Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2016

AUJOURD'HUI, C'EST LA FÊTE DE LA MUSIQUE

Tout à l'heure je passe à côté de la nouvelle place du quartier du Bel Air où j'habite à St Germain-en Laye, dans les Yvelines, depuis bientôt 30 ans. Je vois une tente, une estrade, des instruments de musique...Ah mais oui ! Nous sommes le 21 juin, aujourd'hui, c'est la fête de la musique !

La fête de la musique ? Mon Dieu, me coeur se serre,..ici, un jour, il y a 25 ans, ... la fête de la musique. J'ai parlé de cette journée sur mon blog, il y a 6 ans. En ce jour d'anniversaire, c'est bien le moment d'y revenir.

Nous y voici :

J’ai une amie, Michèle qui habite dans un quartier à problèmes, un quartier à risques. Les mégots, les crachats qu’on lui balance dessus, elle connaît ; les pneus crevés, les vitres de la voiture ou de l’appartement cassées, les cambriolages, elle connaît aussi. Mais c’est là qu’elle vit et elle fait avec.

visage femme.JPG

 

Une nuit, elle a reçu le rêve que vous allez lire bientôt. Mais voyons d’abord dans quelles circonstances ce rêve est venu.

Michèle travaille, mais le mercredi, elle reste à la maison pour garder son fils Benjamin, qui a une dizaine d’années. Aujourd’hui, en fin de matinée, elle part faire quelques courses et laisse le jeune garçon seul quelques instants dans l’appartement. Le super marché est tout près.

La voilà qui revient et arrive dans le hall de l’immeuble.

Hall d'immeuble.jpg

Une flopée de gamins devant l’interphone s’envole quand elle arrive.

- Tiens ? Qu’est-ce qu’ils font là ?

Elle monte et entre dans son appartement.

Benjamin est là, livide, décomposé.

Elle se précipite :

- Benjamin, qu’est-ce que t’as?

- Maman, dit l’enfant tremblant, ils étaient tous là, ils ont sonné à la porte, ils m’ont dit :

«  Descends, on est tous là, on t’attend, on a des marteaux et des chaînes, on va te tuer ! »

 

Horreur !

Michèle sent son sang se retourner, le monde se renverser.

La douleur, le désespoir, l’envahissent. La rage, la fureur, la révolte la mordent à vif. Une haine terrible la saisit au ventre.

rouge-et-noir-jpg.jpg

Une voix hurle en elle :

- Non ! Non ! Ca ne se passera pas comme ça. Je ne laisserai jamais faire ça !

Elle confie son fils à la voisine, ainsi il ne sera pas inquiété pendant son absence. Elle file au commissariat de police, raconte ce qui vient de se passer, demande l’aide d’un policier. Elle veut aller trouver tous les enfants pour leur expliquer que cela ne va pas du tout, mais elle a besoin du soutien de l’ordre public, elle a besoin du soutien d’un homme : dans son quartier, une femme, ça ne vaut rien.

un-homme-se-fait-passer-pour-un-policier_17973_w300.jpg

Un policier l’accompagne, il la suit, il est fluet, il est menu, il ne dit rien, mais il représente l’ordre et la loi.

Aujourd’hui, c’est le 21 juin, la fête de la musique. Il fait beau, tout le monde est dehors.

                                   20060603_Kermesse_01.jpg

 

Michèle n’a pas mangé, elle va partout dans la Zup, elle interroge tout le monde, elle cherche les gamins qui ont promis la mort à son fils.

 

 

zup3.jpg

Elle questionne, recueille les indices, les noms, les adresses. Elle court dans tout le quartier, elle trouve un gamin et puis un autre. Elle les emmène avec elle. Mais non, le policier ne leur fera aucun mal, et elle non plus, elle les emmène chez leur parents, avec eux elle explique aux parents la situation :

« - Mais si des gamins disent ça à dix ans, Madame, à quinze ans, ils tuent et c’est les meurtres dans la Zup.

meurtriers.jpg

 

Vous savez, nous sommes destinés à vivre ensemble, la vie nous a placés dans le même quartier, alors, il faut bien que nous nous entendions ! Sinon, ça va être infernal et sans fin !

Il faut absolument que nos gamins vivent dans la paix. S’il vous plaît, Madame, vous êtes une Maman, nous, les Mamans, nous ne pouvons pas laisser faire ça ! S’il vous plaît, expliquez leur aussi ! »

Les mamans sont stupéfaites, consternées.

femme maison.jpg

 

visage_de_femme1.jpg

Les papas aussi, quand ils ont là.

Ces-Noirs-qui-ont-fait-la-Maison-Blanche1_articlephoto.jpg

 

foulard.jpg

 

Maintenant il est temps de se retrouver avec Benjamin, de tirer la situation au clair. Benjamin a sûrement fait quelque chose de travers, mais ce n’est pas une raison pour le tuer !

A 8 heures du soir, les gamins sont là, avec Benjamin, chacun s’explique, il y a eu des injures réciproques, des blessures d’amour propre qu’il faut laver, venger.

Mon Dieu ! Que la vie est peu de chose en regard de ces orgueils.

Michèle, gentiment, comprend, explique, et enfin chacun se tend la main et demande pardon. Non, cela ne se reproduira plus, non, on ne va plus se monter pour des vexations. Mon Dieu ! Cela fait partie de la vie quotidienne, on ne va pas pour autant en venir aux mains ou aux armes et tuer !

Les gamins rentrent chez eux.

La nuit tombe, l’air est doux, le soleil orange et or resplendit, ce soir, c’est la fête de la musique.

coucher 2.JPG

 

Pas pour Michèle qui rentre chez elle avec son fils chéri.

Exténuée, elle s’assied.

Où a-t-elle trouvé la force de se démener huit heures durant à travers tout le quartier ?

La douleur, le désespoir, la rage, la révolte, la haine.

La haine non pas des hommes, mais d'une situation inadmissible, intolérable.

Maintenant, c'est passé, c'est nettoyé, c’est fini.

Michèle dîne avec son fils, parle avec lui, elle l’emmène se coucher, et fait une prière avec lui avant qu’il ne s’endorme.

« Mon Dieu, merci de m’avoir protégé cette journée, s’il te plaît, garde moi, chaque jour, garde et protège ma maman, mon papa, aide moi à respecter mes copains, pour que je m’entende mieux avec eux. »

Michèle se couche à son tour. La nuit, un rêve la visite.

Rêve

Dans son rêve, elle entre dans son bureau.

Sur la droite il y a une petite table devant le mur recouvert de la tenture indienne pourpre, qui représente l’arbre de vie. Elle aime beaucoup cette tenture.

arbre-de-vie.jpg

 

Un homme est assis là. C’est Dieu qui l’attend. Il la regarde quand elle rentre.

- Tiens, lui dit-il, je t’ai préparé un bouquet de fleurs, je te l’ai posé sur ton bureau.

Michèle est émue aux larmes :

Quoi ! Dieu lui a préparé un bouquet ? Pour elle ? Il a pensé à elle, spécialement ?

Il y a quelques années, elle avait lu dans le livre de Christiane Riedel « Rêves à Vivre », le récit de ce rêve où le Père préparait une fleur pour sa fille, mais il lui disait qu’elle devait encore attendre pour l’avoir. Eh bien, pour elle, Michèle, le bouquet est prêt ! Quelle délicate attention !

tableau-fleurs.jpg

Et Dieu poursuit :

- Tu peux choisir une fleur dans ce bouquet, elle est pour toi, je te la donne.

Dans le joli vase sur le bureau, Michèle choisit une fleur. 

Et l’ombre de la nuit s’étend, veloutée et bienfaisante.

detail de la reine de la nuit.jpg

 

Au matin Michèle se réveille :

- Ma fleur ! Oh ! Dieu m’a donné une fleur ! Mais quelle fleur ?

Elle va prendre son herbier dans sa bibliothèque et cherche si la fleur du rêve s’y trouve.

Mais oui !

La voilà, cette même fleur, une fleur de feu, une marguerite aux pétales rouges et jaunes, une fleur vivace, c’est une gaillarde !

gaillarde 3.jpg

Quel baume ! Quelle bénédiction ! Dieu lui décerne le titre de gaillarde ! C’est la marque, le souvenir de l’approbation, de l’affection que Dieu lui donne après cette journée où, mordue par la douleur et la haine, elle s’est battue par amour pour son fils, par amour pour les autres, par amour pour la vie, contre une situation intolérable.

 

Blog

Vous trouverez cet article avec le lien ci-dessous.

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/04/13/un-cadeau-inattendu.html

 

Illustrations

Visage de femme : http:/www.us.123rf.com

Hall d’immeuble : http://upload.wilimedia.org

Rouge orange et noir : taches-et-couleurs

Policier :http://img-zigoret.com

Journée de la musique :http://lesmemes.free.fr

Zup : http://www.geographie-geomatique

Meurtriers à quinze ans :http://ffsalgerie.unblog.fr

Femme : http://www.courrierahuntsic.com

Femme : http://www.intal.be

Homme :http://photoparismatch.com

Femme : http://www.plumedepresse.net

Coucher de soleil :vues du ciel. free

Arbre de vie : http://www.laetitiabourget.org

Bouquet de fleurs : raf.photos.blogspot.com

La reine de la nuit : Detail du décor peint par l’artiste allemand Schinkel pour l’opéra de Mozart « La Flûte enchantée » 1791

Gaillarde : http://www.mdecg54.fr

Gaillardes : h.m.jardinoise.com

Gaillarde :http://a31.idata.over-blog.com

 

21/02/2008

DRÔLE DE RÊVE AU DÎNER

Je dînais dernièrement avec quelques amis et nous bavardions agréablement autour de la table.

fc3014ed04707bf6fd703b5a30e8ebda.jpg Il y avait Laurette et Karl, Brigitte et Kamel. Bien sûr, tôt ou tard, l’un ou l’autre ne manque pas de parler d’un rêve, ne serait-ce que pour raconter celui qui est venu le matin même. Ce sont à mon avis les rêves les plus faciles à interpréter, je les appelle les cadeaux du matin.
- J’ai eu un drôle de rêve ce matin s’exclame Laurette ! Vous n’imaginerez jamais ce dont j’ai rêvé ! C’était d’un rigolo !
- Oui, eh bien, raconte !

Rêve
- Voilà : j’étais à la maison avec mon chien Auguste.40b99dacd2cf8b1ed8a57f7a6a5002cf.jpg
- Il a un nom épatant ton chien !
- Oui, hein ! Attends la suite ! Je voyais Auguste par derrière, debout sur ses pattes et je voyais sa queue et ses coucounettes, mais elles étaient énormes ! 78dba28f7019a8840999e3f1868ef102.jpg Et je me disais : Oh la la ! Il a besoin d’aller voir sa belle, il faut absolument qu’il se soulage ! Pauvre bête ! Il va éclater ! fd6b8466bbc30e390863ca405058cf05.jpg

Nous éclatons tous de rire !
- Toi, t’en as des rêves marrants !
- Oui, mais qu’est-ce que ça veut dire, demande Laurette ?


Interprétation
Et nous voilà partis. Mes amis connaissent tous la technique de l’interview et tout le monde pose les mêmes questions en même temps :
- C’est quoi un chien ?
- C’est un animal domestique qui garde la maison.
- Et c’est comment un chien ?
- D’habitude, un chien c’est fidèle.
8d895d44536092399776b12844614808.gif
- Il est comment ton chien Auguste ?
- C’est un bon toutou, répond Laurette, mais qu’est-ce qu’il est gueulard ! Quand il m’énerve trop, je l’envoie promener, je le mets dans la cour et ferme la porte.
e62d4741f36b1a6d70639e888a9c9787.jpg

Brigitte lui demande : - Alors, à qui ou à quoi ça te fait penser, à l’intérieur ou à l’extérieur de toi, une façon d’être fidèle mais gueulard qui t’énerve quelquefois ?
Laurette regarde son interlocutrice :
- A qui ou à quoi ça me fait penser ? A l’intérieur de moi ? C’est vrai que je pique parfois des crises ! Oui, mais je ne vois pas où j’ai des coucounettes, moi, s’exclame-t-elle en pouffant de rire !
5b1c9b82354f7708b71a7165ae294b4c.jpg
- D’accord ! Et à l’extérieur de toi, ce serait qui ou quoi , demande Kamel ?
- Bon, ce n’est pas le chien lui-même, je ne vois pas pourquoi le rêve viendrait me parler des coucounettes d’Auguste !
Laurette nous voit sourire :
- Ah oui ! C’est ça ! Vous croyez qu’Auguste… c’est Karl, mon mari ?
Karl, le verre à la main, dresse l’oreille.
- Eh bien, regarde, faisons les vérifications ! Est-ce que ton mari est fidèle demande Claude d’un air narquois.
Karl repose son verre sur la table.
- Dis donc toi ! Mais bien sûr qu’il est fidèle, qu’est-ce que tu crois, s’exclame Laurette, qui caresse gentiment la joue de son mari, assis à côté d’elle !
- Est-ce qu’il est gueulard, ton mari, dit Brigitte et elle jette un coup d’œil à Karl ?
- Ah, pour ça, oui, t’es quand même tout le tout le temps en train de râler ! C’est pas vrai ?
- Si, il y a un peu de ça, reconnaît Karl, qui se ressert un verre.
27bc4572397592bb4ddffcec6b0bc38b.jpg
- Et ça t’énerve, demande Brigitte à Laurette ?
- Souvent oui ! Il y a même des fois où ça m’exaspère et à ce moment là, je ne l’écoute plus, oui, c’est ça, je ferme la porte et je l’envoie promener !
- Bon, dit Kamel, eh bien, il semblerait bien que ton chien Auguste, ce soit ton mari. Mais dis donc ! Je te signale quand même qu’Auguste, c’est le titre donné aux empereurs romains qu’on doit vénérer !
63927ae62a1a2540eb3bfbe58748ab02.jpg - C’est tout un programme s’exclame Karl, le mari, qui boit une large gorgée de vin !

- Je poursuis l’enquête et propose :
- Alors, maintenant, regardons ce que dit le rêve. Laurette,tu vois Auguste avec des coucounettes énormes…
Tout le monde éclate de rire !
- Et tu te dis qu’il a besoin d’aller voir sa belle…

c0dbf635ed6fd93870572c471b2f6555.jpg Laurette a posé sa fourchette, un peu interloquée.
- Ah ? C’est ça ? Elle regarde son mari avec un peu d’embarras.
- Mais je ne savais pas que les rêves prennent comme ça soin de moi, s’écrie Karl ravi ! Il faudrait que tu te les fasses interpréter plus souvent ! Dis donc, c’est vrai que, ces temps ci, c’était plutôt métro boulot, mais au dodo, il n’y avait pas grand chose ! f9c126f0a3c7972469c4f664e2e798cc.jpg



- Mon toutounet chéri, dit Laurette en riant ! On va rattraper ça ce soir ! Elle se lève, se tourne vers lui et lui saute au cou pour lui faire un gros bisou plein de tendresse. 07da9a96628c28286ef4ecb5bfcba2d9.jpg



Et voilà ! Les rêves, c’est magique.






482833fc0a1b7940727b39b72851988a.jpg



Illustrations
Je remercie les artistes pour leurs œuvres qui me permettent d’illustrer mon blog

07/02/2008

EMISSION VENDREDI 8 FEVRIER SUR M6 : RÊVES EROTIQUES

EMISSION VENDREDI 8 FEVRIER SUR M6 : RÊVES EROTIQUES

Chers blogueuses et blogueurs,

Voici une heureuse nouvelle :
La chaîne de télévision M6 vient de me contacter pour participer à l’émission « Le Morning ». Les journalistes sont en train de monter un dossier sur les fantasmes et aimeraient beaucoup avoir l’avis d’un expert. La journaliste Anne Laure Jambon s’est renseignée sur le site de « Doctissimo » à l’article « rêves érotiques » et a trouvé mon article à ce sujet. Elle m’a alors invitée à rejoindre entre 8 heures et 8 heures demie, Pierre Mathieu, dont le but est de « susciter votre curiosité tous les matins et faire de cette émission un rendez vous incontournable ».
364d7d8ac4bcafe7dbef30b6387eb885.jpg
Quel est le sens des fantasmes, des scénarios amoureux de vos nuits ? Les rêves érotiques vous révèlent-ils des aspects de vous-mêmes ? Voilà les questions sur lesquelles j’aurai à répondre.
Il me faudra donc être debout aux aurores, et ma charmante attachée de presse, Géraldine Ménard a décidé également de se lever avant le soleil pour venir m’accompagner.


A Vendredi
Christiane

dc6fc245486023abf749f30936deb13c.jpg


Vous trouverez ll'article sur les rêves érotiques à l'adresse : http://www.doctissimo.fr/ à l’onglet « sexualité ».

Illustrations
Je remercie les artistes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog. Je ne trouve pas leurs coordonnées et les prie de ne pas m'en tenir rigueur. Je les indiquerai dès qu'ils me les signaleront.

28/10/2007

LE TROISIEME POINT DE LA STRATEGIE AMOUREUSE DU REVE, CH 3

LE TROISIEME POINT DE LA STRATEGIE AMOUREUSE

La dernière fois, nous avons laissé à son triste sort notre amie Eléonore. Elle veut retrouver son ami dans une relation amoureuse, oui , mais pas n’importe laquelle : pour elle, la relation amoureuse repose non seulement sur une vie sexuelle épanouie, mais surtout sur un vrai sentiment d’amour de l’autre. Elle préfère donc n’avoir aucune relation, plutôt que de se sentir considérée comme une proie à saisir ou, selon une autre image, comme « la cerise sur le gâteau ».

La voilà seule, sans certitude, dans le vide.
eba26b23226aa2f0aac64ec4b62a06ac.jpgElle est toujours torturée par l’absence de son ami. Le désir de le retrouver, de se blottir dans ses bras, la poursuit nuit et jour. Elle doute de ses rêves, elle doute de tout. Elle n’en peut plus d’attendre. Attendre, attendre. Patience, patience, lui ont dit ses rêves. L’image de son amie Anne apparaît souvent dans ses rêves et vient lui rappeler la nécessité de se montrer patiente. Mais Eléonore est perdue.

Un matin, je l’entends au téléphone. Sa voix est cassée, éteinte, au bord des sanglots.
« - Christiane, je n’en peux plus. Les rêves, toutes ces histoires, je veux bien les suivre, mais je ne vois rien, je me demande si tout ça, ce n’est pas n’importe quoi, je crois que je vais tout laisser tomber.
- Oui, Eléonore, je comprends. Mais vos rêves vous ont conseillé de persévérer, de tenir le coup, d’accepter votre souffrance. Vous ne pouvez que la vivre et la traverser. Vos rêves vous ont dit et répété que c’est dans la patience que vous retrouverez votre ami. Vous êtes en plein dans cette épreuve.
- Je n’aurais jamais cru que c’était si difficile. Je ne sais plus ce que je dois faire. Je suis broyée.
4aa4c290b7ed813c9bd71ec4448595c0.jpg
Mes rêves ont montré que je retrouverais Sébastien, c’est vrai, et puis il y a eu cette image du guépard et je me suis tenue en retrait. Maintenant, depuis trois semaines, je n’ai plus de nouvelles . C’est fichu, Christiane. Je sais qu’il est dernièrement parti en week-end et je pense que c’est avec son ancienne amie. »

Et moi, l’interprète de rêves, qu’est-ce que je dois faire ? Acquiescer ? Plonger dans le pessimisme ? Engager la rêveuse à tout laisser tomber ? Mais ce n’était pas le sens de ses rêves ! Ce serait trahir les rêves et les messages que j’ai transmis !
Malgré les apparences peu encourageantes, il n’y a pas de raison de perdre espoir et de renoncer. J’ai l’habitude du chemin sur lesquels les rêves nous mènent.
Je suggère :
- « Attendez ! croyez-vous que tout soit vraiment perdu ?
Et je pose l’ultime question :
- Est-ce que vous avez reçu un rêve dernièrement ?
e3ffcb992b428254b2ff67bf706aa3ee.jpg- Ah oui ! Cette nuit. Un bout de machin, effiloché, il y avait Sarkozy, je n’ai rien compris. »
J’ai l’habitude ! On ne fait pas attention à ses rêves. On n’a pas confiance en eux. On les prend pour des images débiles. Ca ne fait rien. Vérifions donc s’ils sont vraiment débiles. Après seulement, mais seulement après, on pourra les laisser tomber. Je propose donc :
- « Eh bien, voyons quand même. Vous pouvez me raconter votre rêve ?

Rêve
J’étais avec Laurence Parizot, vous savez la patronne des patrons. Et puis il y avait Sarkozy.

Ah, Christiane, j’ai oublié de vous dire : j’ai posé une question à mes rêves en m’endormant.
Je leur ai demandé de me montrer où j’en suis dans ma situation avec Sébastien, ce que je dois faire.
- Ah ! Eh bien voilà ! Vous voyez, les rêves sont là, ils vous répondent ! Parfait ! Alors ?

- Bon, j’étais avec Laurence Parisot et Sarkozy. Les deux mettaient en place des choses.

305d9f6214e61d079182061e8caa67c5.jpg
Sarko se trouvait devant un tableau magnétique ; il remettait en ordre des éléments. Il y avait des choses qui tenaient sur le tableau. Mais il y avait un chapeau qui ne tenait pas, qui tombait périodiquement. Il le ramassait et le remettait en place.


Bouououhhh ! Pbfhh ! Ah la la ! Je me sens un peu accablée ! Qu’est-ce que ça veut dire tout ça ? Il ne me reste qu’une chose à faire : étudier minutieusement, méthodiquement les différentes images avec la technique de l’interview. C’est mon seul atout.

J’étais avec Laurence Parizot
5eda38a4b0eb818d4b4883af73b67337.jpg
Laurence Parizot a été une camarade de classe d’Eléonore. Elle représente donc une facette de la rêveuse que cette dernière avait quand elle était plus jeune. Pour Eléonore, Laurence est une femme discrète, mais elle est la patronne des patrons en France, elle est le chef des chefs d’entreprises. Elle représente donc, à côté de la discrétion, une façon d’être dynamique, entreprenante, de savoir diriger, mener, organiser, se lancer dans l’action.

Et puis, il y avait Sarkozy
c38651eb1d0d06498048727702c5eef5.jpg
Voilà encore un chef, ici, c’est le chef d’état.
Eléonore me dit comment elle voit cet homme politique, elle m’explique :
- Je n’ai pas voté pour lui, Je le trouve un peu extrémiste. Il se montre beaucoup, il sait jouer de son image avec les médias. Il est omniprésent.

Bon. Tout cela ne donne pas grand chose. mais quelque chose me frappe :
- Eléonore, votre rêve met côte à côte Parizot et Sarkozy.
760df615b2d37e55223753201a05fa07.jpg Il doit y avoir une raison. Est-ce que par hasard, il n’y aurait pas quelque chose dans les sonorités de ces noms, un jeu de mots ?
Nous cherchons toutes les deux, nous retournons les syllabes dans tous les sens :
Parizot, pari, parier ; OK.
zot ? zo ? J’inverse les lettres… oz… ose ?
Ose faire un pari ?
- Ah oui ! Ca, ça me parle s’écrie Eléonore. Oser parier que je vais retrouver Sébastien. Oui, d’accord !
- Et Sarkozy ?
Nous recommençons notre jeu :
On entend aussi « ose », me dit Eléonore, Sark – oz – y.
Qui a l’art d’oser ?
En tous cas, les deux noms ramènent au fait d’oser, et c’est certainement là ce que le rêve veut faire ressortir.

Ainsi, avec ces deux personnages, le rêve parle d’oser, de se lancer dans l’action, d’entreprendre, de prendre des risques.
- Mais je ne comprends pas, dit la rêveuse, les rêves m’ont dit de ne rien faire !
- Oui, eh bien justement ! Les rêves ne vous donnent jamais d’indications ad vitam eternam. Elles sont toujours ponctuelles, pour un temps donné, et quand les conditions changent, les rêves viennent aussi modifier leurs indications. Ecoutez, il se pourrait bien qu’il y ait du changement. Voyons la suite.

Les deux mettaient en place des choses
On dirait qu’il s’agit maintenant de mettre en place une stratégie, de poser des jalons, pour une action précise.

Sarkozy était devant un tableau magnétique.
04e6dd7e33917157df3ea919b102d986.jpg Le tableau est un cadre pour marquer des choses. La nature magnétique indique le pouvoir d’attraction qui fait que deux aimants s’attirent et restent inséparables, des aimants, des amants. Ne serait-ce pas là la description du cadre de la relation amoureuse ?
Avec cette image le rêve indique la façon de faire tenir les choses grâce à l’attraction magnétique amoureuse.

Sarkosy remettait en ordre des éléments. C’était des choses qui tenaient sur le tableau
Ainsi, La rêveuse serait invitée à oser s’occuper de nouveau de la relation amoureuse et à la remettre en ordre. Mais tout cela reste très vague. Cherchons des précisions : de quels éléments s’agit-il ?
J’invite la rêveuse à revoir les images de son rêve, elle cherche, scrute, examine :
- Je vois des trucs ronds, et aussi des papiers.
Ne désarmons pas, poursuivons patiemment.

Des trucs ronds
- Vous pouvez m’en dire un peu plus sur ces trucs ronds ? Qu’est-ce que c’est ?
- Il s’agissait de légumes de base, des légumes ronds. Ah oui ! C’étaient des pommes de terre.
bcb23f75edb0478726e0991f49098b9b.jpg - Ah oui ? Des pommes de terre ? Vous n’avez rien trouvé d’autre ? C’est justement des pommes de terre !
- Ben pourquoi ? Qu’est-ce que c’est que les pommes de terre ?
- Vous n’avez pas lu mon livre « Amour et Sexe dans vos rêves » ?
- Non.
- Bon, alors, c’est quoi une pomme de terre ?
- C’est un légume qui pousse dans la terre.
- La terre : nous sommes faits de terre, n’est-ce pas ? Notre corps est composé de terre. La terre, c’est notre corps terrestre. Et dîtes moi, c’est comment une pomme de terre ?
- C’est rond, c’est ferme, c’est très nourrissant, et quand elles sont bien préparées, elles donnent des plats dont on se régale !
98b2b9b115f08a3f499c713339a52e3f.jpg
- Eh bien, c’est quoi, ça, quand il est question de votre relation amoureuse, quelque chose de corporel, quelque chose de rond, qui, bien préparé, vous permet de vous régaler ?
- Notre amie se met à rire.
- Oui, je vois, ce sont les testicules.
- C’est ça. Donc, conclusion ?
- Ah ! Je vais alors avoir à m’en occuper, n’est-ce pas ?
- Oui, je pense que c’est le conseil du rêve. Il va falloir vous lancer et organiser des retrouvailles. Si nous revenons à l’image du rêve, qu’est-ce qu’on voit : on voit que les pommes de terre, ça, ça tient bien sur le tableau magnétique, il y a de l’attraction.

Il y avait aussi des papiers
04e165ea89725c56dccd738c4bf440c2.jpg - Ces papiers, dit Eléonore, ce sont toutes les lettres que je lui ai écrites. Oui, ça, ça tient bien aussi. Je lui ai tant dit ma peine, mon amour, je lui ai plusieurs fois demandé pardon de l’avoir fait souffrir, je lui ai expliqué combien le Valium avait entraîné chez moi des troubles de comportement. Je crois que ça, il l’a compris. Ca tient aussi sur le tableau.

Il y avait un chapeau
Eléonore participe très activement au travail d’interprétation, elle compare, elle cherche les analogies, les correspondances entre l’image et les faits.
- C’était un chapeau militaire, c’était un calot, le calot du soldat, du matelot. C’est quelqu’un qui est en mer, avec l’inconscient. Le matelot, c’est moi, qui travaille avec les rêves.
cd9059a2bd12553eb53a5564e30d7c6a.gif
- Et qu’est ce que ça veut dire, quand on porte ce calot ?
- On obéit aux ordres du supérieur. Oui, je comprends. Le rêve me parle de mon attitude à leur égard, de mon obéissance à la volonté de l’inconscient.

Le chapeau tombait périodiquement, Sarkozy le ramassait et le remettait en place, en haut, au milieu
La rêveuse comprend immédiatement cette image, qui décrit son instabilité, ses hésitations à l’égard des rêves. Tantôt elle les suit, tantôt elle veut les laisser tomber. Mais pour rétablir l’ordre, il faut que la rêveuse accepte de placer son obéissance en haut du tableau, bien clairement au centre de sa relation avec Sébastien. Le rêve lui indique la nécessité de suivre régulièrement ce qu’il lui conseille pour retrouver son ami. Ce sont les rêves et son obéissance qui chapeautent cette relation.

c7d99057d18bf171b56609d59087d49f.jpg

- Ouf ! s’écrie Eléonore. Mais quel travail ! Je n’en reviens pas de tout ce que vous avez réussi à sortir de ces images si confuses.
- Merci, Eléonore. Mais nous n’allons pas en rester là. Maintenant, il faut savoir ce que vous allez faire avec tout ça. Ce n’est pas le tout d’interpréter un rêve correctement, il s’agit ensuite de mettre en application ses indications. Reprenons donc toutes les images du rêve :
Voyons, « Parizot » : il vous faut oser et entreprendre comme Parisot. Vous allez vous occuper de reprendre la relation.
« Sarko »Il vous faut aussi vous comporter COMME Sarkozy. OSER, OSER, c’est le maître mot !

1abdd9a2407f37c83086e704edad1e4c.jpg
Je reprends ce que vous m’avez dit de lui :
Vous le trouvez un peu extrémiste. Est-ce que cela impliquerait que vous allez faire des choses inhabituelles, y aller un peu fort ?



6455057f2ebb38a09c1435d306b26595.jpg

Il se montre beaucoup, il sait jouer de son image auprès des médias, il est omniprésent.
En disant cela, moi, je suis dans le brouillard, je ne vois pas bien comment mettre ces paroles en application. Mais je sais aussi par expérience, que si l’interprète ne voit pas ce à quoi ses descriptions font allusion, le rêveur, lui, par contre, le sait très bien.
- Ecoutez, pour ma part, je ne sais pas quoi vous conseiller, pour vous aider à réaliser cette attitude concrètement dans votre vie, c’est à vous que cela va parler. Vous allez trouver comment jouer de votre image.
- Mais oui, s’exclame Eléonore ! Je sais, pour moi ce n’est pas un problème, je l’ai déjà fait, j’ai déjà des photos de moi qu’il aime beaucoup, et des films. Il adore ça. Je vais voir.

J’ai laissé Eleonore, heureuse, ENCHANTEE, débordante de reconnaissance envers son rêve, et aussi envers son interprète. Cela m’a touchée.

Vous ne trouverez jamais ce que notre amie a fait ensuite. Je ne l’aurais pas imaginé.
Une demi-heure plus tard, elle me téléphone en riant.
- Christiane, que je vous raconte :
J’ai osé être un peu extrême, je me suis dit que je devais risquer, je n’avais rien à perdre de toutes façons.
a388c4cc457b800687694914dcfef55d.jpg
Je me suis dit : Sarko sait jouer de son image dans les médias. Pour moi, les médias, c’est Internet, c’est « msn » avec mon « espace perso » sur « windows live messenger ».
- Oh ! Eléonore, expliquez moi un peu, je ne suis pas sur msn. Comment ça marche ?
- Eh bien, j’ai un espace de dialogue avec les personnes que je choisis. Quand je suis connectée avec quelqu’un, ça s’affiche, et l’on peut savoir comme ça que je ne suis pas disponible. Sébastien vient régulièrement pour voir si je rencontre peut être d’autres hommes.
- Alors, qu’est-ce que vous avez fait ?
Je sens Eléonore jubiler.
- J’ai fait une mise à jour de mes photos, et j’ai mis une photo de moi nue, mais un peu dans le flou quand même !
- Ah !
- Et vous savez quoi ? Dans les dix minutes qui ont suivi, j’avais un mot de Sébastien sur mon site : « Gonflée de mettre ta photo nue, mais très excitante ! »
- Vous avez répondu ?
- Mais oui ! Je lui ai écrit : « J’aime ! » Et il vient de me répondre : « Moi aussi ! »
Oh ! Christiane ! Je vous laisse, j’ai un nouveau message, c’est encore Sébastien qui m’écrit !

cce77be7b73e38d64fdcd49a2f50519b.jpg





Stupéfaite, éberluée, songeuse, j’ai laissé Eléonore.

Et quand nous nous retrouverons, la prochaine fois, peut être le rêve nous aura-t-il livré entre temps un de ses messages ? Peut être, au cours d’une de ces nuits mystérieuses, aura-t-il confié à la rêveuse un secret, que nul ne peut percer, s’il ne le connaît déjà ? Je viendrai alors vous le traduire.


Illustrations
Je remercie les artistes et les photographes pour leur œuvre qui m’a permis d’illustrer mon blog.
Femme broyée : Antigone du peintre autrichien Johann Peter Kraft, 1780-1856
Sarkozy ose : remise de médaille à Maud Fontenoy. Montage ou pas montage ? www.bazarblog.info
Sarkozy sultan : Montage( ?), www.tourette-levens.info

20/10/2007

LA STRATEGIE DIFFICILE DU RÊVE, CH 2

LA STRATEGIE INATTENDUE DU REVE

La fois précédente, nous avons vu comment Eléonore a repris espoir : son rêve lui a assuré que son ami n’était pas perdu et qu’elle pourrait le retrouver.
Le rêve lui a d’abord montré une image de « baisers et sexe », et puis plus tard il lui a fait entrevoir que la relation amoureuse, chaleureuse et douce, reviendrait au centre de la vie quotidienne. Cependant, le rêve indiquait que cela ne serait pas pour tout de suite, et il recommandait la patience.
Alors, dans la patience, Eléonore s’est mise à attendre son ami.
69b5ebeae1a8099364e0bd539f18bd49.gif
Mais ça signifie quoi, « attendre » ? Doit-elle ne rien faire du tout, ou bien se manifester quand même discrètement, montrer qu’elle espère sa venue, dans la patience, parce ce qu’elle l’aime ?
La première semaine après son rêve, Eléonore n’a rien fait pour solliciter son ami.
La week-end suivant, Sébastien s’est annoncé sous un prétexte futile, son amie est restée très discrète, elle l’a accueilli sans questions, simplement, avec amour, baisers et sexe. Il est reparti tout de suite après. Les paroles échangées sont restées superficielles. Sur le pas de la porte, pas un mot tendre, pas un geste gentil, Sébastien, s’est montré de nouveau distant, glacial, au grand chagrin d’Eléonore.

Puis depuis quinze jours, plus rien. Patience, patience. Mais notre amie n’en peut plus de patience. Elle, qui est habituée à organiser, à mener les affaires, à obtenir rapidement, ce qu’elle veut, la voilà plongée dans mille hésitations ! Agir, ne pas agir ? Téléphoner, ne pas téléphoner ? Se placer incidemment sur sa route ou rester à la maison à attendre ?
Eléonore vit sur des charbons ardents.
fc9a54fbfee430d76147aca062d3f7e2.jpg

Une nuit, elle reçoit un rêve. le lendemain, elle m’en demande l’interprétation au téléphone.

Rêve
Dans un sous-sol, j’étais avec un noir, nous étions ensemble. Il m’a demandé :
- « Quand est-ce que tu vas dormir ?
- Je me suis relevée, lui ai-je répondu. »
Je me suis recouchée et allongée. J’ai alors senti un guépard qui rampait sur moi. Je l’entendais ronronner. J’ai eu très peur.
Comme d’habitude, j’ai analysé le rêve en pratiquant la technique de l’interview . Voyons donc ce que ces images peuvent signifier.


Interprétation
Un sous-sol

6a4e031576392cd6908e72373fc0b4f1.jpg
C’est un endroit généralement obscur, aménagé sous le rez-de-chaussée d’une maison, S’il y a des fenêtres, elles ne laissent passer que chichement la lumière du jour. Cet espace sous-terrain désigne le monde instinctif de la rêveuse, qui n’est pas éclairé par la lumière de la conscience. L’image désigne ainsi les moments, les circonstances dans lesquelles Eléonore, sans comprendre très clairement ce qui se passe en elle, accepte de ne pas voir la situation selon ses points de vue, ses raisonnements conscients habituels. Elle se rend au point de vue de l’inconscient, tel qu’il s’exprime dans les rêves ou dans les ressentis.

J’étais avec un noir. On était ensemble.
La rêveuse ne connaît pas cet homme noir. Il représente l’aspect d’elle autre que le blanc, le conscient, qui agit selon sa tête. Il est la force inconsciente qui la guide quand elle est dans son ressenti.
eb363fe54708a9a6305138383bcb5c88.jpg
Par ailleurs, pour notre amie, un homme noir est rusé, malin, baratineur.
Elle se trouve donc maintenant avec un dynamisme en elle, qui réagit naturellement selon les impulsions de la vie intérieure, sans calculs, sans intrigues, dans la spontanéité. Or cette façon de vivre est rusée, maligne, et sait parler pour convaincre !
C’est vrai que voilà une description amusante et adéquate des qualités de l’inconscient !

Il m’a demandé : « Quand est-ce que tu vas dormir ? »
Dormir, c’est renoncer à vivre au niveau conscient et accepter de sombrer dans le sommeil, de laisser l’inconscient prendre toute la place avec les rêves.
7531b27156f369927ab05aaa65fa8de5.jpg
La question signifie donc : quand est-ce que tu arrêteras de fonctionner avec ta tête, tes idées d’ intrigues et de combinaisons pour chercher comment rencontrer Sébastien ? Quand est-ce que tu descendras dans ton ventre, quand est-ce que tu prendras contact avec ton monde intérieur, qui lui, sans que tu aies à retourner mille solutions dans ta tête, te feras ressentir viscéralement ce que tu dois faire, et comment tu dois le faire ?

Je lui ai répondu que je m’étais relevéeLa rêveuse s’est remise dans la position debout, la tête en haut et le regard dominant l’environ. Elle a donc repris sa volonté de maîtrise.
606cffffa9c6c50211c18844842c9ec8.jpg
Mais qu’est-ce que ça veut dire tout ça concrètement ?
Je peux analyser les images, mais c’est la rêveuse qui sait à quels faits elles correspondent dans le monde de la matière. Je l’invite donc à m’expliquer ce qui s’est passé la veille, avant son rêve.
- Eléonore, dîtes-moi, de quelle façon hier avez-vous cherché à reprendre la situation en main et voulu diriger les événements ?
- Hier ? Hier, je n’en pouvais plus d’attendre, je me suis dit que j allais téléphoner à Sébastien pour l’inviter. J’ai décroché mon téléphone et commencé à faire son numéro,

8c746ed14cacb59c38fc19e1bd7bddc5.jpg



- mais,…mon rêve avec Anne m’ est revenu en mémoire,…je me suis rappelé sa patience, … et, le cœur serré, j’ai raccroché.
- Ah, eh bien voilà, les images s’expliquent !

Je me suis recouchée et allongée
La rêveuse s’était remise debout, dans la position verticale de maîtrise, puis est retournée à sa position horizontale d’abandon. L’image est claire. La rêveuse a renoncé a sa vision consciente, à ses désirs, pour s’abandonner à la vision inconsciente ; elle a accepté que l’inconscient ait « ses raisons, que la raison ne connaît pas. » Elle s’est inclinée devant la sagesse, voire la ruse de son inconscient, qu’elle ne comprend pas.

J’ai alors senti un guépard.
Pour Eléonore, le guépard est un félin racé, un chasseur imprévisible, patient, dangereux. Il rampe silencieusement sans être vu. Il s’attaque aux gazelles.
e67dd05d26e37cfe70cdd4462c610916.jpg

Je reprends donc ces associations et demande à notre amie :-
En ce moment, à quoi cela vous fait-il penser, à l’intérieur ou à l’extérieur de vous un chasseur imprévisible, patient et dangereux,
15f188dcabcd0c203e356014c79aab39.jpg
- Ecoutez, Christiane, à l’intérieur , je ne vois pas à quoi cela pourrait me correspondre, mais à l’extérieur, c’est tout à fait Sébastien.

Je procède aux vérifications :-
C’est un chasseur ?
- Bien sûr, il me chasse. C’est vrai qu’il est imprévisible, il sait attendre son heure.
- Et la gazelle ?
La voix d’Eléonore tremble un peu et elle me dit d’une voix basse.
- Il m’appelait sa gazelle.
94b3bf5a42ca381e5a7976f981f3fd51.jpg

Il rampait sur moi et ronronnait
506664d0b32f25b863ed1a765768fda9.jpg
- Ronronner ? C’est quoi ?
- Ronronner, c’est un chat qui a envie d’être caressé, il se fait câlin et vient se frotter contre vous….Alors, ça veut dire que Sébastien va venir bientôt ?
- Oh la la ! Mais non ! Regardez l’image : Qu’est-ce que vous dîtes ? Comment est-ce que vous réagissez ?
- J’ai très peur.
- Vous avez peur de quoi ?
- Mais qu’il me dévore !
- Alors qu’est-ce que vous en pensez ? Qu’est-ce que vous feriez si vous étiez dans une situation pareille, avec un guépard qui ronronne sur vous ?
- Mais je me sauverais, j’aurais trop peur d’être bouffée !
37fc108030b8b01b51b2bd6d723c428d.jpg 36e316e515280cc8f19209ec25cabeaf.jpg 3e296bc46bfbf893f47137da0c6d86f3.jpg

- Eléonore, vous entendez ce que vous dîtes ? A quelle conclusion est-ce que vous arrivez ?
- Vous voulez dire que je dois éviter de voir Sébastien ?
- Ce n’est pas moi qui le dis ; votre rêve vous présente une certaine situation et c’est à vous de savoir comment vous trouvez le scénario et d’en tirer les déductions qui s’imposent.
b6eb036b1968ee8a5b3ccdb62e3f3ed8.jpg
Eléonore a compris que pour l’instant elle avait en face d’elle une puissance instinctive qu’elle n’attendait pas : Elle n’a pas affaire à un homme civilisé, qui cherche à exprimer ses sentiments amoureux, mais à un animal qui a besoin, pour vivre, de satisfaire un instinct vital. Il a besoin de la chair fraîche, il chasse la tendre gazelle qui se laissera attraper et le nourrira. Pour l’instant, telle est la situation.
Est-ce que c’est ce que veut notre amie ? Non.
De surcroît, elle a peur, l’animal est dangereux. Elle doit donc l’éviter à tous prix.

Voilà la révélation inattendue du rêve : Il montre à la rêveuse l’état actuel de la situation et le danger auquel elle peut s’attendre.
Eléonore comprend qu’elle cherche à rencontrer son amant dans une relation de sentiment, mais qu’en fait, elle se trouve devant un homme, qui ne pense qu’à satisfaire un besoin sexuel.
La seule solution actuellement, c’est de se protéger en restant dans le retrait, en refusant même la relation. Elle ne veut pas se contenter d’une relation où la sexualité ne soit qu’une nécessité d’hygiène. Sébastien doit le comprendre.
C’est le seul moyen d’amener Sébastien à considérer la relation sous un autre aspect, à retrouver un tendre attachement pour son amie, la gazelle.

8ab931618b158fa200efc06868c0174b.jpg



Ainsi, peu à peu, le sentiment pourra reprendre sa place. Ainsi, Eléonore apprendra à son guépard à s’humaniser.
Notre amie ne s’attendait pas à un tel tableau. Elle ne s’attendait pas à la conclusion qu’elle en tire.

Remarquons en conclusion comment le rêve fonctionne :
Il peint un tableau de la situation en montrant une réalité, dont la rêveuse n’avait pas conscience : son ami a besoin de sexe et trouve chez elle une proie facile qui lui permet de satisfaire ses besoins instinctifs.

Le rêve ne donne pas de conseil ou de recommandation, encore moins d’ordre.
Il laisse la rêveuse faire ses déductions, qui l’aideront à choisir comment se comporter : Eléonore ne veut pas se contenter de cette situation. Elle ne veut pas se contenter d’être un objet sexuel. Elle voudrait revivre le sentiment, retrouver l’amour d’autrefois. Elle est donc amenée à refuser de satisfaire Sébastien dans sa demande actuelle. Elle préfère s’abstenir plutôt que de n’être qu’une femme facile.
Eléonore a donc décidé de ne plus chercher d’une quelconque façon à voir Sébastien.

Que va t-il se passer maintenant ? Cette attente est-elle vaine et désespérée ? Sébastien reviendra-t-il ?
Je vous raconterai bientôt la suite des événements.

f57c5d9a0b09b6f448ee6b30f4f40d88.jpg



Illustrations
Je remercie les artistes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.
Tenue sexy debout, lingerie de « Elle »
Tenue sexy au téléphone, ensemble La Perla
Tête de guépard, http://www.internaute.com-animaux
Guépard et gazelle : www.lelynx.org;
: http://www.objectif-nature.com
Gardienne de zoo avec guépard : la biodiversité ; www.astrosurf.com
Solitude, http://unesolitude.unblog.fr

Celle qui a gagné
Bravo Gna Gna !
Le 13 octobre, vous avez répondu à mon invitation et avez écrit :
« La rêveuse devrait faire les premiers pas vers son ami et si ce dernier ne réagit pas, elle devra attendre que ce dernier réagisse et ne pas le relancer du tout. »

Non seulement, vous êtes la seule à avoir répondu à ma proposition, mais aussi, vous avez trouvé juste. Vous avez donc gagné une interprétation d’un de vos rêves. Vous n’avez plus qu’à m’appeler. Vous trouverez mes coordonnées sur votre e.mail.
Toutes mes félicitations !

Christiane

10/10/2007

LE RÊVE, VOTRE CONSEILLER EN STRATEGIE AMOUREUSE, CH. 1

Depuis le mois de juillet, je vous ai parlé des rêves dits prémonitoires. Certains le sont vraiment, d’autres sont des scénarios à comprendre de façon symbolique, qui décrivent des réalités de la vie intérieure. J’ai essayé de vous montrer comment distinguer les uns des autres.
Je pourrais vous parler encore longuement des rêves prémonitoires, mais j’aime aussi un peu de variété ; je suivrai donc le mouvement de la vie et vous parlerai de rêves, tels qu’ils apparaissent dans ma pratique quotidienne en ce moment.
C’est ainsi que vous allez constater combien le rêve peut vous guider dans votre vie amoureuse. Il sait ce dont vous avez besoin, il sait comment vous aider à le trouver. Vous allez ainsi découvrir comment ce fin stratège est venu, de façon étonnante, conseiller la rêveuse Eléonore.

L’HISTOIRE D’ELEONORE.
Eléonore me connaît depuis longtemps. Elle m’a téléphoné pour une première interprétation de rêves en 1992. Elle m’appelle de très loin en très loin, quand, une fois, tous les deux ou trois ans, un rêve l’impressionne. J’ai ainsi appris, au cours du temps, deux ou trois choses de cette belle femme divorcée, discrète, timide et délicate, douce, tendre et idéaliste.
Il y a deux mois, Eléonore m’appelle au secours. Sa situation est catastrophique. Elle m’explique :
Elle travaille de nuit n’arrive plus à dormir. Pour lui permettre de retrouver le sommeil, le médecin lui a prescrit du Valium.
cf132fc8792e1dce689097bc340b37a5.jpg
Puis elle a rencontré Sébastien, et un couple heureux s’est formé. Il aime sa nouvelle amie à qui il assure une vie très agréable.
290c409194ac714f397042314ef45158.jpg
Mais le Valium exerce ses effets secondaires progressivement, insidieusement. Eléonore, malgré son heureuse situation, devient de plus en plus angoissée, elle perd confiance en la vie, doute de tout, de son ami, et pour se calmer, augmente la dose de Valium que le médecin lui prescrit sans problèmes.

Sébastien, de son côté, a gardé un lointain contact avec une autre femme qu’il a aimée passionnément. Notre amie s’en aperçoit sur Internet, elle le supporte mal. Elle en devient soupçonneuse, puis elle s’irrite. Le doute, la jalousie, puis la colère la dévorent. Et elle se met à faire des scènes à son ami, qui supporte gentiment.
Eléonore, si douce et délicate, devient de plus en plus critique, agressive, tyrannique, odieuse.
8f7b5d0cc41c4761299e809e0f89cb1e.jpg

Sébastien perd patience. Lors d’une crise particulièrement agitée, il a claqué la porte et Eléonore se retrouve seule, en larmes.
Une visite chez une psychothérapeute lui apprend qu’elle présente tous les symptômes d’une intoxication au Valium. L’analyse de sang confirme le fait.
654632a09fa0832eb260c5d85d1c72f3.jpg

La voilà donc maintenant en période de sevrage. Elle est effondrée.
49543375bf637bf82d6549054d0d7873.jpg

Pour elle, le Valium a détruit son bonheur en induisant chez elle de graves troubles de comportements.
Elle écrit à son ami, lui explique, témoignages à l’appui, les ravages causés par le Valium. Elle lui demande pardon, le supplie de reprendre la vie commune.

Sébastien se montre très froid et distant. Il vient chez elle pour récupérer des affaires, passe au lit et s’en va. Aucune tendresse, aucune affection. Glacial.
30e3c41f5898648a009fe9a7085ff270.gif

C’est là qu’Eleonore me téléphone, accablée de douleur. Elle ne sait plus quoi faire.
Qu’est-ce que je peux lui dire ? Quel est le plus sage conseil que je puisse lui donner ? Selon mon expérience, c’est le rêve qui va fournir les meilleures indications. Je lui propose donc de demander un rêve qui vienne l’aider. Et c'est là que commence une nouvelle aventure. Le rêve, fidèle au rendez-vous lui répond.

Rêve
Je voyais Sébastien, il était chez lui, dans une grange tout seul.
3344ea1b05ea14b16a196af3328784e6.jpg
Il ne voulait plus de moi avant, mais là, il m’acceptait.
J’allais le retrouver dans son lit pour faire l’amour, on était bien, il se déridait, il recommençait à sourire, c’était bon. Il y avait même mon amie Anne. J’étais heureuse.
J’étais rassurée avec Sébastien. Comme ça, baisers et sexe.
Puis je m’apercevais que je m’étais fait mal au doigt. De la peau morte s’en allait. Une nouvelle peau rose apparaissait.
722b580cce54e539a036671cfce88d68.jpg
Je retrouvais Sébastien , Anne était là aussi dans les parages, souriante et gaie. J’étais avec lui dans une jolie chambre bien aménagée, c’était bon, j’étais en tenue sexy.


Interprétation
Le rêve répond d’une façon étonnante. Le scénario est clair, les mêmes images sont reprises, répétées une deuxième fois. L’atmosphère est heureuse, optimiste. C’est même tellement optimiste qu’on a du mal à le croire. On penserait même que c’est la rêveuse qui se fabrique ses illusions.
Mais vous ne pouvez pas forcer le rêve à vous donner les images qui vous font plaisir. Le rêve est un processus indépendant, autonome, souverain. Ce n’est pas Eleonore qui s’est imaginé son rêve. La preuve en apparaît dans plusieurs détails.
D’abord, le cadre choisi : La même scène de rencontre amoureuse se déroule, mais dans deux décors différents : dans une grange, puis dans une jolie chambre. La rêveuse n’aurait pas pensé à ces deux décors différents toute seule.
6a1f48c7b59f364ad9cf75b648891f4c.jpg 3f1fa8be3e14ff6f3cb250be08bd5bec.jpg
Et puis, qu’est-ce que vient faire cette amie Anne, à qui la rêveuse ne pense pas du tout ?
Et qu’est-ce que c’est que cette histoire de doigt ? ce n’est pas la rêveuse qui a inventé ça.
Poursuivons l’étude des images.

Je voyais Sébastien chez lui, dans une grange, tout seul.
D’emblée le rêve met en évidence que Sébastien n’est pas allé retrouver son ancienne passion, puisqu’il est seul.
La grange est un abri où l’on met les récoltes de foin, de paille, elle peut aussi servir de garage. Comme me le dit la rêveuse, on y met au rancart les objets dont on ne veut plus. L’image indique que Sébastien, comme un animal blessé, s’est réfugié chez lui, dans une retraite solitaire et rustique. Il ne connaît ni confort ni chaleur humaine.
Dans ce cadre, c’est elle qui va retrouver son ami. Le rêve le montre expressément. Dans un premier temps, c’est elle qui doit faire le premier pas. Il s’agit de redonner confiance à cet homme blessé, en le nourrissant de baisers et de sexe.

3155b6149645d43951d2b9663203c462.jpg


Puis je m’apercevais que je m’étais fait mal au doigt, à l’annulaire.
Se faire mal, c’est se heurter à un obstacle blessant. S’agirait-il d’une allusion au Valium qui l’a blessée dans son activité ? C’est difficile à affirmer. En tous cas, quelque chose a souffert au niveau de son alliance avec son ami.
d4fdf0fd779ce35f9d9b93d7115d1075.jpg
De la peau morte s’en allait. Une nouvelle peau rose apparaissait.
La qualité de la relation avec Sébastien est en train de se refaire. Ce qui a été vécu est mort ; la force de vie s’affirme à nouveau, et le rose réapparaît : la fraîcheur, la douceur, la tendresse d’un nouveau lien se manifestent et prennent le dessus.
1bc2b1fc511fcf5aae05d22e7c096636.png
Ainsi, le rêve invite la rêveuse à aller retrouver son ami, mais seulement au niveau d’une relation de sexe, ce qui leur fera du bien, à lui, comme à elle. Cette forme de relation sensuelle permettra aux sentiments amoureux de renaître.
37139925e5a3b5465d954717a9528286.jpg

Puis, la deuxième partie du rêve présente la même situation que la première, mais le cadre est complètement différent :

Je retrouvais Sébastien. J’étais avec lui dans une jolie chambre bien aménagée.
La seconde partie du rêve montre comme la situation change. Le couple séparé reprend la vie commune. La grange se transforme en une chambre coquette et confortable. La relation amoureuse revient au centre de la vie quotidienne.
f2f293905fdc7c356b58e94142dd0887.jpg

Trop joli, trop beau !






Et Anne, dans tout ça ?
Anne est une amie qu’Eleonore admire beaucoup. Elle est patiente, patiente. La rêveuse me raconte que pendant des années, Anne a attendu l’homme qu’elle aimait.
1f80ef3f6bf5a67bf18417864768c9c7.jpg


Elle souffrait, mais elle faisant sa vie de son côté.
Alors qu’elle aurait tant voulu vivre avec son amant, elle ne le rencontrait que de temps en temps.
91ed02a331866b5713799d085694d3f2.jpg

Mais c’étaient de beaux moments, dans une grande sensualité.
Sa patience a été finalement récompensée et contre toute attente, son ami est venu habiter et vivre avec elle.
Par deux fois, le rêve montre Anne présente dans l’entourage. Si le rêve donne un conseil à la rêveuse, alors, c’est celui d’être COMME Anne, d’aimer et d’attendre, de toujours persévérer dans la patience. Et puis, Anne se montre souriante et gaie.
76de92e4e6ac13646ef96f63f321ba96.jpg
Cette amabilité, cette humeur joyeuse séduiront Sébastien et lui donneront envie de rester avec son amie retrouvée.
Et le rêve donne un dernier conseil pour vivre heureusement :

C’était bon, j’étais en tenue sexy.
Avec la patience, la bonne humeur, la gaîté, ne jamais oublier le sexe. Exciter son homme, lui donner envie de faire l’amour, l’attirer, l’allumer et faire flamber son corps ! Voilà la plus belle des qualités pour le garder !
Et ça, Eleonore sait très bien faire.
J’ai entendu un le clair tintement d’un cristal. C’était le rire frais et joyeux de notre amie. Eléonore a repris espoir.
Que va-t-il se passer maintenant ? Comment Eleonore va-t-elle faire pour retrouver son ami ?
Et va-t-elle même le retrouver ?
Je vous le dirai bientôt.

cfcbffce0dc8879cb3fdb8c36d84109e.jpg


Illustrations
Je remercie les artistes, auteurs des œuvres qui illustrent mon blog
Par ordre d’apparition :
La grange : copyright Crédit photo.www.photos-dauphine.com
La grange : copyright Crédit photo www.photos-dauphine.com
Les amants dans la véranda ; 1976 ; oceanes-canalblog
Rose noire, rose noire.darklullaby.unblog.fr
Rose, Rosetherapie, www.madouceheure.com
Femme couchée : sur ta peau; http://modimo.canalblog.com
elle.fr/elle/mode/la-lingerie, shopping, osez les dessous sexy

15/05/2007

L'INCUBATION DANS L'ANTIQUITE Ch. 5

Dans les pages précédentes, je vous ai montré des rêves actuels qui étaient venus répondre aux questions qu’Irina leur avait posées dernièrement, en ce mois de mai 2007. Aujourd’hui, incuber un rêve, vous avez pu constater que ça marche. Et autrefois, c’était pareil !
J’aimerais donc vous le montrer en remontant dans le temps, et je vous parlerai de l’incubation dans les sociétés anciennes de l’Antiquité.

En Asie Mineure et dans tout le monde méditerranéen
On retrouve la même situation dans l’Antiquité. L’étude et l’interprétation des rêves remontent aussi loin que peuvent en témoigner les vestiges retrouvés.

medium_sphinx01.jpg

Il y a 7000 à 8000 ans, les peuples de Mésopotamie interprétaient leurs rêves. Les Sumériens, les Egyptiens, les Grecs, les Romains, les Hébreux ont poursuivi cette façon de vivre en contact avec les rêves, comme en témoignent les nombreux récits de la Bible.
medium_pharaon.jpg
Pharaon, 1700 ans av J.-C. a recours au juif Joseph, pour se faire interpréter ses rêves, qui sauvent l’Egypte de la famine.
1000ans plus tard, Nabuchodonosor, roi de Mésopotamie demande au juif Daniel le sens de ses rêves, pour apprendre que sa mégalomanie va le plonger dans un épisode psychotique.

medium_Nebuchadnezzar_Blake_.2.jpg


Mais, après plusieurs années de folie, il en sortira dans l’humilité, pour retrouver sa puissance et sa gloire.



Dans le monde gréco-romain
Il existe un très célèbre interprète de rêves. Vous le connaissez en temps que père de la médecine occidentale, je veux parler d’Hippocrate, qui vécut 600 ans avant J.-C. ;
medium_hippocrate.2.jpgIl faisait partie d’une famille où l’on était interprète de rêves, prêtre et médecin en même temps Les trois fonctions étaient inséparables.
Les temples hôpitaux, où l’on venait se faire soigner, étaient nombreux. Il en existait 420 dans le monde antique. A Cos, où officiait Hippocrate, et toujours, 800 ans plus tard, à Pergame, au début de l’ère chrétienne, vers 250.
medium_Grèce.jpgLes pèlerins affluaient de tout le monde méditerranéen.


Préparation à l’incubation
Les pèlerins se préparaient à rêver lors d’une nuit spécialement choisie. Ils suivaient un régime diététique spécial, indiqué par le prêtre médecin ; ils prenaient des bains, recevaient des massages, priaient. Puis les prêtres et les pèlerins se réunissaient dans le temple à un endroit sacré, appelé l’Asclepeion, consacré à Escylape, dieu des rêves et de la médecine. medium_esculape_tête.jpg
Ils y dormaient une ou plusieurs nuits, et les prêtres - interprètes de rêves recueillaient les rêves le lendemain.

Les expériences vécues alors ont été relatées dans des récits qu’on a retrouvés. Ces récits racontent que le dieu intervenait de diverses façons : soit il guérissait immédiatement, soit il manifestait sa présence dans les rêves sous la forme d’un serpent.
medium_couleuvre_d_Esculape.jpgmedium_AsclepiosPergame.gif
C’était là le signe de son assistance. La médecine occidentale a repris le symbole de ce serpent, en en oubliant le sens. Le dieu expliquait aussi dans le rêve le traitement à suivre pour guérir le rêveur. On a retrouvé sur place de très nombreux ex-voto qui remercient Esculape de sa guérison.


La prochaine fois, je vous poursuivrai cette évocation du monde antique en vous parlant de l’incubation des rêves chez les premiers chrétiens.

13/05/2007

INTERVIEW SUR DOCTISSIMO

Je vous informe avec plaisir que j’ai été interviewée dernièrement par David BÊME, rédacteur sur le site « Doctissimo ». Doctissimo est le premier site de santé bien-être francophone avec plus de 90 millions de pages vues par mois.
David BÊME, responsable de la page « sexualité », y présente un dossier sur les rêves érotiques.
medium_baiser.jpg
Vous trouverez l’interview sur : http://www.doctissimo.fr/ à l’onglet « sexualité ».

L’article même succinct, a le mérite d’inviter à étudier plus à fond les sujets abordées.
C’est bien pourquoi j’ai écrit « Amour et sexe dans vos rêves » où, dans la seconde partie, j’ai expliqué toutes sortes de rêves érotiques, de fantasmes, en montrant que bien souvent ils n’ont pas le sens concret extérieur qu’on leur donne habituellement.
medium_REVE_-_N°45bis.jpg

Ces rêves érotiques décrivent la plupart du temps des situations intérieures, des conflits ou des harmonisations entre différents dynamismes personnels, différentes facettes de vous-même.
medium_dialogue_homme_femme.jpg
Le rêve joue avec toutes les nuances des situations érotiques pour vous montrer comment vous construisez votre union, votre unité intérieure entre toutes les composantes de votre être.

medium_REVE_-_N°35bis.gif









Tant qu’on se contentera de grilles d’interprétation systématiques,
medium_grilles_2.jpg
tant que ne sera pas comprise la façon imagée individuelle dont l’inconscient s’exprime, tant qu’on ne comprendra pas la métaphore personnelle du rêve, tant qu’on ne sera pas capable d’entrer dans la pensée analogique, on interprètera les rêves érotiques de façon extérieure, avec des contresens, voire des absurdités, pour le plus grand dommage des rêveurs.
medium_oedipe_et_le_sphinx.jpg

J'espère vivement que les lecteursde l'article sur "Doctissimo" saisiront combien il est nécessaire de changer l'opinion que l'on a des rêves et la façon avec laquelle on prétend traditionnellement de les interpréter.

12/05/2007

REPONSE A UN RÊVE D'INCUBATION : LE CHAT, Ch. 4

Dans les pages précédentes, je vous ai présenté la pratique de l’incubation des rêves, c’est à dire le fait d’avoir recours à ses rêves pour recevoir des informations de l’inconscient que le conscient est incapable de trouver tout seul.
Je vous en ai montré la réalité actuelle, je vous ai expliqué comment procéder.
medium_incubation.2.gif
La dernière fois, dans « Réponse à un rêve d’incubation », je vous ai raconté les informations que le rêve avait données à notre amie Irina : Irina, qui s’interrogeait sur une relation amoureuse éventuelle, a appris ainsi que l’homme, à qui elle pensait, ne lui convenait pas du tout. Mais Irina n’en est pas restée là, sur cette solution négative.
Elle a demandé à son rêve ce qu’elle pouvait faire pour trouver un homme qui lui convienne et le rêve est venu en effet lui révéler une information bien surprenante. Voyons quoi :

Rêve
Ma sœur Eva me montre un immeuble où elle va nourrir un chat ; chaque fois, quand elle vient, il se précipite au devant d’elle !
Je fais voir à Eva un joli soutien-gorge que je viens d’acheter. Mais je m’aperçois que le chat est en train de filer. Ma sœur me dit qu’il faut le ramener.


Interprétation
Eva
Irina a une sœur qui sait ce qu’elle veut et s’affirme. Elle est très indépendante et a horreur des contraintes. Eva représente le côté femme célibataire chez Irina, qui fait bien comprendre au don juan qui se présente, qu’elle ne veut pas se contenter de passer un soir au lit, mais qu’elle ne veut pas non plus d’une vie de couple où elle serait soumise. Elle cherche une relation amoureuse sans contrainte, pour le plaisir d’être ensemble, aussi souvent que l’occasion le permet.

Un immeuble
C’est une construction, où les gens qui s’y trouvent, partagent, dans l’ensemble, des habitudes relativement communes.
A quoi cela fait-il penser notre rêveuse, par rapport à sa question, sa recherche d’un homme qui lui convienne ?
Irina me répond que l’immeuble la fait penser au club de rencontre où elle se rend régulièrement.

Un chat
medium_m-Chat_et_Fleur_.2.jpg
C’est un mâle indépendant, qui fait ce qu’il veut et sort la nuit pour chasser ou courir après une belle. Voilà la description d’un homme.
Le rêve parle donc d’un homme qu’Irina rencontre dans son club. Mais encore ?

Elle va nourrir ce chat
Il s’agit donc d’un homme qu’Irina connaît bien et rencontre régulièrement. Avec quoi le nourrit-elle ? De la viande? Qui est donc cet homme à qui elle fournirait des contacts charnels ?

medium_nourrir_un_chat.jpg

Dans son club, notre célibataire rencontre beaucoup d’hommes et danse souvent avec eux. Pour l’instant, elle n’a aucune relation sexuelle. Mais dans la danse et le rapprochement des corps, il y a déjà des contacts charnels qui font du bien. Alors, de quel homme s’agit-il ?

Quand elle vient, le chat se précipite au devant d’elle-
medium_Sourire_chat.jpg
Oh, s’écrie Irina, mais c’est François, il vient toujours me chercher quand il me voit. Il voudrait qu je sorte avec lui, mais il ne m’intéresse pas plus que ça.
Faisons les vérifications :
Est-ce que François est indépendant ? Mais oui, tout à fait. Alors pourquoi cet homme indépendant se précipite-t-il à la rencontre d’Irina ? C’est parce qu’elle aussi est indépendante. Il sait donc qu’elle ne cherche pas à le fixer ad vitam eternam.
"- Mais Christiane, s’exclame Irina, il a un autre homme qui se précipite aussi vers moi, c’est Stéphane. "
Alors ? Voyons si la suite du rêve permet de déceler des éléments plus précis.

Je fais voir à Eva un joli soutien-gorge que je viens d’achetermedium_soutien_gorge_2.jpg
Le soutien-gorge met en valeur la poitrine, il parle de la parure qui permet à la femme de déployer son pouvoir de séduction, il fait entrevoir le charme de l’érotisme féminin.
"- Mais, c’est un fait, m’explique Irina, j’ai changé de comportement, j’ai acheté dernièrement de nouvelles toilettes, elles sont beaucoup moins sages, et même sexy."
Ainsi, le rêve souligne l’effort qu’a fait notre célibataire pour se mettre en valeur. Elle cherche à séduire les hommes autour d’elle dans son club.
Irina éclate d’un rire frais et joyeux et me dit :
"- Vous savez, Christiane, j’ai beaucoup de succès !"medium_normal_chat_2520supra_2520drole.jpg

Mais je m’aperçois que le chat est en train de filer !
Et tout d’un coup, le rêve vient la prévenir. attention, le matou est en train de filer !
Ah ! Serait-ce François ? Serait-ce Stéphane ?
medium_fuite-du_chat.2.jpg

"-Oui, c’est vrai, dit Irina, François est en train de se détourner de moi, parce que je ne réponds pas à ses avances. Il ne m’attire pas vraiment, j’aimerais trouver quelqu’un d’autre."
Ah ? Et que montre le rêve ?

Eva dit qu’il faut le ramener
Eh bien voilà, nous y sommes !
medium_Violette-chat.jpg
"- Booh ! J’aurais préféré un autre homme ! Il est pas mal, mais j’ai pas le coup de foudre."

Oui, mais pour le rêve, François est un vrai mâle, un homme viril, instinctif, il n’a rien de la branche rempli de vermine de l’autre rêve. Irina devrait peut être changer son optique.

medium_chat_qui_rit.jpg

Bien, voilà les indications du rêve. Elles ne sont pas ce qu’Irina attendait, mais elles apportent du nouveau. Irina ne sait pas tout, elle ne voit peut être que les apparences.
"-Ecoutez me dit-elle, depuis quelques mois que je travaille avec vous, tout ce que vous m’avez dit par les rêves s’est révélé tellement exact, si je les avais écoutés, j’aurais évité bien des ennuis, alors, je vais voir, je vais aller le chercher."

Mais il faut qu’elle se dépêche, car il est en train de filer !

medium_rattrapper_lechat.2.jpg


Illustration
Merci à l'auteur de la photo du "chat qui rit" : maxcrabouif.zeblog.com

10/05/2007

REPONSE D'UN RÊVE A UNE INCUBATION Ch. 3

Voici le cas d’Irina, qui a pris l’habitude de demander à ses rêves des informations qui la guident dans sa vie. Irina est une jolie célibataire de la cinquantaine qui voudrait bien vivre une relation amoureuse stable.
medium_Celibataire.jpg
Elle vient de rencontrer Julien qui lui plait assez et décide d'incuber un rêve à son sujet. Elle demande à son rêve si cet homme lui conviendrait.

Rêve
Je suis allée chercher des branches d’arbres ; je me vois voler au sommet d’un arbre et y prendre des branches. medium_sommet_d_un_arbre.jpg

Je les ramène et les dépose dans la cour de la maison de mes parents. Voilà qu’ils s’écrient de les éloigner car à peine je les ai posées par terre qu’en sortent plein de fourmis et de bestioles rampantes.


Interprétation
Voler
Irina, en volant dans les airs, s’est lancée dans le domaine des idées. Elle pense à une relation éventuelle avec Julien.

Elle prend des branches
Une branche, qu’est-ce que c’est pour Irina ? Une branche, me dit-elle, est reliée à un tronc, c’est fragile, c’est une croissance naturelle en longueur.
medium_23MossyBranches001.2.jpg

Je lui récapitule cette description et lui demande :
- Irina, à quoi ça vous fait penser, quand vous pensez à une relation avec Julien, une croissance qui est fragile, en longueur, et qui sort d’un tronc ?
- Oh, mais vous n’allez pas me dire que c’est un sexe masculin ! medium_bouleauv_bourgeon_sexe.jpg
- Mais moi, je ne dis rien, je vous renvoie votre description.
Bon, les branches d’arbres désignent donc les érections du sexe de cet homme.
Le rêve répond ainsi directement à la question d’Irina. Il lui dit : Tu veux savoir si une relation amoureuse avec lui te conviendrait ? Eh bien regardons ses capacités amoureuses sexuelles !

Je ramène les branches dans la cour de la maison de mes parentsmedium_sde-183-sep-nature-simple-branche-bout.gif
Si elle veut avoir une relation avec cet homme, ce sera dans une situation en couple, comme celle de ses parents.
- Oh ! mais s’écrie Irina, j’en veux pas, mon père était très gentil, mais c’était un faible et ma mère assumait tout. Elle n’a pas eu de vie ! Ca va, j’ai déjà compris !

Voilà qu’ils s’écrient d’éloigner les branchages
Si Irina envisageait quand même une vie de couple avec Julien, il faudrait écarter immédiatement les branchages, s’éloigner des contacts avec son membre viril, renoncer aux relations sexuelles. Pourquoi ?
Le rêve en indique la raison avec l’image suivante.

Je vois plein de fourmis et de bestioles rampantes sortir des branches.
medium_fourmis_seules.jpg
Les fourmis, les bestioles rampantes, medium_bestioles_rampantes.jpg
désignent des réactions du système nerveux, complètement indépendantes de la volonté. Ce sont des réactions physiques, des fourmillements, des sensations vagues et désagréables qui répugnent et font s’enfuir.
Et c’est ce qui va sortir du contact de la relation sexuelle en question ! Et qu’est-ce au juste ?
Le rêve désigne ainsi un malaise, un dégoût, une irritation des sens. L’expérience sexuelle avec cet homme sera mal vécue, la relation sera frustrante et va énerver notre rêveuse. Cet homme lui tapera tout de suite sur les nerfs.

Irina est fort dépitée, elle comprend son rêve, en accepte l’avertissement, mais elle, elle trouvait que Julien n’était pas mal. En tous cas, maintenant, elle n’ira pas plus loin avec lui.medium_malaise.jpg

Mais Irina, déçue, vient d’avoir un autre rêve, qui est venu répondre à la même question. Nous le verrons bientôt.

COMMENT INCUBER UN RÊVE ? Ch. 2

L’incubation des rêves est-elle le vestige de rituels absurdes et obscurantistes, réservés à des population qui vivent aux antipodes de l’Occident ?
Que non ! Depuis les années soixante, l’incubation a été remise à l’honneur par les chercheurs américains. Elle a convaincu et conquis les rêveurs qui la pratiquent et se répand largement partout chez ceux qui s’intéressent à leurs rêves et cherchent à dialoguer avec leur monde intérieur appelé inconscient.
medium_oeil.jpg
Tous les chercheurs en font les louanges et la recommandent, aux Etats Unis, au Canada, en Europe, tout le monde reconnaît ses mérites.

L’incubation est une démarche très simple et efficace.
Dans mon livre « Rêves à Vivre », j’ai consacré tout un chapitre à l’incubation et indiqué en détails comment procéder. Ici, mes explications seront très simples.
Il suffit de poser une question à son rêve.
Par exemple, écrivez une lettre à votre rêve, medium_écrire_une_letrre.gif
dîtes lui que vous aimeriez recevoir des éclaircissements sur tel sujet, demandez lui conseil. Glissez la lettre sous l’oreiller, et dormez tranquillement.
medium_boite_aux_lettres.jpg
Ca vous semble grotesque, invraisemblable ? Essayez, vous serez stupéfait.

Le lendemain, vous aurez un rêve et direz, :
- Mais le rêve n’a aucun rapport avec ma question !
De grâce, ne laissez pas tomber votre rêve sous ce prétexte ! Alors, concentrez-vous sur l’image qui vous reste de votre rêve, l’ensemble va vous revenir, et prenez soin de ne pas chasser votre rêve en bougeant la tête. Cette matière est volatile, éphémère !medium_canard_volatil.gif

Notez ensuite les grandes lignes, ou les images fortes pour ne pas les oublier. medium_lignes.jpg
Ensuite quand vous aurez le temps dans la journée, vous écrirez votre rêve en détails et en entier. Ne méprisez pas ces détails qui vous semblent futiles. Ils sont riches de signification.medium_lettre_motiv.jpg

Et puis, essayez de comprendre votre rêve par rapport à la question que vous avez posée, ou faites le interpréter par quelqu’un de compétent. Vous serez stupéfait !
Combien de gens ont été ainsi aidés !

03/05/2007

LA FLEUR DANS LES CHEVEUX

Linda vient de me raconter son rêve de la nuit. Il est tellement joli que j’ai plaisir à vous le partager avec son accord.

Rêve
medium_fleur-hibiscus.2.jpg
J’ai eu une belle image, superbe, qui m’a enchantée. Je voyais mon visage, et j’avais dans les cheveux une fleur d’hibiscus rouge éclatant. Les pétales étaient largement ouverts. Ce qui me frappait surtout, c’était le pistil qui jaillissait de la fleur avec une grâce élancée.
J’étais très heureuse, éblouie.



Que de poésie dans une simple image.

Je voyais mon visage
Le rêve t’invite à te regarder comme tu es : il te propose une prise de conscience.
medium_fille-aux-fleurs-fini.2.jpg

Mes cheveux
Les cheveux qui sont la parure du visage, symbolisent les pensées. Leur disposition, ordonnée ou hirsute, naturelle ou recherchée exprime la mentalité du rêveur.
Ta coiffure, dans ton rêve, évoque les filles des îles.medium_fillettes_aux_hibiscus.2.jpg

Elles vivent leur nature instinctive dans sa pureté originelle, en ignorant tous les tabous qui ont avili la sexualité. Elle se font belles, pour l’homme qu’elles aiment, simplement.

Une fleur d’hibiscus rouge éclatant
Cette fleur dans tes cheveux, voilà la parure de tes pensées, un épanouissement naturel.
Qui donc ignore que la fleur est un sexe de parfum ? Qui ne verra que cet hibiscus ouvert est la fleur de ta féminité offerte, le déploiement de ta sensualité, la plénitude de ta sexualité ?
Le rouge des pétales, couleur du sang, rayonne la santé et de vitalité.
medium_circulation_du_sang.2.jpg

Le pistil jaillissait de la fleur
medium_277-Pistil_20Hibiscus_maxi.2.gif
Quel est, au cœur de cette corolle charnue, cet organe femelle, qu’on appelle aussi « gynécée, ou appartement des femmes ? Son sens intime et mystérieux évoque les voluptés de la nuit, les envolées vers l’extase. Il est la gloire au centre de la fleur.

En une seule image ton rêve, Linda, te montre avec quelle grâce naturelle tu vis ta sensualité.
Et pourquoi reçois-tu ce joli rêve ? Quel état d’esprit vient-il compenser ?
Tu es jeune, tu construis ton avenir, tu voudrais réussir, travailler, gagner ton salaire, profiter des richesses matérielles que peut offrir la vie. Mais trouveras-tu alors cette plénitude sereine de la fleur amoureuse ? Dans la course harassante « métro-boulot-dodo » trouverais-tu le temps de parer comme aujourd’hui ta chevelure de cette fleur fabuleuse ?
Savoure le moment présent , comme il t’est donné, reconnais la grâce que la vie te fait, et, parée de cette fleur, fais toi belle pour l’homme que tu aimes.

medium_Hibiscus_Dreaming-1145530453t.2.jpg

Amour et sexe dans vos rêves...

Vous pouver regarder la vidéo : en cliquant ici

Le 14 mars 2007, le journaliste Melchior Hyntzy m’a invitée à le rencontrer dans le parc du Château de St Germain-en-Laye et a présenté à la chaîne de télévision « Yvelines Première » mon livre « Amour et sexe dans vos rêves ».
L’interview était dynamique et sympathique, mais à l’avenir,
il faudra que je regarde un peu la caméra, ce sera mieux !

16/03/2007

RÊVE : LA CARTE DE FIDÉLITÉ

Voici un tout petit rêve anodin, qui pourtant …
medium_carte_iris.2.jpg
Cette semaine, je faisais la queue pour payer les courses à la caisse du super marché. Puis ce fut mon tour de passer avec la caissière. Quand j’en vins à signer mon chèque, elle me dit avec un peu d’inquiétude dans la voix :
"- Je vous ai demandé votre carte de fidélité du magasin ?
- Bien sûr, je vous l’ai donnée tout au début.
- Ah, cette carte, il ne faut pas que je l’oublie, j’en rêve même la nuit !
A cette remarque je me suis sentie interpellée !
- Vraiment lui dis-je, vous en rêvez la nuit ?
- Mais oui ! J’ai rêvé cette nuit que j’avais oublié de la passer !
Eh bien, voilà une image que j’ai étudiée tout au début de mon livre « Amour et sexe dans vos rêves" ! Le sens me semble évident. Mais que faire ? Lui dire le sens de son rêve ou ne rien lui dire ? C’est trop bête de ne rien dire, le sens de ce rêve est si simple, et puis, le comprendre peut peut-être l’aider ? Allez ! Je me risque ! Je me penche donc vers elle et lui demande tout bas et vite :
- Qu’est-ce que c’est cette carte, c’est pourquoi, comment vous vous en servez ?
- C’est quelque chose qu’on passe dans une fente faite pour et elle donne des points au client.
- Dîtes-moi, hier soir, qu’est ce que c’est que vous avez oublié de passer dans une fente ?medium_carte_dans_lafente.jpg
Elle me regarde surprise, elle rosit joliment et éclate de rire !
- Mais, c’est vrai, vous avez raison ! Hier soir, j’ai pas voulu de mon copain, je suis trop fatiguée en ce moment."

Je m’en vais; pendant notre petite conversation la machine a imprimé mon ticket de caisse, tout ça s’est passé très vite, la caissière, amusée me regarde partir et me fait un clin d’œil.

Sacrés rêves !

Christiane RIEDEL

19/02/2007

EMISSION "L'ANTENNE LIBRE AVEC"

Emission « L’antenne libre avec … »

J’ai le plaisir de vous annoncer que je serai l’invitée de
Jean Claude CARTON
,
le 5mars 2007, à 23 heures, à son émission du lundi soir « L’antenne libre avec…»,
sur Radio « Ici et Maintenant »,
Fréquence 95.2 FM, sur Paris Ile de France ;
et dans le monde entier sur www.icietmaintenant.com

L’émission se déroulera en deux parties :
Pendant une heure environ, Jean Claude me posera des questions.
Puis les auditeurs pourront appeler pour faire expliquer leurs rêves
au 08 92 23 95 20, ( 0,34 cm la minute )

A bientôt peut être

28/01/2007

INTERPRÉTATION DU RÊVE DE BERNARD

VOTRE RÊVE DE POISSON

Bonjour Bernard,

Si le même rêve revient régulièrement avec les mêmes images, c’est que, dans un certain domaine de votre vie, selon l’avis de votre inconscient, vous vous comportez de manière inadéquate. Le rêve vous prévient pour que vous en arriviez à modifier, rectifier votre position.
Pour vous, de quoi s’agit-il ? La première image du rêve vous le montre :

Je suis à la pêche
Dans votre rêve, vous cherchez à vous nourrir d’un poisson, de la chair délicate d’un poisson. L’image semble suggérer déjà que la veille du rêve, vous avez pensé à vous nourrir de chair, à consommer, à faire l’amour.

Je sors de l’eau un poisson rond et plat
Vous avez accroché un poisson, fait une prise.medium_IMAGE10003.jpg

Pardonnez-moi si je me montre indiscrète, mais la forme de votre poisson ne décrirait-elle les arrondis féminins de la femme, qui sans doute n’aurait pas beaucoup de poitrine ? Dîtes-moi si je me trompe.

C’était une belle sole ou une belle limande
Le poisson est au féminin, ce qui parait confirmer mon hypothèse. Pourquoi le rêve choisit-il cette sorte de poisson plutôt qu’une autre ? Le choix n’est pas arbitraire. Souvent le rêve joue avec des rébus, souvent le rêve cache un jeu de mot :
medium_limande.jpg
- Une sole, cette femme se sent seule et aurait besoin de vous
- Une belle limande, le rêve vous donne à entendre que vous avez attrapé pour manger une belle compagne, une limande, une qui lit mande, lit demande, qui aimerait bien passer au lit avec vous.
Mais que faites-vous ?

Je ne garde pas ma prise et je la remets à l’eau immédiatement.
Vous auriez la possibilité d’accueillir dans votre lit cette femme que vous avez attirée, mais, pour une raison ou pour une autre, vous ne vous intéressez pas à elle, vous la dédaignez.
Alors là, le rêve vient vous réveiller et vous secouer : vous ne savez pas apprécier votre bonheur, vous ratez une belle occasion qui s’offre à vous. Vous qui aimez pêcher et accrocher le poisson, que pensez-vous de votre négligence ? Voilà ce sur quoi le rêve vient vous interroger.

Je me réveille alors brusquement, surpris et ennuyé
Ce malaise au réveil est la preuve que votre inconscient n’approuve pas votre manque de considération à l’égard de la femme en question.
Alors…la prochaine fois… montrez-vous gourmand !
medium_belle_femme.jpg
J’apprécierais beaucoup que vous me confirmiez si mon interprétation correspond à ce qui se passe dans votre vie au moment du rêve.
A bientôt
Christiane

26/01/2007

Amour et sexe dans vos rêves.

medium_couv.jpg

Présentation de l'éditeur :
Continuatrice de l'œuvre de Jung, l'analyste Christiane Riedel signe ici un ouvrage de référence sur la compréhension des rêves touchant au thème universel de la sexualité. Résultat de trente années de pratique d'analyses de ses patients "rêveurs", ce livre est un outil remarquable pour aider chacun de vous à l'interprétation de vos propres symboles, livrés par votre inconscient au détour de vos nuits. Toutes les interprétations des 126 rêves étudiés ont été validées par leurs rêveurs. Ce livre, agrémenté d'une soixantaine d'illustrations, a été écrit pour vous raconter ce que disent vos rêves quand ils vous parlent d'amour: infiniment bienveillants, ils savent ce dont vous avez besoin et vous l'indiquent sous de multiples images, inlassablement, jusqu'à se frayer un chemin dans votre conscience. Nantis d'une nouvelle connaissance de vous-même, vous saurez ainsi orienter votre vie amoureuse dans le bon sens et continuer ou repartir sur des bases saines et solides. Dans une première partie, vous découvrirez comment le rêve vous parle de votre sexualité: ici, paradoxalement, n'apparaissent pas des images sexuelles, mais des images d'objets (bougie, clef, robinet, chaussures, panier...) d'animaux, d'aliments, de plantes ou de lieux (pièces de la maison, paysages naturels, magasins...), et ce, dans les rêves des hommes comme des femmes. La seconde partie vous expose comment le rêve vous guide dans un processus de transformation et d'harmonisation intérieures: vous comprendrez alors le symbolisme des parties sexuelles du corps, celui des types de femmes (épouse, mère, patronne...) et d'hommes (artiste, militaire, père...), le sens des différents scénarios amoureux (positions variées, homosexualité, inceste...), et de toutes sortes de contacts, les caresses les plus tendres ou les agressions. Vous verrez ainsi, nuit après nuit, le rêve venir vous initier à une dimension plus spirituelle de la vie sexuelle. Comme le dit le Dr Gérard Leleu dans sa belle préface à cet ouvrage, Christiane Riedel aborde ici la sexualité " avec infiniment de respect, de poésie, en lui donnant sens et dimension", ravi de retrouver ici une méthode pratique dédiée à l'amour, afin que, par le truchement exquis du rêve, les êtres " fassent l'amour divinement".

Biographie de l'auteur :
Après l'étude de l'interprétation des rêves dans de nombreuses écoles, aux Etats-Unis, à Berlin et à Paris, Christiane Riedel a fondé en 1991 sa propre école "Rêves à Vivre", suivie, en 2004, de l'Académie pour l'Interprétation et l'Intégration des Rêves dans la Vie Quotidienne, où elle enseigne et donne des consultations. Elle est aussi l'auteur de " Rêves à Vivre" et de " La maison dans les Rêves".

Le préfacier :
Médecin sexologue, le Dr Gérard Leleu est l'auteur du best-seller "Le traité des caresses" et de nombreux autres livres comme "L'intimité et le couple", "La caresse de Vénus", "Le traité du désir", "Sexualité, la voie sacrée"..., tous dédiés au couple, à ses problèmes et... à son plaisir.

La préface du docteur Gérard Leleu :
"C’est vraiment un regard neuf qu’apporte Christiane Riedel sur la compréhension des rêves. D’abord en sortant le rêve du purgatoire où l’avait mis Freud : un lieu obscur et terrifiant où, après avoir été « refoulés », nos pulsions fomentaient quelques mauvais coups à faire en surface. Selon elle l’activité onirique est une activité naturelle qui appartient bien plus à une sphère bienveillante, lumineuse voire divine, une activité qui fait des rêves nos alliés. A preuve, il suffit de lui soumettre le problème qui nous préoccupe pour que, sous forme d’images, elle nous offre une réponse dans les nuits qui suivent. Cela vous paraît magique, voire miraculeux ? Après avoir lu ce livre, vous verrez que c’est tout à fait logique.
Car logique est la démarche de Christiane Riedel : elle se veut rationnelle et rigoureuse et veut tirer ses interprétations des faits, de leur analyse, dans un esprit scientifique et cohérent. Ainsi elle se situe dans la phénoménologie, ce qui la différencie des magiciens et des charlatans qui eux prétendent savoir interpréter les rêves mais ne font qu’appliquer des grilles de lecture aussi systématiques qu’impersonnelles. Ce qui la différencie aussi des psychothérapeutes qui eux interprètent en fonction de théories psychanalytiques dont beaucoup se révèlent contestables voire franchement erronées.
Christiane Riedel se refuse à plaquer des interprétations « prêtes à l’emploi », liant telle image, tel scénario à telle signification. Pour elle la même image peut avoir de multiples sens et il faut trouver le sens qui correspond au rêveur. Car le rêve est inséparable du rêveur.
Elle travaille sans grille, sa méthode c’est « l’interview » qui consiste à interroger la personne sur le sens de chaque mot qu’elle emploie et à l’acheminer vers sa propre signification en fonction de sa personnalité et de sa situation. Elle n’affirme pas, elle suggère à peine ; conduisant les déductions, elle accouche. Elle pratique la maïeutique.
Christiane Riedel démonte magistralement la notion de complexe d’oedipe. L’erreur fondamentale de Freud est d’avoir interprété de façon erronée la tragédie de Sophocle et ensuite d’en avoir déduit que le fils désire faire l’amour à sa mère. Ce qui a pourri depuis lors toutes les réflexions sur les relations entre garçon et mère et plus généralement entre enfant et parents, et dévié toutes les interprétations des rêves où la mère apparaît. Elle remarque plus généralement que la psychanalyse en se bloquant voire en s’obsédant sur la séquence de l’enfance enferme le travail d’évolution à faire.
Christiane Riedel parle bien de la bipolarité qui fait qu’en chaque être existent un pôle féminin et un pôle masculin. Elle montre que chacun au lieu d’épanouir sa femme intérieure ou son homme intérieur va chercher à l’extérieur la qualité du sexe opposé que pourtant il a en soi. La femme, par exemple, pourtant pourvue d’une part masculine se projette sur un homme extérieur et vit sa masculinité à travers cet homme, restant ainsi passive au lieu d’affirmer sa propre masculinité. Faire vivre ses deux pôles et les faire se marier, c’est cela accomplir la réalisation de soi, c'est-à-dire accéder à l’indépendance et à une pleine créativité. Or à propos de nos pôles et de leur accomplissement les rêves ont beaucoup à nous dire.
Toute la démonstration de Christiane Riedel est étayée sur l’exposé de plusieurs dizaines de rêves et leur analyse, une connaissance éblouissante de l’âme humaine et une immense culture qui lui permet de faire appel à tous les grands auteurs de l’Humanité, ce qu’elle fait non pour exhiber ce qu’elle sait, ni même pour illustrer ce qu’elle dit mais pour confirmer, démontrer. Et l’on est étonné de constater que tous les grands esprits avaient quelque chose de précieux à dire sur les rêves et qu’ils leur accordaient une importance majeure.
Bien entendu le plus novateur, le plus juste, le plus utile, selon moi, dans cette société où l’activité sexuelle n’est sortie de l’enfer du pêché et de la honte que pour entrer dans l’enfer de la chosification et de la mécanisation, c’est qu’elle aborde la sexualité dans le rêve avec infiniment de respect, de poésie, en lui donnant sens et dimension. L’acte sexuel est un acte sacré, la communion des corps mène à l’union des âmes et permet l’accès au divin. L’orgasme est le vécu dans le corps de l’extase qui anime l’âme. C’est en cela que l’union amoureuse est une expérience paradoxale : elle est faite d’un instinct animal et d’une envolée de l’âme.
Ici Christiane Riedel retrouve les grandes traditions orientales pour qui faire l’amour c’est faire le « grand Tout », l’Unité, c’est recréer la Divinité. Mais pour amener les Occidentaux à donner un sens à l’érotisme il faut lutter contre vingt siècles de répression de la sexualité, d’abaissement du plaisir charnel, situé du côté du diable et non du divin. Sans aucun fondement du reste car Christ n’a jamais médit de l’amour charnel.
Le divin, dit Christiane Riedel, on ne peut rien en dire nous les humains. On ne peut que le saisir à travers l’émotion – celle, entre autres, des rêves : « Dieu, écrit-elle, ne se prouve pas, il s’éprouve ». Elle rejoint ici Jung qui affirmait que sa foi ne devait rien à la théologie mais relevait du ressenti et de l’intuition.
Le livre se termine par un rêve fabuleux dont la conclusion est le couronnement du travail de Christiane Riedel : « Depuis ce rêve, dit la rêveuse, je ne fais plus l’amour de la même façon. » Cette jeune femme avait saisi la dimension sacrée de l’union sexuelle.
J’ai reconnu en Christiane Riedel une jumelle, une sœur d’âme car toute ma vie j’ai rêvé, plume à la main, que les êtres fassent l’amour divinement".
Docteur Gérard Leleu

Vous pouvez me contacter ICI.

Académie pour l'Interprétation et l'Intégration des Rêves
dans la Vie Quotidienne.