Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2016

AUJOURD'HUI, C'EST LA FÊTE DE LA MUSIQUE

Tout à l'heure je passe à côté de la nouvelle place du quartier du Bel Air où j'habite à St Germain-en Laye, dans les Yvelines, depuis bientôt 30 ans. Je vois une tente, une estrade, des instruments de musique...Ah mais oui ! Nous sommes le 21 juin, aujourd'hui, c'est la fête de la musique !

La fête de la musique ? Mon Dieu, me coeur se serre,..ici, un jour, il y a 25 ans, ... la fête de la musique. J'ai parlé de cette journée sur mon blog, il y a 6 ans. En ce jour d'anniversaire, c'est bien le moment d'y revenir.

Nous y voici :

J’ai une amie, Michèle qui habite dans un quartier à problèmes, un quartier à risques. Les mégots, les crachats qu’on lui balance dessus, elle connaît ; les pneus crevés, les vitres de la voiture ou de l’appartement cassées, les cambriolages, elle connaît aussi. Mais c’est là qu’elle vit et elle fait avec.

visage femme.JPG

 

Une nuit, elle a reçu le rêve que vous allez lire bientôt. Mais voyons d’abord dans quelles circonstances ce rêve est venu.

Michèle travaille, mais le mercredi, elle reste à la maison pour garder son fils Benjamin, qui a une dizaine d’années. Aujourd’hui, en fin de matinée, elle part faire quelques courses et laisse le jeune garçon seul quelques instants dans l’appartement. Le super marché est tout près.

La voilà qui revient et arrive dans le hall de l’immeuble.

Hall d'immeuble.jpg

Une flopée de gamins devant l’interphone s’envole quand elle arrive.

- Tiens ? Qu’est-ce qu’ils font là ?

Elle monte et entre dans son appartement.

Benjamin est là, livide, décomposé.

Elle se précipite :

- Benjamin, qu’est-ce que t’as?

- Maman, dit l’enfant tremblant, ils étaient tous là, ils ont sonné à la porte, ils m’ont dit :

«  Descends, on est tous là, on t’attend, on a des marteaux et des chaînes, on va te tuer ! »

 

Horreur !

Michèle sent son sang se retourner, le monde se renverser.

La douleur, le désespoir, l’envahissent. La rage, la fureur, la révolte la mordent à vif. Une haine terrible la saisit au ventre.

rouge-et-noir-jpg.jpg

Une voix hurle en elle :

- Non ! Non ! Ca ne se passera pas comme ça. Je ne laisserai jamais faire ça !

Elle confie son fils à la voisine, ainsi il ne sera pas inquiété pendant son absence. Elle file au commissariat de police, raconte ce qui vient de se passer, demande l’aide d’un policier. Elle veut aller trouver tous les enfants pour leur expliquer que cela ne va pas du tout, mais elle a besoin du soutien de l’ordre public, elle a besoin du soutien d’un homme : dans son quartier, une femme, ça ne vaut rien.

un-homme-se-fait-passer-pour-un-policier_17973_w300.jpg

Un policier l’accompagne, il la suit, il est fluet, il est menu, il ne dit rien, mais il représente l’ordre et la loi.

Aujourd’hui, c’est le 21 juin, la fête de la musique. Il fait beau, tout le monde est dehors.

                                   20060603_Kermesse_01.jpg

 

Michèle n’a pas mangé, elle va partout dans la Zup, elle interroge tout le monde, elle cherche les gamins qui ont promis la mort à son fils.

 

 

zup3.jpg

Elle questionne, recueille les indices, les noms, les adresses. Elle court dans tout le quartier, elle trouve un gamin et puis un autre. Elle les emmène avec elle. Mais non, le policier ne leur fera aucun mal, et elle non plus, elle les emmène chez leur parents, avec eux elle explique aux parents la situation :

« - Mais si des gamins disent ça à dix ans, Madame, à quinze ans, ils tuent et c’est les meurtres dans la Zup.

meurtriers.jpg

 

Vous savez, nous sommes destinés à vivre ensemble, la vie nous a placés dans le même quartier, alors, il faut bien que nous nous entendions ! Sinon, ça va être infernal et sans fin !

Il faut absolument que nos gamins vivent dans la paix. S’il vous plaît, Madame, vous êtes une Maman, nous, les Mamans, nous ne pouvons pas laisser faire ça ! S’il vous plaît, expliquez leur aussi ! »

Les mamans sont stupéfaites, consternées.

femme maison.jpg

 

visage_de_femme1.jpg

Les papas aussi, quand ils ont là.

Ces-Noirs-qui-ont-fait-la-Maison-Blanche1_articlephoto.jpg

 

foulard.jpg

 

Maintenant il est temps de se retrouver avec Benjamin, de tirer la situation au clair. Benjamin a sûrement fait quelque chose de travers, mais ce n’est pas une raison pour le tuer !

A 8 heures du soir, les gamins sont là, avec Benjamin, chacun s’explique, il y a eu des injures réciproques, des blessures d’amour propre qu’il faut laver, venger.

Mon Dieu ! Que la vie est peu de chose en regard de ces orgueils.

Michèle, gentiment, comprend, explique, et enfin chacun se tend la main et demande pardon. Non, cela ne se reproduira plus, non, on ne va plus se monter pour des vexations. Mon Dieu ! Cela fait partie de la vie quotidienne, on ne va pas pour autant en venir aux mains ou aux armes et tuer !

Les gamins rentrent chez eux.

La nuit tombe, l’air est doux, le soleil orange et or resplendit, ce soir, c’est la fête de la musique.

coucher 2.JPG

 

Pas pour Michèle qui rentre chez elle avec son fils chéri.

Exténuée, elle s’assied.

Où a-t-elle trouvé la force de se démener huit heures durant à travers tout le quartier ?

La douleur, le désespoir, la rage, la révolte, la haine.

La haine non pas des hommes, mais d'une situation inadmissible, intolérable.

Maintenant, c'est passé, c'est nettoyé, c’est fini.

Michèle dîne avec son fils, parle avec lui, elle l’emmène se coucher, et fait une prière avec lui avant qu’il ne s’endorme.

« Mon Dieu, merci de m’avoir protégé cette journée, s’il te plaît, garde moi, chaque jour, garde et protège ma maman, mon papa, aide moi à respecter mes copains, pour que je m’entende mieux avec eux. »

Michèle se couche à son tour. La nuit, un rêve la visite.

Rêve

Dans son rêve, elle entre dans son bureau.

Sur la droite il y a une petite table devant le mur recouvert de la tenture indienne pourpre, qui représente l’arbre de vie. Elle aime beaucoup cette tenture.

arbre-de-vie.jpg

 

Un homme est assis là. C’est Dieu qui l’attend. Il la regarde quand elle rentre.

- Tiens, lui dit-il, je t’ai préparé un bouquet de fleurs, je te l’ai posé sur ton bureau.

Michèle est émue aux larmes :

Quoi ! Dieu lui a préparé un bouquet ? Pour elle ? Il a pensé à elle, spécialement ?

Il y a quelques années, elle avait lu dans le livre de Christiane Riedel « Rêves à Vivre », le récit de ce rêve où le Père préparait une fleur pour sa fille, mais il lui disait qu’elle devait encore attendre pour l’avoir. Eh bien, pour elle, Michèle, le bouquet est prêt ! Quelle délicate attention !

tableau-fleurs.jpg

Et Dieu poursuit :

- Tu peux choisir une fleur dans ce bouquet, elle est pour toi, je te la donne.

Dans le joli vase sur le bureau, Michèle choisit une fleur. 

Et l’ombre de la nuit s’étend, veloutée et bienfaisante.

detail de la reine de la nuit.jpg

 

Au matin Michèle se réveille :

- Ma fleur ! Oh ! Dieu m’a donné une fleur ! Mais quelle fleur ?

Elle va prendre son herbier dans sa bibliothèque et cherche si la fleur du rêve s’y trouve.

Mais oui !

La voilà, cette même fleur, une fleur de feu, une marguerite aux pétales rouges et jaunes, une fleur vivace, c’est une gaillarde !

gaillarde 3.jpg

Quel baume ! Quelle bénédiction ! Dieu lui décerne le titre de gaillarde ! C’est la marque, le souvenir de l’approbation, de l’affection que Dieu lui donne après cette journée où, mordue par la douleur et la haine, elle s’est battue par amour pour son fils, par amour pour les autres, par amour pour la vie, contre une situation intolérable.

 

Blog

Vous trouverez cet article avec le lien ci-dessous.

http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2010/04/13/un-cadeau-inattendu.html

 

Illustrations

Visage de femme : http:/www.us.123rf.com

Hall d’immeuble : http://upload.wilimedia.org

Rouge orange et noir : taches-et-couleurs

Policier :http://img-zigoret.com

Journée de la musique :http://lesmemes.free.fr

Zup : http://www.geographie-geomatique

Meurtriers à quinze ans :http://ffsalgerie.unblog.fr

Femme : http://www.courrierahuntsic.com

Femme : http://www.intal.be

Homme :http://photoparismatch.com

Femme : http://www.plumedepresse.net

Coucher de soleil :vues du ciel. free

Arbre de vie : http://www.laetitiabourget.org

Bouquet de fleurs : raf.photos.blogspot.com

La reine de la nuit : Detail du décor peint par l’artiste allemand Schinkel pour l’opéra de Mozart « La Flûte enchantée » 1791

Gaillarde : http://www.mdecg54.fr

Gaillardes : h.m.jardinoise.com

Gaillarde :http://a31.idata.over-blog.com

 

22/04/2008

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE : INTERPRETATION

Chers amis, blogueuses et blogueurs

Déjà trois semaines que je n’ai rien déposé sur mon blog ! Que le temps passe vite ! Et que les activités sont prenantes !
Quand je vivais en Turquie, j’ai appris un proverbe qu’on entendait souvent :
« Allah est grand, mais la barque est petite ! »
36945f94eee09633e86e780868c92c2b.jpg La même réflexion se retrouve déjà dans les lettres ou « épîtres » de l’apôtre Paul, mort 65 après J. C. : « L’esprit est prompt, mais la chair est faible ».
Ces deux paroles soulignent que malgré toute la bonne volonté que l’on peut avoir, malgré l’enthousiasme, dont on se sent animé, chacun a des limites imposées par la vie terrestre.
Alors, voilà, moi non plus, je ne suis pas « Supernana » !
f721b80c9efd6fee5af32cd7f1eb2178.jpg
Depuis trois semaines donc, me reste en tête la promesse que je vous ai faite de vous donner l’interprétation du rêve « C’était Dieu dans la chair d’un business man ». Et moi, à la différence du rêveur, je n’ai pas reçu de rêve, où Dieu me dise que je pourrais travailler plus, travailler plus dur, ou pire, il ne m’a pas dit qu’il serait difficile d’en faire moins que ce que je ne fais !
Voici donc le commentaire de ce rêve étrange :
D’abord je vous relaterai succinctement les explications de Cayce, que je partage aussi. 48a3a32048407a7079ef0150f69d7cd1.jpg
Puis j’ajouterai quelques remarques.

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE
Interprétation
Notre bonne entra dans la pièce et nous dit : …Dieu va venir…

9da4704871c9274c6bf2992c0b2f7a98.jpg
Le rôle de la servante
La première chose que Cayce souligne, c’est le rôle de la servante. C’est elle qui sait que Dieu va venir et qui l’annonce.
Cette image entraîne une conclusion : Celui ou celle qui sert les autres, devient capable d’accueillir la manifestation du dieu sur la terre et de l’annoncer.

Les Grecs et les Romains le disaient déjà avec l’histoire de Philémon et Baucis :
Deux pauvres bougres avaient frappé à mille portes, demandant partout l'hospitalité.
4a8d99b2880319a609929334fc0d36e8.jpg Et partout l'hospitalité leur avait été refusée. Une seule maison leur avait offert un asile. Là vivait le vieux couple de Philémon et Baucis.
b956ddbb7e1e9fdaf232562176de87ed.jpg
Or ces deux voyageurs n’étaient autres que le grand dieu Zeus-Jupiter lui même, accompagné de son divin messager Hermès-Mercure, qui récompensèrent les deux humains, humbles et généreux.
5f57d1a737a031dcdc8884b8e485c933.gif
5acfc9c3943ae51b2704570877a41254.jpg

N’est ce pas aussi cette même réalité qu’on retrouve dans les paroles de la Vierge Marie, qui s’écrie : « Dieu a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante ».

ba6d4f0818631e61403791b49acf4a4c.jpg


Et c’est encore ce qu’on entend dans le livre de sagesse Chinois le Yi King, au chapitre 42 « L’augmentation » : « Régner véritablement, c’est servir ».
Ainsi, comme les traditions le soulignent, on retrouve dans ce rêve la même affirmation : le divin se manifeste à ceux qui sont dans le service ; ou dit autrement : celui qui cherche à servir son entourage, aura l’énergie créative, qui lui donnera son autorité et le fera parvenir à des réalisations concrètes utiles.

Ma femme et ma mère ne firent guère attention à ce que la bonne disait
Cayce, comme je le fais moi même avec d’autres interprètes, considère que les deux femmes sont des aspects du rêveur, qui d’une certaine façon se montrent incapables de réaliser la grandeur de ce qui leur arrive, l’importance des bénédictions reçues.
Et là, je rajouterai que bien rares sont ceux qui, dans notre société, réalisent la bénédiction qu’ils reçoivent, quand un rêve vient les visiter. Est-ce qu’on lui ouvre la porte pour l’accueillir ? Est-ce que l’on est conscient que c’est le divin qui se présente ? Est-ce qu’on ne préfère pas aux rêves d’autres démarches et analyses, au lieu de le prendre en considération ?
Et n’a t’on pas fait de l’inconscient, qui s’exprime dans les rêves une « poubelle à ordures morales », selon l’expression de Jung ?

5b98f32d788e068779df0094862807e1.jpg

(voir le commentaire de cette photo dans les Illustrations)

La bonne annonça alors notre distingué visiteur, elle annonça que Dieu passait nous voir.
La servante ouvre la porte à Dieu : je le répète : le rôle de serviteur ouvre la porte à l’énergie créatrice et lui permet de se manifester, et c’est alors que le rêveur s’aperçoit avec surprise que :

Dieu avait l’air d’un homme…
f9d706d201f29e507d72885e215ffc60.jpg
Notre homme constate que le divin en face lui apparaît comme un humain. comme l’homme d’aujourd’hui. Dieu lui ressemble, et lui, il est semblable à Dieu. A-t-on oublié une des premières paroles de la Genèse :
« Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance ? »
Dieu est coiffé, rasé, vêtu comme les hommes, il a les mêmes conversations et son esprit est plutôt sarcastique et corrosif !
80d3d84c36e30e1c17705bf88e42593e.jpg

Il avait l’air …consciencieux, gentil, mais juste et sincère, …rien de ramolli, aucun faux fuyant, rien de larmoyant, pas de sensiblerie.
La description mérite qu’on s’y arrête :
L’adjectif consciencieux souligne la conscience professionnelle, le sérieux dans l’accomplissement de toutes les tâches, mêmes les plus petites.
Être juste, n’est-ce pas tenir compte des intérêts de chacun avec objectivité, de ceux des autres, comme des siens ?
Aucun faux fuyant : on utilise des faux fuyants pour éviter de s’expliquer. Ici, la sincérité et la franchise s’allient au sens de la responsabilité.
Rien de larmoyant, pas de sensiblerie. Pas de pitié dangereuse, pas de compassion déplacée.
789da21c371dba8663a6e8b44f183b3f.jpg

Il était Dieu dans la chair d’un business man… Je reconnus l’homme d’aujourd’hui
Quelle image surprenante !
Ce rêve, reçu en 1926, semblerait justifier le capitalisme américain !
Mais attention ! Nous venons d’en voir les exigences !
Rappelons-nous encore que c’est la servante, qui ouvre l’accès au divin, c’est en servant qu’on se trouve en compagnie des Energies Créatrices, c’est dans le service que l’on réalise son destin d’humain et qu’on devient co-créateur avec la divinité.
Etre un homme d’affaire digne de ce nom, c’est mettre son esprit de création et d’entreprise au service de son entourage de façon juste, c’est à dire en respectant les besoins des autres comme les siens. Voilà ce que semble montrer ce rêve. Et ce ne doit pas être si facile que ça.
Car, que s’entend dire notre rêveur homme d’affaires, qui n’a rien demandé ?

Vous pourriez travailler plus dur, lui dit Dieu. Vous pourriez difficilement en faire moins!" ! »
Notre rêveur se fait traiter clairement de paresseux, non, pire : de fainéant. Il est loin de ressembler au business man divin qu’il a en face de lui !
Créer, entreprendre, réaliser, tout ce processus qui permet le passage de l’idée abstraite à la réalisation concrète exige des efforts, du travail et non du travail facile, et non le minimum : se donner du mal, travailler plus dur, en faire plus, voilà ce que le divin demande à cet homme dans son rêve.
286d37a902262575c4715b1d39430158.jpg
Je rappelle avec insistance qu’il ne convient pas de généraliser le message d’un rêve reçu par un particulier. Ce rêve concerne cet homme d’affaire américain en 1926, je le répète.
J’ai vu des rêves qui demandaient impérativement à la rêveuse ou au rêveur de travailler moins, de se reposer, au lieu de s’épuiser à la tâche.

30edf9b4a670d81a02422d78b00a0a11.jpg Je vous en donnerai un exemple une autre fois.

Ainsi ce rêve étrange vient enseigner cet homme.
Il définit les exigences éthiques des activités du business man, de l’homme d’affaires, du chef d’entreprise ; en bref : servir, sans hésiter à travailler dur, en étant consciencieux, bon mais pas faible, et juste, en respectant ses intérêts et ceux des autres.

Je voudrais en conclusion ajouter quelques réflexions :
Après la lecture de ce rêve, où Dieu apparaît en rêve, certains pourront dire :
- Mais si Dieu apparaît dans les rêves, alors, c’est bien là la preuve qu’il existe.

Cette constatation peut vous satisfaire, mais à l’examen elle s’avère insuffisante.
Le rêve présente souvent en effet une image de Dieu ou une image d’une divinité.

b50f7942be50f085f0d75e011d5698c9.jpg b756f48053b02f943cf2728751488dc2.gif 5e0c523f17dcf05efc87814a6fc5e8bd.jpg

En fait, il s’agit d’une image, et d’une image seulement. Elle est la représentation de quelque chose, mais cette représentation ne prouve pas à proprement parler la réalité de la chose. Je peux parler aisément de l’image : la décrire, donner mes impressions, mes émotions, je peux l’analyser, l’interpréter. C’est mon travail de chercheuse, et d’analyste. Mais je ne peux pas objectivement en déduire la preuve de l’existence de Dieu. Ce serait outrepasser la dimension de mon étude et faire de la métaphysique.

89263712b02f82c811cd933ce6942d78.jpg 353c61d496f03197df6170d367f6323d.jpg 7688f891b439325993ec46fa18f24aa0.jpg

Si le rêveur fait dans son rêve l’expérience de la présence divine et en retire la conviction que Dieu existe, c’est son choix, mais son expérience personnelle, subjective restera toujours individuelle et ne pourra jamais devenir une preuve scientifique objective généralisable.

47646d1de7904d35bce2162871d00b42.jpg 2dd10b99419b4b948d82f51b66aa0b17.jpg cd4e3656d5c23209b430abef877a938b.jpg


Cependant il s’agit là pour lui, d’une expérience vitale, et primordiale, qui, il faut bien le rappeler, a été vécue, décrite et reconnue de tous temps.

66f5591ff90f807fb8dd9d4b05528418.jpg 896cba3aa4f198e280b9ce8fdccd9210.gif e2deafad0f0b77445e75dcec740e4b06.jpg
af1e759849a37df0a10f015a86ae7321.jpg


A l’étude de ce rêve, ce qu l’on peut alors conclure, c’est qu’il existe dans l’âme, une notion de Dieu, c'est à dire, une connaissance, une conscience de Dieu, qui correspond à une fonction de nature irrationnelle, mais qui n’a rien à voir avec une notion intellectuelle de l’existence de Dieu.

bd8b8ac89ddfb2d76dc4875b30ab1cd6.jpg



Illustrations, selon l’ordre d’apparition dans le texte :
Edgar Cayce
Femme de service : Aminata Tall. Que c’est curieux, c’est elle qui s’appelle « grande ».
www.ecole-saintexupéry.org
Village grec
Statues grecques de Zeus et Mercure
Annonciation, de Dante Gabriel Rossetti, peintre anglais, 1828 –1882
Je reconnus l’homme d’aujourd’hui : Paul Newman
" Poubelle à ordures morales" : www.koreus.com ; commentaire du photographe :

Il suffit de regarderdifféremment un tas d'ordures, pour s'apercevoir que cela peut être très joli "
Images différentes et non exhaustives du divin :
Zeus
Dieu
Dieux chinois
Statue d’Athéna Minerve,
Statue d’Artémis d’Ephèse (Diane)
Vénus de Chassériau (peintre français du 19ème siècle)
Kali, déesse hindoue, déesse sanguinaire de la mort
Krishna, grand dieu hindou, grand amant
Ganesha, dieu elephant
Allah
Dieu aztèque
Dieu créant le soleil et la lune, par Michel Ange
Le Christ, visage composé à partir des traces de poussière, de sang et de sueur, qui ont marqué le Saint Suaire
La main de Dieu donnant à l’homme sa divinité : d’après la Création de Michel Ange : Tableau du peintre en décors James Amé ; dko2reves.zeblog.com

30/03/2008

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE

IL EST UN RÊVE ETRANGE ET DEBONNAIRE
POUR QUI JE DONNERAIS TOUT MOLIERE
TOUT PASCAL, TOUT DESCARTES ET TOUT VOLTAIRE…

Aujourd’hui, je prends plaisir à faire connaître un rêve étonnant, reçu vers 1930 par un américain, qui connaissait le grand clairvoyant Edgar Cayce, mort en 1944.
15aef633351dabd7c41bb0f58d81a06d.jpg Edgar Cayce avait l’extraordinaire faculté de s’endormir à volonté et de répondre alors pendant son sommeil aux questions qu’on lui posait. Il a ainsi aidé des milliers de personnes dans tous les domaines. Ses paroles, prises en sténo et retranscrites, sont enregistrées et disponibles à l’ARE, Association for Research and Enlightenment à Virginia Beach, aux USA.
6c8cfcc102b6fedefaa18ac81c177762.jpgPlusieurs ouvrages le font connaître au public français. Vous trouverez de nombreuses informations passionnantes sur le web.

Edgar Cayce avait aussi la faculté d’interpréter les rêves dans son sommeil. Ce rêve lui a donc été confié.
Contrairement à mon habitude, je ne vous donnerai pas l’interprétation de ce rêve maintenant. Je vous ai expliqué dernièrement qu’étant très absorbée en ce moment, je dispose de peu de temps pour écrire sur mon blog. Je viendrai donc faire le commentaire de ce rêve la prochaine fois. Cependant, je vous rappelle d’emblée que le rêve est avant tout un message INDIVIDUEL et que ce qui est pour l’un n’est pas nécessairement ce qui est pour l’autre.

Voici donc ce rêve : Vous allez voir, il est superbe !
Rêve :

« Je me trouvais dans le salon avec ma femme et ma mère. 70b41c1606a7682b8115a00d936b73da.jpg






Notre bonne entra dans la pièce et nous dit :

81473f27084e7f482b4a9f83b32885b9.jpg
- Il faudrait que vous alliez près de la porte d’entrée parce que Dieu va venir, il vous faudra l’accueillir et c’est par-là qu’il va rentrer.

5e12652b360cc013463475daf78e49ea.jpg





Ma femme et ma mère ne firent guère attention à ce qu’elle disait, mais moi, je me fis tout de suite beau
a68182b5f3993c58d08f07f3ca1733f1.jpg


Et je me rendis vers l’entrée.

La bonne annonça alors notre distingué visiteur, elle annonça que Dieu passait nous voir.
Je me précipitai dans le couloir d’entrée vers la porte,

35e6d57e402d9dba77bad6e2bcc3eb60.jpg

et là à mi-chemin je rencontrai Dieu, je lui sautai au cou, je jetai mes bras autour de lui et le serrai dans mes bras. Il m’embrassa. Puis je regardai comment il était. Il était grand, bien fait, bien bâti. Sa coupe de cheveux était impeccable, ses joues bien rasées, il portait un costume marron et un chapeau melon gris.

477983082763bbbc7dcdda4d7314c4e1.jpg
Il avait l’air intelligent, l’œil était gentil mais perçant.

1367b2c81a62c920bedd5e0a3cca3cd7.jpg

Son expression était ferme, ses traits étaient nets. Il éclatait de force et de santé. Il avait l’air d’un homme d’affaires, consciencieux, gentil mais juste et sincère. Il n’y avait rien en lui de ramolli, aucun faux-fuyant, rien de larmoyant, pas de sensiblerie. On pouvait dire qu’avec cet homme là on aimerait faire des affaires. Il était Dieu dans la chair d’un business man, d’un industriel, non pas d’un homme du clergé. Je reconnus l’homme en lui. Il était l’homme d’aujourd’hui que j’accueillais de tout cœur.
3f63b246ed7b853dcf660cb57d760afb.jpg
Nous passâmes devant mon armoire à liqueur qui était à moitié ouverte. Dieu regarda et je lui montrai la moitié ouverte de l’armoire. Mais je me souvins que Dieu savait tout. Tant qu’à faire alors, autant lui montrer tout, plutôt que de cacher quelque chose.
a982ee04371148ad581b9ec3d6edf2ce.jpg
J’ouvris donc tout grand l’armoire des deux côtés et lui montrai en particulier le Gin que j’utilise pour mes coktails.

713deac92928003d3af1aa18d8660bb0.jpg
- C’est en cas de maladie, lui dis-je.
- Vous êtes bien préparé, répliqua-t-il d’un ton sarcastique.
Puis je m’assis sur le canapé pour parler avec lui.
- Vous pourriez travailler plus dur, me dit-il.
Je voulus répondre, protester, mais je me souvins que Dieu savait tout. J’acquiesçai humblement.
- Vous pourriez difficilement en faire moins, rajouta-t-il. »

47e5a8b6908b2fef626091594e8de8f4.jpg


(Lecture d’Edgard Cayce 900-231)

A la prochaine fois et recevez de beaux rêves !