensée unique.

    Dans l'optique de l'inconscient, les gens du rêve, les Français, au début de 2015, ont donc l'idée ou le sentiment que ce qui est naturel, spontané, instinctif, est inacceptable. Cela se marque en dernière analyse par un manque d'estime de soi (1). Ils se doivent d'être doux, agréables, sans résistance et de faire en sorte que toute personne qui les contacte n'éprouve que du plaisir. 

    C'est vraiment être amour.

    e244349c1f3f2112e75b0b7eba2bd707 venus.jpg

     

    A quoi cela fait-il penser dans le monde intérieur de la rêveuse et dans le monde extérieur ?

    En ce qui la concerne, Hermione comprend qu'elle est trop bonne. Et en ce qui concerne le monde extérieur, qu'en pensez-vous ?

    Je me dis : nan ! C'est pas vrai ! C'est comme une caricature, ces types vont passer de l'un à l'autre comme si tout cela était entendu.

    J'en reviens pas, tous ces gens, les hommes, les femmes, sont prêts à se faire enfiler, sans rien dire !

     

    Commentaire

    La nuit du 6 janvier 2015, le rêve vient alerter Hermione d'une situation qui s'installe et dont elle doit prendre conscience. Il lui montre sa propre attitude, qui est aussi celle de son entourage. Trop de douceur, de bonté, une volonté de perfectionisme, un manque d'estime de soi qui font que l'on se fait abuser et qu'on ne s'oppose à aucun abus.

    Elle reçoit ce rêve au moment des attentats, quand surgissent des bandes organisées, les sapeurs, qui ont pour but de détruire les bases de notre société, les sources de notre civilisation, ses fondations, ses mémoires, ses structures, ses coutumes, ses traditions, sa culture.

     

    Le rêve décrit ces hommes de façon curieuse :

    ils ont des muscles gonflés.

    Cette expression péjorative indique que ces sapeurs sont adeptes de la gonflette, ils n'ont pas du vrai muscle naturel, mais ils ont pris toutes sortes de produits et se sont entrainés pour se donner de gros muscles artificiels.

     

    Depuis, un an s'est écoulé. L'alerte du rêve s'est-elle avérée exacte ? Je vous laisse en décider.

    En tous cas, cette description que je vous présente en début d'année 2016 est vraiment, vraiment, vraiment désespérante...

    N'y a-t-il aucune solution ?

     

    Qui sera assez musclé pour combattre ces sapeurs de notre civilisation ?

     

    La Providence, la synchronicité ou la bien nommée Sainte Chronicité, comme l'appelait Etienne Perrot (2), s'est penchée vers moi et m'a apporté pour vous la réponse.

    Je viens de la trouver dans ma boite mail. Et c'est un rêve !

    Daniel, que je ne connais pas, s'intéresse aux rêves et à lit mon blog. Il m'écrit :

    "Je vais vous faire part d'un rêve que j'ai eu il y a 2 semaines. Très court."

    Je remarque que Daniel a reçu ce rêve vers le 14 décembre. Il a du donc probablement lire mon étude du 12 où je présente 2 rêves et une vision où le Christ apparait en battant, en guerrier, l'épée à la main. Voici son rêve.


    Rêve

    "Je vois le Christ sur la croix agonisant.

    8811_767142891_la_passion_du_christ1_H194724_L.jpg


    Puis je vois Ses Bras sortir de la croix, et là, il montre Ses Biceps. Puis, le Christ se transforme en "Musclor", un être fait que de muscle hyper musclé, mais avec la même tête."

    Et Daniel conclut :

    "J'ai compris le message de mon âme à travers mon subconscient : que je montre ma force quand il le faut.

    Et d'une façon plus générale, que les chrétiens n'hésitent pas à affirmer leur foi, leur force.

    Par deux fois, j’ai mis en application le message de ce rêve. Dans les deux cas, j’ai été très ferme dans ces conflits, en gardant l’image du Christ comme allié.

    Grâce au ciel, cela a été très positif. Sans aucune haine, j’ai défendu mes positions. Et depuis, c’est la paix."

     

    Le Christ crucifié, mourant, n'a pas perdu sa force. Il retrouve toute sa vigueur dans la force de son bras et ses biceps costauds témoigne de son incarnation musclée.

    Ainsi Le Christ Musclor a aidé Daniel à lutter et à vaincre les obstacles.

    Ainsi son rêve est venu lui présenter le Christ sous une image d'un héros moderne fantastique, plus proche et familière que le Christ à l'épée.

     

    Au fait, vous connaissez Musclor ?

    Musclor est une figurine de jeu pour enfant qui a connu un grand succès, il est aussi le héros d'un dessin animé et d'un film " Les maitres de l'Univers".

    dolph-lundgren-dans-le-film-les-maitres-de-l-univers-4407442dlkwy.jpg

     

    En voici l'histoire :

    Le prince Adam est le protecteur du Chateau des Ombres au royaume d'Éternia. La population y est majoritiarement myope, et sourde ou alors très stupide. Skeletor, un sorcier au visage de squelette, possède une puissance terrifiante et s'est juré de prendre le Château des Ombres, afin de dominer l'Univers.

    Est-ce que cela ne semblerait pas la métaphore de ce que nous vivons actuellement ?

    Pour lutter contre Skeletor, le prince Adam se transforme en guerrier appelé Musclor et devient le dernier espoir du pays.

    Je vous propose 1 minute 12 de récréation enfantine avec la bande annonce du dessin animé :

    https://www.youtube.com/watch?v=dxQvAJ1Z4rs

     

    Conclusion

    Remplie de reconnaissance, je dis merci aux rêves qui inlassablement nous présentent l'image de ce Dieu viril, ferme et fort, armé pour lutter.

    Un vrai mec !

    Rappelez-vous le rêve atroce où l'on avait mutilé le Christ, on l'avait castré et on avait mis à la place des ovaires de poule, d'oiseau femelle ! (3)

    Oui, merci aux rêves de nous donner les exemples nécessaires pour nous faire prendre conscience de cette Puissance divine qui nous habite, nous guide et nous inspire.

    C'est en elle que nous trouvons l'énergie, pour nous battre, d'une façon ou d'une autre, pour nous défendre ; lutter vigoureusement contre les sapeurs et garder avec fermeté notre individualité, notre territoire, notre civilisation ; nous battre avec ardeur et résoudre les conflits en osant affirmer la présence de ce Christ musclé dans nos vies.

     

    133050.jpg-rx_640_256-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx musclor 3.jpg

    Illustrations :

    La naissance de Vénus, déesse romaine de l'amour, du peintre français Bouguereau ( 1825- 1905 )

     

    Aphrodite, nom grec de la déesse de l'amour, de Bouguereau

     

    Extrait du film "La passion du Christ", interprété par l'acteur américain Jim Caviezel

     

    Musclor dans le film " Les maitres de l'Univers, interprété par l'acteur américain Dolph Lundgren.

    Ici.tf1.fr

    allocine.fr

     

    Bibliographie

    (1) Etude de M Tiggemann & J Kenyon en 1998 

    (2) https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_Perrot

     

    Blog

    (3) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/03/27/4-les-reves-vous-disent-ce-que-vous-ne-croyez-pas.html

     

  • TOUS MES VOEUX POUR 2016

     

    Chers amis,

    Je vous ai beaucoup parlé des contraires à la fin de l'année 2015.

    Pour la nouvelle année 2016, je ne manquerai donc pas de vous souhaiter des jours pleins d'agréments, où vous saurez jouer avec les contraires et vous créer ainsi une vie remplie d'harmonie.

     

    Avec amitié

    Christiane

    thomasbarbeyphoto2[1] - Copie.jpg

    Thomas Barbeyph

  • RÉPONSE AUX COMMENTAIRES, CONCILIATION DES CONTRAIRES

     

    CONCILIATION DES CONTRAIRES

     

    Merci, chers amis, de venir animer mon blog de vos commentaires bienvenus. Je préfère vous y répondre sur le blog. Ainsi chacun pourra avoir accès à des précisions qu'il n'obtiendrait pas si je les donnais en commentaires seulement.

    Merci d'abord à vous, TN, qui nous rapportez votre remarquable expérience. Voici ce qui s'est passé :

    le samedi 12 décembre au soir, j'ai posté sur le blog mon étude " Le Christ, l'épée à la main, où je posais la question :

    " Dieu est-il pacifiste ?"

    Le lendemain matin je reçois le commentaire de TN :

    "Etonnant, le même jour sur ma boite mail , je reçois la lettre du journal historique Herodote@herodote.net dont la thématique est :" Dieu aime-t-il la guerre?"

    Et moi, de mon côté, j'ai eu la même surprise que T N : le même jour, j'ai trouvé dans ma boite mail le même journal d'Hérodote qui posait la question : "Dieu aime-t-il la guerre ?"

     

    Cette coïncidence est significative. Il s'agit tout à fait d'une synchronicité. Ce petit événement souligne que la question correspond aux préoccupations actuelles, qu'il est juste de la poser et important d'y réfléchir.

    C'est une question que l'on se pose inévitablement, quand on est affronté aux guerres, qui ne cessent jamais. C'est pourquoi j'ai consacré de nombreuses études à ce sujet sur mon blog, où j'ai raconté les rêves qui ont conduit les chefs d'armées au coeur des batailles. Vous pourrez trouver la première étude à la date du 11 mai 2011 avec le rêve de Gédéon environ 1100 ans avant J.- C, il y a donc plus de 3000 ans. (1) La dernière étude étant celle du général Patton en 1944.

     

    Quand on constate ainsi au cours des millénaires tous ces rêves que la divinité adresse aux guerriers, on doit alors réagir avec honnêteté et courage et se poser la question : "quel est le rapport entre Dieu et la guerre ?"

    C'est une question qui fait peur aux "poules sans dents".

    C'est une question qu'on n'a pas le droit d'évincer parce que tôt ou tard la réalité belliqueuse reviendra en pleine figure. C'est ce qui se passe sous nos yeux en ce moment.

     

    Dans cette situation, T N, vous écrivez fort joliment :

    "Un Dieu qui s'incarne dans dans une toute petite chose fragile comme un bébé, c'est beau! Joyeux Noël!"

    Alors se pose avec violence une autre question :

    Que signifie la naissance du Christ, le Prince de la Paix, alors que le Christ lui-même apparaît dans les rêves actuels comme un guerrier armé ?

     

    Pour nous qui vivons en paix depuis 70 ans, nous voilà chahutés, bousculés intérieurement et vous croyez que je ne suis pas épargnée ?

    Nous avons cru que l'Occident avait définitivement évincé la guerre de ses contrées et nous nous cognons maintenant brutalement à notre sotte, notre naïve et orgueilleuse illusion.

     

    Avec juste raison, Aline, vous dîtes :

    "Quel dommage que l'évêque du Nigéria n'ait pas compris sa vision. Finira-t-il par la comprendre ? Ca fait mal au coeur qu'il n'ait pas compris. C'est tellement important."

    Voilà bien cet insupportable conflit qui effleure l'évêque nigérian, quand, dans sa vision, il voit le Christ lui donner une épée. Cela lui semble tellement inconcevable, qu'en tremblant il demande ce qu'est cet objet. Trembler devant une épée, mon Dieu, oui. C'est tellement plus facile d'épeler tout seul un rosaire entre ses doigts. Il n'y a pas d'adversaire.

     

    Merci aussi à vous, Michel qui, avec beaucoup de justesse, évoquez l'image du saint de votre nom, l'archange St Michel. Je prendrai plaisir dans quelques temps à raconter ce qu'un rêve dit des archanges. Oui, l'archange n'est pas celui qui n'est que "Bien", il emploie les armes mêmes du "Mal" pour remettre le "Mal" à sa place.

    Vous avez bien vu qu' il est la force qui use de son arme guerrière pour obtenir la paix.

     

    Vous avez tout à fait raison, Michel, de souligner la réalité alchimique. Il s'agit bien de la conciliation des contraires et nous sommes secoués en plein dedans.

    Les circonstances actuelles nous placent chacun devant le douloureux conflit entre les opposés que nous n'avons pas crées et qui sont pourtant en nous. Je le répète, ils définissent même la vie ici-bas. Ces opposés ne seraient-ils pas en Dieu lui-même ? Les rêves viendraient-ils alors nous inviter à concilier ces contraires en nous ?

    C'est ainsi, et ne l'oublions surtout pas, que les rêves ne conduisent pas forcément à la guerre. En temps de guerre ils peuvent aussi inviter à construire la paix. Je l'ai montré clairement sur mon blog (2).

    Les rêves, à chaque instant jouent leur rôle compensatoire pour amener à la conciliation des contraires, le bien, le mal, le noir, le blanc, l'obscur, le clair...

    Rien ne sert de se mettre la tête sous l'aile.

    A la suite de Jung je ne me lasserai pas de répéter :

    " Ce n'est pas en regardant la lumière qu' on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité."

    Quelle est notre obscurité, notre ombre, que nous refusons de regarder ?

    N'est-ce pas justement la Réalité guerrière ? "Dieu aime-t-il la guerre" ?

    Cette question noire ne pourrait-elle pas nous apporter quelque éclairage nouveau et nous amener à résoudre notre conflit où se heurtent le "Bien" et le "Mal ", tels que nous les concevons ?

     

    Voici des femmes, qui, elles, ont résolu ce conflit, là où elles ont à l'affronter, là où des criminels commettent systématiquement des atrocités inouïes.

     

    f7mjzzljpwe4cjxamou3pxatlprcq92s6bypk1vho0h2pifzvpiyitlmihxd71aoqatyab5scr1hgpbvjbjsyp-hvgs0-d-e1-ft.png

     

    "Les Forces féminines de protection de la terre entre les deux fleuves vient de se constituer en Syrie. Composé uniquement de jeunes femmes, certaines mariées, ce petit groupe d’une cinquantaine de personnes est désormais sur le terrain face à l’État Islamique .... L’expression « terre en les deux fleuves » traduit, évidemment, toute la région habitée historiquement par le peuple syriaque entre le Tigre et l’Euphrate.

    Comme elles sont belles et courageuses ces femmes qui ont pris les armes pour

    assurer l’avenir des leurs et le maintien de la foi des anciens jours ! " (3)

     

              20151213022023.jpg

    Prière avant le repas

     

    lucia.jpg

    Que l'ange St Michel leur vienne en aide !

     

     

    Bibliographie

     

    (1) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2011/05/11/la-nuit-porte-conseil-ou-l-inspiration-de-gedeon.html

     

     

    (2) Rêve p.2 au 28 mars 2012

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2012/03/28/le-reve-d-un-diplomate-hollandais1.html

     

    (3) http://www.christianophobie.fr/breves/syrie-un-bataillon-de-femmes-chretiennes-vient-de-naitre#.Vn5zEBXhAdU

     

    Illustrations

    http://www.christianophobie.fr/breves/syrie-un-bataillon-de-femmes-chretiennes-vient-de-naitre#.Vn5zEBXhAdU

     

     

     

     

     

  • INCARNATION A NOËL ET DIVINISATION

    Arcabas.jpg

     

    Charles Péguy a écrit :

    C’est une gageure, il manque de nous, il dépend de nous

    Que le grand ne manque pas du petit,

    Que le tout ne manque pas d’une partie,

    Que l’infiniment grand ne manque pas de l’infiniment petit.

    Que l’éternel ne manque pas du périssable.”

     

      

    Poursuivant son inspiration, reprenant ses mots, je rajouterai inversement :

    C’est une gageure, il manque de nous, il dépend de nous

    Que le petit ne manque pas du grand,

    Que la partie ne manque pas du tout,

    Que l’infiniment petit ne manque pas de l’infiniment grand

    Que le périssable ne manque pas de l’éternel.

     

    Chers amis

    Joyeux Noël

    Que Dieu vous bénisse en ce jour

     

    Christiane

     

    Naissance.jpg

     

    Bibliographie

    Charles Péguy : “Le porche du mystère de la deuxième vertu” , Poésie chez Gallimard, p.83

     

    Illustration

    La naissance à Bethléem du peintre contemporain Arkabas : jésus.catholique.fr

    Détail du même tableau : picasaweb.google.com