Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2009

« L'AUTORITE DES REVES EST LA MEME QUE CELLE DE LA BIBLE »

 Les rêves et la Bible

 « L'autorité des rêves est la même que celle de la Bible »

C'est là ce qu'écrit en 1791 le clergyman anglais David Simpson dans son livre : « Discours sur les rêves et les visions de la nuit ». (1) Ce prêtre reconnaît aux rêves la dimension que lui donne aussi le rêve de Caroline.

Vous vous rappelez, la dernière fois, nous avons laissé Caroline songeuse. Comment peut-elle admettre que les rêves soient la voix de Dieu ? C'est bien ce que son rêve semble lui dire, c'est aussi ce qu'affirment toutes les traditions spirituelles, sauf la majorité de l'église chrétienne qui, rejetant les témoignages répétés des siens, a diabolisés les rêves, et aujourd'hui les ignore.

Songe par Fuseli 1794.jpg
 
Carl Gustav Jung, Marie Louise von Franz, Etienne Perrot, Christiane Riedel et d'autres peuvent affirmer ce qu'ils veulent, on a là sans doute affaire à quelques fols dingues, quelques doux illuminés ! On peut toujours nier un ou quelques  témoignages.

Oui, mais ! Voilà quand même que le nombre des témoins commence à faire beaucoup. Aujourd'hui, des gens comme Caroline, qui reçoivent la même affirmation en rêve, oui, en fait, il y en a beaucoup.

 Voici l'exemple de Karine.

Karine raconte ses rêves à sa psychothérapeute (2). Pour une fois, elle a la rare chance d'avoir une psychothérapeute qui s'intéresse aux rêves et cherche à les interpréter, alors que beaucoup d'autres les ignorent. Sa psychothérapeute lui a même conseillé de tenir un cahier de rêves où noter régulièrement les messages de la nuit.

 psychothérapeute.jpg    

untitled.jpg

cahier.jpg

 

 

Mais  Karine ne le fait pas. Karine n'est jamais satisfaite. Ses rêves sont trop longs ou trop courts, ils ne veulent rien dire, les images sont banales, l'histoire n'est pas intéressante, ses rêves l'ennuient, elle ne les note pas, ils n'en valent pas la peine ou alors, elle les griffonne avec désinvolture sur un bout de papier.

La jeune femme, comme bien d'autres trouve que les rêves, « elle n'en a rien à faire ».

Par ailleurs, elle est fort croyante, elle lit la Bible tous les jours. Cela lui suffit.

En effet Karine a placé dans sa salle de séjour un meuble de choix : un lutrin. Sur ce lutrin est ouvert, de façon permanente, une Bible. Le lutrin est placé en évidence, il attire l'œil, il constitue même une des plus jolies pièces de sa décoration. Et Karine, tous les matins, vient y lire une page de la Bible, avant de commencer sa journée.

fr_bible.jpgpat_lutrin.jpg BIBLE_LUTRIN.jpg     

 

 

 

 

Son interprète, cependant, lui a renouvelé dernièrement, son conseil avec insistance. Karine aurait tout avantage à tenir compte de ses rêves, à les noter fidèlement dans son cahier de rêves, pour pouvoir ensuite les raconter, puis les relire et, au fur et à mesure, mieux les comprendre. Mais Karine reste très dubitative.

La nuit, elle reçoit alors un rêve :

Rêve

Je me trouve comme chaque matin devant mon lutrin, prête à lire quelques versets de la Bible. Et, à mon immense stupéfaction,... voilà qu'à la place de la Bible, c'est mon cahier de rêves qui est ouvert sur mon lutrin.

visuel_reve.jpg

Interprétation :

Rêve prodigieux, qui annule des siècles d'obscurantisme !

Comment dire plus clairement en une seule image que comme la Bible, le Rêve exprime la Parole de Dieu. Le Rêve est la Parole de Dieu continuée. Cette Parole, que nos anciens ont accueillie autrefois et transmise dans les livres bibliques, se manifeste, s'exprime tout autant dans nos rêves, de nos jours, à chacun de nous personnellement, comme à Karine.

074.jpg cahier de rêves.jpg

Ainsi, ce rêve invite la rêveuse à prendre ses rêves en considération, et même à leur accorder la même importance que la Bible qu'elle vénère, au lieu de les dédaigner et les négliger. Sous des formes simples, avec des images humbles et prosaïques, ses rêves lui transmettent, jour après jour, la nourriture spirituelle dont elle a besoin.

 

 

Ce rêve reprend ce que les hommes de la Bible déclaraient , il y a déjà 2500 ans :

« ...Dieu parle d'abord d'une manière

Et puis d'une autre, mais l'on n'y prend point garde.

Il parle par des songes, par des visions nocturnes,

Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil,

Quand ils sont endormis sur leur couche. »

C'est dans ses rêves et par ses rêves que la rêveuse sera, elle aussi, inspirée et guidée par la divinité qui l'habite comme les hommes le furent autrefois. Cette bonne nouvelle, que les rêves répètent inlassablement, est valable pour chacun de nous...et,... aujourd'hui, comme autrefois, « on n' y prend point garde ».

 f endormie 4.jpg           

  homme endormi.jpg

 

Bibliographie                     

( 1)  Cité par Morton T. Kelsey dans son livre «  God Dreams and Revelation », p 180, Augsburg Publishing House, Minneapolis

 (2) Je remercie Mme Agnès Vincent d'avoir fait connaître ce rêve dans son article « Grand rêve, petit rêve..., » paru dans la revue REEL, Juillet -Août 2001, N° 36-37,  p. 16.

 (3) La Bible, Livre de Job, ch.33, v.14 à16, p.537, traduite d'après les textes originaux hébreux et grecs.

Alliance Biblique Universelle, 1956

 

Illustrations

Cauchemar du peintre allemand Fuseli, 1781

Le songe, de Fuseli, 1794

Psychothérapeute : www.web-libre.org

Cahier violet : http://www.marieclairemaison.com

Cahier de rêves : http://www.beauté-info.ch

Femme endormie : soleilsucre.over-blog.com

Homme endormi : œuvre de Carolus Duran, peintre français, 1837-1917 : www.chapitre.com

 

05/06/2009

L' INCUBATION DE CAROLINE 2 : DIEU EXISTE-T-IL ?

 Il y a une dizaine de jours, nous avons laissé Caroline déconcertée. La jeune femme a écrit à ses rêves et leur a posé une question :

« A mes rêves :

Vous venez la nuit répondre à mes questions. Mais s'il vous plaît, qui êtes-vous ?  Est-ce que c'est Dieu qui répond dans mes rêves ? Et même, est-ce que Dieu existe ? »

Capturer 1.JPG
Elle a bien rêvé, mais la réponse ne lui semble avoir aucun rapport avec sa question. C'est une réponse qui n'a pas l'air d'en être une. Elle n'a pas vu et vécu un scénario avec des images, des événements, elle a reçu plutôt une impression très forte, qu'elle ne comprend pas : Elle s'est trouvée dans le noir qui l'a marquée par une sensation puissante de vide. C'est tout. Et elle s'est réveillée.

Déroutée, elle s'est dit :

« - Bon ! Eh bien, t'as eu ce que tu voulais. T'es une gourde ! T'as voulu poser une question idiote... tu l'as eue ta réponse ! Il n'y a pas de réponse. T'en as pas reçu.

Elle repense à son rêve, elle ressent cette impression qui l'a pénétrée, qui l'imprègne, qui la touche :

- Rien, le vide. Il n'y a pas de Dieu. Le noir... Dieu n'existe pas... Ca t'apprendra à poser des questions qu'il ne faut pas poser. Maintenant, t'assumes.

Et, désemparée, elle se répète :

-T'as pas de réponse...Rien du tout. Pas de Dieu. »

pensante 4.jpg

 

Elle a raconté son expérience nocturne à sa tante qui lui a conseillé de se tourner vers moi pour tenter d'obtenir des explications.

Et dernièrement, Caroline m'apporte son rêve. La jeune femme veut savoir si son rêve lui a répondu ou non, s'il y a quelque chose à comprendre ou non. Elle me raconte :

 

 Rêve

« Dans mon rêve, tout était noir, j'étais dans le noir, il n'y avait rien, tout était vide, c'était le vide. J'avais une impression profonde, c'était très  intense, très puissant et en même temps très simple, infiniment calme et silencieux.

Voilà, c'est tout ».

ardoise-noir-xl.jpg

 La jeune femme me regarde avec son visage charmant, ses grands yeux sérieux m'interrogent intensément.

Et moi, je me sens émerveillée. Quelle réponse ! Si simple !

Je reste silencieuse, recueillie un instant, cherchant comment expliquer à Caroline le sens de ce qu'elle a vécu dans son rêve.

Puis, je lui demande :

« - Caroline, vous savez ce qu'est une anagramme ?

- Euh ?

- C'est un jeu de lettres comme au Scrabble, on met les lettres d'un mot dans un autre ordre et l'on obtient un mot différent.

- Ah oui ! Je sais, c'est comme ça qu'avec mon prénom : « Caroline », on peut former le mot « Cornaline ».

- Exactement. Alors, quelle est l'anagramme de VIDE ?

Caroline cherche et s'amuse avec les lettres sur sa feuille : VEDI ?...DEVI ?... Ah ! DIVE,... la dive bouteille... Qu'est-ce que ça veut dire ?

J'explique :

- DIVE, c'est le féminin de divin. Et c'est l'anagramme de VIDE. Maintenant, regardez un peu le mot en considérant que le V et le U, c'est la même lettre. Dans l'Antiquité, les Romains écrivaient le U comme un V.

chartreuse-malissard-inscription-romaine.jpg

 ( AVIIORVM se lit AVIIORUM et signifie «  des Avéiens »)

 Alors, Caroline, l'anagramme de VIDE ? C'est quoi ?

- C'est DIEU ?

- Oui, tout à fait. Les rêves jouent souvent avec les mots. Nos ancêtres le soulignaient déjà, ils connaissaient bien l'anagramme de VIDE qui joue avec DIEU.

Vous savez Caroline, toutes les chercheuses et les chercheurs de Dieu sur la voie spirituelle ont toujours et partout dit que le Vide, c'est Dieu. C'est quelque chose que le conscient, l'intellect, le mental ne comprend pas, c'est pourquoi Dieu vous apparaît en noir dans votre rêve. « Un dieu compris n'est pas un dieu ». Le divin dépasse l'humain.

Et aujourd'hui, comme autrefois, nombreux sont les chercheuses et chercheurs de Dieu, chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, ou d'autres encore, qui vous parleront de la Vacuité de Dieu, du Vide, mais je ne vais pas vous faire un cours de théologie.

 

Je m'arrête un instant puis reprends :

- Dîtes-moi Caroline, avec ces explications, qu'est-ce que vous pensez de votre rêve ? Quelle est sa réponse à votre question ?

Caroline me répond avec hésitation.

- Mme Riedel, vous voulez dire que le rêve, c'est Dieu ? 448901_la-fille-du-rer-09_85x85.jpg

- Comment, dis-je en riant ? Mais moi je ne dis rien du tout ! C'est votre rêve, qui vous répond à vous personnellement. En ce qui me concerne, si je peux vous expliquer votre rêve, c'est parce que j'ai reçu moi-même un rêve qui me disait la même chose. Je ne suis pas la première à recevoir cette même information que votre rêve vous donne aussi. Je l'ai raconté dans mon livre « Rêves à Vivre » :

- J'aimerais bien vous entendre raconter votre rêve, s'exclame Caroline avec curiosité.

Son intérêt me touche et je lui réponds avec plaisir.

 

Mon rêve

 " Dans mon rêve, Caroline, je me retrouvais dans l'atelier de rêves que je venais d'animer la veille. Les participants étaient des psychothérapeutes d'orientation freudienne qui voulaient apprendre l'interprétation des rêves. Ils étaient là aussi dans mon rêve. La pièce était disposée comme un lieu de culte et je me tenais face au public, pour parler.

 

culte.JPG 

Tout d'un coup, je me suis sentie poussée pour expliquer mon point de vue dans lequel je travaillais et je m'écriai :

 "Je vous parle du fond du coeur, du fond de mes tripes, je vous dis ce que je sens, ce que je sais, ce que j'ai appris sur la voie des rêves. Les rêves, dis-je fortement, c'est la voix de Dieu, c'est la façon naturelle  que Dieu a de parler directement aux hommes, et tous les problèmes se résolvent en lui et non pas en considérant les relations père-mère".

Et là, je vois un des psys faire la grimace.

Cela est si fort en moi, quand je me mets à parler, quand je dis "les rêves, c'est la voix de Dieu",  c'est si fort que je cache ma tête dans mes mains, que les larmes me montent aux yeux, que je pleure quand je parle. Je suis bouleversée, bouleversée par ce que je dis.

Je me réveille en pleurant, bouleversée et remplie d'un immense bonheur, comme si j'avais reçu un immense cadeau."

 

Vous voyez, Caroline, ce rêve est très clair. Il indique le langage que je dois tenir. Puisque j'ai reçu ce rêve, ce serait une trahison de ne pas le faire, et c'est pourquoi je n'ai aucune hésitation à vous parler comme je le fais.

Mais il ne faut pas en déduire que nous sommes des personnes spéciales pour faire cette expérience. Cette rencontre du divin et de l'humain en rêve est l'expérience humaine par excellence, l'expérience de l'âme, mais notre société l'a chassée et veut l'ignorer, ce qui n'empêchera pas cette expérience de continuer d'exister dans l'âme. Vous venez de le vérifier dans votre rêve. Il s'agit là d'une réalité immémoriale que les humains ont toujours reconnue et déclarée.

 

échelle de Jacob1.jpgasklepios.jpg

Muhammad%20and%20Gabriel,%20Persian%20miniature,%2014th%20c.jpg

  

 

 

 

 

 

Il suffit de se pencher sur toutes les traditions, ne serait-ce déjà que celle de l'antiquité païenne, juive et chrétienne, comme la tradition musulmane. C'est bien aussi ce que le psychiatre Carl Gustav Jung a constaté dans ses recherches et démontré tout au long de son œuvre immense. Mais en France, on n'en veut souvent rien savoir. »

Je me lève et vais chercher le dernier livre que Jung a écrit juste avant sa mort : «  L'homme et ses symboles ».

 

homme_et_ses_symboles.jpg       jung.jpg

 J'ouvre « Essai d'exploration de l'inconscient »* et lit à Caroline  un passage de la dernière page qu'il a écrite dans sa vie :

 « Nous sommes si fascinés par notre conscience subjective, que nous avons oublié ce fait, de notoriété millénaire, que Dieu parle surtout dans les rêves et dans les visions. »

 

Vous voyez, l'expérience de ce scientifique, qui a interprété plus de 80.000 rêves vient confirmer la vôtre comme la mienne.

A sa suite, Marie Louise von Franz, Etienne Perrot ont déclaré la même chose. Mais les conceptions actuelles nous ferment à cette façon de voir. Et, Caroline, vous aurez sans doute du mal à accepter ce que je vous dis. Marie Louise von Franz l'a très bien expliqué dans son livre « Les mythes de la création »

 

«  Il est très difficile d'abandonner une vielle façon de penser et beaucoup de personnes ne veulent pas écouter l'idée nouvelle qui vient de l'inconscient ou même, après l'avoir acceptée quelques temps, l'abandonnent ensuite pour revenir à leur ancienne mentalité. C'est une des raisons pour lesquelles une divinité ou une idée a besoin de tant de générations pour parvenir à s'incarner dans la réalité.* »

ML v F.JPG E P et sa femme.JPG

 mythes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Caroline est restée un instant silencieuse. Ce qu'elle venait d'entendre était tellement différent du discours de son professeur de philo sur l'inconscient et les rêves. Elle s'est levée, a pris congé et est repartie, toujours songeuse.

 

test-psycho-quelle-femme-aimeriez-vous-etre-2281232_1350.jpg

Bibliographie

L'homme et ses symboles, Carl Gustav Jung, éditions Robert Laffont, p.102

Les mythes de la création, Marie Louise von Franz, éditions La Fontaine de Pierre, p. 261, version française de Francine Saint René Taillandier

 

Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog

Femme songeuse, d'Emmanuel Garant, peintre canadien contemporain

Songeuse : http://s.plurielles.fr

Inscription romaine : http://sentier-nature.com

Songeuse : http://s.plurielles.fr

Cathédrale, de Schinkel, peintre allemand du 19ème siècle

Le songe du patriarche Jacob : l'échelle entre les hommes et Dieu

Statue antique du dieu Esculape, dieu des rêves et de la médecine

Le prophète Mahomet instruit en rêve par l'ange Gabriel

Marie Louise von Franz : www.innercitybooks.net

Les mythes de la création : lafontaine.depierre.free.fr

Etienne Perrot et sa femme, Mme Francine Saint René Taillandier Perrot, traductrice de Marie Louise von Franz. Archives de Christiane Riedel.