Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

8 Questions et réponses - Page 6

  • UNE QUESTION ET UN PEU D'HISTOIRE

    Imprimer

     

    Voici bientôt un an que je vous expose les rêves d’hommes éminents : Gédéon, Alexandre, le grand prêtre de Jérusalem, César, Lincoln, Bismarck, Patton, Korthals Altes. La fresque que je viens de déployer sous vos yeux s’étend sur 3000 ans et deux continents : qu’ils soient Hébreux, Grecs ou Romains, Européens ou Américains, ces hommes au pouvoir tiennent compte de leurs rêves.

    Peut-être vous demandez-vous alors pourquoi dans mon étude, je n’ai pas choisi les rêves des chefs politiques ou militaires de mon pays, la France.

    ouverture.jpg

    Eh bien, la réponse est simple : c’est que les rêves de ces grands Français ne sont pas connus. Je n’ai trouvé aucun témoignage à leur sujet. Comment réagiraient les Français, si un général ou un président osait dire qu’il écoute ses rêves ? Ce serait un tollé de dénigrement et d’indignation.

    Mais dans l’Antiquité, les hommes à l’origine de notre civilisation occidentale considéraient les rêves, parce qu’ils savaient que le divin s’y exprime et s’y manifeste.

    2990405913_1_3_cHWjfB4Z[1].jpg

    Cette conception a été rejetée par l’Eglise catholique, qui, pendant environ 1000 ans a condamné le rêve comme l’œuvre du diable.

    rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,interprète de rêves,la bible et les rêves,les protestants et la bible,rêves des hommes politiques et militaires

     

    Pourquoi alors des hommes comme Abraham Lincoln, Otto von Bismarck, George S. Patton, Edy Korthals Altes osent-ils parler publiquement de leurs rêves ?

    A la réflexion, force est de constater que ces dirigeants ont tous un point commun qu’on ne sautait passer sous silence : Ils vivent en pays protestant, et la base de la religion protestante repose sur la Bible. Ces hommes connaissent tous la Bible qui raconte comment Dieu parle aux hommes personnellement dans leurs rêves. Ces hommes ont tous une vie intérieure.

    imagesCA11F6GF.jpg

    Voyons plus précisément ce qu’il en est :

    La famille de Lincoln, très pauvre et illettrée, était de religion protestante baptiste. La Bible a été un des rares livres que le président a pu lire dans sa jeunesse, avant de faire des études de droit. Placée sur sa table de chevet, la Bible l’a accompagné toute sa vie.

    Le chancelier Bismarck était protestant luthérien et connaissait fort bien la Bible. Il a reçu son éducation religieuse du célèbre théologien, philosophe et mystique Schleiermacher, qui s’est penché sur les profondeurs de l’âme humaine.

    imagesCACN5LF6.jpg

    Le général Patton était protestant épiscopalien et allait régulièrement au culte à l’Eglise. Il insistait sur la valeur de la prière, il écoutait ses rêves. Le général de Gaulle, reconnaissant la valeur de son homologue américain, disait : « La percée de Patton de la Normandie aux Vosges fut l’opération décisive. Tout le reste est garniture. »

    Fall05_Patton-Praying_sm[2].jpg

    Le diplomate Edy Korthals Altes, est protestant lui aussi. Il cite la Bible dans son discours, il raconte officiellement son rêve où il le Christ lui parle dans le temple.

    images[5].jpg

    Cela fait beaucoup de témoignages. Cela fait des témoignages impressionnants.

    Alors, que dire des Français et de la Bible et des rêves ?

    Si vous parlez actuellement de la Bible aux Français, beaucoup s’en moquent et d’autres plus encore n’en ont aucune culture. Ils ignorent ce livre qui est à la base de la civilisation occidentale.

    Et autrefois, les Français lisaient-ils la Bible ? Que non ! Comment pouvaient-ils posséder une Bible dans leur foyer, puisque la Bible était interdite ? En effet, la lecture de la Bible fut interdite en 1229 au Concile de Toulouse.

    concile[2].jpg

    Le Vatican ordonna à l’Inquisition de persécuter ceux qui en  possédait une. Les lectures de la Bible étaient réservées au prêtre à l’église et se limitaient aux Evangiles. Cette interdiction fut renouvelée régulièrement à travers les siècles. Louis XIV, de 1685 à 1715, fit mettre aux galères 3000 protestants qui possédaient une Bible.

    b39b39ca[2].jpg

    Il y a environ 150 ans, en 1850, ça ne fait pas si longtemps, des bibles furent brûlées en place publique dans la bonne ville périgourdine de Sainte Foy la Grande.

    imagesCAMSS20P.jpg

    Il faut attendre 1965, pour que le Concile de Vatican II, sous la direction du pape Paul VI, autorise les fidèles à posséder une Bible.

    rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,interprète de rêves,la bible et les rêves,les protestants et la bible,rêves des hommes politiques et militaires

    C'est donc depuis à peine 50 ans que les catholiques français peuvent lire chez eux la Bible dans son entier, alors que les lectures autorisées à l'église étaient limitées au Nouveau Testament.

     

    Ainsi en Europe, l’usage personnel et familial de la Bible est de tradition protestante. Voilà pourquoi dans les pays à majorité protestante les chefs politiques et militaires ne sont pas gênés de parler ouvertement de leurs rêves et de s’en inspirer.

    Il est de notoriété publique que bien des dirigeants français consultent des voyantes et des astrologues. Et qu’en est-il de leurs rêves ?

    rêve bleu.jpg

     

    Au cours de l’étude que je viens de mener, vous vous êtes peut être posé quelques questions. Si vous voulez les formuler, je les accueillerai avec plaisir, sans vous garantir que je puisse être en mesure de vous répondre.

     

    De mon côté, il y en a une que je me pose depuis longtemps. Je l’aborderai avec vous la prochaine fois.

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

    Bas relief grec du temple d’Athènes, V ème siècle avant J.C. : Esculape, dieu des rêves et de la médecine, soignant en rêve un enfant blessé à l’épaule.Sommeil.univ-lyon1.fr

    Schleiermacher

    Edy Korthals Altes

    Patton priant en décembre 1944 lors de la bataille du Saillant.

    Galériens : acorpsetacris.centerblog.net

    Feuillet de Bible brulé à Sainte Foy la Grande, recueilli et conservé :

    bibliquest.org

    Le Concile de Vatican II : sandiego.edu

     

     

     

  • LETTRE 2 A UNE INTERPRETE ZELEE

    Imprimer

     

    Bonjour Blandine,

     

    Je répondrai maintenant à votre question du 24 décembre :

    « L'homme extérieur, les gens, les autres, ceux du monde extérieur sont-ils différents de ceux de notre monde intérieur ? Ne sommes nous pas dans un jeu de miroir perpétuel ?»

     

    J'ai pris en considération votre question lapidaire. Comme d'habitude, je prendrai soin de répondre précisément.

     

    Si je vous comprends correctement, votre question fait allusion au phénomène de la projection.

    On ne peut jamais savoir comment sont les autres et le sait-on de soi-même ? C'est une vieille question de dissertation posée en cours de philo.

    Une réponse à votre question théorique ne vous servira à rien pour interpréter un rêve et je ne chercherai pas à vous en donner une. Je suis pragmatique, je suis empirique et pratique, je cherche à comprendre les rêves et les échappées sur de grandes questions théoriques intéressantes ne sont pas de mon ressort.

    Comme Jung, je dirai : «  Revenons au rêve, que dit le rêve ? »

     

    Maintenant, si vous cherchez à comprendre les personnages de vos rêves, vous ne pourrez pas partir du point de vue généralisé que les personnages intérieurs et extérieurs se correspondent systématiquement.

     

    Dans un premier temps, il faut prendre soin de bien distinguer deux niveaux d'interprétation :

    1) l'interprétation subjective et

    2) l'interprétation objective.

    Il s'agit en effet de savoir si le personnage du rêve désigne (1) un aspect de vous même ou (2) une personne du monde extérieur.

    C'est là le B A BA, mais c'est le plus difficile. Beaucoup s'y cassent la figure.

     

     

    1) Le niveau de l'interprétation sur le plan du sujet :

    Dans les cas les plus simples, le rêve va choisir une personne du monde extérieur et vous dire :

    - Regarde, tu es COMME tu vois cette personne.

    En fait, pour revenir à votre question, rien ne garantit que la personne extérieure soit comme vous la voyez. Elle peut être tout à fait différente, mais c'est vous qui lui prêtez ses caractéristiques. C'est votre point de vue subjectif qui n'est sûrement pas objectif, impartial, impersonnel.

    Le rêve vous invite alors à prendre conscience d'un aspect de vous-même que vous ignorez.

    Seule, l'indispensable technique de l'interview vous permettra de savoir de quelle composante de vous même il s'agit.

     

    2) Le niveau de l'interprétation sur le plan de l'objet

    Il arrive aussi fréquemment que le rêve vous parle d'une personne extérieure et vous donne son avis à son sujet, énormément différent du vôtre, tellement que, soit le rêve vous reste incompréhensible, soit vous n'arrivez pas à l'admettre. Le rêve ne vient pas vous dire des choses que vous savez déjà.

    Il s'agit souvent de rêves qui vous préviennent de dangers que vous courez avec cette personne et vos rêves cherchent à vous faire sortir de votre inconscience, de votre ignorance.

    Ainsi, le personnage du rêve désigne dans ce cas une personne extérieure et le rêve la décrit totalement différente de ce que vous croyez. Y-a-t-il là un jeu de miroir ?

     

    Le jeu des énigmes du rêve :

    Quand, un beau jour, vous croirez savoir distinguer le niveau extérieur et le niveau intérieur, le rêve prendra un joyeux plaisir à venir perturber vos belles connaissances :

    Il vous présentera une personne à cause de son nom qui contient un jeu de mot.

    Ou il vous présentera un rêve où l'homme du rêve désignera une femme extérieure, ou vice-versa.

    Ou bien aussi, un animal désignera une personne extérieure, mais ce sera peut être aussi une facette de vous-même...

    Ah la la ! Comment s'y reconnaître ?

    Les rêves détestent les savoirs et les systèmes. Ils n'inspirent la solution de leur énigme qu'à ceux qui ont l'esprit vide pour la recevoir.

     

    Et plus encore, que dire par exemple du frigidaire, qui vous parle de votre femme frigide,... ou d'un éventuel amant qui s'avérera froid et décevant au lit ?

     

    Et... top des tops :

    Que dire de la mère de Jules César ? Il rêva qu'il la violait. Sa mère extérieure était-elle le miroir de sa facette intérieure maternelle ?

    Bernique !

    Jules César était à ce moment là magistrat en Espagne à Cadix, il était le conseiller du consul romain en matière financière et criminelle. Interloqué, très intrigué par son rêve, il se rendit au temple et demanda aux prêtres de lui interpréter cet étrange scénario. Les prêtres lui répondirent qu'il violerait sa mère, la ville de Rome, sa mère patrie, en la forçant  à se soumettre à lui. Et plus encore ils déclarèrent que le rêve lui annonçait « l'empire du monde, cette mère qu'il a vue soumise à lui en rêve, n'étant autre que la terre, notre mère commune à tous ».

    Telles furent les paroles des prêtres que rapporta l'écrivain romain Suétone. (voir mon étude du 14 février 2008)

    Les prêtres se sont-ils trompés ? Jules César a dominé Rome et, devenu empereur, a soumis la terre d'alors sous sa volonté.

    Intérieur, extérieur, miroir ?

     

    Enfin, il existe dans les rêves des révélations suprêmes :

    Que dire, quand le personnage du rêve s'avère être Dieu lui même ou la Vierge Marie, ou le Christ, ou le dieu Ganesha, ou Dyonysos, ou l'éléphant blanc, le « père » de Bouddha ? Que dire du juif capitaliste américain  dans le rêve « Initiation » ?

    Et de l'image de Dieu dans « Il est un rêve étrange et débonnaire » ( voir mon étude du  30 mars 08 )?

    Peut-on parler dans ce cas d'homme extérieur, d'homme intérieur ? Est-il utile de savoir si les gens de l'extérieur sont différents de ceux du monde intérieur ?

     

    Après ces quelques considérations, vous comprenez, Blandine, que votre question est trop systématique et globale et qu'il est impossible d'y répondre, quand on connaît l'infinie variété des rêves. Un rêve est une création unique et son interprétation est une œuvre d'art unique également. Comme le disent les rêves, l'interprétation d'un rêve est un tableau exécuté pour une seule personne, elle n'est pas une carte postale imprimée à des milliers d'exemplaires pour des milliers de personnes.

    Vous avez, Blandine, un esprit vif et curieux, avide de comprendre, mais qui n'est pas formé à l'interprétation des rêves. J'ai essayé de nourrir convenablement votre faim. Je vous ai donné dans ces lignes plusieurs clés pour vous permettre de mieux comprendre vos rêves, j'ai essayé de vous guider sur la voix des rêves que bien peu fréquentent réellement.

     

    Encore tous mes vœux.

     

    Christiane