Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

inconscient

  • LE RÊVE MEDECIN, CH. 4

    SŒUR EMMANUELLE SE MASTURBAIT

    soeuremmanuelle.jpg

    Sœur Emmanuelle a décidé de faire publier après sa mort son livre « Confessions d’une religieuse ». Elle y raconte qu’elle se masturbait. Les médias se sont emparées de ce récit pour en faire une nouvelle à sensation. 

    confessions d'unereligieuse.jpg
     Le matin du 29 octobre 2008, j’ai lu sur Internet que 4193 articles ont déjà été écrits à ce sujet. Les réactions contradictoires se multiplient. Les uns approuvent chaleureusement, les autres réprouvent froidement. prêtre pur.jpg

     

    Oui, la masturbation, et surtout la masturbation féminine est un sujet encore tabou.
       
     

    luxure.jpg

     

     

    Regardons d’abord l’origine du mot : il est composé à partir de « manus » : main et de stupratio : action de souiller. Il apparaît dans la langue française en 1580, utilisé par l’écrivain Montaigne. Cependant cette activité n’a pas attendu le XVIème siècle pour être pratiquée. Elle est vielle comme l’être humain. Il s’impose d’évoquer rapidement dans l’antiquité grecque l’école des philosophes cyniques, 500 ans avant J. C. dont le plus célèbre représentant était Diogène, qui fut considéré comme un grand sage.

    _diogene-de-sinope_H211054_L.jpg
    Ces philosophes préconisaient un retour total à la nature, dénonçaient les conventions et refusaient de se soumettre aux interdits qui relèvent de l’arbitraire social. Pour un Cynique, le plaisir que procure la sexualité est un plaisir naturel, instinctif, qui ne diffère en rien de celui que connaissent les animaux.

     

    On raconte qu’au deuxième siècle après J.C, le médecin philosophe Galien, le plus grand médecin grec avec Hippocrate, disait préférer la masturbation à l’union avec une courtisane.

    galien.jpg

    Il justifiait sa position en expliquant que l’obligation d’une partenaire sexuelle, met l’individu dans la dépendance et par conséquent restreint son autonomie et sa liberté.
     

    La masturbation n’a été condamnée qu’assez récemment dans l’histoire de l’Occident. Le choix du verbe souiller indique bien cette notion de saleté, d’impureté, de péché.
    Pourquoi ? Mon propos n’est pas de vous faire l’historique de cette création du plaisir, pour pouvoir répondre à cette question.
    Je soulignerai avant tout le nombre de ceux, qui quand-même s’élèvent contre la condamnation de la masturbation et j’aime bien ce propos de Woody Allen :
    « Ne te moque pas de la masturbation. C’est faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime. »

    Dans notre société actuelle, on ne tient compte que du point de vue conscient. On réfléchit, on pense, on analyse selon des normes imposées par des modes, des médias ou la tradition.
    Et que fait-on du point de vue de l’inconscient ? On rêve la moitié de sa vie, et l’on ne tient pas compte de ce côté de l’être ? C’est comme si une partie du monde prétendait dominer, gouverner l’autre, en ignorant son existence. Et c’est bien ce qui se passe, le conscient  ignore l’inconscient ou prétend le dominer.

     eclipse de soleil.jpgQue fait-on de la vie intérieure, la vie des émotions, sensations, ressentis, intuitions ? Que fait-on de la vie instinctive ? Cependant c’est bien là ce dont le rêve s’occupe, de façon à garder l’équilibre entre le conscient et l’inconscient.

     Le but de mon blog, c’est de vous présenter le point de vue de l’inconscient. Et puisqu’ aujourd’hui le sujet du plaisir individuel est à l’honneur, il serait bienvenu de savoir si rêve parle de la masturbation ? Et de quelle façon ?
    C’est ce que nous allons voir aujourd’hui. Le rêve que je vous présente maintenant est extrait de mon livre "Amour et Sexe dans vos Rêves", aux éditions Trajectoire.

     livre_amour et sexe dans vos rêves.jpg

     

     

     

    Myriam a atteint la cinquantaine. Elle mène une vie professionnelle dans un milieu difficile, et une vie conjugale très problématique, parfois insupportable : son mari, ravagé par l’alcoolisme, a été mis en incapacité de travail. Elle se sent démunie et bien seule.
     

    solitude_autumne.jpg

     Elle reçoit un rêve qui la surprend et qu’elle voudrait bien comprendre. Elle me demande de le lui expliquer. Le voici :

     Rêve : La tartelette aux abricots

    Je me trouvais à une table, avec une fille qui m’agaçait profondément. Sur la table il y avait une tartelette aux abricots sous cellophane.
     Je n’étais pas contente, car la fille se servait en ayant découpé un petit bout de cellophane et en en prenant par en dessous.
    Je lui disais d’enlever le papier, de me découper un morceau et d’en offrir aux autres.

    tarte aux abricots.jpg

    Elle me répondait que c’était pour nous. Elle trouvait qu’il n’y avait pas besoin de partager avec d’autres puisque les autres d’ailleurs ne nous en offraient pas non plus.
    En se servant, elle a fait tomber des abricots par terre. Je m’attendais à ce qu’elle les ramasse. Eh bien non ! Elle les laisse par terre et ça m’a mise très en colère, car la tarte se trouve dégarnie et c’est une part que, moi, j’avais envie de manger.

     Interprétation

    Une fille qui m’agaçait profondément
    Pour la rêveuse, la fille du rêve a environ une trentaine d’années ; Myriam l’appelle une « fille »  parce qu’elle vit seule et indépendante. Cette fille désigne donc Myriam qui, malgré son apparente vie de couple, se trouve dans une profonde et douloureuse solitude. Fleur des champs.jpg

    Sur la table, il y avait une tartelette aux abricots
    Voilà une promesse de plaisir avec des fruits dorés, juteux, fondants, qui évoquent, pour Myriam, l’été, les vacances, la détente, le bonheur de vivre.
    Qu’est-ce donc que ces promesses de plaisir, quand elle se trouve avec une facette d’elle-même qui vit seule ?
    La rêveuse, très gênée, me répond que ce sont les douceurs de la masturbation.

    La fille avait découpé un petit bout de cellophane et se servait par en dessous.
    Je cherche les associations au sujet de la cellophane qui protège la tartelette. Qu’est-ce qui protège la tartelette ? Qu’est-ce qui se trouve par-dessus des caresses voluptueuses ?

     Mon-petit-doigt-m-a-dit_image_main_item.jpgEt que pensez-vous, ami lecteur, de ma situation d’interprète, quand je dois traduire cette image à la rêveuse ?  Eh bien ! Je fais mon travail courageusement, honnêtement : j’explique à Myriam que quand elle se sent le besoin de se masturber, elle n’ose pas s’accorder franchement du plaisir. Elle y va par en dessous. Au lieu de poser directement, ouvertement sa main en contact avec son corps, elle la glisse sous son slip. Elle n’ose pas se déshabiller, se mettre à l’aise pour prendre pleinement possession de son sexe et de tous ses trésors de jouissance.

    Myriam reconnaît avec une surprise mêlée d’embarras, l’exactitude de cette description. Elle me dit qu’elle me « trouve quand même un peu « gonflée » d’oser dire des trucs pareils. » Cependant, comme elle ne peut en nier l’exactitude, elle l’accepte de bonne grâce.

    La fille m’agaçait, je n’étais pas contente 
    Cette attitude gênée, coincée, manque de naturel et de droiture envers soi-même, et irrite la rêveuse.

     Je lui dis d’enlever le papier
    Myriam pense qu’il vaudrait mieux être authentique, se consacrer sans fausse retenue à sa sexualité, en prenant son temps, en s’offrant à elle même.  LaPerlaBlackLabel.jpg

    Je lui dis d’en offrir aux autres
    Ce serait agréable aussi d’avoir un partenaire avec qui partager cette délicieuse jouissance. draps poetmuse_ima.jpg

     

    Myriam aimerait faire l’amour avec son mari, elle ne voudrait pas rester seule dans ce moment de célébration du corps, elle voudrait lui donner aussi du plaisir à lui. Elle souffre de sa solitude. Pour elle, le véritable amour, c’est à deux. Cette idée la désole quand elle désire se faire l’amour à elle-même. 

     

    déception.jpg

     

    La fille me répondait que la tartelette était pour nous. Il n’y avait pas besoin de partager avec d’autres, puisque les autres d’ailleurs ne nous en offraient pas non plus.
    La fille, qui vit seule et indépendante, proteste et déclare un autre point de vue. Le plaisir peut être consommé sans partenaire. Et elle justifie cette affirmation en expliquant que les autres, eux, n’offrent rien. En effet, notre rêveuse délaissée, ne reçoit plus d’offre amoureuse de son mari.
    Donc, selon le rêve, puisque Myriam ne reçoit rien de son mari, rien ne l’oblige à offrir lui quelque chose.  la perla.jpg

     En se servant, la fille a fait tomber des abricots par terre. Je m’attendais à ce qu’elle les ramasse. Eh bien non ! Elle les laisse par terre et ça me met très en colère, car la tarte se trouve dégarnie et c’est une part que, moi, j’avais envie de manger.
    La fin du rêve montre que la rêveuse se caresse mal : quand elle a mis le doigt sur le point sensible, au lieu d’exercer le mouvement, la pression convenable, pff ! elle s’arrête juste quand monte le crescendo du plaisir, elle ne poursuit pas sa caresse, elle laisse tomber, et pire, elle ne ramasse pas les abricots, elle n’y revient pas. Elle ne prend même pas le soin de stimuler le clitoris pour se conduire jusqu’à l’orgasme. Cette rupture fait retomber l’excitation et tout est perdu, bâclé, gâché !

    Bref, elle néglige, méprise, gaspille le plaisir qui lui revient et dont elle a besoin. Le rêve lui montre combien c’est irritant. Elle fait d’elle-même une femme frustrée, déçue, elle n’a pas atteint la détente que procure l’orgasme. Elle est en colère contre elle-même, et sur les nerfs. Elle devient nerveuse, tendue, irritable, insatisfaite.
    A qui la faute ?

    Myriam, en écoutant l’interprétation de son rêve a éclaté de rire, un rire joyeux, tonique, libéré. Son rire m’a fait plaisir et est venu me récompenser de mon interprétation que j’avais menée dans des conditions fort délicates.

     lingerie25.jpgVoilà donc un rêve qui conseille à la rêveuse d’assumer sa sexualité féminine. Cela ne veut pas dire se passer d’homme, mais savoir rester équilibrée, puisque l’homme est absent. L’orgasme ne passe pas obligatoirement et forcément par l’activité érotique masculine.
    Les rêves traduits par leur interprète vous disent ce que peu osent vous dire. Leurs images prosaïques vous donnent des explications détaillées et adéquates. Ils prennent soin de vous, connaissent vos besoins, vos difficultés, vos soucis et vos peines, ils savent comment vous aider. Ce sont eux les grands thérapeutes.

    Un médecin aujourd’hui, ose parler comme les rêves et leur interprète,  c’est le Dr Leleu, qui explique les bienfaits du plaisir, en particulier du plaisir clitoridien, il souligne :

    Les hautes vertus du plaisir de la caresse clitoridienne

    "Le plaisir que procure la caresse clitoridienne console les chagrins. Les femmes le savent bien qui recourent à cette caresse, quand un coup de cafard les atteint. Le plaisir apaise les tensions, l’énervement, le stress. C’est un excellent sédatif et un excellent somnifère. Il confère la bonne humeur. Il stimule l’énergie vitale et la créativité.

    MidsummerEve edward rober hugues 1815 1914.jpg

     

    Les effets favorables sont à mettre au bénéfice des neurohormones, en particulier des endomorphines, qu’élaborent les centres cérébraux du plaisir : manger du chocolat… écouter de la « belle » musique, s’éclater dans un art ou dans un sport, prier avec transport et… faire l’amour ou se caresser.  Dans tous ces actes, la quantité d’endorphines du sang augmente. Dans le plaisir sexuel, non seulement elle croît mais, au moment de l’orgasme, elle atteint des pics inégalés par aucun autre plaisir. Quand vous vous rappellerez les vertus des endorphines, - véritable panacée - , vous aurez compris pourquoi la stimulation du clitoris vous fait tant de bien : ces substances sont antidouleur, antitristesse, anti-angoisse, antistress, euphorisantes et psychostimulantes." (1)

    la caresse de vénus.jpg

    1) La caresse de Vénus, p. 58, Dr Gérard Leleu, éditions LEDUC.S

    Serait-ce là le secret du dynamisme de Sœur Emmanuelle ?
    Pour quelle raison devrait-on se priver de ce fortifiant naturel ?

    Le rêve de Myriam est clair et éloquent. Il lui montre qu’elle a besoin de ce plaisir et qu’elle doit accepter de vivre seule sa sexualité, puisqu’il n’y a plus d’échanges avec son mari malade.
     

    Le rêve est bien le médecin bienveillant qui s’occupe de votre santé et vous donne des conseils individuels, qui s’avèrent être les plus pertinents et les plus sages.

    Je reviendrai bientôt vous raconter d’autres rêves à ce même sujet qui viendront chacun apporter un avis nuancé et personnel.

    fee106.jpg

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes, dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.
    - Les photos de femmes proviennent de la publicité pour la Lingerie La Perla.

    - Midsummer Eve de Sir Edward Robert Hugues

  • LE RÊVE PREMONITOIRE 1 : "ET LE RÊVE SERA RECONNU"

    QU’EST-CE QU’UN RÊVE PREMONITOIRE ?

    Un peu d’étymologie
    L’adjectif prémonitoire trouve son origine dans le verbe latin : monere qui signifie avertir. S’y ajoute le préfixe pré : avant ; prémonitoire signifie donc avertir avant, ou en avance, à l’avance.
    Le nom prémonition désigne, selon le dictionnaire Robert, un avertissement inexplicable, une pensée, un sentiment d’origine mystérieuse, qui s’impose à la conscience et lui fait connaître un événement à l’avance.

    5d7ece620336fdc74eb09d55c4c77ccb.jpg

    En plus de la pensée ou du sentiment, je rajouterai, de façon indispensable, le rêve.
    En effet, je considère pour ma part qu’il y a des éléments prémonitoires dans tous les rêves, des images qui préviennent le rêveur, lui annoncent des événements heureux ou malheureux, et le préparent à accueillir, à affronter l’avenir.
    485dd0209f332f442b5b9fc711e4ab3e.jpg
    Le rêve prémonitoire peut désigner un événement dans le futur proche, le jour même, ou dans les jours qui viennent ; il peut tout aussi bien dévoiler un avenir plus lointain, révéler ce qui se passera dans quelques mois, dans un an, deux ans et voire même plus, dans dix ou vingt ans.

    Voyons en premier un rêve qui, comme c’est souvent le cas, avertit à l’avance d’un danger. Ici, le rêve est un avertissement qui concerne immédiatement la rêveuse, pour les jours qui viennent.
    Le récit de ce rêve se trouve dans le journal « Esprit Femme » n° 21, du mois de mars 07, dans des pages où les lectrices sont invitées à raconter « la chose la plus étrange qui leur soit arrivée ».
    Françoise raconte :
    Rêve
    « Un soir, je rentre d’un contrôle de routine chez ma gynécologue. Tout va bien.
    cfdb2a1fff4aaab3a6ddd64b9f23d6bc.jpg
    Trois jours après, je pars en vacances.
    Dans la nuit, je me réveille en sueur. Je viens de rêver que j’ai un cancer dans le sein gauche, à un endroit très précis !
    Impossible de me rendormir.
    Le lendemain dès 9 heures, je demande un rendez-vous immédiat pour une mammographie.
    4457c5199693d2063a11e8432cc01c6b.jpg

    Verdict : cancer du sein, indétectable à la palpation.
    3 jours après j’étais opérée.
    Ce rêve m’a sauvé la vie. »

    Ce rêve se passe d’interprétation.



    Des rêves avertissements, nous en recevons en tous genres toutes les nuits.
    812238b980e66ce24fbdbb00978daade.png

    Ils sont souvent aussi clairs que le rêve de Françoise. J’y reviendrai.

    Voici maintenant un rêve qui concerne un avenir très lointain.
    Ce rêve a été reçu en 1992 par Marguerite, une rêveuse qui travaillait avec moi et envisageait d’apprendre à interpréter les rêves.

    Rêve
    « Dans mon rêve, je faisais partie d’un groupe qui se rendait à une conférence sur la santé.
    Nous marchions à pied, j’étais à l’arrière et je traînais la jambe.
    Je me retrouve ensuite à la conférence.
    82ec1f2c8d1b642866338859e7f489da.jpg
    Le sujet est : « comment soigner les maladies de la société moderne et en particulier le sida ».
    J’écoute les interventions des différents conférenciers et tout d’un coup une voix s’élève et dit :
    « - Dans un avenir assez proche, - et je sais, dans mon rêve, qu’il s’agit d’une période de vingt à trente ans, - dans un avenir assez proche, dit la voix, le rêve sera une très bonne thérapie pour soigner les maladies de la société moderne.
    La voix prend une pause et ajoute :
    - Il sera même une excellente thérapie.
    Et là, la voix proclame avec force :
    - Et il sera reconnu ! »


    Interprétation
    Je faisais partie d’un groupe qui se rendait à une conférence sur la santé. Nous marchions à pied.
    Le rêve invite la rêveuse à s’intéresser aux recherches qui ont lieu sur la santé dans son monde intérieur , au niveau de l’inconscient, comme dans le monde extérieur du conscient.
    6b98d50c4d5758f87cd14ae1db9073c8.jpg

    J’étais à l’arrière et je traînais la jambe
    L’image souligne que la rêveuse ne fait pas preuve d’enthousiasme. Elle manifeste des résistances très nettes au sujet des rêves. Son attitude est en fait très ambigüe :
    Elle fait, certes, preuve, d’un côté, d’ouverture d’esprit à l’égard du monde intérieur en participant à mes ateliers, mais de l’autre elle se montre très hésitante, voire récalcitrante. Elle n’avance pas, elle traîne dans ce travail de transformation intérieure. elle n'accepte guère que ses rêves aient un sens et puissent la guider dans sa vie

    Le sujet de la conférence est : comment soigner les maladies de la société modernes et en particulier le sida.
    Pourquoi est-il question plus particulièrement du sida ? La maladie du sida aurait-elle une signification symbolique ?
    Le sida symbolique est une maladie de l’âme. La contamination du sida a lieu quand on fait l’amour avec un inconnu sans se protéger.
    3f915f593a3c660a9ff8e0021e7bb140.jpg

    Au niveau symbolique, cela signifie qu’on épouse sans méfiance, sans discernement des points de vue inconnus, on prend plaisir à adopter des opinions extérieures passagères, des façons de se comporter qui plaisent sur le moment, mais dont on n’a pas vérifié si elles étaient saines. Notre monde est intoxiqué de toutes sortes de modes, d’idées, de théories psychologiques qui prétendent connaître l’être humain mais qui n’ont aucun contact réel avec l’âme, puisqu’elles n’en connaissent ni n’en comprennent le langage, qui est le rêve. Ces courants imposent des façons de vivre qui détournent de la voix intérieure personnelle, on n’écoute plus ses réactions instinctives, ses ressentis et on se laisse influencer, on ne sait plus ce qui convient ou non. On devient le jouet de ces modes et de ces normes illusoires, on vit dans la dispersion et les conflits, sources d’angoisse. On perd son autonomie, on perd ses capacités à se défendre, on ne reste plus soi-même, on attrape le sida.
    Cette image, qui s’adresse à Marguerite, l’invite implicitement à se demander si elle ne subirait pas des influences extérieures qui lui feraient douter des rêves et de sa voix intérieure.

    J’écoute les différents conférenciers et tout d’un coup, une voix s’élève et dit :
    ebaad6d9e1bd4a9857e13a5e450a22bc.jpg
    - Dans un avenir assez proche, - et je sais, dans mon rêve, qu’il s’agit d’une période de vingt à trente ans-
    Marguerite a reçu ce rêve en 1992.. La rêveuse sait dans son rêve que l’avenir assez proche désigne une époque d’ici vingt à trente ans, c’est à dire d’ici 2012, 2022. Nous sommes aujourd’hui quinze ans plus tard, en 2007. Le rêve annonce donc des faits qui commenceront à se réaliser d’ici cinq ans. C’est bientôt.

    Et voici ce que le rêve prédit :
    - Dans un avenir assez proche, dit la voix, le rêve sera une très bonne thérapie pour soigner les maladies de la société moderne
    Depuis de nombreuses années, notre société assiste à la multiplication de thérapies de toutes sortes.
    fda67f02fd391a4b43b28b21f4b00d2a.jpg f3bc3d5489cc1fc01434fa1e24b98acc.jpg e312a527a6aac78129a62a42c4a369f2.jpg c3c4db14c071e2386ab735e573ac183b.jpg



    « Elles poussent, a dit un jour un rêve, comme des champignons à la dernière pluie ».


    Cette multitude de thérapies différentes et variées tentent de porter secours au désarroi ambiant, ce qui est bien la preuve que l’âme est malade, l’âme actuelle est en grande souffrance.

    754d3e115252d6289d0ce96872c7c995.jpg


    Mais bientôt on comprendra que le rêve, à côté de toutes les thérapies régnantes, a lui aussi une valeur thérapeutique, qu’il est une très bonne thérapie. Il retrouvera alors la dimension et la place qu’il a toujours eue toujours et partout dans toutes les civilisations, sauf la nôtre. C’est pourquoi notre société est malade.

    La voix prend une pause et ajoute :
    - Il sera même une excellente thérapie.
    Et là, la voix proclame avec force :

    ET IL SERA RECONNU.

    Ce rêve vient ainsi dévoiler la perspective de l’avenir, à long terme, sur vingt, trente ans.
    Marguerite a reçu ce grand rêve prémonitoire pour l’encourager à persévérer dans sa recherche, sans vouloir des bénéfices immédiats, sans attendre elle même une valorisation quelconque de son entourage qui apprécierait son travail avec les rêves.
    Ce rêve n’a pas eu d’effet sur la rêveuse. Elle n’a pas poursuivi son dialogue avec l’inconscient.
    Mais pour moi, ce rêve a été une bénédiction. Combien de fois il m’est revenu à l’esprit pour me soutenir dans les moments difficiles.

    f256c01c92d033d011d43e95519447ef.jpg
    Il m'a encouragée, quand, dans ma solitude, je voyais les gens douter de mon travail, sourire ou se moquer, en tous cas se détourner, parce que le rêve ne leur dit pas ce que dit tout le monde et surtout, ne leur dit pas ce qu’ils voudraient entendre.

    Ainsi ce grand rêve qui m’a tant et toujours consolée, annonce des changements auxquels les uns, sont en train d’œuvrer, et auxquels les autres assisteront bientôt.
    6ee43d531cb6bb6afcdac29667ce7e75.jpg

  • UN PEU DE VACANCES

    ec8645137396b304c14fe2ca62fafc0d.jpg


    Chers amis blogueurs,

    Je vais m’absenter pendant quelques temps, sans doute jusque vers le 20 juillet.
    Toutes ces dernières semaines, j’ai abordé le sujet des excréments. J’ai envie maintenant de changer de thème, même si la suite logique de cette étude serait d’examiner le sens de l’image des toilettes dans les rêves, et Dieu sait si ces lieux d’aisance tiennent de la place dans nos rêves. J’y reviendrai plus tard.

    A mon retour, je viendrai vous retrouver pour examiner avec vous un domaine difficile, délicat, et passionnant : je vous parlerai des rêves prémonitoires.

    Ne manquez pas de me faire part de vos expériences, si vous en avez envie. Vous pourrez m’écrire par mon e.mail. J’ai, en effet, momentanément supprimé l’accès aux commentaires, pendant mon absence.

    A bientôt et recevez plein de rêves !
    Christiane
    43e94d1d2708ffca3a52f66deaa30a45.jpg

  • LES YEUX BLEUS

    Je vous ai raconté dernièrement les hésitations et les colères de Romain à l’idée d’accueillir un troisième enfant.

    78efa334af251341161095974b675de2.gif

    La nuit, dans son rêve, il s’est vu à la clinique, accueillant le petit nouveau-né, et s’est senti rempli d’une joie immense. Le rêve a transformé cet homme.

    Voici maintenant Coralie. Coralie est mariée, maman de deux jumeaux, elle travaille comme secrétaire dans une entreprise et elle mène son monde rondement. La grossesse se passe très bien, elle se sent en pleine forme.
    Elle en arrive à son congé de maternité et, se sentant débordante de joie de vivre et de dynamisme, elle s’active entre son mari, ses jumeaux, son ménage, sa famille et ses amis.
    990bbf06c2d59ffb6536379e05645562.jpg

    Mais voilà !
    Un matin, elle me téléphone :
    - Christiane ?
    - Oh, Coralie, ça me fait plaisir de t’avoir au bout du fil ce matin. Comment vas-tu ?
    - Ecoute, tu sais quoi ?J’ai eu un rêve cette nuit. Il faut absolument que je te le raconte :
    Je voyais ma petite fille dans mon ventre. Elle me regardait avec d’immenses yeux bleus.

    c9c30eddb0ceb2cd16d04f4423eda2ec.jpg




    - Wouah ! Quel joli rêve !
    - Et puis, tu sais, comme le font les petits bébés, elle m’a serré le pouce dans sa petite main,

    60eb634ca42b8356a58d3c5b1636baac.jpg



    et elle m’a dit… : « Et moi, Maman, je n’existe pas ? »

    Coralie au téléphone a fondu en larmes.
    Un amour immense l’a saisie. Elle est devenue Maman pour la troisième fois, et la petite fille a pris toute sa place.
    Manon est alors venue, avec ses yeux bleus immenses.

    898aee8f0c17c755c2bbd31fed3baf5a.png



    Si vous aussi, vous avez envie de partager un rêve que vous avez reçu en attendant votre enfant, cet espace est là pour l’accueillir. Vous pouvez aussi, pendant les vacances, me l’envoyer par e.mail.


    56add6e996f194909cb09fb1a06d966e.jpg

  • AMUSONS-NOUS UN PEU ! QUI SERA A L’HONNEUR AUJOURD’HUI ? CH. 9

    J’ai quelquefois l’impression que mes rêves s’amusent à mes dépens. Ils me laissent faire mes expériences, et puis, après, ils viennent faire leur commentaire pour m’éclairer.
    Voici donc un petit rêve que j’ai reçu il y plusieurs années.

    Rêve : J’ai marché dans une merde
    Je me trouve sur une jolie place plantée de vieux arbres.
    3fd0cd05cf250c35df2aba72e02de91d.jpg
    Les feuilles qui palpitent créent sur le sol des jeux vivants d’ombre et de lumière, des taches mouvantes claires et sombres.
    Sur la place, des gens sont assis paisiblement aux tables du café.
    Moi, je suis sur la place, les pied nus. Et…dégoûtée, je m’aperçois que j’ai marché dans une merde ! J’en ai plein les pieds.
    Et j’entends autour de moi les gens éclater de rire. Tout le monde rigole et s’amuse de ma déconfiture.



    Interprétation
    Je me trouve sur une jolie place, plantée de vieux arbres
    L’image décrit ma situation : le cadre est joli, et les arbres témoignent d’une longue croissance pour prendre forme, en s’enracinant dans l’expérience de la terre.b111448dadcb3002d1518a501f6bda77.jpg


    Les feuilles créent des jeux d’ombre et de lumière
    277abc46cacd9c3b01159f3e6036abfc.jpg
    Les feuilles indiquent une croissance végétative, le fait de vivre naturellement, selon le rythme et l’alternance des saisons.

    Avec cette image le rêve montre que l’endroit où je me trouve est marqué par les alternances, les contrastes d’ombre et de lumière qui forment le jeu de la vie.
    9db8adc010e8ee19ecb1261237a576c9.jpg


    Sur la place, des gens sont paisiblement assis à des tables de café.
    Pour moi, un café est un endroit de détente où l’on peut consommer la boisson du même nom. C’est le moment où l’on prend contact avec « le noir », l’inconscient, avec la boisson qui a demandé une longue préparation : l’interprétation du rêve. Le café représente donc pour moi le cadre du travail d’interprétation des rêves. Ce peut être le cadre du travail avec les rêves en général, ou plus précisément mon activité personnelle dans le café-bar de mon association.
    35c20c85d23c11cac44adea97e3d0b55.jpg
    Les gens dans ce cadre représentent ceux qui viennent se restaurer au contact du monde intérieur, de l’inconscient.
    Nous avons déjà vu le café dans le rêve du chat noir, le 28 mai 07. Le rêveur, à partir de ses associations, en arrivait à la même signification du café.

    Moi, je suis sur la place, les pieds nus
    75c27c8ee271c50745ebb431117ee71d.jpg L’image montre certes que je suis en contact avec la terre, cependant, je suis trop naturelle, je ne suis pas protégée des ennuis sur le chemin. Je ne sais pas me prémunir contre les dangers et les blessures qui peuvent se présenter. Le rêve décrit ainsi ce qu’on me signale souvent : ma confiance, ma sincérité, ma naïveté, ma crédulité.

    Si j’avais des chaussures, f8c2a6aad8fd341cc9a8e04b859da019.jpg que symboliseraient-elles ?
    Elles représenteraient la protection qu’apportent l’esprit critique, la ruse, la capacité à déceler d’emblée le mal chez les autres.
    fc74058554ca8c54a8ca00fc428fbe77.jpg

    Ainsi, le rêve me montre que dans le travail avec les rêves, je ne sais pas me protéger.



    Je m’aperçois que j’ai marché dans une merde
    ce041e7f3f3fcb263e7e3de9fe9ce24f.jpg
    Eh bien, oui ! Si j’avais des chaussures, ce serait un peu moins dégoûtant.
    A quoi le rêve fait-il allusion avec ce désagrément ?
    A quoi cela me fait-il penser au moment où je reçois ce rêve, un incident fâcheux où je mets le pied dans une m… ?
    Que s’est-il donc passé la veille, dont mon rêve vient me parler avec ce scénario ?
    La veille ? J’ai eu un conflit orageux avec un psy qui ne sait pas interpréter les rêves. Il prend le rêve pour un truc qui va lui permettre de faire de l’argent. Que dis-je ? Une prétendue analyse avec laquelle il raconte déjà n’importe quoi et escroque ses clients. Et j’ai refusé de le garder en formation avec moi.
    Je suis écoeurée, dégoûtée, révoltée.

    Oui ! Voilà bien la situation merdique dans laquelle j’ai mis les pieds sans me méfier.
    Ma situation n’est pas bien glorieuse. Bref, c’est vrai que je suis em…

    Tout le monde éclate de rire et s’amuse de ma déconfiture
    Le rire est communicatif ! Oui, la seule solution dans ma situation, c’est d’en rire.
    8b6c7ee898d755792ec31416fbaa73bc.jpg
    Je ne vais pas me prendre au sérieux et faire un drame de cette histoire qui n’est qu’un petit ennui. Mon rêve vient me montrer l’attitude qui convient : le détachement et l’humour.

    Conclusion
    Le rêve ne fait pas de favoritisme. Il est impartial et chacun en prend pour son grade. Ce n’est pas parce que je suis interprète de rêves, que je vais être dispensée de difficultés et d’épreuves.
    La dernière fois, le rêve mettait en évidence un de mes comportements qu’il trouvait merdique, cette fois-ci, il me montre que je suis tombée sur une merde,…et que tout ça,… c’est plutôt marrant !

    d57a3389b0235c1e75409b13d3419fad.jpg


    Illustrations
    Paul Turner Sargent (1880-1946)
    Rivière tachetée, 1920
    Chevaux broutant à l’ombre, 1930