Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

formation - Page 2

  • UN NOUVEAU SUJET : LES RÊVES UN PEU "CRADES" ! CH. 1

    Quel nouveau sujet vais-je aborder avec vous maintenant ? Ce sera le rêve un peu « crade » !

    La tâche de l’interprète de rêves est des plus difficiles : il lui faut être capable d’aborder tous les sujets. Cependant, le rêve ne vient pas vous parler de ce que vous savez déjà, mais de ce que vous ignorez ou ne voulez pas voir.
    Les sujets abordés la nuit seront donc des sujets qui ne vous plairont pas toujours. C’est pourquoi, dans mon blog j’en arriverai à vous parler de sujets délicats dont on évite de parler publiquement.
    Je dois déjà affronter cette difficulté avec mon livre « Amour et sexe dans vos rêves ». Soit certains vendeurs des librairies, soit d’éventuels lecteurs s’offusquent qu’on puisse parler d’amour et de sexe. Manifestement, ils ne s’occupent que des choses les plus élevées. Tout ce qui se passe en bas, sous la taille, berk ! C’est sale.
    medium_dragon.jpg
    Mais ces grands dégoûtés ne vous racontent pas leurs rêves ! Bien sûr que non, parce qu’ils n’en sont pas toujours très fiers, et quand ils osent vous en parler, gênés, ils s’en excusent gentiment.

    Alors, maintenant, je vais vous parler de rêves un peu « crades » qui sont très fréquents : des rêves du bas du corps, des excréments, des toilettes. Ce thème tient une très grande place dans les scénarios de nos nuits.
    Ce n’est pas facile. Déjà au niveau des images ! Comment vais-je faire ?
    Et puis, vous allez peut être vous vous exclamer :
    « - Comment ? Mais vous venez de nous parler du divin ans les rêves, c’était magnifique.
    medium_solitude_2.jpg

    Vous pourriez choisir des sujets moins triviaux pour ménager une transition moins abrupte.
    Votre choix peut paraître quand même un peu choquant et maladroit, en tous cas vulgaire. »
    Oui, mais moi, je n’ai pas envie de vous parler d’autre chose, et je sais bien pourquoi.
    Il existe une loi dans la vie de l’inconscient. C’est la loi de l’alternance des contraires, illustrée actuellement par la célèbre image du Tao, l’alternance du Yin et du Yang.
    medium_alternance_des_contraires.jpg
    Cette conception n’est pas l’exclusivité de l’Orient. Elle fait aussi partie de notre patrimoine culturel occidental, même si on l’oublie. Cette conception avait déjà été formulée par l’un des plus remarquables philosophes de l’Antiquité : Héraclite, ( 540- 480 avant J.-C.)
    medium_heraclite.jpg
    Tout est devenir, chaque chose se convertit en son contraire. Dans l’univers, les contraires font partie d’une unité fondamentale et s’affrontent éternellement pour se transformer.
    Victor Hugo disait la même chose quand il soulignait la coexistence du sublime et du grotesque.
    Et aujourd’hui, je vous explique ces considérations, parce que dans le dialogue entre le conscient et l’inconscient, avec les rêves, il en va de même. On ne peut pas monter sans descendre, parler du haut sans parler du bas. Plus on est monté haut, plus il convient de redescendre au plus bas.
    medium_monter_descendre.jpg
    Et soyez sûrs que, ce faisant, je ne fais que respecter la vielle et sage recommandation de mes prédécesseurs sur la voie des rêves, les philosophes hermétiques, appelés aussi les vrais alchimistes, les chercheurs de l’or non vulgaire, c’est à dire de l’or non matériel. Voici ce que conseillaient ces explorateurs de la voie intérieure, de l’inconscient :
    « Prends cette chose qui est foulée aux pieds sur ses tas de fumier, sinon, voulant monter sans échelle, tu tomberas sur la tête ».
    medium_alchimie_9philosophiehe1.jpg
    Cette chose, disent –ils, c’est l’or, qu’« on trouve dans les excréments », « ex stercore invenitur » selon l’expression latine d’alors.
    Cette chose dans les excréments est foulée aux pieds, on la méprise, on n’en fait aucun cas, on la bafoue. Cependant ce mépris voue à l’échec toute tentative de monter à l’échelle, c’est à dire toute recherche spirituelle. Celui qui veut monter dans les hauteurs sans passer par le bas et regarder sa « merde », celui là n’arrivera à rien et sera renversé.

    medium_à_la_techerche_du_caca.4.jpg

    Ce qu’il y a de plus précieux provient du plus vil, pour arriver en haut, il faut d’abord passer en bas.

    Quant à nous, nous serons plus prudents et moins dégoûtés, nous nous amuserons donc les prochaines fois à regarder au plus bas, à analyser ce que sont les rêves des toilettes et des excréments.

    Au fait, dans le conte (qui est le rêves collectif) n'est-ce pas l'âne, qui fait des crottes en or ?
    medium_âne_crotte_or.2.jpg


    Illustrations
    - La philosophie, sculpture du portail de Notre Dame de Paris
    -L’âne : Dessin d’Epinal, vers 1870, pour le conte de Peau d’Ane de Charles Perrault.

  • QUAND L'INCONSCIENT REFUSE L'INCUBATION Ch 10

    L’inconscient répond-il obligatoirement ?


    Nous avons vu avec le dernier rêve que l’inconscient n’aime pas qu’on lui pose des questions à répétition. Il accepte de fournir les informations demandées, certes, mais il ne donnera pas plus que ce qu’il juge nécessaire. Et l’inconscient ne partage pas toujours le même point de vue sur ce qu’il nous est nécessaire ou non.

    Voici aujourd’hui un autre rêve, plus dur que le précédent, parce que le rêveur ici a pour but d’exploiter l’inconscient à son profit. Le rêveur, Sébastien, se fait beaucoup de soucis : sa femme en effet est malade et risque de ne plus pouvoir travailler. Il veut donc savoir si sa femme va toucher une pension maladie et pose le soir la question à son rêve.

    Rêve : le chat souverain
    J’entre dans un café. Il y a un chat noir au milieu du passage. Je lève ma jambe par dessus pour pouvoir passer. Le chat lève la tête,
    medium_1chat.jpg

    me foudroie du regard, … et je reste immobilisé, je ne peux pas passer ma jambe, je ne peux pas entrer dans le café.

    Interprétation

    Le café
    medium_tapas-cafe.jpg
    C’est l’endroit où l’on peut consommer une boisson noire, tonique, qui réveille. Le noir, c’est quand on n'y voit rien, n’y comprend rien. Le grain du caféier, c’est le fruit qu’est le rêve, naturel et noir. Il faut tout l’art du torréfacteur-interprète pour transformer ce grain et en tirer un breuvage universellement apprécié : ce petit noir qui réveille, c’est le rêve interprété.
    medium_expresso.jpg

    Dans ce rêve, comme souvent, le café représente le moment où l’on prend contact avec l’inconscient, grâce à l'interprète de rêves, dont l'art et le travail donnent accès à l’interprétation.
    Pour notre rêveur, par rapport à la question posée, le cadre du café représente plus précisément encore le procédé de incubation, vers lequel Sébastien se tourne pour obtenir un petit noir tonique, un rêve qui lui donne l’information souhaitée que je lui délivrerai par mon interprétation.

    Le chat noir dans le passage
    Cet animal est domestique, certes, mais il reste aussi sauvage. Il vit dans l’entourage de la maison, on ne pourra cependant jamais le dresser. Il se montre d’une farouche indépendance. Il a la particularité de voir dans le noir, dans la nuit.
    Sa couleur noire, comme le café, exprime son lien avec l’inconscient.

    medium_ChatNoirCouche.jpg
    Qu’est-ce donc ? Ce chat noir est la façon dont l’inconscient se présente au rêveur. Quand Sébastien entre dans le café pour obtenir un rêve et son interprétation, pour savoir si sa femme va avoir droit à une pension, il rencontre d’abord le chat, l’inconscient, celui qui voit dans la nuit, et qu’on ne pourra jamais dresser.
    Ce chat se tient au milieu du passage, comme s’il était le maître du lieu, comme si aussi, il en défendait l’entrée.

    Je lève ma jambe pour pouvoir passer par dessus.
    Notre homme veut avancer. Il ne tient pas compte du chat, il pourrait le saluer :
    - Tiens, bonjour le chat !
    Il pourrait se baisser vers lui et lui faire un gros câlin.
    - Oh que t’es beau ! Tu veux bien me laisser passer ?
    Mais non, il l’ignore et veut passer par dessus. Il veut poursuivre son objectif, sans tenir compte du chat. Il veut avoir son rêve et son information, s’en tenir compte de l’inconscient.

    Le chat lève la tête et me foudroie du regard
    medium_chat_noir_1_Martin_Durigneux_regard_furieux.jpg
    Le chat – inconscient s’indigne de ce manque de considération à son égard. Sa colère s’exprime dans son regard foudroyant.medium_Zeus_écair.jpg

    Ses yeux jettent des éclairs.
    L’éclair, c’est l’attribut de Zeus, le roi des dieux, c’est aussi celui de Jahvé, le dieu des juifs, la foudre est l’attribut de la divinité en colère. C’est comme si le chat disait : Qu’est-ce que c’est que ce mufle qui prétend me passer par dessus, qui se conduit comme si je n’existais pas ? Voilà un type sans aucune éducation.

    Je ne peux pas passer.
    La colère du chat paralyse le rêveur. Il ne pourra pas entrer dans le café : le processus de l’incubation ne donnera rien, il n’aura pas le rêve qu’il cherche, il n’obtiendra pas l’information qu’il souhaite.

    Conclusion
    Ce petit rêve est riche d’enseignement. Il met en évidence un fait constant dans notre société actuelle : le manque de culture, le manque d’éducation au sujet de l’inconscient, du monde intérieur. Tous les rituels d’approche de cette dimension ont été négligés, oubliés. Nous nous comportons comme des rustres et nous croyons les maîtres du lieu. L’inconscient, lui, nous trouve fort mal élevés. La colère du chat le montre avec une vigoureuse éloquence.
    medium_black-cat_yeux.jpg

    L’analyse de ce petit rêve nous amène alors à constater que l’inconscient se manifeste comme une réalité autonome, qui n'est pas en notre pouvoir.
    C'est une fonction indépendante, maîtresse et souveraine. medium_bastet_2.jpg
    L’inconscient veut bien coopérer, aider, mais c'est une grande illusion que de chercher à l’exploiter et l'asservir. Il livrera avec le rêve des images tant qu'il le jugera nécessaire. Il ne servira jamais l'ego profiteur; il ne se laissera jamais manipuler.

    Plus encore, et la dernière image, sous une forme apparemment anodine, le montre de façon inquiétante : l’inconscient paralyse celui qui prétend l’exploiter pour satisfaire à des fins matérielles personnelles.
    medium_chatsiegyptien.gif

    Commentaire
    Vous avez constaté que l’image du chat dans le rêve de Sébastien n’a pas du tout la même signification que dans le rêve d’Irina. Le sens de l’image varie selon les rêveurs et les circonstances. Dans le rêve d’Irina, le chat désignait un homme dans le monde extérieur.

    Ici, dans le rêve de Sébastien, le chat apparait avec le même dynamisme mystérieux, indépendant, souverain, tel que les Egyptiens le voyaient et l’adoraient dans cet animal, en le repréentnat plus précisément sous la forme de la déesse chatte Bastet. C’est ainsi qu’ils figuraient concrètement les dynamismes inconscients, qui étaient pour eux une manifestation des forces divines.
    Même si cela reste implicite, les pouvoirs du chat ont ici, dans le rêve d’aujourd’hui, quelque chose de plus fort que l’humain, qui fait penser à une qualité divine.
    Vous pouvez ainsi constater dans un rêve moderne la permanence de perceptions, d’images et de conceptions qu’on a retrouvées dans des vestiges dont certains peuvent remonter jusqu’à cinq mille ans.

    medium_Bastet_chatte.jpg

  • LES LIMITES DE L'INCUBATION DES RÊVES Ch. 7

    Comme nous avez pu le voir dans ces dernières pages, demander des conseils à ses rêves a été une pratique universelle. Je vous ai montré des réponses données par le rêve. Cependant, il arrive que la réponse soit équivoque, ou que le rêve ne donne pas de réponse du tout.
    C’est ce qui est arrivé à Héléna.

    Voici le rêve que Héléna vient de recevoir la semaine dernière. Héléna arrive à la quarantaine, elle est mère de famille, et depuis quelques jours, elle sait qu’elle est enceinte. Elle se demande si elle va garder le bébé ou non. Elle voudrait et ne voudrait pas. d’un côté elle se sent emplie par son désir de mère, son amour pour les enfants et la famille.
    medium_la_fileuse.jpg





    De l’autre, elle ressent son désir de femme, qui, arrivée au milieu de sa vie, voudrait réaliser une autre fécondité que celle du corps ; elle aspire à sortir de la maison, vivre un peu pour elle, développer d’autres activités plus plaisantes, rencontrer des amis.
    Un instant, c’est oui, l’autre c’est non.
    medium_la_faucheuse.jpg

    Elle est ballottée, tourmentée et se décide à demander à ses rêves, s’il convient de garder le bébé ou non.

    Gravissime question, gravissime tâche de l’interprète de rêves, accablante, courageuse.
    medium_femme_pensive.jpg







    Rêve : Le fils de Sarkozy
    J’ai un fils, c’est un jeune homme. Il est fort et solide, très intéressant, très raisonnable ; il ressemble physiquement à son père : Sarkozy. Il règne entre nous une grande entente, une complicité respectueuse.
    Il me demande si j’ai accompli ce que je voulais dans ma vie.
    Je lui réponds que non, ce n’est pas facile. J’ajoute qu’il n’est jamais trop tard et que peut-être je …
    Il me sourit et me dit que je peux partager ma pensée avec lui.
    Je sens une grande force, un réel soutien émaner de lui.

    Je me réveille avec un sentiment de bonheur.


    Interprétation

    J’ai un fils, fort, solide, intéressant, raisonnablemedium_antin136_buste.jpg


    Héléna n’a pas de grand fils. Ce fils représente donc une force, une façon de s’affirmer dans la vie qu’elle a développée en elle au cours des années. Elle possède les qualités soulignées par le rêve.



    Il est le fils de Sarkozy
    Il serait grossier, trivial, grotesque, absurde de prétendre qu’Héléna nourrirait des fantasmes à l’égard du Président de la République. Non ! Le rêve indique ainsi que cette force intérieure est née d’une façon de vivre COMME Sarkozy, en adoptant les mêmes valeurs.

    Sarkozy
    medium_Sarkozy_20-_20189.jpg
    Il s’agit du Sarkozy d’Hélèna, de l’image personnelle qu’elle a de cet homme, de la représentation individuelle qu’elle s’en fait. Il ne s’agit évidemment pas de politique, mais de dynamisme intérieur.
    C’est à elle qu’il faut donc poser la question de l’interview :
    - Hélène, c’est qui pour vous Sarkozy, il est comment ?
    - J’aime ce qu’il dit, je respecte les mêmes valeurs que lui, l’ordre, le travail ; j’apprécie qu’il veuille sanctionner les semeurs de troubles. J’aime sa force et son humanité, il a le courage de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas.
    Cette description définit donc un aspect du caractère d’Héléna, qui présente des points communs avec Sarkozy, tel qu’elle le perçoit.

    Mon fils me demande si j’ai accompli ce que je voulais dans ma vie
    Question cruciale ! Le rêve demande à la rêveuse de s’interroger sur le sens de sa vie et d’en faire le point. C’est à partir de là qu’elle pourra voir clairement en elle et décider de garder le bébé ou non.

    Je lui réponds que non. Ce n’est pas facile.J’ajoute qu’il n’est jamais trop tard et que peut être je…
    Héléna ne poursuit pas sa phrase. Elle garde la suite pour elle. Cette attitude montre qu’il y a des points en elle qu’elle ne veut pas s’avouer, qu ’elle ne veut pas regarder. Elle n’est pas au clair avec elle-même.

    medium_femme.jpg







    Mon fils me sourit et me dit que je peux partager ma pensée avec ui
    Cette force, qui l’habite et la comprend, l’invite à être authentique, à faire comme son père Sarkozy, à « avoir le courage de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ».

    medium_antin138_profil.jpg

    Que fait le rêve ? Il demande à la rêveuse d’oser être elle même.
    Est-ce là la réponse directe à la question ? Non. Le rêve ne répond pas. Il laisse Héléna décider par elle même. Il la laisse libre de son choix. Et, ce qui lui permettra de savoir si elle garde le bébé ou non, montera du plus profond d’elle même quand elle osera être elle même.

    Je sens une grande force émaner de lui
    Le rêve montre que, quelle que soit la solution, Héléna aura la force d’assumer son choix.

    Je me réveille avec un sentiment de bonheur
    Elle se sent heureuse, parce qu’elle sait désormais qu’elle est libre ; parce qu’elle sait que, quoi qu’il en soit, elle saura vivre comme elle l’a voulu ; parce qu’elle sent en elle cette force intérieure qui ne lui fera pas défaut.

    Conclusion
    Ainsi, l’exemple de ce rêve montre clairement les limites d’une incubation. Certes l’inconscient se montre bienveillant, mais nous n’avons pas à tout attendre de lui. Nous avons à exercer nos faculté de jugement, et notre pouvoir de volonté et de liberté. Si nous demandions à l’inconscient de nous dicter notre conduite, nous ne serions que des machines automatiques. Attendre toutes les réponses de nos rêves serait en fait une démission infantile, et une erreur devant notre engagement dans la vie. L’inconscient nous guide vers notre indépendance, il nous invite à exercer notre libre arbitre et à vivre les expériences que nos choix ont entraînées. Pratiquer l’incubation à tort et à travers ne conduirait à aucune maturité.

    Remerciements
    "Je remercie vivement Mme Anne Marie VOLODOS d’avoir accepté que ses tableaux viennent illustrer mon blog.
    Vous avez trouvé les tableaux dont les titres, par ordre de présentation, sont les suivants :
    « Clotho » La Fileuse
    « Lachésis » La Faucheuse
    Femme pensive
    Pénélope
    Vous pourrez prendre le plaisir de les retrouver son site sur Internet :
    http://mapage.noos.fr/anne-marie.volodos."

  • COMMENT INCUBER UN RÊVE ? Ch. 2

    L’incubation des rêves est-elle le vestige de rituels absurdes et obscurantistes, réservés à des population qui vivent aux antipodes de l’Occident ?
    Que non ! Depuis les années soixante, l’incubation a été remise à l’honneur par les chercheurs américains. Elle a convaincu et conquis les rêveurs qui la pratiquent et se répand largement partout chez ceux qui s’intéressent à leurs rêves et cherchent à dialoguer avec leur monde intérieur appelé inconscient.
    medium_oeil.jpg
    Tous les chercheurs en font les louanges et la recommandent, aux Etats Unis, au Canada, en Europe, tout le monde reconnaît ses mérites.

    L’incubation est une démarche très simple et efficace.
    Dans mon livre « Rêves à Vivre », j’ai consacré tout un chapitre à l’incubation et indiqué en détails comment procéder. Ici, mes explications seront très simples.
    Il suffit de poser une question à son rêve.
    Par exemple, écrivez une lettre à votre rêve, medium_écrire_une_letrre.gif
    dîtes lui que vous aimeriez recevoir des éclaircissements sur tel sujet, demandez lui conseil. Glissez la lettre sous l’oreiller, et dormez tranquillement.
    medium_boite_aux_lettres.jpg
    Ca vous semble grotesque, invraisemblable ? Essayez, vous serez stupéfait.

    Le lendemain, vous aurez un rêve et direz, :
    - Mais le rêve n’a aucun rapport avec ma question !
    De grâce, ne laissez pas tomber votre rêve sous ce prétexte ! Alors, concentrez-vous sur l’image qui vous reste de votre rêve, l’ensemble va vous revenir, et prenez soin de ne pas chasser votre rêve en bougeant la tête. Cette matière est volatile, éphémère !medium_canard_volatil.gif

    Notez ensuite les grandes lignes, ou les images fortes pour ne pas les oublier. medium_lignes.jpg
    Ensuite quand vous aurez le temps dans la journée, vous écrirez votre rêve en détails et en entier. Ne méprisez pas ces détails qui vous semblent futiles. Ils sont riches de signification.medium_lettre_motiv.jpg

    Et puis, essayez de comprendre votre rêve par rapport à la question que vous avez posée, ou faites le interpréter par quelqu’un de compétent. Vous serez stupéfait !
    Combien de gens ont été ainsi aidés !

  • UN AUTRE SENS DE LA DECAPITATION

    Rêve interprété par Mathilde

    J’ai étudié dernièrement un rêve de décapitation. L’image enseignait à la rêveuse que, parvenue à cette étape dans sa vie, elle devait modifier son attitude et ne plus donner la priorité aux calculs de son ego.
    Mais, dans l’analyse des rêves, ce qu’il faut absolument et toujours garder à l’esprit, c’est que la même image peut avoir des sens différents ou même contraires, négatifs ou positifs.. Tout dépend des circonstances et du rêveur.
    C’est Jimmy qui m’a donné l’occasion de vous parler à nouveau de la décapitation. Son rêve a été interprété par Mathilde, une des interprètes de rêves que j'ai formées et qui me l'a raconté.
    Vous allez voir que dans ce rêve, cette même image de décapitation va prendre un sens tout différent.

    Jimmy adore son amie Rosa ; ils viennent de passer une agréable journée avec une amie Agnès et voilà que le jeune homme reçoit un rêve affreux :

    Rêve :
    Je voyais par terre la tête de Rosa. Elle avait eu la tête coupée, mais elle continuait à parler. J’étais épouvanté de la situation et me disais : « Mais il faut que je l’achève pour qu’elle ne souffre plus.
    Je me suis réveillé et j’étais très triste.

    medium_sainte_maxence_céphalophore.jpg

    Que s’est-il donc passé pour que le rêve vienne intervenir de façon si dramatique ? L’analyse va nous le révéler :
    Il convient en premier lieu de demander à Jimmy de nous parler du caractère de son amie Rosa.

    Rosa
    Cette jeune femme sait ce qu’elle veut, elle a une vision claire des situations et surtout, elle dit ce qu’elle pense, elle est franche et tant pis si elle fait mal.
    Deux questions se posent maintenant :
    1) L’image désigne-t-elle un aspect intérieur du rêveur ?
    Certes Jimmy sait voir clair et se montrer décidé, comme son amie, mais il n’ose guère entrer en contradiction avec son entourage et préfère ne rien dire.
    2) L’image désigne-telle l’amie Rosa extérieure en chair et en os ?
    Comme les différents traits de la description ne conviennent entièrement pas pour Jimmy, l’image parle très certainement de Rosa à l’extérieur, qui ose être franche.

    La tête coupée de Rosa
    La tête représente le monde des pensées, la tête coupée indique que Rosa, dans sa façon d’exprimer ses pensées, a été coupée.

    Il convient alors de se demander où, la veille, il a été question d’empêcher Rosa d’exprimer ses pensées.
    Jimmy est interloqué. Il voit tout de suite ce à quoi le rêve fait allusion et m’explique :
    La veille, le couple a discuté avec Agnès, qui vit une situation sentimentale douloureuse. Elle a beaucoup donné à son ami Kevin, elle a pour lui sacrifié ses intérêts, elle l’a aidé à obtenir une situation, et voilà qu’il s’en va plusieurs mois à l’étranger, sans vouloir partir avec elle. Plusieurs incidents ont déjà ouvert les yeux à Jimmy et Rosa. Et Rosa a tenté d’aider Agnès à voir que Kevin vivait en égoïste, ignorant les fleurs de l’échange et du don dans le bouquet de l’amour.medium_fée_clochette.2.jpg

    Mais voilà, à ce point de la conversation, Jimmy s’est interposé, il a cherché à interrompre les explications de Rosa. Ainsi, il lui a coupé la tête ; dans l’espoir d’éviter de heurter Agnès, il l’a empêchée de dire ce qu’elle pensait de Kevin,.

    La tête coupée continue à parler
    L’image montre que Rosa a continué quand même à parler. Elle a insisté malgré le désaccord de son ami, essayant d’analyser clairement les faits.
    medium_Tête_coupée_ailée.3.jpg

    Jimmy s’est dit : Il faut que je l’achève…
    Mais Jimmy ne l’a pas entendu de cette oreille, il a carrément détourné la conversation en imposant un autre sujet. Il a définitivement coupé la parole, il a achevé la conversation, y a mis une fin.

    Il faut que je l’achève pour qu’elle ne souffre plus
    Est-ce qu’une tête coupée souffre ? L’idée n’est-elle pas absurde ? N’y aurait-il pas là plutôt un prétexte pour empêcher absolument Rosa de parler ?

    Je me suis réveillé très triste
    medium_homme_triste.jpg

    Le sentiment éprouvé au réveil fait prendre conscience au rêveur de la gravité de son acte. Le rêve lui montre que, du point de vue de l’inconscient, la façon dont il a empêché son amie de parler est aussi grave que s’il lui avait coupé la tête.
    D’une façon imagée, le jeune homme a tuée celle qu’il aime le plus au monde : c’est celle qui est libre et qui a le courage de dire ce qu’elle pense, même si elle risque de faire de la peine. Elle sait que seule cette franchise peut amener à une prise de conscience douloureuse mais salutaire, seule elle peut aider à changer des situations corrompues.