Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

éducation des enfants

  • LES DINOSAURES ET LA FABLE

    Notre cher fabuliste La Fontaine décrivait les humains et les représentait sous l’image des animaux : le loup, le renard, l’agneau, la cigale, la fourmi. «Je me sers d'animaux pour instruire les hommes », disait-il.

    Il reprenait ainsi directement la pédagogie des rêves.

    La dernière fois, avec le rêve de Cynthia, nous en avons vu ainsi un exemple vivant et actuel : pour prévenir la maman que sa jeune adolescente courait le danger d’être séduite, le rêve s’est servi des images d’un tigre qui voulait dévorer un chaton.

    Voici aujourd’hui un autre rêve qui met en scène des animaux. Cette fois-ci, ce sont des dinosaures, qui existent toujours au sein de la psyché, à l’intérieur du cœur des hommes.

    Voyons le rêve qu’Adeline, une de mes élèves de 6ème, m’a raconté dans une rédaction. Le sujet était :

    "Vous raconterez un rêve qui vous a particulièrement impressionné."

     

    Voici les circonstances du rêve, qu'Adeline a racontées :

    Un soir, en rentrant chez moi après l’école, j’aperçus sur le trottoir un petit dinosaure en porte-clé. Je me baissai et le ramassai. Arrivée à la maison, je le posai sur la commode dans l’entrée. Ma sœur, qui passait par là, le vit et le prit. donosaure.JPG           

    commode%20dix%20sept.jpg

    ma soeur 2.jpg

     

     

     

     

     

     Puis elle vint me voir dans ma chambre et me montra quelque chose d’étrange : le dinosaure s’ouvrait au milieu de son ventre en deux parties.

    Le soir, je m’endormis et fis le rêve suivant :

     

    Rêve

    Je me trouvais dans la jungle et marchais avec ma soeur. Soudain surgit une bête énorme, un dinosaure.

     En nous voyant, il ouvrit la gueule, et dévora ma sœur.

    jungle 2.jpgflorida_floride_orlando_universalpark_parcsuniversal_carnetdevoyage_jurassicpark_dinosaure.jpg

    2dinosaure.jpg

     

     

    Terrorisée, je m’enfuis à toutes jambes pour échapper à la mort affreuse dans les mâchoires, quand j’entendis un CRAC assourdissant. Je me retournai et vis le ventre de l’horrible monstre se fendre en deux. De ses entrailles sortit une multitude d’enfants qui ressemblaient tous à ma sœur et criaient :

    « - Adeline, Adeline ! On a faim ! »

    on a faim grootgezin_292x237.jpg Je compris tout de suite que j’allais être leur prochain repas.

    Une seule fille ne hurlait pas. Je la pris par la main en croyant qu’elle était ma sœur et je rentrai à la maison avec elle.

    J’étais soulagée. Je montai dans ma chambre et ma sœur me suivit. Là, elle claqua la porte et se transforma en dinosaure !

    A ce moment là, le réveil sonna et j’ouvris les yeux pour une nouvelle journée. Je me levai, mis mon pied par terre,…sur le dinosaure. Je le pris de fort méchante humeur et le jetai directement dans la poubelle, pensant que c’était lui l’auteur de ce cauchemar atroce.

    dinodubai.jpg

     Interprétation

    Le rêve décrit de façon frappante la façon dont les deux sœurs se comportent l’une avec l’autre. Leurs rapports sont ceux des animaux de la jungle, ce ne sont pas encore des comportements sociaux. Dans cette jungle, la gueule, les mâchoires, les dents surgissent de tous côtés. Ce sont les engueulades, les réflexions mordantes, les disputes qui jaillissent sous le moindre prétexte. Les deux sœurs s’entredévorent et cherchent à satisfaire l’instinct dominant de la faim, l’instant dominant de l puissance, détruire l’autre pour pouvoir exister, prendre son plaisir aux dépens de l’autre, satisfaire des désirs insatiables.

    Adeline est ainsi le premier dinosaure qui agresse sa sœur. Mais celle-ci se défend, répond par des engueulades et cherche à « bouffer » son aînée en représailles. Et même si, un peu plus tard, la rêveuse se retrouve dans un cadre civilisé hautement évolué, non plus dans la jungle, mais dans le milieu protégé de la maison, les comportements préhistoriques, primaires, instinctifs ne sont pas pour autant humanisés. C’est toujours à celui qui « bouffera » l’autre, sans cesse.

    mvxi685b.jpg

    36g822c1.jpg

    4dzd0dgg.jpg

     

     

     

     

     

    Ainsi le rêve, cette nuit là s’est servi des animaux pour instruire ma gentille élève et lui expliquer sa fable personnelle.

    Les deux sœurs, aussi charmantes et douces qu’elles puissent sembler, se montrent l’une comme l’autre, égoïstes, agressives, dominatrices, jamais satisfaites. Cependant, ces comportements archaïques n’ont plus leur place dans une société humaine civilisée. Et le rêve, sans même être compris, a agi sur la fillette, qui a adopté symboliquement le geste adéquat : elle a jeté le dinosaure à la poubelle. Ce porte clé dinosaure ne lui ouvrira aucune porte et ne lui donnera pas la solution pour pouvoir vivre avec sa sœur.

     

    ma soeur.jpg

     

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

    Dinosaure porte clé : www.kawaïland.com

    Commode : www.agitcoul.eu

    Jungle : rubrikabrak.over-blog.com

    Dinosaure : www.schizodoxe.com

    Dinosaure : http://www.nanoblog.com

    « On a faim » : www.plusmagazine.be

    Tête de dinosaure : www.carnet-de-voyage.net

    Trois têtes de bêtes préhistoriques : http://mini40.m.pic.centerblog.net

    Deux « gentilles petites sœurs » : Ma sœur et moi : http://vava.1.unblog.fr