Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2009

RESSENTI...SOIT DISANT

La dernière fois, nous avons vu le rêve enseigner Sarah, qui interprète les rêves. Il a souligné la nécessité d’utiliser aussi bien le discernement et la réflexion que le ressenti.

Cependant, il est vrai que faire confiance au ressenti peut laisser parfois perplexe. S’appuyer sur son ressenti, ne serait-ce pas une solution bien commode ? Voici une petite anecdote qui va vous montrer ce que cela peut donner pour certains, quand on interprète un rêve.

L’an dernier à Montréal, j’avais une consultation avec un Canadien très intéressé par l’interprétation des rêves. C’était un jeune homme, joli garçon, qui s’est présenté comme un « thérapeute dans l’âme », « thérapeute holistique intuitif ».

Il me décrivit son parcours et ses activités, il m'expliqua qu'il était connecté en direct avec "La Source"

melchisedek.jpg

Il avait la faculté de rééquilibrer les gens en les accompagnant. Pour ce, il avait choisi de les aider à retrouver le contact avec la nature et proposait, parmi toutes sortes d'activités, des marches en rivière.

Puis il me dit :

- J’aide aussi les gens parce que je sais interpréter les rêves.

Je m’exclamai :

- Oh ! C’est magnifique! Comment faîtes-vous ?

- Eh bien ! Je vais vous donner un exemple. Il s’agit même d’un rêve pour lequel j’ai posé une question.

Ma curiosité était piquée et j’écoutais très attentivement. J’ai toujours quelque chose à apprendre, les rêves sont du domaine de l’infini et je me réjouis si l’expérience de l’un ou de l’autre peut élargir la mienne.

Le thérapeute me raconta d’abord les circonstances de son rêve :

 

Les circonstances

« La semaine dernière, je devais emmener une jeune fille faire une ballade dans une rivière. Après en avoir discuté autour de moi, je choisis la rivière et le parcours. Un ami me prévint alors que la rivière que j’avais choisie passait pour polluée et qu’il vaudrait mieux sans doute promener ma cliente ailleurs. J’hésitais beaucoup et je décidai donc de demander à mes rêves ce qu’ils en pensaient. Cette rivière était-elle polluée ?Est-ce qu’il existait un danger ?

Je reçus alors ce rêve :

 

Rêve

J’avance dans la rivière et la jeune fille me suit.

Rivi_re_au_milieu_d_arbres.jpg

marche dans l'eau 4.JPG

marche dans l'eau 3.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous marchons tranquillement, quand tout d’un coup j’aperçois sur la rive un ours qui nous regarde.

Bio%20ours%20debout.jpg

our3.jpg Je me retourne et me précipite pour protéger la jeune fille. »

 

 

- Quel rêve, dis-je ! Très intéressant ! Et comment l’avez-vous interprété ?

- Cet ours au bord de la rive, j’ai compris que c’était un riverain, un propriétaire du coin qui ne voulait pas qu’on se promène au bord de sa terre. Je suis donc allé faire ma ballade dans une autre rivière.

- Ah oui ? C’est comme ça que vous avez interprété l’ours ? Pour quelle raison ? Vous pouvez m’expliquer ? Comment en êtes-vous venu là ?

- Vous savez me répondit-il, je sens les choses, je suis branché et je sais immédiatement, intuitivement, le sens du rêve.

synchronicité.jpg

- Ecoutez, repris-je, vous avez peut être raison, mais on peut peut-être essayer de saisir différemment cette image ?

- Me permettez-vous de vous posez quelques questions ? Dîtes-moi, c’est quoi, c’est comment un ours pour vous ?

- Un ours, c’est un animal qui est souvent debout, il est poilu.

Poilu ? Je pense par moi-même : quelle drôle d'expression! Un animal poilu ?

Un animal n'est pas poilu, il est velu, l'homme est poilu. L'ours pourrait bien être lui-même.

Je poursuivis :

- Qu’est-ce qu’il vient faire au bord de la rivière ?

- Il vient chercher du poisson pour se nourrir.

- Et quel poisson par exemple ?

- Oh ! de la truite !

- Bon, et c’est comment de la truite ?

- C’est un poisson qui a une chair blanc-rosé qui est tendre et fine.

poitrine poilue.jpg

103905~Un-ours-brun-d-Alaska-guette-le-poisson-sur-la-berge-d-une-riviere-Affiches.jpg

ours et poisson.jpg

 

 

 

 

 

Je récapitulai les associations :

- Alors : pour vous, l’ours représente un propriétaire du coin. Votre interprétation se situe là au niveau extérieur. Vous ne la justifiez pas.

Maintenant, dîtes-moi, il y a un animal poilu, souvent debout, qui se promène au bord de la rivière et qui cherche à y attraper du poisson à chair tendre et fine.  A quoi cela vous fait-il penser à l’intérieur de vous ?

Je pensai en moi-même : là, il va comprendre le sens de son rêve, il va voir que le rêve lui signale bien un danger, et ce danger, c'est lui-même avec sa nature de mâle.

Le jeune homme me regarde et, sans sourciller, il s’exclame d’un ton très dégagé et très sûr :

- Mais oui, bien sûr ! Je comprends que cet ours, c’est la façon dont me voit la mère de cette fille.

truites2005.jpg

la_tete_de_maman_2.jpg

 

 

 

 

 

Bluffée je demande : Ah oui, pourquoi ?

- Vous savez, je sais intuitivement ce que la mère pense de moi. Elle n’était pas d’accord pour que sa fille fasse cette ballade seule avec moi. Elle m’attribue des désirs que je n’ai pas. Je le sens très fort, je communique avec les énergies universelles, je perçois consciemment mon inconscient qui communique au présent avec l’inconscient de l’autre, dans l’amour inconditionnel (sic).

Je suis abasourdie ! Quel fatras ! « Je perçois consciemment mon inconscient… » ça veut dire quoi ?

Et « l’amour inconditionnel »? Encore une de ces tartes à la crème qui font les délices du New Age !

amour universel.jpg

 

Quel raisonnement ! Me voilà avec un nouveau Tartuffe ! Et encore, celui de Molière était plus vrai, quand il déclarait à la belle Elmire :

« L’amour qui nous attache aux beautés éternelles

N’étouffe pas en nous l’amour des temporelles ;

Nos sens facilement peuvent être charmés…

Ah ! pour être dévot, je n’en suis pas moins homme ! »

 

Je m’écriai !

- Mais êtes-vous complètement inconscient ? Un innocent aux mains pleines ! En France, votre proposition professionnelle serait interdite. Vous ne voyez pas les dangers ? Vous n’êtes pas à l’abri de désirer faire l’amour à cette jeune personne, c’est naturel, c’est votre nature de mâle, il n’y a rien de mal à cela.

image-fille-fleurs.jpg

blonde.jpg

mode-nombril-adolescente-tendance.jpg

mon_frere_fils_unique_8.jpg

 

 

Mais votre rêve vous montre que vous devez absolument protéger cette jeune fille du contact avec l’ours en vous. Et puis, elle peut vous accuser de l’avoir violée, vous faire un procès et demander des dommages et intérêts. Quelles sont vos preuves ? Comment ne savez-vous pas cela ?

Je suis estomaquée :

S’agit-il réellement d’inconscience ?

Ou la ballade n’est-elle qu’un prétexte pour favoriser des occasions érotiques lucratives ? Une chose est sûre, c’est que le rêve est manipulé pour satisfaire aux idées de perfection de ce monsieur.

- Ecoutez, vous êtes inspiré, en connexion avec le divin, dîtes-vous. Mais les autres peuvent l’être aussi. Tout le monde en vient alors à raconter n’importe quoi, des broderies d’inepties ! Vous n’êtes pas crédible.

 

Pour moi, vous pouvez me dire tout ce que vous voulez, mais il y a un absolu devant lequel je ne plierai jamais : Dieu nous a donné la faculté de jugement, le magnifique outil de la raison, de la logique. Si vous donnez une interprétation, vous devez la justifier de façon cohérente. . Elle doit être démontrée de façon logique, rationnelle.

Vous savez, un rêve m’a dit une nuit : « LE RÊVE, C’EST DE LA POESIE MATHEMATIQUE ». Le rêve est une équation. D’un côté, vous avez une métaphore poétique du monde immatériel des images, et de l’autre, vous avez le correspondant logique, exact et démontrable dans le monde matériel, concret, vécu. »

 

J’ai vu qu’il était inutile d’insister. J’avais déjà passé beaucoup de temps avec lui. Il a fallu payer la consultation : le tarif était de 85 $, environ 50 euros. Le thérapeute chercha dans sa poche, fouilla, rougit. Il sortit un billet de 20 $, 12 euros.

- Je ne comprends pas dit-il, j’avais au moins 60 dollars en plus. J’ai du les laisser dans la voiture.

Le jeune homme me fit mal au cœur. Pauvre garçon ! Je n’arrive pas à penser qu’on puisse être ainsi innocent. L’illusion et le mensonge sont des outils faciles avec lesquels on finit par se tromper soi-même.

Je le quittai. Est-ce que mes invitations à la prudence, la vigilance, la réflexion pourraient lui rendre service ?

 

marche dans l'eau 2.JPG

 

 

Illustrations :

Je remercie les photographes et les artistes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

« La source » : http://pagesperso.orange.fr

Marche dans l’eau : photo de Cyril Almeras, http://www.cyrilalmeras.com

Jeune fille marchant dans l'eau : http://www.cyrilalmeras.com

ours : http://visoterra.com

mains : http://asso-ananda.org

ours debout :http://www.jeanhervedaude.com

poitrine « velue » : http://fotosearch.fr

ours et poisson : http://www.photoblog.fr

trophée : http://www.sportsloisirs.cursan.org

Maman et sa fille : extrait du film «  La tête de maman », http://www.dvdrama.com,

avec Karine Viard et Chloé Coulloud

amour universel : http://taravoyanceconseil.fr

Jeune fille et fleurs :www.le.didactciel.com

Ado : www.a.ma.galerie.info: adolescente nombril mode et tendance

Baiser : http://www.dvdrama.com

Energie universelle : http://images.blog-24.com

Marche d’un illuminé dans l’eau : http://www.cyril.almeras.com