Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves

  • OÙ IL EST QUESTION DU TRAVAIL AVEC LES RÊVES

    Imprimer

     

    Chers amis, blogueuses et blogueurs,

     

    Depuis 14 ans, depuis janvier 2007, je propose et j'explique des interprétations de rêves sur ce blog. Mon but, vous le savez, est de vulgariser la connaissance de l'inconscient, de vous familiariser avec ce monde intérieur qui se révèle à vous et vous parle dans vos rêves.

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Mon but est aussi d'amener les personnes qui le désirent à comprendre le langage des rêves. Je propose d'acquérir cet art dans la formation que je donne dans mon académie d'interprétation. 

    Et maintenant, j'ai donc le bonheur d'accueillir sur mon blog des élèves devenues interprètes, qui viennent, elles aussi, présenter des rêves et leur interprétation.

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    C'est ainsi que dernièrement Marianne a expliqué avec beaucoup de pédagogie et de clarté comment elle avait interprété le rêve de son amie Tania.

    A la suite, un lecteur a déposé le commentaire suivant :

    « Beau reve et belle interpretation.mais que ce developpement est long . Un lecteur lambda qui n est pas initie a l interpretation des reves sera vite sature et n ira pas au bout de la demonstration .les gens aujourd hui veulent que le message soit court. »

    Je pense nécessaire de revenir sur ce commentaire.

    La remarque finale est tout à fait juste : « Les gens aujourd'hui veulent que le message soit court. »

    Marianne, qui sait que mon blog a pour but de familiariser les rêveurs au monde de l'inconscient et des rêves, a répondu à ce commentaire de façon très directe :

    « Ce développement est long, vous avez entièrement raison. Ceux et celles qui se découragent avant la fin ne sont pas destiné.e.s à interpréter les rêves, c'est tout simple ! Cela fait le tri !
    On aurait tort de faire croire aux gens que l'interprétation des rêves est facile, que le sens des rêves saute aux yeux. Non, l'interprétation est un travail long et fastidieux. Voilà ce que les lecteurs et lectrices doivent comprendre. Les vérifications, par exemple, qui alourdissent le texte ici, sont le gage d'une interprétation juste !
    C'était mon choix de montrer toutes les étapes du travail de manière pédagogique, pour que les nouveaux lecteurs et les nouvelles lectrices se familiarisent avec la technique de l'interview. »

    Allons aussi chercher éventuellement une autre façon de voir…Et si nous nous tournions vers les rêves ?

    Que pensent les rêves de ces deux attitudes opposées, qui semblent justifiées l'une et l'autre ?

    Voici justement un rêve qui traite de la question.

    Il s'agit du rêve que reçut il y a quelques années Lydia, une sympathique rêveuse. Elle avait participé à un séminaire d'initiation de six heures. Après ce premier et bref contact, elle avait la possibilité d'entrer dans la formation ou de s'arrêter là.

    Elle m'écrivit son choix avec beaucoup de sincérité.

    « ... je ne vais pas donner suite car l'engagement serait trop lourd pour moi, à la
    fois sur le plan financier et à la fois en temps disponible ! J'étais, en
    venant vous voir, demandeuse d'une technique d'interprétation claire, ce que
    vous m'avez apporté lors du séminaire et par le biais de vos livres. Cependant il serait déraisonnable de ma part de prendre de tels engagements que je ne pourrais tenir par la suite.

    J'ai surtout envie pour le moment de m'exercer à interpréter mes propres rêves et ceux de mon entourage proche lorsqu'ils m'en font la demande et je souhaite que cela reste un plaisir et non un exercice de camp militaire ! »

    L'expression «  un exercice de camp militaire » est admirable et parfaitement juste. En effet, pour apprendre à interpréter un rêve et pour pouvoir l'interpréter, il faut s'exercer avec une discipline toute militaire, rigoureuse, exigeante, pénible parfois.                

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Quand j'ai commencé ma carrière d'interprète, j'ai reçu ainsi un rêve qui me montrait que je faisais partie de l'armée anglaise, ou un autre encore, où j'étais enseignée par un général.

                                                                                formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Ce général me confiait une feuille de route.

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Lydia, qui voulait rester dans le plaisir, a bien compris les exigences de la formation et ne se sentait pas capable d'en assumer la charge de travail. C'était là le point de vue de la rêveuse au niveau conscient. Mais était-ce aussi le point de vue de son inconscient ?

    Un rêve vint la visiter.

    Rêve

    « ... à quelques mètres de moi apparaît un immense cobra vert à la tête dressée. Il fait environ 2m, 2.50 m de long et porte des lunettes de soleil…

    Il me dit qu’il faut que je fasse attention, car c’est parce que je l’ai appelé dans mes rêves qu’il est là…

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Je décide de me réfugier dans la maison et je ferme la porte à clé, sauf que le cobra entrouvre la porte malgré tout et je me retrouve face à face avec lui, cela m’effraie et je referme de nouveau en utilisant le loquet du haut.

    Cette fois, il repart car il a l’air de comprendre qu’il me fait peur.

    Je ressors ensuite et m’aperçois qu’il avait lui-même des clés pour ouvrir cette porte et il les a laissées dessus délibérément. Je prends les 2 clés du loquet du haut et les jette, pensant qu’elles ne serviront plus à rien.

    Prenons la peine et le temps d'étudier ce rêve dramatique, bouleversant.

    Le cobra a la tête dressée

    Ce serpent imposant a été sculpté maintes fois par les Égyptiens. On le voit sur le front de la déesse Isis et sur le front des pharaons. Il est le symbole même de la divinité et de la sagesse qu'elle accorde.

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Les Hindous appelle ce serpent la déesse Kundalini, qui ouvre peu à peu les sept chakras.

    Ainsi, c'est la sagesse divine elle-même, qui apparaît à la rêveuse, la puissance qui met en route la force vitale sacrée de la Kundalini et ouvre les chakras.

    Le cobra porte des lunettes de soleil.

    Ce serpent, qui ne manque pas d'humour, signale avec ses lunettes qu'il se protège des éclairages du soleil, des explications du conscient intellectuel.

    Il me dit qu’il faut que je fasse attention car c’est parce que je l’ai appelé dans mes rêves qu’il est là…

    Cette parole est terriblement importante. La divinité qui se présente sous la forme du serpent, demande à la rêveuse de bien prendre conscience de qui elle a en face d'elle ; elle lui demande de prendre conscience qu'elle, la divinité, est venue dans les rêves parce que la rêveuse l'a appelée, elle a répondu à sa demande, elle s'est dérangée pour la rêveuse.

    Avec cet avertissement la rêveuse devrait comprendre qu'elle a reçu une grâce insigne.

    Que fait la rêveuse ? Et comment réagit le serpent ?

    Lydia s'enfuit et ferme la porte à clé, une première fois, mais le cobra arrive quand même à ouvrir la porte. Il lui montre ainsi qu'il possède un double des clés.

    Elle ferme la porte à clé une deuxième fois. Elle sort pour s'en aller et s'aperçoit que comme précédemment, fermer la porte est peine perdue, puisque le serpent a lui-même aussi les clés, et même, ces clés, il les lui laisse, délibérément, intentionnellement, volontairement.

    Ce scénario indique clairement que la volonté de la divinité est bel et bien que la rêveuse choisisse.

    Elle est libre

    - soit d'accueillir la puissance qui se présente à elle, qui lui permettra d'interpréter les rêves,

    - soit de refuser tout contact.

    Délibérément ? Y aurait-il un jeu de mot ?

    Dé : Dieu, la divinité

    - libère

    - ement : aimant

    Le Dieu aimant laisse libre.

    Le serpent de la sagesse divine est là et montre avec patience à la rêveuse qu'il est prêt à accompagner l'humaine, à condition que Lydia l'accueille avec amour, puisqu'elle l'a appelé.

    Mais l'humaine a peur, elle est saisie par l'effroi qu'inspire la présence de la divinité. Pas une seconde elle n'a rendu à ce cobra l'intérêt qu'il lui a manifesté. D'amour, n'en parlons pas. Pas une seconde elle n'a pensé qu'un lien pouvait se former entre elle et cet animal étrange, il ne l'a pas effleuré que l'humain et l'inhumain pouvaient s'apprivoiser.

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Lydia a fait ses calculs, elle a choisi et décidé. Elle n'apprendra pas l'art d'interpréter les rêves. Elle prend les clés que le serpent lui a laissées, elle les jette, pensant qu’elles ne serviront plus à rien et elle s'en va.

    Le serpent s'en ira lui aussi. Et Lydia n'aura-t-elle pas raté la beauté et le sens de sa vie ?

    Pathétique.

    Quel message retenir maintenant de ce rêve ?

    Lydia, comme beaucoup d'autres, veut faire court, elle veut du rapide, du facile, elle a décidé de ne pas suivre la formation qui demande du temps, du travail, des efforts suivis, un investissement financier.

    De son côté, le rêve, avec les lunettes de soleil, lui montre que les raisonnements, les calculs ne sont pas de mise, il convient de ne pas chercher à comprendre rationnellement le processus intérieur qui transforme et donne au chercheur l'étoffe, la dimension de l'interprète de rêve.

    Pas question de vouloir aller vite parce qu'on a autre chose à faire. Parce que l'affaire de la vie : ce sont les rêves.

    L'inconscient demande qu'on l'accueille sans poser de conditions.

    L'inconscient est un amant qui ne se donne qu'à l'âme qui s'abandonne. Ce qui s'accomplit ensuite est de l'ordre d'un mystère d'amour.

     

    Ceci vaut pour l'interprète comme pour la personne qui demande une interprétation.

    Interpréter un rêve est un art sacré qui exige du respect.

    Sans doute y en aura-t-il toujours certains, qui, comme le montrait un rêve, entreront en pantoufles dans l'église ou bien même chahuteront devant le tabernacle.

    Mais sans doute aussi un jour, quand la vie leur imposera ses fardeaux accablants, un jour peut être, prendront-ils la peine et le temps de s'arrêter, d'écouter et de savourer enfin la grâce divine d'une interprétation bien faite, bien expliquée, longue et détaillée, qui apporte justement la solution inespérée et impensable.

    formation à l'interprétation des rêves,christiane riedel spécialiste de l'interprétation des rêves, académie d'interprétation des rêves, serpent

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    Clair de lune de l'artiste tchèque Alphons Mucha.

    https://www.repro-tableaux.com/a/alphonse-mucha.html

    Cobra dressé

    https://www.mutualart.com/Artwork/Cobra-dresse/BA52C1A0FA46A9A8

    2 femmes : la musique, l'art nouveau

    https://www.thefrenchjewelrypost.com/style/bijoux-art-nouveau-de-mucha/

    Entrainement militaire

    https://mcetv.fr/mon-mag-campus/stage-commando-15-chefs-entreprises-centre-national-entrainement-commando-collioure-2203/

    Patton : the guardian.com

    Patton ?

    Tête de pharaon avec uraeus : Wiktionnaire.

    Embrasser un serpent

    https://footage.framepool.com/fr/bin/27620,serpent,br%C3%A9sil/

    Femme avec l'uraeus, pierre précieuse : émeraude, Mucha

    https://www.repro-tableaux.com/a/alphonse-mucha/pierres-precieuses-emerau.html

     

     

  • LES RÊVES ET LES DÉFUNTS

    Imprimer

     

    Chères blogueuses, chers blogueurs

    Le calendrier des fêtes vient me rappeler que nous voici au 1er novembre, à la fête de la Toussaint, consacrée au souvenir des défunts et des saints.

    5425166970_1cb6e52dfruines d'Eldena.jpg

    En cette occasion, je viens de lire un article daté d'hier le 31 octobre, article fort intéressant sur le site chrétien international " Aleteia". Il y est question des rêves avec les défunts. (1) Alors, immédiatement, j'ai eu envie de vous en parler.

    Je viens d'avoir l'immense satisfaction de constater que les prêtres commencent à s'intéresser aux rêves. Ainsi le père exorciste Paul Marie * évoque le sujet des communications entre les vivants et les morts.(1)

    Il souligne que ces pratiques ne sont pas admissibles et que, depuis environ 2600 ans, dialoguer avec les morts est interdit dans la Bible, dans le livre du Deutéronome, ch. 18, v. 9 et suivants.

    Cet interdit n'est pas sans raison.

    Que deviennent en effet la relation et le dialogue personnels avec Dieu, si des entités autres s'introduisent, rivalisent et finalement usurpent dans l'âme la place qui est due à Dieu ? À ce dieu "jaloux", qui par ses prodiges prouve sa suprématie et exige l'exclusivité ?

    N'y a-t-il donc aucun moyen de communication possible entre ceux qui sont sur terre et ceux qui sont dans l'au-delà ? Existerait-il, peut être, quand même, un seul cas, "un exemple" de "bonne pratique", qui permettrait d'être en relation avec les disparus ?

    Eh bien oui.

    Et voici ce que relate le père Paul Marie :

    "À l’occasion de son anniversaire, une jeune femme perdit son frère subitement. Or cette sœur était très liée à son frère, et elle a vécu ce deuil de façon très profonde. Elle priait souvent pour lui.

    Un jour, dans son sommeil, il lui est apparu, il avait un très beau visage de jeune homme, paisible, serein, mais triste, un peu en souffrance…

    rencontre.jpg

    Et le prêtre ajoute :

    Dieu peut permettre que, pendant le sommeil, nous ayons un songe où les défunts viennent nous visiter pour nous réconforter ou faire appel à notre collaboration."

    Je ne cache pas ma joie de lire le récit touchant de cette expérience, même si le père Paul Marie la rapporte très sobrement.

    Et maintenant, me permettez-vous de vous raconter à mon tour une expérience semblable, l'expérience bouleversante qui fut la mienne après la mort de ma mère ?

    J'avais seize ans.

    Ma mère était morte quelques semaines plus tôt. Elle avait eu un cancer au cerveau et avait été opérée. Mais, la tumeur avait gravement touché le cerveau et le chirurgien fut obligé de nettoyer très profondément. Après l’opération, ma mère, revenue à la maison, perdit le mouvement et la parole. Paralysée, muette, elle décéda trois mois plus tard.
    Peu après, une nuit, je rêvai :
    J’étais dans une chambre que je ne connaissais pas. Je voyais ma mère allongée dans un lit, sous les draps.

    Je pleurais.

    Et puis... à mon immense stupéfaction... je vis ma mère... bouger.
    Elle s’assit dans le lit.

    Complètement perturbée, je me dis :

    " - Ce n’est pas possible :

    - primo, ma mère était paralysée, donc elle ne peut pas bouger ;
    - secundo, elle est morte, donc elle peut encore moins bouger."
    Ahurie, je vis alors ma mère poser ses pieds par terre, se lever et se mettre à marcher.

    Je raisonnai à nouveau:

    " - Ce n'est pas possible :

    - primo ma mère était paralysée, donc elle ne peut pas bouger.

    - secundo, elle est morte, donc elle peut encore moins bouger."

    Sidérée, je la vis venir vers moi en riant, et, m'ouvrant tout grand les bras, elle me dit joyeusement :
    - «
    Mais Christiane, je suis vivante, je suis vivante !

    Je me suis réveillée, remplie de bonheur.

    Depuis, la vie après la mort est devenue pour moi une évidence.

    Que les défunts puissent venir dans les rêves parler aux vivants, eh bien, mon rêve n'en est qu'un exemple parmi une multitude !
    Les deux rêves que je viens de vous exposer se passent d’interprétation et parlent en direct, sans énigme. Ce genre de rêves est connu depuis toujours et partout, il est fréquent et, si vous êtes attentifs, vous rencontrerez autour de vous des rêveurs qui, eux aussi, ont reçu des messages semblables.

     

    1128836778.jpg

     

    Notes

    * Le père Paul Marie est recteur d’un sanctuaire marial en Italie et exorciste depuis 25 ans au diocèse de Beauvais et de Modène, il est également président de l’Association internationale pour la Délivrance (IAD).

     

    Documents sur internet

    (1) Interview du père Paul Marie

    https://fr.aleteia.org/2019/10/31/peut-on-parler-avec-les-morts/?utm_campaign=Web_Notifications&utm_source=onesignal&utm_medium=notifications

     

    Jai déjà fait le récit de mon expérience sur le blog, dans une étude d'une dizaine d'articles sur les rêves prémonitoires.

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/apps/search?s=mais+Christiane+je+suis+vivante&search-submit-box-search-3477=OK

     

    Illustrations

    Les ruines d'Eldena du peintre romantique allemand Caspar David Friedrich

    Rencontre : espritsciencemetaphyique.com/proche-decede.htlm

    Croix dans la solitude, tableau du peintre américain Thomaq Cole, 1801-1848