Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2012

REVENONS A NOS ETUDES DES RÊVES

Chers amis blogueuses et blogueurs.

 

L’année 2012 est l’année de l’autisme et vous avez vu l’exposé et la pétition que j’ai mis sur mon blog.

J’ai voulu montrer que je n’étais pas la seule à dénoncer les méfaits de la psychanalyse.

Le sujet de l’autisme n’étant pas celui des rêves, je pense que ce texte, au bout d'une dizaine de jours, n’a plus lieu d’être sur mon blog.

Je l'ai donc supprimé.

 

Je vais revenir sans tarder, et je reprendrai l’étude des rêves des chefs politiques et militaires. Nous verrons un rêve très connu, celui que le ministre prussien Bismarck reçut en 1863. 

 

A bientôt

Amicalement

Christiane

Commentaires

Rêve : Le fils de Sarkozy
J’ai un fils, c’est un jeune homme. Il est fort et solide, très intéressant, très raisonnable ; il ressemble physiquement à son père : Sarkozy. Il règne entre nous une grande entente, une complicité respectueuse.
Il me demande si j’ai accompli ce que je voulais dans ma vie.
Je lui réponds que non, ce n’est pas facile. J’ajoute qu’il n’est jamais trop tard et que peut-être je …
Il me sourit et me dit que je peux partager ma pensée avec lui.
Je sens une grande force, un réel soutien émaner de lui.

Je me réveille avec un sentiment de bonheur.

Mon commentaire:

Le rêveuse est enceinte et, la veille du rêve et les jours précédentes, elle se pose la question, si elle devait, avec son âge de 40 ans, garder ce bébé ou avorter.

A mon avis ce rêve lui dit la chose suivante:

1) Tu es enceinte et tu vas avoir un fils.
Donc ce rêve montre à la rêveuse ce qui sera, si elle garde son bébé.
Par conséquent, si elle devait décider de pratiquer un avortement, toutes les capacités et toutes les potentialités de ce fils qui sont décrites par le rêve, seront détruites aussi.
2) Ce fils va être - en quelque sort - le fils de Sarkozy avec tous ce que représente ce dernier. Avec les mots du rêve: „Il est fort et solide, très intéressant, très raisonnable“. Elle aura un très bon contact avec son fils puisqu'„il règne entre nous une grande entente, une complicité respectueuse“

3) Ensuite le rêve s'occupe de la question que la rêveuse se pose la veille: que faire de ma vie? Dans le rêve elle répond par la négative à la question si elle a pu faire ce qu'elle voulait dans sa vie. Mais elle sait et elle sent que son fils, représente „une grande force, un réel soutien“. Le rêve suggère donc que ça sera son fils qui l'aidera a réaliser ce qu'elle voudra faire dans sa vie futur.

Ce rêve donne donc la très forte impression que la rêveuse devrait s'interdire de penser à un avortement. Son bébé représente une force très positive qui l'aidera dans son futur.

Le rêve date de l'année 2007. Il serait fort intéressant ce qu'elle a décidé à l'époque et ce qu'elle est en train de vivre à ce jour, 5 années plus tard.

Thomas

Écrit par : Thomas | 27/04/2012

A propos du sujet initial de la psychanalyse et de l'autisme, avec du retard (mais mieux vaut tard que jamais), j'avais trouvé cette information qui nuançait les choses :
http://www.spf.asso.fr (rubrique actualités)

Il existe en psychanalyse, comme dans d'autres domaines, différents "courants" essayant chacun d'approfondir les connaissances et d'adapter la discipline à l'époque contemporaine.
Tous les psychanalystes ne suivent pas forcément et n'approuvent pas les méthodes dénoncées concernant l'autisme, par exemple.
Et il semble qu'il y ait aussi des témoignages positifs de thérapies qui ont fonctionné.
Je ne suis pas spécialiste, je ne connais pas les proportions de réussite etc mais je connais des gens qui travaillent sérieusement dans ce domaine et tentent vraiment d'aider les gens. Tout n'est donc pas forcément à jeter dans la psychanalyse freudienne et il y a peut-être moyen de la faire évoluer dans le bon sens.

Écrit par : Natacha | 13/05/2012

Les commentaires sont fermés.