Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2009

LA FESSEE 2

Je vous ai raconté dans l’étude précédente comment Nina, la douce maman, a appris que la gentillesse n’était pas forcément une qualité toujours valable pour éduquer son enfant. Elle a constaté qu’une punition méritée, comme une fessée, peut libérer l’enfant de sa faute. Elle a appris aussi par son rêve qu’il était parfois nécessaire de frapper son enfant, et qu’une gifle peut ainsi le remettre à sa place.

2071045076[1].jpg

 

Les années ont passé, Nina est maintenant entourée de jeunes gens, ses enfants, ses neveux, ses nièces. Elle a été invitée ce samedi, par sa nièce Caroline, qui ne sait comment s’y prendre avec Juliette, sa ravissante petite fille. La gamine de 4 ans, possède un caractère très affirmé, fait ses bêtises et mène son monde.

gamine.jpgolive-fillette.jpgpetite fille 4.jpg

 

 

- C’est une bourrique, dit la maman. Juliette est une enfant précoce. Tout lui est facile, mais dès qu’elle n’a pas ce qu’elle veut, elle pique des colères et se roule par terre. Je ne sais pas quoi faire.

- Une claque de temps en temps ne lui ferait pas de mal, suggère Nina « gentiment ». Cela remet l’enfant en place.

- Oh mais non ! On ne bat pas un enfant !

- Oui, c’est bien ce que je croyais moi aussi, mais tu sais, la vie m’a appris autre chose. Et Nina raconte à sa nièce l’histoire de la règle en fer et de l’invraisemblable « Merci Maman, t’as été gentille ! » Elle évoque aussi son rêve avec ces lettres dans ce beau jaune éclatant : « Frappe ! »

Caroline se montre très dubitative. Frapper un enfant, cela ne fait pas partie de ses principes. D’ailleurs, n’est-il pas question d’interdire de frapper les enfants en Suède ?

fessee.jpg

 Et puis, sa petite dernière, son bébé, elle voudrait vivre encore cette relation privilégiée si tendre, si douce, avec son petit bout de chou qu’elle adore.

 fillettte papillon.pngfillette.jpg petite fille 2.jpg 

 

 

- Ecoute, reprend tranquillement Nina, tu n’as qu’à demander à tes rêves, ils te répondront. Et elle explique à sa nièce ce procédé vieux comme le monde, qui consiste à poser une question à ses rêves. (voir à ce sujet l’étude sur l’incubation des rêves en mai et juin 2007).

Caroline, impressionnée par l’assurance tranquille de sa tante, essaie le soir même. Et dès le lendemain elle se précipite et appelle sa tante au téléphone.

 - Ma tante ! Tu n’imagineras jamais ce qui m’est arrivé. Ton histoire d’incubation des rêves, j’avais peine à y croire, mais je me tracasse tellement pour Juliette que j’ai quand même demandé aux rêves de me dire ce que je dois faire. Et voilà mon rêve.

 

Rêve

Dans mon rêve, Julie faisait un caprice et me parlait mal. Je lui donnais une fessée. Elle criait encore plus fort. C’était exaspérant ! Je voyais son joli petit cuzou et son orifice, et je me disais : « Ca y est, elle va faire un caca sur la moquette. »

Je lui dis :

- Juliette ! Arrête de crier, sinon je te donne encore une fessée.

- Non, tu ne me donneras pas de fessée, dit la gamine en hurlant de plus belle.

- Si ! Tu en auras une ! Et dans ma tête je pensais : de toutes façons, elle peut faire caca sur la moquette, je m’en fiche, je vais la remplacer bientôt par du parquet. 

 

moquette-2.jpgik-naitre-grandir-enfant-punir-fessee-1.jpg caca.JPG

 

 

 

 

 

 

Et Caroline conclut : Non mais ! Tu te rends compte d’un rêve !

Nina se met à rire !

- Alors, tu vois, je ne t’ai pas raconté des bobards ! Ton rêve te montre bien en train de donner une fessée à ta fille et qui plus est, si ta fille te fait un caca nerveux, tu t’en fiches ! Tu vois, tu reçois le même conseil que moi.

- Eh oui, c'est drôle. Dis-moi, ma tante, c’est vrai que j’ai commandé du parquet pour remplacer la moquette trop fragile. Mais est-ce que cela a un sens particulier dans le rêve ?

- Oui, cela veut dire que tu vas bientôt changer les bases de ta vie quotidienne. Au lieu de rester affectée par les colères de ta fille, elles ne feront plus tache, tu vas te montrer plus « détachée », moins sensible, plus ferme, tu vas t’endurcir. «Tu passeras l’éponge » et il n’y aura plus rien.

passer l'éponge.jpg

 

- Ecoute ma tante, je suis stupéfaite ! D’abord, je n’aurais jamais cru que mon rêve réponde à ma question ! Mais ensuite, qu’il me montre en train de donner une fessée à ma fille, ça alors ! Ton fameux « Frappe », je croyais que c’était bon pour un garçon, un ado dans une Zup difficile. Mais, que le rêve me dise la même chose à moi, pour ma fille, dans mon joli petit quartier ! Je n’en reviens pas !

 

1687867402[1].jpgcité.jpg

Capturer fillette.JPG

maison _jardindessaules_jardin_01.jpg

 

 

 

 

 

 

Caroline reprend son souffle et continue d’une traite :

Et ma tante, attends !  Il faut aussi que je te dise ! Il y a encore plus fort ! Ecoute un peu la suite !

- Eh bien, dis donc !

Et Caroline poursuit :

 - Hier Juliette était infernale et j’étais découragée, effondrée, au bord des larmes. Je lui ai dit :

- Mais Juliette, qu’est-ce qu’il faut que je fasse avec toi ? Et tu sais ce qu’elle m’a répondu ?

- Ben…, t’as qu’à m’ donner une fessée ! »

J’étais renversée.

Capturer féssée.JPG

Nina a beaucoup ri et n’a pas tardé à me raconter cette histoire, la même que la sienne, vingt ans plus tard.

Capturer fillette (2).JPG
 

 Illustrations

Je remercie les artistes et photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

Je n'ai pas retrouvé l'adresse de certaines images de mes archives. Je vous prie de ne pas m'en vouloir

Fillette aux olives : www.1001.fruits.com

La fessée : La fessée de Paul Marie ( ?) : http://picsmile.com

Pleurs : www.naitreetgrandir.net/fr

Moquette : www.marsac-decoration.fr

Caca : http://www.wks.fr/IMG

Parquet : http://www.futura-sciences.com

Petite fille : http : // imalbum.aufeminin.com

Petite fille : http://acce121.mettre-put.idata.overblog

 

 

 

 

26/04/2009

LA FESSEE 1

Les rêves ne viennent pas vous dire des choses que vous savez déjà. Ils vous montrent des aspects de la réalité que vous ne voyez pas, parce que le conscient n’a qu’un point de vue limité, alors que celui de l’inconscient est infiniment plus vaste et plus sage. C’est pourquoi ils provoquent souvent de l’incrédulité, de fortes résistances et du rejet.

Voici maintenant  le rêve d’une maman, qui a éprouvé une immense surprise, lorsque le rêve lui a exposé son point de vue si déroutant.

 

Je connais de longue date Nina, qui poursuit un travail d’interprétation de ses rêves avec moi. Voici ce qui lui est arrivé.

La douce et gentille Nina vient de divorcer. Elle chérit son petit Vivien qu’elle élève seule. Elle lui a arrangé une jolie chambre pour qu’il se sente bien.

 

petit garçon.jpg  lit-1-place-vertbaudet-collection-bilboquet-2506526_1350.jpg     

Securite-des-enfants-la-fenetre_.gif

 

Un jour, elle entend son fils appeler des copains par la fenêtre et l’aperçoit penché dangereusement au dehors. Elle se précipite et ramène son petit bonhomme à l’intérieur. Effrayée, elle lui explique gentiment qu’il ne doit jamais recommencer.

Quelques jours plus tard, elle retrouve Vivien dans la même position, l’arrache de la fenêtre, et encore pâle, tremblante de frayeur, explique de nouveau au petit garçon le danger encouru.

Vivien regarde alors sa maman et lui dit :

- Maman, donne moi une fessée ! 

Nina, choquée, ne comprend pas. Elle ne lui en a jamais donné. Vivien insiste :

- Si, si Maman.

- Mais, mon chéri, tu as compris ce que je t’ai dit. Pourquoi voudrais-tu une fessée ?

-Si Maman, donne moi trois coups de règle en fer sur les fesses.

féssée.JPG   FramcoRegle.jpg

La maman est interloquée, mais le petit garçon est si sûr, si naturel et sérieux qu’elle sent que sa demande est juste pour lui.

Prenant sur elle, elle baisse le pantalon et son fils se place les fesses à l’air sur ses genoux. Ca lui crève le cœur, mais elle lui administre quand même trois coups de règle en fer qui lui font pousser un cri de douleur.

Elle tremble,  elle a plus mal que lui.

Vivien se relève, se tourne vers sa maman et lui dit :

« Merci maman, tu as été gentille. »

 

Nina a pris une claque ! Toute sa vie elle a essayé d’être une gentille petite fille, une gentille femme, une maman douce et gentille, elle a toujours cherché à faire plaisir autour d’elle, donner du bonheur.

 

sourire 2.jpg

 

 sourire.jpg

Et voilà que son enfant vient de lui apprendre qu’elle est gentille de lui faire mal, qu’elle est gentille de lui infliger une punition juste, qui le libère, le débarrasse sur le champ de sa faute. Gentille, méchante ?

Gentille, ne serait-ce pas plutôt donner à son enfant ce dont il a besoin et non pas forcément chercher à lui faire plaisir ?

Elle n’a jamais oublié cette histoire, elle a appris qu’une punition corporelle juste peut avoir aussi une efficacité éducative. Mais donner des coups, ça, à elle, ça lui a fait très mal.

 

Quelques années plus tard, Vivien, adolescent, se laisse influencer par des copains voyous du quartier. Nina se désespère pour le cadrer comme elle peut. Elle vient de s’opposer à son fils qui lui parle très mal.

ado blouson violet.jpg ZUP.jpg

délinquant.jpg

 

 

 

 

 

 

Le soir, soucieuse, tourmentée, elle a du mal à dormir. La nuit, elle reçoit un rêve :

Rêve

Elle voit la façade grise du HLM en face de chez elle. On vient d’y peindre un tag. La peinture, toute fraîche, est jaune, brillante, très belle. Nina regarde les grosses lettres qui illuminent le mur et lit :

murs2.jpg

 

FRAPPE !

Elle se réveille. « Frappe ! » Voilà le conseil du rêve dans les circonstances actuelles : Frapper son fils.Le lendemain, Vivien se montre odieux, grossier, insolent. Nina est outrée, elle pense à son rêve, prend son courage à deux mains et gifle le garçon qui en reste ahuri. Il prend conscience qu’il a dépassé les limites, il demande pardon et obéit.

Nina n’en revient pas.

L’effort qu’elle a fait l’a exténuée, mais elle l’a fait. Elle a suivi le conseil de son rêve et en a vu la conséquence immédiatement. Dans son cas à elle, c’était ce qu’elle devait faire.

Ca aussi, la maman ne l’a jamais oublié.

 

Je vous raconterai la prochaine fois la suite de l’histoire, parce que des années plus tard …il y a une suite.   

garçon blond.jpg

Illustrations

Je remercie les artistes et photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

Petit garçon avec sa maman :http://magazine-avantages.fr

Ado : http://26.img.v4.skyrock.net