Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amour

  • LE RÊVE, VOTRE COACH EN DIETETIQUE

     

    Les rêves nous parlent souvent d'aliments et de nourriture. Ces aliments sont-ils à comprendre au sens propre ou au sens figuré ? Voilà une question qui mérite réponse et je m'y attacherai dans les prochaines études.

     

                               Still Life with Grapes and Glass of Wine, de George Forster2 (1878)

     

    Mais que je vous dise ...:

    Aujourd'hui, je me sens vraiment obligée de vous communiquer un petit rêve, parce que l'inconscient y prescrit un aliment, un complément alimentaire, voire un alicament, qui selon lui, est bon pour tout le monde, donc pour vous comme pour moi. Par conséquent, Nathalie, qui m'a confié son rêve et moi-même son interprète, nous ne saurions garder le conseil exclusivement pour nous.

    Ce rêve, le voici :

    Je suis assise, je vois un texte écrit noir sur blanc. Dans ce texte, il s'agit d'une vitamine que tout le monde doit prendre.

    Je vois un petit cube de maïs jaune. C'est cette vitamine, c'est la vitamine noire. Il faut en prendre matin et soir. Elle fait du bien à tout le monde.

    Le rêve est bref, mais si nous l'analysons attentivemet, je crois bien qu'il risque de nous emmener loin.

    Passons à l'interprétation

     

    Je suis assise

    Si le rêve choisit cette position, c'est qu'elle est significative. Nous allons l'analyser attentivement.

    Dans la position assise, on repose sur ses fesses. Que symbolise donc cette partie de notre anatomie ?

     

    Les fesses

    Le corps comporte une partie devant, que l'on peut voir, et une partie derrière, que l'on ne peut pas voir soi-même, sauf avec un miroir.

    Par là se trouvent désignées la partie consciente et la partie inconsciente de notre être. Ainsi notre dos et nos fesses représentent de façon tout à fait adéquate notre inconscient.

     

    dos fesse marshenikov.JPG

     

    Si le dos forme notre structure et nous permet de nous tenir droit, ce sont les fesses qui nous permettent de nous poser, nous reposer, de nous asseoir. Elles constituent notre assise dans la vie. Elles nous servent de fondement.

    Voilà pourquoi toute la nuit une rêveuse entendait une voix lui répéter :
    « FONDAMENTAL…. FONDAMENTAL…. FONDAMENTAL… »

    Oui, fond – a - mental, le fond est a mental, la vie de l’inconscient se déroule en dehors du mental, elle n’a rien à voir avec la cérébralité, l’intellectualisme et tous les idéaux en ismes. La vie de l’inconscient s'accomplit spontanément, en dehors de la pensée et de la volonté.

    Les fesses symbolisent donc notre base instinctive dans la vie, le fondement de notre être, qui est l’inconscient.

    La rêveuse voit un texte écrit noir sur blanc.

    D'un côté notre rêveuse repose sur son fondement inconscient, et de l'autre côté elle a un texte devant les yeux, elle est donc aussi dans une attitude consciente et vigilante.

     

    assise.jpg

    Le texte est écrit

    Quelqu'un a pris soin de consigner par écrit une information qu'il désire retenir et peut être aussi transmettre.

    Le noir du texte

    Selon les associations données par Nathalie, le noir correspond à la matière, la terre, il désigne encore la nuit, où l'on ne voit pas, et aussi ce qu'on ne comprend pas, l'irrationnel ; et souventes fois il symbolise lce qui est mal par rapport à la morale régnante.

    Le blanc de la page s'oppose au noir et évoque la pureté, le sans tache, la clarté du conscient et les idées aériennes, et également le bien.

    Un texte écrit noir sur blanc donne accès à un savoir irrationnel, en rapport avec le mal ( texte noir). Ce savoir n'est pas resté au niveau intellectuel, livresque, théorique, blanc. Ce savoir a pris forme concrètement, dans une expérience vécue dans le corps, au niveau terrestre.

    Un texte écrit noir sur blanc révèle que l'idée s'est incarnée dans la matière, dans la chair. L'information délivrée par le texte n'est pas seulement le fruit d'une idée qui resterait potentielle. Elle est le résultat d'une idée qui a pris forme dans la vie terrestre, qui a donc été vérifiée et validée par l'expérience vécue.

    Dans ce texte, il s'agit d'une vitamine que tout le monde doit prendre.

    A la suite de l'analyse précédente nous pouvons dire alors que le conseil du rêve de prendre une vitamine, est un conseil validé par l'expérience.

    La vitamine

    Ce mot a pour étymologie le latin '" vita" : vie ; c'est une substance indispensable parce qu'elle assure les échanges vitaux. Même s'il n'en a besoin qu'en faible quantité, le corps ne la synthétise pas de façon suffisante. Pour rester en bonne santé, il convient alors de veiller à corriger le déficit éventuel en prenant un complément vitaminé.

    Nombreux sont ceux qui ont cette sage prudence. Cependant nombreux sont ceux aussi qui contestent l'utilité des compléments, arguant du fait qu'une alimentation

    équilibrée apporte tout ce qu'il faut à l'organisme.

    Mais qu'en dit le rêve ?

    Le rêve considère que l'alimentation habituelle et générale ne fournit pas cette vitamine en quantité suffisante, ce qui entraine une carence.

    Je vois un petit cube de maïs jaune. C'est cette vitamine, c'est la vitamine noire.

     

     

                                  dreamstime 2.JPG 

     

    Cette vitamine est de couleur jaune, mais le rêve l'appelle la vitamine noire.

    Curieuse façon de présenter les choses. Paradoxe.

    Le jaune,

    Pour Nathalie, le jaune c'est la couleur du soleil. Comme le blanc il apporte la lumière qui permet de voir clair, mais par sa couleur il apporte aussi la chaleur qui donne force et bien-être et son bel éclat évoque la joie de vivre. Le jaune correspond donc comme le blanc au bon et au bien, avec une nuance de joie de vivre.

    Le noir

    Nous venons de le voir, le noir, c'est le contraire : le noir, c'est ce qui considéré comme mal et mauvais.

    Nous voici donc devant une opposition qui rappelle celle du noir et du blanc, une opposition ici encore conscient - inconscient. Mais ici, en fait, cette opposition n'en est pas une, puisque cette fameuse vitamine implique intrinséquement les deux couleurs. Ainsi cette vitamine du rêve présente en fait une conciliation des contraires.

    Où le rêve nous emmène-t-il ?

    Voyons maintenant plus précisément comment se présente cette vitamine :

    Un petit cube de maïs

    Un cube est un parallélépipède particulier : les trois dimensions largeur, longueur et hauteur sont égales.

    Le cube présente donc une forme remarquable où toutes les faces sont carrées et égales.

    Le symbolisme du cube a donné lieu à des spéculations qui débordent le cadre de mon blog. Il suffit de savoir que le cube, de par sa forme, est une image de la solidité, de la stabilité sur terre. Solidité, stabilité, voilà déjà ce que garantit cette vitamine.

    Le maïs

    maïs 2.jpg

    Le maïs ? Mais pourquoi le rêve choisit-il le maïs et non pas des carottes coupées en petit cube ? Il est clair que le rêve a une intention. Nous nous trouvons là au coeur du rêve et de son énigme.

    Il convient donc de chercher un éventuel jeu de mots. Décomposons le mot :

    maïs :

    m, la lettre M : M comme aime

    a : (il / elle) a ; à ; ah !

    ma : adjectif possessif

    aïs :

    a : a

    ï : i

    is : ise / isse

    a – ï- s = a – ï - sse...= a-ï-ss = haïsse / haïssent

    M - aïsse../ Haïsse ?

    Que tirer de tout ça ?

    Bien sûr, vous entendez " aime et haïsse", - maïs - aiment et haïssent.

    Le rêve nous conseillerait-il alors d'aimer et de haïr, de ressentir tour à tour de l'amour et de la haine ?

    Voilà qui peut paraître étonnant !

    Le maïs, c'est la vitamine des passions. Voici la définition du "Dictionnaire des Synonymes de la Langue Française" de M. Lafaye en 1861,

    " La haine est le nom de la passion excitée dans l'âme contre ce qui la blesse, comme l'amour est le nom de la passion produite en nous par ce qui nous agrée."


    Oui, c'est là la vitamine paradoxale jaune comme l'amour qui éclaire et rayonne, et noire comme la haine jugée mauvaise, qui perturbe et assombrit.

    Il faut en prendre matin et soir. Elle fait du bien à tout le monde.

    Cette vitamine, prise à rythme régulier, donne des forces à chacun pour qu'il aime et haïsse alternativement selon les circonstances.

     

    cuisine 2.jpg

    Ainsi le rêve nous donne un conseil de santé : matin et soir il nous faut nous fortifier d'une part, en sachant aimer, exprimer notre accord, dire oui, accepter, donner, et d'autre part, en revanche et inversement, dénoncer ce qui nous blesse et nous fait du tort, manifester tout autant notre antipathie, dire non, refuser, être égoïste, repousser. Et ce, selon les différents moments de la journée.

    bfabf784e05dc766502932190760f8d1--condo-decorating-decorating-ideas.jpg

    Comme cela parait curieux et inhabituel ! Ce noir, que nous jugeons mauvais, voilà que pour le rêve, il exerce un effet fortifiant.

    Oh mais oui ! Se montrer mauvais, sortir une bonne colère par exemple ! Dieu ! Que ça fait du bien !

    Ainsi le rêve nous prescrit de garder l'équilibre entre ces deux contraires, de veiller à exprimer les deux aspects de notre être, notre côté lumineux comme notre côté obscur, conscient et inconscient. Voilà ce qui assurera notre stabilité dans notre vie quotidienne, voilà ce qui nous permettra de nous incarner sur cette terre, dans cette vie.

    Vous savez que ce n'est pas la première fois que je traite ce sujet sur mon blog (1) ou dans mon livre " Ces rêves qui vous protègent et vous guérissent".

    Amour et haine, c'est un leit-motiv dans les rêves !

     

    Chers amis, spécialement pour vous, j'ai choisi un autre témoignage : Regardez ! Maintenant c'est à vous ! À vous de trouver le sens de l'énigme suivante :

    Dans son rêve, Alison se voit manger des bonbons qu'elle tire d'un paquet jaune. Ces gourmandises sont des petites pastilles enrobées de chocolat de toutes les couleurs. Elle reconnait immédiatement le paquet :

    m&m.jpg

    Ce sont des M & M.

    Écoutez bien ... M and M,... M and M...Vous avez trouvé ? Ça éclate aux oreilles !

    Trop facile,... je ne vous donnerai pas la réponse !

     

    Alison et Nathalie ne se connaissent pas.

    Alison a reçu son rêve en 1988, Nathalie a reçu le sien trente ans après en 2018.

    Décidément, ces sacrés rêves ont quand même de la suite dans les idées !

    Maintenant, puisque cette vitamine vous fera aussi du bien à vous, comment allez-vous mettre la prescription du rêve médecin en application ? La vie quotidienne ne manquera pas de vous en fournir les occasions.

     

    La fois prochaine, nous nous régalerons avec la recette conseillée à Sophie en cette prériode de l'année, où l'on aime bien faire sauter les crêpes.

    6647412_00.JPG

    A bientôt avec amitié

    Christiane

     

    Sur le net

    (1) Vous pourrez lire sur mon blog trois textes essentiels :

     

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2013/02/25/les-reves-ne-vous-disent-pas-ce-que-vous-attendez.html

     

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2017/01/30/initiation-alchimique-3087094.html

     

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2017/02/18/suite-alchimique-2-3087972.html

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Nature morte ( 1860) : tableau du peintre allemand George Forster (1817- 1896)

    Femme allongée, tableau de l'artiste russe contemporain Serge Marshennikov :

    https://www.slideshare.net/ildys/art-serge-marshennikov

    Femme assise : fr.freepik.com

    Couleur jaune et noir : Dreamstime.com

    Cuisine : https://www.pinterest.fr/pin/207376757822425835/?lp=true

    Salon : Pinterest

    Faire sauter les crêpes :

    http://www.leparisien.fr/vie-quotidienne/conso/pourquoi-des-crepes-a-la-chandeleur-02-02-2017-6647412.php

  • AUJOURD'HUI, C'EST LA FÊTE DE LA MUSIQUE

    Tout à l'heure je passe à côté de la nouvelle place du quartier du Bel Air où j'habite à St Germain-en Laye, dans les Yvelines, depuis bientôt 30 ans. Je vois une tente, une estrade, des instruments de musique...Ah mais oui ! Nous sommes le 21 juin, aujourd'hui, c'est la fête de la musique !

    La fête de la musique ? Mon Dieu, me coeur se serre,..ici, un jour, il y a 25 ans, ... la fête de la musique. J'ai parlé de cette journée sur mon blog, il y a 6 ans. En ce jour d'anniversaire, c'est bien le moment d'y revenir.

    Nous y voici :

    J’ai une amie, Michèle qui habite dans un quartier à problèmes, un quartier à risques. Les mégots, les crachats qu’on lui balance dessus, elle connaît ; les pneus crevés, les vitres de la voiture ou de l’appartement cassées, les cambriolages, elle connaît aussi. Mais c’est là qu’elle vit et elle fait avec.

    visage femme.JPG

     

    Une nuit, elle a reçu le rêve que vous allez lire bientôt. Mais voyons d’abord dans quelles circonstances ce rêve est venu.

    Michèle travaille, mais le mercredi, elle reste à la maison pour garder son fils Benjamin, qui a une dizaine d’années. Aujourd’hui, en fin de matinée, elle part faire quelques courses et laisse le jeune garçon seul quelques instants dans l’appartement. Le super marché est tout près.

    La voilà qui revient et arrive dans le hall de l’immeuble.

    Hall d'immeuble.jpg

    Une flopée de gamins devant l’interphone s’envole quand elle arrive.

    - Tiens ? Qu’est-ce qu’ils font là ?

    Elle monte et entre dans son appartement.

    Benjamin est là, livide, décomposé.

    Elle se précipite :

    - Benjamin, qu’est-ce que t’as?

    - Maman, dit l’enfant tremblant, ils étaient tous là, ils ont sonné à la porte, ils m’ont dit :

    «  Descends, on est tous là, on t’attend, on a des marteaux et des chaînes, on va te tuer ! »

     

    Horreur !

    Michèle sent son sang se retourner, le monde se renverser.

    La douleur, le désespoir, l’envahissent. La rage, la fureur, la révolte la mordent à vif. Une haine terrible la saisit au ventre.

    rouge-et-noir-jpg.jpg

    Une voix hurle en elle :

    - Non ! Non ! Ca ne se passera pas comme ça. Je ne laisserai jamais faire ça !

    Elle confie son fils à la voisine, ainsi il ne sera pas inquiété pendant son absence. Elle file au commissariat de police, raconte ce qui vient de se passer, demande l’aide d’un policier. Elle veut aller trouver tous les enfants pour leur expliquer que cela ne va pas du tout, mais elle a besoin du soutien de l’ordre public, elle a besoin du soutien d’un homme : dans son quartier, une femme, ça ne vaut rien.

    un-homme-se-fait-passer-pour-un-policier_17973_w300.jpg

    Un policier l’accompagne, il la suit, il est fluet, il est menu, il ne dit rien, mais il représente l’ordre et la loi.

    Aujourd’hui, c’est le 21 juin, la fête de la musique. Il fait beau, tout le monde est dehors.

                                       20060603_Kermesse_01.jpg

     

    Michèle n’a pas mangé, elle va partout dans la Zup, elle interroge tout le monde, elle cherche les gamins qui ont promis la mort à son fils.

     

     

    zup3.jpg

    Elle questionne, recueille les indices, les noms, les adresses. Elle court dans tout le quartier, elle trouve un gamin et puis un autre. Elle les emmène avec elle. Mais non, le policier ne leur fera aucun mal, et elle non plus, elle les emmène chez leur parents, avec eux elle explique aux parents la situation :

    « - Mais si des gamins disent ça à dix ans, Madame, à quinze ans, ils tuent et c’est les meurtres dans la Zup.

    meurtriers.jpg

     

    Vous savez, nous sommes destinés à vivre ensemble, la vie nous a placés dans le même quartier, alors, il faut bien que nous nous entendions ! Sinon, ça va être infernal et sans fin !

    Il faut absolument que nos gamins vivent dans la paix. S’il vous plaît, Madame, vous êtes une Maman, nous, les Mamans, nous ne pouvons pas laisser faire ça ! S’il vous plaît, expliquez leur aussi ! »

    Les mamans sont stupéfaites, consternées.

    femme maison.jpg

     

    visage_de_femme1.jpg

    Les papas aussi, quand ils ont là.

    Ces-Noirs-qui-ont-fait-la-Maison-Blanche1_articlephoto.jpg

     

    foulard.jpg

     

    Maintenant il est temps de se retrouver avec Benjamin, de tirer la situation au clair. Benjamin a sûrement fait quelque chose de travers, mais ce n’est pas une raison pour le tuer !

    A 8 heures du soir, les gamins sont là, avec Benjamin, chacun s’explique, il y a eu des injures réciproques, des blessures d’amour propre qu’il faut laver, venger.

    Mon Dieu ! Que la vie est peu de chose en regard de ces orgueils.

    Michèle, gentiment, comprend, explique, et enfin chacun se tend la main et demande pardon. Non, cela ne se reproduira plus, non, on ne va plus se monter pour des vexations. Mon Dieu ! Cela fait partie de la vie quotidienne, on ne va pas pour autant en venir aux mains ou aux armes et tuer !

    Les gamins rentrent chez eux.

    La nuit tombe, l’air est doux, le soleil orange et or resplendit, ce soir, c’est la fête de la musique.

    coucher 2.JPG

     

    Pas pour Michèle qui rentre chez elle avec son fils chéri.

    Exténuée, elle s’assied.

    Où a-t-elle trouvé la force de se démener huit heures durant à travers tout le quartier ?

    La douleur, le désespoir, la rage, la révolte, la haine.

    La haine non pas des hommes, mais d'une situation inadmissible, intolérable.

    Maintenant, c'est passé, c'est nettoyé, c’est fini.

    Michèle dîne avec son fils, parle avec lui, elle l’emmène se coucher, et fait une prière avec lui avant qu’il ne s’endorme.

    « Mon Dieu, merci de m’avoir protégé cette journée, s’il te plaît, garde moi, chaque jour, garde et protège ma maman, mon papa, aide moi à respecter mes copains, pour que je m’entende mieux avec eux. »

    Michèle se couche à son tour. La nuit, un rêve la visite.

    Rêve

    Dans son rêve, elle entre dans son bureau.

    Sur la droite il y a une petite table devant le mur recouvert de la tenture indienne pourpre, qui représente l’arbre de vie. Elle aime beaucoup cette tenture.

    arbre-de-vie.jpg

     

    Un homme est assis là. C’est Dieu qui l’attend. Il la regarde quand elle rentre.

    - Tiens, lui dit-il, je t’ai préparé un bouquet de fleurs, je te l’ai posé sur ton bureau.

    Michèle est émue aux larmes :

    Quoi ! Dieu lui a préparé un bouquet ? Pour elle ? Il a pensé à elle, spécialement ?

    Il y a quelques années, elle avait lu dans le livre de Christiane Riedel « Rêves à Vivre », le récit de ce rêve où le Père préparait une fleur pour sa fille, mais il lui disait qu’elle devait encore attendre pour l’avoir. Eh bien, pour elle, Michèle, le bouquet est prêt ! Quelle délicate attention !

    tableau-fleurs.jpg

    Et Dieu poursuit :

    - Tu peux choisir une fleur dans ce bouquet, elle est pour toi, je te la donne.

    Dans le joli vase sur le bureau, Michèle choisit une fleur. 

    Et l’ombre de la nuit s’étend, veloutée et bienfaisante.

    detail de la reine de la nuit.jpg

     

    Au matin Michèle se réveille :

    - Ma fleur ! Oh ! Dieu m’a donné une fleur ! Mais quelle fleur ?

    Elle va prendre son herbier dans sa bibliothèque et cherche si la fleur du rêve s’y trouve.

    Mais oui !

    La voilà, cette même fleur, une fleur de feu, une marguerite aux pétales rouges et jaunes, une fleur vivace, c’est une gaillarde !

    gaillarde 3.jpg

    Quel baume ! Quelle bénédiction ! Dieu lui décerne le titre de gaillarde ! C’est la marque, le souvenir de l’approbation, de l’affection que Dieu lui donne après cette journée où, mordue par la douleur et la haine, elle s’est battue par amour pour son fils, par amour pour les autres, par amour pour la vie, contre une situation intolérable.

     

    Blog

    Vous trouverez cet article avec le lien ci-dessous.

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/04/13/un-cadeau-inattendu.html

     

    Illustrations

    Visage de femme : http:/www.us.123rf.com

    Hall d’immeuble : http://upload.wilimedia.org

    Rouge orange et noir : taches-et-couleurs

    Policier :http://img-zigoret.com

    Journée de la musique :http://lesmemes.free.fr

    Zup : http://www.geographie-geomatique

    Meurtriers à quinze ans :http://ffsalgerie.unblog.fr

    Femme : http://www.courrierahuntsic.com

    Femme : http://www.intal.be

    Homme :http://photoparismatch.com

    Femme : http://www.plumedepresse.net

    Coucher de soleil :vues du ciel. free

    Arbre de vie : http://www.laetitiabourget.org

    Bouquet de fleurs : raf.photos.blogspot.com

    La reine de la nuit : Detail du décor peint par l’artiste allemand Schinkel pour l’opéra de Mozart « La Flûte enchantée » 1791

    Gaillarde : http://www.mdecg54.fr

    Gaillardes : h.m.jardinoise.com

    Gaillarde :http://a31.idata.over-blog.com

     

  • DRÔLE DE RÊVE AU DÎNER

    Je dînais dernièrement avec quelques amis et nous bavardions agréablement autour de la table.

    fc3014ed04707bf6fd703b5a30e8ebda.jpg Il y avait Laurette et Karl, Brigitte et Kamel. Bien sûr, tôt ou tard, l’un ou l’autre ne manque pas de parler d’un rêve, ne serait-ce que pour raconter celui qui est venu le matin même. Ce sont à mon avis les rêves les plus faciles à interpréter, je les appelle les cadeaux du matin.
    - J’ai eu un drôle de rêve ce matin s’exclame Laurette ! Vous n’imaginerez jamais ce dont j’ai rêvé ! C’était d’un rigolo !
    - Oui, eh bien, raconte !

    Rêve
    - Voilà : j’étais à la maison avec mon chien Auguste.40b99dacd2cf8b1ed8a57f7a6a5002cf.jpg
    - Il a un nom épatant ton chien !
    - Oui, hein ! Attends la suite ! Je voyais Auguste par derrière, debout sur ses pattes et je voyais sa queue et ses coucounettes, mais elles étaient énormes ! 78dba28f7019a8840999e3f1868ef102.jpg Et je me disais : Oh la la ! Il a besoin d’aller voir sa belle, il faut absolument qu’il se soulage ! Pauvre bête ! Il va éclater ! fd6b8466bbc30e390863ca405058cf05.jpg

    Nous éclatons tous de rire !
    - Toi, t’en as des rêves marrants !
    - Oui, mais qu’est-ce que ça veut dire, demande Laurette ?


    Interprétation
    Et nous voilà partis. Mes amis connaissent tous la technique de l’interview et tout le monde pose les mêmes questions en même temps :
    - C’est quoi un chien ?
    - C’est un animal domestique qui garde la maison.
    - Et c’est comment un chien ?
    - D’habitude, un chien c’est fidèle.
    8d895d44536092399776b12844614808.gif
    - Il est comment ton chien Auguste ?
    - C’est un bon toutou, répond Laurette, mais qu’est-ce qu’il est gueulard ! Quand il m’énerve trop, je l’envoie promener, je le mets dans la cour et ferme la porte.
    e62d4741f36b1a6d70639e888a9c9787.jpg

    Brigitte lui demande : - Alors, à qui ou à quoi ça te fait penser, à l’intérieur ou à l’extérieur de toi, une façon d’être fidèle mais gueulard qui t’énerve quelquefois ?
    Laurette regarde son interlocutrice :
    - A qui ou à quoi ça me fait penser ? A l’intérieur de moi ? C’est vrai que je pique parfois des crises ! Oui, mais je ne vois pas où j’ai des coucounettes, moi, s’exclame-t-elle en pouffant de rire !
    5b1c9b82354f7708b71a7165ae294b4c.jpg
    - D’accord ! Et à l’extérieur de toi, ce serait qui ou quoi , demande Kamel ?
    - Bon, ce n’est pas le chien lui-même, je ne vois pas pourquoi le rêve viendrait me parler des coucounettes d’Auguste !
    Laurette nous voit sourire :
    - Ah oui ! C’est ça ! Vous croyez qu’Auguste… c’est Karl, mon mari ?
    Karl, le verre à la main, dresse l’oreille.
    - Eh bien, regarde, faisons les vérifications ! Est-ce que ton mari est fidèle demande Claude d’un air narquois.
    Karl repose son verre sur la table.
    - Dis donc toi ! Mais bien sûr qu’il est fidèle, qu’est-ce que tu crois, s’exclame Laurette, qui caresse gentiment la joue de son mari, assis à côté d’elle !
    - Est-ce qu’il est gueulard, ton mari, dit Brigitte et elle jette un coup d’œil à Karl ?
    - Ah, pour ça, oui, t’es quand même tout le tout le temps en train de râler ! C’est pas vrai ?
    - Si, il y a un peu de ça, reconnaît Karl, qui se ressert un verre.
    27bc4572397592bb4ddffcec6b0bc38b.jpg
    - Et ça t’énerve, demande Brigitte à Laurette ?
    - Souvent oui ! Il y a même des fois où ça m’exaspère et à ce moment là, je ne l’écoute plus, oui, c’est ça, je ferme la porte et je l’envoie promener !
    - Bon, dit Kamel, eh bien, il semblerait bien que ton chien Auguste, ce soit ton mari. Mais dis donc ! Je te signale quand même qu’Auguste, c’est le titre donné aux empereurs romains qu’on doit vénérer !
    63927ae62a1a2540eb3bfbe58748ab02.jpg - C’est tout un programme s’exclame Karl, le mari, qui boit une large gorgée de vin !

    - Je poursuis l’enquête et propose :
    - Alors, maintenant, regardons ce que dit le rêve. Laurette,tu vois Auguste avec des coucounettes énormes…
    Tout le monde éclate de rire !
    - Et tu te dis qu’il a besoin d’aller voir sa belle…

    c0dbf635ed6fd93870572c471b2f6555.jpg Laurette a posé sa fourchette, un peu interloquée.
    - Ah ? C’est ça ? Elle regarde son mari avec un peu d’embarras.
    - Mais je ne savais pas que les rêves prennent comme ça soin de moi, s’écrie Karl ravi ! Il faudrait que tu te les fasses interpréter plus souvent ! Dis donc, c’est vrai que, ces temps ci, c’était plutôt métro boulot, mais au dodo, il n’y avait pas grand chose ! f9c126f0a3c7972469c4f664e2e798cc.jpg



    - Mon toutounet chéri, dit Laurette en riant ! On va rattraper ça ce soir ! Elle se lève, se tourne vers lui et lui saute au cou pour lui faire un gros bisou plein de tendresse. 07da9a96628c28286ef4ecb5bfcba2d9.jpg



    Et voilà ! Les rêves, c’est magique.






    482833fc0a1b7940727b39b72851988a.jpg



    Illustrations
    Je remercie les artistes pour leurs œuvres qui me permettent d’illustrer mon blog

  • EMISSION VENDREDI 8 FEVRIER SUR M6 : RÊVES EROTIQUES

    EMISSION VENDREDI 8 FEVRIER SUR M6 : RÊVES EROTIQUES

    Chers blogueuses et blogueurs,

    Voici une heureuse nouvelle :
    La chaîne de télévision M6 vient de me contacter pour participer à l’émission « Le Morning ». Les journalistes sont en train de monter un dossier sur les fantasmes et aimeraient beaucoup avoir l’avis d’un expert. La journaliste Anne Laure Jambon s’est renseignée sur le site de « Doctissimo » à l’article « rêves érotiques » et a trouvé mon article à ce sujet. Elle m’a alors invitée à rejoindre entre 8 heures et 8 heures demie, Pierre Mathieu, dont le but est de « susciter votre curiosité tous les matins et faire de cette émission un rendez vous incontournable ».
    364d7d8ac4bcafe7dbef30b6387eb885.jpg
    Quel est le sens des fantasmes, des scénarios amoureux de vos nuits ? Les rêves érotiques vous révèlent-ils des aspects de vous-mêmes ? Voilà les questions sur lesquelles j’aurai à répondre.
    Il me faudra donc être debout aux aurores, et ma charmante attachée de presse, Géraldine Ménard a décidé également de se lever avant le soleil pour venir m’accompagner.


    A Vendredi
    Christiane

    dc6fc245486023abf749f30936deb13c.jpg


    Vous trouverez ll'article sur les rêves érotiques à l'adresse : http://www.doctissimo.fr/ à l’onglet « sexualité ».

    Illustrations
    Je remercie les artistes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog. Je ne trouve pas leurs coordonnées et les prie de ne pas m'en tenir rigueur. Je les indiquerai dès qu'ils me les signaleront.

  • LE TROISIEME POINT DE LA STRATEGIE AMOUREUSE DU REVE, CH 3

    LE TROISIEME POINT DE LA STRATEGIE AMOUREUSE

    La dernière fois, nous avons laissé à son triste sort notre amie Eléonore. Elle veut retrouver son ami dans une relation amoureuse, oui , mais pas n’importe laquelle : pour elle, la relation amoureuse repose non seulement sur une vie sexuelle épanouie, mais surtout sur un vrai sentiment d’amour de l’autre. Elle préfère donc n’avoir aucune relation, plutôt que de se sentir considérée comme une proie à saisir ou, selon une autre image, comme « la cerise sur le gâteau ».

    La voilà seule, sans certitude, dans le vide.
    eba26b23226aa2f0aac64ec4b62a06ac.jpgElle est toujours torturée par l’absence de son ami. Le désir de le retrouver, de se blottir dans ses bras, la poursuit nuit et jour. Elle doute de ses rêves, elle doute de tout. Elle n’en peut plus d’attendre. Attendre, attendre. Patience, patience, lui ont dit ses rêves. L’image de son amie Anne apparaît souvent dans ses rêves et vient lui rappeler la nécessité de se montrer patiente. Mais Eléonore est perdue.

    Un matin, je l’entends au téléphone. Sa voix est cassée, éteinte, au bord des sanglots.
    « - Christiane, je n’en peux plus. Les rêves, toutes ces histoires, je veux bien les suivre, mais je ne vois rien, je me demande si tout ça, ce n’est pas n’importe quoi, je crois que je vais tout laisser tomber.
    - Oui, Eléonore, je comprends. Mais vos rêves vous ont conseillé de persévérer, de tenir le coup, d’accepter votre souffrance. Vous ne pouvez que la vivre et la traverser. Vos rêves vous ont dit et répété que c’est dans la patience que vous retrouverez votre ami. Vous êtes en plein dans cette épreuve.
    - Je n’aurais jamais cru que c’était si difficile. Je ne sais plus ce que je dois faire. Je suis broyée.
    4aa4c290b7ed813c9bd71ec4448595c0.jpg
    Mes rêves ont montré que je retrouverais Sébastien, c’est vrai, et puis il y a eu cette image du guépard et je me suis tenue en retrait. Maintenant, depuis trois semaines, je n’ai plus de nouvelles . C’est fichu, Christiane. Je sais qu’il est dernièrement parti en week-end et je pense que c’est avec son ancienne amie. »

    Et moi, l’interprète de rêves, qu’est-ce que je dois faire ? Acquiescer ? Plonger dans le pessimisme ? Engager la rêveuse à tout laisser tomber ? Mais ce n’était pas le sens de ses rêves ! Ce serait trahir les rêves et les messages que j’ai transmis !
    Malgré les apparences peu encourageantes, il n’y a pas de raison de perdre espoir et de renoncer. J’ai l’habitude du chemin sur lesquels les rêves nous mènent.
    Je suggère :
    - « Attendez ! croyez-vous que tout soit vraiment perdu ?
    Et je pose l’ultime question :
    - Est-ce que vous avez reçu un rêve dernièrement ?
    e3ffcb992b428254b2ff67bf706aa3ee.jpg- Ah oui ! Cette nuit. Un bout de machin, effiloché, il y avait Sarkozy, je n’ai rien compris. »
    J’ai l’habitude ! On ne fait pas attention à ses rêves. On n’a pas confiance en eux. On les prend pour des images débiles. Ca ne fait rien. Vérifions donc s’ils sont vraiment débiles. Après seulement, mais seulement après, on pourra les laisser tomber. Je propose donc :
    - « Eh bien, voyons quand même. Vous pouvez me raconter votre rêve ?

    Rêve
    J’étais avec Laurence Parizot, vous savez la patronne des patrons. Et puis il y avait Sarkozy.

    Ah, Christiane, j’ai oublié de vous dire : j’ai posé une question à mes rêves en m’endormant.
    Je leur ai demandé de me montrer où j’en suis dans ma situation avec Sébastien, ce que je dois faire.
    - Ah ! Eh bien voilà ! Vous voyez, les rêves sont là, ils vous répondent ! Parfait ! Alors ?

    - Bon, j’étais avec Laurence Parisot et Sarkozy. Les deux mettaient en place des choses.

    305d9f6214e61d079182061e8caa67c5.jpg
    Sarko se trouvait devant un tableau magnétique ; il remettait en ordre des éléments. Il y avait des choses qui tenaient sur le tableau. Mais il y avait un chapeau qui ne tenait pas, qui tombait périodiquement. Il le ramassait et le remettait en place.


    Bouououhhh ! Pbfhh ! Ah la la ! Je me sens un peu accablée ! Qu’est-ce que ça veut dire tout ça ? Il ne me reste qu’une chose à faire : étudier minutieusement, méthodiquement les différentes images avec la technique de l’interview. C’est mon seul atout.

    J’étais avec Laurence Parizot
    5eda38a4b0eb818d4b4883af73b67337.jpg
    Laurence Parizot a été une camarade de classe d’Eléonore. Elle représente donc une facette de la rêveuse que cette dernière avait quand elle était plus jeune. Pour Eléonore, Laurence est une femme discrète, mais elle est la patronne des patrons en France, elle est le chef des chefs d’entreprises. Elle représente donc, à côté de la discrétion, une façon d’être dynamique, entreprenante, de savoir diriger, mener, organiser, se lancer dans l’action.

    Et puis, il y avait Sarkozy
    c38651eb1d0d06498048727702c5eef5.jpg
    Voilà encore un chef, ici, c’est le chef d’état.
    Eléonore me dit comment elle voit cet homme politique, elle m’explique :
    - Je n’ai pas voté pour lui, Je le trouve un peu extrémiste. Il se montre beaucoup, il sait jouer de son image avec les médias. Il est omniprésent.

    Bon. Tout cela ne donne pas grand chose. mais quelque chose me frappe :
    - Eléonore, votre rêve met côte à côte Parizot et Sarkozy.
    760df615b2d37e55223753201a05fa07.jpg Il doit y avoir une raison. Est-ce que par hasard, il n’y aurait pas quelque chose dans les sonorités de ces noms, un jeu de mots ?
    Nous cherchons toutes les deux, nous retournons les syllabes dans tous les sens :
    Parizot, pari, parier ; OK.
    zot ? zo ? J’inverse les lettres… oz… ose ?
    Ose faire un pari ?
    - Ah oui ! Ca, ça me parle s’écrie Eléonore. Oser parier que je vais retrouver Sébastien. Oui, d’accord !
    - Et Sarkozy ?
    Nous recommençons notre jeu :
    On entend aussi « ose », me dit Eléonore, Sark – oz – y.
    Qui a l’art d’oser ?
    En tous cas, les deux noms ramènent au fait d’oser, et c’est certainement là ce que le rêve veut faire ressortir.

    Ainsi, avec ces deux personnages, le rêve parle d’oser, de se lancer dans l’action, d’entreprendre, de prendre des risques.
    - Mais je ne comprends pas, dit la rêveuse, les rêves m’ont dit de ne rien faire !
    - Oui, eh bien justement ! Les rêves ne vous donnent jamais d’indications ad vitam eternam. Elles sont toujours ponctuelles, pour un temps donné, et quand les conditions changent, les rêves viennent aussi modifier leurs indications. Ecoutez, il se pourrait bien qu’il y ait du changement. Voyons la suite.

    Les deux mettaient en place des choses
    On dirait qu’il s’agit maintenant de mettre en place une stratégie, de poser des jalons, pour une action précise.

    Sarkozy était devant un tableau magnétique.
    04e6dd7e33917157df3ea919b102d986.jpg Le tableau est un cadre pour marquer des choses. La nature magnétique indique le pouvoir d’attraction qui fait que deux aimants s’attirent et restent inséparables, des aimants, des amants. Ne serait-ce pas là la description du cadre de la relation amoureuse ?
    Avec cette image le rêve indique la façon de faire tenir les choses grâce à l’attraction magnétique amoureuse.

    Sarkosy remettait en ordre des éléments. C’était des choses qui tenaient sur le tableau
    Ainsi, La rêveuse serait invitée à oser s’occuper de nouveau de la relation amoureuse et à la remettre en ordre. Mais tout cela reste très vague. Cherchons des précisions : de quels éléments s’agit-il ?
    J’invite la rêveuse à revoir les images de son rêve, elle cherche, scrute, examine :
    - Je vois des trucs ronds, et aussi des papiers.
    Ne désarmons pas, poursuivons patiemment.

    Des trucs ronds
    - Vous pouvez m’en dire un peu plus sur ces trucs ronds ? Qu’est-ce que c’est ?
    - Il s’agissait de légumes de base, des légumes ronds. Ah oui ! C’étaient des pommes de terre.
    bcb23f75edb0478726e0991f49098b9b.jpg - Ah oui ? Des pommes de terre ? Vous n’avez rien trouvé d’autre ? C’est justement des pommes de terre !
    - Ben pourquoi ? Qu’est-ce que c’est que les pommes de terre ?
    - Vous n’avez pas lu mon livre « Amour et Sexe dans vos rêves » ?
    - Non.
    - Bon, alors, c’est quoi une pomme de terre ?
    - C’est un légume qui pousse dans la terre.
    - La terre : nous sommes faits de terre, n’est-ce pas ? Notre corps est composé de terre. La terre, c’est notre corps terrestre. Et dîtes moi, c’est comment une pomme de terre ?
    - C’est rond, c’est ferme, c’est très nourrissant, et quand elles sont bien préparées, elles donnent des plats dont on se régale !
    98b2b9b115f08a3f499c713339a52e3f.jpg
    - Eh bien, c’est quoi, ça, quand il est question de votre relation amoureuse, quelque chose de corporel, quelque chose de rond, qui, bien préparé, vous permet de vous régaler ?
    - Notre amie se met à rire.
    - Oui, je vois, ce sont les testicules.
    - C’est ça. Donc, conclusion ?
    - Ah ! Je vais alors avoir à m’en occuper, n’est-ce pas ?
    - Oui, je pense que c’est le conseil du rêve. Il va falloir vous lancer et organiser des retrouvailles. Si nous revenons à l’image du rêve, qu’est-ce qu’on voit : on voit que les pommes de terre, ça, ça tient bien sur le tableau magnétique, il y a de l’attraction.

    Il y avait aussi des papiers
    04e165ea89725c56dccd738c4bf440c2.jpg - Ces papiers, dit Eléonore, ce sont toutes les lettres que je lui ai écrites. Oui, ça, ça tient bien aussi. Je lui ai tant dit ma peine, mon amour, je lui ai plusieurs fois demandé pardon de l’avoir fait souffrir, je lui ai expliqué combien le Valium avait entraîné chez moi des troubles de comportement. Je crois que ça, il l’a compris. Ca tient aussi sur le tableau.

    Il y avait un chapeau
    Eléonore participe très activement au travail d’interprétation, elle compare, elle cherche les analogies, les correspondances entre l’image et les faits.
    - C’était un chapeau militaire, c’était un calot, le calot du soldat, du matelot. C’est quelqu’un qui est en mer, avec l’inconscient. Le matelot, c’est moi, qui travaille avec les rêves.
    cd9059a2bd12553eb53a5564e30d7c6a.gif
    - Et qu’est ce que ça veut dire, quand on porte ce calot ?
    - On obéit aux ordres du supérieur. Oui, je comprends. Le rêve me parle de mon attitude à leur égard, de mon obéissance à la volonté de l’inconscient.

    Le chapeau tombait périodiquement, Sarkozy le ramassait et le remettait en place, en haut, au milieu
    La rêveuse comprend immédiatement cette image, qui décrit son instabilité, ses hésitations à l’égard des rêves. Tantôt elle les suit, tantôt elle veut les laisser tomber. Mais pour rétablir l’ordre, il faut que la rêveuse accepte de placer son obéissance en haut du tableau, bien clairement au centre de sa relation avec Sébastien. Le rêve lui indique la nécessité de suivre régulièrement ce qu’il lui conseille pour retrouver son ami. Ce sont les rêves et son obéissance qui chapeautent cette relation.

    c7d99057d18bf171b56609d59087d49f.jpg

    - Ouf ! s’écrie Eléonore. Mais quel travail ! Je n’en reviens pas de tout ce que vous avez réussi à sortir de ces images si confuses.
    - Merci, Eléonore. Mais nous n’allons pas en rester là. Maintenant, il faut savoir ce que vous allez faire avec tout ça. Ce n’est pas le tout d’interpréter un rêve correctement, il s’agit ensuite de mettre en application ses indications. Reprenons donc toutes les images du rêve :
    Voyons, « Parizot » : il vous faut oser et entreprendre comme Parisot. Vous allez vous occuper de reprendre la relation.
    « Sarko »Il vous faut aussi vous comporter COMME Sarkozy. OSER, OSER, c’est le maître mot !

    1abdd9a2407f37c83086e704edad1e4c.jpg
    Je reprends ce que vous m’avez dit de lui :
    Vous le trouvez un peu extrémiste. Est-ce que cela impliquerait que vous allez faire des choses inhabituelles, y aller un peu fort ?



    6455057f2ebb38a09c1435d306b26595.jpg

    Il se montre beaucoup, il sait jouer de son image auprès des médias, il est omniprésent.
    En disant cela, moi, je suis dans le brouillard, je ne vois pas bien comment mettre ces paroles en application. Mais je sais aussi par expérience, que si l’interprète ne voit pas ce à quoi ses descriptions font allusion, le rêveur, lui, par contre, le sait très bien.
    - Ecoutez, pour ma part, je ne sais pas quoi vous conseiller, pour vous aider à réaliser cette attitude concrètement dans votre vie, c’est à vous que cela va parler. Vous allez trouver comment jouer de votre image.
    - Mais oui, s’exclame Eléonore ! Je sais, pour moi ce n’est pas un problème, je l’ai déjà fait, j’ai déjà des photos de moi qu’il aime beaucoup, et des films. Il adore ça. Je vais voir.

    J’ai laissé Eleonore, heureuse, ENCHANTEE, débordante de reconnaissance envers son rêve, et aussi envers son interprète. Cela m’a touchée.

    Vous ne trouverez jamais ce que notre amie a fait ensuite. Je ne l’aurais pas imaginé.
    Une demi-heure plus tard, elle me téléphone en riant.
    - Christiane, que je vous raconte :
    J’ai osé être un peu extrême, je me suis dit que je devais risquer, je n’avais rien à perdre de toutes façons.
    a388c4cc457b800687694914dcfef55d.jpg
    Je me suis dit : Sarko sait jouer de son image dans les médias. Pour moi, les médias, c’est Internet, c’est « msn » avec mon « espace perso » sur « windows live messenger ».
    - Oh ! Eléonore, expliquez moi un peu, je ne suis pas sur msn. Comment ça marche ?
    - Eh bien, j’ai un espace de dialogue avec les personnes que je choisis. Quand je suis connectée avec quelqu’un, ça s’affiche, et l’on peut savoir comme ça que je ne suis pas disponible. Sébastien vient régulièrement pour voir si je rencontre peut être d’autres hommes.
    - Alors, qu’est-ce que vous avez fait ?
    Je sens Eléonore jubiler.
    - J’ai fait une mise à jour de mes photos, et j’ai mis une photo de moi nue, mais un peu dans le flou quand même !
    - Ah !
    - Et vous savez quoi ? Dans les dix minutes qui ont suivi, j’avais un mot de Sébastien sur mon site : « Gonflée de mettre ta photo nue, mais très excitante ! »
    - Vous avez répondu ?
    - Mais oui ! Je lui ai écrit : « J’aime ! » Et il vient de me répondre : « Moi aussi ! »
    Oh ! Christiane ! Je vous laisse, j’ai un nouveau message, c’est encore Sébastien qui m’écrit !

    cce77be7b73e38d64fdcd49a2f50519b.jpg





    Stupéfaite, éberluée, songeuse, j’ai laissé Eléonore.

    Et quand nous nous retrouverons, la prochaine fois, peut être le rêve nous aura-t-il livré entre temps un de ses messages ? Peut être, au cours d’une de ces nuits mystérieuses, aura-t-il confié à la rêveuse un secret, que nul ne peut percer, s’il ne le connaît déjà ? Je viendrai alors vous le traduire.


    Illustrations
    Je remercie les artistes et les photographes pour leur œuvre qui m’a permis d’illustrer mon blog.
    Femme broyée : Antigone du peintre autrichien Johann Peter Kraft, 1780-1856
    Sarkozy ose : remise de médaille à Maud Fontenoy. Montage ou pas montage ? www.bazarblog.info
    Sarkozy sultan : Montage( ?), www.tourette-levens.info