Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2010

LETTRE 2 A UNE INTERPRETE ZELEE

 

Bonjour Blandine,

 

Je répondrai maintenant à votre question du 24 décembre :

« L'homme extérieur, les gens, les autres, ceux du monde extérieur sont-ils différents de ceux de notre monde intérieur ? Ne sommes nous pas dans un jeu de miroir perpétuel ?»

 

J'ai pris en considération votre question lapidaire. Comme d'habitude, je prendrai soin de répondre précisément.

 

Si je vous comprends correctement, votre question fait allusion au phénomène de la projection.

On ne peut jamais savoir comment sont les autres et le sait-on de soi-même ? C'est une vieille question de dissertation posée en cours de philo.

Une réponse à votre question théorique ne vous servira à rien pour interpréter un rêve et je ne chercherai pas à vous en donner une. Je suis pragmatique, je suis empirique et pratique, je cherche à comprendre les rêves et les échappées sur de grandes questions théoriques intéressantes ne sont pas de mon ressort.

Comme Jung, je dirai : «  Revenons au rêve, que dit le rêve ? »

 

Maintenant, si vous cherchez à comprendre les personnages de vos rêves, vous ne pourrez pas partir du point de vue généralisé que les personnages intérieurs et extérieurs se correspondent systématiquement.

 

Dans un premier temps, il faut prendre soin de bien distinguer deux niveaux d'interprétation :

1) l'interprétation subjective et

2) l'interprétation objective.

Il s'agit en effet de savoir si le personnage du rêve désigne (1) un aspect de vous même ou (2) une personne du monde extérieur.

C'est là le B A BA, mais c'est le plus difficile. Beaucoup s'y cassent la figure.

 

 

1) Le niveau de l'interprétation sur le plan du sujet :

Dans les cas les plus simples, le rêve va choisir une personne du monde extérieur et vous dire :

- Regarde, tu es COMME tu vois cette personne.

En fait, pour revenir à votre question, rien ne garantit que la personne extérieure soit comme vous la voyez. Elle peut être tout à fait différente, mais c'est vous qui lui prêtez ses caractéristiques. C'est votre point de vue subjectif qui n'est sûrement pas objectif, impartial, impersonnel.

Le rêve vous invite alors à prendre conscience d'un aspect de vous-même que vous ignorez.

Seule, l'indispensable technique de l'interview vous permettra de savoir de quelle composante de vous même il s'agit.

 

2) Le niveau de l'interprétation sur le plan de l'objet

Il arrive aussi fréquemment que le rêve vous parle d'une personne extérieure et vous donne son avis à son sujet, énormément différent du vôtre, tellement que, soit le rêve vous reste incompréhensible, soit vous n'arrivez pas à l'admettre. Le rêve ne vient pas vous dire des choses que vous savez déjà.

Il s'agit souvent de rêves qui vous préviennent de dangers que vous courez avec cette personne et vos rêves cherchent à vous faire sortir de votre inconscience, de votre ignorance.

Ainsi, le personnage du rêve désigne dans ce cas une personne extérieure et le rêve la décrit totalement différente de ce que vous croyez. Y-a-t-il là un jeu de miroir ?

 

Le jeu des énigmes du rêve :

Quand, un beau jour, vous croirez savoir distinguer le niveau extérieur et le niveau intérieur, le rêve prendra un joyeux plaisir à venir perturber vos belles connaissances :

Il vous présentera une personne à cause de son nom qui contient un jeu de mot.

Ou il vous présentera un rêve où l'homme du rêve désignera une femme extérieure, ou vice-versa.

Ou bien aussi, un animal désignera une personne extérieure, mais ce sera peut être aussi une facette de vous-même...

Ah la la ! Comment s'y reconnaître ?

Les rêves détestent les savoirs et les systèmes. Ils n'inspirent la solution de leur énigme qu'à ceux qui ont l'esprit vide pour la recevoir.

 

Et plus encore, que dire par exemple du frigidaire, qui vous parle de votre femme frigide,... ou d'un éventuel amant qui s'avérera froid et décevant au lit ?

 

Et... top des tops :

Que dire de la mère de Jules César ? Il rêva qu'il la violait. Sa mère extérieure était-elle le miroir de sa facette intérieure maternelle ?

Bernique !

Jules César était à ce moment là magistrat en Espagne à Cadix, il était le conseiller du consul romain en matière financière et criminelle. Interloqué, très intrigué par son rêve, il se rendit au temple et demanda aux prêtres de lui interpréter cet étrange scénario. Les prêtres lui répondirent qu'il violerait sa mère, la ville de Rome, sa mère patrie, en la forçant  à se soumettre à lui. Et plus encore ils déclarèrent que le rêve lui annonçait « l'empire du monde, cette mère qu'il a vue soumise à lui en rêve, n'étant autre que la terre, notre mère commune à tous ».

Telles furent les paroles des prêtres que rapporta l'écrivain romain Suétone. (voir mon étude du 14 février 2008)

Les prêtres se sont-ils trompés ? Jules César a dominé Rome et, devenu empereur, a soumis la terre d'alors sous sa volonté.

Intérieur, extérieur, miroir ?

 

Enfin, il existe dans les rêves des révélations suprêmes :

Que dire, quand le personnage du rêve s'avère être Dieu lui même ou la Vierge Marie, ou le Christ, ou le dieu Ganesha, ou Dyonysos, ou l'éléphant blanc, le « père » de Bouddha ? Que dire du juif capitaliste américain  dans le rêve « Initiation » ?

Et de l'image de Dieu dans « Il est un rêve étrange et débonnaire » ( voir mon étude du  30 mars 08 )?

Peut-on parler dans ce cas d'homme extérieur, d'homme intérieur ? Est-il utile de savoir si les gens de l'extérieur sont différents de ceux du monde intérieur ?

 

Après ces quelques considérations, vous comprenez, Blandine, que votre question est trop systématique et globale et qu'il est impossible d'y répondre, quand on connaît l'infinie variété des rêves. Un rêve est une création unique et son interprétation est une œuvre d'art unique également. Comme le disent les rêves, l'interprétation d'un rêve est un tableau exécuté pour une seule personne, elle n'est pas une carte postale imprimée à des milliers d'exemplaires pour des milliers de personnes.

Vous avez, Blandine, un esprit vif et curieux, avide de comprendre, mais qui n'est pas formé à l'interprétation des rêves. J'ai essayé de nourrir convenablement votre faim. Je vous ai donné dans ces lignes plusieurs clés pour vous permettre de mieux comprendre vos rêves, j'ai essayé de vous guider sur la voix des rêves que bien peu fréquentent réellement.

 

Encore tous mes vœux.

 

Christiane

 


 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.