Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Christiane riedel - Page 9

  • LETTRE 2 A UNE INTERPRETE ZELEE

     

    Bonjour Blandine,

     

    Je répondrai maintenant à votre question du 24 décembre :

    « L'homme extérieur, les gens, les autres, ceux du monde extérieur sont-ils différents de ceux de notre monde intérieur ? Ne sommes nous pas dans un jeu de miroir perpétuel ?»

     

    J'ai pris en considération votre question lapidaire. Comme d'habitude, je prendrai soin de répondre précisément.

     

    Si je vous comprends correctement, votre question fait allusion au phénomène de la projection.

    On ne peut jamais savoir comment sont les autres et le sait-on de soi-même ? C'est une vieille question de dissertation posée en cours de philo.

    Une réponse à votre question théorique ne vous servira à rien pour interpréter un rêve et je ne chercherai pas à vous en donner une. Je suis pragmatique, je suis empirique et pratique, je cherche à comprendre les rêves et les échappées sur de grandes questions théoriques intéressantes ne sont pas de mon ressort.

    Comme Jung, je dirai : «  Revenons au rêve, que dit le rêve ? »

     

    Maintenant, si vous cherchez à comprendre les personnages de vos rêves, vous ne pourrez pas partir du point de vue généralisé que les personnages intérieurs et extérieurs se correspondent systématiquement.

     

    Dans un premier temps, il faut prendre soin de bien distinguer deux niveaux d'interprétation :

    1) l'interprétation subjective et

    2) l'interprétation objective.

    Il s'agit en effet de savoir si le personnage du rêve désigne (1) un aspect de vous même ou (2) une personne du monde extérieur.

    C'est là le B A BA, mais c'est le plus difficile. Beaucoup s'y cassent la figure.

     

     

    1) Le niveau de l'interprétation sur le plan du sujet :

    Dans les cas les plus simples, le rêve va choisir une personne du monde extérieur et vous dire :

    - Regarde, tu es COMME tu vois cette personne.

    En fait, pour revenir à votre question, rien ne garantit que la personne extérieure soit comme vous la voyez. Elle peut être tout à fait différente, mais c'est vous qui lui prêtez ses caractéristiques. C'est votre point de vue subjectif qui n'est sûrement pas objectif, impartial, impersonnel.

    Le rêve vous invite alors à prendre conscience d'un aspect de vous-même que vous ignorez.

    Seule, l'indispensable technique de l'interview vous permettra de savoir de quelle composante de vous même il s'agit.

     

    2) Le niveau de l'interprétation sur le plan de l'objet

    Il arrive aussi fréquemment que le rêve vous parle d'une personne extérieure et vous donne son avis à son sujet, énormément différent du vôtre, tellement que, soit le rêve vous reste incompréhensible, soit vous n'arrivez pas à l'admettre. Le rêve ne vient pas vous dire des choses que vous savez déjà.

    Il s'agit souvent de rêves qui vous préviennent de dangers que vous courez avec cette personne et vos rêves cherchent à vous faire sortir de votre inconscience, de votre ignorance.

    Ainsi, le personnage du rêve désigne dans ce cas une personne extérieure et le rêve la décrit totalement différente de ce que vous croyez. Y-a-t-il là un jeu de miroir ?

     

    Le jeu des énigmes du rêve :

    Quand, un beau jour, vous croirez savoir distinguer le niveau extérieur et le niveau intérieur, le rêve prendra un joyeux plaisir à venir perturber vos belles connaissances :

    Il vous présentera une personne à cause de son nom qui contient un jeu de mot.

    Ou il vous présentera un rêve où l'homme du rêve désignera une femme extérieure, ou vice-versa.

    Ou bien aussi, un animal désignera une personne extérieure, mais ce sera peut être aussi une facette de vous-même...

    Ah la la ! Comment s'y reconnaître ?

    Les rêves détestent les savoirs et les systèmes. Ils n'inspirent la solution de leur énigme qu'à ceux qui ont l'esprit vide pour la recevoir.

     

    Et plus encore, que dire par exemple du frigidaire, qui vous parle de votre femme frigide,... ou d'un éventuel amant qui s'avérera froid et décevant au lit ?

     

    Et... top des tops :

    Que dire de la mère de Jules César ? Il rêva qu'il la violait. Sa mère extérieure était-elle le miroir de sa facette intérieure maternelle ?

    Bernique !

    Jules César était à ce moment là magistrat en Espagne à Cadix, il était le conseiller du consul romain en matière financière et criminelle. Interloqué, très intrigué par son rêve, il se rendit au temple et demanda aux prêtres de lui interpréter cet étrange scénario. Les prêtres lui répondirent qu'il violerait sa mère, la ville de Rome, sa mère patrie, en la forçant  à se soumettre à lui. Et plus encore ils déclarèrent que le rêve lui annonçait « l'empire du monde, cette mère qu'il a vue soumise à lui en rêve, n'étant autre que la terre, notre mère commune à tous ».

    Telles furent les paroles des prêtres que rapporta l'écrivain romain Suétone. (voir mon étude du 14 février 2008)

    Les prêtres se sont-ils trompés ? Jules César a dominé Rome et, devenu empereur, a soumis la terre d'alors sous sa volonté.

    Intérieur, extérieur, miroir ?

     

    Enfin, il existe dans les rêves des révélations suprêmes :

    Que dire, quand le personnage du rêve s'avère être Dieu lui même ou la Vierge Marie, ou le Christ, ou le dieu Ganesha, ou Dyonysos, ou l'éléphant blanc, le « père » de Bouddha ? Que dire du juif capitaliste américain  dans le rêve « Initiation » ?

    Et de l'image de Dieu dans « Il est un rêve étrange et débonnaire » ( voir mon étude du  30 mars 08 )?

    Peut-on parler dans ce cas d'homme extérieur, d'homme intérieur ? Est-il utile de savoir si les gens de l'extérieur sont différents de ceux du monde intérieur ?

     

    Après ces quelques considérations, vous comprenez, Blandine, que votre question est trop systématique et globale et qu'il est impossible d'y répondre, quand on connaît l'infinie variété des rêves. Un rêve est une création unique et son interprétation est une œuvre d'art unique également. Comme le disent les rêves, l'interprétation d'un rêve est un tableau exécuté pour une seule personne, elle n'est pas une carte postale imprimée à des milliers d'exemplaires pour des milliers de personnes.

    Vous avez, Blandine, un esprit vif et curieux, avide de comprendre, mais qui n'est pas formé à l'interprétation des rêves. J'ai essayé de nourrir convenablement votre faim. Je vous ai donné dans ces lignes plusieurs clés pour vous permettre de mieux comprendre vos rêves, j'ai essayé de vous guider sur la voix des rêves que bien peu fréquentent réellement.

     

    Encore tous mes vœux.

     

    Christiane

     


     

     

     

     

  • LETTRE A UNE INTERPRETE ZELEE

     

     LETTRE A UNE INTERPRETE ZELEE OU PRECISIONS SUR LA FACON D' INTERPRETER UN RÊVE

     

    Bonjour Blandine

    J'apprécie votre participation active sur mon blog. J'ai lu avec intérêt vos interventions à propos du rêve « Gentille...gentille ».

     

    En ce qui concerne votre interprétation du rêve « Gentille...gentille... », il m'apparaît que nous n'avons pas la même façon de procéder. Aussi, je pense nécessaire de m'expliquer de nouveau sur la méthode que j'applique et que j'enseigne, de manière  à ce que vous compreniez bien ma façon de conduire l'analyse pour arriver au sens.

    J'ai expliqué comment procéder avec la technique de l'interview dans de nombreux articles, vous pourrez vous y référer. Vous les trouverez dans la colonne de gauche, en allant dans « sujets abordés » au chapitre 14, « rêves interprétés avec la technique de l'interview ». J'ai exposé ainsi cette méthode d'analyse avec plus de trente rêves.

     

    Je suis professeur, ma vocation est de transmettre, et sur mon blog, mon but est de donner aux rêveuses et rêveurs l'envie et l'habitude de procéder comme j'ai appris moi-même à le faire pour interpréter les rêves, parce que j'en ai vérifié l'efficacité depuis bientôt 30 ans, en analysant des milliers de rêves.

     

    Voici donc quelques indications de base :

    1 ) Je pars l'esprit vide

    J'exclue d'emblée toute considération préalable avec laquelle je prétendrai avoir déjà compris le sens du rêve ou en avoir déjà une idée. Je ne sais pas au premier abord ce qu'un rêve signifie.

     

    2 ) Je travaille avec le rêveur qui me fournit ses associations, questions après questions, élucidations après élucidations.

    Comme je le montre constamment sur mon blog, je vérifie, à chaque symbole, si le signifié correspond exactement au signifiant, si la signification trouvée correspond point par point à ce que le rêveur a dit du symbole dans ses associations.

     

    3 ) Je ne me permets aucune affirmation qui ne soit pas indiquée au moins implicitement dans le rêve.

    Toute affirmation doit absolument être démontrée et justifiée. Sinon, on en vient rapidement à dire n'importe quoi et à se lancer dans des élucubrations sans fondements.

     

    4 ) Je ne propose une interprétation sur mon blog que lorsqu'elle a reçu l'approbation pleine et entière du rêveur ou de la rêveuse.

    J'ai ainsi présenté au public, dans mes livres et sur mon blog, plusieurs centaines d'interprétation, qui toutes ont été ratifiées par les rêveurs. Et, croyez moi, ce n'est pas un mince travail. Ce sont en fait des milliers d'heures de travail.

     

    Maintenant, Blandine, votre enthousiasme vous amène à procéder différemment.

    Reprenons votre interprétation du rêve « Gentille, gentille... »:

    Vous écrivez :

    «  J'ai une autre interprétation pour ce rêve.
    L'homme en question dégage de la puissance et il est en très bonne santé. Il méprise les fleurs car ce sont les cadeaux que lui fait la personne qui rêve, il demande des réductions mais en fait il n'en a pas besoin et les méprise. La personne qui a fait le rêve se rend compte que certaines personnes à qui elle fait des fleurs la méprisent et la considèrent faible. (car eux sont forts)
    Elle a peur "de se faire avoir" et sûrement que dans certains cas "elle se fait avoir" comme toutes les personnes généreuses.
    Est-ce pour autant qu'il faut cesser d'être généreux? Distinguer avec qui on l'est. Cordialement

    Blandine »

     

    Regardons vos affirmations successives :

    D'où déduisez-vous que cet homme est un client à qui la rêveuse fait un cadeau ?

    Sa puissance et sa force révèlent qu'il n'a besoin ni d'écoute, ni de conseil, ni de soutien. Il sait très bien ce qu'il a à faire et c'est lui qui est capable de fournir de l'aide.

    Par ailleurs, si le rêve vient en effet conseiller Christelle en lui parlant d'un homme extérieur, cet homme extérieur existe-t-il ?

    Non. Christelle n'a aucun client qui pourrait correspondre à la description de cet homme.

    Dans votre façon d'interpréter le rêve, vous projetez le personnage à l'extérieur et omettez de regarder dans le monde intérieur quelles sont les forces qui habitent la rêveuse.

     

    Quelles sont les indications du rêve qui vous permettent d'affirmer que cet homme extérieur, ce client demande des réductions et les méprise en même temps ?

    Il n'y en a pas. D'ailleurs, ce serait une attitude incohérente, voire vicieuse.

     

    Où voyez-vous que toutes ces fleurs sont pour lui, quand vous dîtes : « ce sont des cadeaux que lui fait la personne qui rêve » ?

    Votre affirmation est gratuite.

    L'étude du symbole avec la rêveuse a montré en effet que les fleurs désignaient toutes les réductions, qu'elle faisait à tous les clients. Un bouquet pour chaque table, des réductions pour chaque client.

     

    Quelles sont les indications du rêve qui démontrent que Christelle «  se rend compte que certaines personnes, à qui elle fait des fleurs la méprisent » ?

    Elle fait des fleurs à toutes les personnes.  Votre affirmation n'est justifiée par aucun indice dans le rêve.

     

    Quelle image du rêve vous autorise à dire qu'elle a peur « de se faire avoir » ?

    C'est une idée à vous. Cette consultante donne volontairement à tout le monde, ce n'est pas par peur de se faire  avoir, c'est son tempérament généreux. Le rêve est là pour lui dire que cette générosité est déplacée dans son métier.

     

    Conclusion

    On est quand même obligé de constater que l'interprétation que vous donnez de ce rêve n'est fondée sur aucune indication du rêve. Elle est le résultat de votre réflexion, certes, mais elle n'est pas le résultat d'une analyse scrupuleuse, logique, cohérente des différents détails. Vous ne restez pas fidèle aux images. Rien dans le rêve ne vous permet d'affirmer ce que vous dîtes, rien ne le soutient, rien ne le justifie.

     

    Interpréter un rêve n'est pas une mince affaire. J'ai essayé de vous montrer qu'à mon avis, la façon dont vous avez procédé ici ne mène à rien, par manque de rigueur intellectuelle.

    Par fidélité aux rêves, je me montre d'une exigence impitoyable. C'est là la garantie de la qualité de mon travail. Mes élèves pourraient vous en parler. Je ne serai pas plus tendre avec vous. Ce n'est pas votre intérêt, si vous cherchez à interpréter les rêves.

     

    J'espère, Blandine, que vous voyez plus clair maintenant sur l'état d'esprit et la démarche à adopter pour comprendre les images intérieures. L'interprétation des rêves est un art qui ne s'improvise pas. Je vous souhaite une heureuse réussite à l'apprendre.

     

    Bien à vous

    Christiane

  • LES RÊVES ET LA RECHERCHE DU DIVIN , ETUDE 1

    QUE ME SERT, Ô GABRIEL, QUE TU SALUES MARIE,

    gabriel.jpg

     

     

     

    SI TU N'AS PAS LE MÊME MESSAGE POUR MOI ?

     

    Voici Noël la semaine prochaine, où l'on célèbre la naissance de l'enfant, dans lequel le Divin vient s'incarner. Après deux mille ans, qu'en est-il aujourd'hui de ce message de la Bible, de cette tradition spirituelle occidentale ?  Que vaut pour nous la naissance d'un enfant divin ? En quoi sommes-nous concernés par cette affaire ?

    C'était bien là aussi l'apostrophe du poète allemand Angelus Silesius, qui au 17ème siècle s'écrie :

    Que me sert, ô Gabriel, que tu salues Marie,

    Si tu n'as pas le même message pour moi ?

     

    A quoi cela me sert-il en effet de savoir qu'une femme ait porté en elle la divinité ? Ce que je veux, moi, avec d'autres, c'est vérifier personnellement l'existence de cette réalité, sinon, pour moi, elle n'existe pas.

    Voici un rêve qui, avec des images d'aujourd'hui, atteste l'existence de cette réalité à une femme d'aujourd'hui. L'annonce en a été faite à Dora.

    Dora est une femme sans prétention. Elle cherche à mieux comprendre qui elle est et vient d'entreprendre un travail avec ses rêves qui la guident. Et voici qu'à son tour, elle reçoit une révélation.

     

    gabriel et marie.jpg

     

     Rêve : Un parfum nommé PRESENCE

    Je suis dans une pièce où les volets sont fermés. Il y règne une lumière assez sombre, brun brillant, dorée. Je vois à gauche, sur une tablette, une bouteille de parfum. Dessus est inscrit le mot PRESENCE.

     

    Interprétation :

    Avec la première image, le rêve indique le sujet dont il va parler.

     

    Une pièce aux volets fermés

     volets fermés.jpg

     angeleyes_700.jpg

     prière.jpg

    La lumière du jour est exclue de cet espace. Cette lumière désigne le soleil, la faculté du conscient qui donne une certaine façon d'éclairer les choses, de voir et de comprendre la vie. Le rêve parle ainsi d'emblée de se fermer à la vision consciente extérieure, pour entrer dans un espace intérieur sombre, où les choses apparaissent différemment, entrer dans l'inconscient et les rêves qui en sont le langage.

    Cette entrée ne peut avoir lieu qu'en se fermant, en s'isolant dans la solitude et le retrait.

    Les alchimistes, ces champions de l'œuvre intérieure, l'ont sans cesse déclaré. Ils conseillaient une grande prudence, ils recommandaient de garder « un vase bien clos ».

    « Fais attention que ta porte soit bien et solidement fermée », disaient-ils.

    portefermée 2.jpg

     Le moi et ses points de vue limités, les avis des autres, les influences exercées par les modes de pensées environnants sont tenus à l'écart. Le dialogue avec le monde intérieur par les rêves exige une attention exclusive.

     

    Il règne une lumière sombre, brun brillant, dorée.

    La rêveuse s'est ainsi concentrée sur son obscurité intérieure, d'où émane une sombre clarté. Cette lumière ne peut apparaître que dans l'obscurité, elle naît de cette obscurité.

    La rêveuse voit alors luire une autre lumière, une nouvelle façon d'éclairer les choses.

    Tel est l'éclairage clair-obscur fourni par les rêves.

     

    La lumière brun brillant

    Cette lumière intérieure est brune, de la couleur de la terre, de ce qu'il y a de plus humble, banal, prosaïque.

    Cette couleur, dit la rêveuse, est en fait celle de la merde.

    Cette image symbolise la « materia prima », la matière première de notre vie, l'inconscient qui nous habite, constitué de cette foule de faits intérieurs, nocturnes et diurnes, qui défilent dans notre âme, sans que nous y fassions attention, ou que nous sachions les comprendre. Ce sont nos pensées, nos sentiments, nos émotions, nos ressentis, nos intuitions, tous ces mouvements intérieurs, invisibles du monde extérieur.  Ce sont aussi nos agitations, nos soucis, nos problèmes, appelés les « emmerdes », qui assombrissent notre vie, dont nous prétendons qu'elle devrait toujours être riante.

     lumière sombre.jpg

    spirale caca.jpg         

     

    La lumière brun brillant, dorée

    Mais cette lumière est aussi paradoxalement brillante, dorée. Que signifie cette image ?

    L'or

    Ce métal inaltérable symbolise ce qui est le plus précieux aux yeux des humains. 

    Les alchimistes, qui savaient fabriquer l'or, parlaient de leur or non vulgaire, l'or intérieur, la présence du divin dans l'âme. La lumière de la divinité se révèle quand l'être conscient entre dans sa profondeur, y descend, regarde les images qui apparaissent. Quand ce travail s'effectue dans l'humilité, à l'abri de toute influence extérieure, le rêveur prend alors contact avec sa réalité intérieure, avec son ombre, ce brun qui lui répugne, avec « sa merde », comme celle de tout un chacun. C'était là le conseil de l'alchimiste Morien le Romain, qui disait :

     «  Prends cette chose qui est foulée aux pieds sur ses tas de fumier, sinon, voulant monter sans échelle, tu tomberas sur la tête. »

     stercore.JPG

        alchimie 9philosophiehe1.jpg

     

    D'autres, indiquaient de même comment trouver l'or philosophale :

    « - Il est jeté sur les chemins, disaient-ils, foulé aux pieds par les passants, ou encore :

    « - Il est extrait d'un endroit méprisable : « in  stercore invenitur », on le trouve dans les excréments ».

    La divinité se présente dans ce qu'il y a de plus bas, dans ce que l'on méprise en soi.

    C'est dans ce qu'il y a de plus petit et de plus méprisé que se révèle la divinité.

    N'est-ce pas le message de Noël ?

    N'est-ce pas ce que s'exclame Marie qui a mis au monde l'enfant divin ?

    « - Il a regardé la bassesse de sa servante. »

     

    Le parfum

    Quand la rêveuse prend contact avec l'inconscient, jaillit alors de l'obscurité une nouvelle clarté, une nouvelle lumière, une nouvelle conscience, qui, elle, ne vient pas des lumières du moi extérieur, elle vient de l'intérieur, de la gauche.

     intuition 2.jpg

      t-spirale4.jpg            

     m-Tunnel.jpg

    C'est alors que la rêveuse découvre une bouteille de parfum.

    A partir d'une matière dense et solide, l'artisan, l'artiste a tiré un liquide subtil qui a concentré, exalté tous les arômes. Avant de se dilater en respirant ces essences enivrantes, il convient de se rappeler que le parfum représente un produit très élaboré obtenu après des distillations répétées. Dans les rêves il symbolise un travail sur soi permanent, qui permet de parvenir à la quintessence, la divinité en soi.

    Le parfum du rêve indique ainsi qu'à la suite de longs efforts dans son laboratoire intérieur la rêveuse parvient à un état essentiel de l'être, entre en relation avec ce qu'il y a de plus subtil en elle, qui la transporte à un autre niveau de conscience.

    Le parfum fait pressentir la divinité à l'œuvre dans l'humain.

    parf5.jpg

    PRESENCE

    Le parfum s'appelle PRESENCE. Le travail intérieur où le conscient, guidé par les rêves, explore l'inconscient, conduit à une conscience renouvelée. L'air que la rêveuse respire, la qualité de l'atmosphère spirituelle est désormais imprégnée d'une odeur subtile, d'une vibration invisible mais perceptible par le nez, le ressenti.

    Cette essence, cette quintessence, cette qualité suprême de l'être s'appelle « PRESENCE ». La rêveuse prend contact avec sa réalité profonde, elle ressent à l'intérieur d'elle même la présence de la divinité qui l'habite et l'accompagne.

    Le Christ ne disait-il pas : « Le Royaume des Cieux est au dedans de vous ? »

    Le rêve vous conduit à votre royaume intérieur.

     

    parfum 6.jpg

     Quand vous analysez un rêve, il faut toujours vous rappeler que ses images correspondent soit à un bilan, soit à une possibilité. Si donc vous recevez des indications comme je viens d'en évoquer, il s'agit en toute sincérité de garder un cœur simple et reconnaissant et de se rappeler que le destin qui vous échoit est celui de toute âme humaine, le but de votre incarnation.

     

    Je vous laisse avec ces vers écrits il y a 1600 ans :

     

    Je t'ai aimé bien tard

    Beauté ancienne et toujours nouvelle,

    Je t'ai aimé bien tard !

    Tu étais au dedans de moi-même,

    Et moi, j'étais en dehors de moi-même.

     

    C'était en ce dehors que je te cherchais,

    En me ruant sur ces beautés, pourtant crées par toi,

    J'y perdais ma propre beauté.

    Tu étais avec moi, mais moi, je n'étais pas avec toi...

     

    Tu m'as appelé, tu as crié

    Et tu as triomphé de ma surdité.

    Tu as brillé, tu as fait resplendir tes rayons

    Et tu as chassé les ténèbres de mon aveuglement.

     

    Tu as répandu l'odeur de tes parfums :

    J'ai commencé à les respirer et j'ai soupiré après toi.

    J'ai goûté la douceur de ta grâce

    Et j'ai eu faim et soif de toi...

     

    nativite.jpg

     

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Gabriel, de l'artiste italien Giovanni Bellini vers 1465

    Annonciation de l'artiste anglais Dante Gabriel Rossetti (1828-1892)

    Angeleyes :http://laurent.picsinthebox.com

    Prière : lysdesaron.com

    Porte fermée :http://www.accent.chaumont.fr

    Lumière sombre :http://farm4.static.flickr.com

    Prends cette chose...sur les tas de fumier : Extrait de l'œuvre de l'artiste alchimiste allemand Michel Maier, 1617, « Symbola aureae mensae duodecim nationum, cité par Etienne Perrot dans « La voie de la transformation, éditions la Fontaine de Pierre, p. 58

    Spirale jaune rouge et violette de Sophie Dumont

    Parfum : http ://thumbs.dreamstime.com

    Parfum : http ://guerlain, eau de parfum Idylle

    Parfum : http://www.ludimaginary.net

    Nativité : ?

    Citation : Saint Augustin ; Confessions, livre X, XXVII,38, Les belles Lettres, T.II, paru en 1926

  • BARBARA VA-T- ELLE MOURIR ?

    barbare 5.jpg

     - Christiane ! J'ai fait un rêve affreux ! J'ai rêvé cette nuit que j'étais morte ! Vous croyez que c'est un rêve prémonitoire ? J'ai essayé de comprendre mon rêve, mais je suis perdue !

    Barbara vient de m'appeler, angoissée.

    Je lui répond calmement :

    - Mais Barbara, vous savez bien qu'un rêve de mort ne signifie pas la mort réelle physique, corporelle.

    - Oui, je sais, mais là dans ce rêve, j'étais vraiment morte, et puis j'allais au paradis.

     claude-monet-camille-monet-sur-son-lit-de-mort-1879.jpg   dans le ciel.jpg

    Qu'est-ce que ça veut dire ? J'ai eu vraiment l'impression que mon rêve me disait  que j'allais mourir !

    - Ecoutez, nous allons voir, mais la première chose à faire, c'est que vous me racontiez votre rêve en entier et précisément, avec tous ses détails.

    Barbara est une jeune amie de longue date, je m'installe donc et je l'écoute raconter son rêve, tout en prenant des notes.

     

    Rêve

    Dans mon rêve, je suis morte.

    J'essaie de rentrer en contact avec les vivants, mais rien à faire. Je suis un esprit que personne n' écoute.

    J'essaie de communiquer avec ma mère. Je ne voudrais pas que ma mère soit triste. Je veux la consoler, lui dire qu'elle me croit morte, mais qu'en fait, je ne suis pas morte. J'ai un côté encore vivant.

    Et là une créature, un truc mystérieux vient me chercher et m'emmène au paradis.

     

    4ums6rm2.gif

     Interprétation

    - Ecoutez, Barbara, avant de prétendre que votre rêve soit prémonitoire, nous allons l'étudier au niveau intérieur. Le rêve vous montre qu'un aspect de vous-même va « mourir », c'est à dire va cesser de fonctionner, vous allez arrêter de vous comporter d'une certaine façon. Maintenant, il s'agit de voir précisément ce dont il s'agit.

    Alors, dîtes moi :

    Dans votre rêve vous essayez d'entrer en contact avec les vivants.

    Est-ce qu'actuellement vous avez des problèmes de communication d'une façon ou d'une autre dans votre entourage ?

    - Non, je ne vois pas. Vous savez bien que je n'ai pas de difficultés à prendre contact.

     - Bon, continuons. Voyons, qui est votre mère ?

    - C'est celle qui m'a mise au monde.

    - Elle est comment ? Quel genre de caractère ?

    - Elle est dévouée, toujours serviable et elle se fait marcher dessus par tout le monde.

     sourire.jpg

    s'écraser au bureau.jpg

    Je reprends cette description et la renvoie en miroir à la rêveuse :

    - Barbara, en ce moment, est-ce qu'il y a une situation où vous avez l'impression de vous faire marcher dessus, alors que vous vous montrez serviable et dévouée ?

    - Eh bien ! Quelle question ! Oui, en effet ! J'ai des problèmes au boulot !

    - Ah ? Lesquels ?

    - Ma patronne a dit à ma collègue qu'en ce moment elle m'avait à l'œil.

    patronne.jpg

    Elle n'a aucun reproche à me faire au niveau de mon travail, mais elle trouve que je n'ai pas à donner mon avis sur ce qu'on me demande de faire.

     evaluez_votre_niveau_de_stress_au_bureau_a_la_une_mode_defile_new.jpg

     quelle_collegue_de_bureau_etes_vous_a_la_une_mode_defile_new.jpg             

    Elle trouve que je «  l'ouvre trop ». Vous me connaissez, Christiane, vous savez que je suis toujours directe et franche et que je dis ce que je pense.

    - C'est vrai, Barbara. Ce n'est pas donné à tout le monde.

    - Alors ma collègue, qui partage le bureau avec moi, m'a gentiment prévenue de faire attention. Quand j'aurai mon CDI, comme elle, la situation sera un peu différente, mais là, rien n' est encore fait et il vaut mieux que je me tienne tranquille. J'ai été très contrariée par cette histoire ces derniers jours.

    - Eh bien, Barbara, nous y voilà !

    - Comment ça ?

     

    Reprenons votre rêve dès le début :

    Il vous présente une situation, il vous dit :

    Regarde : « Dans ta situation actuelle au travail, tu vas mourir, celle qui est directe et donne son avis franchement ne va plus exister. Tu peux faire une croix dessus.

    Cette Barbara « morte » va essayer de se faire entendre quand même, mais en fait tu es un esprit que personne n'écoute. »

     crucifix.jpg

    fantôme.jpgJe poursuis les explications :

    Barbara, votre rêve vous prévient que personne ne vous écoute au boulot. Vous avez beau donner votre avis, votre « esprit », votre façon de concevoir les choses n'intéresse personne, personne n'en a rien à faire, c'est comme si vous n'existiez pas, vous êtes morte !

     

    J'essaie de consoler ma mère pour qu'elle ne soit pas triste

    Votre maman, celle qui est dévouée et qui se fait marcher dessus, souffre de votre mort : c'est vous, l'employée consciencieuse et dévouée qui souffre de ne pas être appréciée, écoutée ou entendue.

     se faire marcher dessus.jpg

    déprime.jpg

    Vous essayez de vous consoler, et dans un premier temps vous n'y arrivez pas. Mais votre rêve insiste bien : il faut vous consoler, vous ne devez pas être triste de la situation.

     

    Je suis morte et je ne suis pas morte, j'ai un côté encore vivant

    Le rêve est très clair, vous continuez votre travail au bureau, bien vivante d'un côté, mais de l'autre, celle qui avait tendance à donner son grain de sel, celle là, elle ne dit plus rien, elle est morte.

     

    Continuons l'examen du scénario :

    Et là, une créature, un truc mystérieux vient me chercher.

    - Qu'est-ce que c'est que cette créature ?

    - Je ne sais pas, c'est une créature mythique, je n'en connais pas comme cela dans les contes de fées.

     

    C'est un truc

    - C'est quoi un truc ?

    - Ben...Vous en posez des questions !

    truc mystérieux.jpg

    - Ecoutez, vous hésitez. Avec la technique de l'interview, le meilleur moyen pour comprendre un mot, c'est de prendre le dictionnaire. Vous me direz ce qui vous convient.

    Voyons :

    Le mot « truc » vient d'un verbe originel qui veut dire « se donner de la peine ».

    Ensuite « truc » a désigné « un moyen adroit de se tirer d'affaire », « créer une illusion », c'est aussi « un procédé plus ou moins caché dans une technique ».

    - OK, Christiane, mais moi, je ne vois pas très bien.

    - La suite va nous éclairer.

     

    Le truc mystérieux

    Mystérieux, c'est quoi ?

    - C'est quelque chose qu'on ne comprend pas et qui est caché.

     

    Le truc mystérieux m'emène au paradis

    C'est quoi le paradis ?

    - Le paradis, c'est quand on est débarrassé du poids de la terre, quand on n'a plus de souci.

    Alors, c'est quoi ça : ne plus avoir de souci au boulot ?

    - Ah ! Christiane, c'est mon CDI ?

    - Exactement !

    - Bon ! Eh bien, Barbara, vous voyez ce que vous dit votre rêve ?

    - Euh ? Pas très bien.

    - Regardez, votre rêve est merveilleux, il vient vous donner un conseil, vous montrer comment vous comporter en ce moment, et il vous en indique même la conséquence :

     

    Alors, reprenons tout votre rêve :

    D'abord vous êtes morte, vous vous faites inexistante, low profile, vous ne la ramenez pas. C'est là le truc que vous ne connaissez pas et n'avez pas encore vécu.

    Ce «  truc » va vous donner de la peine : mourir à vous même, vous taire, vous écraser au boulot, cela va vous faire souffrir, vous allez avoir, je suppose, une certaine blessure d'amour propre qui sera difficile. Mais c'est aussi le moyen caché de créer une illusion pour vous tirer d'affaire dans le milieu de votre travail.

    Il faudra vous consoler, ça ne vaut pas le coup d'en faire un drame.

    Et en fin de compte, qu'est-ce qu'il se passe ?

    Vous vous retrouvez au paradis, sans plus de souci.

     

    Donc, voilà le «  truc mystérieux » pour avoir votre CDI. C'est en fait accepter le sacrifice de votre ego. C'est vous laisser marcher dessus ! Oui ! dans les circonstances actuelles, le seul truc que vous aidera, c'est de vous écraser devant votre patronne ! Voilà le prix à payer pour avoir votre CDI !

    Barbara est d'abord un peu estomaquée et un court instant ne dit rien .

    -vanessa-paradis-2417485_1350.jpg
    Elle a lu mon dernier exposé sur mon blog « Trop bien rasé », qui conseillait à Mathieu de s'exprimer plus ouvertement, de se montrer plus franc et même  plus agressif, quitte à déplaire. Il fallait absolument qu'il « la ramène ». Mais pour elle, c'est le contraire. Elle, qui a la parole très vive, voilà qu'il faut qu' elle «s'écrase »!

     

    Et puis, la jeune femme se met à rire. Elle est soulagée, heureuse et s'exclame :

    - Oui, Christiane, c'est le problème de ma vie, vous connaissez mes rêves, et je sais bien que je dois apprendre à ne pas chercher à m'imposer.

    - C'est vrai, chère Barbara, vous avez un caractère dominant et apprendre à le limiter est difficile, et même douloureux. Mais maintenant que votre rêve vous a donné son conseil et vous a révélé le truc pour avoir votre Paradis, il n'y a plus à hésiter !

    Et puis, ce n'est pas « ad vitam eternam », ce n'est ni partout, ni tout le temps. Il s'agit seulement de l'attitude que vous devez adopter en ce moment au travail.

    Et vous savez que si vous vous écrasez trop, votre rêve vous le signalera !

    Alors, Barbara, vous croyez toujours que votre rêve vous annonce que vous allez mourir ?

     

    vanessa-paradis.jpg

     

     Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres me permettent d'illustrer mon blog.

    Tableau de Monet, Camille Monet sur son lit de mort, 1879

    Paradis :http://linternaute.com

    Patronne :http://www.lepoint.fr

    Sérieuse au boulot : évaluez votre niveau de stress au boulot : elle.fr

    Brimée au boulot : quelle collègue de bureau êtes-vous ? elle.fr

    Fantôme : lacurieusehistoiredumonde.centerblog.net

    Se faire marcher dessus :http://08img.v4.skyrock.net

    Morte et pas morte : http://www.salabecod.com

    Paradis sur terre :http://linternaute.com/jardin

    Vanessa Paradis : http://cesroff.com

    Vanessa Paradis : http://s.plurielles.fr

     

  • Prochaine conférence

    Chers amis , blogueuses et blogueurs

    Je vous annonce avec plaisir ma prochaine conférence, qui aura lieu mercredi prochain, le 25 novembre 2009 ( voir ci-dessous).

    « Les Rêves et la santé »

    Comment oser mettre en rapport les rêves et la santé et prétendre que les songes - soit disant mensonges - puissent exercer une action thérapeutique ?

    C'est pourtant bien ce que j'affirme. Au cours de ma conférence je mettrai en évidence la valeur bienfaisante des rêves, voie royale entre le divin et l'humain.

    esculape.JPG

     Cette dimension spirituelle thérapeutique des rêves, connue jadis de façon universelle, a été niée dans la pensée occidentale qui, rejetant, voire diabolisant les rêves au cours des siècles, a fini par les limiter à une fonction de censure morale.

    therapeutique_reves4.jpg

     

    Cependant, ces conceptions négatives ou restrictives de l'inconscient, se trouvent maintenant contestées par les recherches scientifiques actuelles.

     reveuse.jpg                  chat3.jpg                                                                   chat qui rêve.jpg

     

     

     

     

    Elles démontrent que les rêves ont pour fonction de soigner la santé et la vie, comme on le savait partout autrefois.

    Poursuivant dans ce sens et renouant ainsi avec l'antique et universelle tradition, je vous montrerai alors avec des exemples actuels, comment les rêves d'aujourd'hui, même méprisés, continuent à exercer leur efficacité thérapeutique, physique et psychique, puisqu'ils sont, comme ils le déclarent eux-mêmes, l'expression du divin dans l'homme.

     

    asclepios3.jpg
    Cette conférence est organisée dans le cadre de « l'Université du Symbole ».

     Elle se tiendra

    mercredi prochain, le 25 novembre 2009, à 19 h 30

    à « L'entrepôt » ,7 rue Francis de Pressensé, Paris 14ème

    métro Pernety,

     entrée : 10€, réduit 7€

     www.lentrepot.fr

    Présentation de la conférencière

    Après de longues années d'études aux différentes écoles d'interprétation, Christiane Riedel, continuatrice de l'œuvre de Jung, consacre sa vie aux rêves : elle les interprète, enseigne l'art de l'interprétation dans l'école qu'elle a créée, elle œuvre pour en faire reconnaître la dimension sacrée.

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog

    Esculape, dieu des rêves et de la médecine dans l'Antiquité

    Rêves diaboliques : livres-mystiques.com

    Dans le laboratoire du sommeil : ura1195-6.univ-lyon1.fr

    Différentes positions du chat pendant son sommeil : membres.lycos.fr . Document du neurobiologiste Michel Jouvet 

    Chat qui rêve : ?

    Asclepios ou Esculape : alyon.asso.fr