Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2007

Amour et sexe dans vos rêves...

Vous pouver regarder la vidéo : en cliquant ici

Le 14 mars 2007, le journaliste Melchior Hyntzy m’a invitée à le rencontrer dans le parc du Château de St Germain-en-Laye et a présenté à la chaîne de télévision « Yvelines Première » mon livre « Amour et sexe dans vos rêves ».
L’interview était dynamique et sympathique, mais à l’avenir,
il faudra que je regarde un peu la caméra, ce sera mieux !

26/01/2007

Amour et sexe dans vos rêves.

medium_couv.jpg

Présentation de l'éditeur :
Continuatrice de l'œuvre de Jung, l'analyste Christiane Riedel signe ici un ouvrage de référence sur la compréhension des rêves touchant au thème universel de la sexualité. Résultat de trente années de pratique d'analyses de ses patients "rêveurs", ce livre est un outil remarquable pour aider chacun de vous à l'interprétation de vos propres symboles, livrés par votre inconscient au détour de vos nuits. Toutes les interprétations des 126 rêves étudiés ont été validées par leurs rêveurs. Ce livre, agrémenté d'une soixantaine d'illustrations, a été écrit pour vous raconter ce que disent vos rêves quand ils vous parlent d'amour: infiniment bienveillants, ils savent ce dont vous avez besoin et vous l'indiquent sous de multiples images, inlassablement, jusqu'à se frayer un chemin dans votre conscience. Nantis d'une nouvelle connaissance de vous-même, vous saurez ainsi orienter votre vie amoureuse dans le bon sens et continuer ou repartir sur des bases saines et solides. Dans une première partie, vous découvrirez comment le rêve vous parle de votre sexualité: ici, paradoxalement, n'apparaissent pas des images sexuelles, mais des images d'objets (bougie, clef, robinet, chaussures, panier...) d'animaux, d'aliments, de plantes ou de lieux (pièces de la maison, paysages naturels, magasins...), et ce, dans les rêves des hommes comme des femmes. La seconde partie vous expose comment le rêve vous guide dans un processus de transformation et d'harmonisation intérieures: vous comprendrez alors le symbolisme des parties sexuelles du corps, celui des types de femmes (épouse, mère, patronne...) et d'hommes (artiste, militaire, père...), le sens des différents scénarios amoureux (positions variées, homosexualité, inceste...), et de toutes sortes de contacts, les caresses les plus tendres ou les agressions. Vous verrez ainsi, nuit après nuit, le rêve venir vous initier à une dimension plus spirituelle de la vie sexuelle. Comme le dit le Dr Gérard Leleu dans sa belle préface à cet ouvrage, Christiane Riedel aborde ici la sexualité " avec infiniment de respect, de poésie, en lui donnant sens et dimension", ravi de retrouver ici une méthode pratique dédiée à l'amour, afin que, par le truchement exquis du rêve, les êtres " fassent l'amour divinement".

Biographie de l'auteur :
Après l'étude de l'interprétation des rêves dans de nombreuses écoles, aux Etats-Unis, à Berlin et à Paris, Christiane Riedel a fondé en 1991 sa propre école "Rêves à Vivre", suivie, en 2004, de l'Académie pour l'Interprétation et l'Intégration des Rêves dans la Vie Quotidienne, où elle enseigne et donne des consultations. Elle est aussi l'auteur de " Rêves à Vivre" et de " La maison dans les Rêves".

Le préfacier :
Médecin sexologue, le Dr Gérard Leleu est l'auteur du best-seller "Le traité des caresses" et de nombreux autres livres comme "L'intimité et le couple", "La caresse de Vénus", "Le traité du désir", "Sexualité, la voie sacrée"..., tous dédiés au couple, à ses problèmes et... à son plaisir.

La préface du docteur Gérard Leleu :
"C’est vraiment un regard neuf qu’apporte Christiane Riedel sur la compréhension des rêves. D’abord en sortant le rêve du purgatoire où l’avait mis Freud : un lieu obscur et terrifiant où, après avoir été « refoulés », nos pulsions fomentaient quelques mauvais coups à faire en surface. Selon elle l’activité onirique est une activité naturelle qui appartient bien plus à une sphère bienveillante, lumineuse voire divine, une activité qui fait des rêves nos alliés. A preuve, il suffit de lui soumettre le problème qui nous préoccupe pour que, sous forme d’images, elle nous offre une réponse dans les nuits qui suivent. Cela vous paraît magique, voire miraculeux ? Après avoir lu ce livre, vous verrez que c’est tout à fait logique.
Car logique est la démarche de Christiane Riedel : elle se veut rationnelle et rigoureuse et veut tirer ses interprétations des faits, de leur analyse, dans un esprit scientifique et cohérent. Ainsi elle se situe dans la phénoménologie, ce qui la différencie des magiciens et des charlatans qui eux prétendent savoir interpréter les rêves mais ne font qu’appliquer des grilles de lecture aussi systématiques qu’impersonnelles. Ce qui la différencie aussi des psychothérapeutes qui eux interprètent en fonction de théories psychanalytiques dont beaucoup se révèlent contestables voire franchement erronées.
Christiane Riedel se refuse à plaquer des interprétations « prêtes à l’emploi », liant telle image, tel scénario à telle signification. Pour elle la même image peut avoir de multiples sens et il faut trouver le sens qui correspond au rêveur. Car le rêve est inséparable du rêveur.
Elle travaille sans grille, sa méthode c’est « l’interview » qui consiste à interroger la personne sur le sens de chaque mot qu’elle emploie et à l’acheminer vers sa propre signification en fonction de sa personnalité et de sa situation. Elle n’affirme pas, elle suggère à peine ; conduisant les déductions, elle accouche. Elle pratique la maïeutique.
Christiane Riedel démonte magistralement la notion de complexe d’oedipe. L’erreur fondamentale de Freud est d’avoir interprété de façon erronée la tragédie de Sophocle et ensuite d’en avoir déduit que le fils désire faire l’amour à sa mère. Ce qui a pourri depuis lors toutes les réflexions sur les relations entre garçon et mère et plus généralement entre enfant et parents, et dévié toutes les interprétations des rêves où la mère apparaît. Elle remarque plus généralement que la psychanalyse en se bloquant voire en s’obsédant sur la séquence de l’enfance enferme le travail d’évolution à faire.
Christiane Riedel parle bien de la bipolarité qui fait qu’en chaque être existent un pôle féminin et un pôle masculin. Elle montre que chacun au lieu d’épanouir sa femme intérieure ou son homme intérieur va chercher à l’extérieur la qualité du sexe opposé que pourtant il a en soi. La femme, par exemple, pourtant pourvue d’une part masculine se projette sur un homme extérieur et vit sa masculinité à travers cet homme, restant ainsi passive au lieu d’affirmer sa propre masculinité. Faire vivre ses deux pôles et les faire se marier, c’est cela accomplir la réalisation de soi, c'est-à-dire accéder à l’indépendance et à une pleine créativité. Or à propos de nos pôles et de leur accomplissement les rêves ont beaucoup à nous dire.
Toute la démonstration de Christiane Riedel est étayée sur l’exposé de plusieurs dizaines de rêves et leur analyse, une connaissance éblouissante de l’âme humaine et une immense culture qui lui permet de faire appel à tous les grands auteurs de l’Humanité, ce qu’elle fait non pour exhiber ce qu’elle sait, ni même pour illustrer ce qu’elle dit mais pour confirmer, démontrer. Et l’on est étonné de constater que tous les grands esprits avaient quelque chose de précieux à dire sur les rêves et qu’ils leur accordaient une importance majeure.
Bien entendu le plus novateur, le plus juste, le plus utile, selon moi, dans cette société où l’activité sexuelle n’est sortie de l’enfer du pêché et de la honte que pour entrer dans l’enfer de la chosification et de la mécanisation, c’est qu’elle aborde la sexualité dans le rêve avec infiniment de respect, de poésie, en lui donnant sens et dimension. L’acte sexuel est un acte sacré, la communion des corps mène à l’union des âmes et permet l’accès au divin. L’orgasme est le vécu dans le corps de l’extase qui anime l’âme. C’est en cela que l’union amoureuse est une expérience paradoxale : elle est faite d’un instinct animal et d’une envolée de l’âme.
Ici Christiane Riedel retrouve les grandes traditions orientales pour qui faire l’amour c’est faire le « grand Tout », l’Unité, c’est recréer la Divinité. Mais pour amener les Occidentaux à donner un sens à l’érotisme il faut lutter contre vingt siècles de répression de la sexualité, d’abaissement du plaisir charnel, situé du côté du diable et non du divin. Sans aucun fondement du reste car Christ n’a jamais médit de l’amour charnel.
Le divin, dit Christiane Riedel, on ne peut rien en dire nous les humains. On ne peut que le saisir à travers l’émotion – celle, entre autres, des rêves : « Dieu, écrit-elle, ne se prouve pas, il s’éprouve ». Elle rejoint ici Jung qui affirmait que sa foi ne devait rien à la théologie mais relevait du ressenti et de l’intuition.
Le livre se termine par un rêve fabuleux dont la conclusion est le couronnement du travail de Christiane Riedel : « Depuis ce rêve, dit la rêveuse, je ne fais plus l’amour de la même façon. » Cette jeune femme avait saisi la dimension sacrée de l’union sexuelle.
J’ai reconnu en Christiane Riedel une jumelle, une sœur d’âme car toute ma vie j’ai rêvé, plume à la main, que les êtres fassent l’amour divinement".
Docteur Gérard Leleu

Vous pouvez me contacter ICI.

Académie pour l'Interprétation et l'Intégration des Rêves
dans la Vie Quotidienne.