Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

incubation

  • L' INCUBATION DE CAROLINE 2 : DIEU EXISTE-T-IL ?

     Il y a une dizaine de jours, nous avons laissé Caroline déconcertée. La jeune femme a écrit à ses rêves et leur a posé une question :

    « A mes rêves :

    Vous venez la nuit répondre à mes questions. Mais s'il vous plaît, qui êtes-vous ?  Est-ce que c'est Dieu qui répond dans mes rêves ? Et même, est-ce que Dieu existe ? »

    Capturer 1.JPG
    Elle a bien rêvé, mais la réponse ne lui semble avoir aucun rapport avec sa question. C'est une réponse qui n'a pas l'air d'en être une. Elle n'a pas vu et vécu un scénario avec des images, des événements, elle a reçu plutôt une impression très forte, qu'elle ne comprend pas : Elle s'est trouvée dans le noir qui l'a marquée par une sensation puissante de vide. C'est tout. Et elle s'est réveillée.

    Déroutée, elle s'est dit :

    « - Bon ! Eh bien, t'as eu ce que tu voulais. T'es une gourde ! T'as voulu poser une question idiote... tu l'as eue ta réponse ! Il n'y a pas de réponse. T'en as pas reçu.

    Elle repense à son rêve, elle ressent cette impression qui l'a pénétrée, qui l'imprègne, qui la touche :

    - Rien, le vide. Il n'y a pas de Dieu. Le noir... Dieu n'existe pas... Ca t'apprendra à poser des questions qu'il ne faut pas poser. Maintenant, t'assumes.

    Et, désemparée, elle se répète :

    -T'as pas de réponse...Rien du tout. Pas de Dieu. »

    pensante 4.jpg

     

    Elle a raconté son expérience nocturne à sa tante qui lui a conseillé de se tourner vers moi pour tenter d'obtenir des explications.

    Et dernièrement, Caroline m'apporte son rêve. La jeune femme veut savoir si son rêve lui a répondu ou non, s'il y a quelque chose à comprendre ou non. Elle me raconte :

     

     Rêve

    « Dans mon rêve, tout était noir, j'étais dans le noir, il n'y avait rien, tout était vide, c'était le vide. J'avais une impression profonde, c'était très  intense, très puissant et en même temps très simple, infiniment calme et silencieux.

    Voilà, c'est tout ».

    ardoise-noir-xl.jpg

     La jeune femme me regarde avec son visage charmant, ses grands yeux sérieux m'interrogent intensément.

    Et moi, je me sens émerveillée. Quelle réponse ! Si simple !

    Je reste silencieuse, recueillie un instant, cherchant comment expliquer à Caroline le sens de ce qu'elle a vécu dans son rêve.

    Puis, je lui demande :

    « - Caroline, vous savez ce qu'est une anagramme ?

    - Euh ?

    - C'est un jeu de lettres comme au Scrabble, on met les lettres d'un mot dans un autre ordre et l'on obtient un mot différent.

    - Ah oui ! Je sais, c'est comme ça qu'avec mon prénom : « Caroline », on peut former le mot « Cornaline ».

    - Exactement. Alors, quelle est l'anagramme de VIDE ?

    Caroline cherche et s'amuse avec les lettres sur sa feuille : VEDI ?...DEVI ?... Ah ! DIVE,... la dive bouteille... Qu'est-ce que ça veut dire ?

    J'explique :

    - DIVE, c'est le féminin de divin. Et c'est l'anagramme de VIDE. Maintenant, regardez un peu le mot en considérant que le V et le U, c'est la même lettre. Dans l'Antiquité, les Romains écrivaient le U comme un V.

    chartreuse-malissard-inscription-romaine.jpg

     ( AVIIORVM se lit AVIIORUM et signifie «  des Avéiens »)

     Alors, Caroline, l'anagramme de VIDE ? C'est quoi ?

    - C'est DIEU ?

    - Oui, tout à fait. Les rêves jouent souvent avec les mots. Nos ancêtres le soulignaient déjà, ils connaissaient bien l'anagramme de VIDE qui joue avec DIEU.

    Vous savez Caroline, toutes les chercheuses et les chercheurs de Dieu sur la voie spirituelle ont toujours et partout dit que le Vide, c'est Dieu. C'est quelque chose que le conscient, l'intellect, le mental ne comprend pas, c'est pourquoi Dieu vous apparaît en noir dans votre rêve. « Un dieu compris n'est pas un dieu ». Le divin dépasse l'humain.

    Et aujourd'hui, comme autrefois, nombreux sont les chercheuses et chercheurs de Dieu, chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, ou d'autres encore, qui vous parleront de la Vacuité de Dieu, du Vide, mais je ne vais pas vous faire un cours de théologie.

     

    Je m'arrête un instant puis reprends :

    - Dîtes-moi Caroline, avec ces explications, qu'est-ce que vous pensez de votre rêve ? Quelle est sa réponse à votre question ?

    Caroline me répond avec hésitation.

    - Mme Riedel, vous voulez dire que le rêve, c'est Dieu ? 448901_la-fille-du-rer-09_85x85.jpg

    - Comment, dis-je en riant ? Mais moi je ne dis rien du tout ! C'est votre rêve, qui vous répond à vous personnellement. En ce qui me concerne, si je peux vous expliquer votre rêve, c'est parce que j'ai reçu moi-même un rêve qui me disait la même chose. Je ne suis pas la première à recevoir cette même information que votre rêve vous donne aussi. Je l'ai raconté dans mon livre « Rêves à Vivre » :

    - J'aimerais bien vous entendre raconter votre rêve, s'exclame Caroline avec curiosité.

    Son intérêt me touche et je lui réponds avec plaisir.

     

    Mon rêve

     " Dans mon rêve, Caroline, je me retrouvais dans l'atelier de rêves que je venais d'animer la veille. Les participants étaient des psychothérapeutes d'orientation freudienne qui voulaient apprendre l'interprétation des rêves. Ils étaient là aussi dans mon rêve. La pièce était disposée comme un lieu de culte et je me tenais face au public, pour parler.

     

    culte.JPG 

    Tout d'un coup, je me suis sentie poussée pour expliquer mon point de vue dans lequel je travaillais et je m'écriai :

     "Je vous parle du fond du coeur, du fond de mes tripes, je vous dis ce que je sens, ce que je sais, ce que j'ai appris sur la voie des rêves. Les rêves, dis-je fortement, c'est la voix de Dieu, c'est la façon naturelle  que Dieu a de parler directement aux hommes, et tous les problèmes se résolvent en lui et non pas en considérant les relations père-mère".

    Et là, je vois un des psys faire la grimace.

    Cela est si fort en moi, quand je me mets à parler, quand je dis "les rêves, c'est la voix de Dieu",  c'est si fort que je cache ma tête dans mes mains, que les larmes me montent aux yeux, que je pleure quand je parle. Je suis bouleversée, bouleversée par ce que je dis.

    Je me réveille en pleurant, bouleversée et remplie d'un immense bonheur, comme si j'avais reçu un immense cadeau."

     

    Vous voyez, Caroline, ce rêve est très clair. Il indique le langage que je dois tenir. Puisque j'ai reçu ce rêve, ce serait une trahison de ne pas le faire, et c'est pourquoi je n'ai aucune hésitation à vous parler comme je le fais.

    Mais il ne faut pas en déduire que nous sommes des personnes spéciales pour faire cette expérience. Cette rencontre du divin et de l'humain en rêve est l'expérience humaine par excellence, l'expérience de l'âme, mais notre société l'a chassée et veut l'ignorer, ce qui n'empêchera pas cette expérience de continuer d'exister dans l'âme. Vous venez de le vérifier dans votre rêve. Il s'agit là d'une réalité immémoriale que les humains ont toujours reconnue et déclarée.

     

    échelle de Jacob1.jpgasklepios.jpg

    Muhammad%20and%20Gabriel,%20Persian%20miniature,%2014th%20c.jpg

      

     

     

     

     

     

    Il suffit de se pencher sur toutes les traditions, ne serait-ce déjà que celle de l'antiquité païenne, juive et chrétienne, comme la tradition musulmane. C'est bien aussi ce que le psychiatre Carl Gustav Jung a constaté dans ses recherches et démontré tout au long de son œuvre immense. Mais en France, on n'en veut souvent rien savoir. »

    Je me lève et vais chercher le dernier livre que Jung a écrit juste avant sa mort : «  L'homme et ses symboles ».

     

    homme_et_ses_symboles.jpg       jung.jpg

     J'ouvre « Essai d'exploration de l'inconscient »* et lit à Caroline  un passage de la dernière page qu'il a écrite dans sa vie :

     « Nous sommes si fascinés par notre conscience subjective, que nous avons oublié ce fait, de notoriété millénaire, que Dieu parle surtout dans les rêves et dans les visions. »

     

    Vous voyez, l'expérience de ce scientifique, qui a interprété plus de 80.000 rêves vient confirmer la vôtre comme la mienne.

    A sa suite, Marie Louise von Franz, Etienne Perrot ont déclaré la même chose. Mais les conceptions actuelles nous ferment à cette façon de voir. Et, Caroline, vous aurez sans doute du mal à accepter ce que je vous dis. Marie Louise von Franz l'a très bien expliqué dans son livre « Les mythes de la création »

     

    «  Il est très difficile d'abandonner une vielle façon de penser et beaucoup de personnes ne veulent pas écouter l'idée nouvelle qui vient de l'inconscient ou même, après l'avoir acceptée quelques temps, l'abandonnent ensuite pour revenir à leur ancienne mentalité. C'est une des raisons pour lesquelles une divinité ou une idée a besoin de tant de générations pour parvenir à s'incarner dans la réalité.* »

    ML v F.JPG E P et sa femme.JPG

     mythes.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Caroline est restée un instant silencieuse. Ce qu'elle venait d'entendre était tellement différent du discours de son professeur de philo sur l'inconscient et les rêves. Elle s'est levée, a pris congé et est repartie, toujours songeuse.

     

    test-psycho-quelle-femme-aimeriez-vous-etre-2281232_1350.jpg

    Bibliographie

    L'homme et ses symboles, Carl Gustav Jung, éditions Robert Laffont, p.102

    Les mythes de la création, Marie Louise von Franz, éditions La Fontaine de Pierre, p. 261, version française de Francine Saint René Taillandier

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog

    Femme songeuse, d'Emmanuel Garant, peintre canadien contemporain

    Songeuse : http://s.plurielles.fr

    Inscription romaine : http://sentier-nature.com

    Songeuse : http://s.plurielles.fr

    Cathédrale, de Schinkel, peintre allemand du 19ème siècle

    Le songe du patriarche Jacob : l'échelle entre les hommes et Dieu

    Statue antique du dieu Esculape, dieu des rêves et de la médecine

    Le prophète Mahomet instruit en rêve par l'ange Gabriel

    Marie Louise von Franz : www.innercitybooks.net

    Les mythes de la création : lafontaine.depierre.free.fr

    Etienne Perrot et sa femme, Mme Francine Saint René Taillandier Perrot, traductrice de Marie Louise von Franz. Archives de Christiane Riedel.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • UN RÊVE M'EST VENU CETTE NUIT...

    Le rêve est venu me rendre visite cette nuit et il a déposé au matin ses perles de rosée sur la prairie de ma mémoire.
    medium_rosee_3.jpg
    A l’aube, je me suis promenée pieds nus dans l’herbe et j’ai recueilli la fraîche liqueur de ses images. Et je l’ai savourée.
    medium_rosée_du_matin.jpg

    Aujourd’hui, j’ai envie de la partager avec vous.

    Voici donc mon rêve de cette nuit :
    Je suis en montagne, assise par terre, seule, au bord d’une route de terre. Je regarde le paysage, les montagnes, la large vallée, le ciel sans nuages. Tout est verdoyant et paisible.
    medium_fleur-montagne-gentiane-puy-cantal-167619.jpg

    Dans le ciel j’entends quelqu’un qui chante. On ne l’entend pas beaucoup, mais on l’entend. Il chante pour toute la vallée, et toute la montagne. Il chante du Bach ou du Mozart.
    C’est un homme jeune, un soldat habillé en vert bouteille.
    Le soldat est assis sur quelque chose, sans doute attaché, suspendu à quelque chose qu’on ne voit pas, qu’on n’entend pas. Il avance ainsi au dessus de la vallée entre les montagnes.
    C’est très étonnant, ça attire l’attention, c’est beau, ça ne s’impose pas, mais quand on le découvre, on l’entend, et l’on ne l’oublie pas.
    Et ces dernières paroles me remplissent d’une joie douce et sereine.

    Je me suis réveillée remplie de cette douceur et de cette sérénité.

    Interprétation
    Je suis en montagne, seule, assise par terre au bord d’une route en terre
    La montagne : Pour moi, la vie en montagne peut être très dure, mais la nature splendide y réserve des émerveillements quotidiens.
    La montagne est verte, elle est couverte d’herbages
    medium_herbages.jpg
    Les herbages désignent les rêves qui poussent et se renouvellent de façon permanente, naturellement.
    Est-ce que cette description me parle ? A quoi me fait-elle penser ?
    Cette image correspond tout à fait à ce qu’est ma vie quotidienne, elle n’est pas toujours facile, mais elle me comble d’émerveillements quand je vois ce dont la nature est capable.
    Cette image décrit tout à fait ma vie actuelle, où je vis consacrée à la vie intérieure et aux rêves qui s’y expriment.

    Je suis seule, assise par terre, au bord d’une route de terre
    Je suis seule dans cette étude. Et là, le rêve me fait m’arrêter au bord de la route, me reposer un instant dans la vie naturelle que je mène, quand je marche sur le chemin de la terre.
    medium_préalpes.jpg

    Je regarde le paysage
    Le rêve me propose de regarder ce qui se passe dans ma vie consacrée aux rêves, de façon à en prendre conscience.
    Pourquoi m’invite-t-il à laisser ainsi se promener mon regard ? Que s’est-il passé la veille qui ait amené le rêve à intervenir pour me faire prendre conscience de quelque chose que je ne vois pas ?
    Le spectacle qui s’offre à mes yeux le révèle sûrement.

    Dans le ciel, j’entends quelqu’un qui chante
    medium_montagne-cantal-.jpg
    A quoi cela me fait-il penser quand je suis consacrée dans l’étude des rêves ? Je ne sais pas.

    C’est un homme jeune, un soldat habillé en vert bouteille
    Un homme jeune, c’est une façon dynamique de s’affirmer dans la vie. Il est capable de se lancer dans des entreprises où il va investir la plus grande partie de son énergie.
    Un soldat, c’est pour moi un homme courageux, qui défend la vie de sa nation, capable de le payer de sa propre vie, comme l'ont fait tous ceux qui ont donné leur vie pour la France dans les deux dernières guerres.
    medium_noGaudry26mai1915_soldat.jpg
    Il porte un uniforme, il fait partie d’un ordre qu’il a choisi, il ne se permet pas n’importe quoi, il suit une certaine discipline.
    Habillé de vert bouteille, c’est la couleur de la forêt, de l’inconscient. Cet homme porte les couleurs de l’inconscient. Ce vert bouteille, c'est aussi la couleur que portent les médecins en salle d'opération. Avec ce détail,le rêve indique que ce soldat qui chante exerce ainsi une activité thérapeutique.
    medium_médecin_vert.jpg
    En analysant toutes ces associations, je me demande : A quoi toute cette description me fait-elle penser à l’intérieur ou à l’extérieur de moi, en ce moment où je vis consacrée aux rêves ?
    Cet homme, c’est moi-même, je sais que je suis un soldat de l’armée des rêves, les rêves me le disent depuis des années. Il y a tant de désordres, d’abus, de violences faites à l’inconscient, nous commettons tant de massacre sur des facettes de nous-mêmes que nous excluons de notre vie. Tous les crimes racistes, tous les génocides du monde extérieur sont commis dans notre monde intérieur, à l’intérieur de nous-mêmes, par nous-mêmes sur nous-mêmes.
    Voilà contre quoi se bat le soldat de l’armée des rêves, l’interprète. Oui, l’interprète est bien un soldat qui défend le monde intérieur propre à chacun, l’inconscient, ignoré, refoulé, nié.

    Ainsi, le rêve me parle de moi, il me demande de prendre conscience de ce que je suis en train de faire.
    Le soldat chante. Il chante du Bach ou du Mozart
    Pour le rêve, quand je m’exprime, c’est un chant qui monte de moi, et je reste confondue de m’entendre dire par les rêves que je chante du Bach ou du Mozart. Oui, c’est vrai, je chante un chant d’église, je chante un chant sacré, quand j’interprète un rêve.
    medium_chant_Michael-Chance.jpg

    On ne l’entend pas beaucoup, mais on l’entend. Il chante pour toute la vallée, et toute la montagne.
    Le rêve souligne le fait que mes paroles ne sont pas beaucoup entendues. Mais cela ne m’empêche pas de chanter.

    Le soldat est assis sur quelque chose, sans doute attaché, suspendu à quelque chose qu’on ne voit pas, qu’on n’entend pas. Il avance ainsi au dessus de la vallée entre les montagnes.
    De quoi le rêve veut-il parler quand il me place dans cette position ?
    medium_RTEmagicC_homme-balancoire-blanc_01.jpg Où est-ce que je me trouve ainsi dans les airs, dans un domaine immatériel, chantant pour toute la montagne et toute la vallée, chantant sans savoir qui peut m’entendre ?
    Mais c’est sur mon blog !
    Mon rêve me parle de mon travail sur mon blog !
    Quelle délicate attention ! Cela me fait monter les larmes aux yeux.
    Je comprends maintenant :
    Hier, en effet, je me posais plusieurs questions :
    Mes interventions sur mon blog servent-elles à quelque chose ?
    Est-ce que tout ce travail dans lequel je me consacre aux rêves est utile?
    Convient-il que je dise que les rêves sont l’expression du divin en chacun comme je viens de montrer dans le chapitre 10, avec le rêve du chat dans le café, et au chapitre 11 avec le rêve de Sylvia ?
    medium_eglise_stpierre.jpg
    Est-ce que je ne vais pas faire fuir ceux qui ne veulent pas entendre parler de divinité dans l’homme ? N’est-ce pas ainsi le meilleur moyen de les détourner des rêves ?
    Est-ce que mon ton est juste ?

    Répondant à toutes mes questions, mes doutes, mes inquiétudes, le rêve est venu me rassurer, me faire savoir ce que, lui, pensait de mon blog :
    C’est très étonnant, ça attire l’attention, c’est beau, ça ne s’impose pas, mais quand on le découvre, on l’entend, et on ne l’oublie pas.
    Et les dernières paroles, que le rêve m’a laissées en me quittant, me remplissent d’une joie douce et sereine.

    medium_paysage-fleur-montagne-couleurs-pesse-709492.2.jpg


    Illustrations
    Rosée par Eric Geinrnaert ; eric.ambre.jaune@hotmaill.fr
    Musique en salle d’opération ; www.medson.net/recherche.html
    Michael Chance interprète la Passion selon St Mathieu de Bach

  • QUESTION POSEE AUX RÊVES : QU'EST-CE QUE LES RÊVES ? CH. 11

    QU’EST-CE-QUE LES REVES ?

    Sylvia a beaucoup de chance. Son amie Mathilde est l’une des interprètes de rêves que j’ai formée et Sylvia en profite pour demander à son amie de lui expliquer ses rêves. Elle a fait ainsi plusieurs expériences qui l’ont laissée intriguée :
    medium_pilule_G.jpg Par exemple, comment Mathilde peut-elle savoir que Sylvia a oublié sa pilule ?
    Mais le rêve qu’elle interprète le sait, lui, et vient immédiatement signaler sa négligence à la rêveuse.


    Est-ce que Mathilde connaît l’avenir, quand en traduisant le rêve elle conseille à son amie de se séparer de son copain Bernard avant qu’il ne la quitte ?
    C’est le rêve qui voit l’avenir : dans son rêve Sylvia a vu une belle blonde dans une piscine, dans une position éloquente :
    medium_prendre_par_derrière.jpg

    elle était en train de se faire prendre par derrière, c’est à dire « enculer » par son ami. Elle s’en allait illico.
    Mathilde a donc prévenue la belle et blonde Sylvia que Bernard allait lui faire un sale coup par derrière, sans doute la laisser tomber pour une autre.

    medium_piscine12.jpg
    Sylvia aurait intérêt à le plaquer lui, avant qu’il ne la plaque, elle.
    Mais Sylvia n’écoute pas ses rêves. Elle est vraiment amoureuse et entend bien rester avec son ami. Deux semaines plus tard, elle subit l’humiliation de constater que Bernard en a préféré une autre dans son lit.

    Que penser encore quand on voit combien les rêves sont bienveillants ?

    medium_reves_sous_la_pluie.jpg

    Sylvia est malheureuse dans son travail et veut donner sa démission. Elle désire un rêve pour la conseiller, mais Mathilde n’est pas là en ce moment pour l’interpréter. Comment faire ?
    Sylvia demande alors un petit rêve simple, court, clair qu’elle puisse comprendre toute seule, et qui lui dise si elle doit annoncer à sa patronne le lendemain qu’elle veut démissionner de son poste.
    Toute la nuit, Sylvia a entendu la chanson disco « Shut up, shut up shut up ! Elle a donc compris qu’elle ne devait rien dire.
    medium_main_bouche.jpg
    Le lendemain, sa patronne lui a annoncé que l’entreprise fermait pour quinze jours ; les employés se trouvaient donc en vacances payées. Sylvia, qui n’était pas dans l’entreprise depuis assez longtemps pour avoir des vacances, a eu ces vacances payées comme les autres. Si elle avait donné sa démission, elle n’aurait pas eu ce cadeau. Elle a donc donné sa démission à son retour de vacances.

    Mais ça alors ! Comment les rêves peuvent-ils savoir ? C’est quand même trop bizarre, c’est trop fort qu’ils sachent comme ça le passé et l’avenir. C’est quand même « chaud » de voir comment les rêves « tapent juste ».
    Sylvia décide alors de poser une question à ses rêves, et le soir elle leur demande :
    - QU'EST-CE QUE LES RÊVES ?

    medium_la_déesse_de_la_nuit.6.jpg

    Rêve
    J’arrive en voiture devant une église. Mathilde est là, qui m’attend devant, en bas des marches. Je descends de voiture. Mathilde vient à moi, me tend la main, et m’emmène dans l’église en me tenant la main.


    Interprétation
    J’arrive en voiture
    medium_voiture.jpg Sylvia dispose d’une voiture, elle a une façon d’avancer dans la vie rapide et confortable. La voiture roule sur des routes toutes faites, la rêveuse avance facilement dans la vie sur des voies déjà toutes tracées, comme tout le monde. Elle ne fait pas partie de ceux qui avancent lentement à pied, en cherchant leur voie, en surmontant les obstacles du chemin individuel.

    J’arrive devant une église
    La jeune femme ne s’intéresse pas particulièrement à la vie spirituelle ; elle a vaguement entendu parler du Christ, de la crucifixion, de la messe et de la communion, du Saint Esprit.
    medium_0268-0063_gotische_kirche_auf_einem_felsen_im_meer.jpg
    L’église, pour elle, c’est un bâtiment qui a été construit pour accueillir le divin, pour permettre à chacun de se recueillir pour pouvoir le rencontrer.
    Mais Sylvia ne va pas à l’église dans la vie extérieure. L’église désigne donc un lieu intérieur.
    Qu’est-ce que ça veut dire par rapport à la question posée : qu’est-ce que les rêves ?
    Les rêves sont son église intérieure dans laquelle elle peut rencontrer la divinité et entrer en communion avec elle.
    Rien que ça !
    Réponse immédiate, directe, claire, simple.

    Mathilde m'attend en bas des marches
    Celle qui l’attend devant son église intérieure, c’est l’interprète de rêves.
    medium_Eglise_marches.jpg
    Je descends de voiture
    Pour pouvoir rejoindre celle qui l’attend, Sylvia doit cependant renoncer à avancer selon des
    voies toutes faites, elle doit « descendre », se montrer plus humble, pour pouvoir marcher par elle-même, jusqu’à l’interprète de rêves. C'est dans cette attitude d'humilité qu'elle pourra alors "monter" les marches.

    Mathilde vient à moi, me tend la main
    Le rêve insiste, il présente à la jeune femme son interprète de rêve qui lui offre son activité, son aide. Il souligne que c’est avec elle, grâce à elle que Sylvia pourra entrer dans la voie des rêves.

    Elle m’emmène dans l’église en me tenant la main
    Mathilde, l’interprète, conduit alors la jeune femme dans son église intérieure, dans ses rêves, à la rencontre de la divinité qui y réside.

    Ainsi,Sylvia avait posé la question d’incubation : Qu’est-ce que les rêves ?
    Son rêve lui répond :
    Les rêves sont l’église intérieure où s’accomplit la rencontre sacrée entre l’humain et le divin. Voilà pourquoi les rêves savent tout, voilà pourquoi ils sont si sages et clairvoyants.
    medium_macao_eglise.jpg

    Conclusion
    Il y aurait, peut être, sans doute, de quoi être surpris !
    Vraiment ?
    Et qu’ont dit toutes les sociétés qui nous ont précédés sur les chemins de la terre ? N’ont-elles pas toutes, quelles qu’elles soient, déclaré que le rêve est le canal naturel par lequel l’âme humaine rencontre le divin ?
    medium_friedrich_cathedralpng.png

    On retrouve partout l’affirmation générale que le rêve donne accès à un autre niveau de conscience qui dépasse le conscient et procure des connaissances auxquelles le conscient seul n’a pas accès. Nous appelons aujourd’hui cet autre niveau de conscience du nom scientifique de l’inconscient. C’est une question de vocabulaire, certes, mais il faut savoir ce que chacun comprend avec ce mot. Les autres cultures que la nôtre pensent que l’inconscient, cet autre niveau de conscience, auquel le rêve donne accès, est celui des forces divines. C’est le nom qu’elles lui donnent.
    Je vous ai montré que dans l’Antiquité, pour tous, qu’ils soient égyptiens, grecs, romains, juifs ou africains, c’était le divin qui parlait dans les rêves, qu’on l’appelle Dieu ou Esculape.
    Et je ne vous ai pas parlé des Indiens d’Amérique et d’autres encore de par le monde.
    L’inconscient est pour eux l’expression de la dimension divine.
    Le rêve Sylvia dit la même chose : le rêve est le moment de la rencontre avec une force intérieure supra humaine, une sagesse qui dépasse les limites de l’entendement.
    medium__schinkel_flute_enchantée_autel.4.jpg

    Que peut dire la raison ?
    La raison scientifique honnête, appuyée sur l’expérience, pourrait-elle en venir à reconnaître qu’elle se trouve avec les rêves en présence d’une dimension, dont elle ne connaît pas les lois et qui s’étend au delà de ses compétences ?
    Pourrait-elle accepter que ses moyens rationnels aient atteint leurs limites en regard de l’inconscient,? Alors, en toute logique, en toute rigueur, elle déclarerait qu’elle ne peut rien en dire, sinon qu’elle se trouve là devant une dimension hyper-rationnelle.


    Tableaux dans l’ordre de présentation :
    « Rêves « extrait du film « Soleil sous la pluie » de Arira Kurosawa
    « La reine de la nuit », décor par Friedrich Schinkel pour l’opéra de Mozart « La Flûte enchantée (1781-1841)
    "La cathédrale" de Friedrich Schinkel (1781-1841)
    « La cathédrale » de Caspar David Friedrich (1774-1840)
    « Décor » pour l’opéra de la Flûte enchantée de Mozart, par Friedrich Schinkel

  • QUAND L'INCONSCIENT REFUSE L'INCUBATION Ch 10

    L’inconscient répond-il obligatoirement ?


    Nous avons vu avec le dernier rêve que l’inconscient n’aime pas qu’on lui pose des questions à répétition. Il accepte de fournir les informations demandées, certes, mais il ne donnera pas plus que ce qu’il juge nécessaire. Et l’inconscient ne partage pas toujours le même point de vue sur ce qu’il nous est nécessaire ou non.

    Voici aujourd’hui un autre rêve, plus dur que le précédent, parce que le rêveur ici a pour but d’exploiter l’inconscient à son profit. Le rêveur, Sébastien, se fait beaucoup de soucis : sa femme en effet est malade et risque de ne plus pouvoir travailler. Il veut donc savoir si sa femme va toucher une pension maladie et pose le soir la question à son rêve.

    Rêve : le chat souverain
    J’entre dans un café. Il y a un chat noir au milieu du passage. Je lève ma jambe par dessus pour pouvoir passer. Le chat lève la tête,
    medium_1chat.jpg

    me foudroie du regard, … et je reste immobilisé, je ne peux pas passer ma jambe, je ne peux pas entrer dans le café.

    Interprétation

    Le café
    medium_tapas-cafe.jpg
    C’est l’endroit où l’on peut consommer une boisson noire, tonique, qui réveille. Le noir, c’est quand on n'y voit rien, n’y comprend rien. Le grain du caféier, c’est le fruit qu’est le rêve, naturel et noir. Il faut tout l’art du torréfacteur-interprète pour transformer ce grain et en tirer un breuvage universellement apprécié : ce petit noir qui réveille, c’est le rêve interprété.
    medium_expresso.jpg

    Dans ce rêve, comme souvent, le café représente le moment où l’on prend contact avec l’inconscient, grâce à l'interprète de rêves, dont l'art et le travail donnent accès à l’interprétation.
    Pour notre rêveur, par rapport à la question posée, le cadre du café représente plus précisément encore le procédé de incubation, vers lequel Sébastien se tourne pour obtenir un petit noir tonique, un rêve qui lui donne l’information souhaitée que je lui délivrerai par mon interprétation.

    Le chat noir dans le passage
    Cet animal est domestique, certes, mais il reste aussi sauvage. Il vit dans l’entourage de la maison, on ne pourra cependant jamais le dresser. Il se montre d’une farouche indépendance. Il a la particularité de voir dans le noir, dans la nuit.
    Sa couleur noire, comme le café, exprime son lien avec l’inconscient.

    medium_ChatNoirCouche.jpg
    Qu’est-ce donc ? Ce chat noir est la façon dont l’inconscient se présente au rêveur. Quand Sébastien entre dans le café pour obtenir un rêve et son interprétation, pour savoir si sa femme va avoir droit à une pension, il rencontre d’abord le chat, l’inconscient, celui qui voit dans la nuit, et qu’on ne pourra jamais dresser.
    Ce chat se tient au milieu du passage, comme s’il était le maître du lieu, comme si aussi, il en défendait l’entrée.

    Je lève ma jambe pour pouvoir passer par dessus.
    Notre homme veut avancer. Il ne tient pas compte du chat, il pourrait le saluer :
    - Tiens, bonjour le chat !
    Il pourrait se baisser vers lui et lui faire un gros câlin.
    - Oh que t’es beau ! Tu veux bien me laisser passer ?
    Mais non, il l’ignore et veut passer par dessus. Il veut poursuivre son objectif, sans tenir compte du chat. Il veut avoir son rêve et son information, s’en tenir compte de l’inconscient.

    Le chat lève la tête et me foudroie du regard
    medium_chat_noir_1_Martin_Durigneux_regard_furieux.jpg
    Le chat – inconscient s’indigne de ce manque de considération à son égard. Sa colère s’exprime dans son regard foudroyant.medium_Zeus_écair.jpg

    Ses yeux jettent des éclairs.
    L’éclair, c’est l’attribut de Zeus, le roi des dieux, c’est aussi celui de Jahvé, le dieu des juifs, la foudre est l’attribut de la divinité en colère. C’est comme si le chat disait : Qu’est-ce que c’est que ce mufle qui prétend me passer par dessus, qui se conduit comme si je n’existais pas ? Voilà un type sans aucune éducation.

    Je ne peux pas passer.
    La colère du chat paralyse le rêveur. Il ne pourra pas entrer dans le café : le processus de l’incubation ne donnera rien, il n’aura pas le rêve qu’il cherche, il n’obtiendra pas l’information qu’il souhaite.

    Conclusion
    Ce petit rêve est riche d’enseignement. Il met en évidence un fait constant dans notre société actuelle : le manque de culture, le manque d’éducation au sujet de l’inconscient, du monde intérieur. Tous les rituels d’approche de cette dimension ont été négligés, oubliés. Nous nous comportons comme des rustres et nous croyons les maîtres du lieu. L’inconscient, lui, nous trouve fort mal élevés. La colère du chat le montre avec une vigoureuse éloquence.
    medium_black-cat_yeux.jpg

    L’analyse de ce petit rêve nous amène alors à constater que l’inconscient se manifeste comme une réalité autonome, qui n'est pas en notre pouvoir.
    C'est une fonction indépendante, maîtresse et souveraine. medium_bastet_2.jpg
    L’inconscient veut bien coopérer, aider, mais c'est une grande illusion que de chercher à l’exploiter et l'asservir. Il livrera avec le rêve des images tant qu'il le jugera nécessaire. Il ne servira jamais l'ego profiteur; il ne se laissera jamais manipuler.

    Plus encore, et la dernière image, sous une forme apparemment anodine, le montre de façon inquiétante : l’inconscient paralyse celui qui prétend l’exploiter pour satisfaire à des fins matérielles personnelles.
    medium_chatsiegyptien.gif

    Commentaire
    Vous avez constaté que l’image du chat dans le rêve de Sébastien n’a pas du tout la même signification que dans le rêve d’Irina. Le sens de l’image varie selon les rêveurs et les circonstances. Dans le rêve d’Irina, le chat désignait un homme dans le monde extérieur.

    Ici, dans le rêve de Sébastien, le chat apparait avec le même dynamisme mystérieux, indépendant, souverain, tel que les Egyptiens le voyaient et l’adoraient dans cet animal, en le repréentnat plus précisément sous la forme de la déesse chatte Bastet. C’est ainsi qu’ils figuraient concrètement les dynamismes inconscients, qui étaient pour eux une manifestation des forces divines.
    Même si cela reste implicite, les pouvoirs du chat ont ici, dans le rêve d’aujourd’hui, quelque chose de plus fort que l’humain, qui fait penser à une qualité divine.
    Vous pouvez ainsi constater dans un rêve moderne la permanence de perceptions, d’images et de conceptions qu’on a retrouvées dans des vestiges dont certains peuvent remonter jusqu’à cinq mille ans.

    medium_Bastet_chatte.jpg

  • QUE PENSE L'INCONSCIENT DE L'INCUBATION ? Ch 9

    QUE PENSE L'INCONSCIENT DE L'INCUBATION ?

    Voilà une question aux allures provocantes !
    Comment savoir ce que pense l’inconscient ? Bien sûr, c’est en regardant les rêves, plusieurs rêves venant de plusieurs personnes. Il s’agit là d’une véritable recherche en anthropologie de l’imaginaire, à laquelle je me suis livrée depuis de longues années. Je vais donc vous exposer ce que j’ai appris.
    Cependant, avant de tenter d’étudier comment l’inconscient réagit face à l’incubation, ne serait-il pas bienvenu de regarder comment le conscient, lui, réagit ? Que fait-on en général, quand on prend connaissance de ce processus de l’incubation, naturel et si bienveillant. ?
    Eh bien, tout dépend de la mentalité ! Au début, on essaie, et avec surprise on se réjouit que ça marche .
    On peut ainsi se mettre à poser avidement plusieurs questions en même temps, pour recevoir les réponses dans la même nuit.
    medium_questions.gif

    Et il faut tout le dévouement et l’intelligence de l’interprète de rêves, pour démêler les multiples images les unes des autres et discerner quelle scénario répond à quelle question.. On comprend alors qu’on a intérêt à se limiter à une seule question par nuit.

    medium_une_seule_question.png

    Souvent on se met à poser de multiples questions aux rêves, nuit après nuit. Et puis cela devient systématique et on demande par exemple :
    - est-ce que je dois vendre ma maison et aller ailleurs ?
    - pour quelle ville dois-je demander ma mutation ?
    - la transaction que j’envisage est-elle avantageuse ?
    - qu’est-ce que je dois faire pour que mon fils s’entende avec mon ami ?
    Toutes les questions sont possibles.
    Voilà la position du conscient. Mais s’il arrive que cette pratique devienne du harcèlement, si on s’imagine que le rêve est une machine à voir l’avenir, on fait fausse route, et l’inconscient répond par un rêve qui ne manque pas de le signaler.

    Moi aussi j'ai eu cette faiblesse quand j'ai commencé à interpréter mes rêves. Après une incubation, j’avais reçu un rêve que j’avais interprété. Mais je doutais de mon interprétation et désirant savoir si elle était juste ou non, je demandai un rêve qui me le dise ; j’interprétai le rêve venu le lendemain, mais doutant de nouveau de l’interprétation que je venais de faire, je demandai encore un rêve.

    medium_tout_content.jpg


    Voici comment l’inconscient a réagi devant mes incubations répétées : je reçus le rêve suivant :



    Rêve : Trois paires de draps
    Je suis chez une vieille amie qui me reçoit. Je dors dans une chambre où il y a trois lits.
    medium_3_lits_2.3.jpg
    Je suis très ennuyée parce qu'une nuit j'ai dormi dans un lit, la nuit suivante dans un autre, et la troisième nuit dans le troisième lit. J'ai déjà sali deux paires de draps, j'en suis à la troisième.
    Je me sens alors remplie de confusion devant tant de désinvolture de ma part. Je ne suis vraiment pas correcte, je n'ai eu aucun égard pour la maîtresse de maison à qui je donne triple travail.

    medium_laver_les_draps.2.jpg
    Je suis consternée d'avoir abusé ainsi de la gentillesse de ma vieille amie. J'ai été négligente, j'aurais pu faire attention.
    Je me suis réveillée absolument désolée et me confondant en excuses auprès de cette vieille amie, me demandant comment j'avais pu en prendre ainsi à mon aise.


    Interprétation
    Les draps
    Ils enveloppent le dormeur et lui assurent un sommeil confortable. Ce sont les rêves.

    Les 3 lits
    Le lit peut représenter dans les rêves l’endroit où l’on fait l’amour, mais pour moi, à ce moment là, par rapport à la question posée, le lit est l’endroit où je dors, le cadre dans lequel je m’abandonne à l’inconscient.
    medium_lit_3.2.jpg
    Les trois lits représentent les trois nuits successives où j’ai posé trois fois une question, alors que j’avais déjà la réponse dans les draps du premier lit, dans le rêve de la première nuit.

    Mon amie, la vieille dame
    Qui est la vieille dame, remplie d’expérience, qui me fournit les rêves ? La vielle dame est souvent une image de l’inconscient. Ici, il me remet gentiment et fermement à ma place en me faisant ressentir combien mes incubations répétées sont un manque de considération à son égard. Il m'avait déjà fourni les draps dans le premier lit, le rêve de la première nuit, qui me donnait la réponse dont j'avais besoin.
    C'est un manque d’éducation que de lui donner du travail supplémentaire, en changeant encore de lit, en salissant encore deux autres paires de draps.

    medium_laver.jpg
    J'ai alors compris que je reçois dans les rêves les indications nécessaires et toute ma liberté réside dans le fait de savoir les employer. Mon rêve me disait : "Débrouille-toi, tu as déjà reçu plus que ton dû, tu ne recevras rien d'autre, pas d'indication supplémentaire. Contente-toi de ce que tu as, tu as trop demandé. »
    Le rêve que je reçus alors était ferme. Il me remettait en place parce que j’avais manqué d’égard envers lui en me montant exigeante de façon indue.

    medium_ennuyé.png
    Au réveil, je me sentais tellement confuse, que je me suis bien juré de ne plus recommencer.

    Nous verrons la prochaine fois comment l’inconscient, réagissant avec sévérité, peut envoyer le rêveur « ballader » et refuser de répondre.