Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

excréments

  • LES EXCREMENTS ET LES TOILETTES CH. 7

    Les excréments dans les rêves peuvent prendre des sens variés, voire opposés, selon les rêveurs et les circonstances. J’essaie donc dans mon exposé ici de vous en parler de façon aussi simple et claire que possible.
    Les selles des rêves peuvent désigner, comme nous l’avons déjà vu des besoins, des envies, qui ne sont pas négatifs, mais que vous vous refusez de satisfaire, des choses que vous n’osez pas dire ou faire.
    A côté de ce sens positif, les selles peuvent aussi prendre un sens très négatif et désigner des réalités difficiles ; ce peuvent être par exemple des pensées, des émotions, des souvenirs qui vous blessent et qu’il faut évacuer pour vous soulager de votre accablement, et repartir plus légers. Et c’est une nécessité vitale.

    L’histoire de Philippe, un homme dans la soixantaine, viendra illustrer mon propos. Je le connais depuis longtemps et j’éprouve pour lui une certaine admiration. Il m’a téléphoné dernièrement pour me parler de son rêve qui l’a laissé impressionné.

    Rêve : Philippe ! Tire la chasse d’eau !
    Je me trouve dans la maison de mon enfance. Je suis dans le couloir, je viens d’aller aux toilettes.
    ab425242eee4d09846c42d8881fbf16a.jpg
    J’entends alors ma mère qui me crie d’une autre pièce, comme comme quand j’étais gamin :
    « - Philippe, n’oublie pas de tirer la chasse d’eau ! »
    Je me suis réveillé interloqué, me demandant, pourquoi ma mère, morte depuis longtemps me parlait, pourquoi j’avais un rêve pareil.


    Interprétation
    La maison d’enfance
    Philippe m’explique que c’est la maison où il a grandi, et où il a appris, au sein de sa famille, à supporter les difficultés quotidiennes, nombreuses pendant et après la guerre de 39-45. Il se souvient, me dit-il, qu’il a souffert des privations ; par exemple, comme beaucoup, il a manqué de sucre.
    a66b3194fba0a665f50f2de47aba8bf2.jpg
    Le sucre ? C’est pour lui un moment de douceur, de tendresse.

    A moi de récapituler maintenant ces associations : je lui demande :
    « - Philippe, dîtes-moi, à quoi cela vous fait-il penser, actuellement, au moment de votre
    rêve, une situation comme celle de votre enfance, où vous supportez des difficultés au sein de votre famille et souffrez d’un manque de sucre, de douceur, de tendresse ?
    Philippe se tait, je sens que ma question l’a touché.
    - J’ai beaucoup de difficultés en ce moment avec ma fille Anaïs. Depuis qu’elle est allée voir un psy, tout est détraqué dans la famille. Elle me déteste, elle me hait.
    32a1e3922f32c75ae026850ede797dbd.jpg

    - Vous en connaissez la raison ?
    La voix de Philippe devient sourde, sombre.
    - Le psy l’a convaincue qu’elle a subi des attouchements sexuels de ma part quand elle était petite. J’ai demandé à son psy de lui parler, il a refusé de me recevoir.

    83b1b2efa4334b741e08052a2abc4c80.jpg


    Anaïs veut que je lui demande pardon. Le psy lui a dit que c’est la seule façon de la libérer de son traumatisme. »

    La voix s’étrangle.85fb95b70bb9e5f6d94de28adb380ce8.jpg
    Silence, puis un bruit …et je comprends que Philippe est secoué de sanglots, son cœur de père humilié, brisé, écrasé.

    Il se reprend et s’écrie :
    « - Je ne demanderai jamais pardon !
    La voix s’affermit, elle monte, et tout d’un coup éclate :
    - Jamais je ne demanderai pardon pour une chose que je n’ai pas faite !
    Vous savez, poursuit-il, le psy a convaincu Anaïs que sa mère avait voulu la tuer et ma femme lui a demandé pardon à genoux.
    1605c1e6e15f7dc2394200f0f06f72dd.jpg

    Mais moi je refuse, ça me dégoûte, ça me révolte.
    Je me permets de demander :
    - Mais quelles sont les preuves sur lesquelles Anaïs s’appuie ?
    - Elle n’a aucun souvenir personnel, c’est le psy, qui, en examinant sa signature, lui a expliqué que celle-ci révélait un traumatisme subi par les attouchements de son père, et elle l’a cru.

    Mon Dieu !
    Voilà une image apparemment si simple qui révèle des blessures si douloureuses !

    Philippe traverse une épreuve qui équivaut à une guerre dans la famille. La haine de sa fille le bouleverse, il ressent douloureusement son manque d’affection.

    Je continue mon travail qui consiste à regarder le rêve. Revenir au rêve. Que dit le rêve ?
    Je reprends :


    Avoir été aux toilettes
    Philippe, comme dans la maison de votre enfance, vous souffrez, en ce moment, du manque d’affection, pour parler plus exactement de la haine que votre fille manifeste à votre égard. Dans votre rêve, vous venez de sortir des toilettes. A quoi cela correspond-il, concrètement, le fait d’avoir été aux toilettes ? C’est quoi pour vous aller aux toilettes ?

    Les toilettes
    - Les toilettes, c’est l’endroit où je fais mes besoins, c’est là que j’élimine les selles, ce que mon corps rejette, parce que c’est inassimilable, il ne peut pas les digérer.
    - Et actuellement, dans ces circonstances difficiles, éliminer ce que vous ne pouvez pas digérer, c’est quoi pour vous ?
    - Ce que ne peux pas digérer, ce que je n’admets pas, c’est toute cette histoire malpropre, cette diffamation intolérable. Je viens d’avoir un entretien avec ma fille, je lui ai déballé tout ça, je l’ai mis sur le tapis pour en parler ouvertement. Oui, on peut dire que je lui ai sorti tout ce que j’avais sur le ventre. La discussion a été houleuse. Je lui ai signifié que je ne me soumettrai jamais à cette odieuse mascarade suggérée par son psy. Jamais !

    61dc5a395c7a0f2c19b9f37b0f2eff16.jpg


    Dans le couloir
    Le couloir est lieu de passage. Philippe maintenant se trouve dans un moment de transition qui va le mener à autre chose.

    J’entends ma mère qui me crie d’une autre pièce
    - Ma mère, dit-il, elle est morte depuis longtemps, c’est pour cela que le rêve m’a tant ému et impressionné. Ma mère était une femme droite et courageuse, elle a pris soin de moi, elle a veillé sur moi, elle m’a éduqué, m’a appris comment me comporter dans la vie.
    79b45c1275f363b3a20b4f8a76f87bd0.jpg
    Que représente cette figure féminine maintenant dans la vie de cet homme ?
    C’est sa sagesse, la force intérieure qui l’habite et le guide. Comme quand il était enfant, elle lui rappelle une règle basique de l’éducation :

    « Philippe, tire la chasse d’eau ! »
    Tirer la chasse d’eau, c’est évacuer les excréments, faire disparaître toute trace de saleté, faire en sorte que rien ne reste, rien ne reste de l’humiliation, de l’opprobre qui a été jetée sur lui. Il faut que Philippe, désormais, ne pense plus à cette sale affaire. Il ne doit pas oublier la nécessité d’un acte d’hygiène quotidienne pour lui-même comme pour les autres : laisser des toilettes propres, évacuer des résidus malséants. L’atmosphère autrement en deviendrait nauséabonde.
    Pour le rêve, toute cette histoire c’est de la merde, dont il faut se débarrasser complètement.

    Que s’est-il passé depuis ?
    Anaïs est restée bloquée, tournée vers le passé, ruminant sa haine et ses idées stériles.

    Philippe, grâce à son rêve, a tourné la page, il n’a pas ressassé son malheur, il a lavé sa douleur et ses souvenirs.
    Il a repris sa route, il s’est tourné vers l’avenir.
    726b7ea9e835602f873f77e42f47c76b.jpg

    Conclusion :
    Dans ce rêve, les excréments symbolisent la présence d’une expérience douloureuse et sale, dont il faut absolument évacuer le souvenir.
    Dans les rêves, avec cette image, il peut s’agir aussi, souvent, de toutes sortes d’autres éléments toxiques et destructeurs : des complexes d’infériorité, de culpabilité, des frustrations, des déceptions, des rancoeurs, du ressentiment, de la jalousie. Ce peut être encore des inhibitions, de la timidité, des angoisses, des peurs. Ce sont là des attitudes, des réactions qui empoisonnent l’âme. La liste n’est pas exhaustive et c’est à vous de voir le sens personnel de ce symbole dans votre rêve, par rapport à ce que vous vivez au moment où vous le recevez.

    La prochaine fois, nous verrons un sens tout différent de l’image triviale et fréquente que nous sommes en train d’étudier. Cette fois-ci, ce sera avec l’un de mes rêves.

    9128d8a118ad7cf24a35166c25860ad6.jpg


    Illustrations :
    - Tableaux de David Turner Sargent :
    Route des collines
    La rivière à eaux basses


    Vous consulterez avec intérêt et profit le site : www.mensongepsy.com/fr

    Au sujet des mensonges du célèbre Dr Freud et de psys, j’en fournis des exemples douloureux dans mon livre « Amour et sexe dans vos rêves ».

  • PRUDENCE AVERTISSEMENT ! NE GENERALISEZ PAS !

    PRUDENCE ! AVERTISSEMENT CH. 4

    Nous avons souvent tendance à chercher des règles, des lois, qui nous assurent d’un comportement adéquat et nous garantissent de l’erreur.
    Vous allez alors peut être vous appliquer le conseil que le rêve donnait dernièrement à Martine (ch. 3), invitée à « se soigner en acceptant d’exprimer des paroles qui sortent du fond d’elle même, des paroles dures, mauvaises, certes, mais directes, franches et droites » ; ou vous déciderez que, comme Marianne, vous pouvez, en toute confiance, faire ce dont vous avez envie.medium_pisser_2.jpg

    Par conséquent, après avoir lu ces explications, vous allez peut être penser que, vous aussi, vous auriez tout avantage à adopter cette même ligne de conduite.
    ATTENTION !
    Qu’est-ce qui vous permet de conclure que le conseil donné à Martine vous concerne vous aussi personnellement ? Ce que le rêve indique à l’un n’est pas forcément valable pour l’autre. C’est votre rêve qui sait exactement, de façon individualisée, personnalisée, ce qui vous convient à vous exclusivement et il serait tout à fait néfaste de faire du conseil d’un rêve pour une personne une règle de conduite généralisée.

    Poursuivons donc notre étude :
    A l’inverse de Martine, de Marianne, il y a des personnes qui manquent de retenue, et qui ne se rendent même pas compte combien elles exagèrent. Est-ce que l’inconscient va dire quelque chose ? Et quoi ?

    Regardons le rêve de Victoria
    Rêve
    Je me trouve à l’hôpital, et le médecin me dit que je dois aller me faire soigner au service des incontinents.
    medium_médecin.jpg
    InterprétationIl ne sera pas facile de faire accepter le sens du rêve à la rêveuse !
    Ce rêve très clair indique d’emblée que Victoria a besoin de se faire soigner pour « incontinence ». Elle ne souffre pas de ce mal dans son corps physique, mais au niveau psychique. Elle n’est pas capable de retenir ses urines. L’acte de volonté qui ferme le sphincter n’a pas lieu.
    A la différence de Marianne, Victoria est une femme gâtée, elle ne supporte aucune contrariété, elle se laisse aller à toutes ses envies. Elle n’est pas consciente de ses exigences et le rêve lui conseille de réagir.
    medium_pipi-interdit.jpg
    Elle doit accepter de ne pas dire ou faire immédiatement tout ce qu’elle veut. Il faut donc qu’elle fasse des efforts pour éduquer sa volonté, apprendre à contrôler ses impulsions, renoncer à sa satisfaction immédiate, s’entraîner à accepter la frustration.
    medium_Femme_ss_visage.jpg
    Cela s’appelle apprendre la patience, qui avec l’humilité est la grande qualité de l’être.

    Conclusion
    L’inconscient joue à l’égard du conscient un rôle de compensation. Il vient avec le rêve rééquilibrer un point de vue, un comportement déficient qui nuit au rêveur ou à la rêveuse.
    Nous venons ainsi de voir ici différentes images d’excréments. Avec ces images prosaïques, voire triviales, le rêve décrit la façon dont chacun s’exprime dans le monde extérieur. A Victoria, gâtée et mal éduquée, qui souffre d’incontinence et laisse sortir toutes ses impulsions, le rêve conseille de se retenir, de se contrôler, de se restreindre.
    A l’inverse, il dit à Marianne, trop bien élevée, de bien s’essuyer, de se nettoyer de tout reproche, quand elle s’exprime selon ses besoins.

    medium_soup_on_de_d_tente.jpg


    Illustrations :
    Jocelyne de Rotrou, Dr en Neuropsychologie à l’hôpital Broca à Paris
    Femme O Multi Facettes ; Ysis Galerie
    Un soupçon de détente ; Ysis Galerie

  • CH. 5 : UN PETIT GARCON QUI SE NETTOIE MAL LE DERRIERE

    Analysons aujourd’hui le rêve que je vous ai annoncé :

    Rêve
    Mon petit garçon me dit qu’il vient d’aller aux toilettes.
    Je lui conseille de bien s’essuyer. Il me répond qu’il l’a bien fait, mais je vérifie quand même. En fait, il a encore du caca sur ses petites fesses et je dois m’y reprendre plusieurs fois pour retirer tout la saleté.
    medium_WC_enfant.3.jpg
    Interprétation
    Mon petit garçon
    Ce n’est pas la première fois que nous voyons le fils apparaître dans le rêve de sa mère. Avec cette image le rêve parle du pôle masculin chez la femme. Cette facette intérieure d’elle est en plein développement, comme son enfant de chair extérieur. Ce fils décrit la façon dont elle commence à s’affirmer dans le monde extérieur. En regardant comment se comporte ce fils, nous pourrons connaître plus précisément ce dynamisme masculin intérieur.
    medium_caresses_mere_enfant.2.jpg
    A ma demande, la jeune maman me parle de son fils :
    - Mon petit bonhomme découvre en ce moment le pouvoir de dire non. Il s’oppose
    souvent, pour voir comment je vais réagir, il me défie, il me teste. Il apprend à exercer sa volonté, quand je veux lui apprendre l’obéissance.
    Ces paroles décrivent très clairement la situation intérieure de Marianne : comme son petit garçon, elle est en train d’apprendre à exercer sa volonté, qui contrebalance son tempérament trop soumis. Cet aspect masculin d’elle même est en train de se développer et elle doit en prendre soin avec le même amour que pour son fils réel.

    Il vient d’aller aux toilettes
    Cette image montre que la rêveuse, comme son petit garçon, commence à s’exprimer de façon personnelle dans sa vie quotidienne. Un petit bonhomme contredit, s’oppose, refuse ce qui ne lui convient pas.
    medium_ist2_1323307_opposition_ii.2.jpg
    De même, elle devient capable d’affronter son entourage, au lieu de fuir dans le retrait, elle lutte pour répondre aux contradictions, faire valoir son point de vue, ses idées, elle lutte pour refuser de céder, à la différence de ce qu’elle faisait d’habitude. Elle commence à exprimer ses envies, respecter ses besoins.
    Mais tout ce changement ne se fait pas sans doutes et hésitations et le rêve invite Marianne à être vigilante.

    Mon petit garçon ne s’est pas bien essuyé, il a encore du caca aux fesses.
    Les contenus intérieurs ont été correctement excrétés, mais il reste des traces qui salissent. Ce n’est pas ce qui sort, qui est exprimé, qui est sale. Ce sont les traces que ce processus laisse sur son passage.
    Quelles sont ces traces ? De quelle façon la rêveuse se sent-elle sale, quand elle s’est affirmée en s’exprimant authentiquement ? Marianne se fait des reproches, culpabilise. medium_déception.2.jpg
    Elle se dit qu’elle est égoïste, mesquine, tyrannique, elle s’accuse de faire de la peine aux autres. Elle a mauvaise conscience, se tourmente de scrupules ; la voilà, la saleté.

    J’ai du m’y reprendre plusieurs fois pour retirer la saleté
    Voilà bien le soin attendrissant d’une maman pour son petit enfant. Avec la même attention dévouée, elle doit s’occuper d’elle-même, se reprendre, se corriger de façon répétée, pour se libérer de ses résidus, de ces pensées et ressentis négatifs.
    medium_nettoyer_fesses_bébé.2.jpg
    Elle doit aller jusqu’au bout de son effort pour reconnaître sa valeur, pour se sentir bien, nette, pas coupable. Il est tout autant désagréable à son âme de ne pas être débarrassée de ces traces sales, de ces tracas intérieurs, que pour l’enfant de garder du caca aux derrière.
    Ainsi Marianne apprend à se surveiller : elle comprend qu’elle doit arrêter de se critiquer, de douter d’elle même. Ainsi, sous la conduite du rêve, la jeune femme apprend à avoir confiance en elle et à devenir plus authentique.

    medium_femme_4.2.jpg


    Illustrations
    La vierge et l’enfant, Lubin Baubin, 17ème siècle
    Innovation : Ysis Galerie ; lysiscanalblog .com

  • ENCORE UNE PETITE LECON D’ANATOMIE SYMBOLIQUE : LES INTESTINS CH. 4

    J’ai commencé la dernière fois une petite étude des excréments. Cependant, avant de la poursuivre, il faut revenir à une étude d’anatomie symbolique pour mentionner cette fois-ci les intestins, où s’élaborent les matières fécales. Je vais donc essayer de vous montrer l’analogie qui existe entre la fabrication des excréments des rêves et ceux de la réalité. Cela vous permettra de comprendre pourquoi les excréments et les lieux d’aisance tiennent une si grande place dans les rêves.

    Les intestins
    medium_intestins.jpg
    Le mot « intestin » vient du latin et signifie « intérieur ». Le mot « entrailles », de la même famille, signifie aussi « intérieur ». Les intestins constituent donc l’espace qui se trouve à l’intérieur du corps humain, jusqu’à l’intérieur de l’intérieur, le monde de l’âme. Son rôle est de digérer ce qui convient à l’organisme pour le nourrir et d’expulser les restes, et surtout ce qui ne peut être assimilé. L’intestin assure ainsi une grande fonction de tri et de nettoyage.
    medium_chimie_intérieure.2.jpg

    Le travail des intestins : image des processus psychiques intérieurs.
    A l’intérieur de vous, dans votre monde intérieur, ont lieu toutes sortes d’activités dont vous avez plus ou moins conscience. Ce que vous vivez dans le monde extérieur, toutes vos expériences entraînent toutes sortes de réactions, produisent des contenus variés que vous allez garder ou rejeter.

    Vous éprouvez des ressentismedium_Spirale_DUMONT_SOPHIE_SPIRALE_9193Image.2.jpg

    Ainsi, vous éprouvez des impressions, des mouvements et émotions, des impulsions, des désirs. Ce sont là des ressentis. Ne parle-ton pas de ressenti viscéral ?

    Vous recevez des idées et intuitions
    En vous ont lieu également d’autres processus, mélangés aux précédents. medium_intuition_2.2.jpgToutes sortes de réflexions se déroulent en vous, plus ou moins à votre insu, plus ou moins volontairement ou consciemment. Vous pouvez ruminer, vous assimilez, vous comprenez certains points : des idées, des intuitions surgissent de l’intérieur, sans raisonnement conscient.


    Vous avez des « envies de faire »
    Au fur et à mesure de tous ces processus, il peut arriver aussi que vous naissent des envies de faire quelque chose, des désirs d’innovations, de changement, ou le contraire.
    Ainsi, à l’intérieur de vous ont lieu toutes sortes de mouvements internes. Tout ce mélange, tous ces ressentis, ces idées, ces envies de faire, qui remuent en vous, c’est le produit de votre ventre, de vos intestins, de votre vie intestine
    medium_ressenti_viscéral.jpg

    Excrément vient du latin. Le préfixe « ex » indique la sortie, l’évacuation, le verbe « cernere »
    veut dire tamiser, trier. Comme pour les matières excrémentielles, il est impératif de faire quotidiennement le tri dans votre monde psychique entre ce vous gardez et de ce que vous devez expulser. L’expulsion a lieu, soit parce que certaines éléments s’avèrent dangereux pour votre santé, soit parce que c’est là l’aboutissement d’un processus de nettoyage sain et normal.
    Vous allez alors excréter ce qui vous vient de votre monde intérieur.
    medium_pierre-spirale-i-4706587Alechinsky_Pierre.3.jpg
    Les excréments de la réalité concrète, comme ceux des rêves sont donc le produit d’une élaboration et d’un tri, d’un choix. Ce travail conduit à expulser, sortir dans le monde extérieur, des contenus intérieurs jusque là invisibles, on en vient à les exprimer, les rendre visibles, les matérialiser. Il s’agit bien d’une entrée dans le monde réel, d’une réalisation, d’une concrétisation.

    Ces productions, venues de l’intérieur, recèlent l’esprit du ventre, l’or de la créativité.
    Pour les rêves, comme pour les alchimistes, ces productions à nos yeux méprisables, sont précieuses. Elles contiennent des éléments créateurs qu’ils appellent de l’or. C’est dans les excréments que se trouve l’or, c’est à dire votre créativité personnelle différente.medium_m-Tunnel.2.jpg
    C'est là expression de l’esprit original et unique qui vous anime. Pour les rêves et les alchimistes, il s’agit de rien moins…lâchons le mot… que de la matière divine.
    Wouaoff !
    C’est là que se trouve ce qui s’appelle l’esprit du ventre.

    medium_Intestins_2.2.jpgmedium_cortex_cérébrale.2.jpg

    Si vous comparez les intestins et le cerveau, vous constatez combien ils se ressemblent : ils sont composés l’un comme l’autre de circumvolutions très élaborées.

    Mais regardons la langue française populaire, très proche de la vie inconsciente :
    Ne dit-on pas en langage d’étudiant : « chiader », pour travailler ? Un chiadeur, c’est un gros travailleur qui étudie et assimile les connaissances. Vous direz de son exposé : c’était « vachement chiadé ».
    Et pour évoquer le travail du sculpteur, ne dit-on pas « couler un bronze », comme le faisait le sculpteur Rodin ?

    medium_Rodin_coulant_un_bronze.2.jpgmedium_penseur_de_Rodin.2.jpg


    La position du penseur de Rodin, n’est-elle pas éloquente ?

    Ainsi, les rêves d’excréments peuvent, selon le cas, vous inviter à sortir votre créativité. Il s’agit souvent de contenus intérieurs personnels, dont d’habitude vous ne perlez pas: vous poursuivez des réflexions, vous élaborez des pensées, vous sentez des impulsions à agir, à créer, des envies de faire comme cela vous plait. Exprimer tout cela dans le monde extérieur ne se fait pas toujours facilement.

    La prochaine fois, je vous interprèterai à ce sujet le petit rêve éloquent que voici : c’est Marianne, une jeune maman qui l’a reçu dernièrement.

    Rêve : Mon petit garçon se nettoie mal le derrière
    Mon petit garçon me dit qu’il vient d’aller aux toilettes.
    Je lui conseille de bien s’essuyer. Il me répond qu’il l’a bien fait, mais je vérifie quand même. En fait, il a encore du caca sur ses petites fesses et je dois m’y reprendre plusieurs fois pour retirer tout la saleté.

    medium_toilette_pipi.2.jpg



    Illustrations
    Materia prima
    Spirale de Sophie Dumont
    Spirale dePierre Alchinsky
    Le bout du tunnel : chelmi.canalblog.com
    Le penseur de Rodin

  • LES EXCREMENTS CH. 3

    Continuons à exercer notre sens de l'analogie et regardons aujourd’hui les excréments.

    Nous venons de voir les fesses, qui constituent la base de notre corps et symbolisent en général le fondement de notre être, l’inconscient.
    L’anus, lui symbolise la bouche de l’inconscient et laisse sortir les paroles venues des tripes, de l’esprit du ventre, comme le voile et le révèle l’anagramme du mot « tripes ». Le ventre est le lieu des émotions, des ressentis et l’esprit qui s’y exprime fait preuve d’une intelligence autonome qui n’a rien à voir avec les raisonnements, les calculs, les intérêts.

    Les excréments
    Les excréments sont ainsi le produit de la matrice inconsciente, instinctive et intelligente qui réside dans notre ressenti. Ils symbolisent souvent des états intérieurs, psychiques, des réactions viscérales, indépendantes de toute volonté.

    L’urine comme les matières fécales sont le résultat de tout le processus de digestion, du processus d’assimilation et d’évacuation. Cette élimination doit absolument avoir lieu chez l’homme, comme chez tous les animaux.
    medium_chat_caca.2.jpg
    Les matières fécales symbolisent souvent les besoins naturels qu’il convient de satisfaire régulièrement dans les toilettes ou ailleurs. Et voilà tous les scénarios de nos rêves. Les rêves des toilettes et des excréments prennent des sens multiples.
    Le rêve de Marina va nous montrer un des sens fréquents des excréments dans les rêves.

    Marina participe à une randonnée d’une semaine avec des amis. Son conjoint, organisateur autoritaire, traite le groupe sans égard et les membres s’en plaignent à Marina. Cependant, ils n’osent rien dire, et au lieu de s’adresser directement au responsable, ils comptent sur Marina pour leur servir de porte-parole.
    medium_t-t_magritte_ne_rien_dire.2.jpg

    Dans la journée, la jeune femme a fait ce qu’elle pouvait pour arrondir les angles et voici ce qu’elle rêve après une discussion orageuse avec son ami.

    Rêve : Les toilettes sont de plus en plus sales
    J’essaie d’aller aux toilettes, mais elles sont sales. Ce n’est pas moi qui les ai salies. J’essaie de nettoyer avec une brosse, mais plus je nettoie, plus les toilettes sont sales.


    Interprétation
    J’essaie d’aller aux toilettes
    medium_wc-.2.jpg
    Marina vient de tenter de s’expliquer avec son ami. Elle voudrait dire ce qu’elle a sur le ventre, ce qu’elle ressent, elle voudrait le sortir, l’exprimer. Elle peut le faire aux toilettes, qui désignent la situation, le moment où elle a discuté avec son ami.

    Les WC sont sales. Ce n’est pas moi qui les ai salis
    En fait, tous ces excréments, tout ce qui est sorti à ce moment là, ce n’est pas sa « merde », c’est celle des autres. Ce sont toutes les critiques, les reproches, les plaintes des autres qui apparaissent dans les toilettes, ici, pendant la discussion avec son ami.

    J’essaie de nettoyer avec une brosse
    medium_crasse.2.jpg
    La brosse représente sa volonté d’arranger le malaise, les efforts, la peine qu’elle se donne pour essayer d’éliminer les problèmes des autres.

    Plus je nettoie, plus c’est sale
    medium_grosse_20merde.2.jpg
    Le rêve la prévient. En fait, au lieu d’arranger la situation, son intervention ne fait que l’empirer. Ce n’est pas à elle, c’est aux autres d’exprimer ce qu’ils « ont sur la patate ."

    Conclusion
    Ce petit rêve nous sert d’exemple pour comprendre le sens fréquent des excréments :
    ils apparaissent souvent dans les rêves pour désigner ce que l’on garde pour soi, sur le ventre, les critiques, mais aussi des paroles qu’on retient, qu’on n’ose pas dire, parce que ce n’est pas convenable, ou bien parce qu’on a peur de l’affrontement avec un opposant.
    Expulser ses excréments parle alors de l’activité naturelle, indispensable et quotidienne où vous vous libérez de ce qui vous embarrasse.

    medium_pisser.3.jpg
    Il s’agit ainsi de
    - dire ce dont vous avez envie, ce qui vous pèse, ce qui vous gêne, vous reste sur le ventre. Il est nécessaire de ne pas rester « constipé », « coincé », en n’osant pas dire ce qu’on pense parce que cela ne se fait pas. Dire certaines vérités soulagent.
    - faire ce dont vous avez envie, faire ce dont vous sentez le besoin.
    Cela peut désigner encore toutes sortes de besoins naturels de votre corps, que vous ne vous autorisez pas à satisfaire, par exemple :
    - prendre du repos en faisant une sieste, se faire plaisir en s’accordant une gourmandise, et surtout
    - surtout…faire l’amour
    C’est ainsi que l’on vit naturel et instinctif.

    medium_sourire_Uwe_Ommer.2.jpg

    Voilà une première petite étude sur les excréments, que je poursuivrai la prochaine fois.

    Illustrations :
    Les amants, de Magritte
    Sourire, de Uwe Ommer