Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2009

Réponse à un commentaire d'isabelle

Bonjour Isabelle,

 

Je reporte sur cette page votre commentaire, qui m’a amenée à quelques réflexions.

« Eh bien ce rêve me touche beaucoup car lorsque je m'exerce à interpréter mes rêves avec la méthode dite "de l'interview" il m'arrive régulièrement de sentir monter en moi ces sensations, impressions, perceptions profondes qui se manifestent naturellement mais que je laisse trop souvent passer ...
Ce témoignage me conforte et me donne l'élan à observer toute l'attention et la confiance envers mes propres ressentis.
Méthode dite "de l'interview" unie à l'accueil, l'écoute et la confiance en ses propres ressentis = une interprétation qui sonne juste !
Merci, Christiane et Sarah de nous faire partager ce rêve qui vient soutenir ma démarche d'étudiante interprète. » Ecrit par : Isabelle | 12.03.2009

 

 

Votre témoignage est bienvenu et je vous en remercie.

Si mes explications vous permettent de prendre en considération et votre jugement et votre ressenti, quand vous cherchez à comprendre vos rêves, alors je réalise un objectif majeur : vous faire comprendre et vous aider à réaliser la conciliation des contraires dans votre vie quotidienne. Cette  conciliation des contraires est inscrite en nous et est à l'oeuvre de façon permanente dans notre vie, jusque dans la façon dont nos mâchoires fonctionnent.

wisdom_teeth_01_fr.jpgJe vous souhaite donc de croquer à pleines dents dans la pomme des rêves et de mâcher chaque bouchée avec bonheur. C’est alors que vous commencerez à goûter la saveur de la sagesse.

Goûter la saveur de la sagesse.

Saveur et sagesse, c’est le même mot.

Le mot latin « sapor » a donné en français le mot sapide : qui a du goût.

Avoir du goût, c’est être capable de distinguer la saveur des différents ingrédients. Cela se fait parce qu’on prend soin de ne pas avaler tout rond, on s’applique au contraire à mâcher. Ce sens concret  de « distinguer les saveurs » a pris le sens abstrait de « savoir distinguer les choses, donc avoir la qualité du discernement. Le discernement, nous y revoilà !

Ainsi est né le mot « sagesse » : la capacité à distinguer les saveurs et les différences est liée à l’esprit de discernement, appelé «  sagesse », en latin, « sapientia ».

Au fait, j’allais oublier, il existe aussi les dents de sagesse !

Je vous laisse sur ces considérations, dans lesquelles nos ancêtres se sont déjà plongés.

Christiane

femme-croque-pomme-verte-2214613_1350.jpg

 

 

 

01/01/2008

UN RÊVE SUR LES SOUHAITS

LES SOUHAITS

Je ne manquerai pas à l’usage aujourd’hui de vous souhaiter une excellente année.
Et en ce nouveau jour, je voudrais, une fois de plus, vous montrer la surprenante sagesse des rêves.
Cette fois-ci encore, je choisirai le rêve d’une petite fille, où, justement il est question de formuler des souhaits, et surtout, d’intervenir pour que ces souhaits deviennent réalités. Voyons ce que les rêves sont venus montrer à cette jeune enfant.

Pauline m’a raconté son rêve quand elle avait douze ans. Elle ne l’avait jamais oublié. le voici :

Rêve
« Pendant une nuit, je fis un rêve très étrange. J’avais alors six ans.
cbc7d07e9b43c47891062c267223e616.gif

Je me trouvais dans la cour de mon école avec mes amies, Louise, Aude et Marie.
114f1b13038e89857679c61449231925.jpg

J’étais une magicienne et je pouvais faire tout ce que je voulais.
fd6ac945cd76a883277c6b68b208667f.jpg
Je réfléchis et dis alors à mes amies :
- Je vous accorde à chacune un souhait que je réaliserai.
- C’est super ! s’exclama Louise.
- Qui veut commencer ? demandai-je.
- Moi, si vous voulez bien s’écria Marie.
- Alors, vas-y !
- Je voudrais, dit Marie, que tu fasses disparaître tous les garçons de l’école.
89a060f92c3feac85759231f1838b021.jpg
- O.K. dis-je. Abracadabri, abracadabra, garçons, disparaissez !
bdaba6fa4ff16a457fa891110c4623fe.jpg

Et tous les garçons disparurent. Ce souhait était très bizarre.

- C’est à moi, maintenant ? demanda Aude.
- Si tu veux, repris-je.
- Alors… moi, je voudrais que tout puisse vivre comme nous.
- C’est à dire ?
- Eh bien, je voudrais que les animaux, les arbres, les nuages, les fourchettes, puissent parler comme nous et chanter.

74bab5ad56f1e651944bc272bcdae5bf.jpg 3f8e42b4019a137472efc7414112a8f1.jpg

- Très bien ; alors, que les animaux, les arbres, les nuages, les fourchettes puissent parler, chanter.
Abracadabri, abracadabra, objets et animaux, chanti, chanta, parli, parla !

Tout d’un coup, un nuage se mit à rire
8115a88d4d96ce185c87637d299b8085.jpg
et un ours apparut sur ce nuage. Aude demanda au nuage :
- Pourquoi est-ce que tu ris comme ça ?
- Ca me chatouille !
- Mais qu’est-ce qui te chatouille ?
- C’est cet ours, répondit le nuage, Ah ! Ah ! Ah !
189edf74479a0d42dbcba6c4919244e4.jpg
Louise était terrifiée, ainsi que Marie. Puis Louise me demanda si elle pouvait voir son souhait exaucé.
- Je souhaite, dit-elle, que la pluie…
7f7c178cd885f95294ea62642f950b70.gif se transforme … 861c419f880981b0d8191a021418b512.jpg …en bonbons !

- Abracdabri, abracadabra, bonbons, pleuvi, pleuva !
De gros nuages arrivèrent au dessus de nos têtes. Un nuage cria pour nous prévenir :
- Attention ! Pluie de bonbons !
84cfe88372e9b6a3f8b2c09e72962f6d.jpg Des carambars, des malabars, des guimauves, des chewing-gums, des crocodiles, des schtroumps et bien d’autres choses encore tombèrent du ciel. Les filles de l’école trouvèrent cela curieux et nous commençâmes à en manger.

Mais un gros nuage glouton arriva …
4207bb21b77b792a2c13ff69d186f530.jpg
… et mangea tous les bonbons.

Louise était désespérée. Elle me demanda de reformuler son vœu pour que je puisse l’exaucer à nouveau. Je ne le pouvais pas. Il nous fallait attaquer le nuage glouton, mais nous n’avions plus de garçons pour nous aider, à cause du vœu de Marie. Et si nous attaquions ce nuage, tous les autres seraient contre nous, puisque maintenant, à cause du souhait d’Aude, ils pouvaient vivre.

Il me restait mon souhait à moi.
- Abracadabri, abracadabra, tout doit redevenir comme avant !
Les nuages ne parlaient plus et les garçons étaient revenus.

0b3d7b5db1a3d10c79783cbce7819149.jpg

Mais comme Louise était ma meilleure amie, je lui permis de refaire son vœu et l’exauçai. Il plut des bonbons et c’était délicieux !

Le matin arriva, Maman me réveilla, c’était l’heure d’aller à l’école.
- Maman, j’ai fait un rêve merveilleux, j’étais magicienne. »
49f05a7e1535ed450ccf1605b9faad48.jpg



Quel conte de fées, quel enchantement !
As-tu compris, jeune femme en herbe, as-tu compris jeune magicienne, qu’on ne peut
pas refaire le monde à son idée, selon ses désirs ? Car chaque chose a son sens, que l’on ignore souvent. Tout ce que tu peux faire, c’est exaucer le vœu de ton amie, faire en sorte que les autres et toi-même savouriez toutes les bonnes choses qui tombent du ciel, les bénédictions que le ciel envoie, comme la pluie.


Illustrations
Je remercie les artistes dont les œuvres ou les photos m’ont permis d’illustrer mon blog.
Le nuage qui rit : http:// jimgalerie.blogspot.com
La fee. Le retour des fées ; forum doctissimo.fr