Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2008

LE RÊVE THERAPEUTE : LE CHRIST DE RIO DE JANEIRO

 

LE GOD OU LE CHRIST DE RIO DE JANEIRO

 

 

Christ de rio.jpg

 

 

 

Introduction ou avertissement

 

Les rêves ne viennent pas nous dire ce que nous savons déjà, les rêves nous ouvrent l'esprit pour nous découvrir de nouvelles façons de voir les choses, la vie. Ils nous invitent à vivre autrement. Cependant, leur point de vue est parfois extrêmement différent du point de vue régnant et il peut choquer. Quand on coopère avec les rêves, comme je le fais depuis plus de trente ans, on accepte d'être dérouté. Mais, vous lecteur qui passez et visitez mon blog pour la première fois, vous risquez d'être très heurté par ce que vous allez lire. C'est pourquoi je vous invite à lire d'abord l'étude du rêve du 4 novembre, puis celle du 11 novembre, pour enfin passer à ce rêve que je raconte ici, à la date du 29 novembre 2008.

Et croyez bien qu'il ne m'est pas aisé de raconter ce rêve, qui va tellement à l'encontre des opinions habituelles. Si je suis interprète de rêves, ce n'est pas pour cacher les messages des rêves, c'est pour les faire comprendre.

 

Que ceux qui sont choqués ne m'en tiennent pas rigueur. Je leur demande de bien comprendre que ce n'est pas moi qui parle, c'est le rêve, que je n'ai pas demandé, mais que je transmets. Je ne suis pas celui qui envoie le message, je suis le messager. Aussi n'est-ce pas à moi qu'il faut adresser d'éventuels reproches, c'est au monde des rêves.

 

***

 

Lors de la sortie de mon livre « Amour et Sexe dans vos Rêves » aux éditions Trajectoire, en novembre 06, j’ai été invitée par Brigitte Lahaie à sa célèbre émission « Lahaie, l’Amour » en direct sur Radio Monte Carlo.

images.JPG 

 Je suis accompagnée par mon conseiller, l’écrivain et journaliste Jacques Mandorla et par ma charmante attachée de presse aux éditions Trajectoire, Géraldine Ménard.

 

thumb_Mandorla_portrait__2.jpg

géraldine.JPG

 

 

 

 

 

 

 Il est de  coutume qu’à la fin de l’émission, l’invité pose une question à Brigitte Lahaie et inversement.

La question reste secrète jusqu’au dernier moment.

 

Ma question fut :

"- Pouvez-vous nous dire ce qui dans votre vie vous a amenée à rendre service autour de vous, comme vous le faites

grâce à votre émission, en libérant les Français de tous les préjugés et condamnationsqui les bloquent au sujet de la sexualité ? "

 

brigitte-lahaie.jpg

Si mes souvenirs sont exacts, Brigitte Lahaie me répondit que petite-fille,

elle avait souvent vu sa grand-mère écouter et conseiller les femmes

qui venaient lui confier leurs soucis. Sans doute était-ce cet exemple

qui l’avait orientée dans sa vie. 

Puis ce fut mon tour de répondre à la fameuse question.

Quelle serait sa question ? Question piège, redoutable !

 

« - Madame Riedel, pourriez-vous nous dire quel est, pour vous,

le plus beau symbole du sexe masculin ? »

 

Que dire ?…Je cherche.

On a dit tant de choses à ce sujet. La psychanalyse a sur ce symbole ses dadas.robinet.jpg

epee%20achille%20film.jpg

couteau.jpg

pistolet.jpg

 

 

 

 

 

 

 Et c'est souvent faux, à mon avis.

 

 J’ai étudié environ une soixantaine de symboles du sexe masculin dans mon livre. 

 

  bouleauv_bourgeon sexe.jpgun_enorme_poisson_dans_une_marre_du_jardin_des_plantes.jpgver de terre.jpg

 banane_big.jpg

 

 

1088.jpgAucun de ces symboles ne me convient.

Rien…

Silence…

Une image me tombe dessus…me bloque la tête, un rêve qui s’impose à mon esprit.

Non ! Mais non !… Je ne peux pas dire ça !…

Silence…

Embarras…

- Eh bien, s’exclame Brigitte Lahaie ! Madame Riedel, vous ne répondez pas ?

Et d’un ton qui me semble sarcastique elle ajoute :

- Bravo le refoulement !

 

Brigitte lahaie.JPG

 Mais pourquoi dit-elle cela ? Mon livre « Amour et sexe dans vos rêves »

permet quand même de supposer que je ne le suis pas.

Je suis un peu surprise et cherche une réponse de plus belle.

 

Rien à faire, cette image est omniprésente, elle me prend la tête, elle m’occupe complètement !

Mais je ne peux pas dire ça !

 

 

ardoise-noir-xl.jpg

Pourtant, je sais que ce n’est pas moi qui commande.

Si cette image m’est immédiatement venue à l’esprit, si elle s’impose de façon si inévitable, c’est que je dois la dire.

Mais non ! Je ne peux pas !

Mais si, mais si, c’est ça ! …Cette image m’obsède l’esprit.

De toutes façons, je ne trouve rien d’autre à dire …

Oh non !

Lutte intérieure, silence devant le micro, inquiétude.

Je décide de m’incliner devant la puissance de cette impulsion qui me contraint.

Je parle, un peu hésitante :

- Madame Lahaie, il n’est pas question de refoulement, mais ce à quoi je pense est tellement énorme, tellement choquant, que je n’ose pas le dire à la radio.

Je sais que descentaines de milliers d’auditeurs sont là, à l’écoute, ils attendent ma réponse.

 

medium_studio[1].jpg

 

 - Mais ne craignez rien, me répond Brigitte Lahaie, allez-y, ici,

vous pouvez tout dire, je vous y invite.

 Je saute dans le vide. Ma gorge se noue, je raconte :

 

 

« C’était il y a une vingtaine d’années. J’étais séparée de l’homme que j’aimais, sans espoir de le revoir avant longtemps. C’était une période très douloureuse.

Alors je reçus un rêve.

Dans mon rêve, je pleurais, je confiais à mon entourage ma souffrance, je disais combien je désirais retrouver cet homme, combien mon corps avait soif de lui.

On sonna alors à la porte, c’était le facteur qui m’apportait un paquet, justement un paquet que cet homme m’envoyait. Je l’ouvris.

Dedans, je découvris une statuette, peut être grande de vingt centimètres. C’était une statuette du Christ de Rio de Janeiro.

 

1 Guanabara_Bay_with_Sugar_Loaf_and_Christ-Rio_de_Janeiro.jpg

  

 Je ne suis jamais allée en Amérique du Sud, mais j’ai vu des photos de ce Christ, en consultant le dictionnaire Larousse. J’ai toujours été frappée par la majesté de ce Christ immense, dominant la baie sur son pain de sucre. Je reste très touchée par son geste de bénédiction, ses mains ouvertes, répandant son amour pour soulager en dessous la misère de l’humanité souffrante.

 

3 Brasil2.jpg

Je tenais cette statuette dans la main et me mis à la regarder attentivement.

 

christ300,0.jpg

 Alors, je m’aperçus  que ce Christ de Rio de Janeiro, c était… un godemiché, un vibrateur !

Mon Dieu ! C’était un god !

Je me suis réveillée, et je pleurai de plus belle. Mais cette fois ci, je pleurai de confusion, de honte, de dépit. Moi, ce n’était pas un god que je voulais, c’était un homme !

 

 

Voilà, c’est là ce qui me vient à l’esprit, pour vous donner le plus beau symbole du sexe masculin que je puisse trouver. »

 

Silence surpris. Brigitte Lahaie reprend simplement :

- Merci, Madame Riedel, pour votre réponse. 

A la sortie de l’émission, je sors, remplie de confusion. Je me sens soulagée d’avoir suivi l’impulsion qui s’est imposée à moi, et très gênée devant l’énormité de ma confidence. Ma fidélité à l’inconscient m’a amenée à me mettre dans une position tellement humiliante. 

Jacques et Géraldine se précipitent vers moi chaleureusement, me félicitent et me consolent :

« - Christiane, bravo pour ton courage ! Si tu n’avais pas répondu , tu aurais perdu l’émission. Tout le monde a senti ton émotion, tout le monde était très ému, c’était un moment très fort, tu as bien fait. »

 

christiane riedel lahaie.jpg

 

Oui… enfin… quand même…

 

 

 

Brigitte Lahaie a du sentir aussi ma lutte intérieure et ma confusion. Elle m’a envoyé une carte :

emission lahaie.jpg 

 Et elle m’a écrit très gentiment ces lignes qui m'ont soutenue dans mon embarras :

« Juste pour vous dire que les auditeurs ont été très touchés et non choqués par votre « rêve révélation… » 

 

Je lui en dis merci.

 

"Rêve révélation." L’expression est juste.

 

Le « god » ne se dit-il pas « consolador », consolateur en espagnol ? Le Christ n’a-t-il pas promis de consoler ceux qui souffrent ?

L’avis du rêve pourrait paraître blasphématoire par rapport aux idées reçues : le rêve me montre que le divin est présent avec le god, là aussi, même là.

 

le god christ de rio de janeiro 2.JPG

  

Illustrations

Je remercie les artistes et photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog :

 

Le Christ de Rio de Janeiro : www.routard.com

 

Geraldine Ménard, archives personnelles.

Brigitte Lahaie : www.parlonstv.com

L’épée d’Achille : www.universcollector.fr

Couteau : www. Moulindenomexy.fr

Carabine pistolet : www.littlegun.be

Robinet : http://villiard.com

Poisson : pweb.fr

Christ de Rio de Janeiro : www.jbyb.net

Christ de Rio de Janeiro :www.smn.com.au

Christiane Riedel sortant du studio de RMC : www.rmc.fr

Carte de Brigitte Lahaie : www.brigittelahaie.fr

Le Christ de Rio de Janeiro par Ney Deluiz, copyright 2007, Ricardo Zerrener : www.ZERRENER. FOT BR 

Jacques Mandorla : rimarchives.free

15/05/2008

UN RÊVE EXTRAORDINAIRE

Chères blogueuses et chers blogueurs,

Je n’arrive pas à trouver le temps pour vous raconter des rêves et vous en donner l’interprétation, comme je le fais d’habitude. Aussi, pour garder le plaisir de vous parler des rêves, pour continuer aussi à satisfaire votre intérêt et votre curiosité, je vais vous raconter aujourd’hui un rêve, qui ne nécessite aucune interprétation. Cette présentation me demande beaucoup moins de travail et de temps. Vous verrez, c’est un rêve très surprenant.
Vous resterez comme moi, ébahi, en constatant, une fois de plus, que le rêve sait bien des choses, que nous ignorons complètement à l’état de veille. Et c’est dans la nuit, qu’il vient nous les expliquer.
Voici cet exemple étonnant :

En 1893 l’archéologue américain Hilprecht était professeur à l’Université de Pennsylvanie
d73ceb99e859b2f7fe5dc37ac3cadbd4.jpg
Il y occupait la chaire des études assyriennes. La civilisation assyrienne s’épanouit 2000 ans avant Jésus Christ dans ce qui forme aujourd’hui le nord de l’Irak.
1bfeae8c16425c99597d49598191ae68.gif

Hilprecht se heurtait à un véritable casse tête : depuis plusieurs semaines il essayait vainement de déchiffrer des textes cunéiformes écrits sur deux morceaux d’agate.
22d9e0726eed6c2641c28699fd6f4190.jpg

Il pensait que ces deux morceaux étaient les fragments de bagues. L’une des pièces remontait peut être selon lui à 1500 ou 1600 ans avant J.-C. , mais il ne savait pas comment dater l’autre.

Un soir où il avait durement travaillé à ce sujet, il s’endormit et fit le rêve suivant.
« Il se voit avec un prêtre qui le conduit à la chambre des trésors du temple de Nippour.
ff1bcc507f7c2807f4e6f7f5b514bfee.jpg a7d31ee7e1f55031486e9d05824eb5a0.jpg

Et le prêtre lui dit :
- Les deux fragments, que dans votre publication vous étudiez séparément pages 22 et 26, vont ensemble et ne sont pas des fragments de bagues.
Voici leur histoire :
Le roi Kurigalzu (1300 ans avant J. C. ) nous adressa un message :

561e2c8808b751e4eab39374ec232110.jpg

Il nous envoya ici au temple un cylindre d’agate avec des inscriptions.
b2d50372f688422266cd88faec769b01.jpg

Quelques temps après, nous reçûmes l’ordre, nous les prêtres, de faire une paire de boucles d’oreilles en agate pour la statue du dieu Ninib.
d88a4f01ccaf7e1df08478cfbd7bae8b.jpg

Nous nous trouvâmes dans le plus grand embarras, car nous n’avions point d’agate. La seule solution qui s’offrait à nous était de couper en trois parties le cylindre envoyé peu avant par le roi Kurigalzu. Avec ces trois parties nous pouvions faire trois anneaux, chacun des trois anneaux portant donc une partie de l’inscription originale. Les deux premiers anneaux servirent de boucles d’oreilles pour la statue du dieu Ninib.
2b6502890c9e6ac46cf759e398eb7729.jpg
Les deux fragments qui vous ont donné tant de tracas en font partie. Si vous les mettez ensemble, vous aurez la confirmation de ce que je vous dis. Mais vous n’avez pas trouvé le troisième morceau au cours de vos recherches, et vous ne le trouverez jamais. Sur ces mots le prêtre disparut.

Hilprecht se réveilla sur le champ, réveilla sa femme, lui raconta son rêve, se précipita dans son bureau pour examiner les fragments. Il fut ébahi, bouleversé de constater que tous les détails donnés par son rêve se vérifiaient. Il put déchiffrer l’inscription sur les deux anneaux mis ensemble et il lut : Kurigalzu, prince Bel, offre ceci en présent à son seigneur, le dieu Ninib, fils de Bel. »

2ecadf1f71b594bdf0cfe8032452fc0c.jpg


Hilprecht fit part à ses collègues de l’Université de son rêve extraordinaire qui lui avait permis de comprendre l’origine de ces deux morceaux d’agate et le sens de leur inscription.

Le chercheur de systèmes essaiera d’expliquer ce qui se passe dans ce rêve et se perdra dans toutes sortes de considérations et conjectures.
Pour moi, je me contente de le savourer, de le contempler.
Comment ne pas resté émerveillé devant cet exemple, qui montre combien le rêve vient aider le rêveur en difficulté ? Et il y en a tant d’autres similaires ! Je vous en raconterai un autre dans quelques temps.

ef1d8a1ff9fbda51a79be2db641c025c.jpg


Illustrations
Je remercie les artistes et les photographes qui m'ont permis d'illustrer mon blog

22/04/2008

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE : INTERPRETATION

Chers amis, blogueuses et blogueurs

Déjà trois semaines que je n’ai rien déposé sur mon blog ! Que le temps passe vite ! Et que les activités sont prenantes !
Quand je vivais en Turquie, j’ai appris un proverbe qu’on entendait souvent :
« Allah est grand, mais la barque est petite ! »
36945f94eee09633e86e780868c92c2b.jpg La même réflexion se retrouve déjà dans les lettres ou « épîtres » de l’apôtre Paul, mort 65 après J. C. : « L’esprit est prompt, mais la chair est faible ».
Ces deux paroles soulignent que malgré toute la bonne volonté que l’on peut avoir, malgré l’enthousiasme, dont on se sent animé, chacun a des limites imposées par la vie terrestre.
Alors, voilà, moi non plus, je ne suis pas « Supernana » !
f721b80c9efd6fee5af32cd7f1eb2178.jpg
Depuis trois semaines donc, me reste en tête la promesse que je vous ai faite de vous donner l’interprétation du rêve « C’était Dieu dans la chair d’un business man ». Et moi, à la différence du rêveur, je n’ai pas reçu de rêve, où Dieu me dise que je pourrais travailler plus, travailler plus dur, ou pire, il ne m’a pas dit qu’il serait difficile d’en faire moins que ce que je ne fais !
Voici donc le commentaire de ce rêve étrange :
D’abord je vous relaterai succinctement les explications de Cayce, que je partage aussi. 48a3a32048407a7079ef0150f69d7cd1.jpg
Puis j’ajouterai quelques remarques.

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE
Interprétation
Notre bonne entra dans la pièce et nous dit : …Dieu va venir…

9da4704871c9274c6bf2992c0b2f7a98.jpg
Le rôle de la servante
La première chose que Cayce souligne, c’est le rôle de la servante. C’est elle qui sait que Dieu va venir et qui l’annonce.
Cette image entraîne une conclusion : Celui ou celle qui sert les autres, devient capable d’accueillir la manifestation du dieu sur la terre et de l’annoncer.

Les Grecs et les Romains le disaient déjà avec l’histoire de Philémon et Baucis :
Deux pauvres bougres avaient frappé à mille portes, demandant partout l'hospitalité.
4a8d99b2880319a609929334fc0d36e8.jpg Et partout l'hospitalité leur avait été refusée. Une seule maison leur avait offert un asile. Là vivait le vieux couple de Philémon et Baucis.
b956ddbb7e1e9fdaf232562176de87ed.jpg
Or ces deux voyageurs n’étaient autres que le grand dieu Zeus-Jupiter lui même, accompagné de son divin messager Hermès-Mercure, qui récompensèrent les deux humains, humbles et généreux.
5f57d1a737a031dcdc8884b8e485c933.gif
5acfc9c3943ae51b2704570877a41254.jpg

N’est ce pas aussi cette même réalité qu’on retrouve dans les paroles de la Vierge Marie, qui s’écrie : « Dieu a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante ».

ba6d4f0818631e61403791b49acf4a4c.jpg


Et c’est encore ce qu’on entend dans le livre de sagesse Chinois le Yi King, au chapitre 42 « L’augmentation » : « Régner véritablement, c’est servir ».
Ainsi, comme les traditions le soulignent, on retrouve dans ce rêve la même affirmation : le divin se manifeste à ceux qui sont dans le service ; ou dit autrement : celui qui cherche à servir son entourage, aura l’énergie créative, qui lui donnera son autorité et le fera parvenir à des réalisations concrètes utiles.

Ma femme et ma mère ne firent guère attention à ce que la bonne disait
Cayce, comme je le fais moi même avec d’autres interprètes, considère que les deux femmes sont des aspects du rêveur, qui d’une certaine façon se montrent incapables de réaliser la grandeur de ce qui leur arrive, l’importance des bénédictions reçues.
Et là, je rajouterai que bien rares sont ceux qui, dans notre société, réalisent la bénédiction qu’ils reçoivent, quand un rêve vient les visiter. Est-ce qu’on lui ouvre la porte pour l’accueillir ? Est-ce que l’on est conscient que c’est le divin qui se présente ? Est-ce qu’on ne préfère pas aux rêves d’autres démarches et analyses, au lieu de le prendre en considération ?
Et n’a t’on pas fait de l’inconscient, qui s’exprime dans les rêves une « poubelle à ordures morales », selon l’expression de Jung ?

5b98f32d788e068779df0094862807e1.jpg

(voir le commentaire de cette photo dans les Illustrations)

La bonne annonça alors notre distingué visiteur, elle annonça que Dieu passait nous voir.
La servante ouvre la porte à Dieu : je le répète : le rôle de serviteur ouvre la porte à l’énergie créatrice et lui permet de se manifester, et c’est alors que le rêveur s’aperçoit avec surprise que :

Dieu avait l’air d’un homme…
f9d706d201f29e507d72885e215ffc60.jpg
Notre homme constate que le divin en face lui apparaît comme un humain. comme l’homme d’aujourd’hui. Dieu lui ressemble, et lui, il est semblable à Dieu. A-t-on oublié une des premières paroles de la Genèse :
« Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance ? »
Dieu est coiffé, rasé, vêtu comme les hommes, il a les mêmes conversations et son esprit est plutôt sarcastique et corrosif !
80d3d84c36e30e1c17705bf88e42593e.jpg

Il avait l’air …consciencieux, gentil, mais juste et sincère, …rien de ramolli, aucun faux fuyant, rien de larmoyant, pas de sensiblerie.
La description mérite qu’on s’y arrête :
L’adjectif consciencieux souligne la conscience professionnelle, le sérieux dans l’accomplissement de toutes les tâches, mêmes les plus petites.
Être juste, n’est-ce pas tenir compte des intérêts de chacun avec objectivité, de ceux des autres, comme des siens ?
Aucun faux fuyant : on utilise des faux fuyants pour éviter de s’expliquer. Ici, la sincérité et la franchise s’allient au sens de la responsabilité.
Rien de larmoyant, pas de sensiblerie. Pas de pitié dangereuse, pas de compassion déplacée.
789da21c371dba8663a6e8b44f183b3f.jpg

Il était Dieu dans la chair d’un business man… Je reconnus l’homme d’aujourd’hui
Quelle image surprenante !
Ce rêve, reçu en 1926, semblerait justifier le capitalisme américain !
Mais attention ! Nous venons d’en voir les exigences !
Rappelons-nous encore que c’est la servante, qui ouvre l’accès au divin, c’est en servant qu’on se trouve en compagnie des Energies Créatrices, c’est dans le service que l’on réalise son destin d’humain et qu’on devient co-créateur avec la divinité.
Etre un homme d’affaire digne de ce nom, c’est mettre son esprit de création et d’entreprise au service de son entourage de façon juste, c’est à dire en respectant les besoins des autres comme les siens. Voilà ce que semble montrer ce rêve. Et ce ne doit pas être si facile que ça.
Car, que s’entend dire notre rêveur homme d’affaires, qui n’a rien demandé ?

Vous pourriez travailler plus dur, lui dit Dieu. Vous pourriez difficilement en faire moins!" ! »
Notre rêveur se fait traiter clairement de paresseux, non, pire : de fainéant. Il est loin de ressembler au business man divin qu’il a en face de lui !
Créer, entreprendre, réaliser, tout ce processus qui permet le passage de l’idée abstraite à la réalisation concrète exige des efforts, du travail et non du travail facile, et non le minimum : se donner du mal, travailler plus dur, en faire plus, voilà ce que le divin demande à cet homme dans son rêve.
286d37a902262575c4715b1d39430158.jpg
Je rappelle avec insistance qu’il ne convient pas de généraliser le message d’un rêve reçu par un particulier. Ce rêve concerne cet homme d’affaire américain en 1926, je le répète.
J’ai vu des rêves qui demandaient impérativement à la rêveuse ou au rêveur de travailler moins, de se reposer, au lieu de s’épuiser à la tâche.

30edf9b4a670d81a02422d78b00a0a11.jpg Je vous en donnerai un exemple une autre fois.

Ainsi ce rêve étrange vient enseigner cet homme.
Il définit les exigences éthiques des activités du business man, de l’homme d’affaires, du chef d’entreprise ; en bref : servir, sans hésiter à travailler dur, en étant consciencieux, bon mais pas faible, et juste, en respectant ses intérêts et ceux des autres.

Je voudrais en conclusion ajouter quelques réflexions :
Après la lecture de ce rêve, où Dieu apparaît en rêve, certains pourront dire :
- Mais si Dieu apparaît dans les rêves, alors, c’est bien là la preuve qu’il existe.

Cette constatation peut vous satisfaire, mais à l’examen elle s’avère insuffisante.
Le rêve présente souvent en effet une image de Dieu ou une image d’une divinité.

b50f7942be50f085f0d75e011d5698c9.jpg b756f48053b02f943cf2728751488dc2.gif 5e0c523f17dcf05efc87814a6fc5e8bd.jpg

En fait, il s’agit d’une image, et d’une image seulement. Elle est la représentation de quelque chose, mais cette représentation ne prouve pas à proprement parler la réalité de la chose. Je peux parler aisément de l’image : la décrire, donner mes impressions, mes émotions, je peux l’analyser, l’interpréter. C’est mon travail de chercheuse, et d’analyste. Mais je ne peux pas objectivement en déduire la preuve de l’existence de Dieu. Ce serait outrepasser la dimension de mon étude et faire de la métaphysique.

89263712b02f82c811cd933ce6942d78.jpg 353c61d496f03197df6170d367f6323d.jpg 7688f891b439325993ec46fa18f24aa0.jpg

Si le rêveur fait dans son rêve l’expérience de la présence divine et en retire la conviction que Dieu existe, c’est son choix, mais son expérience personnelle, subjective restera toujours individuelle et ne pourra jamais devenir une preuve scientifique objective généralisable.

47646d1de7904d35bce2162871d00b42.jpg 2dd10b99419b4b948d82f51b66aa0b17.jpg cd4e3656d5c23209b430abef877a938b.jpg


Cependant il s’agit là pour lui, d’une expérience vitale, et primordiale, qui, il faut bien le rappeler, a été vécue, décrite et reconnue de tous temps.

66f5591ff90f807fb8dd9d4b05528418.jpg 896cba3aa4f198e280b9ce8fdccd9210.gif e2deafad0f0b77445e75dcec740e4b06.jpg
af1e759849a37df0a10f015a86ae7321.jpg


A l’étude de ce rêve, ce qu l’on peut alors conclure, c’est qu’il existe dans l’âme, une notion de Dieu, c'est à dire, une connaissance, une conscience de Dieu, qui correspond à une fonction de nature irrationnelle, mais qui n’a rien à voir avec une notion intellectuelle de l’existence de Dieu.

bd8b8ac89ddfb2d76dc4875b30ab1cd6.jpg



Illustrations, selon l’ordre d’apparition dans le texte :
Edgar Cayce
Femme de service : Aminata Tall. Que c’est curieux, c’est elle qui s’appelle « grande ».
www.ecole-saintexupéry.org
Village grec
Statues grecques de Zeus et Mercure
Annonciation, de Dante Gabriel Rossetti, peintre anglais, 1828 –1882
Je reconnus l’homme d’aujourd’hui : Paul Newman
" Poubelle à ordures morales" : www.koreus.com ; commentaire du photographe :

Il suffit de regarderdifféremment un tas d'ordures, pour s'apercevoir que cela peut être très joli "
Images différentes et non exhaustives du divin :
Zeus
Dieu
Dieux chinois
Statue d’Athéna Minerve,
Statue d’Artémis d’Ephèse (Diane)
Vénus de Chassériau (peintre français du 19ème siècle)
Kali, déesse hindoue, déesse sanguinaire de la mort
Krishna, grand dieu hindou, grand amant
Ganesha, dieu elephant
Allah
Dieu aztèque
Dieu créant le soleil et la lune, par Michel Ange
Le Christ, visage composé à partir des traces de poussière, de sang et de sueur, qui ont marqué le Saint Suaire
La main de Dieu donnant à l’homme sa divinité : d’après la Création de Michel Ange : Tableau du peintre en décors James Amé ; dko2reves.zeblog.com

30/03/2008

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE
POUR QUI JE DONNERAIS TOUT MOLIERE
TOUT PASCAL, TOUT DESCARTES ET TOUT VOLTAIRE…

Aujourd’hui, je prends plaisir à faire connaître un rêve étonnant, reçu vers 1930 par un américain, qui connaissait le grand clairvoyant Edgar Cayce, mort en 1944.
15aef633351dabd7c41bb0f58d81a06d.jpg Edgar Cayce avait l’extraordinaire faculté de s’endormir à volonté et de répondre alors pendant son sommeil aux questions qu’on lui posait. Il a ainsi aidé des milliers de personnes dans tous les domaines. Ses paroles, prises en sténo et retranscrites, sont enregistrées et disponibles à l’ARE, Association for Research and Enlightenment à Virginia Beach, aux USA.
6c8cfcc102b6fedefaa18ac81c177762.jpgPlusieurs ouvrages le font connaître au public français. Vous trouverez de nombreuses informations passionnantes sur le web.

Edgar Cayce avait aussi la faculté d’interpréter les rêves dans son sommeil. Ce rêve lui a donc été confié.
Contrairement à mon habitude, je ne vous donnerai pas l’interprétation de ce rêve maintenant. Je vous ai expliqué dernièrement qu’étant très absorbée en ce moment, je dispose de peu de temps pour écrire sur mon blog. Je viendrai donc faire le commentaire de ce rêve la prochaine fois. Cependant, je vous rappelle d’emblée que le rêve est avant tout un message INDIVIDUEL et que ce qui est pour l’un n’est pas nécessairement ce qui est pour l’autre.

Voici donc ce rêve : Vous allez voir, il est superbe !
Rêve :

« Je me trouvais dans le salon avec ma femme et ma mère. 70b41c1606a7682b8115a00d936b73da.jpg






Notre bonne entra dans la pièce et nous dit :

81473f27084e7f482b4a9f83b32885b9.jpg
- Il faudrait que vous alliez près de la porte d’entrée parce que Dieu va venir, il vous faudra l’accueillir et c’est par-là qu’il va rentrer.

5e12652b360cc013463475daf78e49ea.jpg





Ma femme et ma mère ne firent guère attention à ce qu’elle disait, mais moi, je me fis tout de suite beau
a68182b5f3993c58d08f07f3ca1733f1.jpg


Et je me rendis vers l’entrée.

La bonne annonça alors notre distingué visiteur, elle annonça que Dieu passait nous voir.
Je me précipitai dans le couloir d’entrée vers la porte,

35e6d57e402d9dba77bad6e2bcc3eb60.jpg

et là à mi-chemin je rencontrai Dieu, je lui sautai au cou, je jetai mes bras autour de lui et le serrai dans mes bras. Il m’embrassa. Puis je regardai comment il était. Il était grand, bien fait, bien bâti. Sa coupe de cheveux était impeccable, ses joues bien rasées, il portait un costume marron et un chapeau melon gris.

477983082763bbbc7dcdda4d7314c4e1.jpg
Il avait l’air intelligent, l’œil était gentil mais perçant.

1367b2c81a62c920bedd5e0a3cca3cd7.jpg

Son expression était ferme, ses traits étaient nets. Il éclatait de force et de santé. Il avait l’air d’un homme d’affaires, consciencieux, gentil mais juste et sincère. Il n’y avait rien en lui de ramolli, aucun faux-fuyant, rien de larmoyant, pas de sensiblerie. On pouvait dire qu’avec cet homme là on aimerait faire des affaires. Il était Dieu dans la chair d’un business man, d’un industriel, non pas d’un homme du clergé. Je reconnus l’homme en lui. Il était l’homme d’aujourd’hui que j’accueillais de tout cœur.
3f63b246ed7b853dcf660cb57d760afb.jpg
Nous passâmes devant mon armoire à liqueur qui était à moitié ouverte. Dieu regarda et je lui montrai la moitié ouverte de l’armoire. Mais je me souvins que Dieu savait tout. Tant qu’à faire alors, autant lui montrer tout, plutôt que de cacher quelque chose.
a982ee04371148ad581b9ec3d6edf2ce.jpg
J’ouvris donc tout grand l’armoire des deux côtés et lui montrai en particulier le Gin que j’utilise pour mes coktails.

713deac92928003d3af1aa18d8660bb0.jpg
- C’est en cas de maladie, lui dis-je.
- Vous êtes bien préparé, répliqua-t-il d’un ton sarcastique.
Puis je m’assis sur le canapé pour parler avec lui.
- Vous pourriez travailler plus dur, me dit-il.
Je voulus répondre, protester, mais je me souvins que Dieu savait tout. J’acquiesçai humblement.
- Vous pourriez difficilement en faire moins, rajouta-t-il. »

47e5a8b6908b2fef626091594e8de8f4.jpg


(Lecture d’Edgard Cayce 900-231)

A la prochaine fois et recevez de beaux rêves !

16/02/2008

QUAND, EN RÊVE, ON FAIT L’AMOUR AVEC SA MERE

Dans les pages précédentes, je vous ai promis que je vous parlerais du fameux rêve de Jules César, que je n’avais pas eu le temps d’évoquer à l’émission du MORNING sur M6.
Voilà un rêve, qui nous surprend. Ce rêve a été raconté par l’historien romain Suétone ( 69 à 125 après J.-C.), qui écrivit la biographie de Jules César ( 100 à 44 avant J.-C.).
4026ef755ee0070343bf13d065a6a36f.jpg
Qui était cet homme, qui reçut un rêve pareil ?
4ff52ad668f650fb44cd167a0524c59f.jpg
César était un homme remarquable, orateur et écrivain de talent, grand homme de guerre, endurant au combat et habile stratège, homme d’état de génie qui parvint à imposer son absolutisme aux Romains. A 16 ans, il épouse Cornelia, fille de l’adversaire de Sylla, dictateur de Rome.
502530d0dcb0f8db7199a12952889f01.jpg
Sylla lui demande de la répudier, César refuse, ce qui lui vaut d’être exilé en Asie, où il s’engage dans l’armée. Puis il poursuit une carrière politique. Veuf à 30 ans, César se remarie.
Peu après, il est nommé magistrat en Espagne pour assister le consul en matière financière et criminelle. Il remplit sa fonction avec brio.
Durant son séjour, il se trouve à la ville de Cadix pour rendre justice. Là, une nuit, il rêve qu’il viole sa mère.
Ce rêve lui trouble l’esprit. Il le raconte autour de lui. Comme c’était l’habitude dans l’Antiquité, il se rend au temple et demande aux prêtres - interprètes de rêves, appelés aussi devins, de lui expliquer cette image qu’il ne comprend pas.
861be0c5c181aabfb6f1a300fbccec14.jpg
Les prêtres – interprètes de rêves lui disent alors qu’il violera Rome, sa mère patrie, en lui imposant sa volonté malgré ses résistances. Et plus encore, ils « déclarent que ce rêve lui annonce l’empire du monde, cette mère qu’il a vue soumise à lui, n’étant autre que la terre notre mère commune ». Ce sont là les paroles des interprètes, rapportées par Suétone.
Que se passe-t-il alors ?
Le lendemain de son rêve, Jules César passe près du temple d’Hercule 30a29ea1c572d77d96c2385565eded5b.gif et voit la statue d’Alexandre ( 356-323 avant J.-C.), qui, deux cents ans plus tôt, avait conquis le monde jusqu’à l’Inde, et était mort à 33 ans, terrassé par une fièvre mortelle.
acf213779c12b55e1fa8c43e20745f59.jpg
César admire ce grand conquérant, et, raconte l’historien, on l’entend pousser « un profond soupir, il déplore son inaction, et se reproche de n'avoir encore rien fait de mémorable à un âge où Alexandre a déjà conquis l’univers ».

Son rêve et l’interprétation donnée par les interprètes ne lui quitte pas l’esprit, et sur le champ, « il demande son congé, afin de revenir à Rome pour saisir le plus tôt possible les occasions de se signaler. »
Ainsi il apparaît justifié de penser que ce rêve a fait comprendre à Jules César qu’il deviendrait le maître du monde. Et il n’a plus tarder à faire en sorte que cette réalité symbolique virtuelle se concrétise dans le monde de la matière.
7771270ed21a5cee58eb50d876a0755e.gif

Personne à l’époque de Jules César, ni lui-même, ni les interprètes de rêves, ni l’entourage, ni l’historien Suétone n’a eu l’esprit assez grossier pour prendre ce rêve au niveau littéral et soupçonner César de vouloir violer sa mère.


23a7ae096262612ed60b3b2c61175573.jpg



C’est là qu’il convient de rappeler l’œuvre de l’interprète de rêves grec Artémidore d’Ephèse appelé aussi Artémidore de Daldis, qui vécut deux siècles après J.-C..
ff582aaeb38ac7d4374dd3069c9e1fd2.jpg
Ce chercheur, héritier de l’art de l’interprétation des rêves des Egyptiens et des Grecs a écrit un traité célèbre d’interprétation des rêves : « La clé des Songes » (aux éditions Librairie Philosophique J. Vrin ) Il y propose plus de 20 interprétations différentes du rêve où le fils a une relation sexuelle avec sa mère.
Voici ce qu’Artémidore propose par exemple :
« Pénètre-t-on sa mère chair contre chair, dans la position que certains disent conforme à la nature (position par devant) et alors qu’elle vit encore, si le père qu’on a est bien portant, on sera en haine de son père à cause de la jalousie, qui existe aussi dans le cas des autres rivaux ; si le père est malade, il mourra : car celui qui a vu ce rêve aura la tutelle de sa mère à la fois comme fils et comme mari."
Artémidore souligne la haine et la jalousie qui peuvent régner entre le père et le fils, et montre le sens symbolique de l’acte amoureux.
Mais aujourd’hui, certains Freudiens, à la suite de leur maître à penser, se croyant au fin du fin dans la connaissance de l’âme humaine, prétendraient que ce rêve, comme le rêve de César serait l’expression et la réalisation d’un désir inavoué. Et pourtant Freud a lu l’œuvre d’Artémidore. Comment cela se fait-il qu’il ait fallu attendre des milliers d’années avant que quelqu’un se rende compte que le petit garçon voulait coucher avec sa mère ? Eh bien, les parents et la famille, et ceux qui se penchaient sur l’âme humaine avant Freud étaient vraiment d’aveugles imbéciles ! Et il fallait attendre le doctrinaire de la psychanalyse pour inventer de toutes pièces le complexe d’Œdipe.
L’ennui, c’est que l’interprétation donnée à César s’est révélée exacte. César a bien imposé son pouvoir et établi son empire sur toute la terre d’alors. Mais peut être préfère-t-on le soupçonner d’inceste et s’obstiner à une interprétation freudienne ? César, lui, a vu sa vie transformée par ce rêve et l’interprétation qui lui en fut donnée alors. Quel aurait été l’effet de l’interprétation freudienne ?
bfef4584cd4ff9f8e5e1db6359a1fbb2.png
L’ennui, c'est encore, c’est surtout qu’on ait accepté pour vraie l’élucubration malsaine d’un esprit névrosé. Malgré de nombreuses et violentes critiques, cette idée perdure, elle est devenue un préjugé courant qu’on sort à tout bout de champ ! Comment cela se fait-il que les Français, qui se veulent les champions de l’esprit critique, aient gobé une telle bizarrerie à mettre sur le compte des divagations mentales ? Et comment cela a t-il pu se faire que les soit disant observations cliniques aient été tordues, orientées de façon tendancieuse, pour venir soutenir ce dogme ?
(Vous pourrez vous reporter sur mon blog au 11 08 2007, où j’ai déjà étudié ce point.)

Je ne cesserai jamais de m’élever contre la pauvreté d’esprit qui a sévi au XX ème siècle en Occident, qui a permis à des tyrannies politiques et intellectuelles de ravager l’Europe. Pour moi, Freud, Hitler, Marx, font partie de ces doctrinaires nés au XIXème siècle qui feront la honte de l'histoire du XXème. Ils ont, entre autres, emprisonné et torturé les âmes.

42459d76d57ce95f84bb33ede41bf8ac.gif aa2b1e39a684a261e428aa977934ce74.gif 91dfffa5f5f036f233150eb41658d05c.jpg


Mais alors, comment interpréter les rêves, où le fils fait l’amour avec sa mère ?

be8361f229dd0b6db24f4e7710d4a4b5.jpg
Je vais répondre à cette question en détail, et point ne sera besoin d’aller consulter un freudien qui n’a pas dépassé ses bêtises, et incapable d’interpréter les rêves.

Premier point : Il convient d’abord de s’interroger sur l’image où on fait l’amour.
Quel en est le sens ?
Faire l’amour, c’est se rapprocher de l’autre, de la façon la plus intime, c’est épouser, embrasser, adopter l’autre. L’image décrit le fait que l’on est en train d’intégrer une certaine façon d’être.

Deuxième point : Il faut maintenant s’interroger sur l’image de la mère.
Quel en est le sens ?
C’est là que je rappellerai encore la nécessité de pratiquer la technique de l’interview. Il faut poser au rêveur plusieurs questions :
1) Qu’est-ce qu’une mère ?
C’est celle qui met au monde, surveille la croissance, éduque et mène son fils à la vie d’homme.
75c2d9632845b63c106a15cc857c3fb1.jpg
2) C’est comment une mère ?
Il faut demander au rêveur comment il voit sa mère, ses qualités, ses défauts, ses habitudes de comportement. C’est au rêveur de fournir ces précisions. Les rêveurs vous répondront souvent la même chose. Pour eux, la mère est aimante, patiente, elle prend soin des enfants, de la maison, elle est attentive aux petites choses de la vie quotidienne. Elle porte la charge de la vie.

70ee938f260439131cd892c2c2ca95c0.jpg


Troisième point : Il faut chercher qui représente la mère :
-1) Ce peut être une facette intérieure, un aspect du rêveur lui même.
Le rêve indique alors que le rêveur est en train de se transformer et de développer en lui un comportement COMME celui de sa mère, il acquiert des qualité dites maternelles.


4e498f34de7debcaae8384924fddd8c6.jpg 42535489dbf52e0803647ce58592f270.jpg








- 2) Ce peut être aussi une personne extérieure, qui se comporte à l’égard du rêveur COMME une mère.
Ce peut être alors une formatrice, une enseignante, une initiatrice avec laquelle le rêveur travaille et apprend. Dans ce cas, il est question d’adopter ce que cette femme transmet, d’épouser son point de vue et sa conception des choses.


Quatrième point : Il s’agit maintenant de regarder comment ce scénario est vécu.
Plusieurs possibilités se présentent :
A) Le rêve est positif
a) Il se peut que le rêveur n’exprime aucun jugement, ne ressente aucune émotion sur le fait de faire l’amour avec sa mère. C’est comme ça, c’est tout.
b) Il peut éprouver du plaisir à faire l’amour avec sa mère, le rêve laisse une impression de satisfaction.
Dans ces cas, adopter le comportement comme celui de la mère est le conseil donné par le rêve ; l’image indique que cette transformation est positive, valable, constructive.

B Le rêve est négatif
Si au contraire, pendant le rêve lui même, le rêveur se sent mal à l’aise, se réveille angoissé, le voilà prévenu de ne pas adopter le comportement comme celui de sa mère.
Faire l’amour peut être aussi la façon de chercher et prendre son plaisir. Ici cette image signifie qu’avec une semblable attitude, le fils cherche à profiter de sa mère, à en tirer son plaisir. Par exemple, lui soutirer de l’argent ou se faire accorder une faveur indue, en la « baisant » et elle se fait « avoir ».
912aae6899b268b86c32d8c74a8dd3ac.jpg
C’est au rêveur de chercher par lui même ce à quoi le rêve fait allusion.




Conclusion
Je vous fournis ici la méthode pour comprendre par vous-même ce genre de scénario. On ne peut pas donner une interprétation unique et définitive, valable pour tout le monde. C’est à vous de vous poser les questions, de noter vos réponses et de chercher en vous la situation dont parle le rêve. Dans l’interprétation des rêves, il n’y a pas de solutions toute faites, générales, il n’y a que des solutions individuelles qui seules sont pertinentes, mais qui demandent, pour être trouvées, un esprit créatif.
Je vous donne le mode d’emploi. Maintenant, c’est à vous de jouer !

850687ead1e17ea54ef8064d2f170e5b.jpg


Illustrations
Je remercie les artistes dont les œuvres, tableaux ou photos, m’ont permis d’illustrer mon blog.
Femme antique, portrait de Fayoum
Homme antique, portrait de Fayoum
Viol de la mère patrie : Femme étendue, habillée de noir : « Fantasme », http://b4.mg.v4.skyrock
Tête d’Esculape, dieu des rêves et de la médecine
Odalisque de William Bouguereau
Statue de la mère portant son enfant dans le Parc de Bargoin à Clermont Ferrand : http://www.maman-bébé.com
Maman chinoise avec son fils : moscoupekin.free.fr, http://www.lefigaro.fr
Papa joue avec ses enfants : blogdoctissimo.fr
Soutirer de l’argent : http.www.mcaisse.net
Père "maternel" : Toi contre moi : vaneeluan.blogspot.com

23/01/2008

LE RÊVE INITIATIQUE D’UN GARÇON DE DIX ANS

LE RÊVE INITIATIQUE D’UN GARÇON DE DIX ANS


Je vous ai raconté les deux dernières fois des rêves qui viennent inviter l’enfant à changer sa façon de voir les choses.
A Nathalie, qui attend égoïstement ses cadeaux de Noël, il montre que tous ces cadeaux la gâtent, la pourrissent, comme des cafards.
Ils lui expliquent que la joie de Noël, ce n’est pas seulement recevoir, c’est aussi offrir des objets que l’enfant, comme un petit lutin, a réalisés, grâce à son cœur, sa créativité, et ses mains, pour témoigner son affection aux autres.

A Pauline, la petite magicienne,5427be8dfa0ceaf9f2b2a02d2b7c9b05.gif ils racontent qu’il ne sert à rien de vouloir changer le monde, selon ses désirs et ses idées, car le monde, les êtres, la vie ont leur sens, dont elle ne connaît pas la valeur.

Voici maintenant le rêve que Théo vient de recevoir. Là encore, le rêve est un conte, un conte initiatique.
Théo est un garçon de dix ans. Il a le privilège d’habiter en montagne et de pouvoir jouer dehors, dans les champs et la forêt. Comme les enfants de son âge, il passe son temps absorbé dans les plaisirs des jeux, il a bien du mal à en sortir pour accepter de faire ce que ses parents ou son professeur lui demandent. Sa maman, comme bien des mamans se désole et désespère de le faire obéir, même pour les choses les plus simples.

Rêve
Je suis normal, tranquille, en gros, jesuis peinard.
Je suis avec Bernard et des copains et on voit le soleil basculer et faire des étincelles ;
En fait ce ne sont pas des étincelles, c’est le soleil mais il n’est pas normal.
f9759a981d8c019a4a0d49cb33bfc938.jpg
On joue et le soleil commence à devenir effrayant
Après, c’est la nuit, mais le soleil il est toujours là.
Après il s’éteint, en fait, il part en fumée.
Nous, on a peur, mais on continue à jouer.
Ensuite le soleil revient, il est inquiétant. Il y a une grosse pince en métal, énorme, ça prend le soleil, ça l’emporte.
Et puis après c’est au tour de la Terre.
Quelqu’un me dit : « Les planètes ont été achetées, prises en possession par les extraterrestres »

976bd3d41ab65328b787f18cd732cd0a.jpg

Quel rêve !
Théo, intrigué, raconte son rêve à sa maman, qui me le transmet.
Que comprendre ? Quel est le rapport entre cet enfant et le soleil ?
Regardons le rêve :

Interprétation
Je suis normal, tranquille, en gros, je suis peinard.
e274234657d64ce418ac173001e12ca4.jpg
Le rêve commence sur cette situation. C’est donc le sujet dont il va parler.
Le petit garçon mène sa vie peinarde. Il est bien tranquille dans son coin, il s’amuse, se repose. Il m’explique fort bien qu’être peinard, c’est faire les choses qu’on aime bien, et ne pas faire les choses qu’on devrait faire, Théo se tient ainsi à l’écart des difficultés, des devoirs et des efforts de la vie quotidienne. Et, comme l’indique le premier mot, l’enfant trouve ça normal. La norme, c’est ce qui sert de règle, de modèle. Et il vit conformément à cette façon de voir.
645e6759c814534ee3800adb69904c6a.jpg
Il y a Bernard et trois autres enfants.
Ce sont là ses compagnons de jeu ; Théo m’explique que Bernard est un gamin gentil mais casse-cou, qui se lance dans des jeux dangereux ; il vient confirmer l’aspect de Théo lui-même, qui passe son temps à s’amuser.
Et à ce moment là :

On voit le soleil basculer et faire des étincelles ; le soleil, il n’est pas normal
44e26ab547eb620bb602ef60bbf035fd.jpgLe soleil, il n’est pas normal.
La reprise du même mot « normal » doit être soulignée. Ainsi quand Théo mène une vie qui lui semble normale, le soleil, lui, n’est plus normal. Le soleil bascule, c’est à dire que les pôles sont renversés, tout est à l’envers.
Cette première image indiquerait alors que cette façon de vivre de notre petit ami, apparemment normale, dérèglerait le cours du soleil.
La conséquence implicite est que ce qui paraît normal à l’enfant vient, en fait, rend anormal le cours naturel de la vie.

On joue, et le soleil commence à devenir effrayant

3a51818d318ace80c2dadc1d11718638.jpg Mais l’enfant continue à jouer, comme si rien ne se passait, sans prendre en considération la peur qu’il ressent.

C’est la nuit, mais, le soleil il est toujours là.
Non seulement le soleil a basculé, mais il brille même la nuit.

Après il s’éteint, il part, en fait, en fumée.

b09b7f40d9f1762d3d6574d826714f96.jpg
Nous, on a peur mais on continue à jouer.
Ce scénario montre la même réalité : le fait de ne pas arrêter de jouer détraque le soleil. Théo poursuit les jeux même dans la nuit. Il persiste à mener sa vie pour lui même, pour son plaisir, sans tenir compte de ce qui se passe autour de lui, ce qui provoque la disparition du soleil.

Ensuite le soleil revient et devient inquiétant. Il y a une grosse pince en métal, énorme,
95b230c69126b81ac5526751e6a77698.jpg ça prend le soleil, ça l’emporte.
Et puis après, c’est au tour de la Terre.
C’est la catastrophe. Quelle est cette pince ? C’est un système fabriqué par l’homme pour serrer fortement un objet et le retenir. Un gigantesque blocage artificiel retient le soleil dans sa course. Ne serait-ce pas en général l’arrogance démentielle de l’esprit humain qui prétendrait modifier par son intervention le rythme de la Nature elle même, la maîtriser et le plier à sa volonté ; et en particulier, la volonté de ce enfant de faire plier son entourage à ce qu’il trouve normal ?

Quelqu’un me dit : « Les planètes ont été achetées, prises en possession par les extraterrestres »
Les extraterrestres sont des êtres venus d’autres espaces, qui vivent en dehors de la terre ; ils ne connaissent pas notre vie, parce qu’ils ne possèdent pas le même corps. Dans l’imagination de Théo, ils ont une grosse tête, pour penser, mais un tout petit corps d’enfant. Ce ne sont pas des humains.
6797f00eb371860fa436f44d7d096d0b.jpg
C’est sur ce constat menaçant, dangereux, que se termine le rêve.

Que penser de tout ça ?
Quand on considère la succession des images, on pourrait-on se demander si le rêve évoquerait l’hypothèse suivante : Si notre jeune ami continuait à mener sa vie peinarde en refusant de faire les efforts que demande la vie terrestre quotidienne, ne deviendrait-t-il pas lui-même un être en dehors de la vie, fonctionnant avec le mental, dans un corps d’enfant ? Alors, il ne pourrait pas devenir un vrai homme.

Cette étude du rêve me laisse fort embarrassée. Comment expliquer tout cela à Théo, lui qui pense qu’il vit normalement ? Et en cela, bien des idées ambiantes le soutiennent aussi. Comment lui expliquer que son rêve est de l’avis contraire, à tel point que le soleil en est perturbé, arrêté dans sa course ?
94afeb028350c5b359edf455dc4a3488.gif
Quelle étrange idée du rêve que de montrer que le comportement de cet enfant détraque l’astre solaire, maître de nos cieux. Cela semble tellement disproportionné, qu’on pourrait le trouver grotesque.
Et pourtant, les rêves ne viennent pas dire des choses que l’on connaît déjà, ils montrent ce qu’on ignore et ne voit pas.
Ce rêve me fait alors penser à un récit de Jung, dans son livre « La vie symbolique, Psychologie et vie religieuse » ( p.64, éd. Albin Michel).
b9640f02c1215afaf3dac1c8c69a5d81.jpg
Jung raconte :
« Je m’entretins un jour ave le maître de cérémonies d’une tribu d’Indiens Pueblos et il me conta des choses très intéressantes.
« Nous sommes une petite tribu, et ces Américains veulent se mêler de notre religion, disait-il. Ils feraient mieux de nous laisser tranquilles, car nous sommes les fils du Père, du Soleil. Nous devons l’aider chaque jour à s’élever au-dessus de l’horizon et à effectuer sa course dans le ciel.
0e58130d55de8c093c265b35861b662f.jpg
Et nous faisons cela pas seulement pour nous-mêmes ; nous le faisons pour l’Amérique, nous le faisons pour le monde entier. Et si les Américains, avec leurs missions, se mêlent de notre religion, ils devront s’attendre au pire. Dans dix ans notre Père le Soleil ne se lèvera plus, car nous ne pourrons plus l’aider à le faire. »
2fceb050e6e9265e49d3fe00d887a05c.jpg

Et Jung poursuit :
« On pourrait considérer cela comme une folie douce. Or il n’en est rien ! Ces gens là n’ont aucun problème. Ils ont leur vie quotidienne, leur vie symbolique. 28a70e61d82c68730ebc63faad2fa89b.jpg
Ils se lèvent le matin avec le sentiment de leur grande responsabilité divine : ils sont les Fils du Soleil, du Père et leur tâche quotidienne consiste à aider leur Père à s’élever au dessus de l’horizon, non seulement pour eux-mêmes, mais pour le monde entier…
Avoir le sentiment de mener une vie symbolique, d’être un acteur du drame divin, donne à l’être humain la paix intérieure. C’est la seule chose qui puisse donner un sens à la vie humaine. Faire carrière et avoir des enfants, tout cela est de la maya, si on le compare avec la seule chose important : le sens de notre vie. »

Ces gens, si petits devant les puissants du monde, ont conscience de la grandeur de leur vie :
c7ed1a8bfc6422c134b4910eb482bde7.jpg
ils sont les Fils du Soleil et doivent veiller à l’aider à accomplir sa course.
Ils sont les enfants du dieu, qui a besoin d’eux . Sans eux, le soleil-dieu ne se lèvera plus pour éclairer la terre et permettre cette merveille qu’est la vie.
f65e5d00739348460b590bbef860d1ff.jpg
Ces hommes jugés insignifiants, sont remplis du sens de leur existence, de la signification divine de leur vie, ils accomplissent leur destin cosmique : permettre au soleil de fonctionner « normalement ».
Oui, c’est ça ; voilà le sens profond du rêve de Théo : Comme les indiens, l’enfant lui aussi est le fils de son Père, le Soleil ; il a, lui aussi, la liberté et la responsabilité d’aider le soleil dans sa course.
1d2d0c29d4fa7db448c9c01c11e1602e.jpg
Seulement, comme il ne le sait pas, il ne le fait pas. Sa vie n’a pas de sens. Pourquoi alors devrait-il faire autre chose que de s’amuser ?
Voilà ce qui manque à notre jeune ami.
Rien dans notre culture actuelle ne lui transmet plus ce que nos ancêtres savaient. Seuls les rêves le disent encore : Théo ne sait pas le sens divin de sa vie, il ne sait pas qu’il est relié à la vie de la terre, à la vie du ciel, au soleil, aux planètes, il ne sait pas qu’il fait partie de la vie cosmique et qu’il a une place à y tenir. Il ne sait pas encore que son rôle est de chaque jour participer à l’épanouissement renouvelé de cette fleur de splendeurs infinies.
47e94776c2128a5e31f9cfcc0adc9010.jpg
Voilà ce que, avec émotion, je lui ai raconté. Et il a compris
Il a compris alors ce que son rêve lui montrait : avec son attitude « peinarde » qu’il jugeait « normale », il rendait le cours du soleil anormal, il se mettait dans la position contraire des Fils du Soleil, qui ont pour responsabilité d’aider leur Père à avoir un parcours « normal ».
Il a compris qu’il avait alors à sortir de ses jeux enfantins, à adopter un comportement plus mature, et accepter les efforts et les devoirs, que la vie lui demande, là où elle l’a placé.
Ainsi, grâce à son rêve, ce petit garçon a été initié à la dimension, à la dignité de sa vie d’homme, à la réalité sacrée de sa vie terrestre.
3ccdbb7085e9a4699a8044d458be2b63.jpg



Illustrations

Je remercie les artistes dont les oeuvres m’ont permis d’illustrer mon blog :
Peinard : Getty images, http://8d.img.v4.skyrock.com
Etincelles :http://ossiane.blog.lemonde.fr
Soleil anormal : http://www.cosmovisions.com
Soleil et nuages noirs : http://www.nicolaspoizot.com
Pince et invasion d’extraterrestres : « Invasion de Bendia ; http://fantasia-univers, illustrations de Kev Walker pour le mini-site Invasion-copyright Wot C
Soleil bloqué : mort du soleil; www.internaute.com
Les trois illustrations sur les Indiens Pueblos et l’arc enciel sont extraites de :
http://www.zen-meditation.ch/mystiches_amerika.fr