Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2013

4 UNE FORCE QUI PORTE

UNE FORCE QUI PORTE

 

Je vous ai raconté la dernière fois le rêve où Dieu promet à Abram que sa descendance possèdera le pays de Canaan. Je vais examiner aujourd’hui les conditions dans lesquelles ce rêve a été reçu, et nous aurons peut être quelque surprise quand je comparerai ces conditions avec l’expérience de deux autres personnes.

 

Abram vient de battre les rois voisins pour libérer son neveu Lot, fait prisonnier. Le voilà de retour, assis sous sa tente. ( Genèse, ch.15 )

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

Il considère sa situation et fait un bilan :

- Oui, il est vainqueur, mais en fait, il n’a rien gagné : il a même refusé de prendre le moindre trésor de guerre pour lui-même. C’est fort bien, mais, jusqu’à maintenant il vivait en paix avec les rois voisins, maintenant il s’en est fait des ennemis qui vont revenir punir ce nomade étranger. Abram ressent douloureusement qu’il n’a pas de terre qui lui appartienne et le protège. Sa position a de quoi inquiéter.

Bien sûr, il se sait béni de Dieu, qui lui a déjà promis plusieurs fois qu’il donnerait la terre de Canaan à sa postérité.

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

 

Mais depuis, cette promesse n’est toujours pas réalisée. Car pour l’instant, les années passent, et lui Abram, n’a toujours pas de terre et surtout pas d’enfant qui assure sa lignée. Il a beau aimer sa femme, la belle Saraï ;

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

 

il a beau être un nomade riche et triomphant, posséder des serviteurs et des troupeaux, la seule chose qu’il désire, un fils, il ne l’a pas. Saraï est stérile.

Immense frustration, longue épreuve, désespoir sombre et caché.

Il se sent seul, submergé par son impuissance, poigné d’angoisse.

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

 

Et c’est là que, dans une vision, Dieu intervient et le console en une parole :

« - Abram, ne crains pas, je suis ton bouclier …»

 

Voici maintenant Marine, une femme vaillante. Elle a construit seule sa situation, elle se bat comme une lionne et réussit, en passant par des hauts et des bas, à traverser épreuve sur épreuve. Aujourd’hui, elle est épuisée, vidée, minée de surcroît par une grave gastro-entérite. Elle se demande à quoi bon toujours lutter et se sent l’envie de renoncer, d’abandonner, de partir,… de mourir.

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

Cette nuit, elle reçoit un rêve.

 

Rêve : Est-ce que je vais m’en sortir ?

Je me retrouvai dans un petit chemin, j’étais seule. C’était la nuit. J’étais dans le noir absolu. Je me sentais mal à l’aise, avec un mauvais pressentiment. Je me demandais : « Est-ce que je vais m’en sortir ? »

C’est alors que j’ai senti deux mains qui me prenaient sous les aisselles et me sauvaient. Cette sensation était si forte que je me suis réveillée.

Plusieurs jours durant j’ai encore senti le contact ferme de ces deux mains autour de mon corps qui me portaient.

Marine se trouve dans la même situation que notre célèbre ancêtre : sa vie ne lui offre aucune perspective, elle se bat sans cesse pour ne rencontrer que des épreuves. Dans le désarroi, sans force, sans aide, elle se retrouve seule.

Et c’est justement dans le vide de cette solitude qu’une force inconnue et familière survient, la saisit, la porte et la sauve. Et comme elle en témoigne, le lendemain, elle s’est sentie remplie de force et a repris sa vie avec entrain.

 

 

Un troisième exemple maintenant vous montrera encore que c’est justement dans les expériences douloureuses que le divin se manifeste.

Voici la vision de Catherine de Sienne (1347 à 1380), mystique catholique qui mena une vie très active au service de l’Eglise. Vous la connaissez sans doute.

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

 

 

Vision : Les moments les plus douloureux de ma vie

Dans sa vision Catherine dialoguait avec le Christ, elle regardait avec lui des traces de pas qui avançaient sur le sable du rivage, au bord de la mer. Il y avait quatre empreintes, donc ces traces étaient celles de deux personnes qui cheminaient côte à côte. Elle comprit que ces pas étaient les siens et ceux de Jésus qui l’accompagnait dans sa vie.

Elle regarda attentivement et constata qu’à certains endroits, il n’y avait que deux traces de pas.

Etonnée, elle dit alors à Jésus.

« - Seigneur, je vois que tu m’as accompagnée souvent tout au long de ma vie, mais quand je regarde là où il y a seulement deux traces de pas, je m’aperçois qu’elles correspondent aux moments de ma vie les plus douloureux, et,...Seigneur, ...à ce moment là,... tu n’étais pas là ! »

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

« - Mais si, ...lui répondit Jésus, j’étais là,… regarde,… ce sont mes traces de pas, à ces moments là, c’est moi qui te portais. »

 

Je vous laisse en conclusion avec cette constatation de Jung :

 « L’expérience de l’inconscient entraîne l’isolement. Beaucoup ne peuvent pas le supporter. Pourtant le colloque solitaire avec le soi est l’expérience la plus haute et la plus décisive de l’être humain. Car quelqu’un doit déjà être seul pour ressentir ce qui le porte, quand il n’est plus en mesure de se porter lui-même. » (1)

Je reprends :

« Quelqu’un doit être seul pour ressentir ce qui le porte, quand il n’est plus en mesure de se porter lui-même. »

Quel que soit le nom qu’on emploie, le divin, Dieu, l’inconscient, le soi ou autre, l’expérience vécue est la même : quand l’humain se sent perdu dans l’épreuve et la solitude, cette Force surgit, le protège et le porte. C’est bien là l’expérience d’Abram, il y a presque 4000 ans, de Catherine de Sienne il y a 700 ans et de Marine de nos jours. Jung en confirme l’existence.

Et si vous regardez vos rêves, peut être découvrirez-vous, vous aussi, la présence de cette force qui porte.

interprétation des rêves,christiane riedel interprète de rêves,les rêves dans la bible,rêve d'Abraham,Dieu parle dans les rêves,vision de Catherine de Sienne

 

 

Bibliographie :

(1)Psychologie et Alchimie, Jung, éditions Buchet Chastel 1970, p. 40.

 

Illustrations

Tente : jimthomber.com

Saraï : Sara de l’artiste Marca Barone, sur fotocommunity.com

Abram : Richard Harris dans le rôle d’Abraham

Solitude : photo de l’artiste Emile G. Cartier, photobreboeuf.wordpress.com

Catherine de Sienne : l’inquisitionpourlesnuls.com

Traces de pas sur la plage :centerblog.net

Mains qui portent : graal.org