Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2008

COMMENT UN RÊVE PERMIT L’INVENTION DE LA MACHINE A COUDRE

Dès le début du XIXème siècle, plusieurs chercheurs se penchèrent sur cette invention. Comme cela est le cas pour beaucoup d’inventions, elles ont lieu à peu près au même moment dans des lieux différents.
En France, un couturier « Bartholémy THimmonier mit le premier au point un prototype en 1829.
cd4fbc147b4455a1cc1e0219015a0f56.jpg
Aux Etats Unis, l’américain Elias Howe (1819 –1867) essayait désespérément de trouver le moyen technique qui permettrait de nouer les fils pour faire tenir les deux tissus à coudre.
c96dca2f61c2851b2d1e14cd18271121.jpg
Elias était marié avec trois enfants. Devenu malade, il ne pouvait plus travailler. Sa femme devait donc gagner l’argent pour la famille. Elle fit donc des travaux de couture à la main à la maison.
4effcfce669ed816dc95cea39a159b71.jpg
Elias la regardait, pendant qu’elle travaillait. Il observait comment bougeaient ses mains. Il voulait inventer une machine qui bougerait de la même manière pour faire le même travail.
Il y travaillait jour et nuit. Il cherchait comment la machine pourrait nouer des points avec une aiguille.

f75f3db74bb53d62b24d9b27746ab445.jpg


Un soir, il s’endormit épuisé et fit le rêve que voici :

Rêve
Il rêva qu’il essayait d’échapper à une tribu d’indigènes qui le poursuivaient.
d0c0ec1eb94238c5a680be576b1f2003.jpg Il fut capturé et traîné devant le roi.
ef16a67657f088287a00a3b282ddf9c6.jpg
Il entendit celui-ci lui hurler :




- Elias Howe, je t’ordonne de terminer immédiatement cette machine à coudre, sous peine de mort !
Elias sentit la sueur froide lui couler sur le front, dans le dos, ses mains se mirent à trembler, il sentit ses jambes se dérober. Il essaya, il essaya, mais il avait beau essayer, il n’arrivait pas à trouver la solution pour réaliser une machine à coudre qui fonctionne. Saisi de panique il se mit à crier.
Il vit alors s’approcher de lui des guerriers à peau noire toute peinte.
d44c2710d5bd387ee45a5f82986e342a.jpg Ils formèrent un carré autour de lui et le conduisirent au lieu d’exécution. Il fut alors mis à cuire dans un chaudron rempli d’eau bouillante.
bb3e635d407743eb37332ea84fdf61db.jpg




Elias essaya alors désespéramment de sortit de ce chaudron. Mais chaque fois qu’il tentait de sortir, il recevait sur la tête un coup de lance qui le remettait dans le chaudron.
1c09fb95d1fbcc500eb914224d3b40c6.jpg
Il recommençait, montait, et puis, vlan ! un coup, et il redescendait. Il se démena ainsi de haut en bas tant qu’il put et remarqua tout d’un coup que les lances qui lui tapaient sur la tête étaient bizarres. Elles étaient percées d’un trou dans la pointe, et ce trou avait la forme d’un oeil.
Elias se réveilla brutalement avec cette image en tête : un trou dans la pointe...
...UN TROU DANS LA POINTE !
Il se précipita dans son atelier. Il avait trouvé ! Il fallait percer l’aiguille au bout, à la pointe, et non en haut, et il fallait donner à ce trou la forme allongée d’un oeil.
8b0e8f22d9fd4212962cf4429430481d.jpg

Il fabriqua l’aiguille alors qui permettait de faire des points noués.
Et il fabriqua une machine à coudre qui pouvait faire 250 points par minute. Il fit breveter son invention.
Elias Howe fut donc l’inventeur de la machine à coudre, invention que son compatriote Singer essaya de lui dérober. Elias dut lui faire un procès, qu’il gagna.
C’est lui également qui inventa la fermeture éclair en 1851. L’histoire a gardé secret ce qu’il rêva alors, qui lui permit de réaliser ce génial procédé.

3c331012726ad0e555e94730d321af85.jpg



Illustrations
Je remercie les artistes et photographes dont les oeuvres m’ont permis d’illustrer mon blog :
La couturière de Edwin Thomas Jones