Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2015

NON ! LES POULES N'ONT PAS DE DENTS !

 

 Lundi dernier, Hermione m’appelle et me raconte :

« - Écoute, Christiane, tout le week-end j’ai pensé aux attentats qui viennent d’avoir lieu vendredi et hier soir des questions m’occupaient l’esprit :

- Est-ce que ces événements vont amener les Français à prendre conscience de la gravité et du danger de l’extrémisme islamiste qui envahit la France ?

- Et aussi, va-t-on prendre conscience de la nécessité de défendre fermement notre culture, nos convictions et l'histoire qui nous ont faits ? J’ai demandé à mes rêves de me dire ce qu’ils en pensent. Ce matin je me suis réveillée, déçue de me trouver sans images. Je suis restée encore un peu dans mon lit à somnoler et là, tout d’un coup, j’entends ma fille Zoëlle qui me dit clairement.

 

Rêve

« - Maman, je n’aurais pas du te dire ça !

Je me demande quoi, mais je ne dis rien et attends la suite.

Zoëlle reprend :

- Je n’aurais pas du te dire que les poules ont des dents et que Mikaël va gagner. »

 Je me réveille en sursaut abasourdie ! Ca alors ! Je vais passer un coup de fil à Christiane pour voir ça ! »

 

Voyons donc comment comprendre ce rêve.

Zoëlle entre dans la vie. En ce moment, elle se cherche, elle réfléchit, elle échange ses pensées avec sa mère, elle met à l’épreuve ses idées avec la vie. Et expérience faite, elle en tire ses conclusions.

Zoëlle représente tout aussi bien la jeune fille extérieure qu’une facette de sa maman Hermione, la rêveuse, qui elle aussi réfléchit à la vie. Le beau prénom de Zoëlle ne signifie-t-il pas justement « la Vie » ?

- Maman, je n’aurais pas du te dire ça !

Zoëlle reconnaît qu’elle s’est trompée : elle a exprimé un jugement trop hâtif et l’a pris pour une vérité intangible et définitive. De quoi s’agit-il donc ?

Je n’aurais pas du te dire que les poules ont des dents.

poules dents.jpg

 

Passionnés des rêves que nous sommes, nous n’allons pas nous étonner de leurs énigmes. Et nous allons résoudre celle-ci ! Voyons donc :

 

Les poules

Je pose à la rêveuse toujours les mêmes questions : C’est quoi et c’est comment ?

Les poules, me dit la rêveuse, ce sont des oiseaux femelles qui vivent dans un poulailler. Elles caquettent, elles piaillent, elles courent partout et elles pondent des œufs. Quand on rentre dans le poulailler pour leur prendre leurs œufs, elles se retirent dans un coin et laissent faire. Et les œufs, c’est une excellente nourriture. De temps en temps on en égorge une pour la manger.

 Je récapitule alors la description et demande :

- Dis-moi, Hermione, au moment de ton rêve, dimanche soir, à l’intérieur ou à l’extérieur de toi, à quoi cela te fait-il penser des façons d’être femelles, qui caquettent, pondent des œufs et se les laissent prendre ?

La réponse fuse !

- Oh mais ça, ce sont les Français qui n’arrêtent pas de jacasser et jaser en ce moment dans tous les médias, sur tous les réseaux sociaux.

- Les poules ne peuvent pas être un aspect de toi ?

- Mais si, bien sûr ! Moi aussi je n’arrête pas de parler des événements. Et en tant que Française, je vois très bien combien la fécondité de la France profite à des gens qui rentrent dans le poulailler, sans que les poules fassent quoi que ce soit pour les en empêcher. Et puis, dans le sujet, je préfère ne pas parler d’égorger.

…Passons.

 

Il convient aussi de se demander que penser du terme de « poules » : « poules mouillées »… ; « avoir de la chair de poule »…En général, dans un poulailler il y a aussi un coq. Où est le coq gaulois ?

 

dyn008_original_291_310_jpeg__f50ca9d1962023767e005692b41c3dbb super dupont.jpg

 

 Nous poursuivons :

Je n’aurais pas du te dire que les poules ont des dents.

Ainsi, celle qui réfléchit sur la vie a pu prétendre que les poules avaient des dents. Elle a pu un moment s’imaginer que les Français pouvaient se défendre, attaquer et blesser en mordant avec leurs dents, comme tous les mammifères, comme tous les reptiles. Mais qu’indique le rêve ?

Hélas, le rêve met en évidence la faiblesse des Français. Les Français sont des oiseaux domestiques, des poules inoffensives, ils sont désarmés, impuissants, ils n’ont pas les moyens naturels de mordre et blesser. Quel constat !

 

En question d’incubation Hermione avait demandé : va-t-on prendre conscience de la nécessité de défendre fermement notre culture, nos convictions et l'histoire qui nous ont faits ?

La réponse du rêve est terrible.

 

Passons à l’énigme suivante qui va nous peut-être nous réserver des surprises ou des chocs. Selon son habitude, le rêve peut nous dire sous les formes les plus prosaïques des vérités qui restent à certains inconcevables.

Zoëlle explique :

 - Je n’aurais pas du te dire…que Mikaël va gagner. »

- Ah ! Qui est Mikaël ?

Mikaël ? C’était le plus gentil garçon du monde, serviable, sans défense. Il est mort maintenant.

Qu’allons-nous en déduire ?

Si c’est une illusion de penser que le gentil Mikaël va gagner, c’en est une également que de s’imaginer que les gentils seront les gagnants.

Il convient d’abord de se demander pourquoi le rêve choisit l’image de Mikaël. Zoëlle et Hermione connaissent d’autres jeunes gens serviables, gentils, qui portent un autre prénom.

Que signifie Mikaël ?

« Qui est comme Dieu ».

Posons l’équivalence : A est comme B et B est comme A ; Mikaël est comme Dieu. Dieu est comme Mikaël.

Mikaël est serviable et gentil, Dieu est gentil, il est le Bon Dieu.

Mikaël cherche donc à agir en référence à ce modèle de divine bonté, ou dit autrement, au grand principe directeur du Bien et du Bon.

Oui, mais voilà, le rêve se sert d’un personnage qui dans la réalité est mort.

Cela implique l’idée et la réalité que le Dieu bon est mort, le grand principe exclusif du Bien est caduc.

Oui, cette conception anthropomorphique de la divinité est morte. Je m’en suis déjà longuement expliquée sur mon blog.

J’ai expliqué ce point dans l’un des rêves les plus épouvantables que j’ai jamais eu à interpréter.(A)

Je l’ai abordé également très sérieusement dans la deuxième partie de mon livre « Ces Rêves qui vous protègent et vous guérissent ».

 

couverture.JPG

 

Et voilà que dans le rêve, Zoëlle reconnaît : Je n’aurais jamais du te dire que Mikaël va gagner.

La déduction s’impose :

Dans la guerre qui prend de l’ampleur sous nos yeux aujourd’hui, dans l’affrontement qui oppose les Français aux extrémistes djihadistes , il faut bien comprendre que ce ne sont pas les poules sans dents, ce ne sont pas les gentils Français dans défenses qui vont gagner.

Mais pourquoi le rêve juge-t-il nécessaire de montrer ce qui peut sembler somme toute un point de vue réaliste évident, fondé sur le bon sens, la chose la plus répandue au monde, selon Descartes ?

Eh bien, c’est justement parce que certains Français manquent de bon sens et nagent béats, plongés dans des fantasmes idéologiques qui leur font croire que ce sont les gentils qui gagnent ! Et c’est ce que l’on veut aussi leur faire croire dans certains médias !

 

Voyons par exemple :

Un article de « Femme Actuelle » relate l’émission du « Petit Journal » sur Canal +, qui eut lieu lundi 16 au matin, juste quelques heures après le rêve d’Hermione. Cette émission exceptionnelle, intitulée « Génération Bataclan » donne la parole aux enfants. (2)

Place de la République, le reporter interroge un petit garçon, Brandon et son papa, Angel Le, qui raconte : 

les-mechants-c-est-pas-tres-gentil-les-attentats-de-paris-vus-par-un-petit-garcon.jpg

 

"Je lui ai expliqué que c’était très grave ce qui se passe. Nous-mêmes nous sommes issus d’une migration, on est d’abord des Français de cœur. Il faut qu’on soit toujours fier du pays où l’on habite, des valeurs qu’il représente. C’est pour cela que je tenais absolument à être présent ici, parce que cela nous a beaucoup touchés. Je tenais absolument à ce que mon fils soit là pour que je lui explique, et qu’il comprenne ce qu’il se passe exactement", affirme l'homme, agenouillé pour être à la hauteur de son enfant.

"Tu comprends ce quil sest passé ? Tu comprends pourquoi ces gens ont fait ça ?", demande  Martin Weill au petit garçon.

Réponse : "Oui parce quils sont très très très méchants. Les méchants, cest pas très gentil les méchants. Et il faut faire vraiment attention parce quil faut changer de maison",

ce à quoi son papa renchérit :

"Mais non, ne tinquiète pas. On n’a pas besoin de changer de maison, cest la France notre maison." 

"Mais il y a les méchants papa, rétorque le petit garçon. Ils ont les pistolets et ils peuvent nous tirer dessus parce quils sont très très méchants."
Et le père d'expliquer : "Oui mais il y a des méchants partout.  Cest pas grave, eux ils ont des pistolets, et nous on a des fleurs".

 

fleurs et bougies.jpg

  

Son fils, incrédule, s'interroge alors :

"Mais les fleurs ça fait rien".

"Mais si regarde, tout le monde pose des fleurs. Cest pour combattre les pistolets. Et les bougies, cest pour ne pas oublier les gens qui sont partis", affirme le papa. 
"Alors c
est pour nous protéger les fleurs et les bougies", conclut le petit garçon.

Un magnifique moment dhumanité ( mis en rouge et souligné par le journaliste). Parce que la vérité sort de la bouche des enfants. 

Selon le journal, « cette vidéo, vue par des millions de personnes à travers le monde, a marqué inévitablement les esprits. » (3)

Eh bien, pour ma part, je suis choquée par le discours de ce père à son fils, je reste atterrée devant tant de gravissime niaiserie, d’éducation mensongère à son enfant. « Les fleurs c’est pour combattre les pistolets… » « C’est pour nous protéger les fleurs et les bougies. »

Ah vraiment ?

Et je pleure pour cet enfant, tout autant que devant le carnage du Bataclan. Le père a massacré chez son fils sa saine réaction naturelle, instinctive et protectrice, pour l’empoisonner avec une fausse idéologie, le détraquer par une attitude de non violence qui fait de lui une cible facile et un futur névrosé. J’en ai parlé très précisément au ch. 20 de mon livre  « Ces rêves qui vous protègent et vous guérissent.

 

Et on veut nous faire croire que des millions de personnes sont touchées par cette imposture criminelle ? N’y aurait-il pas là une manipulation médiatique comme celle qui a bouleversé le monde il y a peu ?Jouant sur l’émotion, exploiteraient -elles encore l’image d’un enfant pour attendrir et supprimer les défenses des spectateurs ?

Voilà une forme de pensée magique bien digne des bons chrétiens ramollis, des doux inconscients, des bisounours, des pseudos bouddhistes et des partisans de l’Amour Inconditionnel !

 

Sauf que, à y regarder de plus près, le soit disant non violent Gandhi, par exemple, n'était pas un pacifiste et a bien dit que s’il avait eu la bombe atomique, il l’aurait employée contre les Anglais.(4)

Quant au Dalaï Lama, sa non violence n’a sauvé ni le Tibet, ni les Tibétains. Il s’est sauvé lui. Et les rêves ont largement dénoncé les méfaits de son idéologie. (4 bis)

 

Oui, le petit garçon a bien dit tout de suite et spontanément la vérité : « Mais il y a les méchants papa. Ils ont les pistolets et ils peuvent nous tirer dessus parce qu’ils sont très très méchants. »

 

Mais en France, heureusement, il y avait le vendredi soir au Bataclan et deux jours plus tard, à Saint Denis, des méchants, les méchants du RAID, et de la BRI, « qui ont des pistolets » et ont mené l’assaut contre d’autres « méchants » qui ont ensanglanté Paris.

 

raid-gign-bri.jpg

Il y avait même un chien « méchant », qui a perdu la vie en protégeant celle des tireurs d’élite.

 

5288899_chienne-raid_545x460_autocrop.jpg

 

A côté des poules sans dents, il y avait « ce chien « Diesel » entraînée depuis des années au mordant . Rien ne fait desserrer la mâchoire du chien, qui garde les crocs plantés dans les bras ou les jambes de sa cible tant que son maître ne lui ordonne pas de lâcher sa prise »( 4 ). Grâce à ses crocs, grâce à son mordant « ce chien a sans doute sauvé la vie de policiers » qui s’apprêtaient à se mettre sous le feu des kalachnikovs terroristes, a affirmé Jean-Michel Fauvergue, patron du Raid. « Il a payé de sa vie le prix de la sécurité de la nation française. » (5)

 

Faisant pendant à l’émotion suscitée par le petit Brandon La mort de Diesel,  tué par les terroristes lors de l'assaut, « a ému les réseaux sociaux. Le jour de sa disparition, le hashtag # jesuischien figurait en tête des tendances sur Twitter. L'information avait rapidement fait le tour de la planète, suscitant une vague d'émotion jusqu'en Russie. » Le ministre de l’Intérieur russe a offert à la police du RAID un petit chien malinois pour remplacer Diesel. (6)

 

Regardons maintenant l’emblème du RAID, branche de la Police nationale, qui signifie : Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion, et dont le mot d’ordre est : « Servir sans faillir ». 

Logo_RAID.svg.png

 

L’emblème n’est pas une poule, ni même un coq : c’est une panthère noire, aux crocs redoutables.

Quant à l'emblème de la BRI, Brigade de Recherche et d’ Intervention, tout le monde sait que les gargouilles sont des démons qui repoussent le mal et sont les gardiennes de l’édifice.

 

gargouille bri.jpg

Et les hommes qui nous protègent ont choisi le « mauvais » rôle d’attaquer et de tuer plutôt que de rejoindre les poules sans dents qui reculent dans un coin du poulailler pour laisser impunément l’intrus voler les œufs ou prendre une poule pour l’égorger.

 

Conclusion

En conclusion, je choisis de vous citer les propos de Jung lors d’une interview en 1959, intitulée " Aux frontières de la connaissance". (B)

«  L’humanité va se trouver en face d’événements qui correspondent à la fin d’une ère, à la fin d’une grande période de l’humanité… »

« Je suis, à très franchement parler, profondément inquiet pour le sort de ceux qui vont aborder ces événements sans y être préparés et qui les subiront sans pouvoir les saisir. A ma connaissance, personne ne s’est senti tenu jusqu’ici de considérer en face les transformations à prévoir, ni de chercher à les exprimer. »

 

Quelles sont donc les transformations à prévoir dont parle Jung ?

Jung dévoile ce qui se passe dans les arrières plans de l’inconscient que révèlent les rêves. La façon dont se présente le principe directeur, la divinité dans les rêves est en train de changer. L’image d’un dieu exclusivement bon, à l’origine de notre civilisation, est remplacée progressivement par l’image d’un dieu, d’un principe directeur, bon et mauvais, dans la complémentarité des contraires.

 

Jung explique  :

« Cette représentation de Dieu « sous l’image ou l’idée d’une complémentarité des contraires est en train de pénétrer dans l’homme, et cela, non pas sous la forme d’une unité, mais sous celle d’un conflit, la moitié ténébreuse de l’image se heurtant à la représentation déjà reçue que Dieu est lumière. C’est ce processus qui se joue à notre époque, sans que les maîtres responsables des hommes l’aient compris… encore que ce serait leur tâche de discerner ces déroulements…On demeure aveugle, comme d’habitude, à ce qui…se déroule dans l’âme humaine. » ( C)

 

Voilà pourquoi les rêves sont venus après les attentats répondre à Hermione et lui expliquer le processus de transformation qui se joue en elle en ce moment, en elle et dans l’âme des Français. L’image de la divinité, ou, dit autrement, l’image du principe directeur en chacun, est en train de changer. Mikaël est mort. Le dieu exclusivement bon est en train de mourir. Et ce changement entraîne avec lui une modification des attitudes et des comportements. Il s’agit là d’une transformation cruciale, vitale, déterminante, parce que celui qui ne l’admettra pas restera sans défense, des perdants comme Mikaël.

 

Et cette transformation n’est pas seulement individuelle, elle a également une portée générale, nationale. Pour assurer la vie et la sécurité individuelle et générale, il s’agit d’être bon ou mauvais selon les gens et les circonstances.

 

paris,notre,dame,gargouille.jpg

 
il souffre.jpg

 

Voici des hommes remplis de compassion, un policier qui éclate en sanglots sur l’épaule de son collègue qui le soutient, à quelques mètres des terrasses de café visées par les terroristes lors des attentats de vendredi 13 à Paris. ( 7)

Ces hommes ont du courage, ils ont des couilles et du mordant, ils ont aussi du cœur. Ils ont compris la transformation qui permettra de gagner.

  

Vous trouverez sur le net :

  1) http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/03/2...

( 2 ) http://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/mechants-pas-g...

( 3) En savoir plus sur : http://www.toutelatele.com/le-petit-journal-canal-angel-l... 

( 4 ) http://www.atlantico.fr/decryptage/gandhi-superstar-plus-...

 ( 4 bis )

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/02/0...

( 5 ) Isabelle Goetz, la porte-parole de l’association de défense des animaux PETA
En savoir plus sur http://www.actubuzz.net/divers-buzz/la-mort-de-diesel-une...

( 6 ) http://www.directmatin.fr/monde/2015-11-21/la-russie-va-o...

 

 Bibliographie

(A) Christiane Riedel, Ces rêves qui vous protègent et vous guérissent, éditions Piktos, 2015.

www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&url=...

 

( B) Aux frontières de la connaissance, Entretien avec le Professeur C.G.Jung, de George Duplain, Gazette de Lausanne 1952

 

( C) C.G.Jung, Ma vie, Souvenirs, Rêves et pensées, Éd. Gallimard Folio, 1973, p.379

 

Illustrations

Je remercie les photographes et les artistes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

Poule avec des dents : vodeo.fr

 Superdupont : latta.blog.lemonde.fr

 Brandon et son père : ( 2 ) http://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/mechants-pas-g...

 Fleurs et bougies déposées devant le bar « Le Carillon » : lefigaro.fr

Le chien Diesel : leparisien.fr

 Logo du GIGN, du RAID et de la BRI : lemondejuif.info

 Gargouille de Notre dame : carte-france.info

 Policier en larmes dans les bras de son collègue : ( 7 ) Le parisien. http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentats-de-paris-...


 

 

23/09/2013

5 UNE FORCE BIENVEILLANTE

Mon étude la dernière fois était intitulée « Une Force qui porte ». Le titre de celle ci sera « Une Force bienveillante ». Nous allons voir maintenant cette force à l’œuvre dans le rêve de Salomon.

Je mettrai le vieux récit biblique au présent, pour le faire sortir des poussières du passé.

Nous voici il y a environ 3000 ans, en 950 av. J.-C., 1000 années se sont écoulées depuis Abraham. Ses descendants forment un peuple qui s’est installé sur la terre de Canaan annoncée à leur ancêtre.

rêves,interpétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,rêve de Salomon,aimer l'Eternel,force bienveillante

David, leur roi, après 40 années de règne, sent sa fin approcher.

Devant « l’Eternel qui l’a délivré de toutes les détresses » (1) il a juré que son second fils Salomon lui succéderait. Il a donné la préférence à ce « jeune ado » de douze ans. Il le fait appeler et avant de mourir il lui donne ses derniers ordres, ses ultimes recommandations : (2)

« - Je m’en vais par le chemin de toute la terre. Fortifie-toi et sois un homme ! » Et le vieux roi lui demande de marcher fidèlement devant Dieu dans la droiture, de tout son cœur et toute son âme.

« Observe les commandements de l’Eternel ton Dieu, en marchant dans ses voies et en gardant ses lois…selon ce qui est écrit dans le livre de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras. »

 

Quelques années plus tard, Salomon s’allie par mariage avec la fille de Pharaon.

rêves,interpétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,rêve de Salomon,aimer l'Eternel,force bienveillante

 

Puis, il décide de célébrer l’Eternel, ce dieu qu’il aime. Comme il n’y a pas de temple à Jérusalem, il se rend à Gabaon, où se trouve le haut-lieu le plus important pour cette cérémonie.

rêves,interpétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,rêve de Salomon,aimer l'Eternel,force bienveillante

 

Le jeune roi offre un sacrifice grandiose : rien de moins que mille bêtes, ovins et bovins, disparaissent en holocaustes, c’est à dire qu’elles sont entièrement consumées par le feu sur l’autel. Rien n’est récupéré : ni la peau, ni les cornes pour les utiliser, ni la viande pour s’en nourrir. C’est une perte pure et simple.

Dans l’antiquité, un sacrifice a souvent lieu dans un but intéressé, on établit un marché et l’animal offert est la monnaie d’échange pour obtenir la faveur du dieu. Cependant, ici, la perte est trop énorme pour que le marché paraisse même équitable : pour un peuple de pasteurs, sacrifier 1000 têtes de bétail, cela représente une immense perte à court et à long terme, un manque à gagner incalculable, un renoncement total à des gains futurs.

rêves,interpétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,rêve de Salomon,aimer l'Eternel,force bienveillante

 

On peut ainsi affirmer avec juste raison que pour débuter son règne Salomon fait vraiment un don d’amour à l’Eternel, comme le souligne l’écrivain biblique.

Voilà donc un tout jeune homme qui semble déjà faire preuve d’une grande qualité : il se montre désintéressé et n’a pas peur de perdre des biens matériels.

 

Après la cérémonie, Salomon passe la nuit à Gabaon. Et là il reçoit un rêve.

Dans le rêve, Dieu va le mettre  à l’épreuve. Le fils de David est-il vraiment aussi désintéressé qu’il veut le faire paraître ? Pourquoi a-t-il décidé un sacrifice aussi énorme ? Est-ce vraiment pour donner à l’Eternel la preuve de son amour ? N’a-t-il pas tout de même une idée derrière la tête ?

Le rêve organise alors un scénario où les véritables motivations du roi vont se révéler. Un dialogue s’instaure et Dieu va « sonder les entrailles » du dormeur.

 

Rêve

Dieu lui apparaît et lui dit :

 « - Demande ce que tu veux que je te donne.

Et Salomon dans son rêve répond :
-Tu as témoigné une grande bienveillance à ton serviteur David mon père, parce qu'il vivait fidèlement selon ta volonté, de façon juste et avec un cœur droit. Tu lui as conservé cette grande bienveillance et tu lui as accordé un fils qui siège aujourd'hui sur son trône.

rêves,interpétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,rêve de Salomon,aimer l'Eternel,force bienveillante

 

Maintenant, Eternel mon Dieu, c'est toi qui m'as fait régner, moi ton serviteur, à la place de mon père David, alors que je ne suis encore qu'un petit adolescent et que je ne sais pas gouverner.

Voilà ton serviteur au milieu de ton peuple que tu as toi-même choisi, un peuple nombreux qui ne peut être dénombré ni compté, tant il est nombreux.

Veuille donc donner à ton serviteur un cœur intelligent pour administrer la justice pour ton peuple, afin qu'il sache discerner entre le bien et le mal ! Sans cela, qui pourrait administrer la justice pour ton peuple qui est si nombreux ?

 

Regardons cette réponse :

Elle met en évidence différentes qualités :

- Salomon est capable de gratitude : il est conscient de tout ce que Dieu lui a accordé, il le reconnaît et souligne deux fois combien Dieu s’est montré bienveillant envers lui et son père.

- Il est aussi remplie d’humilité : il vient d’arriver au pouvoir et se rend bien compte de  son inexpérience, de la faiblesse de son jugement pour discerner le bien du mal et rendre justice.

- Il a le sens de ses responsabilités, le souci de gouverner dans l’intérêt de son peuple.

- Enfin, il n’exerce pas le pouvoir pour servir ses intérêts personnels, il se présente comme le serviteur de son divin interlocuteur.

 

Rendre grâce à Dieu des faveurs qu’il lui accorde, Le servir, servir Son peuple, voilà les désirs qui anime le jeune roi au plus profond de lui même. Oui, vraiment le petit jeune homme inexpérimenté est un homme désintéressé, qui aime le Seigneur son Dieu de tout son cœur et de toute son âme.

rêves,interpétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,rêve de Salomon,aimer l'Eternel,force bienveillante

 

Quelle est la suite du rêve. Comment Dieu réagit-il ?

Cette demande de Salomon plait au Seigneur.

Alors Dieu lui dit :
- Puisque c'est là ce que tu demandes, et que tu ne demandes pour toi

ni longue vie,

ni richesse,

ni la mort de tes ennemis,

mais l'intelligence nécessaire pour exercer la justice avec droiture,

eh bien, je vais réaliser ton souhait.

Je te donnerai un cœur sage et intelligent, comme à personne dans le passé, ni dans l'avenir.

De plus, je t'accorde ce que tu n'as pas demandé :

la richesse et la gloire, de sorte que pendant toute ta vie aucun roi ne t'égalera.

Enfin, si tu marches dans les chemins que j'ai prescrits, si tu obéis fidèlement à mes lois et mes commandements, comme ton père David, je prolongerai tes jours.

 

Salomon se réveille avec ce rêve présent à l'esprit. Il rentre à Jérusalem, il offre de nouveaux des sacrifices d’actions de grâce et fait un festin à tous ses serviteurs.

Jamais aucun roi d’Israël n’eut un règne aussi brillant que celui de Salomon. Il fit construire le temple de Jérusalem, il assura à son peuple la paix et la prospérité.

rêves,interpétation des rêves,christiane riedel interprète de rêve,rêve de Salomon,aimer l'Eternel,force bienveillante

 

 

 

Nous verrons la prochaine fois comment ce dieu bienveillant peut aussi fort bien changer d’attitude.

 

Bibliographie

(1) La Bible 1 Rois, 1, 29

(2) 1 Rois, 2, 3

«  petit adolescent » : traduction de Chouraki

 

Illustrations

Je remercie les artistes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

Salomon : onehundreadlocks.unblog.fr

La femme de Salomon : carameletchocolat.com

Gabaon : jerryandgod.com

Troupeau de vaches : fr.fotolia.com

Palais : images.toolcharger.com

En prière :specularity.wordpress.com

Le jeune roi Salomon : brightmorningstar.blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19/03/2012

LES RÊVES D' UN GENERAL AHURISSANT (8)

 

Patton[1].jpg 

Toujours suivant mon sujet, je vous propose aujourd'hui de découvrir comment un rêve guida le général Patton en 1944 pour repousser les armées allemandes.

Nous sommes fin 1944, les Allemands reculent sous la pression des armées alliées libérant la France, commandées du côté américain par le général George Patton.

A la fin de l’année, les troupes américaines se trouvent dans l’Est de la France, en Belgique, et au Luxembourg et s’apprêtent à entrer en Allemagne.

En décembre 1944, Hitler décide alors de reprendre l’offensive. Il prévoit d'enfoncer le front allié en son maillon le plus faible, dans les Ardennes, et, but suprême de l'opération, de monter prendre Anvers au nord. Coupés du port belge, les Alliés se retrouveraient privés de leur principal point de ravitaillement qui leur assure leur formidable machine de guerre.

 

Sur la carte ci-dessous vous voyez en ligne bleu hachurée le front américain vers le 9 décembre 44.

En lignes rouges, vous voyez les mouvements prévus des forces allemandes, qui, pour monter vers Anvers, doivent crever le front américain.

germplan[1].gif

 

Milieu décembre, les Allemands, dans le plus grand secret, se déploient alors la nuit, sur la Belgique, le Luxembourg et le nord-est de la France. Personne n’est au courant, les Alliés ignorent totalement l’opération.

battleofthebulgemap[1].jpg

La ligne noire qui borde la zone allemande rouge représente le front américain le 15 décembre 1944.

Les flèches rouges représentent l’attaque des armées allemandes qui vont réussir à faire reculer les lignes américaines.

Le 16 décembre l’armée allemande a concentré 250.000 hommes sur le point dégarni des armées alliées entre la Belgique et le Luxembourg. 

Alors commence la Bataille des Ardennes, qui sera la plus grande, la plus terrible  bataille d’Europe, dont beaucoup de Français n'ont jamais entendu parler.

27b[1].jpg

Trois jours plus tard, le 19 décembre, le général  Eisenhower, resté jusqu’alors inconscient du danger, prend enfin la mesure de la situation.  Très inquiet il réunit tous les commandants des armées pour décider comment répondre à l’offensive allemande.

m198130600050[1].jpg

7 généraux sont là et de nombreux officiers. Eisenhower veut envoyer des renforts pour aller soutenir les troupes en position de faiblesse dans la partie appelée « le saillant ». Voici une carte pour vous permettre de bien comprendre la situation et les forces déployées.

220px-P41(map)[1].jpg 

En bleu : les lignes américaines

En rouge, les attaques allemandes

- la ligne bleu hachurée indique les positions américaines en France, Belgique et Luxembourg

- le saillant : la ligne bleue sur la gauche, qui ressemble au nez de Cyrano, trace le recul des troupes américaines dans les Ardennes. C’est la ligne de moindre résistance qui ne doit pas se rompre.

- les flèches rouges montrent les avancées de l’offensive allemande formant le saillant.

 

Pour contre-attaquer, Eisenhower décide de déplacer des centaines de milliers d’hommes, les uns venant du Nord, les autres du Sud. Ils viendront renforcer les forces américaines affaiblies dans le saillant.

Dans le Sud est engagée la Troisième Armée, qui prépare l'offensive sur Francfort. Elle est commandée par le général Patton.

3coat[1].JPG

Eisenhower demande à Patton le temps qu’il lui faudra pour déplacer six de ses divisions.  

- Mes troupes seront sur place dans 2 jours, le 21 décembre, répond Patton. 

Les généraux, habitués aux déclarations fracassantes de l’excentrique général « rigolent » un peu car le délai leur semble complètement irréaliste. Pour eux, 6 jours sont le minimum.

Eisenhower, stupéfait, s’exclame :

- George, ne fais pas l’imbécile, tes divisions ne seront jamais prêtes, tu vas te faire couper en rondelles ! ».

american-four-star-general-george-s-patton-j[1].jpg

« Dans l'esprit des stratèges alliés, c'est en effet un pari insensé : il faut faire pivoter de 90 degrés l'axe d'attaque de tout un corps d'armé de 100 000 hommes, et le déplacer, au contact de l'ennemi, sur une distance de plus de 200 km, de la Sarre au Grand-Duché de Luxembourg. C’est pratiquement impossible, tant au niveau humain que logistique »*.

On est en plein hiver, les températures sont glaciales, la vue est bloquée par le brouillard, la pluie, la neige, on n’y voit pas à quelques mètres, les routes sont impraticables dans la boue et le verglas, les tanks patinent et n’avancent pas.

661px-Tanks_and_Infantrymen_on_the_way[1].jpg 

Eisenhower, complètement incrédule, répète sa demande à Patton :

- Quand est-ce que tu peux lancer les opérations ?

- Dès que nous aurons fini notre conversation, répond le général de la troisième armée.

Patton se lève, quitte la salle, trouve un téléphone, entre en contact avec son état-major et prononce deux mots :

- Play ball, démarrez la partie !

C’est le code pour lancer les troupes. Et certaines sont déjà en route.

Patton a déjà prévu tout le déroulement des opérations et il a tout organisé : le dégagement du réseau routier, l’organisation des transports des soldats par véhicules, l’approvisionnement en essence, les ravitaillements, les munitions, la sécurité, et l’ordre de bataille.

La rapidité de la 3e Armée va se révéler surprenante.

Comme promis, en 48 heures, 133.000 véhicules parcourent environ 250 km, transportant environ 100.000 hommes et 62.000 tonnes de matériel.

ardennes[1].jpg  

Et comme Patton l’avait annoncé, le 21 décembre 1944, les troupes sont sur place, prêtes à l’attaque. 

Patton_Blood_and_Guts.38165004[1].jpg

Maintenant, des forces gigantesques sont en place  : 600.000 soldats américains, 500.000 soldats allemands, tous aussi valeureux les uns que les autres, vont s’affronter les jours suivants dans les Ardennes belgo-luxembourgeoises.

Battle_of_the_Bulge_St-Vith[1].jpg

Ce fut la plus grande, la plus sanglante et la plus héroïque bataille de la guerre en Europe.

80.000 soldats américains, 100 000 soldats allemands se sacrifièrent en cette fin d’année 1944.

5461155_l[1].jpg

29134[1].jpg

Hommage leur soit rendu.

Merci à ces soldats américains qui dans cette bataille des Ardennes ont donné leur vie pour notre liberté.

     

Un mois plus tard, le 15 janvier, les armées allemandes se replient, elles ont perdu la Bataille du Saillant.

 

Mais revenons au Général Patton.  

Une question intrigue :

Comment Patton a-t-il pu réussir son formidable exploit, unique dans l'histoire militaire ? Comment en-est-il venu à devancer son commandant en chef Eisenhower ?

Ce que les généraux américains ignorent le 19 décembre 44, ce qu’on ignore encore souvent, c’est que le général Patton vient d’écouter ses rêves et les inspirations qui sont venues le réveiller la nuit. 

7_61_320_patton[1].jpg

Ce fait est relaté par Ladislas Farago, le biographe de Patton.  

Alors qu’à partir du 16 décembre les troupes allemandes se concentrent pour préparer l’offensive, Patton  peu auparavant se réveille une nuit. Il fait appeler d’urgence son secrétaire, Rosevich, qui le trouve en train d’enfiler son uniforme sur son pyjama.

A la hâte, le général lui dicte immédiatement, point par point, les ordres des opérations pour contre- attaquer une offensive allemande.

Patton explique à Rosevich qu’à 3 heures du matin il s’est réveillé en sursaut, sans raison apparente. Il sait intensément à ce moment-là que l’offensive allemande va avoir lieu et il voit clairement toutes les images de la marche à suivre : les différentes opérations à mener, l’intendance, tout lui apparaît formulé à l’esprit. Dans la vie éveillée, au niveau conscient, il ignore complètement que l’ offensive allemande est  imminente.

c408dd656d1eff48_large[1].jpg

C’est donc dès avant le 16 décembre que Patton donne l’ordre à son état major de désengager des éléments de son armée de leur position dans la Sarre, pour monter au Nord attaquer par surprise les troupes allemandes dans les Ardennes.  Et ce, 3 jours avant que le général Eisenhower ne soit informé de la gravité de la situation et n'envisage la contre-offensive.

 

Le général Patton était fermement convaincu qu’il avait été un guerrier dans plusieurs incarnations précédentes. Il disait qu’il avait des facultés psychiques qui lui permettaient de deviner les intentions et les mouvements de l’ennemi, bien avant son service de renseignements. Il faisait attention à ses rêves et souvent, il avait appelé son secrétaire dans la nuit, pour lui dicter les plans d’opérations qui venaient de lui apparaître en rêve.

Ainsi, autrefois comme aujourd’hui, les rêves viennent toujours inspirer les chefs d’armées.

general_patton_and_quote_card-p137612830246738447qi0i_400[1].jpg

Les rêves n'indiquent pas seulement comment conduire les armées, ils peuvent aussi appeler à la paix. C'est ce que nous verrons la prochaine fois. 

 

* Extrait du blog :jacqueline-deversaux.blogspot.com

 

Illustrations

 

Je remercie les photographes et les blogs qui m’ont permis d’illustrer mon article.

Patton : interet-general.info

Eisenhower : geh.org

Patton : wargodpatton.blogspot.com

Patton : smashhingusa.com

Hiver dans les Ardennes : panoramio.com

Transport dans la neige : jacqueline-deveraux.blogspot.com

Bastogne libérée : 3armyusa08.e-monsite.com

Patton :myspace.com

Mémorial américain dans les Ardennes

Mémorial allemand dans les Ardennes

Patton : hurletarage.com

Patton : wargodpatton.blogspot.com

Patton : ?