Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2008

LE RÊVE MEDECIN, CH. 4

SŒUR EMMANUELLE SE MASTURBAIT

soeuremmanuelle.jpg

Sœur Emmanuelle a décidé de faire publier après sa mort son livre « Confessions d’une religieuse ». Elle y raconte qu’elle se masturbait. Les médias se sont emparées de ce récit pour en faire une nouvelle à sensation. 

confessions d'unereligieuse.jpg
 Le matin du 29 octobre 2008, j’ai lu sur Internet que 4193 articles ont déjà été écrits à ce sujet. Les réactions contradictoires se multiplient. Les uns approuvent chaleureusement, les autres réprouvent froidement. prêtre pur.jpg

 

Oui, la masturbation, et surtout la masturbation féminine est un sujet encore tabou.
   
 

luxure.jpg

 

 

Regardons d’abord l’origine du mot : il est composé à partir de « manus » : main et de stupratio : action de souiller. Il apparaît dans la langue française en 1580, utilisé par l’écrivain Montaigne. Cependant cette activité n’a pas attendu le XVIème siècle pour être pratiquée. Elle est vielle comme l’être humain. Il s’impose d’évoquer rapidement dans l’antiquité grecque l’école des philosophes cyniques, 500 ans avant J. C. dont le plus célèbre représentant était Diogène, qui fut considéré comme un grand sage.

_diogene-de-sinope_H211054_L.jpg
Ces philosophes préconisaient un retour total à la nature, dénonçaient les conventions et refusaient de se soumettre aux interdits qui relèvent de l’arbitraire social. Pour un Cynique, le plaisir que procure la sexualité est un plaisir naturel, instinctif, qui ne diffère en rien de celui que connaissent les animaux.

 

On raconte qu’au deuxième siècle après J.C, le médecin philosophe Galien, le plus grand médecin grec avec Hippocrate, disait préférer la masturbation à l’union avec une courtisane.

galien.jpg

Il justifiait sa position en expliquant que l’obligation d’une partenaire sexuelle, met l’individu dans la dépendance et par conséquent restreint son autonomie et sa liberté.
 

La masturbation n’a été condamnée qu’assez récemment dans l’histoire de l’Occident. Le choix du verbe souiller indique bien cette notion de saleté, d’impureté, de péché.
Pourquoi ? Mon propos n’est pas de vous faire l’historique de cette création du plaisir, pour pouvoir répondre à cette question.
Je soulignerai avant tout le nombre de ceux, qui quand-même s’élèvent contre la condamnation de la masturbation et j’aime bien ce propos de Woody Allen :
« Ne te moque pas de la masturbation. C’est faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime. »

Dans notre société actuelle, on ne tient compte que du point de vue conscient. On réfléchit, on pense, on analyse selon des normes imposées par des modes, des médias ou la tradition.
Et que fait-on du point de vue de l’inconscient ? On rêve la moitié de sa vie, et l’on ne tient pas compte de ce côté de l’être ? C’est comme si une partie du monde prétendait dominer, gouverner l’autre, en ignorant son existence. Et c’est bien ce qui se passe, le conscient  ignore l’inconscient ou prétend le dominer.

 eclipse de soleil.jpgQue fait-on de la vie intérieure, la vie des émotions, sensations, ressentis, intuitions ? Que fait-on de la vie instinctive ? Cependant c’est bien là ce dont le rêve s’occupe, de façon à garder l’équilibre entre le conscient et l’inconscient.

 Le but de mon blog, c’est de vous présenter le point de vue de l’inconscient. Et puisqu’ aujourd’hui le sujet du plaisir individuel est à l’honneur, il serait bienvenu de savoir si rêve parle de la masturbation ? Et de quelle façon ?
C’est ce que nous allons voir aujourd’hui. Le rêve que je vous présente maintenant est extrait de mon livre "Amour et Sexe dans vos Rêves", aux éditions Trajectoire.

 livre_amour et sexe dans vos rêves.jpg

 

 

 

Myriam a atteint la cinquantaine. Elle mène une vie professionnelle dans un milieu difficile, et une vie conjugale très problématique, parfois insupportable : son mari, ravagé par l’alcoolisme, a été mis en incapacité de travail. Elle se sent démunie et bien seule.
 

solitude_autumne.jpg

 Elle reçoit un rêve qui la surprend et qu’elle voudrait bien comprendre. Elle me demande de le lui expliquer. Le voici :

 Rêve : La tartelette aux abricots

Je me trouvais à une table, avec une fille qui m’agaçait profondément. Sur la table il y avait une tartelette aux abricots sous cellophane.
 Je n’étais pas contente, car la fille se servait en ayant découpé un petit bout de cellophane et en en prenant par en dessous.
Je lui disais d’enlever le papier, de me découper un morceau et d’en offrir aux autres.

tarte aux abricots.jpg

Elle me répondait que c’était pour nous. Elle trouvait qu’il n’y avait pas besoin de partager avec d’autres puisque les autres d’ailleurs ne nous en offraient pas non plus.
En se servant, elle a fait tomber des abricots par terre. Je m’attendais à ce qu’elle les ramasse. Eh bien non ! Elle les laisse par terre et ça m’a mise très en colère, car la tarte se trouve dégarnie et c’est une part que, moi, j’avais envie de manger.

 Interprétation

Une fille qui m’agaçait profondément
Pour la rêveuse, la fille du rêve a environ une trentaine d’années ; Myriam l’appelle une « fille »  parce qu’elle vit seule et indépendante. Cette fille désigne donc Myriam qui, malgré son apparente vie de couple, se trouve dans une profonde et douloureuse solitude. Fleur des champs.jpg

Sur la table, il y avait une tartelette aux abricots
Voilà une promesse de plaisir avec des fruits dorés, juteux, fondants, qui évoquent, pour Myriam, l’été, les vacances, la détente, le bonheur de vivre.
Qu’est-ce donc que ces promesses de plaisir, quand elle se trouve avec une facette d’elle-même qui vit seule ?
La rêveuse, très gênée, me répond que ce sont les douceurs de la masturbation.

La fille avait découpé un petit bout de cellophane et se servait par en dessous.
Je cherche les associations au sujet de la cellophane qui protège la tartelette. Qu’est-ce qui protège la tartelette ? Qu’est-ce qui se trouve par-dessus des caresses voluptueuses ?

 Mon-petit-doigt-m-a-dit_image_main_item.jpgEt que pensez-vous, ami lecteur, de ma situation d’interprète, quand je dois traduire cette image à la rêveuse ?  Eh bien ! Je fais mon travail courageusement, honnêtement : j’explique à Myriam que quand elle se sent le besoin de se masturber, elle n’ose pas s’accorder franchement du plaisir. Elle y va par en dessous. Au lieu de poser directement, ouvertement sa main en contact avec son corps, elle la glisse sous son slip. Elle n’ose pas se déshabiller, se mettre à l’aise pour prendre pleinement possession de son sexe et de tous ses trésors de jouissance.

Myriam reconnaît avec une surprise mêlée d’embarras, l’exactitude de cette description. Elle me dit qu’elle me « trouve quand même un peu « gonflée » d’oser dire des trucs pareils. » Cependant, comme elle ne peut en nier l’exactitude, elle l’accepte de bonne grâce.

La fille m’agaçait, je n’étais pas contente 
Cette attitude gênée, coincée, manque de naturel et de droiture envers soi-même, et irrite la rêveuse.

 Je lui dis d’enlever le papier
Myriam pense qu’il vaudrait mieux être authentique, se consacrer sans fausse retenue à sa sexualité, en prenant son temps, en s’offrant à elle même.  LaPerlaBlackLabel.jpg

Je lui dis d’en offrir aux autres
Ce serait agréable aussi d’avoir un partenaire avec qui partager cette délicieuse jouissance. draps poetmuse_ima.jpg

 

Myriam aimerait faire l’amour avec son mari, elle ne voudrait pas rester seule dans ce moment de célébration du corps, elle voudrait lui donner aussi du plaisir à lui. Elle souffre de sa solitude. Pour elle, le véritable amour, c’est à deux. Cette idée la désole quand elle désire se faire l’amour à elle-même. 

 

déception.jpg

 

La fille me répondait que la tartelette était pour nous. Il n’y avait pas besoin de partager avec d’autres, puisque les autres d’ailleurs ne nous en offraient pas non plus.
La fille, qui vit seule et indépendante, proteste et déclare un autre point de vue. Le plaisir peut être consommé sans partenaire. Et elle justifie cette affirmation en expliquant que les autres, eux, n’offrent rien. En effet, notre rêveuse délaissée, ne reçoit plus d’offre amoureuse de son mari.
Donc, selon le rêve, puisque Myriam ne reçoit rien de son mari, rien ne l’oblige à offrir lui quelque chose.  la perla.jpg

 En se servant, la fille a fait tomber des abricots par terre. Je m’attendais à ce qu’elle les ramasse. Eh bien non ! Elle les laisse par terre et ça me met très en colère, car la tarte se trouve dégarnie et c’est une part que, moi, j’avais envie de manger.
La fin du rêve montre que la rêveuse se caresse mal : quand elle a mis le doigt sur le point sensible, au lieu d’exercer le mouvement, la pression convenable, pff ! elle s’arrête juste quand monte le crescendo du plaisir, elle ne poursuit pas sa caresse, elle laisse tomber, et pire, elle ne ramasse pas les abricots, elle n’y revient pas. Elle ne prend même pas le soin de stimuler le clitoris pour se conduire jusqu’à l’orgasme. Cette rupture fait retomber l’excitation et tout est perdu, bâclé, gâché !

Bref, elle néglige, méprise, gaspille le plaisir qui lui revient et dont elle a besoin. Le rêve lui montre combien c’est irritant. Elle fait d’elle-même une femme frustrée, déçue, elle n’a pas atteint la détente que procure l’orgasme. Elle est en colère contre elle-même, et sur les nerfs. Elle devient nerveuse, tendue, irritable, insatisfaite.
A qui la faute ?

Myriam, en écoutant l’interprétation de son rêve a éclaté de rire, un rire joyeux, tonique, libéré. Son rire m’a fait plaisir et est venu me récompenser de mon interprétation que j’avais menée dans des conditions fort délicates.

 lingerie25.jpgVoilà donc un rêve qui conseille à la rêveuse d’assumer sa sexualité féminine. Cela ne veut pas dire se passer d’homme, mais savoir rester équilibrée, puisque l’homme est absent. L’orgasme ne passe pas obligatoirement et forcément par l’activité érotique masculine.
Les rêves traduits par leur interprète vous disent ce que peu osent vous dire. Leurs images prosaïques vous donnent des explications détaillées et adéquates. Ils prennent soin de vous, connaissent vos besoins, vos difficultés, vos soucis et vos peines, ils savent comment vous aider. Ce sont eux les grands thérapeutes.

Un médecin aujourd’hui, ose parler comme les rêves et leur interprète,  c’est le Dr Leleu, qui explique les bienfaits du plaisir, en particulier du plaisir clitoridien, il souligne :

Les hautes vertus du plaisir de la caresse clitoridienne

"Le plaisir que procure la caresse clitoridienne console les chagrins. Les femmes le savent bien qui recourent à cette caresse, quand un coup de cafard les atteint. Le plaisir apaise les tensions, l’énervement, le stress. C’est un excellent sédatif et un excellent somnifère. Il confère la bonne humeur. Il stimule l’énergie vitale et la créativité.

MidsummerEve edward rober hugues 1815 1914.jpg

 

Les effets favorables sont à mettre au bénéfice des neurohormones, en particulier des endomorphines, qu’élaborent les centres cérébraux du plaisir : manger du chocolat… écouter de la « belle » musique, s’éclater dans un art ou dans un sport, prier avec transport et… faire l’amour ou se caresser.  Dans tous ces actes, la quantité d’endorphines du sang augmente. Dans le plaisir sexuel, non seulement elle croît mais, au moment de l’orgasme, elle atteint des pics inégalés par aucun autre plaisir. Quand vous vous rappellerez les vertus des endorphines, - véritable panacée - , vous aurez compris pourquoi la stimulation du clitoris vous fait tant de bien : ces substances sont antidouleur, antitristesse, anti-angoisse, antistress, euphorisantes et psychostimulantes." (1)

la caresse de vénus.jpg

1) La caresse de Vénus, p. 58, Dr Gérard Leleu, éditions LEDUC.S

Serait-ce là le secret du dynamisme de Sœur Emmanuelle ?
Pour quelle raison devrait-on se priver de ce fortifiant naturel ?

Le rêve de Myriam est clair et éloquent. Il lui montre qu’elle a besoin de ce plaisir et qu’elle doit accepter de vivre seule sa sexualité, puisqu’il n’y a plus d’échanges avec son mari malade.
 

Le rêve est bien le médecin bienveillant qui s’occupe de votre santé et vous donne des conseils individuels, qui s’avèrent être les plus pertinents et les plus sages.

Je reviendrai bientôt vous raconter d’autres rêves à ce même sujet qui viendront chacun apporter un avis nuancé et personnel.

fee106.jpg

Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes, dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.
- Les photos de femmes proviennent de la publicité pour la Lingerie La Perla.

- Midsummer Eve de Sir Edward Robert Hugues

22/07/2007

LE RÊVE PREMONITOIRE 1 : "ET LE RÊVE SERA RECONNU"

QU’EST-CE QU’UN RÊVE PREMONITOIRE ?

Un peu d’étymologie
L’adjectif prémonitoire trouve son origine dans le verbe latin : monere qui signifie avertir. S’y ajoute le préfixe pré : avant ; prémonitoire signifie donc avertir avant, ou en avance, à l’avance.
Le nom prémonition désigne, selon le dictionnaire Robert, un avertissement inexplicable, une pensée, un sentiment d’origine mystérieuse, qui s’impose à la conscience et lui fait connaître un événement à l’avance.

5d7ece620336fdc74eb09d55c4c77ccb.jpg

En plus de la pensée ou du sentiment, je rajouterai, de façon indispensable, le rêve.
En effet, je considère pour ma part qu’il y a des éléments prémonitoires dans tous les rêves, des images qui préviennent le rêveur, lui annoncent des événements heureux ou malheureux, et le préparent à accueillir, à affronter l’avenir.
485dd0209f332f442b5b9fc711e4ab3e.jpg
Le rêve prémonitoire peut désigner un événement dans le futur proche, le jour même, ou dans les jours qui viennent ; il peut tout aussi bien dévoiler un avenir plus lointain, révéler ce qui se passera dans quelques mois, dans un an, deux ans et voire même plus, dans dix ou vingt ans.

Voyons en premier un rêve qui, comme c’est souvent le cas, avertit à l’avance d’un danger. Ici, le rêve est un avertissement qui concerne immédiatement la rêveuse, pour les jours qui viennent.
Le récit de ce rêve se trouve dans le journal « Esprit Femme » n° 21, du mois de mars 07, dans des pages où les lectrices sont invitées à raconter « la chose la plus étrange qui leur soit arrivée ».
Françoise raconte :
Rêve
« Un soir, je rentre d’un contrôle de routine chez ma gynécologue. Tout va bien.
cfdb2a1fff4aaab3a6ddd64b9f23d6bc.jpg
Trois jours après, je pars en vacances.
Dans la nuit, je me réveille en sueur. Je viens de rêver que j’ai un cancer dans le sein gauche, à un endroit très précis !
Impossible de me rendormir.
Le lendemain dès 9 heures, je demande un rendez-vous immédiat pour une mammographie.
4457c5199693d2063a11e8432cc01c6b.jpg

Verdict : cancer du sein, indétectable à la palpation.
3 jours après j’étais opérée.
Ce rêve m’a sauvé la vie. »

Ce rêve se passe d’interprétation.



Des rêves avertissements, nous en recevons en tous genres toutes les nuits.
812238b980e66ce24fbdbb00978daade.png

Ils sont souvent aussi clairs que le rêve de Françoise. J’y reviendrai.

Voici maintenant un rêve qui concerne un avenir très lointain.
Ce rêve a été reçu en 1992 par Marguerite, une rêveuse qui travaillait avec moi et envisageait d’apprendre à interpréter les rêves.

Rêve
« Dans mon rêve, je faisais partie d’un groupe qui se rendait à une conférence sur la santé.
Nous marchions à pied, j’étais à l’arrière et je traînais la jambe.
Je me retrouve ensuite à la conférence.
82ec1f2c8d1b642866338859e7f489da.jpg
Le sujet est : « comment soigner les maladies de la société moderne et en particulier le sida ».
J’écoute les interventions des différents conférenciers et tout d’un coup une voix s’élève et dit :
« - Dans un avenir assez proche, - et je sais, dans mon rêve, qu’il s’agit d’une période de vingt à trente ans, - dans un avenir assez proche, dit la voix, le rêve sera une très bonne thérapie pour soigner les maladies de la société moderne.
La voix prend une pause et ajoute :
- Il sera même une excellente thérapie.
Et là, la voix proclame avec force :
- Et il sera reconnu ! »


Interprétation
Je faisais partie d’un groupe qui se rendait à une conférence sur la santé. Nous marchions à pied.
Le rêve invite la rêveuse à s’intéresser aux recherches qui ont lieu sur la santé dans son monde intérieur , au niveau de l’inconscient, comme dans le monde extérieur du conscient.
6b98d50c4d5758f87cd14ae1db9073c8.jpg

J’étais à l’arrière et je traînais la jambe
L’image souligne que la rêveuse ne fait pas preuve d’enthousiasme. Elle manifeste des résistances très nettes au sujet des rêves. Son attitude est en fait très ambigüe :
Elle fait, certes, preuve, d’un côté, d’ouverture d’esprit à l’égard du monde intérieur en participant à mes ateliers, mais de l’autre elle se montre très hésitante, voire récalcitrante. Elle n’avance pas, elle traîne dans ce travail de transformation intérieure. elle n'accepte guère que ses rêves aient un sens et puissent la guider dans sa vie

Le sujet de la conférence est : comment soigner les maladies de la société modernes et en particulier le sida.
Pourquoi est-il question plus particulièrement du sida ? La maladie du sida aurait-elle une signification symbolique ?
Le sida symbolique est une maladie de l’âme. La contamination du sida a lieu quand on fait l’amour avec un inconnu sans se protéger.
3f915f593a3c660a9ff8e0021e7bb140.jpg

Au niveau symbolique, cela signifie qu’on épouse sans méfiance, sans discernement des points de vue inconnus, on prend plaisir à adopter des opinions extérieures passagères, des façons de se comporter qui plaisent sur le moment, mais dont on n’a pas vérifié si elles étaient saines. Notre monde est intoxiqué de toutes sortes de modes, d’idées, de théories psychologiques qui prétendent connaître l’être humain mais qui n’ont aucun contact réel avec l’âme, puisqu’elles n’en connaissent ni n’en comprennent le langage, qui est le rêve. Ces courants imposent des façons de vivre qui détournent de la voix intérieure personnelle, on n’écoute plus ses réactions instinctives, ses ressentis et on se laisse influencer, on ne sait plus ce qui convient ou non. On devient le jouet de ces modes et de ces normes illusoires, on vit dans la dispersion et les conflits, sources d’angoisse. On perd son autonomie, on perd ses capacités à se défendre, on ne reste plus soi-même, on attrape le sida.
Cette image, qui s’adresse à Marguerite, l’invite implicitement à se demander si elle ne subirait pas des influences extérieures qui lui feraient douter des rêves et de sa voix intérieure.

J’écoute les différents conférenciers et tout d’un coup, une voix s’élève et dit :
ebaad6d9e1bd4a9857e13a5e450a22bc.jpg
- Dans un avenir assez proche, - et je sais, dans mon rêve, qu’il s’agit d’une période de vingt à trente ans-
Marguerite a reçu ce rêve en 1992.. La rêveuse sait dans son rêve que l’avenir assez proche désigne une époque d’ici vingt à trente ans, c’est à dire d’ici 2012, 2022. Nous sommes aujourd’hui quinze ans plus tard, en 2007. Le rêve annonce donc des faits qui commenceront à se réaliser d’ici cinq ans. C’est bientôt.

Et voici ce que le rêve prédit :
- Dans un avenir assez proche, dit la voix, le rêve sera une très bonne thérapie pour soigner les maladies de la société moderne
Depuis de nombreuses années, notre société assiste à la multiplication de thérapies de toutes sortes.
fda67f02fd391a4b43b28b21f4b00d2a.jpg f3bc3d5489cc1fc01434fa1e24b98acc.jpg e312a527a6aac78129a62a42c4a369f2.jpg c3c4db14c071e2386ab735e573ac183b.jpg



« Elles poussent, a dit un jour un rêve, comme des champignons à la dernière pluie ».


Cette multitude de thérapies différentes et variées tentent de porter secours au désarroi ambiant, ce qui est bien la preuve que l’âme est malade, l’âme actuelle est en grande souffrance.

754d3e115252d6289d0ce96872c7c995.jpg


Mais bientôt on comprendra que le rêve, à côté de toutes les thérapies régnantes, a lui aussi une valeur thérapeutique, qu’il est une très bonne thérapie. Il retrouvera alors la dimension et la place qu’il a toujours eue toujours et partout dans toutes les civilisations, sauf la nôtre. C’est pourquoi notre société est malade.

La voix prend une pause et ajoute :
- Il sera même une excellente thérapie.
Et là, la voix proclame avec force :

ET IL SERA RECONNU.

Ce rêve vient ainsi dévoiler la perspective de l’avenir, à long terme, sur vingt, trente ans.
Marguerite a reçu ce grand rêve prémonitoire pour l’encourager à persévérer dans sa recherche, sans vouloir des bénéfices immédiats, sans attendre elle même une valorisation quelconque de son entourage qui apprécierait son travail avec les rêves.
Ce rêve n’a pas eu d’effet sur la rêveuse. Elle n’a pas poursuivi son dialogue avec l’inconscient.
Mais pour moi, ce rêve a été une bénédiction. Combien de fois il m’est revenu à l’esprit pour me soutenir dans les moments difficiles.

f256c01c92d033d011d43e95519447ef.jpg
Il m'a encouragée, quand, dans ma solitude, je voyais les gens douter de mon travail, sourire ou se moquer, en tous cas se détourner, parce que le rêve ne leur dit pas ce que dit tout le monde et surtout, ne leur dit pas ce qu’ils voudraient entendre.

Ainsi ce grand rêve qui m’a tant et toujours consolée, annonce des changements auxquels les uns, sont en train d’œuvrer, et auxquels les autres assisteront bientôt.
6ee43d531cb6bb6afcdac29667ce7e75.jpg

11/07/2007

UN PEU DE VACANCES

ec8645137396b304c14fe2ca62fafc0d.jpg


Chers amis blogueurs,

Je vais m’absenter pendant quelques temps, sans doute jusque vers le 20 juillet.
Toutes ces dernières semaines, j’ai abordé le sujet des excréments. J’ai envie maintenant de changer de thème, même si la suite logique de cette étude serait d’examiner le sens de l’image des toilettes dans les rêves, et Dieu sait si ces lieux d’aisance tiennent de la place dans nos rêves. J’y reviendrai plus tard.

A mon retour, je viendrai vous retrouver pour examiner avec vous un domaine difficile, délicat, et passionnant : je vous parlerai des rêves prémonitoires.

Ne manquez pas de me faire part de vos expériences, si vous en avez envie. Vous pourrez m’écrire par mon e.mail. J’ai, en effet, momentanément supprimé l’accès aux commentaires, pendant mon absence.

A bientôt et recevez plein de rêves !
Christiane
43e94d1d2708ffca3a52f66deaa30a45.jpg

LES YEUX BLEUS

Je vous ai raconté dernièrement les hésitations et les colères de Romain à l’idée d’accueillir un troisième enfant.

78efa334af251341161095974b675de2.gif

La nuit, dans son rêve, il s’est vu à la clinique, accueillant le petit nouveau-né, et s’est senti rempli d’une joie immense. Le rêve a transformé cet homme.

Voici maintenant Coralie. Coralie est mariée, maman de deux jumeaux, elle travaille comme secrétaire dans une entreprise et elle mène son monde rondement. La grossesse se passe très bien, elle se sent en pleine forme.
Elle en arrive à son congé de maternité et, se sentant débordante de joie de vivre et de dynamisme, elle s’active entre son mari, ses jumeaux, son ménage, sa famille et ses amis.
990bbf06c2d59ffb6536379e05645562.jpg

Mais voilà !
Un matin, elle me téléphone :
- Christiane ?
- Oh, Coralie, ça me fait plaisir de t’avoir au bout du fil ce matin. Comment vas-tu ?
- Ecoute, tu sais quoi ?J’ai eu un rêve cette nuit. Il faut absolument que je te le raconte :
Je voyais ma petite fille dans mon ventre. Elle me regardait avec d’immenses yeux bleus.

c9c30eddb0ceb2cd16d04f4423eda2ec.jpg




- Wouah ! Quel joli rêve !
- Et puis, tu sais, comme le font les petits bébés, elle m’a serré le pouce dans sa petite main,

60eb634ca42b8356a58d3c5b1636baac.jpg



et elle m’a dit… : « Et moi, Maman, je n’existe pas ? »

Coralie au téléphone a fondu en larmes.
Un amour immense l’a saisie. Elle est devenue Maman pour la troisième fois, et la petite fille a pris toute sa place.
Manon est alors venue, avec ses yeux bleus immenses.

898aee8f0c17c755c2bbd31fed3baf5a.png



Si vous aussi, vous avez envie de partager un rêve que vous avez reçu en attendant votre enfant, cet espace est là pour l’accueillir. Vous pouvez aussi, pendant les vacances, me l’envoyer par e.mail.


56add6e996f194909cb09fb1a06d966e.jpg

08/07/2007

AMUSONS-NOUS UN PEU ! QUI SERA A L’HONNEUR AUJOURD’HUI ? CH. 9

J’ai quelquefois l’impression que mes rêves s’amusent à mes dépens. Ils me laissent faire mes expériences, et puis, après, ils viennent faire leur commentaire pour m’éclairer.
Voici donc un petit rêve que j’ai reçu il y plusieurs années.

Rêve : J’ai marché dans une merde
Je me trouve sur une jolie place plantée de vieux arbres.
3fd0cd05cf250c35df2aba72e02de91d.jpg
Les feuilles qui palpitent créent sur le sol des jeux vivants d’ombre et de lumière, des taches mouvantes claires et sombres.
Sur la place, des gens sont assis paisiblement aux tables du café.
Moi, je suis sur la place, les pied nus. Et…dégoûtée, je m’aperçois que j’ai marché dans une merde ! J’en ai plein les pieds.
Et j’entends autour de moi les gens éclater de rire. Tout le monde rigole et s’amuse de ma déconfiture.



Interprétation
Je me trouve sur une jolie place, plantée de vieux arbres
L’image décrit ma situation : le cadre est joli, et les arbres témoignent d’une longue croissance pour prendre forme, en s’enracinant dans l’expérience de la terre.b111448dadcb3002d1518a501f6bda77.jpg


Les feuilles créent des jeux d’ombre et de lumière
277abc46cacd9c3b01159f3e6036abfc.jpg
Les feuilles indiquent une croissance végétative, le fait de vivre naturellement, selon le rythme et l’alternance des saisons.

Avec cette image le rêve montre que l’endroit où je me trouve est marqué par les alternances, les contrastes d’ombre et de lumière qui forment le jeu de la vie.
9db8adc010e8ee19ecb1261237a576c9.jpg


Sur la place, des gens sont paisiblement assis à des tables de café.
Pour moi, un café est un endroit de détente où l’on peut consommer la boisson du même nom. C’est le moment où l’on prend contact avec « le noir », l’inconscient, avec la boisson qui a demandé une longue préparation : l’interprétation du rêve. Le café représente donc pour moi le cadre du travail d’interprétation des rêves. Ce peut être le cadre du travail avec les rêves en général, ou plus précisément mon activité personnelle dans le café-bar de mon association.
35c20c85d23c11cac44adea97e3d0b55.jpg
Les gens dans ce cadre représentent ceux qui viennent se restaurer au contact du monde intérieur, de l’inconscient.
Nous avons déjà vu le café dans le rêve du chat noir, le 28 mai 07. Le rêveur, à partir de ses associations, en arrivait à la même signification du café.

Moi, je suis sur la place, les pieds nus
75c27c8ee271c50745ebb431117ee71d.jpg L’image montre certes que je suis en contact avec la terre, cependant, je suis trop naturelle, je ne suis pas protégée des ennuis sur le chemin. Je ne sais pas me prémunir contre les dangers et les blessures qui peuvent se présenter. Le rêve décrit ainsi ce qu’on me signale souvent : ma confiance, ma sincérité, ma naïveté, ma crédulité.

Si j’avais des chaussures, f8c2a6aad8fd341cc9a8e04b859da019.jpg que symboliseraient-elles ?
Elles représenteraient la protection qu’apportent l’esprit critique, la ruse, la capacité à déceler d’emblée le mal chez les autres.
fc74058554ca8c54a8ca00fc428fbe77.jpg

Ainsi, le rêve me montre que dans le travail avec les rêves, je ne sais pas me protéger.



Je m’aperçois que j’ai marché dans une merde
ce041e7f3f3fcb263e7e3de9fe9ce24f.jpg
Eh bien, oui ! Si j’avais des chaussures, ce serait un peu moins dégoûtant.
A quoi le rêve fait-il allusion avec ce désagrément ?
A quoi cela me fait-il penser au moment où je reçois ce rêve, un incident fâcheux où je mets le pied dans une m… ?
Que s’est-il donc passé la veille, dont mon rêve vient me parler avec ce scénario ?
La veille ? J’ai eu un conflit orageux avec un psy qui ne sait pas interpréter les rêves. Il prend le rêve pour un truc qui va lui permettre de faire de l’argent. Que dis-je ? Une prétendue analyse avec laquelle il raconte déjà n’importe quoi et escroque ses clients. Et j’ai refusé de le garder en formation avec moi.
Je suis écoeurée, dégoûtée, révoltée.

Oui ! Voilà bien la situation merdique dans laquelle j’ai mis les pieds sans me méfier.
Ma situation n’est pas bien glorieuse. Bref, c’est vrai que je suis em…

Tout le monde éclate de rire et s’amuse de ma déconfiture
Le rire est communicatif ! Oui, la seule solution dans ma situation, c’est d’en rire.
8b6c7ee898d755792ec31416fbaa73bc.jpg
Je ne vais pas me prendre au sérieux et faire un drame de cette histoire qui n’est qu’un petit ennui. Mon rêve vient me montrer l’attitude qui convient : le détachement et l’humour.

Conclusion
Le rêve ne fait pas de favoritisme. Il est impartial et chacun en prend pour son grade. Ce n’est pas parce que je suis interprète de rêves, que je vais être dispensée de difficultés et d’épreuves.
La dernière fois, le rêve mettait en évidence un de mes comportements qu’il trouvait merdique, cette fois-ci, il me montre que je suis tombée sur une merde,…et que tout ça,… c’est plutôt marrant !

d57a3389b0235c1e75409b13d3419fad.jpg


Illustrations
Paul Turner Sargent (1880-1946)
Rivière tachetée, 1920
Chevaux broutant à l’ombre, 1930

03/07/2007

SUITE DE L'ETUDE CH. 8

Au chapitre 4 précédent, je vous ai expliqué un des sens que pouvait prendre les excréments, présentés expressément sous forme « de m… ». L’image symbolisait une expérience odieuse
inique, « dégueulasse ». Elle peut, dans d’autres rêves, désigner aussi un comportement, ou même représenter une personne.

Il y a longtemps, quand j’ai commencé à ouvrir une formation à l’interprétation des rêves, de nombreux rêves sont venus me donner des indications, me dire ce qu’ils pensaient de ma façon de présenter ma structure.
En voici un très éloquent, qui viendra illustrer parfaitement notre propos.

Rêve : La crotte en forme de trombone
Je me trouve dans un espace était vaste et clair, qui ressemble à une université. L’atmosphère est animée.
fafa01bd59c3716b1249d0c3176749e8.jpg

Je suis dans un hall, un couloir, je vois de grands escaliers qui mènent à des salles. Des gens vont et viennent, je marche en discutant avec des personnes de connaissance. Je sais que je dois prendre un escalier sur la droite pour aller enseigner des élèves, leur donner une formation. Tout d’un coup, à mes pieds, sur la moquette rouge, je vois une tache marron. Je m’arrête, c’est une crotte, une crotte molle, quelqu’un a fait là une crotte. Je me sens offusquée ! Mais plus encore, je suis surprise, intriguée, car la crotte a la forme d’un trombone, comme ceux que j’emploie dans mon bureau.
Je me réveille en riant de la forme de la crotte, et je me demande comment on a bien pu faire pour que la crotte prenne cette forme ?


Interprétation
L’université
Au moment où je reçois ce rêve, le rêve me montre que je joue un rôle au sein de l’enseignement des rêves, je participe à la transmission de la connaissance « universelle ».
05668e3669065c7afc669577e09cd234.jpg
Il me fait ainsi comprendre l’importance de mon travail, ce dont quelquefois, il est vrai, je ne me rends pas bien compte.

Le hall, le couloir, les escaliers
Ces différents lieux sont des endroits de passage.
cb02c221f9b80bf3aff66608d0c9b0bc.jpg
Me voici donc au moment où je me prépare, à droite, à entrer en activité, à transmettre mon savoir et mon savoir-faire, donner un enseignement et une formation à l’interprétation des rêves. Avec cette image mon rêve désigne les conditions préparatoires de mon travail.

La moquette rouge
La moquette assure un confort sous les pieds. Elle est la base sur laquelle je m’appuie pour avancer dans mon enseignement, elle désigne les conditions matérielles qui font que j’avance à l’aise. Le rouge en souligne l’ardeur, le dynamisme.
f5d7478693b6ddbfa08df95e0bb91a0f.jpg

La crotte
Mais sur mon parcours se trouve une saleté répugnante, qui gâche la présentation générale si positive de mon travail. C’est une crotte, c’est de la merde !
Me voilà prévenue. Qu’est-ce donc ?
8b622837e8d5e43be03bdc35419acc6a.png

Une crotte en forme de trombone
630ef68bb37fe65c596e93fd8c45025f.jpg
Pourquoi cet objet ? Qu’est-ce que cela vient faire ici ? Le rêve a certainement une intention malicieuse. Que veut-il faire comprendre? Quand dans un rêve apparaît un objet plus ou moins insolite, vous pouvez être sûr que le mot, l’expression contient un rébus, un calembour.
Trombone… Tron…bone ; Tron…bonne… ; Trop bonne… !
Voilà ! L’inconvenance qui vient tout gâter, c’est que je suis bonne, trop, trop ! Ma douceur, ma gentillesse dans ma relation avec mes étudiants polluent la base de mon travail.

Je me demande comment on a bien pu faire pour donner une forme pareille
Avec cette image, le rêve m’invite à me remettre en question, à considérer la façon dont je me conduis, combien je me tourne et je me retourne pour en arriver à cette forme de trombone !
ce27af3cba3aecd369313d1b7bf040d0.jpg

A quoi cela correspond-il dans le cadre de mon enseignement ?
Je vois bien que le rêve me reproche de me plier en quatre pour trouver des solutions qui conviennent à ceux qui veulent recevoir ma formation à l’interprétation des rêves ; par exemple leur ménager des conditions financières particulières,
81dcd2b460df3aaee1daba7deb5b010a.jpg

ou m’adapter à leur emploi du temps en déplaçant mes dates à leur convenance ;
ed30582042409cd00d0d5a42152d8498.jpg
ou encore accepter des absences, craindre de vexer si je corrige.

Ma gentillesse excessive,
16d40cea9652c2a68e725a3ab7ed3c7a.jpg
ma tolérance, ma souplesse proviennent en fait d’une réelle faiblesse. Comment puis-je alors former des élèves si je ne suis pas capable de me montrer ferme, exigeante, voire dure ?
Et le rêve indique sans détours ce que vaut mon comportement. Cette soit disant bonté, c’est une crotte molle, de la mollesse, c’est de la merde !

De même que la rose possède des stipules qui la protège,
e0766a1227f47f2f51e151cbf418c0fb.jpg
de même il convient que j’applique et fasse respecter exactement les conditions d’accès à ma formation à l’interprétation des rêves, telles qu’elles sont stipulées dans le règlement.

Le rêve très ferme, réclame de la fermeté.
Et le rêve aussi est magique, car il sait dire les choses. Je me sens confuse, confondue du reproche. Mais le rêve me fait rire à mon réveil.

bf632236836f9d8770115e2836a9ca1d.jpg


Son humour me fait accepter avec reconnaissance sa remarque cinglante, je comprends l’avertissement et je me donne beaucoup de mal pour corriger ma faiblesse, ma mollesse.

Il m’a fallu beaucoup travailler pour me corriger, cela m’a été très difficile et l’est encore. Il est parfois si agréable d’être gentil, n’est-ce pas ? Mais dans mon cas, mon rêve m’a dit ce qu’il en pensait.


Illustration :
Salvator Dali : Montre molle

26/06/2007

UN PETIT INTERMEDE

Vous vous rappelez Héléna, une rêveuse qui apprend avec moi à interpréter ses rêves. Je vous ai raconté ses tourments, lorsqu’elle a appris qu’elle attendait un troisième enfant. Allait-elle le garder ? Allait-elle renoncer à porter la vie ? Un tout petit rêve, qui lui paraissait complètement nul, est venu la guider. Ce rêve était tellement nul, qu’elle ne voulait même pas le regarder. Et pourtant ! Vous pourrez le lire ou le relire à la date du 22 mai.
Après l’interprétation de ce rêve, Héléna a compris que son profond désir était de garder l’enfant et elle s’est transformée en une joyeuse maman.
medium_femme-enceinte.2.jpg


De son côté, Romain, son mari, n’est pas encore parvenu à accepter ce troisième enfant. Son plus grand désir maintenant, c’est de devenir propriétaire, de pouvoir enfin posséder un chalet, sa maison.


medium_chalet.2.jpg


La venue de ce petit intrus, avec toutes les dépenses qu’il entraîne, l’oblige forcément à renoncer pour l’instant à son souhait. Et que dire de ce qui n’est pas formulé mais pensé ?

medium_biberons.jpg

Biberons, couches, vaccins ; pleurs, dents, nuits sans sommeil ; medium_pleure_bebe.jpg

dépenses permanentes, contraintes quotidiennes, contrariétés assurées ; fatigue, énervement, frustration ;
voilà les pas multiples de la valse endiablée qui l’attend et le laisse déjà découragé.

Romain est nerveux, irascible, détestable. Il lui arrive de crier ses doutes et sa colère.medium_éclair_3.jpg



Héléna me confie sa peine. Elle a bien du mal parfois à retenir ses larmes, et il y a des jours où elle déteste franchement son mari.

Et hier, je reçois un e.mail de sa part. Avec beaucoup de gentillesse, elle a accepté que je le partage avec vous.

Bonjour Christiane,

Hier à midi, lorsque Romain est rentré du travail, il m'a dit :

-" Tu sais quoi ? J'ai fait un super rêve cette nuit !....J'étais avec Théo et Bastien, tu avais accouché et nous te rendions visite à la maternité. C'était super ! wahou...
....C'était un garçon".

Nous avons déjeuné, et à la fin du repas, les enfants sont sortis de table. Romain est resté assis avec moi et il m’a parlé :
« - Ecoute, ce rêve cette nuit, c’était drôle, j’ai ressenti dans ce rêve un grand bonheur. Je revois l’image : je venais, accompagné des garçons, rencontrer ce nouveau bébé.

medium_homme_bébé.jpg

J’ai été inondé d’une joie immense.
Quel joli rêve ! »

Alors je lui ai parlé à mon tour :
"- Tu vois, le rêve vient te réconforter, te rassurer sur l’avenir, te rassurer sur ce qui va arriver avec ce bébé qui entre dans notre famille.
C'est pour te faire prendre conscience de ce nouveau bonheur. Après ce que tu as dis l'autre jour...le rêve te fait sentir que cela vaut la peine de renoncer à ton chalet pour le moment....c'est un sacrifice mais tu verras, ça vaut la peine "

Il a acquiescé, car il a senti, à travers ce rêve, tout le sens, toute la dimension que prend en lui l'arrivée de ce bébé. Il a été touché.
Les rêves sont vraiment prévenants.

Voilà, je tenais à partager ce rêve avec vous ; Romain a tenu dernièrement des propos si désagréables au sujet du bébé. Le rêve est venu modifier son état d’âme. Je n’ai rien eu à faire.
Je vous embrasse.
Héléna
medium_bebe_dans_main-anime1.jpg

Je voulais partager avec vous le bonheur de ce rêve.

L’expérience d’Héléna et de Romain n’est pas unique. Les rêves viennent souvent accompagner la naissance d’un bébé et modifier l’attitude des parents.
Et vous, Mamans et Papas qui me lisez, avez-vous reçu des rêves semblables qui vous préparaient à accueillir votre enfant dans ce monde ? Aimeriez-vous les partager ?
Alors, n’hésitez pas à transmettre votre expérience. Ceux qui vous liront constateront, grâce à votre témoignage, combien les rêves accompagnent et soutiennent chacun de nous, là où nous en sommes dans notre vie.

Ces rêves seront peut être plus tard le sujet d’une étude. En attendant, la prochaine fois, nous poursuivrons l’étude que nous avons entreprise sur des rêves plus prosaïques.

19/06/2007

CH. 5 : UN PETIT GARCON QUI SE NETTOIE MAL LE DERRIERE

Analysons aujourd’hui le rêve que je vous ai annoncé :

Rêve
Mon petit garçon me dit qu’il vient d’aller aux toilettes.
Je lui conseille de bien s’essuyer. Il me répond qu’il l’a bien fait, mais je vérifie quand même. En fait, il a encore du caca sur ses petites fesses et je dois m’y reprendre plusieurs fois pour retirer tout la saleté.
medium_WC_enfant.3.jpg
Interprétation
Mon petit garçon
Ce n’est pas la première fois que nous voyons le fils apparaître dans le rêve de sa mère. Avec cette image le rêve parle du pôle masculin chez la femme. Cette facette intérieure d’elle est en plein développement, comme son enfant de chair extérieur. Ce fils décrit la façon dont elle commence à s’affirmer dans le monde extérieur. En regardant comment se comporte ce fils, nous pourrons connaître plus précisément ce dynamisme masculin intérieur.
medium_caresses_mere_enfant.2.jpg
A ma demande, la jeune maman me parle de son fils :
- Mon petit bonhomme découvre en ce moment le pouvoir de dire non. Il s’oppose
souvent, pour voir comment je vais réagir, il me défie, il me teste. Il apprend à exercer sa volonté, quand je veux lui apprendre l’obéissance.
Ces paroles décrivent très clairement la situation intérieure de Marianne : comme son petit garçon, elle est en train d’apprendre à exercer sa volonté, qui contrebalance son tempérament trop soumis. Cet aspect masculin d’elle même est en train de se développer et elle doit en prendre soin avec le même amour que pour son fils réel.

Il vient d’aller aux toilettes
Cette image montre que la rêveuse, comme son petit garçon, commence à s’exprimer de façon personnelle dans sa vie quotidienne. Un petit bonhomme contredit, s’oppose, refuse ce qui ne lui convient pas.
medium_ist2_1323307_opposition_ii.2.jpg
De même, elle devient capable d’affronter son entourage, au lieu de fuir dans le retrait, elle lutte pour répondre aux contradictions, faire valoir son point de vue, ses idées, elle lutte pour refuser de céder, à la différence de ce qu’elle faisait d’habitude. Elle commence à exprimer ses envies, respecter ses besoins.
Mais tout ce changement ne se fait pas sans doutes et hésitations et le rêve invite Marianne à être vigilante.

Mon petit garçon ne s’est pas bien essuyé, il a encore du caca aux fesses.
Les contenus intérieurs ont été correctement excrétés, mais il reste des traces qui salissent. Ce n’est pas ce qui sort, qui est exprimé, qui est sale. Ce sont les traces que ce processus laisse sur son passage.
Quelles sont ces traces ? De quelle façon la rêveuse se sent-elle sale, quand elle s’est affirmée en s’exprimant authentiquement ? Marianne se fait des reproches, culpabilise. medium_déception.2.jpg
Elle se dit qu’elle est égoïste, mesquine, tyrannique, elle s’accuse de faire de la peine aux autres. Elle a mauvaise conscience, se tourmente de scrupules ; la voilà, la saleté.

J’ai du m’y reprendre plusieurs fois pour retirer la saleté
Voilà bien le soin attendrissant d’une maman pour son petit enfant. Avec la même attention dévouée, elle doit s’occuper d’elle-même, se reprendre, se corriger de façon répétée, pour se libérer de ses résidus, de ces pensées et ressentis négatifs.
medium_nettoyer_fesses_bébé.2.jpg
Elle doit aller jusqu’au bout de son effort pour reconnaître sa valeur, pour se sentir bien, nette, pas coupable. Il est tout autant désagréable à son âme de ne pas être débarrassée de ces traces sales, de ces tracas intérieurs, que pour l’enfant de garder du caca aux derrière.
Ainsi Marianne apprend à se surveiller : elle comprend qu’elle doit arrêter de se critiquer, de douter d’elle même. Ainsi, sous la conduite du rêve, la jeune femme apprend à avoir confiance en elle et à devenir plus authentique.

medium_femme_4.2.jpg


Illustrations
La vierge et l’enfant, Lubin Baubin, 17ème siècle
Innovation : Ysis Galerie ; lysiscanalblog .com

16/06/2007

ENCORE UNE PETITE LECON D’ANATOMIE SYMBOLIQUE : LES INTESTINS CH. 4

J’ai commencé la dernière fois une petite étude des excréments. Cependant, avant de la poursuivre, il faut revenir à une étude d’anatomie symbolique pour mentionner cette fois-ci les intestins, où s’élaborent les matières fécales. Je vais donc essayer de vous montrer l’analogie qui existe entre la fabrication des excréments des rêves et ceux de la réalité. Cela vous permettra de comprendre pourquoi les excréments et les lieux d’aisance tiennent une si grande place dans les rêves.

Les intestins
medium_intestins.jpg
Le mot « intestin » vient du latin et signifie « intérieur ». Le mot « entrailles », de la même famille, signifie aussi « intérieur ». Les intestins constituent donc l’espace qui se trouve à l’intérieur du corps humain, jusqu’à l’intérieur de l’intérieur, le monde de l’âme. Son rôle est de digérer ce qui convient à l’organisme pour le nourrir et d’expulser les restes, et surtout ce qui ne peut être assimilé. L’intestin assure ainsi une grande fonction de tri et de nettoyage.
medium_chimie_intérieure.2.jpg

Le travail des intestins : image des processus psychiques intérieurs.
A l’intérieur de vous, dans votre monde intérieur, ont lieu toutes sortes d’activités dont vous avez plus ou moins conscience. Ce que vous vivez dans le monde extérieur, toutes vos expériences entraînent toutes sortes de réactions, produisent des contenus variés que vous allez garder ou rejeter.

Vous éprouvez des ressentismedium_Spirale_DUMONT_SOPHIE_SPIRALE_9193Image.2.jpg

Ainsi, vous éprouvez des impressions, des mouvements et émotions, des impulsions, des désirs. Ce sont là des ressentis. Ne parle-ton pas de ressenti viscéral ?

Vous recevez des idées et intuitions
En vous ont lieu également d’autres processus, mélangés aux précédents. medium_intuition_2.2.jpgToutes sortes de réflexions se déroulent en vous, plus ou moins à votre insu, plus ou moins volontairement ou consciemment. Vous pouvez ruminer, vous assimilez, vous comprenez certains points : des idées, des intuitions surgissent de l’intérieur, sans raisonnement conscient.


Vous avez des « envies de faire »
Au fur et à mesure de tous ces processus, il peut arriver aussi que vous naissent des envies de faire quelque chose, des désirs d’innovations, de changement, ou le contraire.
Ainsi, à l’intérieur de vous ont lieu toutes sortes de mouvements internes. Tout ce mélange, tous ces ressentis, ces idées, ces envies de faire, qui remuent en vous, c’est le produit de votre ventre, de vos intestins, de votre vie intestine
medium_ressenti_viscéral.jpg

Excrément vient du latin. Le préfixe « ex » indique la sortie, l’évacuation, le verbe « cernere »
veut dire tamiser, trier. Comme pour les matières excrémentielles, il est impératif de faire quotidiennement le tri dans votre monde psychique entre ce vous gardez et de ce que vous devez expulser. L’expulsion a lieu, soit parce que certaines éléments s’avèrent dangereux pour votre santé, soit parce que c’est là l’aboutissement d’un processus de nettoyage sain et normal.
Vous allez alors excréter ce qui vous vient de votre monde intérieur.
medium_pierre-spirale-i-4706587Alechinsky_Pierre.3.jpg
Les excréments de la réalité concrète, comme ceux des rêves sont donc le produit d’une élaboration et d’un tri, d’un choix. Ce travail conduit à expulser, sortir dans le monde extérieur, des contenus intérieurs jusque là invisibles, on en vient à les exprimer, les rendre visibles, les matérialiser. Il s’agit bien d’une entrée dans le monde réel, d’une réalisation, d’une concrétisation.

Ces productions, venues de l’intérieur, recèlent l’esprit du ventre, l’or de la créativité.
Pour les rêves, comme pour les alchimistes, ces productions à nos yeux méprisables, sont précieuses. Elles contiennent des éléments créateurs qu’ils appellent de l’or. C’est dans les excréments que se trouve l’or, c’est à dire votre créativité personnelle différente.medium_m-Tunnel.2.jpg
C'est là expression de l’esprit original et unique qui vous anime. Pour les rêves et les alchimistes, il s’agit de rien moins…lâchons le mot… que de la matière divine.
Wouaoff !
C’est là que se trouve ce qui s’appelle l’esprit du ventre.

medium_Intestins_2.2.jpgmedium_cortex_cérébrale.2.jpg

Si vous comparez les intestins et le cerveau, vous constatez combien ils se ressemblent : ils sont composés l’un comme l’autre de circumvolutions très élaborées.

Mais regardons la langue française populaire, très proche de la vie inconsciente :
Ne dit-on pas en langage d’étudiant : « chiader », pour travailler ? Un chiadeur, c’est un gros travailleur qui étudie et assimile les connaissances. Vous direz de son exposé : c’était « vachement chiadé ».
Et pour évoquer le travail du sculpteur, ne dit-on pas « couler un bronze », comme le faisait le sculpteur Rodin ?

medium_Rodin_coulant_un_bronze.2.jpgmedium_penseur_de_Rodin.2.jpg


La position du penseur de Rodin, n’est-elle pas éloquente ?

Ainsi, les rêves d’excréments peuvent, selon le cas, vous inviter à sortir votre créativité. Il s’agit souvent de contenus intérieurs personnels, dont d’habitude vous ne perlez pas: vous poursuivez des réflexions, vous élaborez des pensées, vous sentez des impulsions à agir, à créer, des envies de faire comme cela vous plait. Exprimer tout cela dans le monde extérieur ne se fait pas toujours facilement.

La prochaine fois, je vous interprèterai à ce sujet le petit rêve éloquent que voici : c’est Marianne, une jeune maman qui l’a reçu dernièrement.

Rêve : Mon petit garçon se nettoie mal le derrière
Mon petit garçon me dit qu’il vient d’aller aux toilettes.
Je lui conseille de bien s’essuyer. Il me répond qu’il l’a bien fait, mais je vérifie quand même. En fait, il a encore du caca sur ses petites fesses et je dois m’y reprendre plusieurs fois pour retirer tout la saleté.

medium_toilette_pipi.2.jpg



Illustrations
Materia prima
Spirale de Sophie Dumont
Spirale dePierre Alchinsky
Le bout du tunnel : chelmi.canalblog.com
Le penseur de Rodin

06/06/2007

UN NOUVEAU SUJET : LES RÊVES UN PEU "CRADES" ! CH. 1

Quel nouveau sujet vais-je aborder avec vous maintenant ? Ce sera le rêve un peu « crade » !

La tâche de l’interprète de rêves est des plus difficiles : il lui faut être capable d’aborder tous les sujets. Cependant, le rêve ne vient pas vous parler de ce que vous savez déjà, mais de ce que vous ignorez ou ne voulez pas voir.
Les sujets abordés la nuit seront donc des sujets qui ne vous plairont pas toujours. C’est pourquoi, dans mon blog j’en arriverai à vous parler de sujets délicats dont on évite de parler publiquement.
Je dois déjà affronter cette difficulté avec mon livre « Amour et sexe dans vos rêves ». Soit certains vendeurs des librairies, soit d’éventuels lecteurs s’offusquent qu’on puisse parler d’amour et de sexe. Manifestement, ils ne s’occupent que des choses les plus élevées. Tout ce qui se passe en bas, sous la taille, berk ! C’est sale.
medium_dragon.jpg
Mais ces grands dégoûtés ne vous racontent pas leurs rêves ! Bien sûr que non, parce qu’ils n’en sont pas toujours très fiers, et quand ils osent vous en parler, gênés, ils s’en excusent gentiment.

Alors, maintenant, je vais vous parler de rêves un peu « crades » qui sont très fréquents : des rêves du bas du corps, des excréments, des toilettes. Ce thème tient une très grande place dans les scénarios de nos nuits.
Ce n’est pas facile. Déjà au niveau des images ! Comment vais-je faire ?
Et puis, vous allez peut être vous vous exclamer :
« - Comment ? Mais vous venez de nous parler du divin ans les rêves, c’était magnifique.
medium_solitude_2.jpg

Vous pourriez choisir des sujets moins triviaux pour ménager une transition moins abrupte.
Votre choix peut paraître quand même un peu choquant et maladroit, en tous cas vulgaire. »
Oui, mais moi, je n’ai pas envie de vous parler d’autre chose, et je sais bien pourquoi.
Il existe une loi dans la vie de l’inconscient. C’est la loi de l’alternance des contraires, illustrée actuellement par la célèbre image du Tao, l’alternance du Yin et du Yang.
medium_alternance_des_contraires.jpg
Cette conception n’est pas l’exclusivité de l’Orient. Elle fait aussi partie de notre patrimoine culturel occidental, même si on l’oublie. Cette conception avait déjà été formulée par l’un des plus remarquables philosophes de l’Antiquité : Héraclite, ( 540- 480 avant J.-C.)
medium_heraclite.jpg
Tout est devenir, chaque chose se convertit en son contraire. Dans l’univers, les contraires font partie d’une unité fondamentale et s’affrontent éternellement pour se transformer.
Victor Hugo disait la même chose quand il soulignait la coexistence du sublime et du grotesque.
Et aujourd’hui, je vous explique ces considérations, parce que dans le dialogue entre le conscient et l’inconscient, avec les rêves, il en va de même. On ne peut pas monter sans descendre, parler du haut sans parler du bas. Plus on est monté haut, plus il convient de redescendre au plus bas.
medium_monter_descendre.jpg
Et soyez sûrs que, ce faisant, je ne fais que respecter la vielle et sage recommandation de mes prédécesseurs sur la voie des rêves, les philosophes hermétiques, appelés aussi les vrais alchimistes, les chercheurs de l’or non vulgaire, c’est à dire de l’or non matériel. Voici ce que conseillaient ces explorateurs de la voie intérieure, de l’inconscient :
« Prends cette chose qui est foulée aux pieds sur ses tas de fumier, sinon, voulant monter sans échelle, tu tomberas sur la tête ».
medium_alchimie_9philosophiehe1.jpg
Cette chose, disent –ils, c’est l’or, qu’« on trouve dans les excréments », « ex stercore invenitur » selon l’expression latine d’alors.
Cette chose dans les excréments est foulée aux pieds, on la méprise, on n’en fait aucun cas, on la bafoue. Cependant ce mépris voue à l’échec toute tentative de monter à l’échelle, c’est à dire toute recherche spirituelle. Celui qui veut monter dans les hauteurs sans passer par le bas et regarder sa « merde », celui là n’arrivera à rien et sera renversé.

medium_à_la_techerche_du_caca.4.jpg

Ce qu’il y a de plus précieux provient du plus vil, pour arriver en haut, il faut d’abord passer en bas.

Quant à nous, nous serons plus prudents et moins dégoûtés, nous nous amuserons donc les prochaines fois à regarder au plus bas, à analyser ce que sont les rêves des toilettes et des excréments.

Au fait, dans le conte (qui est le rêves collectif) n'est-ce pas l'âne, qui fait des crottes en or ?
medium_âne_crotte_or.2.jpg


Illustrations
- La philosophie, sculpture du portail de Notre Dame de Paris
-L’âne : Dessin d’Epinal, vers 1870, pour le conte de Peau d’Ane de Charles Perrault.

03/06/2007

UN RÊVE M'EST VENU CETTE NUIT...

Le rêve est venu me rendre visite cette nuit et il a déposé au matin ses perles de rosée sur la prairie de ma mémoire.
medium_rosee_3.jpg
A l’aube, je me suis promenée pieds nus dans l’herbe et j’ai recueilli la fraîche liqueur de ses images. Et je l’ai savourée.
medium_rosée_du_matin.jpg

Aujourd’hui, j’ai envie de la partager avec vous.

Voici donc mon rêve de cette nuit :
Je suis en montagne, assise par terre, seule, au bord d’une route de terre. Je regarde le paysage, les montagnes, la large vallée, le ciel sans nuages. Tout est verdoyant et paisible.
medium_fleur-montagne-gentiane-puy-cantal-167619.jpg

Dans le ciel j’entends quelqu’un qui chante. On ne l’entend pas beaucoup, mais on l’entend. Il chante pour toute la vallée, et toute la montagne. Il chante du Bach ou du Mozart.
C’est un homme jeune, un soldat habillé en vert bouteille.
Le soldat est assis sur quelque chose, sans doute attaché, suspendu à quelque chose qu’on ne voit pas, qu’on n’entend pas. Il avance ainsi au dessus de la vallée entre les montagnes.
C’est très étonnant, ça attire l’attention, c’est beau, ça ne s’impose pas, mais quand on le découvre, on l’entend, et l’on ne l’oublie pas.
Et ces dernières paroles me remplissent d’une joie douce et sereine.

Je me suis réveillée remplie de cette douceur et de cette sérénité.

Interprétation
Je suis en montagne, seule, assise par terre au bord d’une route en terre
La montagne : Pour moi, la vie en montagne peut être très dure, mais la nature splendide y réserve des émerveillements quotidiens.
La montagne est verte, elle est couverte d’herbages
medium_herbages.jpg
Les herbages désignent les rêves qui poussent et se renouvellent de façon permanente, naturellement.
Est-ce que cette description me parle ? A quoi me fait-elle penser ?
Cette image correspond tout à fait à ce qu’est ma vie quotidienne, elle n’est pas toujours facile, mais elle me comble d’émerveillements quand je vois ce dont la nature est capable.
Cette image décrit tout à fait ma vie actuelle, où je vis consacrée à la vie intérieure et aux rêves qui s’y expriment.

Je suis seule, assise par terre, au bord d’une route de terre
Je suis seule dans cette étude. Et là, le rêve me fait m’arrêter au bord de la route, me reposer un instant dans la vie naturelle que je mène, quand je marche sur le chemin de la terre.
medium_préalpes.jpg

Je regarde le paysage
Le rêve me propose de regarder ce qui se passe dans ma vie consacrée aux rêves, de façon à en prendre conscience.
Pourquoi m’invite-t-il à laisser ainsi se promener mon regard ? Que s’est-il passé la veille qui ait amené le rêve à intervenir pour me faire prendre conscience de quelque chose que je ne vois pas ?
Le spectacle qui s’offre à mes yeux le révèle sûrement.

Dans le ciel, j’entends quelqu’un qui chante
medium_montagne-cantal-.jpg
A quoi cela me fait-il penser quand je suis consacrée dans l’étude des rêves ? Je ne sais pas.

C’est un homme jeune, un soldat habillé en vert bouteille
Un homme jeune, c’est une façon dynamique de s’affirmer dans la vie. Il est capable de se lancer dans des entreprises où il va investir la plus grande partie de son énergie.
Un soldat, c’est pour moi un homme courageux, qui défend la vie de sa nation, capable de le payer de sa propre vie, comme l'ont fait tous ceux qui ont donné leur vie pour la France dans les deux dernières guerres.
medium_noGaudry26mai1915_soldat.jpg
Il porte un uniforme, il fait partie d’un ordre qu’il a choisi, il ne se permet pas n’importe quoi, il suit une certaine discipline.
Habillé de vert bouteille, c’est la couleur de la forêt, de l’inconscient. Cet homme porte les couleurs de l’inconscient. Ce vert bouteille, c'est aussi la couleur que portent les médecins en salle d'opération. Avec ce détail,le rêve indique que ce soldat qui chante exerce ainsi une activité thérapeutique.
medium_médecin_vert.jpg
En analysant toutes ces associations, je me demande : A quoi toute cette description me fait-elle penser à l’intérieur ou à l’extérieur de moi, en ce moment où je vis consacrée aux rêves ?
Cet homme, c’est moi-même, je sais que je suis un soldat de l’armée des rêves, les rêves me le disent depuis des années. Il y a tant de désordres, d’abus, de violences faites à l’inconscient, nous commettons tant de massacre sur des facettes de nous-mêmes que nous excluons de notre vie. Tous les crimes racistes, tous les génocides du monde extérieur sont commis dans notre monde intérieur, à l’intérieur de nous-mêmes, par nous-mêmes sur nous-mêmes.
Voilà contre quoi se bat le soldat de l’armée des rêves, l’interprète. Oui, l’interprète est bien un soldat qui défend le monde intérieur propre à chacun, l’inconscient, ignoré, refoulé, nié.

Ainsi, le rêve me parle de moi, il me demande de prendre conscience de ce que je suis en train de faire.
Le soldat chante. Il chante du Bach ou du Mozart
Pour le rêve, quand je m’exprime, c’est un chant qui monte de moi, et je reste confondue de m’entendre dire par les rêves que je chante du Bach ou du Mozart. Oui, c’est vrai, je chante un chant d’église, je chante un chant sacré, quand j’interprète un rêve.
medium_chant_Michael-Chance.jpg

On ne l’entend pas beaucoup, mais on l’entend. Il chante pour toute la vallée, et toute la montagne.
Le rêve souligne le fait que mes paroles ne sont pas beaucoup entendues. Mais cela ne m’empêche pas de chanter.

Le soldat est assis sur quelque chose, sans doute attaché, suspendu à quelque chose qu’on ne voit pas, qu’on n’entend pas. Il avance ainsi au dessus de la vallée entre les montagnes.
De quoi le rêve veut-il parler quand il me place dans cette position ?
medium_RTEmagicC_homme-balancoire-blanc_01.jpg Où est-ce que je me trouve ainsi dans les airs, dans un domaine immatériel, chantant pour toute la montagne et toute la vallée, chantant sans savoir qui peut m’entendre ?
Mais c’est sur mon blog !
Mon rêve me parle de mon travail sur mon blog !
Quelle délicate attention ! Cela me fait monter les larmes aux yeux.
Je comprends maintenant :
Hier, en effet, je me posais plusieurs questions :
Mes interventions sur mon blog servent-elles à quelque chose ?
Est-ce que tout ce travail dans lequel je me consacre aux rêves est utile?
Convient-il que je dise que les rêves sont l’expression du divin en chacun comme je viens de montrer dans le chapitre 10, avec le rêve du chat dans le café, et au chapitre 11 avec le rêve de Sylvia ?
medium_eglise_stpierre.jpg
Est-ce que je ne vais pas faire fuir ceux qui ne veulent pas entendre parler de divinité dans l’homme ? N’est-ce pas ainsi le meilleur moyen de les détourner des rêves ?
Est-ce que mon ton est juste ?

Répondant à toutes mes questions, mes doutes, mes inquiétudes, le rêve est venu me rassurer, me faire savoir ce que, lui, pensait de mon blog :
C’est très étonnant, ça attire l’attention, c’est beau, ça ne s’impose pas, mais quand on le découvre, on l’entend, et on ne l’oublie pas.
Et les dernières paroles, que le rêve m’a laissées en me quittant, me remplissent d’une joie douce et sereine.

medium_paysage-fleur-montagne-couleurs-pesse-709492.2.jpg


Illustrations
Rosée par Eric Geinrnaert ; eric.ambre.jaune@hotmaill.fr
Musique en salle d’opération ; www.medson.net/recherche.html
Michael Chance interprète la Passion selon St Mathieu de Bach

31/05/2007

QUESTION POSEE AUX RÊVES : QU'EST-CE QUE LES RÊVES ? CH. 11

QU’EST-CE-QUE LES REVES ?

Sylvia a beaucoup de chance. Son amie Mathilde est l’une des interprètes de rêves que j’ai formée et Sylvia en profite pour demander à son amie de lui expliquer ses rêves. Elle a fait ainsi plusieurs expériences qui l’ont laissée intriguée :
medium_pilule_G.jpg Par exemple, comment Mathilde peut-elle savoir que Sylvia a oublié sa pilule ?
Mais le rêve qu’elle interprète le sait, lui, et vient immédiatement signaler sa négligence à la rêveuse.


Est-ce que Mathilde connaît l’avenir, quand en traduisant le rêve elle conseille à son amie de se séparer de son copain Bernard avant qu’il ne la quitte ?
C’est le rêve qui voit l’avenir : dans son rêve Sylvia a vu une belle blonde dans une piscine, dans une position éloquente :
medium_prendre_par_derrière.jpg

elle était en train de se faire prendre par derrière, c’est à dire « enculer » par son ami. Elle s’en allait illico.
Mathilde a donc prévenue la belle et blonde Sylvia que Bernard allait lui faire un sale coup par derrière, sans doute la laisser tomber pour une autre.

medium_piscine12.jpg
Sylvia aurait intérêt à le plaquer lui, avant qu’il ne la plaque, elle.
Mais Sylvia n’écoute pas ses rêves. Elle est vraiment amoureuse et entend bien rester avec son ami. Deux semaines plus tard, elle subit l’humiliation de constater que Bernard en a préféré une autre dans son lit.

Que penser encore quand on voit combien les rêves sont bienveillants ?

medium_reves_sous_la_pluie.jpg

Sylvia est malheureuse dans son travail et veut donner sa démission. Elle désire un rêve pour la conseiller, mais Mathilde n’est pas là en ce moment pour l’interpréter. Comment faire ?
Sylvia demande alors un petit rêve simple, court, clair qu’elle puisse comprendre toute seule, et qui lui dise si elle doit annoncer à sa patronne le lendemain qu’elle veut démissionner de son poste.
Toute la nuit, Sylvia a entendu la chanson disco « Shut up, shut up shut up ! Elle a donc compris qu’elle ne devait rien dire.
medium_main_bouche.jpg
Le lendemain, sa patronne lui a annoncé que l’entreprise fermait pour quinze jours ; les employés se trouvaient donc en vacances payées. Sylvia, qui n’était pas dans l’entreprise depuis assez longtemps pour avoir des vacances, a eu ces vacances payées comme les autres. Si elle avait donné sa démission, elle n’aurait pas eu ce cadeau. Elle a donc donné sa démission à son retour de vacances.

Mais ça alors ! Comment les rêves peuvent-ils savoir ? C’est quand même trop bizarre, c’est trop fort qu’ils sachent comme ça le passé et l’avenir. C’est quand même « chaud » de voir comment les rêves « tapent juste ».
Sylvia décide alors de poser une question à ses rêves, et le soir elle leur demande :
- QU'EST-CE QUE LES RÊVES ?

medium_la_déesse_de_la_nuit.6.jpg

Rêve
J’arrive en voiture devant une église. Mathilde est là, qui m’attend devant, en bas des marches. Je descends de voiture. Mathilde vient à moi, me tend la main, et m’emmène dans l’église en me tenant la main.


Interprétation
J’arrive en voiture
medium_voiture.jpg Sylvia dispose d’une voiture, elle a une façon d’avancer dans la vie rapide et confortable. La voiture roule sur des routes toutes faites, la rêveuse avance facilement dans la vie sur des voies déjà toutes tracées, comme tout le monde. Elle ne fait pas partie de ceux qui avancent lentement à pied, en cherchant leur voie, en surmontant les obstacles du chemin individuel.

J’arrive devant une église
La jeune femme ne s’intéresse pas particulièrement à la vie spirituelle ; elle a vaguement entendu parler du Christ, de la crucifixion, de la messe et de la communion, du Saint Esprit.
medium_0268-0063_gotische_kirche_auf_einem_felsen_im_meer.jpg
L’église, pour elle, c’est un bâtiment qui a été construit pour accueillir le divin, pour permettre à chacun de se recueillir pour pouvoir le rencontrer.
Mais Sylvia ne va pas à l’église dans la vie extérieure. L’église désigne donc un lieu intérieur.
Qu’est-ce que ça veut dire par rapport à la question posée : qu’est-ce que les rêves ?
Les rêves sont son église intérieure dans laquelle elle peut rencontrer la divinité et entrer en communion avec elle.
Rien que ça !
Réponse immédiate, directe, claire, simple.

Mathilde m'attend en bas des marches
Celle qui l’attend devant son église intérieure, c’est l’interprète de rêves.
medium_Eglise_marches.jpg
Je descends de voiture
Pour pouvoir rejoindre celle qui l’attend, Sylvia doit cependant renoncer à avancer selon des
voies toutes faites, elle doit « descendre », se montrer plus humble, pour pouvoir marcher par elle-même, jusqu’à l’interprète de rêves. C'est dans cette attitude d'humilité qu'elle pourra alors "monter" les marches.

Mathilde vient à moi, me tend la main
Le rêve insiste, il présente à la jeune femme son interprète de rêve qui lui offre son activité, son aide. Il souligne que c’est avec elle, grâce à elle que Sylvia pourra entrer dans la voie des rêves.

Elle m’emmène dans l’église en me tenant la main
Mathilde, l’interprète, conduit alors la jeune femme dans son église intérieure, dans ses rêves, à la rencontre de la divinité qui y réside.

Ainsi,Sylvia avait posé la question d’incubation : Qu’est-ce que les rêves ?
Son rêve lui répond :
Les rêves sont l’église intérieure où s’accomplit la rencontre sacrée entre l’humain et le divin. Voilà pourquoi les rêves savent tout, voilà pourquoi ils sont si sages et clairvoyants.
medium_macao_eglise.jpg

Conclusion
Il y aurait, peut être, sans doute, de quoi être surpris !
Vraiment ?
Et qu’ont dit toutes les sociétés qui nous ont précédés sur les chemins de la terre ? N’ont-elles pas toutes, quelles qu’elles soient, déclaré que le rêve est le canal naturel par lequel l’âme humaine rencontre le divin ?
medium_friedrich_cathedralpng.png

On retrouve partout l’affirmation générale que le rêve donne accès à un autre niveau de conscience qui dépasse le conscient et procure des connaissances auxquelles le conscient seul n’a pas accès. Nous appelons aujourd’hui cet autre niveau de conscience du nom scientifique de l’inconscient. C’est une question de vocabulaire, certes, mais il faut savoir ce que chacun comprend avec ce mot. Les autres cultures que la nôtre pensent que l’inconscient, cet autre niveau de conscience, auquel le rêve donne accès, est celui des forces divines. C’est le nom qu’elles lui donnent.
Je vous ai montré que dans l’Antiquité, pour tous, qu’ils soient égyptiens, grecs, romains, juifs ou africains, c’était le divin qui parlait dans les rêves, qu’on l’appelle Dieu ou Esculape.
Et je ne vous ai pas parlé des Indiens d’Amérique et d’autres encore de par le monde.
L’inconscient est pour eux l’expression de la dimension divine.
Le rêve Sylvia dit la même chose : le rêve est le moment de la rencontre avec une force intérieure supra humaine, une sagesse qui dépasse les limites de l’entendement.
medium__schinkel_flute_enchantée_autel.4.jpg

Que peut dire la raison ?
La raison scientifique honnête, appuyée sur l’expérience, pourrait-elle en venir à reconnaître qu’elle se trouve avec les rêves en présence d’une dimension, dont elle ne connaît pas les lois et qui s’étend au delà de ses compétences ?
Pourrait-elle accepter que ses moyens rationnels aient atteint leurs limites en regard de l’inconscient,? Alors, en toute logique, en toute rigueur, elle déclarerait qu’elle ne peut rien en dire, sinon qu’elle se trouve là devant une dimension hyper-rationnelle.


Tableaux dans l’ordre de présentation :
« Rêves « extrait du film « Soleil sous la pluie » de Arira Kurosawa
« La reine de la nuit », décor par Friedrich Schinkel pour l’opéra de Mozart « La Flûte enchantée (1781-1841)
"La cathédrale" de Friedrich Schinkel (1781-1841)
« La cathédrale » de Caspar David Friedrich (1774-1840)
« Décor » pour l’opéra de la Flûte enchantée de Mozart, par Friedrich Schinkel

28/05/2007

QUAND L'INCONSCIENT REFUSE L'INCUBATION Ch 10

L’inconscient répond-il obligatoirement ?


Nous avons vu avec le dernier rêve que l’inconscient n’aime pas qu’on lui pose des questions à répétition. Il accepte de fournir les informations demandées, certes, mais il ne donnera pas plus que ce qu’il juge nécessaire. Et l’inconscient ne partage pas toujours le même point de vue sur ce qu’il nous est nécessaire ou non.

Voici aujourd’hui un autre rêve, plus dur que le précédent, parce que le rêveur ici a pour but d’exploiter l’inconscient à son profit. Le rêveur, Sébastien, se fait beaucoup de soucis : sa femme en effet est malade et risque de ne plus pouvoir travailler. Il veut donc savoir si sa femme va toucher une pension maladie et pose le soir la question à son rêve.

Rêve : le chat souverain
J’entre dans un café. Il y a un chat noir au milieu du passage. Je lève ma jambe par dessus pour pouvoir passer. Le chat lève la tête,
medium_1chat.jpg

me foudroie du regard, … et je reste immobilisé, je ne peux pas passer ma jambe, je ne peux pas entrer dans le café.


Interprétation

Le café
medium_tapas-cafe.jpg
C’est l’endroit où l’on peut consommer une boisson noire, tonique, qui réveille. Le noir, c’est quand on n'y voit rien, n’y comprend rien. Le grain du caféier, c’est le fruit qu’est le rêve, naturel et noir. Il faut tout l’art du torréfacteur-interprète pour transformer ce grain et en tirer un breuvage universellement apprécié : ce petit noir qui réveille, c’est le rêve interprété.
medium_expresso.jpg

Dans ce rêve, comme souvent, le café représente le moment où l’on prend contact avec l’inconscient, grâce à l'interprète de rêves, dont l'art et le travail donnent accès à l’interprétation.
Pour notre rêveur, par rapport à la question posée, le cadre du café représente plus précisément encore le procédé de incubation, vers lequel Sébastien se tourne pour obtenir un petit noir tonique, un rêve qui lui donne l’information souhaitée que je lui délivrerai par mon interprétation.

Le chat noir dans le passage
Cet animal est domestique, certes, mais il reste aussi sauvage. Il vit dans l’entourage de la maison, on ne pourra cependant jamais le dresser. Il se montre d’une farouche indépendance. Il a la particularité de voir dans le noir, dans la nuit.
Sa couleur noire, comme le café, exprime son lien avec l’inconscient.

medium_ChatNoirCouche.jpg
Qu’est-ce donc ? Ce chat noir est la façon dont l’inconscient se présente au rêveur. Quand Sébastien entre dans le café pour obtenir un rêve et son interprétation, pour savoir si sa femme va avoir droit à une pension, il rencontre d’abord le chat, l’inconscient, celui qui voit dans la nuit, et qu’on ne pourra jamais dresser.
Ce chat se tient au milieu du passage, comme s’il était le maître du lieu, comme si aussi, il en défendait l’entrée.

Je lève ma jambe pour pouvoir passer par dessus.
Notre homme veut avancer. Il ne tient pas compte du chat, il pourrait le saluer :
- Tiens, bonjour le chat !
Il pourrait se baisser vers lui et lui faire un gros câlin.
- Oh que t’es beau ! Tu veux bien me laisser passer ?
Mais non, il l’ignore et veut passer par dessus. Il veut poursuivre son objectif, sans tenir compte du chat. Il veut avoir son rêve et son information, s’en tenir compte de l’inconscient.

Le chat lève la tête et me foudroie du regard
medium_chat_noir_1_Martin_Durigneux_regard_furieux.jpg
Le chat – inconscient s’indigne de ce manque de considération à son égard. Sa colère s’exprime dans son regard foudroyant.medium_Zeus_écair.jpg

Ses yeux jettent des éclairs.
L’éclair, c’est l’attribut de Zeus, le roi des dieux, c’est aussi celui de Jahvé, le dieu des juifs, la foudre est l’attribut de la divinité en colère. C’est comme si le chat disait : Qu’est-ce que c’est que ce mufle qui prétend me passer par dessus, qui se conduit comme si je n’existais pas ? Voilà un type sans aucune éducation.

Je ne peux pas passer.
La colère du chat paralyse le rêveur. Il ne pourra pas entrer dans le café : le processus de l’incubation ne donnera rien, il n’aura pas le rêve qu’il cherche, il n’obtiendra pas l’information qu’il souhaite.

Conclusion
Ce petit rêve est riche d’enseignement. Il met en évidence un fait constant dans notre société actuelle : le manque de culture, le manque d’éducation au sujet de l’inconscient, du monde intérieur. Tous les rituels d’approche de cette dimension ont été négligés, oubliés. Nous nous comportons comme des rustres et nous croyons les maîtres du lieu. L’inconscient, lui, nous trouve fort mal élevés. La colère du chat le montre avec une vigoureuse éloquence.
medium_black-cat_yeux.jpg

L’analyse de ce petit rêve nous amène alors à constater que l’inconscient se manifeste comme une réalité autonome, qui n'est pas en notre pouvoir.
C'est une fonction indépendante, maîtresse et souveraine. medium_bastet_2.jpg
L’inconscient veut bien coopérer, aider, mais c'est une grande illusion que de chercher à l’exploiter et l'asservir. Il livrera avec le rêve des images tant qu'il le jugera nécessaire. Il ne servira jamais l'ego profiteur; il ne se laissera jamais manipuler.

Plus encore, et la dernière image, sous une forme apparemment anodine, le montre de façon inquiétante : l’inconscient paralyse celui qui prétend l’exploiter pour satisfaire à des fins matérielles personnelles.
medium_chatsiegyptien.gif

Commentaire
Vous avez constaté que l’image du chat dans le rêve de Sébastien n’a pas du tout la même signification que dans le rêve d’Irina. Le sens de l’image varie selon les rêveurs et les circonstances. Dans le rêve d’Irina, le chat désignait un homme dans le monde extérieur.

Ici, dans le rêve de Sébastien, le chat apparait avec le même dynamisme mystérieux, indépendant, souverain, tel que les Egyptiens le voyaient et l’adoraient dans cet animal, en le repréentnat plus précisément sous la forme de la déesse chatte Bastet. C’est ainsi qu’ils figuraient concrètement les dynamismes inconscients, qui étaient pour eux une manifestation des forces divines.
Même si cela reste implicite, les pouvoirs du chat ont ici, dans le rêve d’aujourd’hui, quelque chose de plus fort que l’humain, qui fait penser à une qualité divine.
Vous pouvez ainsi constater dans un rêve moderne la permanence de perceptions, d’images et de conceptions qu’on a retrouvées dans des vestiges dont certains peuvent remonter jusqu’à cinq mille ans.

medium_Bastet_chatte.jpg

25/05/2007

QUE PENSE L'INCONSCIENT DE L'INCUBATION ? Ch 9

QUE PENSE L'INCONSCIENT DE L'INCUBATION ?

Voilà une question aux allures provocantes !
Comment savoir ce que pense l’inconscient ? Bien sûr, c’est en regardant les rêves, plusieurs rêves venant de plusieurs personnes. Il s’agit là d’une véritable recherche en anthropologie de l’imaginaire, à laquelle je me suis livrée depuis de longues années. Je vais donc vous exposer ce que j’ai appris.
Cependant, avant de tenter d’étudier comment l’inconscient réagit face à l’incubation, ne serait-il pas bienvenu de regarder comment le conscient, lui, réagit ? Que fait-on en général, quand on prend connaissance de ce processus de l’incubation, naturel et si bienveillant. ?
Eh bien, tout dépend de la mentalité ! Au début, on essaie, et avec surprise on se réjouit que ça marche .
On peut ainsi se mettre à poser avidement plusieurs questions en même temps, pour recevoir les réponses dans la même nuit.
medium_questions.gif

Et il faut tout le dévouement et l’intelligence de l’interprète de rêves, pour démêler les multiples images les unes des autres et discerner quelle scénario répond à quelle question.. On comprend alors qu’on a intérêt à se limiter à une seule question par nuit.

medium_une_seule_question.png

Souvent on se met à poser de multiples questions aux rêves, nuit après nuit. Et puis cela devient systématique et on demande par exemple :
- est-ce que je dois vendre ma maison et aller ailleurs ?
- pour quelle ville dois-je demander ma mutation ?
- la transaction que j’envisage est-elle avantageuse ?
- qu’est-ce que je dois faire pour que mon fils s’entende avec mon ami ?
Toutes les questions sont possibles.
Voilà la position du conscient. Mais s’il arrive que cette pratique devienne du harcèlement, si on s’imagine que le rêve est une machine à voir l’avenir, on fait fausse route, et l’inconscient répond par un rêve qui ne manque pas de le signaler.

Moi aussi j'ai eu cette faiblesse quand j'ai commencé à interpréter mes rêves. Après une incubation, j’avais reçu un rêve que j’avais interprété. Mais je doutais de mon interprétation et désirant savoir si elle était juste ou non, je demandai un rêve qui me le dise ; j’interprétai le rêve venu le lendemain, mais doutant de nouveau de l’interprétation que je venais de faire, je demandai encore un rêve.

medium_tout_content.jpg


Voici comment l’inconscient a réagi devant mes incubations répétées : je reçus le rêve suivant :



Rêve : Trois paires de draps
Je suis chez une vieille amie qui me reçoit. Je dors dans une chambre où il y a trois lits.
medium_3_lits_2.3.jpg
Je suis très ennuyée parce qu'une nuit j'ai dormi dans un lit, la nuit suivante dans un autre, et la troisième nuit dans le troisième lit. J'ai déjà sali deux paires de draps, j'en suis à la troisième.
Je me sens alors remplie de confusion devant tant de désinvolture de ma part. Je ne suis vraiment pas correcte, je n'ai eu aucun égard pour la maîtresse de maison à qui je donne triple travail.

medium_laver_les_draps.2.jpg
Je suis consternée d'avoir abusé ainsi de la gentillesse de ma vieille amie. J'ai été négligente, j'aurais pu faire attention.
Je me suis réveillée absolument désolée et me confondant en excuses auprès de cette vieille amie, me demandant comment j'avais pu en prendre ainsi à mon aise.


Interprétation
Les draps
Ils enveloppent le dormeur et lui assurent un sommeil confortable. Ce sont les rêves.

Les 3 lits
Le lit peut représenter dans les rêves l’endroit où l’on fait l’amour, mais pour moi, à ce moment là, par rapport à la question posée, le lit est l’endroit où je dors, le cadre dans lequel je m’abandonne à l’inconscient.
medium_lit_3.2.jpg
Les trois lits représentent les trois nuits successives où j’ai posé trois fois une question, alors que j’avais déjà la réponse dans les draps du premier lit, dans le rêve de la première nuit.

Mon amie, la vieille dame
Qui est la vieille dame, remplie d’expérience, qui me fournit les rêves ? La vielle dame est souvent une image de l’inconscient. Ici, il me remet gentiment et fermement à ma place en me faisant ressentir combien mes incubations répétées sont un manque de considération à son égard. Il m'avait déjà fourni les draps dans le premier lit, le rêve de la première nuit, qui me donnait la réponse dont j'avais besoin.
C'est un manque d’éducation que de lui donner du travail supplémentaire, en changeant encore de lit, en salissant encore deux autres paires de draps.

medium_laver.jpg
J'ai alors compris que je reçois dans les rêves les indications nécessaires et toute ma liberté réside dans le fait de savoir les employer. Mon rêve me disait : "Débrouille-toi, tu as déjà reçu plus que ton dû, tu ne recevras rien d'autre, pas d'indication supplémentaire. Contente-toi de ce que tu as, tu as trop demandé. »
Le rêve que je reçus alors était ferme. Il me remettait en place parce que j’avais manqué d’égard envers lui en me montant exigeante de façon indue.

medium_ennuyé.png
Au réveil, je me sentais tellement confuse, que je me suis bien juré de ne plus recommencer.

Nous verrons la prochaine fois comment l’inconscient, réagissant avec sévérité, peut envoyer le rêveur « ballader » et refuser de répondre.

18/05/2007

LES LIMITES DE L'INCUBATION DES RÊVES Ch. 7

Comme nous avez pu le voir dans ces dernières pages, demander des conseils à ses rêves a été une pratique universelle. Je vous ai montré des réponses données par le rêve. Cependant, il arrive que la réponse soit équivoque, ou que le rêve ne donne pas de réponse du tout.
C’est ce qui est arrivé à Héléna.

Voici le rêve que Héléna vient de recevoir la semaine dernière. Héléna arrive à la quarantaine, elle est mère de famille, et depuis quelques jours, elle sait qu’elle est enceinte. Elle se demande si elle va garder le bébé ou non. Elle voudrait et ne voudrait pas. d’un côté elle se sent emplie par son désir de mère, son amour pour les enfants et la famille.
medium_la_fileuse.jpg





De l’autre, elle ressent son désir de femme, qui, arrivée au milieu de sa vie, voudrait réaliser une autre fécondité que celle du corps ; elle aspire à sortir de la maison, vivre un peu pour elle, développer d’autres activités plus plaisantes, rencontrer des amis.
Un instant, c’est oui, l’autre c’est non.
medium_la_faucheuse.jpg

Elle est ballottée, tourmentée et se décide à demander à ses rêves, s’il convient de garder le bébé ou non.

Gravissime question, gravissime tâche de l’interprète de rêves, accablante, courageuse.
medium_femme_pensive.jpg







Rêve : Le fils de Sarkozy
J’ai un fils, c’est un jeune homme. Il est fort et solide, très intéressant, très raisonnable ; il ressemble physiquement à son père : Sarkozy. Il règne entre nous une grande entente, une complicité respectueuse.
Il me demande si j’ai accompli ce que je voulais dans ma vie.
Je lui réponds que non, ce n’est pas facile. J’ajoute qu’il n’est jamais trop tard et que peut-être je …
Il me sourit et me dit que je peux partager ma pensée avec lui.
Je sens une grande force, un réel soutien émaner de lui.

Je me réveille avec un sentiment de bonheur.


Interprétation

J’ai un fils, fort, solide, intéressant, raisonnablemedium_antin136_buste.jpg


Héléna n’a pas de grand fils. Ce fils représente donc une force, une façon de s’affirmer dans la vie qu’elle a développée en elle au cours des années. Elle possède les qualités soulignées par le rêve.



Il est le fils de Sarkozy
Il serait grossier, trivial, grotesque, absurde de prétendre qu’Héléna nourrirait des fantasmes à l’égard du Président de la République. Non ! Le rêve indique ainsi que cette force intérieure est née d’une façon de vivre COMME Sarkozy, en adoptant les mêmes valeurs.

Sarkozy
medium_Sarkozy_20-_20189.jpg
Il s’agit du Sarkozy d’Hélèna, de l’image personnelle qu’elle a de cet homme, de la représentation individuelle qu’elle s’en fait. Il ne s’agit évidemment pas de politique, mais de dynamisme intérieur.
C’est à elle qu’il faut donc poser la question de l’interview :
- Hélène, c’est qui pour vous Sarkozy, il est comment ?
- J’aime ce qu’il dit, je respecte les mêmes valeurs que lui, l’ordre, le travail ; j’apprécie qu’il veuille sanctionner les semeurs de troubles. J’aime sa force et son humanité, il a le courage de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas.
Cette description définit donc un aspect du caractère d’Héléna, qui présente des points communs avec Sarkozy, tel qu’elle le perçoit.

Mon fils me demande si j’ai accompli ce que je voulais dans ma vie
Question cruciale ! Le rêve demande à la rêveuse de s’interroger sur le sens de sa vie et d’en faire le point. C’est à partir de là qu’elle pourra voir clairement en elle et décider de garder le bébé ou non.

Je lui réponds que non. Ce n’est pas facile.J’ajoute qu’il n’est jamais trop tard et que peut être je…
Héléna ne poursuit pas sa phrase. Elle garde la suite pour elle. Cette attitude montre qu’il y a des points en elle qu’elle ne veut pas s’avouer, qu ’elle ne veut pas regarder. Elle n’est pas au clair avec elle-même.

medium_femme.jpg







Mon fils me sourit et me dit que je peux partager ma pensée avec ui
Cette force, qui l’habite et la comprend, l’invite à être authentique, à faire comme son père Sarkozy, à « avoir le courage de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ».

medium_antin138_profil.jpg

Que fait le rêve ? Il demande à la rêveuse d’oser être elle même.
Est-ce là la réponse directe à la question ? Non. Le rêve ne répond pas. Il laisse Héléna décider par elle même. Il la laisse libre de son choix. Et, ce qui lui permettra de savoir si elle garde le bébé ou non, montera du plus profond d’elle même quand elle osera être elle même.

Je sens une grande force émaner de lui
Le rêve montre que, quelle que soit la solution, Héléna aura la force d’assumer son choix.

Je me réveille avec un sentiment de bonheur
Elle se sent heureuse, parce qu’elle sait désormais qu’elle est libre ; parce qu’elle sait que, quoi qu’il en soit, elle saura vivre comme elle l’a voulu ; parce qu’elle sent en elle cette force intérieure qui ne lui fera pas défaut.

Conclusion
Ainsi, l’exemple de ce rêve montre clairement les limites d’une incubation. Certes l’inconscient se montre bienveillant, mais nous n’avons pas à tout attendre de lui. Nous avons à exercer nos faculté de jugement, et notre pouvoir de volonté et de liberté. Si nous demandions à l’inconscient de nous dicter notre conduite, nous ne serions que des machines automatiques. Attendre toutes les réponses de nos rêves serait en fait une démission infantile, et une erreur devant notre engagement dans la vie. L’inconscient nous guide vers notre indépendance, il nous invite à exercer notre libre arbitre et à vivre les expériences que nos choix ont entraînées. Pratiquer l’incubation à tort et à travers ne conduirait à aucune maturité.

Remerciements
"Je remercie vivement Mme Anne Marie VOLODOS d’avoir accepté que ses tableaux viennent illustrer mon blog.
Vous avez trouvé les tableaux dont les titres, par ordre de présentation, sont les suivants :
« Clotho » La Fileuse
« Lachésis » La Faucheuse
Femme pensive
Pénélope
Vous pourrez prendre le plaisir de les retrouver son site sur Internet :
http://mapage.noos.fr/anne-marie.volodos."

17/05/2007

L'INCUBATION CHEZ LES PREMIERS CHRETIENS Ch. 6

Dans les dernières pages, je vous ai parlé de l’incubation des rêves dans le monde méditerranéen, depuis la plus haute antiquité jusqu’à l’époque gréco-romaine. Aujourd’hui
je vous montrerai qu’elle était également pratiquée dans le christianisme primitif.

Les premiers chrétiens ont exactement les mêmes points de vue et les mêmes pratiques que les autres religions. Ils reprennent en cela la longue tradition juive.
Peut être serait-il bienvenu de vous rappeler que la Bible, non seulement dans l ‘Ancien Testament, mais aussi dans le Nouveau Testament, raconte de nombreux rêves, en particulier au sujet du Christ ?
Joseph, un juif pieux, voit plusieurs fois un ange apparaître dans ses rêves : l’ange vient d’abord lui indiquer de prendre soin de la jeune fille-mère appelée Marie et de l’épouser.

medium_ange.3.jpg

Puis, dans un autre rêve, l’ange lui recommande aussi de s’enfuir en Egypte avec elle et son enfant pour échapper aux massacres du roi Hérode.

medium_Christ_the_Redeemer-lge2.jpg
C’est ainsi que, par l’intervention des rêves est sauvé l’enfant qui allait devenir le Christ et changerait la civilisation d’alors.
Il est clair que pour tous, à cette époque, le rêve est le moyen naturel de communication entre le niveau humain et le niveau divin.
Pour tous, l’homme peut poser des questions aux rêves et recevoir des informations qui le guident. L’incubation est une pratique courante universelle.

Le témoignage de Sainte Perpétue
Vers 200 ans de notre ère est construit l’un des fameux sanctuaires où les prêtres médecins interprétent les rêves : le temple dédié au dieu Esculape à Pergame en Asie Mineure.

medium_esculap2.jpg









A cette même époque, en 203, Perpétue, une jeune femme de Carthage, est jetée en prison pour sa foi chrétienne. Elle y écrit sa vie avant son martyre. Dans son témoignage très émouvant, elle raconte comment elle demande à Dieu de la guider et de la soutenir par les rêves et en particulier de lui dire si elle doit s’attendre au martyre ou à la libération.
Le procédé d’incubation est très simple, d’autant plus qu’elle se trouve en prison.

medium_arènes.jpg

Perpétue l’indique :
« Mon frère me dit :
- Ma sœur,..te voilà dans une position où tu peux demander une vision, afin qu’on te montre si tu dois t’attendre au martyre ou à la libération.
Et moi, écrit Perpétue, consciente des bienfaits que Dieu m’avait si richement prodigués dans les dialogues que j’avais coutume d’avoir avec lui, je promis, remplie d’une foi confiante :
- Demain, je te raconterai.
Puis, je demandai une vision et voici ce qui me fut montré. » Elle raconte alors son rêve, reçu le lendemain, et en donne l’interprétation :
« Nous comprîmes que le rêve signifiait le prochain martyre ; à partir de là, nous ne plaçâmes plus aucune espérance dans ce monde-ci. » Elle meurt dans l’arène.

medium_martyre.jpg

Le récit de Perpétue a donc permis de constater que l’incubation des rêves étaient pratiquée partout et par des gens de toutes les religions, les chrétiens comme les juifs et les païens.

Je pourrais faire le tour du monde et vous exposer comment, dans toutes les civilisations, l’incubation des rêves avait lieu. Il faudrait évoquer aussi comment le rêve, et avec lui l’incubation, ont été condamnés en Occident, voire diabolisés.
Mais mon objectif est avant tout de vous donner à vous personnellement, quelle que soit votre position, l’envie d’essayer et d’avoir ainsi accès à un dialogue vivant avec vos rêves.

medium_esclave.jpg

L’incubation est le moyen privilégié de dialoguer avec l’inconscient. C’est ce que j’ai voulu vous montrer, en évoquant les traditions de par le monde, en vous racontant aussi les rêves d’Irina.
Cependant, la pratique de l’incubation a aussi ses limites et comporte pour certains le risque de vouloir rester infantils et dépendants, ce qui est tout à fait contraire à l'esprit du rêve. Je vous en parlerai bientôt.

26/01/2007

Amour et sexe dans vos rêves.

medium_couv.jpg

Présentation de l'éditeur :
Continuatrice de l'œuvre de Jung, l'analyste Christiane Riedel signe ici un ouvrage de référence sur la compréhension des rêves touchant au thème universel de la sexualité. Résultat de trente années de pratique d'analyses de ses patients "rêveurs", ce livre est un outil remarquable pour aider chacun de vous à l'interprétation de vos propres symboles, livrés par votre inconscient au détour de vos nuits. Toutes les interprétations des 126 rêves étudiés ont été validées par leurs rêveurs. Ce livre, agrémenté d'une soixantaine d'illustrations, a été écrit pour vous raconter ce que disent vos rêves quand ils vous parlent d'amour: infiniment bienveillants, ils savent ce dont vous avez besoin et vous l'indiquent sous de multiples images, inlassablement, jusqu'à se frayer un chemin dans votre conscience. Nantis d'une nouvelle connaissance de vous-même, vous saurez ainsi orienter votre vie amoureuse dans le bon sens et continuer ou repartir sur des bases saines et solides. Dans une première partie, vous découvrirez comment le rêve vous parle de votre sexualité: ici, paradoxalement, n'apparaissent pas des images sexuelles, mais des images d'objets (bougie, clef, robinet, chaussures, panier...) d'animaux, d'aliments, de plantes ou de lieux (pièces de la maison, paysages naturels, magasins...), et ce, dans les rêves des hommes comme des femmes. La seconde partie vous expose comment le rêve vous guide dans un processus de transformation et d'harmonisation intérieures: vous comprendrez alors le symbolisme des parties sexuelles du corps, celui des types de femmes (épouse, mère, patronne...) et d'hommes (artiste, militaire, père...), le sens des différents scénarios amoureux (positions variées, homosexualité, inceste...), et de toutes sortes de contacts, les caresses les plus tendres ou les agressions. Vous verrez ainsi, nuit après nuit, le rêve venir vous initier à une dimension plus spirituelle de la vie sexuelle. Comme le dit le Dr Gérard Leleu dans sa belle préface à cet ouvrage, Christiane Riedel aborde ici la sexualité " avec infiniment de respect, de poésie, en lui donnant sens et dimension", ravi de retrouver ici une méthode pratique dédiée à l'amour, afin que, par le truchement exquis du rêve, les êtres " fassent l'amour divinement".

Biographie de l'auteur :
Après l'étude de l'interprétation des rêves dans de nombreuses écoles, aux Etats-Unis, à Berlin et à Paris, Christiane Riedel a fondé en 1991 sa propre école "Rêves à Vivre", suivie, en 2004, de l'Académie pour l'Interprétation et l'Intégration des Rêves dans la Vie Quotidienne, où elle enseigne et donne des consultations. Elle est aussi l'auteur de " Rêves à Vivre" et de " La maison dans les Rêves".

Le préfacier :
Médecin sexologue, le Dr Gérard Leleu est l'auteur du best-seller "Le traité des caresses" et de nombreux autres livres comme "L'intimité et le couple", "La caresse de Vénus", "Le traité du désir", "Sexualité, la voie sacrée"..., tous dédiés au couple, à ses problèmes et... à son plaisir.

La préface du docteur Gérard Leleu :
"C’est vraiment un regard neuf qu’apporte Christiane Riedel sur la compréhension des rêves. D’abord en sortant le rêve du purgatoire où l’avait mis Freud : un lieu obscur et terrifiant où, après avoir été « refoulés », nos pulsions fomentaient quelques mauvais coups à faire en surface. Selon elle l’activité onirique est une activité naturelle qui appartient bien plus à une sphère bienveillante, lumineuse voire divine, une activité qui fait des rêves nos alliés. A preuve, il suffit de lui soumettre le problème qui nous préoccupe pour que, sous forme d’images, elle nous offre une réponse dans les nuits qui suivent. Cela vous paraît magique, voire miraculeux ? Après avoir lu ce livre, vous verrez que c’est tout à fait logique.
Car logique est la démarche de Christiane Riedel : elle se veut rationnelle et rigoureuse et veut tirer ses interprétations des faits, de leur analyse, dans un esprit scientifique et cohérent. Ainsi elle se situe dans la phénoménologie, ce qui la différencie des magiciens et des charlatans qui eux prétendent savoir interpréter les rêves mais ne font qu’appliquer des grilles de lecture aussi systématiques qu’impersonnelles. Ce qui la différencie aussi des psychothérapeutes qui eux interprètent en fonction de théories psychanalytiques dont beaucoup se révèlent contestables voire franchement erronées.
Christiane Riedel se refuse à plaquer des interprétations « prêtes à l’emploi », liant telle image, tel scénario à telle signification. Pour elle la même image peut avoir de multiples sens et il faut trouver le sens qui correspond au rêveur. Car le rêve est inséparable du rêveur.
Elle travaille sans grille, sa méthode c’est « l’interview » qui consiste à interroger la personne sur le sens de chaque mot qu’elle emploie et à l’acheminer vers sa propre signification en fonction de sa personnalité et de sa situation. Elle n’affirme pas, elle suggère à peine ; conduisant les déductions, elle accouche. Elle pratique la maïeutique.
Christiane Riedel démonte magistralement la notion de complexe d’oedipe. L’erreur fondamentale de Freud est d’avoir interprété de façon erronée la tragédie de Sophocle et ensuite d’en avoir déduit que le fils désire faire l’amour à sa mère. Ce qui a pourri depuis lors toutes les réflexions sur les relations entre garçon et mère et plus généralement entre enfant et parents, et dévié toutes les interprétations des rêves où la mère apparaît. Elle remarque plus généralement que la psychanalyse en se bloquant voire en s’obsédant sur la séquence de l’enfance enferme le travail d’évolution à faire.
Christiane Riedel parle bien de la bipolarité qui fait qu’en chaque être existent un pôle féminin et un pôle masculin. Elle montre que chacun au lieu d’épanouir sa femme intérieure ou son homme intérieur va chercher à l’extérieur la qualité du sexe opposé que pourtant il a en soi. La femme, par exemple, pourtant pourvue d’une part masculine se projette sur un homme extérieur et vit sa masculinité à travers cet homme, restant ainsi passive au lieu d’affirmer sa propre masculinité. Faire vivre ses deux pôles et les faire se marier, c’est cela accomplir la réalisation de soi, c'est-à-dire accéder à l’indépendance et à une pleine créativité. Or à propos de nos pôles et de leur accomplissement les rêves ont beaucoup à nous dire.
Toute la démonstration de Christiane Riedel est étayée sur l’exposé de plusieurs dizaines de rêves et leur analyse, une connaissance éblouissante de l’âme humaine et une immense culture qui lui permet de faire appel à tous les grands auteurs de l’Humanité, ce qu’elle fait non pour exhiber ce qu’elle sait, ni même pour illustrer ce qu’elle dit mais pour confirmer, démontrer. Et l’on est étonné de constater que tous les grands esprits avaient quelque chose de précieux à dire sur les rêves et qu’ils leur accordaient une importance majeure.
Bien entendu le plus novateur, le plus juste, le plus utile, selon moi, dans cette société où l’activité sexuelle n’est sortie de l’enfer du pêché et de la honte que pour entrer dans l’enfer de la chosification et de la mécanisation, c’est qu’elle aborde la sexualité dans le rêve avec infiniment de respect, de poésie, en lui donnant sens et dimension. L’acte sexuel est un acte sacré, la communion des corps mène à l’union des âmes et permet l’accès au divin. L’orgasme est le vécu dans le corps de l’extase qui anime l’âme. C’est en cela que l’union amoureuse est une expérience paradoxale : elle est faite d’un instinct animal et d’une envolée de l’âme.
Ici Christiane Riedel retrouve les grandes traditions orientales pour qui faire l’amour c’est faire le « grand Tout », l’Unité, c’est recréer la Divinité. Mais pour amener les Occidentaux à donner un sens à l’érotisme il faut lutter contre vingt siècles de répression de la sexualité, d’abaissement du plaisir charnel, situé du côté du diable et non du divin. Sans aucun fondement du reste car Christ n’a jamais médit de l’amour charnel.
Le divin, dit Christiane Riedel, on ne peut rien en dire nous les humains. On ne peut que le saisir à travers l’émotion – celle, entre autres, des rêves : « Dieu, écrit-elle, ne se prouve pas, il s’éprouve ». Elle rejoint ici Jung qui affirmait que sa foi ne devait rien à la théologie mais relevait du ressenti et de l’intuition.
Le livre se termine par un rêve fabuleux dont la conclusion est le couronnement du travail de Christiane Riedel : « Depuis ce rêve, dit la rêveuse, je ne fais plus l’amour de la même façon. » Cette jeune femme avait saisi la dimension sacrée de l’union sexuelle.
J’ai reconnu en Christiane Riedel une jumelle, une sœur d’âme car toute ma vie j’ai rêvé, plume à la main, que les êtres fassent l’amour divinement".
Docteur Gérard Leleu

Vous pouvez me contacter ICI.

Académie pour l'Interprétation et l'Intégration des Rêves
dans la Vie Quotidienne.