Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

excréments - Page 2

  • UNE PETITE ETUDE D’ANATOMIE SYMBOLIQUE : LES FESSES ET l’ANUS CH. 2

    Pour aborder le sujet des toilettes et des excréments, il faut que je procède méthodiquement, de façon à ne pas vous perdre dans des explications désordonnées.
    Ainsi, avant de parler des toilettes, il faut comprendre ce que sont les excréments qu’on évacue à ces endroits. Mais, avant de parler des excréments, il faut méthodiquement remonter à leur origine, les fesses, l’anus et disons le mot plus familièrement : le cul.
    Voilà notre sujet d’aujourd’hui. Ensuite seulement, je pourrai vous raconter des rêves d’excréments, puis de toilettes, en vous en révélant le sens.

    Les fesses constituent notre fondement

    medium_04-Neo-class_Ingres_Grand-Odalisque.2.jpg

    Le corps comporte une partie devant, que les yeux peuvent voir, et une partie derrière, que les yeux ne voient pas. Ainsi se trouvent désignées la partie consciente et la partie inconsciente. Tout le dos est une image de l’inconscient.

    Le fondement de notre être est l’inconscient
    Ce sont les fesses qui nous permettent de nous poser, nous reposer , nous asseoir. Elles forment notre assise dans la vie. Elles nous servent de fondement. Le fondement de notre être est l’inconscient, il constitue notre base dans la vie.
    medium_solitude_du_soir.jpg

    Voilà pourquoi une rêveuse entendait une voix lui répéter toute la nuit :
    « FONDAMENTAL…. FONDAMENTAL…. FONDAMENTAL… »
    Oui, fond a mental, le fond est a mental, la vie de l’inconscient se déroule en dehors du mental, elle n’a rien à voir avec la cérébralité, l’intellectualisme et tous les idéaux en ismes. La vie de l’inconscient s’accomplit au niveau végétatif, en dehors de la volonté. Toutes sortes de processus se déroulent à notre insu, la vie instinctive qui assure toutes les fonctions vitales : entre autres, la respiration, la circulation du sang, la digestion, l’élimination des déchets, les rêves.
    Les fesses sont alors en bas, ce que les joues sont en haut. Elles encadrent l’anus, comme les
    joues entourent la bouche.

    L’anus est donc la bouche du ventre, la bouche de l’inconscient.
    L’anus est le moyen d’expression de notre fondement. Par cette bouche s’exprime ce qui s’appelle « l’esprit du ventre », c’est à dire ce qui sort des tripes, des entrailles, le vrai produit naturel qu’à la différence des paroles on ne peut trafiquer. L’anus sera ainsi une allusion à une façon de s’exprimer complètement authentique, viscérale, instinctive.
    medium_t-levres_anus.4.jpg
    Mais notre mode de vie n’est pas toujours sain. Que veut alors dire le rêve, quand il montre, comme dans le rêve de Martine, que l’anus est malade ?
    Martine essaie de se faire une place dans le monde du travail, mais elle éprouve encore de nombreux scrupules qui lui ôtent sa combativité. Elle doute d’elle même. Elle comprend qu’elle doit faire preuve d’une certaine dureté pour défendre sa place.
    medium_dire.jpg
    Mais ce nouveau comportement lui semble inconciliable avec sa conception des rapports humains, selon laquelle il convient d’être tout amour, sacrifice, patience et don de soi. Un rêve vient l’instruire.

    Rêve : Les hémorroïdes
    Je me trouve avec mon fils qui me dit : « Regarde Benoît a du manger épicé, il a des hémorroïdes et il boite. Nous le voyons de dos s’éloigner »


    Interprétation
    Le fils
    C’est le dynamisme plein d’avenir qui s’ouvre à la vie et représente donc celle qui se lance dans le monde du travail. Cet aspect de Martine attire son attention sur un aspect déficient d’elle même :

    Benoît
    Cet homme dans la vie réelle est un ami de la rêveuse. Cet homme s’efforce toujours de mettre les autres en valeur, il n’aime pas les conflits et ne parle jamais de lui même. Il représente donc une façon que la rêveuse a de se comporter dans la vie quotidienne. En effet, comme cet homme, elle se consacre au bien être de son entourage, elle renonce à ses points de vue personnels pour éviter tout conflit.

    Les hémorroïdes
    medium_hémorroïdes.jpg
    Le rêve est malicieux et souvent il choisit un mot, une image à cause de ses sonorités. Pouvons-nous entendre quelque chose de significatif dans ce mot ? Hémorroïdes
    aime moraux ides, aime moraux idées, aime les idées morales ou aime les idéaux moraux. Je n’insisterais pas sur cette lecture du mot hémorroïdes si la rêveuse n’y donnait elle-même son assentiment. Elle reconnaît en effet qu’elle aime les grandes idées d’amour du prochain et qu’elle s’efforce de se montrer à la hauteur de ses aspirations. Mais que dit son rêve ?

    Benoit a mangé trop épicé
    Les épices excitent les papilles, donnent un goût plus piquant, mais elles échauffent et brûlent les muqueuses.
    medium_epices.jpg
    Martine s’excite avec des idées et des conceptions morales. Elle s’exalte avec des idées de bonté, de générosité, qui certes sont excitantes, mais exercent en fait un effet contestable.

    Il est vrai que la veille elle a douté d’elle même et de la justesse de ses nouvelles décisions : elle doute qu’elle doive se comporter de façon ferme avec son entourage, elle reste toujours prête à se montrer douce, conciliante, à ne rien dire, à se laisser écraser par les volontés des autres pour suivre un idéal qu’elle croit d’amour mais qui ne révèle en fait que paresse et faiblesse.
    Ces idées ne font que la blesser et l’empêchent de réagir instinctivement pour se protéger.
    medium_050-bouquet_20d_epines.jpg

    Il boite
    Le masculin en elle, sa puissance d’affirmation benoîte. En faisant la sainte, la bonne, douce indulgente, elle est incapable de marcher de façon équilibrée, en s’appuyant alternativement sur le pied gauche et le pied droit. Le rêve souligne ainsi combien les conceptions trop unilatérales de bonté sont déficientes et entraînent un handicap, qui fait souffrir.
    medium_boiteux_2.jpg

    Nous le voyons s’éloigner
    Avec cette dernière image, le rêve indique à la rêveuse l’attitude à adopter : renoncer à cette façon bancale de considérer les rapports humains dans la vie.

    Conclusion
    L’anus s’oppose à la bouche. La bouche, en haut, exprime, chez Martine, ce qui est de la tête, des paroles benoîtes, bonnes, douces, indulgentes, certes, mais comme le prénom l’indique aussi, des paroles hypocrites. L’anus en bas, chez elle, est blessé. Elle doit le soigner en acceptant d’exprimer des paroles qui sortent du fond d’elle même, des paroles dures, mauvaises, certes, mais directes, franches et droites.

    DEVINETTE
    Quel est l’anagramme de TRIPES ?

    Qu’est-ce qui se cache dans nos tripes, à l’intérieur de nous, dans le bas ?
    A la prochaine fois !

    Illustrations :
    La grande Odalisque de Ingres, 1814
    Magic dreams : La solitude du soir

  • UN NOUVEAU SUJET : LES RÊVES UN PEU "CRADES" ! CH. 1

    Quel nouveau sujet vais-je aborder avec vous maintenant ? Ce sera le rêve un peu « crade » !

    La tâche de l’interprète de rêves est des plus difficiles : il lui faut être capable d’aborder tous les sujets. Cependant, le rêve ne vient pas vous parler de ce que vous savez déjà, mais de ce que vous ignorez ou ne voulez pas voir.
    Les sujets abordés la nuit seront donc des sujets qui ne vous plairont pas toujours. C’est pourquoi, dans mon blog j’en arriverai à vous parler de sujets délicats dont on évite de parler publiquement.
    Je dois déjà affronter cette difficulté avec mon livre « Amour et sexe dans vos rêves ». Soit certains vendeurs des librairies, soit d’éventuels lecteurs s’offusquent qu’on puisse parler d’amour et de sexe. Manifestement, ils ne s’occupent que des choses les plus élevées. Tout ce qui se passe en bas, sous la taille, berk ! C’est sale.
    medium_dragon.jpg
    Mais ces grands dégoûtés ne vous racontent pas leurs rêves ! Bien sûr que non, parce qu’ils n’en sont pas toujours très fiers, et quand ils osent vous en parler, gênés, ils s’en excusent gentiment.

    Alors, maintenant, je vais vous parler de rêves un peu « crades » qui sont très fréquents : des rêves du bas du corps, des excréments, des toilettes. Ce thème tient une très grande place dans les scénarios de nos nuits.
    Ce n’est pas facile. Déjà au niveau des images ! Comment vais-je faire ?
    Et puis, vous allez peut être vous vous exclamer :
    « - Comment ? Mais vous venez de nous parler du divin ans les rêves, c’était magnifique.
    medium_solitude_2.jpg

    Vous pourriez choisir des sujets moins triviaux pour ménager une transition moins abrupte.
    Votre choix peut paraître quand même un peu choquant et maladroit, en tous cas vulgaire. »
    Oui, mais moi, je n’ai pas envie de vous parler d’autre chose, et je sais bien pourquoi.
    Il existe une loi dans la vie de l’inconscient. C’est la loi de l’alternance des contraires, illustrée actuellement par la célèbre image du Tao, l’alternance du Yin et du Yang.
    medium_alternance_des_contraires.jpg
    Cette conception n’est pas l’exclusivité de l’Orient. Elle fait aussi partie de notre patrimoine culturel occidental, même si on l’oublie. Cette conception avait déjà été formulée par l’un des plus remarquables philosophes de l’Antiquité : Héraclite, ( 540- 480 avant J.-C.)
    medium_heraclite.jpg
    Tout est devenir, chaque chose se convertit en son contraire. Dans l’univers, les contraires font partie d’une unité fondamentale et s’affrontent éternellement pour se transformer.
    Victor Hugo disait la même chose quand il soulignait la coexistence du sublime et du grotesque.
    Et aujourd’hui, je vous explique ces considérations, parce que dans le dialogue entre le conscient et l’inconscient, avec les rêves, il en va de même. On ne peut pas monter sans descendre, parler du haut sans parler du bas. Plus on est monté haut, plus il convient de redescendre au plus bas.
    medium_monter_descendre.jpg
    Et soyez sûrs que, ce faisant, je ne fais que respecter la vielle et sage recommandation de mes prédécesseurs sur la voie des rêves, les philosophes hermétiques, appelés aussi les vrais alchimistes, les chercheurs de l’or non vulgaire, c’est à dire de l’or non matériel. Voici ce que conseillaient ces explorateurs de la voie intérieure, de l’inconscient :
    « Prends cette chose qui est foulée aux pieds sur ses tas de fumier, sinon, voulant monter sans échelle, tu tomberas sur la tête ».
    medium_alchimie_9philosophiehe1.jpg
    Cette chose, disent –ils, c’est l’or, qu’« on trouve dans les excréments », « ex stercore invenitur » selon l’expression latine d’alors.
    Cette chose dans les excréments est foulée aux pieds, on la méprise, on n’en fait aucun cas, on la bafoue. Cependant ce mépris voue à l’échec toute tentative de monter à l’échelle, c’est à dire toute recherche spirituelle. Celui qui veut monter dans les hauteurs sans passer par le bas et regarder sa « merde », celui là n’arrivera à rien et sera renversé.

    medium_à_la_techerche_du_caca.4.jpg

    Ce qu’il y a de plus précieux provient du plus vil, pour arriver en haut, il faut d’abord passer en bas.

    Quant à nous, nous serons plus prudents et moins dégoûtés, nous nous amuserons donc les prochaines fois à regarder au plus bas, à analyser ce que sont les rêves des toilettes et des excréments.

    Au fait, dans le conte (qui est le rêves collectif) n'est-ce pas l'âne, qui fait des crottes en or ?
    medium_âne_crotte_or.2.jpg


    Illustrations
    - La philosophie, sculpture du portail de Notre Dame de Paris
    -L’âne : Dessin d’Epinal, vers 1870, pour le conte de Peau d’Ane de Charles Perrault.