Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2007

CH. 5 : UN PETIT GARCON QUI SE NETTOIE MAL LE DERRIERE

Analysons aujourd’hui le rêve que je vous ai annoncé :

Rêve
Mon petit garçon me dit qu’il vient d’aller aux toilettes.
Je lui conseille de bien s’essuyer. Il me répond qu’il l’a bien fait, mais je vérifie quand même. En fait, il a encore du caca sur ses petites fesses et je dois m’y reprendre plusieurs fois pour retirer tout la saleté.
medium_WC_enfant.3.jpg
Interprétation
Mon petit garçon
Ce n’est pas la première fois que nous voyons le fils apparaître dans le rêve de sa mère. Avec cette image le rêve parle du pôle masculin chez la femme. Cette facette intérieure d’elle est en plein développement, comme son enfant de chair extérieur. Ce fils décrit la façon dont elle commence à s’affirmer dans le monde extérieur. En regardant comment se comporte ce fils, nous pourrons connaître plus précisément ce dynamisme masculin intérieur.
medium_caresses_mere_enfant.2.jpg
A ma demande, la jeune maman me parle de son fils :
- Mon petit bonhomme découvre en ce moment le pouvoir de dire non. Il s’oppose
souvent, pour voir comment je vais réagir, il me défie, il me teste. Il apprend à exercer sa volonté, quand je veux lui apprendre l’obéissance.
Ces paroles décrivent très clairement la situation intérieure de Marianne : comme son petit garçon, elle est en train d’apprendre à exercer sa volonté, qui contrebalance son tempérament trop soumis. Cet aspect masculin d’elle même est en train de se développer et elle doit en prendre soin avec le même amour que pour son fils réel.

Il vient d’aller aux toilettes
Cette image montre que la rêveuse, comme son petit garçon, commence à s’exprimer de façon personnelle dans sa vie quotidienne. Un petit bonhomme contredit, s’oppose, refuse ce qui ne lui convient pas.
medium_ist2_1323307_opposition_ii.2.jpg
De même, elle devient capable d’affronter son entourage, au lieu de fuir dans le retrait, elle lutte pour répondre aux contradictions, faire valoir son point de vue, ses idées, elle lutte pour refuser de céder, à la différence de ce qu’elle faisait d’habitude. Elle commence à exprimer ses envies, respecter ses besoins.
Mais tout ce changement ne se fait pas sans doutes et hésitations et le rêve invite Marianne à être vigilante.

Mon petit garçon ne s’est pas bien essuyé, il a encore du caca aux fesses.
Les contenus intérieurs ont été correctement excrétés, mais il reste des traces qui salissent. Ce n’est pas ce qui sort, qui est exprimé, qui est sale. Ce sont les traces que ce processus laisse sur son passage.
Quelles sont ces traces ? De quelle façon la rêveuse se sent-elle sale, quand elle s’est affirmée en s’exprimant authentiquement ? Marianne se fait des reproches, culpabilise. medium_déception.2.jpg
Elle se dit qu’elle est égoïste, mesquine, tyrannique, elle s’accuse de faire de la peine aux autres. Elle a mauvaise conscience, se tourmente de scrupules ; la voilà, la saleté.

J’ai du m’y reprendre plusieurs fois pour retirer la saleté
Voilà bien le soin attendrissant d’une maman pour son petit enfant. Avec la même attention dévouée, elle doit s’occuper d’elle-même, se reprendre, se corriger de façon répétée, pour se libérer de ses résidus, de ces pensées et ressentis négatifs.
medium_nettoyer_fesses_bébé.2.jpg
Elle doit aller jusqu’au bout de son effort pour reconnaître sa valeur, pour se sentir bien, nette, pas coupable. Il est tout autant désagréable à son âme de ne pas être débarrassée de ces traces sales, de ces tracas intérieurs, que pour l’enfant de garder du caca aux derrière.
Ainsi Marianne apprend à se surveiller : elle comprend qu’elle doit arrêter de se critiquer, de douter d’elle même. Ainsi, sous la conduite du rêve, la jeune femme apprend à avoir confiance en elle et à devenir plus authentique.

medium_femme_4.2.jpg


Illustrations
La vierge et l’enfant, Lubin Baubin, 17ème siècle
Innovation : Ysis Galerie ; lysiscanalblog .com

16/06/2007

ENCORE UNE PETITE LECON D’ANATOMIE SYMBOLIQUE : LES INTESTINS CH. 4

J’ai commencé la dernière fois une petite étude des excréments. Cependant, avant de la poursuivre, il faut revenir à une étude d’anatomie symbolique pour mentionner cette fois-ci les intestins, où s’élaborent les matières fécales. Je vais donc essayer de vous montrer l’analogie qui existe entre la fabrication des excréments des rêves et ceux de la réalité. Cela vous permettra de comprendre pourquoi les excréments et les lieux d’aisance tiennent une si grande place dans les rêves.

Les intestins
medium_intestins.jpg
Le mot « intestin » vient du latin et signifie « intérieur ». Le mot « entrailles », de la même famille, signifie aussi « intérieur ». Les intestins constituent donc l’espace qui se trouve à l’intérieur du corps humain, jusqu’à l’intérieur de l’intérieur, le monde de l’âme. Son rôle est de digérer ce qui convient à l’organisme pour le nourrir et d’expulser les restes, et surtout ce qui ne peut être assimilé. L’intestin assure ainsi une grande fonction de tri et de nettoyage.
medium_chimie_intérieure.2.jpg

Le travail des intestins : image des processus psychiques intérieurs.
A l’intérieur de vous, dans votre monde intérieur, ont lieu toutes sortes d’activités dont vous avez plus ou moins conscience. Ce que vous vivez dans le monde extérieur, toutes vos expériences entraînent toutes sortes de réactions, produisent des contenus variés que vous allez garder ou rejeter.

Vous éprouvez des ressentismedium_Spirale_DUMONT_SOPHIE_SPIRALE_9193Image.2.jpg

Ainsi, vous éprouvez des impressions, des mouvements et émotions, des impulsions, des désirs. Ce sont là des ressentis. Ne parle-ton pas de ressenti viscéral ?

Vous recevez des idées et intuitions
En vous ont lieu également d’autres processus, mélangés aux précédents. medium_intuition_2.2.jpgToutes sortes de réflexions se déroulent en vous, plus ou moins à votre insu, plus ou moins volontairement ou consciemment. Vous pouvez ruminer, vous assimilez, vous comprenez certains points : des idées, des intuitions surgissent de l’intérieur, sans raisonnement conscient.


Vous avez des « envies de faire »
Au fur et à mesure de tous ces processus, il peut arriver aussi que vous naissent des envies de faire quelque chose, des désirs d’innovations, de changement, ou le contraire.
Ainsi, à l’intérieur de vous ont lieu toutes sortes de mouvements internes. Tout ce mélange, tous ces ressentis, ces idées, ces envies de faire, qui remuent en vous, c’est le produit de votre ventre, de vos intestins, de votre vie intestine
medium_ressenti_viscéral.jpg

Excrément vient du latin. Le préfixe « ex » indique la sortie, l’évacuation, le verbe « cernere »
veut dire tamiser, trier. Comme pour les matières excrémentielles, il est impératif de faire quotidiennement le tri dans votre monde psychique entre ce vous gardez et de ce que vous devez expulser. L’expulsion a lieu, soit parce que certaines éléments s’avèrent dangereux pour votre santé, soit parce que c’est là l’aboutissement d’un processus de nettoyage sain et normal.
Vous allez alors excréter ce qui vous vient de votre monde intérieur.
medium_pierre-spirale-i-4706587Alechinsky_Pierre.3.jpg
Les excréments de la réalité concrète, comme ceux des rêves sont donc le produit d’une élaboration et d’un tri, d’un choix. Ce travail conduit à expulser, sortir dans le monde extérieur, des contenus intérieurs jusque là invisibles, on en vient à les exprimer, les rendre visibles, les matérialiser. Il s’agit bien d’une entrée dans le monde réel, d’une réalisation, d’une concrétisation.

Ces productions, venues de l’intérieur, recèlent l’esprit du ventre, l’or de la créativité.
Pour les rêves, comme pour les alchimistes, ces productions à nos yeux méprisables, sont précieuses. Elles contiennent des éléments créateurs qu’ils appellent de l’or. C’est dans les excréments que se trouve l’or, c’est à dire votre créativité personnelle différente.medium_m-Tunnel.2.jpg
C'est là expression de l’esprit original et unique qui vous anime. Pour les rêves et les alchimistes, il s’agit de rien moins…lâchons le mot… que de la matière divine.
Wouaoff !
C’est là que se trouve ce qui s’appelle l’esprit du ventre.

medium_Intestins_2.2.jpgmedium_cortex_cérébrale.2.jpg

Si vous comparez les intestins et le cerveau, vous constatez combien ils se ressemblent : ils sont composés l’un comme l’autre de circumvolutions très élaborées.

Mais regardons la langue française populaire, très proche de la vie inconsciente :
Ne dit-on pas en langage d’étudiant : « chiader », pour travailler ? Un chiadeur, c’est un gros travailleur qui étudie et assimile les connaissances. Vous direz de son exposé : c’était « vachement chiadé ».
Et pour évoquer le travail du sculpteur, ne dit-on pas « couler un bronze », comme le faisait le sculpteur Rodin ?

medium_Rodin_coulant_un_bronze.2.jpgmedium_penseur_de_Rodin.2.jpg


La position du penseur de Rodin, n’est-elle pas éloquente ?

Ainsi, les rêves d’excréments peuvent, selon le cas, vous inviter à sortir votre créativité. Il s’agit souvent de contenus intérieurs personnels, dont d’habitude vous ne perlez pas: vous poursuivez des réflexions, vous élaborez des pensées, vous sentez des impulsions à agir, à créer, des envies de faire comme cela vous plait. Exprimer tout cela dans le monde extérieur ne se fait pas toujours facilement.

La prochaine fois, je vous interprèterai à ce sujet le petit rêve éloquent que voici : c’est Marianne, une jeune maman qui l’a reçu dernièrement.

Rêve : Mon petit garçon se nettoie mal le derrière
Mon petit garçon me dit qu’il vient d’aller aux toilettes.
Je lui conseille de bien s’essuyer. Il me répond qu’il l’a bien fait, mais je vérifie quand même. En fait, il a encore du caca sur ses petites fesses et je dois m’y reprendre plusieurs fois pour retirer tout la saleté.

medium_toilette_pipi.2.jpg



Illustrations
Materia prima
Spirale de Sophie Dumont
Spirale dePierre Alchinsky
Le bout du tunnel : chelmi.canalblog.com
Le penseur de Rodin

12/06/2007

LES EXCREMENTS CH. 3

Continuons à exercer notre sens de l'analogie et regardons aujourd’hui les excréments.

Nous venons de voir les fesses, qui constituent la base de notre corps et symbolisent en général le fondement de notre être, l’inconscient.
L’anus, lui symbolise la bouche de l’inconscient et laisse sortir les paroles venues des tripes, de l’esprit du ventre, comme le voile et le révèle l’anagramme du mot « tripes ». Le ventre est le lieu des émotions, des ressentis et l’esprit qui s’y exprime fait preuve d’une intelligence autonome qui n’a rien à voir avec les raisonnements, les calculs, les intérêts.

Les excréments
Les excréments sont ainsi le produit de la matrice inconsciente, instinctive et intelligente qui réside dans notre ressenti. Ils symbolisent souvent des états intérieurs, psychiques, des réactions viscérales, indépendantes de toute volonté.

L’urine comme les matières fécales sont le résultat de tout le processus de digestion, du processus d’assimilation et d’évacuation. Cette élimination doit absolument avoir lieu chez l’homme, comme chez tous les animaux.
medium_chat_caca.2.jpg
Les matières fécales symbolisent souvent les besoins naturels qu’il convient de satisfaire régulièrement dans les toilettes ou ailleurs. Et voilà tous les scénarios de nos rêves. Les rêves des toilettes et des excréments prennent des sens multiples.
Le rêve de Marina va nous montrer un des sens fréquents des excréments dans les rêves.

Marina participe à une randonnée d’une semaine avec des amis. Son conjoint, organisateur autoritaire, traite le groupe sans égard et les membres s’en plaignent à Marina. Cependant, ils n’osent rien dire, et au lieu de s’adresser directement au responsable, ils comptent sur Marina pour leur servir de porte-parole.
medium_t-t_magritte_ne_rien_dire.2.jpg

Dans la journée, la jeune femme a fait ce qu’elle pouvait pour arrondir les angles et voici ce qu’elle rêve après une discussion orageuse avec son ami.

Rêve : Les toilettes sont de plus en plus sales
J’essaie d’aller aux toilettes, mais elles sont sales. Ce n’est pas moi qui les ai salies. J’essaie de nettoyer avec une brosse, mais plus je nettoie, plus les toilettes sont sales.


Interprétation
J’essaie d’aller aux toilettes
medium_wc-.2.jpg
Marina vient de tenter de s’expliquer avec son ami. Elle voudrait dire ce qu’elle a sur le ventre, ce qu’elle ressent, elle voudrait le sortir, l’exprimer. Elle peut le faire aux toilettes, qui désignent la situation, le moment où elle a discuté avec son ami.

Les WC sont sales. Ce n’est pas moi qui les ai salis
En fait, tous ces excréments, tout ce qui est sorti à ce moment là, ce n’est pas sa « merde », c’est celle des autres. Ce sont toutes les critiques, les reproches, les plaintes des autres qui apparaissent dans les toilettes, ici, pendant la discussion avec son ami.

J’essaie de nettoyer avec une brosse
medium_crasse.2.jpg
La brosse représente sa volonté d’arranger le malaise, les efforts, la peine qu’elle se donne pour essayer d’éliminer les problèmes des autres.

Plus je nettoie, plus c’est sale
medium_grosse_20merde.2.jpg
Le rêve la prévient. En fait, au lieu d’arranger la situation, son intervention ne fait que l’empirer. Ce n’est pas à elle, c’est aux autres d’exprimer ce qu’ils « ont sur la patate ."

Conclusion
Ce petit rêve nous sert d’exemple pour comprendre le sens fréquent des excréments :
ils apparaissent souvent dans les rêves pour désigner ce que l’on garde pour soi, sur le ventre, les critiques, mais aussi des paroles qu’on retient, qu’on n’ose pas dire, parce que ce n’est pas convenable, ou bien parce qu’on a peur de l’affrontement avec un opposant.
Expulser ses excréments parle alors de l’activité naturelle, indispensable et quotidienne où vous vous libérez de ce qui vous embarrasse.

medium_pisser.3.jpg
Il s’agit ainsi de
- dire ce dont vous avez envie, ce qui vous pèse, ce qui vous gêne, vous reste sur le ventre. Il est nécessaire de ne pas rester « constipé », « coincé », en n’osant pas dire ce qu’on pense parce que cela ne se fait pas. Dire certaines vérités soulagent.
- faire ce dont vous avez envie, faire ce dont vous sentez le besoin.
Cela peut désigner encore toutes sortes de besoins naturels de votre corps, que vous ne vous autorisez pas à satisfaire, par exemple :
- prendre du repos en faisant une sieste, se faire plaisir en s’accordant une gourmandise, et surtout
- surtout…faire l’amour
C’est ainsi que l’on vit naturel et instinctif.

medium_sourire_Uwe_Ommer.2.jpg

Voilà une première petite étude sur les excréments, que je poursuivrai la prochaine fois.

Illustrations :
Les amants, de Magritte
Sourire, de Uwe Ommer

06/06/2007

UN NOUVEAU SUJET : LES RÊVES UN PEU "CRADES" ! CH. 1

Quel nouveau sujet vais-je aborder avec vous maintenant ? Ce sera le rêve un peu « crade » !

La tâche de l’interprète de rêves est des plus difficiles : il lui faut être capable d’aborder tous les sujets. Cependant, le rêve ne vient pas vous parler de ce que vous savez déjà, mais de ce que vous ignorez ou ne voulez pas voir.
Les sujets abordés la nuit seront donc des sujets qui ne vous plairont pas toujours. C’est pourquoi, dans mon blog j’en arriverai à vous parler de sujets délicats dont on évite de parler publiquement.
Je dois déjà affronter cette difficulté avec mon livre « Amour et sexe dans vos rêves ». Soit certains vendeurs des librairies, soit d’éventuels lecteurs s’offusquent qu’on puisse parler d’amour et de sexe. Manifestement, ils ne s’occupent que des choses les plus élevées. Tout ce qui se passe en bas, sous la taille, berk ! C’est sale.
medium_dragon.jpg
Mais ces grands dégoûtés ne vous racontent pas leurs rêves ! Bien sûr que non, parce qu’ils n’en sont pas toujours très fiers, et quand ils osent vous en parler, gênés, ils s’en excusent gentiment.

Alors, maintenant, je vais vous parler de rêves un peu « crades » qui sont très fréquents : des rêves du bas du corps, des excréments, des toilettes. Ce thème tient une très grande place dans les scénarios de nos nuits.
Ce n’est pas facile. Déjà au niveau des images ! Comment vais-je faire ?
Et puis, vous allez peut être vous vous exclamer :
« - Comment ? Mais vous venez de nous parler du divin ans les rêves, c’était magnifique.
medium_solitude_2.jpg

Vous pourriez choisir des sujets moins triviaux pour ménager une transition moins abrupte.
Votre choix peut paraître quand même un peu choquant et maladroit, en tous cas vulgaire. »
Oui, mais moi, je n’ai pas envie de vous parler d’autre chose, et je sais bien pourquoi.
Il existe une loi dans la vie de l’inconscient. C’est la loi de l’alternance des contraires, illustrée actuellement par la célèbre image du Tao, l’alternance du Yin et du Yang.
medium_alternance_des_contraires.jpg
Cette conception n’est pas l’exclusivité de l’Orient. Elle fait aussi partie de notre patrimoine culturel occidental, même si on l’oublie. Cette conception avait déjà été formulée par l’un des plus remarquables philosophes de l’Antiquité : Héraclite, ( 540- 480 avant J.-C.)
medium_heraclite.jpg
Tout est devenir, chaque chose se convertit en son contraire. Dans l’univers, les contraires font partie d’une unité fondamentale et s’affrontent éternellement pour se transformer.
Victor Hugo disait la même chose quand il soulignait la coexistence du sublime et du grotesque.
Et aujourd’hui, je vous explique ces considérations, parce que dans le dialogue entre le conscient et l’inconscient, avec les rêves, il en va de même. On ne peut pas monter sans descendre, parler du haut sans parler du bas. Plus on est monté haut, plus il convient de redescendre au plus bas.
medium_monter_descendre.jpg
Et soyez sûrs que, ce faisant, je ne fais que respecter la vielle et sage recommandation de mes prédécesseurs sur la voie des rêves, les philosophes hermétiques, appelés aussi les vrais alchimistes, les chercheurs de l’or non vulgaire, c’est à dire de l’or non matériel. Voici ce que conseillaient ces explorateurs de la voie intérieure, de l’inconscient :
« Prends cette chose qui est foulée aux pieds sur ses tas de fumier, sinon, voulant monter sans échelle, tu tomberas sur la tête ».
medium_alchimie_9philosophiehe1.jpg
Cette chose, disent –ils, c’est l’or, qu’« on trouve dans les excréments », « ex stercore invenitur » selon l’expression latine d’alors.
Cette chose dans les excréments est foulée aux pieds, on la méprise, on n’en fait aucun cas, on la bafoue. Cependant ce mépris voue à l’échec toute tentative de monter à l’échelle, c’est à dire toute recherche spirituelle. Celui qui veut monter dans les hauteurs sans passer par le bas et regarder sa « merde », celui là n’arrivera à rien et sera renversé.

medium_à_la_techerche_du_caca.4.jpg

Ce qu’il y a de plus précieux provient du plus vil, pour arriver en haut, il faut d’abord passer en bas.

Quant à nous, nous serons plus prudents et moins dégoûtés, nous nous amuserons donc les prochaines fois à regarder au plus bas, à analyser ce que sont les rêves des toilettes et des excréments.

Au fait, dans le conte (qui est le rêves collectif) n'est-ce pas l'âne, qui fait des crottes en or ?
medium_âne_crotte_or.2.jpg


Illustrations
- La philosophie, sculpture du portail de Notre Dame de Paris
-L’âne : Dessin d’Epinal, vers 1870, pour le conte de Peau d’Ane de Charles Perrault.