Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vie quotidienne

  • ET MOI ?!...JE FAIS QUOI ?

    Mes chers amis,

    Depuis depuis deux mois j'examine avec vous le sujet difficile des rapports entre la psyché, l'âme de l'homme, et la nature extérieure. Cinq articles - trois analyses de rêves et deux études de cas - ont appuyé mon propos et nous ont donné des exemples de conseils, de solutions pour que nous parvenions à établir cet équilibre indispensable entre le monde extérieur et le monde intérieur.

    Aux femmes qui demandaient l'avis des rêves, le rêve a conseillé d'entretenir les relations d'amour,

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    de respecter les différents aspects de la vie inconsciente, d'honorer et d'entretenir les forces naturelles spontanées instinctives, qu'elles se manifestent par les sens ou par l'esprit, d'accueillir les ressentis et les intuitions, de faire confiance aux forces mystérieuses qui gouvernent la terre, au lieu de prétendre que c'est le conscient qui domine et dirige.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    D'autres, des hommes, n'ont pas eu recours aux rêves, mais ils ont choisi une attitude mystique de relation intérieure avec la force divine. Le vieux chinois faiseur de pluie s'est mis en méditation pour faire le vide en lui et se réaccorder à la force universelle, le tao. Le général Patton, quant à lui, au bord de la défaite militaire, pas zen du tout, s'est adressé à Dieu dans une sacrée engueulade, une prière pour le moins originale, qui ne manquait pas de sel : il a demandé au Dieu des Armées de faire cesser la pluie, ce qui n'a pas semblé déplaire au Créateur, puisque le général a obtenu un soleil au delà de ses espérances.

    D'autres encore, hommes et femmes, se sont absorbés dans les processions, dans les prières, ont récité le chapelet ou le rosaire et toutes ces manifestations de piété ont incontestablement aidé à établir l'équilibre recherché dans l'environnement, ont fait revenir la pluie ou le beau temps.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    Ah bien, très bien.

    Fort bien.

    Oui et alors...

    ...je fais quoi, moi, maintenant, dans mon coin, pour aider la terre, pour équilibrer les forces extérieures autour de moi avec les forces intérieures en moi ?

    Et je pense à mes lectrices et mes lecteurs.

    Est-ce qu'ils font, est-ce que, même, ils peuvent faire quoi que ce soit pour se changer intérieurement, et, par voie de conséquence changer l'environnement ?

    Questions poisseuses !

    Questions qui commencent un peu à m'agacer !

    Oui, mes chers blogueuses et blogueurs, je pense à vous, à votre vie quotidienne, à toutes vos charges et vos contraintes : courir au travail, s'occuper des enfants, du conjoint, s'affairer dans la maison ; et malgré ces activités multiples et surchargées, malgré la fatigue, auriez-vous encore le temps de prendre soin de votre partenaire, et de faire l'amour ?

    Et comment faites-vous en ces temps exténuants de grèves, de contraintes, de retards, comment pouvez-vous faire pour vous retirer au calme et vous "mettre en tao", n'est-ce pas ?

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    Et puis aussi, voilà Noël, avec tous ses préparatifs, courir pour tous les cadeaux, penser aux festivités...à toute la famille, aux amis...sans répit, sans relâche. La tâche est écrasante.

    Vous pouvez toujours, comme Patton, pas zen, piquer une gueulante contre l'Éternel, ça vous soulagera peut être les nerfs, malgré ce qu'on en pense. Mais enfin...

    ...Et après ?

    La coupe déborde, l'irritation s'exaspère, la colère explose et, pas zen du tout, peut être vous vous écriez, et moi aussi avec vous :

    " - Mais y en a marre ! Moi, j'en ai rien à foutre du tao ! Je m'en fiche de balbutier des prières, même dans le métro, où, de fatigue je ne tiens plus sur mes jambes, ou même assis dans ma voiture coincé dans les kilomètres de bouchons. Et après, une fois à la maison, en fin de journée, j'm'en balance d'aller méditer quand il faut s'occuper de la famille et que je n'en peux plus ! Et qu'est-ce que je vais faire pour harmoniser truc et machin ? Mais qu'est-ce que j'en ai à faire, bon Dieu ! ?

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

                                                                              

    Mes chers blogueuses et mes chers blogueurs, si ces protestations vous concernent, comme je vous comprends ! Sinon, lisez quand même mon article, qui pourrait peut être vous apprendre quelque chose. Les messages des rêves sont si surprenants...

    Je pense à vous de tout mon coeur et il m'est revenu à l'esprit un rêve que j'avais interprété il y a longtemps. Je l'ai trouvé si simple, si beau, si consolant que je l'ai déjà mis sur mon blog. Le voici de nouveau aujourd'hui, dans une présentation un peu différente. Ce rêve en fait s'adresse à tout le monde, à ceux qui cherchent à se centrer comme à ceux qui ne le font pas.

    C'est Lorette qui a reçu ce rêve. Le Christ lui est apparu plusieurs fois en rêve.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    Et elle aspire à revivre cette illumination intérieure, cette communion avec le divin, à être en tao comme on le dirait autrement.

    Elle a reçu un rêve qui l'a marquée et elle me l'a confié. Le voici :

    Rêve

    Je suis chez ma mère, assise dans sa cuisine. Le prêtre, le père André Marie entre. Je m’en vais à la salle de bains. Quand je reviens, il n’est plus là. Je demande à maman:

    - Tu lui as offert un café?

    - Désolée, me dit-elle, je n’y ai pas pensé.

    Histoire bébête, rêve prosaïque. Qu'est-ce que ça veut dire ?

    Qui sont donc ces différents personnages ? Lorette explique:

    Ma mère est morte depuis plusieurs années. C’était une femme dévouée qui a tout fait pour ses 7 enfants. Elle a toujours eu beaucoup de travail pour s’occuper de sa famille et de sa maison. Elle ne manifestait pas son affection par des gestes tendres, mais tout ce qu’elle faisait, elle le faisait avec cœur.

    Lorette reconnaît immédiatement son propre côté maternel, qui met tout son cœur à prendre soin de sa famille.

    La cuisine

    Dans le foyer, c’est le lieu par excellence où la mère manifeste son amour en préparant de bons petits plats pour les siens avec tout le travail que ça implique. Une cuisine est un lieu d’accueil chaleureux, dit Lorette, on s'y retrouve avec plaisir.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    A ce moment là entre

    Le prêtre, le père André Marie

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    Analysons ce symbole :

    - Un prêtre, qu’est-ce donc?

    Lorette m'explique :

    - C’est un homme qui aide dans la vie spirituelle, il guide vers Dieu.

    - Et le père André Marie, vous pouvez me dire comment il est ?

    - Il vit dans le quotidien, il me connaît bien, il me dit toujours que je me casse trop la tête, que je me culpabilise trop, que mes efforts vers la perfection et mon désir d' accomplissement ne me conduisent pas forcément vers Dieu. Il me dit que je suis bien comme je suis, que Dieu m’aime comme je suis, avec mes imperfections.

    Je reprends cette description et demande :

    - Lorette, dîtes-moi, quelqu’un qui vous aide dans votre vie spirituelle, qui vous connaît bien, qui vous dit que Dieu vous aime comme vous êtes, à qui cela vous fait-il penser à l’extérieur ou à l’intérieur de vous?

    - A l’extérieur, au père André Marie bien sûr…

    A l’intérieur ? Qui ce serait ? En moi ?

    Lorette cherche, réfléchit et poursuit son monologue :

    - En moi,...quelqu’un, qui me connaît ? …qui me dit que Dieu m’aime comme je suis …? Mais…est-ce que ce ne pourrait pas être... Dieu?

    Dieu, voilà le sens que Lorette propose pour l’image du prêtre.

    - Bon, dis-je, nous avons une première hypothèse d’interprétation. Nous allons faire les vérifications.

    Je reprends toutes les associations de la rêveuse et demande :

    - Est-ce que pour vous Dieu vit dans le quotidien ?

    - Oui, me répond la rêveuse, il est toujours présent dans mes pensées.

    - Est-ce qu’il vous dit que vous vous cassez trop la tête ?

    - Eh bien, de temps en temps, comme le père André Marie, quelque chose me donne le sentiment que je complique trop les choses pour plaire à Dieu.

    - Est-ce que pour Dieu, vous êtes bien comme vous êtes ?

    - Qui est celui qui ne me fera pas de reproches, si ce n’est Dieu ?

    Nous avons procédé aux vérifications, le prêtre André Marie est donc bien une représentation de la Force divine.

    Ce n’est pas la première fois que nous voyons le divin se présenter dans les rêves sous une forme humaine. C'est même un phénomène courant. J'en ai donné de très nombreuses illustrations sur mon blog. Vous rappelez-vous par exemple le rêve de l'homme d'affaires américain à qui Dieu rend visite ?

    Dans ce rêve, ni l'homme d'affaires, ni personne d'autre ne s'apercevait que Dieu était là : seule l'humble servante le voyait, c’était elle qui annonçait sa présence.(1)

     

    Poursuivons notre étude :

    Le prêtre entre dans la cuisine

    Ah ! Que nous apprend ce détail ? Nous apprenons que c'est dans la cuisine que Dieu choisit de se présenter. C'est à dire ? La cuisine nous a dit Lorette, c'est le lieu où la mère manifeste son amour à la famille en préparant de bons petits plats, c'est un lieu d'accueil chaleureux, c'est le coeur du foyer.

    Et à qui donc Dieu rend-il visite?

    Ici, c’est à la mère dévouée, que Dieu se présente. C'est à la Lorette maternelle dans sa cuisine, qui ne fait rien pour chercher Dieu : mais elle montre son amour aux autres en épluchant des pommes de terre, en préparant des gâteaux, en faisant la vaisselle, et en recommençant tous les jours ces petites tâches, dans l'amour et la patience.

    Ainsi le divin vient accompagner ceux et celles qui servent les autres avec amour et dévouement, dans l’humble réalité quotidienne. Le rêve invite la rêveuse à en prendre conscience.

    Mais Lorette n’a qu’une idée en tête : être impeccable, sans faute, elle ne pense qu’à se rendre à la salle de bains pour se purifier, se présenter pure devant Dieu.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    La rêveuse m’explique alors qu’elle pratique plusieurs rituels pour se préparer, pour s'harmoniser avec les forces divines et entrer à leur contact. Pour ce, elle s’entoure de bougies, pratique des visualisations en se concentrant sur l’image du visage de la Vierge ou du Christ.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    Et après cela, voici ce qu'elle constate dans la cuisine :

    Quand je reviens, le père André Marie n’est plus là

    Ainsi, quand se sentant pure, elle revient pour passer un moment avec le prêtre, pour rencontrer Dieu, …il n'est plus là,... il est parti.

    Ainsi le divin était venue la voir sans se soucier de sa pureté. Comme le dit le prêtre André Marie à Lorette « Dieu t’aime comme tu es, avec tes impuretés».

    Lorette demande alors à sa mère :

    - Tu lui as offert un café?

    - Désolée, je n’y ai pas pensé.

    Voyons maintenant ce qu’est

    Un café

    - C’est quelque chose qu’on offre à quelqu’un pour l’accueillir, me dit Lorette.

    - Et c’est comment?

    - C’est bon, c’est chaud, ça fait du bien.

    - Vous pouvez me dire autre chose?

    - Non,… je ne vois pas.

    Que se passe-t-il dans le rêve ?

    Ni Lorette, ni sa mère n’ont offert un café au prêtre. Ni l’une ni l’autre n’ont accueilli le divin quand il s'est présenté dans la cuisine.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

    Oui, voilà le sens de l’image. La rêveuse l’a dit tout de suite: «Le café, c’est une façon d’accueillir quelqu’un».

    Et le divin qui se présentait dans la cuisine n'a pas eu de café...

     

    Quelle grande leçon spirituelle nous donne ce tout petit rêve qui semble idiot.

    Que nous enseigne-t-il ?

    Les rituels de purification à la mode, les hautes aspirations à entrer dans un état modifié de conscience, en contact avec le divin, ou avec des Maîtres ascensionnés, faire le vide en soi par des méditations, faire des efforts de concentration, des exercices de respiration, comme le proposent de multiples démarches actuelles qui se veulent thérapeutiques, voilà qui, selon le rêve, ne mène pas forcément à entrer en contact avec le divin.

    Eh non, pour y arriver, c’est facile, trop facile, tout simple, trop simple, trop bête : comme l'a dit Lorette, Dieu, alias le prêtre André Marie, vit dans le quotidien, il nous accompagne ici bas, tous les jours, dans notre vie banale, dans cette médiocrité terrestre, dont nous aspirons à échapper, pour tenter d'accéder aux magnificences des divines sphères célestes.

    Seulement, quand le divin se manifeste en nous dans notre quotidien, sans éclat, sans miracle, sans synchronicité, sans rien de sensationnel, ni vibrations dans le corps, ni tremblements, ni visualisations, ni images éblouissantes, ni montée de Kundalini, ni extase,... nous oublions de l’accueillir là où il se présente.

    Quand il vient nous dire :

    « - Je t’aime comme tu es dans ton obscurité et ta modeste petite vie simple, avec tes erreurs, des insuffisances, tes faiblesses, c’est là que je me trouve avec toi », nous ne lui offrons même pas un café.

    Et pourtant !

    Quelle bonne nouvelle, mes chères blogueuses et mes chers blogueurs !

    Le rêve nous a donné une leçon de tao de la cuisine, pour ainsi dire.

    Maintenant, qu'est-ce qui nous attend ?

    Avec persévérance nous allons nous débattre dans notre quotidien, accaparés par mille petites choses mesquines ; avec dévouement nous allons devoir nous débrouiller avec les mille petites emmerdes de tous les jours, oeuvrer dans la patience, avec le sourire, en accueillant l'autre avec chaleur, et là, ...

    oui, là, même si nous n'arrivons pas à le croire, même si nous voulons autre chose, oui, là, nous saurons que nous sommes à notre juste place, nous saurons que le divin est là aussi, là il nous accompagne et nous aime comme nous sommes.

    Les états modifiés de conscience ? L'éveil spirituel ? Le Tao ? Faire le vide en soi ? Suivre une discipline pour méditer ? Prendre des positions spéciales ? Se mettre les doigts en fleur de lotus ? Faire des exercices de respiration ? Des OM ? Tenter d'une façon ou d'une autre d'harmoniser conscient et inconscient pour sauver la planète ?

    Non, le rêve n'en parle pas.

    Ce qu'il nous propose, c'est d'être conscient que notre vie de tous les jours est sacrée : Dieu se présente discrètement à chaque instant dans nos humbles expériences, même si notre ego n'y trouve aucune gratification. Ainsi en accueillant le divin, en le laissant prendre sa place dans notre petite vie quotidienne sans gloire, notre terre intérieure est soignée et notre terre extérieure s'épanouit.

    cChristiane Riedel spécialiste de l'interprétation des rêves,prêtre image de Dieu dans les rêves,prières,méditations,rituels,purifications,impuretés,vie quotidienne,humilité

         L'Angélus du peintre Millet. L'angélus est la prière à laquelle les cloches appellent, le matin, le midi et en fin de journée.

     

    Blog

    Le rêve de l'homme d'affaire américain:

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/03/30/il-est-un-reve-etrange-et-debonnaire.html

     

    Son interprétation

    http://christiane-riedel.blogspirit.com/archive/2008/04/22/il-est-un-reve-etrange-et-debonnaire-interpretation.html

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

    The proposal : tableau de l'artiste écossais contemporain Jack Vettriano. tillart.co.uk

    Gandalf : arwen.undomiel.com

    Procession

    http://www.surinenglish.com/lifestyle/201803/16/passion-holy-week-andalucia-20180316093204-v.html

    Méditation en pleine conscience

    https://www.yogajournalfrance.fr/meditation-de-pleine-conscience-quid-pourquoi-pour-qui/

    Tache écrasante

    express.fr/actualite/societe/la-charge-mentale-le-syndrome-des-femmes-epuisees-d-avoir-a-penser-a-tout_1906874.html

    Visage du Christ : La transfiguration de l'artiste français contemporain Arcabas, l'un des plus grands artistes de l'art sacré actuel, reconnu au niveau international.

    Cuisine

    https://www.cuisineaz.com/diaporamas/cuisiner-en-famille-1306/interne/1.aspx

    Méditation : espceducalme.canalblog.com

    Le prêtre André Marie : auto portrait du peintre Arcabas, décédé en 2018

    https://www.placegrenet.fr/2018/08/23/peintre-arcabas-decede-91-ans/203987

    Christ rayonnant

    http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=misericorde_divine

    L'angélus, tableau peint de 1857 à 1859 par l'artiste français Millet (1814-1875), célèbre pour ses tableaux champêtres.